AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 20 Mai - 9:38


Il y avait un monde entre la petite vie paisible du village gallois où Espérance avait grandi et l'agitation constante de la ville de Londres. Espérance savait que sa mère avait du mal à s'y habituer. Ce n'était pas son cas. Au contraire, le mouvement incessant, le brouhaha continu taisaient les mauvaises pensées. On n'a pas le temps de s'appesantir au milieu du tumulte, il faut suivre le mouvement.

Et puis, Espérance était habituée à Londres, elle y avait passé une bonne partie de son adolescence avant de retourner aux sources. Et étant donné ce qu'elle fuyait en venant vivre ici, elle n'avait vraiment aucun regret.

Les seuls scrupules qu'elle avait en réserve, c'était envers sa mère. Elle sentait bien qu'elle ne réussissait pas à s'épanouir dans ce contexte, elle savait bien que la campagne à perte de vue lui manquait. Autant que possible, elle l'emmenait dans ses destinations de prédilection, mais ce n'était pas simple. Et puis... Mr Howell lui manquait, ça aussi elle le savait.

Espérance aussi pensait beaucoup à son père, même si plusieurs années s'étaient écoulées depuis l'annonce de son décès. Mais elle avait une bonne raison d'aller de l'avant, à commencer par sa mère, dont elle prenait le plus grand soin, et dont elle voulait apaiser les maux.

En dehors de son travail, elle sortait peu. Pas seule, du moins. Sa mère ne cessait de l'encourager à faire de nouvelles rencontres, à trouver un homme pour "prendre soin d'elle". Mais ce n'était pas du tout la priorité d'Espérance. Elle prendrait du temps pour elle quand elle aurait gagné l'assurance que sa mère allait vraiment mieux, ce dont elle doutait grandement à l'heure actuelle.

Elle revenait tout juste du travail. Oeuvrer pour une compagnie d'assurance n'était pas, sur le papier, le métier le plus stimulant du monde, mais elle appréciait vraiment son travail. On n'hésitait pas à lui confier des responsabilités, l'ambiance de travail était bonne, et même si le salaire n'était pas si conséquent, il subvenait à leurs besoins.

Espérance rentrait chez elle, un sac en papier plein à craquer dans les bras. Elle avait fait des courses sur le chemin, et avait présumé, manifestement de sa force... et de la capacité de résistance du sac en question, qui se déchira à quelques mètres seulement de son palier.


"Mince..."
, soupira-t-elle.

Elle se baissa pour tout ramasser du mieux qu'elle put... Cette soirée commençait bien...



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeJeu 11 Juil - 14:32

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était vraiment heureuse ces derniers temps, en même temps, tout allait pour mieux pour elle, et il n’y avait aucun nuage noir à l’horizon. Vraiment tout était parfait. Les choses se passaient bien à Sainte-Mangouste, elle prenait de plus en plus ses marques, elle avait réussi à se faire une place au sein de l’équipe, elle avait ses petites habitudes, et elle s’entendait bien avec la plupart de ses collègues, ce qui était une excellente chose.

Tous les jours elle apprenait encore de nouvelles choses, elle voyait de nouveaux cas, aidait de nouvelles personnes. Elle se sentait vraiment utile, et à sa place, dans son univers. Elle avait trouvé sa voie, et elle avait de la chance que cela se soit fait du premier coup, ce n’était pas simple pour tout le monde, comme pour Steve par exemple, mais le jeune homme était désormais sur les rails et Pénélope ne s’inquiétait pas pour lui.

D’ailleurs, en parlant de Steve, c’était toujours le grand amour entre eux. Et même si cela faisait un peu niais, Pénélope avait l’impression de l’aimer un peu plus chaque jour. Il était vraiment parfait à ses yeux, et même les défauts qu’il pouvait avoir, elle les trouvait craquants. Rien ni personne ne pourrait la détourner de son Steve dans tous les cas, et maintenant qu’ils allaient habiter ensemble, elle était encore plus heureuse qu’auparavant.

Et puis d’ailleurs, le garçon avait déjà commencé à transposer quelques-unes de ses affaires, petit à petit. Rien ne pressait, cela ne faisait que deux semaines qu’ils avaient parlé de s’installer ensemble, mais il faut dire que Pénélope était vraiment pressée de pouvoir voir Steve tous les jours. Elle lui avait déjà donné le double des clés, et il ne restait plus qu’à ce qu’il déménage tout ce qu’il voulait déménager. Elle n’avait pas du tout peur de cette cohabitation, elle savait que les choses se passeraient bien, parce qu’il n’y avait aucune raison pour que ce ne soit pas le cas.

Enfin bref, tout allait bien dans la vie de Pénélope, et il fallait que les choses durent ainsi. Elle venait de terminer une journée de travail et elle n’avait qu’une envie, c’était de rentrer chez elle. La journée avait été longue, et elle prendrait bien un peu de repos. Elle n’avait vu aucune lumière de l’extérieur, Steve ne devait donc pas être rentré, mais ça ne faisait rien.

"Mince..."

Pénélope approchait de son palier de porte, quand elle aperçut sa voisine par terre avec toutes ses courses au sol. Elle rangea ses clés dans sa poche et s’approcha d’elle pour l’aider à ramasser ses courses. Elle avait déjà discuté avec Espérance, et elle la trouvait vraiment charmante, et puis c’était tout naturel pour Pénélope de l’aider dans cette situation, elle n’allait tout de même pas l’ignorer.

« Ça m’est arrivé aussi quelques fois, c’est pénible. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 15 Juil - 13:05


« Ça m’est arrivé aussi quelques fois, c’est pénible. »


Une chance pour Espérance, sa voisine de pallier vint à la rescousse. Bon, elle s’en serait sortie toute seule, et au pire, il valait mieux que cet incident se produise juste devant sa porte plutôt qu’au beau milieu de la rue, mais malgré tout, une main secourable n’était pas de refus, et elle appréciait réellement le geste amical de sa voisine.

Voisine du nom de Pénélope, avec laquelle elle avait déjà eu quelques occasions de parler, et qu’elle appréciait beaucoup. Elle savait qu’elle avait eu de la chance de tomber sur une voisine comme elle.

A son emménagement à Londres, sa hantise avait été de tomber sur ces cas particuliers de voisins bruyants, harceleurs ou autres, mais non, la bonhommie et la gentillesse de Pénélope avaient tendance à lui rappeler son village natal, et elle appréciait réellement. Pénélope était une jeune femme agréable, et qui avait le cœur sur la main, comme cet incident le prouvait, définitivement, elle avait eu de la chance de croiser sa route.

