AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-46%
Le deal à ne pas rater :
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
14.44 € 26.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeSam 15 Juin - 18:08

Lexie se trouvait présentement sur le chemin de traverse, en une belle après-midi pleine de soleil pour un mois de septembre. La jeune femme profitait du fait que l’école de Poudlard avait reprit dans le but de faire les boutiques, puisqu’il y avait moins de monde sur le chemin de traverse. Pas d’enfant en train de courir partout, pas de parents énervés parce qu’ils ne parvenaient pas à rassembler tous les éléments de la liste pour l’école. Lexie n’avait vraiment pas hâte de faire ce genre de chose… Non, en fait elle ne les ferait jamais. Et pas parce qu’elle n’aurait jamais d’enfant – comme ça aurait pu être le cas dans une autre vie –, elle allait devoir s’y coller un jour normalement puisque l’enfant qui grandissait présentement dans son ventre allait bel et bien un jour aller à l’école.

Mais Lexie Black n’était pas n’importe qui non plus, en tant que Black, elle n’aurait pas forcément besoin de faire ce genre de chose. Il suffirait qu’elle laisse les nourrices s’occuper de ces achats. Ou bien laisser Orion s’en charger. Elle n’y était pas encore, elle avait encore largement le temps avant que ce genre de moment puisse arriver. Dans tous les cas, la jeune femme n’avait pas spécialement hâte d’arriver à cet instant. Quand bien même, la sorcière avait quand même hâte de pouvoir tenir son enfant dans ses bras, cet enfant qu’elle savait grandir petit à petit dans son ventre. Elle ne pensait pas que ça puisse arriver un jour, mais elle avait hâte.

Ses parents aussi avaient hâte visiblement. Lexie ne pourrait pas affirmer que sa relation avec sa mère était au beau fixe, mais elle devait quand même reconnaître que ça allait mieux. Surtout parce qu’elles ne vivaient plus sous le même toit, depuis que Lexie avait épousé Orion et qu’ils s’étaient installés ensemble dans leur grande demeure. Elle avait sans aucun doute la vie rêvée qu’elle aurait pu envisager. Elle était heureuse… Oui, elle était heureuse. Elle n’avait aucune raison de ne pas être heureuse en même temps. Elle avait tout ce dont elle avait toujours rêvé. Orion était un mari parfait, un homme parfait et ils étaient heureux ensemble. Tout était normal, tout était parfaitement normal. Pour le plus grand bonheur de tout le monde, des parents de Lexie Black principalement qui étaient heureux de voir que la manière dont ils avaient pris les problèmes de leur fille avait porté ses fruits. Ça n’avait pas été facile à longueur de temps, mais Lexie en était ressorti bien mieux une fois qu’elle avait quitté l’internement où elle s’était retrouvée après la fin de ses études.

Évidemment qu’elle avait suivi les demandes de ses parents, qu’aurait-elle pu faire ? Tuer ses parents ? La blague. Non, elle avait suivi leurs demandes, elle était devenue « normale ». Elle avait coupé les ponts avec tout ce qui (toutes les personnes) qui pouvait la rendre anormale. Elle s’était mariée, elle était tombée enceinte, tout était parfait dans le meilleur des mots. C’était ce qu’elle se disait, ce qu’elle avait réussi à se convaincre, parce qu’autrement… toutes les images, toutes les souffrances la ferait craquer complètement.

Elle se sentait bien, pensait-elle donc, alors qu’elle entrait Chez Mme Guipure comme une femme normale, dans une vie parfaitement normale…
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...


Dernière édition par Lexie Hepburn le Sam 15 Juin - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeSam 15 Juin - 18:25


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
S'
il y avait une chose de véritablement réussie dans la vie de Melody - et la jeune femme n'était pas certaine de pouvoir en dénombrer davantage, malheureusement - c'était sa carrière. Depuis presque toujours, elle avait su qu'elle était faite pour créer, élaborer des tenues, faire et défaire la mode. La couture était une grande passion, et elle s'était donnée les moyens d'en faire son métier. Oh bien sûr, elle le devait aux quelques mains tendues qu'elle avait rencontrées sur son passage, mais elle était malgré tout méritante, personne ne saurait contredire ce point, et Melody la dernière.

Son travail, elle s'y consacrait corps et âme, même quand elle quittait la boutique de Madame Guipure pour aller retrouver son petit appartement assez misérable du chemin de traverse (elle n'était pas si mal payée, mais les loyers dans cette rue étaient excessivement élevés - quand elle aurait pu en acquérir d'autres pour une bouchée de pain du côté de l'allée des embrumes... mais il faut pas déconner non plus). Une fois de retour chez elle, elle s'isolait dans sa chambre, qui saurait faire oublier que c'en était une tant elle avait davantage l'allure d'un atelier de couture, lit mis à part. Et elle s'adonnait à la couture, dessinait des patrons, testait des alliances de couleur, de tissus.

C'était tout ce qu'elle avait. C'était tout ce qu'elle avait depuis que Lexie l'avait quittée. Oh, elle ne s'était pas arrêtée de vivre après leur rupture (si on pouvait l'appeler ainsi, Lexie avait surtout choisi de dire amen aux impératifs de ses parents et de suivre la voie qu'ils avaient tracée pour elle... et au fond, c'était logique, même si ça faisait mal)... mais elle avait laissé chez elle une trace indélébile; Une fois ses études terminées, elle avait d'office choisi de vivre seule, le plus loin possible des Farnsworth. Elle n'avait rien contre ses parents, certes, mais elle voulait s'épargner de rester trop près de Lysandre... Elle ne s'était pas vraiment focalisée sur sa vie sentimentale. Elle avait eu quelques conquêtes - toutes féminines -, elle avait découvert l'existence de bars clandestins où se réunissaient les gens... eh bien comme elle, elle s'était faite à l'idée de ne jamais avoir de vie sentimentale stable et équilibrée. Une fois encore, rien ne comptait davantage que son travail, de totue façon.

Même quand elle devait se concentrer sur quelques tâches chronophages et peu valorisantes, comme maintenant, alors qu'elle avait le nez plongé dans le livret des comptes de la boutique... Le commerce était calme, passée l'épisode chaotique de la rentrée scolaire, si bien qu'elle sursauta presque quand elle entendit la porte s'ouvrir. Elle leva les yeux, et cette fois, elle eut le sentiment que c'était son coeur qui sursautait au creux de sa poitrine. C'était Lexie... Elle hésitait, il y avait tant de chose qu'elle aurait voulu lui dire... tant de choses qu'elles ne s'étaient pas dites. Pourtant, quand elle rompit le silence, ce fut pour sortir une phrase hautement protocolaire, qu'elle aurait adressé à n'importe quel client potentiel.

-Bonjour, est-ce que je peux vous aider ?


Après tout, elle n'était plus qu'une étrangère pour elle. Et c'était mieux comme ça.
   


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 16 Juin - 15:05

Quand Lexie passa la porte de la boutique, c’était évidemment dans le but de faire les magasins et de se procurer de nouvelles tenues – la jeune femme avait quand même toujours aimé les beaux habits –, mais elle ne s’attendait pas une seule seconde à tomber sur celle sur qui elle tombait. Alors qu’en soit, ce n’était pas forcément si étonnant que cela. Mais Lexie n’y pensait pas… ou du moins, elle s’efforçait de ne pas y penser.

Melody, quand les yeux de Lexie tombèrent sur elle, elle ne put s’empêcher de sentir son cœur manquer un battement. Ce qui la rendait… malade presque. Elle le savait, elle en avait parfaitement conscience, tout cela n’avait rien de normal. Elle n’oubliait évidemment pas tout ce qui avait pu se passer, elle en était incapable, mais Lexie avait compris que c’était simplement un dérapage de jeunesse, qu’elle s’était fourvoyée sur la situation. Elle avait été proche de Melody, ça c’était évident, mais elle avait cru certaine chose qui n’était pas vraiment. Non mais c’était vrai… enfin, on ne pouvait pas avoir de sentiment pour une personne du même sexe que soit, ça n’avait aucun sens. Ce n’était pas naturel, ce n’était pas possible. Alors ça ne l’était pas. Et Lexie se forçait le plus possible de ne pas penser à tout cela, de se concentrer sur la droiture de sa vie à présent. Ce qui était… difficile en posant son regard sur Melody à présent, qu’elle n’avait pas vu depuis l’instant où elle avait décidé de suivre les demandes de ses parents, depuis l’instant où elle avait… non elle n’avait pas rompu avec elle, elles n’étaient pas ensemble, c’était… enfin, ce n’était pas possible tout de même. Elles n’avaient été que des amis, qui avaient dérapés ensemble.

Melody lui adressa la parole, lui demandant si elle pouvait l’aider. « Est-ce que je peux vous aider ? » Cette manière de lui parler lui serra quelque peu le cœur, mais en même temps elle savait bien que c’était sans doute le mieux. Elles n’étaient plus que des étrangères l’une pour l’autre, elles n’avaient donc aucune raison de se parler familièrement. Lexie s’était souvent demandé comment ça se passerait, à l’occasion d’une potentielle rencontre, se disant qu’il valait sans doute mieux qu’elle se contente de ne pas croiser la jeune femme du tout. Malheureusement, elle ne pouvait pas l’éviter apparemment, le monde sorcier était petit. Et croiser Melody Farnsworth dans la boutique de Mme Guipure, ça n’avait en soit rien d’illogique. Bien au contraire, ça semblait même parfaitement évident.

