AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les deux font l'impair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 367
Humeur :
Les deux font l'impair Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les deux font l'impair Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Les deux font l'impair Empty
Message#Sujet: Les deux font l'impair   Les deux font l'impair Icon_minitimeVen 22 Fév - 14:08


Je suis sur les rotules... Je pense qu'il serait grand temps que quelqu'un mette au point un genre de... machine qui permettrait de communiquer rapidement par écrit avec un maximum d'interlocuteurs en un temps record. Genre un télégraphe mais en mieux et plus accessible quoi, ou un téléphone où on perdrait pas mille ans à parler aux gens (et venez pas me parler de la poudre de cheminette ou des hiboux, c'est bien pire que les méthodes précitées).

Mais bon, on en est pas là, et la meilleure façon de faire, c'est encore de se déplacer et de faire du porte à porte. Je crois que j'ai à peu près fait le tour de toutes les boutiques possibles et imaginables du chemin de traverse histoire de présenter ma trogne, mon curriculum (sérieusement vide) et mon plus charmant sourire. J'ai écopé d'un ou deux entretiens, mais l'affaire est en suspens, en tout cas, ma recherche de boulot progresse tout de même bien plus qu'à ses origines. Ou je foutais rien, disons les choses comme elles sont.

Maintenant, je suis é-pui-sé, et tout ce que je vais, c'est m'en jeter un derrière la cravate avant de rentrer chez moi et d'aller m'effondrer dans mon lit. Mais alors que je marche tranquillement sur le très plein chemin de traverse (les vacances scolaires, quelle plaie ! J'espère démarrer en septembre pour pas me coltiner d'office toute cette affluence), je croise un regard familier. Enfin, vite fait. Brittany Carlson, la soeur de Joyce, une fille qui était à Poudlard la même année que moi et qui bosse au ministère, je crois bien, si je me goure pas.

Bon, je la connais pas des masses, pas plus que la petite soeur, mais cette dernière a sa petite réputation quand même. Dans le genre, je crois qu'avec quelques années de moins, j'en aurais fait une amie par intermittence (pas tout le temps parce qu'elle parle trop), là, je me contente de la saluer comme je le fais avec n'importe qui que je connais de près ou de loin et avec qui je me dis que ça peut être sympa de bavarder. J'y peux rien, je suis sociable, comme gars, y a pas d'autre façon de le dire.

-Salut Carlson,
je l'aborde donc très simplement pour commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
Brittany Carlson
▌ Messages : 99
Humeur :
Les deux font l'impair Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Les deux font l'impair Right_bar_bleue

En couple avec : Il ne le sais pas encore, mais c'est pour bientôt Darryl ! o/

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose ; et donc pour faire des tas de blagues magiques ou qu'elle passe !.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Les deux font l'impair Empty
Message#Sujet: Re: Les deux font l'impair   Les deux font l'impair Icon_minitimeVen 3 Mai - 13:17



Les deux font l'impair

B

Brittany marchait tranquillement (disons qu’elle serait allée beaucoup plus énergiquement s’il n’y avait pas tout ce monde, c’était insupportable, elle allait finir par frapper le prochain qui lui donnait un coup d’épaule !) dans le Chemin de Traverse, en suant et en râlant à cause de tout ce qui n’allait pas dans sa petite vie d’adolescente. Les vacances, c’était génial, mais les vacances en fugue, c’était beaucoup plus chiant que prévu. Au début, elle adorait ça, elle pouvait passer du temps avec sa cousine que les autres membres de la famille traitaient comme une pestiférée ; elle pouvait goûter à la liberté presque totale ; elle pouvait faire des magouilles avec Agrippine… Mais voir ses amis, c’était une autre paire de manche. Elle avait un peu pu voir Melody, et avait passé quelques heures avec Brooke… Mais c’était tout !
Et la solitude ne collait pas du tout avec le tempérament de Brittany, qui s’ennuyait, et avait besoin de changement. Elle était pourtant trop fière pour retourner voir sa famille, non, il faudrait la traîner hurlante et maudissant la terre entière jusqu’aux Carlson. Elle ne baisserait pas les bras sans combattre ! Elle ne baisserait pas les bras tout court !!