Une fois toutes ses affaires ramassées, elle se redressa et adressa un sourire de gratitude à Pénélope. Pour le coup, elle avait vraiment eu de la vaine. Elle n’avait pas toujours cette chance dans la vie, elle avait même plutôt tendance à se considérer comme quelqu’un de raisonnablement poisseuse, mais par moments, incidemment, il semblerait que la chance vous sourit.

Et là, pour le coup, c’était le cas. Pour un petit rien, une situation assez banale, mais c’était ce qui pouvait empêcher une journée de passer de banale à catastrophique.


"Merci beaucoup."
Elle l’observa. De toute évidence, Pénélope revenait du travail. Elle savait ce que c’était, et elle pourrait bien comprendre que sa voisine n’ait qu’une envie, à savoir de se reposer chez elle et de ne plus bouger, mais dans le doute. "Je peux t’offrir un café ? Pour te remercier ?"

Bon, chez elle, il y avait sa mère, et Espérance comprendrait que Pénélope, en plus du reste, n’ait pas envie de se taper l’incruste entre elles, mais sa mère respectait un minimum la vie de sa fille, elle ferait sans doute mine d’avoir quelque chose à faire à l’autre bout de l’appartement, satisfaite que sa fille, faute de lui ramener un compagnon à la maison, se soit au moins fait une amie, ce qui n’était déjà pas si mal, non ?



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMar 20 Aoû - 22:17

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était d’un naturel gentil et généreux, c’est vrai, mais encore plus lorsqu’elle rencontrait des gens qu’elle appréciait. Elle ne connaissait pas Espérance sur le bout des doigts, mais depuis qu’elle avait emménagée, elles avaient tout de même eu l’occasion de discuter plusieurs fois, et le courant était bien passé entre elle. Pénélope pouvait presque la considérer comme une amie en fin de compte, et elle prenait toujours grand plaisir à lui donner un petit coup de main, quelle que soit la situation.

En tous les cas, Pénélope ne pouvait vraiment pas laisser la jeune femme avec toutes ses courses étalées au sol, qu’elle soit amie avec elle ou non, elle n’était pas du genre à laisser les gens dans le pétrin sans leur venir en aide. Si c’était le cas, elle ne se serait pas lancée dans la médicomagie, aider les autres c’était tout de même un des premiers principes de cette fonction. Certains le faisaient pour d’autres raisons, ce que Pénélope avait du mal à comprendre, mais peu importe, elle était naturellement altruiste, et elle n’avait pas envie de changer de côté-là.

D’autant plus qu’en l’instant précis, cela ne lui prenait que quelques minutes, à aider la jeune femme. Certains seraient passés près d’elle sans même la regarder, et Pénélope n’hésitait jamais à leur faire des remarques lorsqu’elle était témoin de ce genre de scènes. L’incivilité était quelque chose qu’elle ne supportait pas, vraiment. Ce n’était tout de même pas compliqué de prendre un peu de son temps pour aider quelqu’un. Enfin bref, ce n’était pas vraiment le sujet, mais tout cela pour dire qu’elle aimait toujours pouvoir rendre service, et donner un petit coup de main à ceux qui en avaient besoin.

"Merci beaucoup. Je peux t’offrir un café ? Pour te remercier ?"

Pénélope n’attendait absolument rien en retour de la part d’Espérance. Elle avait agi de manière totalement naturelle. Et elle était d’avis que cela devrait être quelque chose de normal. Mais elle offrit tout de même un sourire à Espérance. Si elle n’avait pas besoin d’être remerciée, elle accepterait cependant volontiers de passer un moment avec la jeune femme. Du moins, si elle ne dérangeait pas. Elle savait que sa voisine vivait avec sa mère, et elle ne voulait pas gêner cette dernière, mais si Espérance le lui proposait, eh bien, elle ne voyait pas de raison de refuser.

« J’accepterai volontiers un café, mais tu n’as vraiment pas besoin de me remercier tu sais. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeDim 25 Aoû - 15:22


« J’accepterai volontiers un café, mais tu n’as vraiment pas besoin de me remercier tu sais. »


Espérance le savait en effet, parce qu’elle savait que sa voisine était une jeune femme sympathique et naturellement aimable, qui donnait sans rien en retour… Simplement parce qu’elle était généreuse.

Le genre de personnalité dont beaucoup feraient bien de s’inspirer, du moins à ses yeux. Malheureusement, la générosité n’était pas une qualité qui avait tendance à primer, raison de plus pour la récompenser quand celle-ci se manifestait. Même si ça devait être avec trois fois rien, rien de plus qu’un simple café, mais partagé avec une personne qu’elle appréciait beaucoup.


"Ça me fait plaisir !" lui assura Espérance. Ce qui était la vérité. Ça lui faisait en effet plaisir. Elle n’avait pas si souvent l’occasion de croiser du monde, alors ça ne lui ferait définitivement pas de mal.

Sans ajouter un mot de plus, Espérance les fit rentrer à l’intérieur, où les attendait la mère de la jeune femme, après quelques salutations et la proposition tout de même de laisser Mrs Howell se joindre à elles pour le café, cette dernière se déroba et prétexta qu’elle était fatiguée et préférait se reposer dans sa chambre. Espérance savait que c’était uniquement un prétexte pour les laisser tranquilles, et elle appréciait, même si elle n’était pas sûre que la présence de sa mère aurait dérangé tant que ça.


"Assieds-toi, je t’en prie"
, proposa-t-elle en invitant Pénélope à rejoindre le salon et à s’installer dans un des fauteuils.

Elle s’éclipsa un instant, le temps de leur préparer un café léger et de dénicher quelques biscuits, avant de ramener le tout sur un plateau.


"Alors, dis-moi, comment vas-tu ?"
demanda-t-elle en disposant café, tasses et gâteaux sur la table basse du salon. "J’ai remarqué qu’un charmant jeune homme passait de plus en plus de temps chez toi."

Elle espérait ne pas mettre son interlocutrice mal à l’aise en abordant le sujet. Pour elle, c’était ue façon de faire la conversation, mais elle serait peut-être taxée d’indiscrétion, ce qui serait évidemment compréhensible. Espérance n’était pas du genre à créer des problèmes ou à générer des rumeurs, mais parfois, sans le vouloir, elle pouvait se montrer un peu… maladroite. Pour cette fois, elle espérait qu’on ne le lui reprocherait pas. Elle appréciait la compagnie de Pénélope, elle n’avait pas la moindre envie de rendre la situation inconfortable.