« Bonjour. » Répondit-elle d’abord, avant de réfléchir un instant à comment continuer. Elle le savait, elle devait simplement… enfin, tout était normal. « Eh bien… je souhaiterais acheter une nouvelle robe. Une belle… robe, pour une grande occasion. »

Une Black se devait quand même d’être parfaitement bien habillée et Lexie avait toujours adoré se mettre en valeur, se mettre même en avant. Il y avait certaine chose qui ne changeait pas réellement.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 16 Juin - 15:23


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
A

u fond, Melody aurait voulu que Lexie se sente vexée par la distance que la jeune femme mettait d'office entre eux, qui devait lui signifier qu'elle n'était plus rien pour elle et qu'elle avait tourné la page. Mais c'était stupide, évidemment... Parce que s'il y en avait une pour avoir tourné la page, c'était Lexie, pas elle. Clairement, il n'y avait pas à se poser la question. L'une était mariée et aux dernières nouvelles enceinte, l'autre était une couturière célibataire qui avait de bonnes chances de le rester toute sa vie... c'était à peine s'il y avait nécessité à faire la moindre comparaison. Alors non, Lexie ne réagit pas particulièrement. Au point que Melody se demanda même si elle l'avait reconnue.

Peut-être pas, en fin de compte. C'est drôle, tout de même, comme une personne peut être le centre de votre univers, être la personne la plus importante de votre vie... et pourtant, de son côté, elle ne vous percevra que comme... un acteur épisodique de sa propre vie. Quelque part, c'était cruel. Mais la vie était ainsi, impitoyable, et Melody l'avait appris assez rapidement.

-Bien sûr,
répondit Melody en hochant la tête, j'ai quelques modèles qui devraient parfaitement convenir, ajouta-t-elle en faisant au mieux pour être la plus courtoise et la plus détachée possible.

Ce qui lui demandait un effort monstrueux. Elle avait abandonné son comptoir pour se rapprocher d'elle, et plus elles étaient proches, plus le moindre souvenir la saisissait d'office, puissant et douloureux à la fois. Son regard, son parfum... rien n'avait changé, elle n'avait rien oublié.

-Suis-moi.


Le vouvoiement avait cédé la place au tutoiement sans même que Melody s'en aperçoive. Quand elle était aussi près de la jeune femme, c'était comme ça, elle n'arrivait tout simplement pas à faire abstraction, elle n'arrivait pas à la considérer complètement comme une étrangère. C'était encore plus certain... elle restait la femme de sa vie. Et c'était horrible d'en faire le constat définitif au moment où elle savait que toute leur histoire était déjà faite, du début à la fin. Il n'y aurait plus jamais rien.

-Celle-ci t'irait à ravir
, dit-elle en détachant une robe de son présentoire.

Et pour cause, quand Melody l'avait conçue, elle l'avait fait en pensant à Lexie. C'était le cas de beaucoup d'autres de ses créations d'ailleurs.

-On pourra y appliquer un sortilège d'amplification progressif si nécessaire, j'ai entendu dire que tu étais enceinte. Félicitations, d'ailleurs.
Ces mots lui écorchaient la gorge. La vérité, c'est que quand elle avait entendu que Lexie Hepburn était enceinte, elle avait senti son coeur se morceller... Mais un peu plus, un peu moins. Tu en as besoin pour quel genre d'occasion ?
   


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 23 Juin - 11:04

Au fil des secondes qui coulaient, Lexie ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c’était une très mauvaise idée de se retrouver ici, mais en même temps ce n’était pas comme si elle pouvait faire demi-tour. Enfin, elle pourrait techniquement et on ne le lui reprocherait pas forcément, mais elle n’en avait pas plus envie que cela. Elle devrait sans doute, au fond seule Melody pourrait lui en vouloir de prendre la fuite, mais le reste du monde n’en saurait rien et elle n’aurait plus qu’à essayer d’oublier le fait que leurs chemins s’étaient de nouveau croisés. Ce qui en soit était logique, le monde des sorciers était petit, on ne pouvait pas éviter une personne toute sa vie, même si au fond Melody et Lexie n’appartenaient pas forcément au même monde.

Enfin, Lexie n’avait pas envie de partir et elle avait réellement besoin d’une nouvelle tenue, alors elle allait simplement prendre sur elle et supporter tout cela. Ce n’était pas grand-chose quand même non ? Ce n’était pas comme si ça signifiait quelque chose. Les deux amies avaient été proches avant, bien sûr, mais ce n’était pas… enfin, c’était une autre vie, c’était certes une erreur de jeunesse mais Lexie avait compris qu’elle n’avait pas emprunté le bon chemin avant de revenir là où elle devait être. Quand Melody s’approcha plus d’elle, cependant, Lexie ne put s’empêcher de sentir son cœur battre plus rapidement. Et ça la rendait malade… littéralement. Elle ne devait pas une seule seconde penser à tout cela ce n’était pas une bonne chose. Elle ne dit rien quand la jeune femme lui demanda de la suivre, en abandonnant le vouvoiement – ce qu’elle préférait en réalité –, se contentant de la suivre justement. Elle observa la robe qu’elle lui présenta, une tenue magnifique, sans que la jeune femme ne soit réellement surprise, Melody avait toujours eu un talent monstre. Lexie croyait en son talent, elle savait qu’elle pouvait aller très loin. Lexie pensait dire quelque chose, quand Melody reprit la parole pour affirmer qu’elles pourraient appliquer un sort d’amplification afin de lui permettre de continuer à la mettre malgré sa grossesse.

Lexie sentit une boule dans sa gorge quand elle entendit Melody la féliciter. C’était une bonne chose en un sens qu’elle la félicite, mais la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de se sentir mal. Sans vraiment de raison, elle ne savait même pas pourquoi elle se sentait si troublée. Enfin, si… au fond, elle le savait, mais elle ne devait pas.

« C’est… mes parents organisent une fête pour l’annonce de ma grossesse, ils veulent faire ça en grande pompes, être à la hauteur des Black. »
Parce que s’il y avait bien deux personnes plus heureuses que jamais dans cette histoire, c’était bien ses parents. Les Hepburn étaient liés à jamais maintenant avec les Black, Lexie portait l’héritier de son mari, un homme au grand nom. Et en soit, la jeune femme savait que c’était tout ce qu’elle avait pu rêver de mieux. Mais là, tout de suite, elle sentait tout son monde tourner bien trop vite. C’était plus facile de s’en convaincre quand elle ne pouvait pas poser son regard sur Melody. « Je vais l’essayer, elle est magnifique. » Finit-elle par dire, comme pour se donner convenance, en prenant la robe et se dirigeant vers la cabine d’essayage.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 23 Juin - 11:17


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
A

u fond, ce n'était pas tant pour savoir quel genre de tenue Lexie devrait porter qu'elle lui avait demandé à quelle occasion elle allait la mettre que parce qu'elle était curieuse. Même si cette curiosité-là ne pouvait que lui faire le plus grand mal. Elle ne s'attendait pas vraiment à autre chose quand la jeune femme lui apprit qu'elle allait devoir être au centre de l'attention au cours d'une réception qui viendrait célébrer la grossesse de la jeune femme. Elle l'avait cherché, elle y avait eu droit, à ce sentiment qu'on lui enfonçait un couteau en plein coeur.

Alors bon, c'était comme ça, c'était... logique, et ce n'était pas comme si la situation allait changer, mais tout de même, la jeune femme aurait tout donné pour lire dans le regard et dans la voix de Lexie ne serait-ce que l'ombre d'une émotion. Mais non, bien sûr que non. La jeune femme avait tourné la page, complètement tourné la page. Quand l'image de celle qui avait été sienne un bref instant la hanterait pour toujours, elle avait quitté l'esprit de la jolie brune depuis très longtemps. C'était comme ça.

Melody afficha une esquisse de sourire quand Lexie affirma qu'elle allait essayer la robe qu'elle lui avait proposée, qu'elle était magnifique. Le compliment lui allait quoi qu'il en soit droit au coeur, car Melody sentait bien qu'il était totalement sincère. Elle aurait au moins gagné ça... Lexie ne la considérait pas avec mépris, juste avec distance. La jeune femme se contenta donc de hocher la tête et laissa Lexie passer en cabine sans faire aucun commentaire.

Quand elle en ressortit, Melody ne put s'empêcher de la dévorer du regard. Lexie Black était une femme magnifique, ce n'était pas nouveau, et c'était une chose qui n'avait jamais échappé à l'ancienne bleue et bronze, mais là, dans cette tenue, elle était... irrésistible.

-Tu es... sublime
, observa-t-elle.

Ce n'était pas très professionnel de dire les choses ainsi, et elle manquait singulièrement d'humilité en cet instant, mais l'écrin de tissu qui la couvrait n'était rien en comparaison de celle qui le portait. C'était elle qui rendait tout à coup cette robe incroyable, alors qu'elle n'avait été que jolie avant d'être portée. Melody se rapprocha doucement pour observer le résultat plus attentivement.

-Il faudrait juste faire quelques retouches au niveau des bretelles,
observa-t-elle en s'autorisant à pincer les bretelles en question afin de jauger de combien de centimètres il s'agirait de les raccourcir exactement.