Il n’empêchait qu’ils commençaient à vraiment lui manquer. Et qu’elle regrettait d’avoir fait ça l’année ou ils devaient aller en Egypte.
A la place elle avait le Chemin de Traverse, les gamins bruyants et excités, les parents stressés, la chaleur étouffante –elle suait tellement, Merlin- et le bruit qui ne l’aurait pas dérangée en générale, étant une personne bruyante elle-même mais le tout… Tant pis, elle allait tout de même réussir à tirer le meilleur de cette situation, c’est pour ça qu’elle avait préparé une bombe puante et attendait le bon moment pour la balancer au milieu de la foule, histoire de s’amuser un peu.
Mais c’est alors qu’elle pose ses yeux sur un visage familier… Il faut une seconde à Brittany pour le situer quelque part, mais après son visage est illuminé par la reconnaissance et un sourire ! Elle le connaissait ! Poudlard, Gryffondor, et même année que sa sœur ! Sans vraiment le connaître elle l’aimait bien, il était très drôle et sympa ! Le genre d’amis que Joyce n’aurait jamais pu avoir !

« Hey, Johnson c’est ça ?! Salut ! Ça fait plaisir de te revoir ! » Oui, bon elle n’était plus très sûre de son nom, il fallait dire que ça faisait un moment et que Brittany connaissait beaucoup de monde. Mais elle était contente, quand même, du coup elle range sa boule puante ça pouvait attendre un peu.

Elle hausse les sourcils en se rapprochant et en voyant sa tenue, c’était pas vraiment le genre du Gryffondor sérieux à zero pourcent dont elle se souvenait ! « C’est quoi cette tenue, tu vas à un carnaval ? Ou t’es devenu un de ces adultes ennuyeux à mourir ? Me dit pas que tu sors avec Joyce !  » Elle rit toute seule à sa blague, parce que oui, Brittany se trouvait drôle, il fallait bien !

code by Mandy

_________________
«On va de l'avant, Dans la cours des plus grands, Faire face. Sans défier les géants, Trouver au premier rang, une place. On remplit sa vie parce qu'on oublie qu'elle passe.»
(c)crackintime


Dernière édition par Brittany Carlson le Lun 10 Fév - 22:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 367
Humeur :
Les deux font l'impair Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les deux font l'impair Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Les deux font l'impair Empty
Message#Sujet: Re: Les deux font l'impair   Les deux font l'impair Icon_minitimeVen 10 Mai - 10:00


Elle connaît mon nom. C'est pas plus mal, j'aurais eu l'air un peu con si je l'avais abordée alors qu'elle-même n'aurait pas été capable de me remettre... ce que je n'aurais pas pu lui reprocher, cela dit. Même, ça aurait pu globalement me faire marrer qu'elle se marre dans mon nom de famille, mais passons. La miss paraît particulièrement enthousiaste à l'idée de me parler. Quand elle dit qu'elle est contente de me voir, je crois bien qu'elle le pense... Soit elle est désespérée, soit elle est ironique. Dans le fond, je m'en fiche un peu. En tout cas, la rouge et or n'a pas sa langue dans sa poche, et ça m'amuse franchement.

-T'es pas au courant ? Quand on quitte Poudlard, on entre dans une faille dimensionnelle qui nous transforme en adulte mortellement ennuyeux.


J'entre dans son jeu. Après tout, il est plutôt amusant, on va pas se le cacher, et inoffensif. En plus, je peux pas lui donner tort, moi non plus je me reconnais pas dans la tenue que je porte. Je transpire le sérieux par tous les pores. Rien qui dépasse, rien à signaler. C'est ce qu'on appelle faire bonne figure.