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 4 Nov - 9:26

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela ne dérangeait pas Pénélope de passer un petit moment privilégié avec sa voisine. Espérance était une jeune femme pleine de vie qui lui était très sympathique. Et puis, cela lui ferait quelqu’un avec qui papoter un peu, ce qui n’était pas plus mal. Pénélope avait peu de temps au travail pour bavarder, et elle ne voyait pas ses amies, enfin son amie Clio surtout, tous les jours.

Et puis, elle appréciait toujours discuter avec Espérance, donc prendre un café avec elle ne la gênait pas du tout, c’était un plaisir, comme elle le lui avait dit. Elle savait que la jeune femme vivait avec sa mère, Pénélope espérait donc juste ne pas déranger, mais bon, elle avait déjà rencontré la brave femme, et elles s’entendaient bien également.

"Ça me fait plaisir !"

Pénélope lui assura un sourire. Si cela leur faisait plaisir à toutes les deux, il n’y avait aucune raison pour qu’elles se privent dans ce cas. En tout cas, Pénélope comptait bien inviter la jeune femme chez elle à l’occasion également. Non pas qu’elle pensait avoir un genre de dette envers elle, mais il était toujours bon d’entretenir de bons rapports de voisinage, et elle appréciait beaucoup la jeune femme, alors cela lui ferait également très plaisir de l’avoir chez elle. Pénélope entra donc chez les Howell, et salua amicalement la mère d’Espérance, même si celle-ci disparu assez vite pour aller se reposer.

"Assieds-toi, je t’en prie. Alors, dis-moi, comment vas-tu ? J’ai remarqué qu’un charmant jeune homme passait de plus en plus de temps chez toi."

Pénélope prit place sous les conseils de sa voisine. Elle sourit amusée, quand Espérance fit allusion à Steve. Elle n’était pas vraiment gênée, elle n’avait aucune intention de le cacher. Même si pour certains, cela pourrait paraître indécent parce qu’ils n’étaient pas mariés, Pénélope n’était pas de cet avis-là, et Steve non plus, ce qui était une excellente chose. Et puis, étant donné qu’il allait vivre ici, et ce pour le plus grand bonheur de la sorcière, autant qu’Espérance soit au courant. Elle ne doutait pas du tout que les deux sauraient s’entendre. Steve s’entendait relativement bien avec beaucoup de monde, et Espérance était une jeune femme adorable, alors il n’y avait aucune raison pour que cela ne fonctionne pas. Elle prit un petit temps avant de répondre, buvant une gorgée de café, pour tenir un peu le suspense, bien que ce ne soit pas vraiment utile.

« Je vais très bien, merci. Beaucoup de travail mais c’est le métier qui veut ça. Effectivement, un charmant jeune homme passe de plus en plus de temps chez moi. Et tu vas probablement être amenée à le croiser plus souvent, même à le rencontrer, étant donné qu’il va emménager ici. Il s’appelle Steve, c’est mon petit-ami. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMer 6 Nov - 12:29


« Je vais très bien, merci. Beaucoup de travail mais c’est le métier qui veut ça. »

Espérance sourit à cette réponse. Elle n'avait aucun mal à croire son interlocutrice sur parole. Cela se voyait sur son visage, elle allait bien, c'était une évidence, et quand elle parlait de son travail, ce n'était pas pour s'en plaindre, même si en effet, elle devait prendre garde au surmenage.

Espérance, bien sûr, ignorait la nature réelle du travail de sa voisine, mais elle savait qu'elle était infirmière. Que Pénélope soit une jeune femme de sa tranche d'âge, travailleuse, volontaire et indépendante avait beaucoup joué dans l'amitié qui s'était construite entre elles, et Espérance appréciait de voir qu'elle conservait sa ligne directrice.


« Effectivement, un charmant jeune homme passe de plus en plus de temps chez moi. Et tu vas probablement être amenée à le croiser plus souvent, même à le rencontrer, étant donné qu’il va emménager ici. Il s’appelle Steve, c’est mon petit-ami. »

Le sourire d'Espérance s'agrandit. Pour elle, c'était une excellente nouvelle. Malgré son propre bagage sentimental, relativement lourd en dépit de son jeune âge, Espérance restait une indécrottable romantique, et elle était heureuse que Pénélope ait trouvé chaussure à son pied. Elle pourrait faire une remarque quant au fait que le couple s'installait ensemble alors qu'ils n'étaient de toute évidence pas mariés, mais étant donné sa propre expérience du mariage, elle estimait que ce n'était pas un mal d'essayer d'abord de vivre à deux avant de prendre ce genre de décisions.

Elle-même, si elle devait un jour retrouver l'amour - même si elle ne l'avait jamais vraiment trouvé pour commencer (et elle ne courait pas vraiment après, pour tout dire) - suivrait certainement l'exemple de son amie.


"Je suis heureuse pour toi"
, dit-elle avec sincérité. C'était la vérité, Pénélope méritait d'être heureuse, et elle semblait l'être avec ce dénommé Steve, alors Espérance ne pouvait que sincèrement s'en réjouir pour elle. "Dis-m'en plus", ajouta-t-elle, se permettant de se montrer plus curieuse puisque sa voisine semblait l'y autoriser tacitement. "Vous vous êtes connus comment ? Vous êtes ensemble depuis combien de temps ?"

Pénélope n'aurait peut-être pas envie de s'étendre sur le sujet, mais Espérance autorisait sa curiosité à s'exprimer tant que cette dernière n'était pas brimée.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 6 Jan - 19:16

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope n’avait aucun mal à parler de Steve à Espérance, parce qu’elle savait qu’elle ne serait pas jugée. Pourtant, elle avait conscience que beaucoup trouveraient le fait qu’ils vivent ensemble, déplacé, parce qu’ils n’étaient pas mariés. Mais Pénélope ne pensait pas qu’ils étaient dépravés pour autant. Ils s’aimaient, alors quel était le mal à ce qu’ils vivent ensemble au juste ? Quoiqu’il en soit, elle n’écoutait pas les mauvaises langues, et ne doutait pas du fait qu’Espérance n’en serait pas une.

Et puis, il fallait bien admettre que pour Pénélope, c’était une bonne chose de pouvoir en parler à quelqu’un. Elle n’avait pas énormément d’amis, pas beaucoup avec qui elle pouvait se confier du moins. Elle avait Clio, mais sachant que Clio et Steve ne s’entendaient pas, elle n’avait pas envie d’aller lui parler de son petit ami. Mais cela lui allait parfaitement d’en parler à Espérance.