Ainsi, si proche d'elle, il était impossible de ne pas se laisser ennivrer par son parfum, les battements de son coeur s'étaient encore accéléré quand ses doigts avaient effleuré ses épaules. Elle n'avait jamais eu autant envie de la prendre dans ses bras.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 28 Juil - 13:50

Alors qu’elle se trouvait dans la cabine d’essayage dans le but d’enfiler la robe magnifique que Melody lui avait donné, elle s’autorisa à souffler quelque peu, à tenter de reprendre un peu ses esprits. Elle ne devait pas se laisser si troubler de cette manière, ça n’avait pas de sens. Elle avait reprie le droit chemin, sa vie était parfaite. Elle s’était déviée du chemin dans sa jeunesse, elle s’était fourvoyée, mais maintenant tout était de retour dans l’ordre. En tout cas, c’était ce que Lexie s’efforçait de se dire. Ce qu’elle avait vécu avec Melody… sur le moment, elle avait cru que c’était quelque chose de bien, elle avait cru qu’elle pouvait agir comme ça, qu’elle pouvait réellement aimer la jeune femme. Mais ce n’était pas le cas, au fond elles étaient proches bien sûr, mais ça ne pouvait pas être à ce point. En tout cas, c’était ce que Lexie se répétait à longueur de temps depuis qu’on l’avait remis sur le droit chemin.

Et ça allait aller… ça allait devoir aller en même temps. Lexie prit une grande inspiration avant de sortir de la cabine d’essayage, vêtue de la belle robe que Melody avait confectionnée. Elle ne pouvait que se trouver belle dedans. La jeune femme n’avait d’habitude pas réellement besoin de grand-chose pour savoir qu’elle était belle, elle n’avait besoin de personne pour le penser, elle savait bien qu’elle avait un physique agréable. Mais porter cette robe, ça la rendait encore plus belle. Il n’y avait pas à dire, elle allait faire fureur lors de cette réception, elle allait être au centre de l’attention. En un sens, c’était quelque chose qu’elle avait toujours adoré, alors elle devrait simplement se sentir comblée. Sauf que ce n’était pas si simple que cela… elle avait pourtant tout pour être heureuse. Un mari venant d’une famille influente, elle portait un enfant, elle avait simplement la vie qu’elle avait toujours attendu d’avoir… du moins, c’était ce qu’elle avait cru désirer pendant toutes ces années.

Melody affirma qu’elle était magnifique, ce qui eut le don de faire battre son cœur un peu plus rapidement. Mais ce ne fut rien à côté de quand elle s’approcha d’elle pour pincer un peu les bretelles de la robe afin de jauger de combien de centimètre il faudrait raccourcir. Pas grand-chose sans doute, cette robe donnait l’impression d’avoir été faite pour elle. Lexie observa Melody, elle se sentait… elle se sentait tellement troublée, tellement honteuse en même temps.

« Je pense que ça ira. »
Dit-elle peut-être un peu trop vivement, tout en se reculant de la jeune femme. Bon, en réalité elle reconnaissait qu’il y avait peut-être des retouches à faire, mais la jeune femme ne pouvait pas la laisser trop s’approcher. Elle devait garder contenance, elle devait être forte, parce que… parce que ce n’était pas bien. « Elle est parfaite comme ça, elle me va très bien. »

Ce n’était clairement pas une bonne idée d’être venue ici, elle aurait mieux fait de ne pas mettre les pieds dans cette boutique.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 28 Juil - 14:03


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
C'

est terrible, comme certaines personnes peuvent laisser en vous une marque indélébile, quand de leur côté, ils finiront par oublier la moindre trace de votre passage dans leurs vies. C'était le sentiment que Melody avait en présence de Lexie. Lexie était la personne la plus importante au monde à ses yeux, autrefois et maintenant. Elle était celle qui lui avait permis d'ouvrir les yeux sur qui elle était réellement, sur ce qu'elle désirait vraiment. Elle était celle qui lui avait permis de découvrir ce que l'amour signifiait vraiment. Elle lui devait énormément. Et pourtant, il suffisait de jauger la situation pour deviner que Melody n'était plus rien pour Lexie, du moins la jeune couturière s'était-elle fait une raison sur la question. Où Melody voyait en l'autre l'amour de sa vie, l'autre la considérait sans doute comme... une erreur de jeunesse, une faute de parcours... elle ne pouvait pas la blamer pour ça.

Une fois avoir quitté Poudlard, quand elle avait commencé à vivre seule, Melody avait découvert la vie souterraine et clandestine de sa communauté, les pubs réservés aux homosexuels, dont l'adresse n'était pas simple à dénicher en premier lieu. Elle s'y rendait souvent. Pour se sentir moins seule, pour se sentir un peu comprise. Parfois, pour ne pas s'endormir seule, aussi. Alors elle avait entendu l'expérience de ses pairs, et beaucoup avaient écouté son histoire en la considérant avec un mélange de pitié et d'attendrissement pour la fille candide qu'ils l'estimaient être. Il y avait des personnes, comme ça, surtout à l'adolescence, et même face aux tabous, qui se cherchaient seulement, et se trouvaient finalement dans l'autre sexe.

Lexie avait sûrement cru l'aimer à l'époque, mais elle avait eu tort. Et Melody devait faire avec. Même si c'était tout de même particulièrement difficile quand elle était là, sous ses yeux, plus sublime que jamais. Oh, comme elle aurait envie de l'embrasser, juste une fois, juste une seconde, pour se rappeler... mais de toute évidence, cette proximité physique qu'elle espérait à tout prix n'était pas du goût de Lexie, qui s'écarta d'un pas et, à sa manière, la remit à sa place.

-C'est trois fois rien,
se défendit quand même Melody, qui revint à un ton plus professionnel, incapable de dissimuler le fait que le comportement de Lexie l'avait vexée. Juste quelques retouches... Elle marqua une légère pause. Mais c'est toi la cliente, c'est toi qui voit.

La cliente, pas la maîtresse, pas l'amoureuse, plus même vraiment l'amie, en cet instant (elles ne s'étaient pas parlé depuis si longtemps, comment pourraient-elles se considérer comme des amies). Les choses devaient être remises à leur place. Même si ce n'était pas agréable. Même si ça faisait mal.

-Est-ce que tu as besoin d'autre chose ?
ajouta-t-elle, peut-être un peu trop froidement.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeJeu 1 Aoû - 13:37

C’était une très mauvaise idée d’avoir décidé de venir ici, alors qu’elle se doutait que Melody y travaillait. Elles ne s’étaient pas parlé depuis la fin des études de Lexie, elles ne devraient normalement pas se parler de nouveau. Si ses parents découvraient qu’elle avait croisé la jeune femme… même si tout était rentré dans l’ordre, la jeune femme avait bien compris qu’elle s’était égarée, qu’elle avait été un peu malade, mais tout était rentré dans l’ordre ensuite. Elle était la fierté de ses parents, elle avait un mari parfait, elle allait donner naissance à une nouvelle lignée de Black. C’était parfait…

Et pourtant, en cette instant précis alors que Melody lui parlait, qu’elle lui donnait le sentiment d’être avait été blessée par le pas qu’elle avait fait en arrière… Lexie ne savait plus quoi penser du tout. Elle était là, elle sentait son cœur se serrer, elle n’avait aucune envie de blesser la jeune femme et en même temps elle ne pouvait pas non plus s’en empêcher. Parce qu’elle ne pouvait pas se permettre de faire… enfin, c’était ridicule dans tous les cas. Melody lui affirma donc que c’était à elle de voir, puisqu’elle était la cliente, lui demandant ensuite si elle avait besoin d’autre chose. La distance qu’elle remettait entre elles était une très bonne chose, elle devrait être là depuis le début… ça ne devrait pas changer. Et en même temps, Lexie ne pouvait pas s’empêcher de s’en sortir mal. Elle ne savait plus du tout ce qu’elle avait envie ou non en réalité…

« Comment tu vas ? » Demanda-t-elle alors finalement, ne sachant même pas réellement pourquoi elle le faisait.

Elles ne s’étaient pas vues depuis que Lexie avait quitté l’école de magie, les événements s’étaient intensifiés. Lexie avait… la jeune femme avait pris des « vacances », il y avait eu le mariage ensuite, tout s’était enchainé donc. Et au fond, même si au début, Lexie avait beaucoup pensé à Melody, par la suite… elle s’était efforcée de ne pas trop penser à elle, parce que ce… ce n’était pas quelque chose qu’elle devait faire.

Alors pourquoi lui demander comment elle allait ? Parce qu’elle se posait la question, parce que la voir ne faisait que la ramener dans le passé et elle voulait vraiment savoir comment elle allait. C’était sûrement déplacé de sa part et sans doute que Lexie devrait juste se contenter d’acheter la robe et de s’en aller, mais elle était incapable de le faire. Elle voulait garder une certaine distance, elle devait garder une certaine distance, mais en même temps elle n’avait pas envie qu’un nouveau faussé s’installe entre elles. Sans pour autant l’assumer non plus, elle ne pouvait pas se permettre de désirer quoi que ce soit dans tous les cas… Bref, Lexie était juste complètement perdu, elle ne savait pas du tout ce qu’elle faisait, ce qu’elle devait faire en dehors du fait qu’elle était sans aucun doute en train de faire une nouvelle erreur…
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeJeu 1 Aoû - 17:45


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
M

elody se disait que les choses allaient se terminer ainsi, de manière excessivement douloureuse et frustrante. Elle allait acheter sa robe, tant pis pour les retouches, et partir comme elle était venue, à la manière d'un mirage. Et elle retournerait à sa vie, auprès de son mari, dans son manoir dont le moindre placard à balai devait faire la taille de son appartement. Ainsi va la vie. De la sorte, tout était dans l'ordre des choses... sans doute. Au fond, ce serait sûrement tant mieux ainsi. Ce n'était pas comme si les films qu'elle se faisait en esprit avaient la moindre chance de se réaliser concrètement. Lexie avait fait le deuil de sa relation, pour elle, d'ailleurs, ce ne devait même pas être une relation, plus une sorte d'étape absurde de sa vie, une erreur de parcours sur laquelle elle avait passé l'éponge. Elles avaient leurs vies respectives, et ces dernières ne sauraient cohabiter. C'était ainsi.

