AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 37
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 20 Mai - 9:38


Il y avait un monde entre la petite vie paisible du village gallois où Espérance avait grandi et l'agitation constante de la ville de Londres. Espérance savait que sa mère avait du mal à s'y habituer. Ce n'était pas son cas. Au contraire, le mouvement incessant, le brouhaha continu taisaient les mauvaises pensées. On n'a pas le temps de s'appesantir au milieu du tumulte, il faut suivre le mouvement.

Et puis, Espérance était habituée à Londres, elle y avait passé une bonne partie de son adolescence avant de retourner aux sources. Et étant donné ce qu'elle fuyait en venant vivre ici, elle n'avait vraiment aucun regret.

Les seuls scrupules qu'elle avait en réserve, c'était envers sa mère. Elle sentait bien qu'elle ne réussissait pas à s'épanouir dans ce contexte, elle savait bien que la campagne à perte de vue lui manquait. Autant que possible, elle l'emmenait dans ses destinations de prédilection, mais ce n'était pas simple. Et puis... Mr Howell lui manquait, ça aussi elle le savait.

Espérance aussi pensait beaucoup à son père, même si plusieurs années s'étaient écoulées depuis l'annonce de son décès. Mais elle avait une bonne raison d'aller de l'avant, à commencer par sa mère, dont elle prenait le plus grand soin, et dont elle voulait apaiser les maux.

En dehors de son travail, elle sortait peu. Pas seule, du moins. Sa mère ne cessait de l'encourager à faire de nouvelles rencontres, à trouver un homme pour "prendre soin d'elle". Mais ce n'était pas du tout la priorité d'Espérance. Elle prendrait du temps pour elle quand elle aurait gagné l'assurance que sa mère allait vraiment mieux, ce dont elle doutait grandement à l'heure actuelle.

Elle revenait tout juste du travail. Oeuvrer pour une compagnie d'assurance n'était pas, sur le papier, le métier le plus stimulant du monde, mais elle appréciait vraiment son travail. On n'hésitait pas à lui confier des responsabilités, l'ambiance de travail était bonne, et même si le salaire n'était pas si conséquent, il subvenait à leurs besoins.

Espérance rentrait chez elle, un sac en papier plein à craquer dans les bras. Elle avait fait des courses sur le chemin, et avait présumé, manifestement de sa force... et de la capacité de résistance du sac en question, qui se déchira à quelques mètres seulement de son palier.


"Mince..."
, soupira-t-elle.

Elle se baissa pour tout ramasser du mieux qu'elle put... Cette soirée commençait bien...



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 319
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeJeu 11 Juil - 14:32

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était vraiment heureuse ces derniers temps, en même temps, tout allait pour mieux pour elle, et il n’y avait aucun nuage noir à l’horizon. Vraiment tout était parfait. Les choses se passaient bien à Sainte-Mangouste, elle prenait de plus en plus ses marques, elle avait réussi à se faire une place au sein de l’équipe, elle avait ses petites habitudes, et elle s’entendait bien avec la plupart de ses collègues, ce qui était une excellente chose.

Tous les jours elle apprenait encore de nouvelles choses, elle voyait de nouveaux cas, aidait de nouvelles personnes. Elle se sentait vraiment utile, et à sa place, dans son univers. Elle avait trouvé sa voie, et elle avait de la chance que cela se soit fait du premier coup, ce n’était pas simple pour tout le monde, comme pour Steve par exemple, mais le jeune homme était désormais sur les rails et Pénélope ne s’inquiétait pas pour lui.

D’ailleurs, en parlant de Steve, c’était toujours le grand amour entre eux. Et même si cela faisait un peu niais, Pénélope avait l’impression de l’aimer un peu plus chaque jour. Il était vraiment parfait à ses yeux, et même les défauts qu’il pouvait avoir, elle les trouvait craquants. Rien ni personne ne pourrait la détourner de son Steve dans tous les cas, et maintenant qu’ils allaient habiter ensemble, elle était encore plus heureuse qu’auparavant.

Et puis d’ailleurs, le garçon avait déjà commencé à transposer quelques-unes de ses affaires, petit à petit. Rien ne pressait, cela ne faisait que deux semaines qu’ils avaient parlé de s’installer ensemble, mais il faut dire que Pénélope était vraiment pressée de pouvoir voir Steve tous les jours. Elle lui avait déjà donné le double des clés, et il ne restait plus qu’à ce qu’il déménage tout ce qu’il voulait déménager. Elle n’avait pas du tout peur de cette cohabitation, elle savait que les choses se passeraient bien, parce qu’il n’y avait aucune raison pour que ce ne soit pas le cas.