Et puis, c’était d’autant plus légitime qu’elle était sa voisine. Etant donné que Steve emménageait chez elle, il était normal qu’elle soit mise au courant. Elle était même enthousiaste à l’idée qu’ils se rencontrent tous les deux. Elle ne doutait pas qu’ils allaient bien s’entendre. Parce que Steve était sociable et Espérance adorable, alors ça ne pouvait que matcher. La jeune femme était vraiment heureuse de cette nouvelle vie qui s’offrait à elle, et ce en grande partie grâce à Steve, et elle n’avait aucune envie que les choses s’estompent, mais il n’y avait aucune raison que cela arrive, elle était plus que confiante à ce sujet, et en parler avec Espérance la rendait encore plus guillerette.

"Je suis heureuse pour toi. Dis-m'en plus. Vous vous êtes connus comment ? Vous êtes ensemble depuis combien de temps ?"

Pénélope n’avait aucun mal à croire son amie lorsqu’elle lui disait être contente pour elle et cela lui faisait chaud au cœur. Elle en demandait plus, et Pénélope n’avait pas de problème à répondre à ses questions. Même en enlevant tout le côté magie, Pénélope n’avait pas besoin d’inventer, et c’était une bonne chose. Ce n’était pas toujours évident de devoir cacher le fait qu’elle était une sorcière, mais elle s’y était faite et au final, elle n’avait jamais à inventer de gros mensonges, juste changer deux ou trois détails, comme en disant qu’elle était infirmière.

« On est ensemble depuis presque neuf mois maintenant. On s’est mis en couple un peu avant Noël dernier. On s’est rencontré au pensionnat. On n’était pas dans la même classe, mais on n’était dans le même établissement. En fait, je suis tombée amoureuse de lui assez rapidement, mais je n’ai jamais rien osé lui dire parce que Steve, c’était le genre de garçon populaire qui pouvait avoir n’importe quelle fille, et que moi j’étais plutôt la fille réservée et timide. J’ai tout de même réussi à aller l’aborder et on est devenus amis, mais je n’osais toujours rien lui dire. C’est finalement lui qui a fait le premier pas, on s’est rencontré par hasard en faisait nos courses de Noël, on a été boire un verre et… il m’a embrassée tout naturellement. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 13 Jan - 15:03


« On est ensemble depuis presque neuf mois maintenant. On s’est mis en couple un peu avant Noël dernier. »
Neuf mois déjà ! C'était une affaire qui marchait, alors ! Espérance en était heureuse pour son amie. Elle ne voudrait pas être de celles qui tenaient ce genre de discours, mais la vie ne l'avait pas vraiment habituée à autre chose, et elle avait donc tendance à le penser en toute honnêteté, les hommes biens n'étaient pas si nombreux, alors quand on trouvait sa moitié, il fallait s'accrocher.

Et la jeune femme lui donnait définitivement le sentiment d'avoir trouvé celui qui lui convenait. Il suffisait d'entendre la manière dont elle parlait de lui, et de voir la lueur qui s'allumait dans son regard, le souire qui illuminait ses lèvres. Cela voulait tout dire.

« On s’est rencontré au pensionnat. On n’était pas dans la même classe, mais on n’était dans le même établissement. En fait, je suis tombée amoureuse de lui assez rapidement, mais je n’ai jamais rien osé lui dire parce que Steve, c’était le genre de garçon populaire qui pouvait avoir n’importe quelle fille, et que moi j’étais plutôt la fille réservée et timide. J’ai tout de même réussi à aller l’aborder et on est devenus amis, mais je n’osais toujours rien lui dire. »

C'était tellement adorable qu'Espérance avait du mal à ne pas sourire à son tour. Une belle histoire comme on en faisait peu. Que finalement, Pénélope ait trouvé l'amour auprès de celui qui était son coup de coeur depuis plusieurs années déjà, sans penser avoir la moindre chance, c'était... charmant, et touchant.

Pénélope donnait envie de croire en l'amour. Des histoires comme la sienne rattrapaient très certainement des histoires moins glorieuses comme celle du mariage épouvantable d'Espérant. Elle la fille réservée, lui le garçon populaire, et à présent ils filaient le parfait amour. Que pouvait-on demander de mieux ?


« C’est finalement lui qui a fait le premier pas, on s’est rencontré par hasard en faisait nos courses de Noël, on a été boire un verre et… il m’a embrassée tout naturellement. »

Une beau conte de Noël, en somme, et qui donnait le sourire à Espérance. Elle avait encore plus hâte de faire plus ample connaissance avec ce jeune homme. Il semblait valoir le détour.

"C'est beau"
, répondit-elle avec le sourire. Sa réflexion devait sembler naïve, mais tant pis. Il y avait toujours eu chez Espérance cette forme de candeur qu'elle ne se retenait pas d'exprimer auprès des personnes en qui elle avait connaissance. "Il a pas un frère, par hasard ?" plaisanta-t-elle.

Elle n'était pas sérieuse, à part sur un point. Cette histoire, ça lui donnait vraiment envie de tomber amoureuse. Mais pour le moment, ça ne semblait pas gagné.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMer 12 Fév - 22:24

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était heureuse de pouvoir tout raconter à Espérance. Elle appréciait sincèrement la jeune femme, alors se confier sur son histoire avec Steve, était quelque chose qu’elle faisait avec plaisir. Pénélope était une grande romantique, et elle avait l’impression de vivre un véritable conte de fées avec Steve. Peut-être que certains la trouveront ridicule, ou naïve, mais elle se fichait de leur avis, seule ceux de ses proches comptait, dont Espérance faisait partie, puisqu’elle était son amie.

Elle se souvenait encore avec exactitude comment les choses avaient débuté entre eux, et comme à chaque fois qu’elle y songeait à nouveau, elle sentait son cœur battre un peu plus fort, et un sourire s’inscrire sur ses lèvres. Steve la rendait heureuse, c’était comme ça, et elle voulait simplement que les choses continuent de la sorte. Elle avait envie de croire qu’ils pourraient être heureux ensemble pendant de nombreuses années, sans que leur amour ne faiblisse.