Sauf que Lexie ne se contenta pas d'acheter la robe et de partir. Non, à la place, elle lui demanda comment elle allait. En l'entendant prononcer ces mots, la jeune femme sentit son coeur battre tout à coup un peu plus vite. C'était idiot, c'était une simple question, mais il n'en fallait pas plus pour que Melody se sente plus... légère. Même si ce n'était peut-être le signe de rien, Lexie semblait lui signifier qu'elle se souciait d'elle, qu'elle tenait encore un peu à elle, du moins suffisamment pour s'assurer qu'elle allait bien. Et c'était un petit soulagement, quelque part. Lexie comptait tellement pour Melody... elle ne pouvait pas espérer l'inverse, mais juste un petit peu, rien qu'un petit peu. Un léger élan d'espoir...

-Je vais bien,
répondit Melody avec un fin sourire. Je fais le métier que j'ai toujours voulu faire, j'ai mon propre appartement... bon, rien à voir avec le palace où tu dois habiter, mais ça me plaît.

Oui, au fond, elle aimait sa vie. Elle aimait vivre sur le chemin de traverse, elle aimait la vie citadine, l'indépendance... et elle s'épanouissait dans son travail. Il n'y avait que dans sa vie sentimentale que c'était le calme plat. Parce qu'en dehors d'aventures sans lendemain, elle n'avait tout simplement pas trouvé chaussure à son pied (le comble pour une couturière). A croire que c'était Lexie ou personne, donc ce serait sans doute personne.

-Et toi ? Tu es heureuse ?


C'était sans doute horrible à dire, mais si Melody voulait vraiment le bonheur de Lexie, une part d'elle, amère, voudrait qu'elle ne soit pas si heureuse que cela... qu'elle n'aime pas son mari, qu'elle ne soit pas vraiment ravie d'être enceinte de son premier enfant. Elle avait envie qu'elle regrette ses choix passés, même si c'était injuste.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 25 Aoû - 16:20

Lexie avait conscience qu’elle ne devrait pas vraiment s’attarder, qu’elle devrait se contenter simplement de payer sa robe, de régler ce qu’elle devait à Melody et de passer son chemin. En même temps, elle n’aurait déjà pas vraiment dû mettre les pieds dans cette boutique à la base. Elle n’aurait pas dû et pourtant, elle se trouvait bel et bien là et maintenant, la jeune femme lui demandait comment elle allait. Quand la jeune femme reprit la parole, ce fut pour lui affirmer qu’elle allait bien. Elle ne savait pas si elle était si heureuse que cela d’entendre qu’elle allait bien. Bon, la jeune femme préférait évidemment qu’elle aille bien, c’était évident, elle ne lui voulait pas du mal. Mais ça lui faisait un peu… en fait, elle ne savait pas réellement ce que ça lui procurait, elle se sentait juste étrange et elle ne savait pas vraiment comment interpréter les choses.

Melody précisa qu’elle faisait le métier qu’elle avait toujours rêvé de faire – et c’était quelque chose que Lexie savait parfaitement, même si elle tentait de ne pas trop penser à ce qu’elle avait vécu à l’époque –, qu’elle avait son propre appartement. Lexie ne rebondi pas sur la remarque de la jeune femme, quand elle précisa que ça n’était pas comparable avec le palace dans lequel elle devait vivre. Sans doute pas non, mais en même temps il n’y avait pas vraiment de raison de comparer quoi que ce soit. Au fond, Lexie ne savait pas vraiment ce qu’elle aurait bien aimé entendre. Sans doute que dans tous les cas, il aurait fallu qu’elle se contente de s’en aller sans poser plus de question à la jeune femme. Mais le pire fut quand Melody lui demanda si elle était heureuse.

Lexie aurait bien aimé pouvoir répondre directement qu’elle était heureuse, sans même hésiter une seconde, ou encore en le pensant réellement. Mais ce n’était pas tout à fait le cas, du moins… bon, Lexie avait tout ce qu’elle pouvait désirer avoir en réalité, mais ce n’était pas pour autant qu’elle se sentait si heureuse que cela non plus…

« Eh bien je… »
La jeune femme marqua une pause, elle ne savait même pas quoi répondre en réalité. Elle se contenta finalement de la réponse classique, celle qu’elle se devait de dire évidemment. « J’ai tout ce que j’ai besoin. Je n’ai aucune raison de me plaindre. »

Quand elle le disait, la jeune femme tentait du mieux qu’elle pouvait de se montrer convaincante. Est-ce qu’elle avait réellement besoin de convaincre la jeune femme sous ses yeux ? En un sens, oui… elle se disait que c’était mieux quand même que ça soit comme ça, que chacune d’entre elle ait de quoi être heureuse. C’était mieux en effet, parce que Melody méritait d’être heureuse et elle… eh bien, elle, elle devait être heureuse tout simplement, elle avait bien trop souffert pour ne pas se satisfaire de sa situation.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 25 Aoû - 20:35


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
M

elody ne savait pas vraiment quelle réponse elle préférait entendre de la part de Melody. Elle devait bien reconnaître qu’une part d’elle ne voulait pas qu’elle soit si heureuse dans ce mariage auquel elle avait consenti en envoyant au passage balader leur relation, mais en même temps… ce serait injuste que de vouloir son malheur. Elle était son ex, elle l’avait fait souffrir en la quittant sans mot dire, mais elle était aussi et surtout son âme sœur, la femme de sa vie, et donc, elle voulait qu’elle soit heureuse. Et si elle ne l’était pas… Et puis quoi ? Et puis rien. Ce n’était pas comme si Lexie Black, mariée et enceinte, allait abandonner sa vie telle qu’elle était à présent pour retourner dans ses bras. Ça ne pouvait pas se passer de cette manière. Alors oui, même si ça lui serrerait forcément le cœur, il valait mieux qu’elle soit heureuse, malgré tout… Sauf qu’elle n’avait pas l’air de l’être complètement.

Sa réponse, en tout cas, n’était absolument pas convaincante. Elle avait tout ce dont elle avait besoin, elle n’avait aucune raison de se plaindre. C’est ce qu’avaient tendance à dire ceux qui n’étaient pas réellement heureux, ceux qui avaient envie de se plaindre sans s’autoriser à le faire malgré tout. Avoir tout ce dont on a besoin, ce n’est pas forcément avoir tout ce dont on a envie, c’était le genre de choses que Melody ne manquait pas de savoir. Melody avait envie de le dire de but en blanc, ne serait-ce que pour entendre la réponse de son interlocutrice. Depuis qu’elle était rentrée dans la boutique, un e part d’elle ne savait se départir de l’envie de la secouer, de la confronter. Elles évitaient de parler de ce qui s’était passé entre elles, mais ce n’est pas comme si elles pouvaient réellement faire abstraction. Elles avaient bien conscience de ce qu’elles avaient vécu et partagé, même si elles n’en avaient pas parlé, et si ça avait été tout pour Melody, elle refusait de croire que ça n’ait rien été pour Lexie.

-Tu n’as pas répondu à ma question,
décréta-t-elle finalement, le regard planté dans celui de la jeune femme.

C’était la vérité, après tout. Elle lui avait dit qu’elle n’avait pas de raisons de se plaindre, qu’elle vivait conformément à ses besoins, mais si c’était la recette du bonheur, ça se saurait, et ce n’était pas le cas, ce n’était jamais le cas… Ce qui ne voulait pas non plus dire que ça garantissait une vie malheureuse. Bien au contraire, ça avait toutes les chances d’y contribuer. Mais dans tous les cas, ce n’était pas le genre de réponse dont Melody était susceptible de se contenter. A tort, peut-être, elle tenait à entendre mot pour mot ces phrases : « Je suis heureuse. » « Je suis malheureuse. » En ces termes. Et ce n’est pas ce à quoi elle avait eu droit, ce ne serait sans doute pas ce à quoi elle aurait droit dans tous les cas.

-Tu es heureuse ?




   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 8 Sep - 15:03

Lexie avait conscience que sa réponse n’était pas forcément complète, mais elle n’avait aucune envie de répondre directement à la question de son interlocutrice. Ce n’était pas qu’elle ne le désirait pas entièrement, mais… sans doute qu’elle ne pouvait pas le faire. Est-ce qu’elle pouvait affirmer qu’elle était heureuse ? Il faudrait oui, mais elle ne se sentait pas entièrement capable de le dire. Et il était hors de question qu’elle se permettre de dire qu’elle était malheureuse, alors qu’elle avait la vie qu’elle devait avoir. C’était aussi simple que cela, elle avait la vie qu’elle devait mener, elle se trouvait à la place où elle devait être. C’était juste ça et c’était facile de se concentrer sur ça quand elle ne se trouvait pas en face de Melody.