Enfin bref, tout allait bien dans la vie de Pénélope, et il fallait que les choses durent ainsi. Elle venait de terminer une journée de travail et elle n’avait qu’une envie, c’était de rentrer chez elle. La journée avait été longue, et elle prendrait bien un peu de repos. Elle n’avait vu aucune lumière de l’extérieur, Steve ne devait donc pas être rentré, mais ça ne faisait rien.

"Mince..."

Pénélope approchait de son palier de porte, quand elle aperçut sa voisine par terre avec toutes ses courses au sol. Elle rangea ses clés dans sa poche et s’approcha d’elle pour l’aider à ramasser ses courses. Elle avait déjà discuté avec Espérance, et elle la trouvait vraiment charmante, et puis c’était tout naturel pour Pénélope de l’aider dans cette situation, elle n’allait tout de même pas l’ignorer.

« Ça m’est arrivé aussi quelques fois, c’est pénible. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 37
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 15 Juil - 13:05


« Ça m’est arrivé aussi quelques fois, c’est pénible. »


Une chance pour Espérance, sa voisine de pallier vint à la rescousse. Bon, elle s’en serait sortie toute seule, et au pire, il valait mieux que cet incident se produise juste devant sa porte plutôt qu’au beau milieu de la rue, mais malgré tout, une main secourable n’était pas de refus, et elle appréciait réellement le geste amical de sa voisine.

Voisine du nom de Pénélope, avec laquelle elle avait déjà eu quelques occasions de parler, et qu’elle appréciait beaucoup. Elle savait qu’elle avait eu de la chance de tomber sur une voisine comme elle.

A son emménagement à Londres, sa hantise avait été de tomber sur ces cas particuliers de voisins bruyants, harceleurs ou autres, mais non, la bonhommie et la gentillesse de Pénélope avaient tendance à lui rappeler son village natal, et elle appréciait réellement. Pénélope était une jeune femme agréable, et qui avait le cœur sur la main, comme cet incident le prouvait, définitivement, elle avait eu de la chance de croiser sa route.

Une fois toutes ses affaires ramassées, elle se redressa et adressa un sourire de gratitude à Pénélope. Pour le coup, elle avait vraiment eu de la vaine. Elle n’avait pas toujours cette chance dans la vie, elle avait même plutôt tendance à se considérer comme quelqu’un de raisonnablement poisseuse, mais par moments, incidemment, il semblerait que la chance vous sourit.

Et là, pour le coup, c’était le cas. Pour un petit rien, une situation assez banale, mais c’était ce qui pouvait empêcher une journée de passer de banale à catastrophique.


"Merci beaucoup."
Elle l’observa. De toute évidence, Pénélope revenait du travail. Elle savait ce que c’était, et elle pourrait bien comprendre que sa voisine n’ait qu’une envie, à savoir de se reposer chez elle et de ne plus bouger, mais dans le doute. "Je peux t’offrir un café ? Pour te remercier ?"

Bon, chez elle, il y avait sa mère, et Espérance comprendrait que Pénélope, en plus du reste, n’ait pas envie de se taper l’incruste entre elles, mais sa mère respectait un minimum la vie de sa fille, elle ferait sans doute mine d’avoir quelque chose à faire à l’autre bout de l’appartement, satisfaite que sa fille, faute de lui ramener un compagnon à la maison, se soit au moins fait une amie, ce qui n’était déjà pas si mal, non ?



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 319
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMar 20 Aoû - 22:17

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était d’un naturel gentil et généreux, c’est vrai, mais encore plus lorsqu’elle rencontrait des gens qu’elle appréciait. Elle ne connaissait pas Espérance sur le bout des doigts, mais depuis qu’elle avait emménagée, elles avaient tout de même eu l’occasion de discuter plusieurs fois, et le courant était bien passé entre elle. Pénélope pouvait presque la considérer comme une amie en fin de compte, et elle prenait toujours grand plaisir à lui donner un petit coup de main, quelle que soit la situation.

En tous les cas, Pénélope ne pouvait vraiment pas laisser la jeune femme avec toutes ses courses étalées au sol, qu’elle soit amie avec elle ou non, elle n’était pas du genre à laisser les gens dans le pétrin sans leur venir en aide. Si c’était le cas, elle ne se serait pas lancée dans la médicomagie, aider les autres c’était tout de même un des premiers principes de cette fonction. Certains le faisaient pour d’autres raisons, ce que Pénélope avait du mal à comprendre, mais peu importe, elle était naturellement altruiste, et elle n’avait pas envie de changer de côté-là.