En tout cas, de son côté, Pénélope aimait Steve comme au premier jour. Elle l’aimait même chaque jour un peu plus. Certes, certains diraient que cela ne faisait pas encore un an, et que les choses changeraient peut-être après qu’ils aient fait le test d’habiter ensemble, mais Pénélope ne voyait pas en quoi cela changerait quoi que ce soit. Elle pourrait au contraire profiter un peu plus de sa présence, et elle avait tendance à trouver Steve tellement parfait, même dans ses défauts, qu’elle n’avait absolument aucune crainte à ce sujet.

Elle espérait tout de même que son amie ne la trouvait pas trop niaise, mais vu le sourire qu’elle arborait en l’écoutant, elle n’avait pas l’impression que ce soit le cas. Pénélope ne savait pas grand-chose de la vie amoureuse de son amie, mais elle savait cependant qu’elle avait été mariée, et que les choses ne s’étaient pas très bien terminées. Elle était désolée pour elle, mais cependant, elle était certaine que la jeune femme rencontrerait quelqu’un de bien. C’était une fille admirable, et qui avait tout pour elle, alors il n’y avait vraiment pas de raison pour que ce ne soit pas le cas.

"C'est beau"

Pénélope lui sourit, totalement d’accord avec elle. Elle ne pensait pas cela prétentieux, que d’admettre qu’effectivement, leur histoire avec Steve était belle. Et Pénélope restait persuadée qu’elle le resterait, parce qu’il n’y avait pas de raison que cela change. Même si on ne pouvait jamais savoir ce que la vie réservait, même s’ils auraient sans doute des épreuves à surmonter, elle avait envie de croire, qu’ils s’aimeraient toujours, et qu’ils ne perdraient pas cette complicité, et ce bonheur qu’il y avait entre eux.

"Il a pas un frère, par hasard ?"

La jeune femme rit doucement, elle aussi. Consciente, bien évidemment, qu’Espérance n’était pas sérieuse. Mais Pénélope restait certaine que la jeune femme trouverait chaussure à son pied. Il n’y avait pas de raison. Un échec amoureux, cela laissait sans doute des séquelles, c’était ce qu’elle supposait, et elle pouvait comprendre qu’Espérance ait donc du mal à penser pouvoir s’engager dans une nouvelle relation, ou qu’elle ait des appréhensions, mais Pénélope restait optimiste à ce sujet.

« Non, malheureusement. Il est fils unique. Néanmoins, je ne doute pas une seule seconde du fait que tu trouveras la personne parfaite pour toi. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeJeu 20 Fév - 11:41


« Non, malheureusement. Il est fils unique. »

Non, en vérité, ce n'était pas plus mal, rien n'incommodait plus Espérance que les rencontres arrangées. Elle savait que ça partait toujours d'un bon sentiment, et les personnes qu'elle rencontrait pouvaient être sympathiques, mais c'était toujours embarrassant, et ça pouvait l'être encore plus quand le courant ne passait pas et qu'elle devait s'en justifier auprès de ses amis. Espérance ne demandait pas à ce qu'on la rancarde, donc.

Elle était de toute manière fleur bleue, elle croyait dans le coup de foudre, l'amour qui vous tombe dessus sans qu'on s'y attende... elle s'impatientait simplement un peu de le voir frapper à sa porte. Mais il faut dire aussi qu'elle lui laissait une marge de manoeuvre très limitée.


« Néanmoins, je ne doute pas une seule seconde du fait que tu trouveras la personne parfaite pour toi. »


Espérance doutait un peu plus de son côté. Enfin, elle n'avait pas perdu espoir non plus (Espérance perdant espoir, ce serait beaucoup trop ironique), mais par moments, c'est vrai qu'elle déprimait un peu. Elle se débrouillait par elle-même depuis suffisamment longtemps pour savoir qu'elle était tout à fait capable de s'en sortir par ses propres moyens sans vivre aux dépens d'un homme. Mais elle avait besoin d'affection, de tendresse, d'amour. Certes, sa mère lui en adressait à foison, mais on ne va pas se mentir, ce n'était quand même pas la même chose.


"J'y compte bien"
, répondit-elle avec un sourire. "Même si j'ai tendance à perdre patience, des fois, je t'avoue." Elle marqua une pause. "Même si ça vaut sûrement mieux, j'ai des goûts déplorables en matière d'hommes."

Alors oui, elle n'avait pas à faire de son premier mariage un cas général. Mais quand on avait affaire à la violence d'un homme, quand on subissait les insultes et les coups, il était difficile de passer outre.

Même si elle tombait sur l'homme le plus doux et le plus prévenant du monde, il lui faudrait du temps pour avoir confiance, autant en elle-même qu'en l'autre. Elle ne se refusait pas d'y croire, mais forcément, il fallait qu'elle fasse preuve du maximum de prudence possible. Ce ne serait pas un mal.




_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMar 17 Mar - 16:14

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était le genre de personne qui était convaincu que tout le monde avait le droit au bonheur. Et elle le souhaitait d’autant plus à ses proches. Le couple n’était pas forcément la finalité d’une vie. Certaines personnes préféraient rester seules, et ne compter que des amants ou amantes de passage, sans avoir envie d’entrer dans quelque chose de stable, et durable. Et c’était tant mieux, qu’ils réussissent à s’épanouir de la sorte. Mais elle savait, que ce n’était pas le cas d’Espérance.

Enfin, du moins, elle ne pensait pas que ce soit le cas. Elle pensait qu’Espérance espérait se trouver quelqu’un. Et Pénélope le lui souhaitait. Après tout, il n’y avait aucune raison pour que ce ne soit pas le cas. Elle était jolie, intelligente, douce, généreuse… elle réunissait de nombreuses qualités, et Pénélope était certaine qu’elle pourrait faire craquer de nombreux garçons.

Evidemment, il fallait aussi que lesdits garçons soient des gars bien. Mais il n’y aurait qu’Espérance pour déterminer si un garçon lui plaisait ou non. Elle ne connaissait pas vraiment les goûts de son amie. Et si elle avait qu’elle avait déjà été mariée, ce n’était pas quelque chose dont elle parlait, et Pénélope sentait que c’était un sujet sensible, alors elle ne l’abordait pas. Mais elle restait confiante, quant au futur bonheur de son amie, et lui souhaitait vraiment.

"J'y compte bien. Même si j'ai tendance à perdre patience, des fois, je t'avoue. Même si ça vaut sûrement mieux, j'ai des goûts déplorables en matière d'hommes."