Mais il y avait quelque chose chez elle, dans la façon qu’elle avait de la regarder, de planter son regard dans le sien, de lui parler… quelque chose de beaucoup trop familier qui lui donnait le sentiment d’être d’une douceur de rose tout en étant d’une dureté d’épine. Elle ne devait pas penser à ce qu’elles avaient vécu dans le passé, c’était une erreur, ce n’était pas normal. Mais en même temps, elle ne pouvait pas non plus l’ignorer. Elle n’avait pas répondu à la question donc…

« Je serais bien injuste d’affirmer que je ne suis pas heureuse. » Répondit-elle alors, consciente que ce n’était pas forcément une réponse de nouveau pleine et entière. Mais elle était sincère, la jeune femme se montrerait vraiment injuste de préciser qu’elle n’était pas heureuse, alors qu’on lui offrait tout ce dont elle avait besoin. La jeune femme avait un mari issu d’une grande famille de sang pur, elle était officiellement une Black et elle allait avoir un enfant Black. Ses parents étaient fiers d’elle, son père la choyait toujours autant qu’avant. Elle n’avait vraiment aucune raison de se plaindre et pourtant… elle en avait bien envie. « Tout… tout est rentré dans l’ordre. » Ajotua-t-elle alors, ne sachant même pas réellement pourquoi elle disait une telle chose.

Elle ne devrait sans doute pas le faire, mais en même temps c’était quelque chose qu’elle pensait. Elle avait dévié quand elle était plus jeune, avec Melody. Elles avaient dévié toutes les deux et maintenant, Lexie avait compris qu’elle n’avait pas été… normal, qu’elle devait agir autrement et elle s’était tout simplement rattrapée. Ses parents étaient fiers d’elle, elle avait un mari adorable, elle n’avait aucune raison de se plaindre donc. Elle n’avait aucune raison de regretter quoi que ce soit. Regretter quoi en même temps ? Une vie de déviante ? Non, elle était… elle avait été malade avant et elle avait été guéri c’était aussi simple que cela.

Même si elle devait bien se rendre à l’évidence que se retrouver devant Melody ici et maintenant, ça la retournait quand même complètement. Elle n’aurait pas cru que ça puisse être à ce point, mais elle devait bien réaliser que Melody la perturbait encore beaucoup trop.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 8 Sep - 15:22


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
U

ne fois encore, Lexie ne lui répondit pas directement. Dans le fond, Melody aurait encore préféré qu'elle lui mente et prétende être bel et bien heureuse plutôt que d'en passer par toutes ces pirouettes verbales, pour ne pas lui dire directement ce qu'elle pensait. D'accord, elle ne lui devait rien, si elle devait décider de ne pas lui parler de ce qu'elle ressentait, c'était son droit. Elle ne pouvait pas le lui reprocher, certes, mais ça lui faisait tout de même mal au coeur. Car à l'époque, dans une autre vie, dans leur autre vie, Lexie était toujours complètement transparente avec elle. Elle lui parlait sincèrement de ce qui allait, de ce qui n'allait pas, de qui elle était, de ce qu'elle voulait. Elle n'aurait pas hésité une seule seconde à lui dire si elle était heureuse ou malheureuse. Mais là, rien du tout, elle restait muette, et la jeune couturière détestait ça. Elle avait le sentiment de ne plus mériter la confiance et la sincérité de Lexie. Ca avait beau se justifier, ça lui faisait mal quand même. Mais toujours moins mal que les mots qu'elle prononça ensuite.

Tout était rentré dans l'ordre, dit-elle. Peut-être disait-elle cela sans la viser une seule seconde, mais Melody ne sut s'empêcher de se sentir attaquée personnellement. Comme si le fait d'avoir été avec elle avait été une erreur à corriger, que son mariage avec Orion Black avait pour de bon réparée. Ce qui ne voulait pas forcément dire qu'elle était heureuse à présent, clairement, elle ne l'était pas, ou complètement, mais elle reniait définitivement ce qu'elles avaient été, toutes les deux. Alors que leur histoire était pour la jeune femme ce qu'elle avait vécu de plus beau. Melody n'avait jamais réussi à vivre une histoire, à construire une relation qui égale ce qu'elle avait partagé avec Lexie. Et pour la peine, elle voudrait que la jeune femme lui porte le même respect qu'elle-même. Elle pouvait ne pas avoir perçu leur histoire de la même manière, mais là, elle devenait juste... blessante.

-Tu veux dire que tu as pris la meilleure décision de ta vie en me quittant du jour au lendemain sans même me prévenir ?
rétorqua Melody plus froidement qu'elle ne l'aurait voulu.

Elle s'était fait violence pour ne pas évoquer leur histoire commune, mais voilà, elle n'y tenait plus, donc tant pis. Elle n'aurait peut-être aucune autre occasion d'avoir une vraie conversation avec Lexie. Et c'était un fait, elles n'avaient jamais parlé à coeur ouvert de ce qui s'était passé. Oui, de l'eau avait coulé sous les ponts, et en toute logique, elles avaient tourné la page. Mais le fait qu'elles n'aient jamais parlé n'avait pas aidé Melody à guérir sa peine de coeur.



   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeSam 14 Sep - 14:09

Il était tellement plus simple de prétendre et d’être en ordre quand elle ne se trouvait pas devant Melody. Mais quand elle était devant elle, ça ne pouvait que lui rappeler des choses qu’elle prenait la peine d’ignorer à longueur de temps. Il se devait de ne pas penser à tout ça… parce qu’elle s’était quand même donnée du mal pour passer au-dessus. Elle ne pouvait donc pas affirmer qu’elle n’était pas heureuse, parce qu’elle s’était quand même donnée du mal pour avoir la vie qu’elle avait maintenant. Elle avait dû faire… des sacrifices, si on pouvait affirmer les choses ainsi.

Quand Melody reprit la parole, la jeune femme n’eut aucun mal à sentir le froid dans sa voix et clairement comprendre les reproches de son interlocutrice. Elle les comprenait dans la mesure du possible cela-dit, parce qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire quand même que sa relation avec Melody était une erreur effectivement. Ça lui faisait mal de penser comme ça, évidemment, mais ça n’enlevait pas le fait qu’elle se devait de le penser ainsi. Parce qu’on l’avait conditionné à cela. Mais dit comme Melody venait de le dire… c’était vraiment perturbant.

« Je n’avais pas spécialement le choix tu sais ? »

Elle ne put s’empêcher de se défendre un peu, même si elle n’avait sans doute aucune raison de se défendre non plus. Cela dit, les choses s’étaient passées comme elles s’étaient passées, elle n’avait pas eu la possibilité de dire au revoir à Melody en effet et ça avait été normalement pour le mieux. Mais horriblement, ça ne faisait que remonter un tas de chose pour Lexie le fait qu’elle parle si vivement de leur histoire. Enfin, de leur histoire… la jeune femme ne pouvait pas réellement se permettre de penser ainsi, de penser qu’elles avaient eu une histoire. Mais elle le faisait directement, elles n’avaient pas parlé de tout ça depuis qu’elle était arrivée, elles avaient simplement arrêté de nier le fait qu’elles se connaissaient. Mais à ce point ? Non, pas si directement…

« Tu sais bien que c’était… une erreur. » C’était vraiment difficile de l’affirmer comme ça, mais elle se devait de le faire, parce que c’était ainsi qu’était les choses. Elles avaient fait une erreur toutes les deux, Lexie avait commis une erreur en pensant qu’elle avait pu être différente, malsaine même. « Ce n’était pas comme si on était… » Elle ne put même pas terminer sa phrase. « Ça ne pouvait pas être ce que j’étais. »

Parce qu’elle n’était pas comme ça non, elle était normale. Elle se devait d’être normale, elle avait des sentiments normaux pour des personnes normales. Elle n’était pas une déviante ou autre chose, c’était juste impossible. Elle avait fait une erreur et elle essayait le moins possible de penser à cette erreur, même si en cet instant précis c’était tout bonnement impossible de ne pas y penser et ça la troublait beaucoup trop.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeSam 14 Sep - 14:23


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
M

elody ne se laissa pas émouvoir, ne serait-ce qu'un seul instant, quand Lexie lui rétorqua qu'elle n'avait pas eu le choix. Peut-être qu'elle devrait prendre le temps de l'écouter, mais la jeune femme s'en sentait incapable. Elle avait souffert de toute cette situation, elle n'avait pas envie de trouver d'excuses à Lexie, quand bien même il n'était pas franchement juste que de se comporter de la sorte. Mais elle considérait, pour sa part, qu'on avait toujours le choix. Elle n'avait pas la moindre idée de ce que la jeune femme avait traversé, de ce que ses parents lui avaient fait subir. Ce qu'elle voyait, elle, de son point de vue, c'est que Lexie l'avait abandonnée et n'avait même pas eu le courage de le lui dire en face. Elle avait peut-être subi la pression parentale, soit, mais elle avait eu le choix de lui en parler. Elles avaient élaboré tant de solfutions, ensemble, à l'époque, et Melody avait le sentiment que la jeune femme les avait toutes occultées pour son simple confort. Et il n'y avait pas que cela.

Elle rejetait complètement son identité sexuelle, et ce faisant, elle rejetait leur histoire, elle rejetait la beauté de ce qu'elles avaient vécu. Pourtant, ça avait été fort, vraiment puissant, si puissant que la jeune femme avait été bien incapable de retrouver ce sentiment avec qui que ce soit d'autre. Elle avait essayé, plus d'une fois, toujours sans succès. Ce n'était pas juste une attirance "hors-normes" qu'elles avaient partagé, c'était une vraie histoire d'amour. Mais elle était à présent réduite au fait qu'elles étaient deux femmes, et que cela semblait à présent révulser Lexie.