D’autant plus qu’en l’instant précis, cela ne lui prenait que quelques minutes, à aider la jeune femme. Certains seraient passés près d’elle sans même la regarder, et Pénélope n’hésitait jamais à leur faire des remarques lorsqu’elle était témoin de ce genre de scènes. L’incivilité était quelque chose qu’elle ne supportait pas, vraiment. Ce n’était tout de même pas compliqué de prendre un peu de son temps pour aider quelqu’un. Enfin bref, ce n’était pas vraiment le sujet, mais tout cela pour dire qu’elle aimait toujours pouvoir rendre service, et donner un petit coup de main à ceux qui en avaient besoin.

"Merci beaucoup. Je peux t’offrir un café ? Pour te remercier ?"

Pénélope n’attendait absolument rien en retour de la part d’Espérance. Elle avait agi de manière totalement naturelle. Et elle était d’avis que cela devrait être quelque chose de normal. Mais elle offrit tout de même un sourire à Espérance. Si elle n’avait pas besoin d’être remerciée, elle accepterait cependant volontiers de passer un moment avec la jeune femme. Du moins, si elle ne dérangeait pas. Elle savait que sa voisine vivait avec sa mère, et elle ne voulait pas gêner cette dernière, mais si Espérance le lui proposait, eh bien, elle ne voyait pas de raison de refuser.

« J’accepterai volontiers un café, mais tu n’as vraiment pas besoin de me remercier tu sais. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 37
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeDim 25 Aoû - 15:22


« J’accepterai volontiers un café, mais tu n’as vraiment pas besoin de me remercier tu sais. »


Espérance le savait en effet, parce qu’elle savait que sa voisine était une jeune femme sympathique et naturellement aimable, qui donnait sans rien en retour… Simplement parce qu’elle était généreuse.

Le genre de personnalité dont beaucoup feraient bien de s’inspirer, du moins à ses yeux. Malheureusement, la générosité n’était pas une qualité qui avait tendance à primer, raison de plus pour la récompenser quand celle-ci se manifestait. Même si ça devait être avec trois fois rien, rien de plus qu’un simple café, mais partagé avec une personne qu’elle appréciait beaucoup.


"Ça me fait plaisir !" lui assura Espérance. Ce qui était la vérité. Ça lui faisait en effet plaisir. Elle n’avait pas si souvent l’occasion de croiser du monde, alors ça ne lui ferait définitivement pas de mal.

Sans ajouter un mot de plus, Espérance les fit rentrer à l’intérieur, où les attendait la mère de la jeune femme, après quelques salutations et la proposition tout de même de laisser Mrs Howell se joindre à elles pour le café, cette dernière se déroba et prétexta qu’elle était fatiguée et préférait se reposer dans sa chambre. Espérance savait que c’était uniquement un prétexte pour les laisser tranquilles, et elle appréciait, même si elle n’était pas sûre que la présence de sa mère aurait dérangé tant que ça.


"Assieds-toi, je t’en prie"
, proposa-t-elle en invitant Pénélope à rejoindre le salon et à s’installer dans un des fauteuils.

Elle s’éclipsa un instant, le temps de leur préparer un café léger et de dénicher quelques biscuits, avant de ramener le tout sur un plateau.


"Alors, dis-moi, comment vas-tu ?"
demanda-t-elle en disposant café, tasses et gâteaux sur la table basse du salon. "J’ai remarqué qu’un charmant jeune homme passait de plus en plus de temps chez toi."

Elle espérait ne pas mettre son interlocutrice mal à l’aise en abordant le sujet. Pour elle, c’était ue façon de faire la conversation, mais elle serait peut-être taxée d’indiscrétion, ce qui serait évidemment compréhensible. Espérance n’était pas du genre à créer des problèmes ou à générer des rumeurs, mais parfois, sans le vouloir, elle pouvait se montrer un peu… maladroite. Pour cette fois, elle espérait qu’on ne le lui reprocherait pas. Elle appréciait la compagnie de Pénélope, elle n’avait pas la moindre envie de rendre la situation inconfortable.



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 319
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 4 Nov - 9:26

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela ne dérangeait pas Pénélope de passer un petit moment privilégié avec sa voisine. Espérance était une jeune femme pleine de vie qui lui était très sympathique. Et puis, cela lui ferait quelqu’un avec qui papoter un peu, ce qui n’était pas plus mal. Pénélope avait peu de temps au travail pour bavarder, et elle ne voyait pas ses amies, enfin son amie Clio surtout, tous les jours.

Et puis, elle appréciait toujours discuter avec Espérance, donc prendre un café avec elle ne la gênait pas du tout, c’était un plaisir, comme elle le lui avait dit. Elle savait que la jeune femme vivait avec sa mère, Pénélope espérait donc juste ne pas déranger, mais bon, elle avait déjà rencontré la brave femme, et elles s’entendaient bien également.

"Ça me fait plaisir !"