Pénélope n’avait jamais vu Espérance avec un homme, alors elle pourrait mal affirmer ce qu’étaient les goûts d’Espérance en la matière. Tous les goûts étaient dans la nature, c’était un fait, et heureusement d’ailleurs, que les goûts les avis divergeaient. Mais cela ne voulait pas dire qu’il y avait des goûts mieux que les autres, l’important, c’était que cela convienne à Espérance, mais de toute évidence, ce n’était pas vraiment le cas.

« Mais non, je suis sûre que tu exagères. Il ne faut pas se focaliser sur les échecs. Goût déplorable ou non, je reste dans tous les cas, persuadée que ton prince charmant t’attend quelque part, prêt à te rencontrer. Et peut-être plus tôt que tu ne le crois. Après tout, Londres est une grande ville. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMer 18 Mar - 12:07

« Mais non, je suis sûre que tu exagères. »

Non, elle n’exagérait pas… et en même temps oui, un peu. Elle n’exagérait rien quand elle affirmait que sa précédente expérience sentimentale s’était particulièrement mal passée… Mais est-ce qu’on pouvait vraiment parler de sentiments, dans tous les cas ?

La vérité, c’est qu’elle n’en savait pas grand-chose, de ses goûts en matière d’homme, parce qu’elle n’était jamais vraiment tombée amoureuse. Elle avait, quelques fois, éprouvé l’illusion du sentiment amoureux, c’est vrai, mais ce n’était pas vraiment réel… Donc en vérité, elle ne pouvait pas réellement jugé. Elle attendait, en grande romantique, l’amour sans savoir exactement ce qu’amour pouvait bien être.

C’était simple et bête en même temps. Mais ce qui était certaine, c’est que ce n’est pas en partant défaitiste qu’elle trouverait qui que ce soit. Enfin, dans son cas, elle était plus méfiante que défaitiste, en vérité. Elle essayait surtout de se protéger d’un mal similaire à celui qu’elle avait éprouvé à l’époque.


«Il ne faut pas se focaliser sur les échecs. Goût déplorable ou non, je reste dans tous les cas, persuadée que ton prince charmant t’attend quelque part, prêt à te rencontrer. Et peut-être plus tôt que tu ne le crois. »


Bon, ça, ça restait à prouver. Certes, elle était bien jeune, elle avait le temps de voir venir, mais toutes les femmes de son entourage étaient en couple, fiancées ou mariées… et engagées qui plus est dans des relations qui avaient l’air saines et stables.

C’était bien connu que l’amour vous tombait bien souvent dessus quand vous ne vous y attendez pas, et c’est sans doute ce qui lui arriverait. Mais tant que ça ne vous tombait pas dessus, à vous… forcément, c’était plus difficile d’y croire. Elle n’était pas non plus désespérée, mais elle admettait quand même que parfois, il pouvait lui arriver d’être un peu défaitiste, presque malgré elle, d’ailleurs.


« Après tout, Londres est une grande ville. »

"Presque trop grande, si tu veux mon avis"
, répondit Espérance avec un léger sourire. "J’ai passé presque toute ma vie dans un village où tout le monde connaissait tout le monde. J’adore cette ville, vraiment, mais parfois… je me sens un peu submergée. Je crois que ça ne m’aide pas vraiment à faire de nouvelles rencontres." Elle marqua une pause. "Tu as toujours vécu à Londres, toi ?"




_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeDim 3 Mai - 19:20

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope refusait de croire que son amie ne saurait pas trouver un homme bien qui la rende heureuse. Espérance était une jeune femme adorable, elle était très jolie et elle avait de nombreuses choses à offrir, il était évident qu’il y avait quelqu’un pour elle, quelque part. Son prince charmant pour tomber dans le cliché.

Evidemment, on n’avait pas forcément besoin d’être en couple pour être heureux, et certaines personnes étaient très bien seules. Mais elle sentait dans le discours de sa voisine qu’elle avait tout de même envie de trouver quelqu’un, même si elle ne cherchait pas vraiment non plus. Elle comprenait que des mauvaises expériences puissent faire beaucoup de dégâts chez quelqu’un. Pénélope savait qu’Espérance avait été mariée, même si elle n’avait pas tous les détails, et elle sentait que son amie était toujours marquée de cette expérience, ce que la sorcière déplorait un peu.

Elle avait envie de savoir son amie heureuse, et elle était convaincue qu’elle trouverait son homme idéal. Pénélope savait qu’elle avait énormément d’avoir Steve, et qu’elle n’avait jamais été aussi heureuse que depuis qu’ils étaient ensemble. Pas un seul jour depuis, elle ne s’était sentie mal, sauf quand ils étaient restés trop longtemps sans se voir, mais maintenant qu’ils allaient habiter ensemble, ce problème allait être réglé. Quoiqu’il en soit, elle était vraiment heureuse, elle avait trouvé son homme idéal, et elle souhaitait la même chose à Espérance.

Pénélope espérait en tout cas que lui avoir parler de Steve ne l’avait pas un peu abattue, et que cela lui avait plutôt donné de l’espoir. Mais Espérance n’était pas du genre à se laisse abattre, elle savait qu’elle était une battante, et une fille forte. En tout cas, Pénélope était tout de même heureuse d’avoir pu parler de son petit-ami à quelqu’un. Autre que ses parents, et qui n’avait pas d’aprioris sur Steve (comme Clio).

"Presque trop grande, si tu veux mon avis. J’ai passé presque toute ma vie dans un village où tout le monde connaissait tout le monde. J’adore cette ville, vraiment, mais parfois… je me sens un peu submergée. Je crois que ça ne m’aide pas vraiment à faire de nouvelles rencontres. Tu as toujours vécu à Londres, toi ?"

Pénélope ne pouvait pas vraiment se rendre compte, mais elle imaginait que cela devait changer, évidemment. Passer d’un petit village à la capitale, ce n’était pas rien. Et il y avait beaucoup de mouvement à Londres. Elle y était habituée, parce qu’elle était une londonienne pure souche, mais elle comprenait que cela puisse être un peu intimidant. Pénélope arrivait sans mal à imaginer un petit village où tout le monde se connaissait, et elle devait bien admettre que cela avait aussi son charme.

« Oui, j’y suis même née. Je comprends que changer de climat comme ça, ça ne doit pas être évident. Mais le principal, c’est que tu arrives à t’y sentir bien, malgré tout. Le reste viendra petit à petit. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMar 5 Mai - 12:15


« Oui, j’y suis même née. »

Espérance se demandait ce que cela faisait de naître et d’avoir toujours vécu dans une grande ville telle que Londres. Elle avait du mal à s’en faire une idée tant le cadre et les mentalités étaient différentes d’où elle-même avait grandi, pour le meilleur et le pire.