-Tu peux le dire, tu sais. Y a que nous ici. Les-biennes,
dit-elle en détachant bien chaque syllabe, inarrêtable tant sa frustration choisissait à présent de parler pour elle. Peut-être que tu as réussi à te convaincre que tu es la personne la plus hétéro qui existe, mais ne t'en déplaise, c'est pas mon cas. Et ce qu'on a partagé, c'était vrai.

Elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Au fond, elle ne devrait même pas commencer à remuer tout ça, c'était en train de lui faire un mal inutile. Il était bien plus simple de juste faire sa vie en tentant d'oublier le fait que Lexie aurait pu en faire partie. Mais elle était lancée, à présent, et elle ne réussissait pas à s'arrêter.

-Putain, j'étais folle amoureuse de toi, tu le sais ça ? Et toi tu viens me balancer en pleine face que c'était une erreur ?

Melody aurait sûrement fait preuve de plus de clémence en apprenant ce que Lexie avait traversé. Mais faute de le savoir, elle se sentait juste insultée, ça et rien d'autre.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 27 Oct - 18:27

Lexie sentit un frisson parcourir son corps quand la jeune femme sous ses yeux affirma qu’elle pouvait le dire, ce mot qu’elle ne parvenait pas à prononcer et que Melody sembla se donner à cœur joie à le faire de son côté. Lesbienne… le simple fait d’entendre ce mot lui donnait des frissons, lui donnait même la nausée. Elle se retrouvait précisément dans une situation qu’elle avait largement redouté, et en même temps qu’elle avait essayé de mettre sous le tapis comme si ça n’avait jamais existé. Elle se retrouvait devant Melody qui lui faisait des reproches, qui la mettait clairement devant ses contradictions. Lexie ne prétendait pas être hétéro, elle l’était, elle n’avait pas le choix, elle ne pouvait pas se permettre d’être hors norme.

Mais entendre la jeune femme préciser qu’elle n’était pas hétéro et que ce qu’elles avaient vécu c’était vrai, ça la mettait clairement en face de ses contradictions. Depuis tout ce temps, Lexie se répétait encore et encore que tout cela n’était qu’une erreur, parce qu’il ne fallait pas que ça soit autre chose qu’une erreur, parce qu’elle ne pouvait pas se permettre d’être déviante. Elle n’avait aucune envie de l’être et encore moins envie qu’on essaye de lui faire comprendre qu’elle ne l’était pas. Lexie avait envie de répondre quelque chose, de se défendre, mais elle se sentait tellement mal… elle se sentait physiquement mal. Mais elle se sentait aussi mal de voir les larmes apparaître dans les yeux de Melody. Elles ne s’étaient pas vu depuis qu’elles s’étaient quittés et ça avait été une bonne chose pour Lexie au fond, parce que maintenant elle se retrouvait devant Melody bouleversé et elle se sentait mal. Encore plus en l’entendant affirmer qu’elle était folle amoureuse d’elle. Ce n’était pas possible, ça ne pouvait pas être possible.

« Bien sûr que c’était une erreur ! » Lança-t-elle, même si elle devait se faire violence pour reprendre la parole. Ce n’était pas qu’elle ne pensait pas ce qu’elle disait… elle se devait de le penser après tout. C’était juste qu’elle se retrouvait devant Melody, qu’elle lui disait qu’elle avait été folle amoureuse d’elle. « Qu’est-ce que tu veux que ça soit ? » Ça ne pouvait pas être autrement qu’une erreur, quand bien même Lexie avait conscience qu’elle ne parvenait sans doute pas à s’exprimer comme il le fallait. « Si je ne suis pas normale, tu as une idée de ce qu’ils vont me faire ? De ce qu’ils sont capables ? Il est hors de question que je ne sois pas normal, parce qu’il est hors de question que je retourne là-bas. »

Les mots qu’elle venait de prononcer, elle les avait dit à une vitesse incroyable, la voix tremblante. Elle n’était pas claire, mais elle était incapable de l’être réellement. Parce qu’à chaque fois qu’elle repensait à tout cela, elle avait juste envie de disparaître. Ça serait pourtant bien plus simple qu’elle s’exprime plus clairement, mais elle était incapable de le faire depuis la fin de ses études.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 27 Oct - 18:49


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
M

elody sentit les quelques fragments de son coeur encore intacts se briser quand Lexie affirma que oui, bien sûr, c'était une erreur. Peut-être qu'elle le pensait vraiment... elle en avait le sentiment, tout du moins, que ses propos la révulsaient, mais malgré tout, sa manière de ne pas ménager sa sensibilité. Elle ne reconnaissait plus Lexie. Comme si tous les moments qu'elles avaient passé ensemble n'existaient plus, leurs rires, leurs larmes, leurs baisers, leurs projets... il n'y avait plus que cette sorte de dégoût qu'elle devinait dans ses yeux, comme si le simple fait de l'écouter la rendait complètement malade, à un point inimaginable. Ce qu'elle voulait que ça soit, elle ? Tout sauf une erreur, une histoire d'amour. Compliquée, certes, mais qui méritait tout de même que l'on se batte pour elle... C'était ce qu'elle avait envie de répondre, au risque de voir son coeur s'arracher une fois encore.

Mais Lexie reprit la parole, et dès lors elle ne fut plus capable de dire quoi que ce soit. Si elle n'était pas normale, si elle acceptait d'être qui elle était vraiment, de s'assumer, donc, on n'allait lui faire subir le pire. Encore plus aujourd'hui qu'hier, alors qu'elle attendait son premier enfant, qu'elle était mariée. Oui mais... Il y avait un mais, elle se doutait que ce serait difficile, mais Lexie pouvait décider de fuir, elles pourraient partir très loin, toutes les deux, ne plus jamais entendre parler des Hepburn ou des Black. Melody le savait, même si elles s'étaient quittées brutalement et il y a un moment, elle serait encore capable de tout quitter pour Lexie, ici et maintenant. Il lui suffisait d'un seul regard dans sa direction et c'était limpide : elle l'aimait. Elle l'aimait à la folie. Quoi qu'il advienne, et qu'importe avec quelle vigueur elle s'appliquerait à lui piétiner le coeur. Sauf qu'il y avait quelque chose, un quelque chose qu'elle n'avait pas imaginé, envisagé...

-Là-bas ? Où ça là-bas ?


En quelques mots, Melody imaginait tout à coup le pire. Elle s'était contentée de voir les choses de son point de vue. Lexie l'avait ignorée du jour au lendemain et décidé d'épouser Orion, c'était tout ce qu'elle avait accepté de voir. Et maintenant, elle songeait que si ses parents avaient appris la vérité, ils l'avaient sans doute obligée à adopter la vie qui était à présent la sienne par l'intimidation, la force... la séquestration ? Elle ne savait plus quoi penser. Ce qu'elle savait, en revanche, c'est qu'elle avait peur pour Lexie, vraiment peur. Et si on avait dû lui faire du mal à cause d'elle, elle ne le supporterait pas.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 24 Nov - 14:43

Lexie regrettait ce qu’elle venait de dire, parce qu’elle n’aimait pas y penser, parce qu’elle ne devait pas y penser. Depuis… eh bien, depuis un moment, elle ne voulait surtout pas y penser, elle ne devait pas y penser. Elle ne devait pas parler de tout ça, elle devait simplement se contenter d’ignorer la situation et de prendre ses jambes à son cou. C’était la seule chose qui convenait de faire, elle devait ignorer tout ça, elle devait simplement mener la vie « normale » qu’elle devait mener, auprès de son époux, en devenant prochainement mère. La vie que ses parents attendaient d’elle, parfaitement normale.

Quand la jeune femme entendit Melody reprendre la parole, lui demandant des explications, où était ce là-bas, Lexie sentit son corps se remplir de frisson. Elle n’aimait pas repenser à cet endroit, à ce qu’on lui avait fait. Sans doute qu’elle devrait simplement se contenter d’expliquer tout ça à Melody, c’était évidemment le plus simple à faire, mais surtout le plus logique. Sauf qu’elle en était incapable, elle ne parvenait pas à mettre des mots là-dessus et surtout, elle n’avait aucune envie d’en parler. Pas plus à Melody qu’à quiconque d’ailleurs, parce qu’elle ne parvenait malheureusement pas à faire autrement que de lier tout ça. Les erreurs qu’elle avait commises avec Melody, ce qu’elle avait cru être alors qu’elle ne pouvait pas être comme ça, pour elle… et ce qu’on lui avait fait ensuite.

« Nulle part. »
Répondit-elle vivement, la voix tremblante. « C’était pas une bonne idée que je viennes ici… »

Elle le savait depuis le moment où elle avait posé son regard sur Melody, il aurait mieux valu qu’elle se contente simplement de partir, de ne pas chercher à jouer avec le feu comme elle l’avait fait. Parce que clairement, la jeune femme avait joué avec le feu. À quoi bon revenir sur tout ça dans tous les cas ? C’était fait et Lexie n’avait pas eu d’autres choix que d’accepter la situation, accepter ce qu’elle était. Elle était une femme qui avait fait une erreur, mais qui pouvait tout réparer. Qui était en train de tout réparer, même si elle était en train de déraper en cet instant précis. Elle jouait avec le feu oui…

Il fallait vraiment qu’elle s’en aille, il valait mieux comme ça. Elle allait se contenter de s’en aller et de retourner chez elle, oublier cette robe qu’elle portait et qui avait été fabriqué par Melody, par… cette fille qui la troublait beaucoup trop. D’ailleurs, la jeune femme se dirigea vers la cabine d’essayage, dans l’envie de retirer ce vêtement. Elle avait juste envie de disparaitre, de retrouver cette sorte d’équilibre qu’elle pensait avoir trouvé, mais en même temps… au fond d’elle, la jeune femme avait aussi envie de se libérer de tout cela, de ne plus avoir à supporter le poids de ce qu’elle avait vécu et de ce qu’elle avait décidé de cacher.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 24 Nov - 15:07


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
M

elody comprenait bien que quelque chose lui échappait, quelque chose de grave, quelque chose d'important, ce quelque chose qui changeait totalement la donne et remettait en perspective tout ce qu'elle avait cru savoir de leur rupture. On avait fait subir quelque chose à Lexie, on l'avait emmenée quelque part, et l'expérience avait été horrible au point qu'elle soit incapable d'en parler sans trembler. Incapable d'en parler tout court, en réalité.