Elle comprendra ça plus tard. Même quand on en a lemoins envie, il arrive toujours un moment où on a pas vraiment le choix : il faut rentrer dans le moule... Enfin, juste pour la première impression. Une fois engagé, où que ce puisse être, j'ai la ferme intention de revenir à mes bonnes vieilles habitudes et à mes accoutrements négligés ordinaires. Encore que même sans ça, je fais des petits efforts, juste pour plaire à Pénélope. Qui au passage est beaucoup plus fun que ne l'a jamais été Joyce pour le peu que je lui ai parlé, en tout cas.

-Tu vas bien ?


J'hésite à lui demander des nouvelles de sa soeur, mais j'ai comme l'intuition qu'elle serait capable de mal le prendre. Alors merci mais non merci. Et puis, au fond, je m'en fiche relativement de Joyce Carlson, de comment elle va et de ce qu'elle devient. On n'a jamais été vraiment proches dans tous les cas, alors bon... Je vais plutôt me concentrer sur la petite furie que j'ai face à moi, que je m'étonne d'ailleurs de trouver ici, visiblement seule.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
Brittany Carlson
▌ Messages : 99
Humeur :
Les deux font l'impair Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Les deux font l'impair Right_bar_bleue

En couple avec : Il ne le sais pas encore, mais c'est pour bientôt Darryl ! o/

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose ; et donc pour faire des tas de blagues magiques ou qu'elle passe !.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Les deux font l'impair Empty
Message#Sujet: Re: Les deux font l'impair   Les deux font l'impair Icon_minitimeSam 22 Fév - 12:19



Les deux font l'impair

L

a réponse de Johnson -c'était quoi son prénom, déjà ? Tony ? Tim ? Sammy ? Stan ? Stew ? Crotte de scroutt, elle n'arrivait plus à mettre la langue dessus !- fait marrer Brittany. C'était aussi drôle que bête et, elle l'espérait, complètement faux ! Brit pose une main sur son cœur et prend un air effaré.

« Par le caleçon de Merlin, quelle horreur ! Je crois que je vais devoir faire en sorte de jamais quitter Poudlard alors ! » Elle rit, mais le pire, c'est que ce n'était pas entièrement faux. Elle aimait Poudlard, Britty, malgré l'autorité des professeurs, l'ennui de la plupart des leçons. Poudlard, c'était comme un immense terrain de jeux, sans parents, sans famille, rempli de ses amis ou ennemis. C'était amusant, Poudlard. Et elle voulait juste s'amuser. Pourquoi ses parents ne comprenaient pas ça, franchement ? Pourquoi pas Jude ? C'est pas comme si elle jouait sa vie avec ses études, quoi qu'on en dise. De toute façon, elle aimait pas ça, étudier, et pour devenir joueuse de Quidditch elle n'avait pas besoin d'avoir des Optimals partout. Bref, quitter Poudlard n'était pas encore dans ses plans, surtout qu'elle n'avait pas encore fini d'accomplir tout ce qu'elle pouvait dans le château. Devenir leader de la Guilde -même si elle aurait aimé que ça ne signifie pas le départ de Melody- sortir avec Darryl, devenir populaire, gagner la coupe de Quidditch...

« C'est trop tard pour toi du coup... » Elle tapote l'épaule de l'ancien Gryffondor, l'air presque compatissante. « Dommage, je t'aimais plutôt bien. T'étais drôle, tout ça. C'est une grande perte pour le monde des farceurs facétieux et fallacieux ! Heureusement que j'suis encore là pour le sauver. » Et le voilà, le grand sourire brittaniesque, l'ego n'était pas toujours proportionnel à la taille !





«Oui... Et non ! Je m'ennuie ! C'est chiant, l'ennui, c'est comme un Johnson en costume, comme un Veracrasse en animal de compagnie ! Tu trouves pas ? Moi je trouve. Et du coup j'essayais de m'occuper toute seule, donc tu tombes bien. Parce que tu sais, la liberté c'est fantas-morgan-ique, mais le problème c'est que ça limite, et j'aime pas les limites, j'ai jamais aimé ça. Mais plus on est de fous, plus on ri hein ? » Et comme d'habitude, Brittany dit tout ce qui lui passe par la tête, sans se dire que ça pouvait être un peu incompréhensible pour les personnes extérieures à sa caboche. Elle parle, elle parle, s'emmêle les pinceaux, tout ça pour entrouvrir son sac et montrer les boules puantes qui s'y cachaient.