Mais en tout cas, Pénélope mettait un coup de pied au train de ce vieux cliché qui voulait que les personnes issues de la capitale soient de nature à moquer les autres et à les prendre de haut. Pénélope était sympathique, ouverte, et lui donnait également la preuve que même en ville, vos voisins n’avaient pas nécessité à être des inconnus. L’éducation avait un rôle à jouer, bien sûr, et il ne pouvait pas être oubliée, mais le tempérament ne se décidait pas qu’en fonction d’un contexte. En tout cas, si quelqu’un pouvait être capable de la réconcilier avec la grande ville, c’était bien Pénélope.


« Je comprends que changer de climat comme ça, ça ne doit pas être évident. Mais le principal, c’est que tu arrives à t’y sentir bien, malgré tout. Le reste viendra petit à petit. »

C’était bien possible, et Espérance comptait faire tout son possible pour se sentir bien dans ce décor qu’elle apprivoisait tout doucement. Beaucoup de choses lui plaisaient dans cette ville : la vie culturelle, les bâtiments historiques, la multitude de parcs qui pouvaient vous faire oublier la proximité de la ville… l’air de la campagne lui manquait souvent, mais c’était ainsi plus simple de s’accommoder. Elle aimerait en dire autant de sa mère. Mais ce n’était pas possible. Sa mère allait de mal en pis, et elle ne demandait qu’à retourner au bercail, au grand dam d’Espérance, qui ne savait plus quoi faire pour la convaincre.


« Oui, j’ai encore du travail à faire, de ce côté-là »
, admit Espérance avec un fin sourire. « Mais la compagnie de voisins sympathiques et bienveillants aide beaucoup. »

Elle était vraiment reconnaissante envers Pénélope d’être… là, juste ça. Elle aurait pu tomber sur des voisins désagréables et patibulaires, mais à la place, elle avait Pénélope, et Pénélope était un ange. Toujours agréable, toujours à l’écoute, ce genre de personnes était beaucoup trop rare, malheureusement. A la ville comme à la campagne, d’ailleurs.


« Il faudrait qu’on fasse un tour en ville ensemble un de ces quatre… Enfin, si ça te dit ? Tu me feras découvrir les coins de Londres que tu préfères. »



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeSam 18 Juil - 19:04

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope était née à Londres, et elle y avait passé beaucoup de temps, mais comme elle avait été à Poudlard durant sept ans, presque toute l’année, elle n’avait pas non plus passé tout son temps à explorer les rues. Mais elle connaissait tout de même très bien la ville. Elle savait s’y repérer, les coins sympas à visiter… elle supposait qu’elle pouvait faire une bonne guide, même si elle n’avait jamais vraiment eu l’occasion de le faire jusqu’à maintenant.

Quoiqu’il en soit, elle n’avait jamais vécu à la campagne. Elle ne savait pas si cela lui plairait, parce qu’elle était habituée au mouvement de la ville, et à tout ce que cela apportait. Mais elle n’était pas contre un changement. Pour le moment, elle n’envisageait pas de s’installer à la campagne, elle avait son appartement qu’elle trouvait bien situé et confortable pour le moment, et en plus de cela, Steve allait l’y rejoindre, alors elle n’avait aucune raison de déménager maintenant, mais on ne savait jamais de quoi l’avenir pouvait être fait.

Quoiqu’il en soit, elle comprenait que le changement n’était pas évident. Même si elle n’avait jamais vécu en milieu rural, elle ne doutait pas du fait que cela devait être différent sur beaucoup d’aspects de la ville. On pouvait trouver certains points mieux, d’autres moins bien, c’était comme ça. Elle n’était pas apte à juger ce qu’il valait le mieux, tout le monde avait son opinion à avoir, parce que le ressenti était propre à chacun. Le mieux, c’était qu’Espérance se sente bien dans sa nouvelle, vie. C’est tout ce qu’elle pouvait lui souhaiter, d’être heureuse.

« Oui, j’ai encore du travail à faire, de ce côté-là. Mais la compagnie de voisins sympathiques et bienveillants aide beaucoup. Il faudrait qu’on fasse un tour en ville ensemble un de ces quatre… Enfin, si ça te dit ? Tu me feras découvrir les coins de Londres que tu préfères. »

Pénélope adressa un sourire à son amie. Elle était heureuse qu’elle apprécie sa compagnie. La jeune femme ne s’était jamais forcée, elle avait toujours eu un bon feeling avec Espérance, et cela s’était concrétisé par une amitié. Elle serait toujours là pour elle en cas de besoin, même pour des broutilles. Après tout, c’était à cela que servaient les amis. Quant à sa proposition de sortir en ville toutes les deux, ça ne pouvait que l’emballer. Elle était toujours partante pour passer du temps entre amis, et elle ne refuserait donc pas cette opportunité.

« C’est vrai que j’ai également beaucoup de chance concernant mes voisins. Et je suis totalement pour cette sortie. Je ne connais pas forcément les coins les plus festifs et mouvementés de Londres, mais je connais quelques endroits qui je pense seraient susceptibles de te plaire. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 20 Juil - 13:07


« C’est vrai que j’ai également beaucoup de chance concernant mes voisins. Et je suis totalement pour cette sortie. Je ne connais pas forcément les coins les plus festifs et mouvementés de Londres, mais je connais quelques endroits qui je pense seraient susceptibles de te plaire. »

"Est-ce que j'ai l'air d'être une amatrice d'événements festifs et mouvementés ?"
sourit Espérance, étonnée que ce puisse être la première chose qui vienne à l'esprit de son interlocutrice la concernant.

Elles avaient encore beaucoup à apprendre l'une de l'autre, mais elle pensait que son caractère était flagrant très rapidement, et qu'il n'y avait pas besoin de lui parler beaucoup pour comprendre qu'elle n'était absolument pas une fêtarde, et certainement pas du genre à accumuler les excès, quelle que puisse être leur nature. Si Espérance était convaincue de la capacité de Pénélope à leur trouver des endroits où elles seraient toutes deux bien, c'était parce qu'elle pensait que leurs caractères n'étaient pas forcément très différents, raison pour laquelle, également, Espérance s'entendait si bien avec elle et était heureuse de passer du temps avec elle.