Melody ne pouvait se contenter de ces bribes d'informations et laisser Lexie retourner à sa vie sans en apprendre plus, c'était tout bonnement inenvisageable à ses yeux. La jeune femme avait besoin de comprendre, elle avait besoin de réponses. Elle comprenait que Lexie avait rencontré - et rencontrait peut-être encore - une détresse qu'il était à peine possible de concevoir, d'imaginer. Si elle ne pouvait être là pour elle, alors elle aurait échoué de bout en vout tout au long de leur histoire. Elle comprenait qu'elle agravait peut-être plus les choses qu'elle ne l'imaginait, à la vérité. Mais en même temps, elle avait besoin de faire quelque chose pour elle. Elle l'aimait trop pour ne pas essayer de panser des blessures qu'elle lui avait peut-être, sans même y réfléchir, infligées. Après tout, si on avait fait payer à Lexie ses inclinations particulières, alors... Alors ça ne faisait aucun doute, elle était à blâmer pour cela.

-Attends,
dit Melody en s'autorisant à attraper le poignet de la jeune femme afin de la retenir, alors que celle-ci voulait se diriger vers les cabines, sans doute pour se changer et repartir aussi vite qu'il était venu. Raconte-moi, s'il te plaît. Son ton était presque suppliant. Parce que pour elle, il était impossible de rester de marbre face à cette situation, même si elle n'était pas en capacité d'en mesurer l'horreur. Elle avait besoin de savoir, pas pour satisfaire une curiosité malsaine, mais parce qu'elle se sentait capable de tout pour l'aider, pour la soutenir. Elle en avait le plus grand besoin. Je ferais n'importe quoi pour toi, ajouta-t-elle alors, abandonnant au passage tout faux-semblant.

C'était ainsi, c'était un fait, elle pouvait bien s'en cacher tant qu'elle n'avait pas Lexie juste sous les yeux, mais ici et maintenant, elle ne pouvait échapper à ce fait inaltérable. Il ne se passerait plus jamais rien entre elles, elle s'était fait une raison à ce sujet. Mais ça ne l'empêchait pas malgré tout de l'adorer, de l'aimer profondément, de toutes les fibres de son âme. Elle se sentirait toujours concernée par tout ce qui la concernait, elle se sentirait toujours investie dans tout ce qui la touchait de près ou de loin. Elle l'adorait, elle voulait la protéger. C'était plus fort qu'elle.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 1 Déc - 14:43

Lexie avait envie de s’en aller d’ici. C’était une erreur de sa part d’avoir pris la peine de venir jusqu’ici, elle n’aurait pas dû. Elle pensait pouvoir gérer la situation, mais force lui était de constater que ce n’était pas le cas. Elle devait éviter ce genre de chose, ce genre d’événement… ce genre de personne, parce qu’elle n’avait aucune envie de retourner dans l’enfer qu’elle avait vécu. Ça allait mieux maintenant, elle avait une vie normale, elle répondait à ce qu’on attendait d’elle, il n’y avait aucune raison pour la jeune femme de se faire de soucis. Il ne fallait pas qu’elle gâche tout maintenant…

Alors elle pensait juste s’en aller, elle espérait pouvoir s’en aller, parce que c’était bien plus facile de jouer les lâches et de se contenter d’être une autruche, de cacher sa tête pour ne pas voir la vérité. C’était ce qu’elle faisait depuis un moment, se voiler la face, parce que c’était la seule manière qu’elle avait trouvé pour pouvoir continuer. Mais Melody la retint. Elle attrapa son poignet en lui demandant d’attendre, en lui demandant de lui raconter ce qui était arrivé. Le cœur de Lexie battait très rapidement, elle n’avait aucune envie de revenir sur tout cela, elle n’avait pas envie de parler de ça à la jeune femme. Mais quand elle ajouta qu’elle ferait tout pour elle… Lexie hésita un peu plus. Elle se doutait que ce n’était pas du tout une bonne chose, qu’elle ne devait rien dire. Parce que la jeune femme n’avait pas besoin de savoir. Il valait mieux que Lexie ne dise rien, mais en même temps, elle ne se voyait pas refuser quelque chose à Melody non plus. Du moins pas alors qu’elle était là, qu’elle la suppliait de lui en dire plus, et qu’elle lui affirmait qu’elle était capable de faire n’importe quoi pour elle.

« Je crois pas que ça soit une bonne idée. » C’était le cas, il ne fallait pas qu’elle en parle. À quoi bon ? Ça n’allait pas changer à ce qui était arrivé et ce qui pouvait arriver encore, parce qu’elle n’était pas à l’abris. Elle était normale, elle faisait tout pour être normal, parce qu’il fallait qu’elle le soit pour survivre. Elle ne voulait pas prendre de risque. « Je ne veux juste pas y retourner, c’est tout ce qu’il y a à savoir. Ils m’ont juste… fait comprendre que je n’étais pas normale… »

À ces mots, la jeune femme ne put retenir un nouveau frisson. Rien que de penser ce qui était arrivé, la jeune femme se sentait mal. Lexie ne se voyait pas expliquer tout ça précisément, elle ne pouvait pas le faire, elle en était juste incapable. Les images tournaient dans sa tête, ce qu’on lui avait fait, ce qu’elle avait subi. Il était hors de question qu’elle se retrouve de nouveau dans cette position. Elle n’était pas anormale, c’était impossible.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 1 Déc - 14:58


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
B

onne idée ou non, Melody s'en fichait bien, elle ne voulait pas laisser Lexie partir tant que cette dernière n'aurait pas laissé échapper tout ce qu'elle avait sur le coeur, tout ce qu'elle retenait depuis, semble-t-il, des années. Maintenant que Melody commençait à entrevoir l'ampleur de la situation, elle avait bien l'intention d'être présente pour la femme qu'elle aimait. Pas parce qu'elle attendait en retour que ses sentiments soient encore réciproques, mais parce qu'elle ne voulait pas que Lexie se gâche et gâche sa vie par la même occasion à cause du récit d'elle ne savait quels connards qui n'en valaient pas la peine.

Melody le savait, elle avait eu de la chance pour sa part. Elle avait vécu ses quelques relations clandestinement, sans que personne ne se doute de rien. Mais à force de fréquenter les milieux gays, elle avait fait la rencontre de personnes qui elles avaient souffert de parcours de vie compliqués, d'histoires douloureuses... et si elle ne pouvait rien faire, à rebours, elle voulait au moins tenter d'être présente, d'être là, d'agir au mieux... Pour Lexie plus que pour n'importe qui d'autre. Mais Lexie lui refusait une fois de plus de parler. Elle se contentait de répéter la même chose, et ce qu'elle répétait lui arrachait le coeur, purement et simplement. Même si elle réalisait bien, à présent, qu'elle n'était pas celle qui souffrait le plus dans l'affaire.

-Tu es parfaitement normale,
dit posément Melody, le regard planté de celui de Lexie. Elle prit une grande inspiration avant de reprendre la parole. Si tu ne veux pas me dire ce qu'ils t'ont fait et où ils t'ont emmenée, c'est ton droit, je ne vais pas insister. Même si elle en mourrait d'envie, mais elle n'allait pas forcer Lexie à mettre un pied en plein traumatisme pour satisfaire à sa seule curiosité, ce serait définitivement injuste. Mais par contre, je t'interdis de penser que tu es anormale, que tu es une erreur ou je sais pas quoi d'autre. C'est pas le cas, et ça l'a jamais été. T'es la personne la plus incroyable que je connaisse. Tu es forte, intelligente, courageuse, belle... C'est ce que tu es, c'est ce que tu as toujours été, peu importe ce qu'on t'a dit ou fait. Si tu n'es pas normale, alors c'est juste que tu es exceptionnelle, et personne ne pourra te l'ôter, même avec tous les efforts du monde.

Alors maintenant, peut-être qu'elle réussirait à être heureuse dans sa petite vie de future maman et de jeune mariée, c'était tout ce que Melody pouvait lui souhaiter, mais il était hors de question qu'elle s'imagine que quelque chose clochait chez elle. Melody ne voulait pas qu'elle se prenne pour une anomalie... Elle ne voulait pas non plus que Lexie la considère comme une anomalie.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 29 Déc - 18:48

Lexie pourrait peut-être se montrer plus explicite sur ce qu’on lui avait fait… mais elle en était tout bonnement incapable. Rien que de penser à tout cela la rendait malade, elle n’avait pas envie de se pencher plus sur tout ça, de se remémorer ce qu’on lui avait fait. Ça lui faisait mal, physiquement et mentalement. Même si Mélody pouvait être bien placée pour le savoir, qu’elle méritait de le savoir. Puisque tout cela… la concernait un peu. Lexie avait du mal à se dire que ça pouvait vraiment être vrai, encore une fois, qu’elle… ressentait, ou avait ressentit en tout cas, quelque chose de fort pour la jeune femme. Elle avait fini par se convaincre que c’était juste une forte amitié, que ça n’avait rien été d’autre. Avant que leurs regards ne se recroisent, qu’elles se retrouvent dans une telle situation.