Pénélope lui assura un sourire. Si cela leur faisait plaisir à toutes les deux, il n’y avait aucune raison pour qu’elles se privent dans ce cas. En tout cas, Pénélope comptait bien inviter la jeune femme chez elle à l’occasion également. Non pas qu’elle pensait avoir un genre de dette envers elle, mais il était toujours bon d’entretenir de bons rapports de voisinage, et elle appréciait beaucoup la jeune femme, alors cela lui ferait également très plaisir de l’avoir chez elle. Pénélope entra donc chez les Howell, et salua amicalement la mère d’Espérance, même si celle-ci disparu assez vite pour aller se reposer.

"Assieds-toi, je t’en prie. Alors, dis-moi, comment vas-tu ? J’ai remarqué qu’un charmant jeune homme passait de plus en plus de temps chez toi."

Pénélope prit place sous les conseils de sa voisine. Elle sourit amusée, quand Espérance fit allusion à Steve. Elle n’était pas vraiment gênée, elle n’avait aucune intention de le cacher. Même si pour certains, cela pourrait paraître indécent parce qu’ils n’étaient pas mariés, Pénélope n’était pas de cet avis-là, et Steve non plus, ce qui était une excellente chose. Et puis, étant donné qu’il allait vivre ici, et ce pour le plus grand bonheur de la sorcière, autant qu’Espérance soit au courant. Elle ne doutait pas du tout que les deux sauraient s’entendre. Steve s’entendait relativement bien avec beaucoup de monde, et Espérance était une jeune femme adorable, alors il n’y avait aucune raison pour que cela ne fonctionne pas. Elle prit un petit temps avant de répondre, buvant une gorgée de café, pour tenir un peu le suspense, bien que ce ne soit pas vraiment utile.

« Je vais très bien, merci. Beaucoup de travail mais c’est le métier qui veut ça. Effectivement, un charmant jeune homme passe de plus en plus de temps chez moi. Et tu vas probablement être amenée à le croiser plus souvent, même à le rencontrer, étant donné qu’il va emménager ici. Il s’appelle Steve, c’est mon petit-ami. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 37
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMer 6 Nov - 12:29


« Je vais très bien, merci. Beaucoup de travail mais c’est le métier qui veut ça. »

Espérance sourit à cette réponse. Elle n'avait aucun mal à croire son interlocutrice sur parole. Cela se voyait sur son visage, elle allait bien, c'était une évidence, et quand elle parlait de son travail, ce n'était pas pour s'en plaindre, même si en effet, elle devait prendre garde au surmenage.

Espérance, bien sûr, ignorait la nature réelle du travail de sa voisine, mais elle savait qu'elle était infirmière. Que Pénélope soit une jeune femme de sa tranche d'âge, travailleuse, volontaire et indépendante avait beaucoup joué dans l'amitié qui s'était construite entre elles, et Espérance appréciait de voir qu'elle conservait sa ligne directrice.


« Effectivement, un charmant jeune homme passe de plus en plus de temps chez moi. Et tu vas probablement être amenée à le croiser plus souvent, même à le rencontrer, étant donné qu’il va emménager ici. Il s’appelle Steve, c’est mon petit-ami. »

Le sourire d'Espérance s'agrandit. Pour elle, c'était une excellente nouvelle. Malgré son propre bagage sentimental, relativement lourd en dépit de son jeune âge, Espérance restait une indécrottable romantique, et elle était heureuse que Pénélope ait trouvé chaussure à son pied. Elle pourrait faire une remarque quant au fait que le couple s'installait ensemble alors qu'ils n'étaient de toute évidence pas mariés, mais étant donné sa propre expérience du mariage, elle estimait que ce n'était pas un mal d'essayer d'abord de vivre à deux avant de prendre ce genre de décisions.

Elle-même, si elle devait un jour retrouver l'amour - même si elle ne l'avait jamais vraiment trouvé pour commencer (et elle ne courait pas vraiment après, pour tout dire) - suivrait certainement l'exemple de son amie.


"Je suis heureuse pour toi"
, dit-elle avec sincérité. C'était la vérité, Pénélope méritait d'être heureuse, et elle semblait l'être avec ce dénommé Steve, alors Espérance ne pouvait que sincèrement s'en réjouir pour elle. "Dis-m'en plus", ajouta-t-elle, se permettant de se montrer plus curieuse puisque sa voisine semblait l'y autoriser tacitement. "Vous vous êtes connus comment ? Vous êtes ensemble depuis combien de temps ?"

Pénélope n'aurait peut-être pas envie de s'étendre sur le sujet, mais Espérance autorisait sa curiosité à s'exprimer tant que cette dernière n'était pas brimée.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Village Hentaï
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Sortie en ville [PV Meridian] /!\Hentaï/!\ [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-