Elle était résolument une fille de la campagne. Son activité préférée restait les promenades en forêt qu'elle faisait avec sa mère, même si planifier ce genre d'escapades était à présent plutôt difficile. Alors oui, Espérance n'était pas forcément réfractaire à l'idée de faire la fête, tant que c'était en bonne compagnie, mais étant donné sa tendance à être rapidement submergée, elle ne tenait pas à en faire trop non plus.

Elle était terrifiée par la seule agitation de la ville sans se rendre où l'activité était la plus forte, alors clairement, cela lui irait très bien, de juste découvrir quelques cafés cosy et quelques parcs un peu isolés où il était simplement possible de se poser à l'ombre d'un arbre et de bouquiner.


"Crois-moi, je te fais confiance, j'ai juste besoin de me faire quelques repères. Où est-ce que tu voudrais qu'on aille en premier ?"

Elles n'avaient pas besoin de se précipiter, mais Espérance était impatiente de découvrir des recoins de la ville qu'elle n'avait pas encore eu l'opportunité d'explorer. Et elle était à peu près sûre et certaine que quel que soit le lieu que suggérerait sa voisine, il lui plairait forcément.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 356
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeLun 21 Sep - 10:23

La ville est une solitude peuplée
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope n’était pas certaine d’être la mieux placée pour montrer tous les coins festifs de la ville de Londres, puisqu’elle-même ne les connaissait pas, mais elle pensait tout de même pouvoir montrer quelques endroits agréables à Espérance. Elles se ressemblaient sur beaucoup de choses, et elles avaient des caractères similaires, alors il était possible que la jeune femme aime les endroits qu’elle-même appréciait. Pour ceux qui étaient moldus. Evidemment, Pénélope ne pouvait pas emmener Espérance dans les coins sorciers.

"Est-ce que j'ai l'air d'être une amatrice d'événements festifs et mouvementés ?"

Pénélope afficha un petit sourire. Il était clair que non, mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’appréciait pas. On pouvait très bien donner l’air de quelque chose sans pour autant que ce soit le cas. Mais elle comprenait dans ses propos qu’elle ne cherchait pas à faire la fête jusqu’à totalement s’oublier, et ce n’était pas plus mal. Pénélope aurait eu du mal à la conseiller dans ce cas-là, mais vu qu’elles étaient sur la même longueur d’ondes, elles auraient matière à passer de bons moments ensemble.

« Non, mais sait-on jamais. On n’a pas toujours l’air de ce qu’on l’on aime. »

Même si en l’occurrence, ce n’était pas le cas. Mais il n’y avait rien de mal à ce que Pénélope taquine quelque peu son amie. Cette dernière ne le prendrait pas mal. Il n’y avait pas de raison de mal prendre quoi que ce soit, dans tous les cas. Enfin, quoiqu’il en soit, Pénélope pensait pouvoir trouver des endroits qui seraient susceptibles de plaire à Espérance. En tout cas, elle espérait que ce soit le cas.

"Crois-moi, je te fais confiance, j'ai juste besoin de me faire quelques repères. Où est-ce que tu voudrais qu'on aille en premier ?"

Pénélope prit le temps de réfléchir durant quelques minutes. Elle n’avait pas envie de proposer n’importe quoi, mais elle n’avait pas non plus cinquante idées à l’esprit. Le tout était de rester sobre, surtout pour commencer. Proposer quelque chose de général, que la majeure partie des gens appréciait, puis ensuite voir vers où les choses pourraient évoluer. C’était ce qui lui semblait être l’idée la plus logique, en tout cas.

« Je connais un bar sympa pas très loin, ils font d’excellents cafés et de super cocktails. Certains serveurs sont assez agréables à regarder alors tu pourrais même trouver ton prince charmant qui sait. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 102
Humeur :
La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitimeMer 23 Sep - 13:04


« Non, mais sait-on jamais. On n’a pas toujours l’air de ce qu’on l’on aime. »

Peut-être pas, mais c'était tout sauf le cas d'Espérance. La jeune femme était quelqu'un de transparent, et qui par ailleurs n'aimait pas trop les faux semblants. Elle comprenait que ceux qui se donnaient une image contraire à leurs aspirations ne le faisaient pas toujours par malice ou malhonnêteté, mais elle aimait directement savoir à qui elle avait affaire. Elle aimait pouvoir lire dans les autres comme dans un livre ouvert, sans doute parce qu'elle redoutait un peu trop ce qu'elle pourrait découvrir si jamais les apparences avaient fini par la tromper.

L'expérience ne l'avait pas beaucoup aidée en ce sens, il faut bien le reconnaître. La jeune femme avait beaucoup souffert de ce déni de ce que dissimulaient les apparences. Son ex-mari était de ceux que tout le monde l'avait estimée chanceuse d'avoir épousé. Personne ne se doutait de ce qui se passait derrière les portes closes de leur maison.

Donc oui, même si c'était peut-être un tort, Espérance n'était pas du genre difficile à décrypter. Ses yeux étaient la vitrine de ses sentiments, son comportement était la démonstration de son caractère. Pas une fêtarde, donc, mais avide de nouvelles expériences tout de même, tant que celles-ci n'étaient pas disons... trop extrêmes.


« Je connais un bar sympa pas très loin, ils font d’excellents cafés et de super cocktails. Certains serveurs sont assez agréables à regarder alors tu pourrais même trouver ton prince charmant qui sait. »


Espérance était séduite. Elle n'aimait pas spécialement l'alcool, mais elle avait un faible pour les cocktails quand ces derniers savaient justement (et judicieusement) vous faire oublier l'alcool qu'ils contenaient, justement.

Pour ce qui était des beaux serveurs, c'était un bonus. Elle n'en était pas au point de vouloir sauter sur le premier bel inconnu venu, d'autant qu'elle avait tendance à se méfier des hommes, à présent, mais ne serait-ce qu'un léger flirt ne lui ferait sans doute pas de mal.


"Un serveur qui travaille dans un bar, je pense qu'il n'y aurait pas pire pour saper ma confiance en moi."
Elle le disait en plaisantant, mais en même temps, il serait tout à fait possible effectivement qu'elle se mette à douter à chaque fois qu'une jolie demoiselle commanderait un verre au comptoir. "Mais j'aime beaucoup les cocktails, par contre."

Elle était encore loin de s'imaginer que le prince charmant, elle le rencontrerait en effet, un mois plus tard et par le plus grand des hasards.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)   La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La ville est une solitude peuplée (pv Pénélope)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Village Hentaï
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Sortie en ville [PV Meridian] /!\Hentaï/!\ [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-