Et quand Melody lui affirmait qu’elle était parfaitement normale, Lexie avait bien envie de le croire. Oh, c’était ce qu’elle cherchait à se convaincre depuis longtemps maintenant, mais ça semblait d’autant plus facile en cet instant précis. La jeune femme apprécia d’entendre la vendeuse préciser qu’elle n’avait pas l’intention de la forcer à lui raconter ce qu’elle avait vécu, elle ne se sentait pas assez forte pour en parler. Même si… elle devait bien reconnaître que de voir le visage de Melody, l’entendre lui parler comme elle faisait, ça avait le don de lui donner plus de courage qu’elle n’avait cru avoir encore. Quand Melody lui affirmait qu’elle lui interdisait d’affirmer qu’elle n’était pas normale, la jeune femme avait bien envie de le croire. Qu’elle puisse être réellement exceptionnelle. Lexie avait confiance en elle autrefois, aujourd’hui c’était bien différent. À une époque, elle n’aurait pas eu besoin de toutes ces paroles de la part de Melody, maintenant… elle avait du mal à croire à ce qu’elle lui disait, mais elle adorait les entendre quand même. Et ça ne faisait finalement que de mettre en évidence ce que sa vie était devenue, ce qu’elle-même était devenue… l’ombre d’elle-même. Mais elle ne pouvait pas faire autrement, elle n’arrivait pas à faire autrement.

Ces paroles étaient agréables, évidemment, c’était toujours plaisant d’entendre quelqu’un lui affirmer qu’on était forte, belle, intelligente. Mais les mots de Melody firent juste monter les larmes dans ses yeux, elle était incapable de les retenir. C’était un peu comme si elle les avait retenue pendant toutes ces années et que c’était trop dur de les garder maintenant.

« Ce n’est plus ce que je suis… »
Dit-elle finalement, les larmes coulant le long de ses joues. Elle aimerait bien pouvoir dire qu’elle était forte, intelligente, belle, exceptionnel, comme Melody était en train de lui affirmer. Elle aimait penser que c’était bel et bien ce que la jeune femme pensait d’elle, mais elle avait conscience aussi que ce n’était plus du tout ce qu’elle était aujourd’hui. Elle s’était perdue en changement, on l’avait perdu. « Je ne sais plus qui je suis… »

Une femme mariée, enceinte, appartenant à une illustre famille de sorcier de sang pur. Juste ça. Elle n’était plus rien d’autre.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 3005
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 29 Déc - 19:10


 
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. 
 
M

elody sentit son coeur se serrer en voyant les larmes monter aux yeux de Lexie. Bon sang, mais qu'est-ce qu'ils lui avaient fait ? Qu'est-ce qu'ils avaient fait d'elle ? Elle souffrait, terriblement, ça se voyait, et la jeune femme s'en voulait. D'une façon ou d'une autre, elle se disait qu'elle avait contribué, participé à cette souffrance. Elle n'avait pas su être là pour elle dans les moments où elle l'aurait dû. C'était comme avant, rien n'avait changé, elle ne pouvait pas en doutait.

Elle l'aimait autant qu'autrefois, et sa souffrance restait la sienne. Elle avait envie de remuer ciel et terre dans le seul but de la faire sourire, de sécher les larmes qui lui obstruaient les yeux et coulaient à présent le long de ses joues. Elle l'avait abandonnée... Maintenant, et même si c'était peut-être trop tard, elle voulait rattraper le coup, elle voulait la sauver de ce qui lui était arrivé. Elle l'aimait trop fort, trop profondément. C'était trop évident pour qu'elle prétende le contraire.

Melody, avec la plus grande douceur, se rapprocha encore davantage de Lexie, et caressa doucement sa joue, tentant de sécher les larmes qui y coulaient. Elle devrait peut-être décider que ce n'était plus ses affaires, s'éviter par avance la souffrance d'être rejetée, mais la souffrance de Lexie était palpable, et Melody ne pouvait vouloir qu'une chose, qui était certaine : le bonheur de cette femme qu'elle n'oublierait jamais et qu'elle adorerait toujours, parce qu'elle était ce qui comptait plus que tout au monde à ses yeux. Elle ne pouvait pas accepter qu'elle soit perdue et malheureuse, elle qui avait toujours été une force de la nature.

-Il est pas trop tard pour te retrouver,
dit-elle doucement.

Dans les faits, si, il semblait qu'il était trop tard. Lexie était mariée, elle était enceinte, si se retrouver signifiait accepter une identité sexuelle qu'elle avait refoulé, alors peut-etre qu'il était trop tard. Mais en même temps, elle ne pourrait être en phase avec elle-même qu'à l'instant où elle aurait cessé de vivre dans le déni, dans le rejet de son passé. Elle hésita une seconde. Elle en avait envie et peur en même temps, peur que ce soit trop à encaisser pour Lexie, peur de lui faire peur et de la voir fuir à toutes jambes. Et d'un autre côté... Elle se disait, peut-être égoïstement, que ça pourrait avoir le mérite de lui faire une sorte d'électrochoc, qui pourrait peut-être lui être bénéfique. Finalement, elle décida tout simplement d'éteindre son cerveau, de ne plus penser du temps, et d'approcher ses lèvres des siennes afin de l'embrasser, comme elle en miourait d'envie depuis le premier instant où elle l'avait vue passer la porte de sa boutique.


   
code by Mandy

   
 

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Lexie Hepburn
▌ Messages : 980
Humeur :
Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Right_bar_bleue

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitimeDim 5 Jan - 16:00

Lexie ne pouvait pas retenir les larmes qui coulaient le long de ses joues. Quand bien même elle en avait eu envie, elle en aurait été tout bonnement incapable. Mais au fond, elle avait peut-être besoin d’exprimer la souffrance qu’elle ressentait au quotidien. La jeune femme vivait au jour le jour, se contentant principalement de ne pas penser de trop au reste, de ne pas s’attarder sur des envies, sur des événements. Et maintenant, elle pouvait s’exprimer un peu plus, elle pouvait enfin craquer et laisser sa peine prendre un peu le dessus, arrêter d’avoir ce masque qu’elle devait constamment avoir sur son visage pour cacher ce qu’elle était réellement. Mais est-ce que c’était vraiment ce qu’elle était vraiment ? Lexie ne savait plus quoi penser, elle ne savait plus ce qu’elle devait penser de ce qu’elle était. Elle n’arrivait plus du tout à savoir ce qu’elle devait penser même.

Melody s’approcha d’elle, posant une main sur sa joue. Lexie ferma les yeux à ce contact, si doux et si agréable. Beaucoup trop agréable sans aucun doute. Ce n’était qu’un simple contact et pourtant, la jeune femme pouvait y sentir une chaleur plus qu’agréable, une chaleur qu’elle n’avait pas connue depuis… eh bien, depuis la fin de ses études, quand sa vie avait pris le tournant qu’elle avait pris. Quand la jeune femme affirma qu’il n’était pas trop tard pour qu’elle puisse se retrouver, la jeune femme ne savait pas si elle pouvait réellement croire en ces paroles. Elle aimerait bien y croire, mais en même temps elle ne pouvait pas… parce qu’elle avait le sentiment que c’était trop tard justement, qu’il n’y avait rien d’autre qu’elle pouvait faire. Elle se trouvait maintenant enchainée à une vie qu’elle ne pouvait pas changer. Et au fond, elle ne savait même pas si elle avait envie de changer cette vie. Il était évident qu’il faudrait qu’elle la change, mais il y avait cette voix au fond d’elle qui ne faisait que lui répéter qu’elle était à sa place et qu’elle ne devait pas espérer quoi que ce soit d’autre.

Et puis… sans qu’elle ne s’y attende, Melody brisa l’espace qu’il y avait entre elles, pour venir s’emparer de ces lèvres. Lexie fut surprise sur l’instant, évidemment, son cœur battait à une vitesse folle, ce qui lui semblait n’être jamais arrivé à ce point. C’était… perturbant. Et malheureusement, la jeune femme ne put s’empêcher de faire un mouvement de recules, attrapant les bras de Melody. Son regard ne quittait pas le visage de la jeune femme, son cœur battait toujours aussi rapidement. Elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c’était mal, qu’elle ne devait pas faire ce genre de chose et en même temps, elle ne pouvait que se rappeler à quel point c’était agréable. Elle devrait partir, son esprit lui criait de s’en aller, d’aller loin d’ici et de ne pas revenir dans cette boutique. Mais elle était incapable de bouger, ses jambes ne lui répondait pas.

Pendant plusieurs secondes elle resta comme ça, sans bouger, avant de finalement approcher ses lèvres à son tour de celle de Melody. Se rappelant de la douceur de ce contact, se rappelant de la chaleur qui émanait dans ton son corps rien qu’en aillant les lèvres de la jeune femme contre les siennes. Pour se rappeler… qu’elle pouvait respirer de nouveau.
Code by Gwenn

_________________
Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Empty
Message#Sujet: Re: Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)   Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Et si… la pression parentale avait été plus grande que le reste. (Melody)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Et si... ?
-