« Ca te tente, mister Johson, ou t'as peur de froisser ton costume ? »

Elle glousse et lui offre un sourire empli de malice et promesses d'ennuis à venir. Mais des ennuis pas ennuyeux !

code by Mandy


_________________
«On va de l'avant, Dans la cours des plus grands, Faire face. Sans défier les géants, Trouver au premier rang, une place. On remplit sa vie parce qu'on oublie qu'elle passe.»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Steve R. Johnson
▌ Messages : 367
Humeur :
Les deux font l'impair Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les deux font l'impair Right_bar_bleue

En couple avec : Pénélope

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Les deux font l'impair Empty
Message#Sujet: Re: Les deux font l'impair   Les deux font l'impair Icon_minitimeVen 28 Fév - 10:32


Un sourire sincère s'affiche sur mes lèvres en observant la réaction de Brittany. La vérité, c'est que ce n'est pas le fait de quitter Poudlard qui tout à coup nous transforme, c'est juste qu'on a toujours pas fini de grandir. Quand on approche de sa dernière année à Poudlard, on a le sentiment d'avoir tout vu, tout bu, tout digéré, on se croit prêt à affronter le monde, on se jure de rester fidèle à soi-même. Mais on sait rien encore. On devient adulte sans s'en rende compte, et ça oblige à être un peu responsable.

Bon, ceci dit, j'exagère quand même, on devient pas les êtres les plus ennuyeux de la planète d'un seul coup pour autant, on garde notre caractère, et je veux bien croire que je reste le même. Le même avec une indépendance, et l'envie de me responsabiliser un peu. J'espère pour Brittany qu'elle ne s'obstinera pas et acceptera de mûrir aussi. Ce n'est pas si grave, de mûrir. Ce n'est pas si désagréable, même. Mon sourire s'agrandit quand la rouge et or ajoute que c'est manifestement trop tard pour moi et qu'elle prend la relève.

Autant ne pas insister sur ce point. Je l'écoute me raconter son quotidien, le tout pour entendre que, apparemment, elle se fait chier comme un rat mort. Elle me parle de sa liberté, qui aurait des limites. Elle réalise, déjà... Car la vie, c'est bourré de limites, et on pourra bien faire tout ce qu'on veut, ça y changera rien. Il vaut mieux qu'elle s'y fasse tout de suite et qu'elle apprenne à jouer de ces limites, ça lui fera gagner du temps. Mais pour le moment, elle cherche surtout à m'impliquer dans ses combines.

Mon regard se fait rieur en voyant des boules puantes émerger de son sac. C'est terrible, mais je me dis vraiment que j'ai passé l'âge. Et en même temps, sans doute pas complètement, car quand j'entends Brittany me mettre au défi, j'ai pas envie de lui donner rason quand elle me tient pour un adulte devenu profondément ennuyeux. Oh, après tout, ça me changera les idées. J'en ai fini de ma série d'entretiens. J'ai bien besoin de me défouler, pour tout dire. Alors pourquoi pas régresser dans la foulée.

-OK, je sais exactement sur qui les utiliser,
je choisis de répondre.

Je désigne du doigt l'une des boutiques, un magasin de bibelots, où j'ai reçu un accueil glacial et méprisant. Au point que le gars n'a même pas attendu que j'ai quitté les lieux pour jeter mon CV à la poubelle. Je reste quand même un peu un gamin, j'ai envie de lui rendre la monnaie de sa pièce.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Les deux font l'impair Empty
Message#Sujet: Re: Les deux font l'impair   Les deux font l'impair Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les deux font l'impair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-