AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Raani Shafiq
▌ Messages : 108
Humeur :
Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois d'aubépine, écaille de sirène
Camp: Mal
Avatar: Freida Pinto

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Empty
Message#Sujet: Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani   Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Icon_minitimeMer 3 Juil - 16:20

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Raani n’était pas de très bonne humeur. Il y avait plusieurs raisons à cela. Déjà, le fait qu’elle ait été obligée de rester debout durant des heures, à se faire bousculer des tous les côtés. C’est fou comme les gens pouvaient être mal élevés. Il est clair qu’ils n’avaient pas tous eu une éducation suffisante. Raani n’était pas la personne la plus polie qui existe, mais elle pouvait se le permettre, après tout, elle avait un rang élevé, ce n’était pas pour rien qu’elle pouvait adopter le genre d’attitude qu’elle voulait, mais pas les autres. Surtout pas envers elle. Quand elle pensait au fait que certains sangs-de-bourbe l’approchaient de trop près, la touchaient presque, cela lui soulevait presque le cœur, mais elle ne pouvait rien faire pour le moment, juste laisser couler les choses, sans oublier de jeter des regards noirs et hautains, bien entendu.

Quoiqu’il en soit, c’était quelque chose qui l’agaçait profondément, et elle était surpris qu’il y ait autant de monde. C’était la rentrée, donc les étudiants ne devraient pas être là, ce qui réduisait grandement la fréquentation, mais de toute évidence, tout le monde voulait profiter des derniers beaux jours d’été pour sortir et faire un peu de shopping. Raani avait besoin de nouveaux vêtements, mais elle aurait voulu qu’il y ait beaucoup moins de monde. Ce n’était pas le cas, et elle devait malheureusement faire avec, ce qui ne la réjouissait pas.

Mais bon, au moins, avec l’argent qu’elle était susceptible de mettre, elle voyait moins de monde à l’intérieur des boutiques qu’elle fréquentait. C’était déjà ça de pris, mais les allées étaient très fréquentées, et cela rendait la progression difficile. Maintenant qu’elle était là, elle n’avait pas envie de faire marche arrière. Il y avait une soirée mondaine le lendemain soir, et elle n’avait plus rien à se mettre. Enfin, plus rien qui n’avait jamais été porté, et elle devait remédier à ça. Non il fallait qu’elle fasse attention à son image. Non pas qu’elle soit accro au shopping, elle aimait bien de temps en temps mais cela l’ennuyait vite, mais elle aimait la nouveauté, alors autant faire d’une pierre deux coups.

Raani n’avait pas encore trouvé la perle rare, il faut dire qu’elle commençait à avoir de nombreux modèles différents de robe, alors se renouveler n’était pas simple, mais elle finirait bien par trouver dans tous les cas, elle n’avait pas d’inquiétudes là-dessus. Elle se fit soudainement bousculer assez fortement, ce qui la fit bousculer elle-même quelqu’un d’autre. Que cette fois-ci elle connaissait, et elle aurait voulu que ce ne soit pas le cas. Sasha… Cette fille qui avait détruit la réputation et la vie de Gwendall en l’épousant. Elle ne comprenait pas ce que Gwendall faisait avec cette fille, ni même ce qu’elle fichait chez les Mangemorts en fait. Elle savait qu’ils avaient perdu leur bébé, et elle n’était pas attristée, pour elle c’était le karma, leur couple était une erreur, l’existence de Sasha était une erreur, et ils payaient aujourd’hui, voilà tout.

« Morgane, les vermines sont vraiment de sortie aujourd’hui. »

black pumpkin

_________________

- Raani Shafiq -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2443
Humeur :
Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Empty
Message#Sujet: Re: Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani   Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Icon_minitimeLun 7 Oct - 7:22

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir.
Se retrouver dans les rues bondées du chemin de traverse n’était clairement pas une partie de plaisir pour Sasha, elle avait clairement raté son coche. Elle aurait dû s’y rendre plus tard, quand il y aurait moins de monde. Elle avait cru que puisque la rentrée des classes avaient eu lieu et donc que les jeunes sorciers se trouvaient tous à Poudlard, la fréquentation du chemin de traverse serait moindre, mais elle s’était largement trompée. Sauf que maintenant qu’elle y était, elle avait des choses à acheter et elle n’avait aucune envie de remettre ça. Elle avait besoin d’article, de faire le plein de certains produits pour elle et Gwendall. Même si elle ne pouvait pas réellement se permettre de trop dépenser non plus, puisque la jeune femme ne travaillait plus du tout. Cela dit, par « chance » ils n’avaient pas Morgan complètement à charge (pour ne pas dire du tout à charge, mais ça faisait beaucoup trop mal) alors ils parvenaient à s’en sortir avec le seul salaire de Gwendall, mais les choses étaient un peu différentes depuis qu’elle ne travaillait plus.

Et en soit, cette situation ne l’aurait pas dérangé si elle avait pu s’occuper de son fils. Elle n’en revenait pas elle-même de ce à quoi elle pouvait penser, si on lui affirmait qu’elle aurait été heureuse d’être mère au foyer avant qu’elle ne fasse la connaissance de Gwendall (même au tout début de leur relation d’ailleurs), il était évident que la jeune femme ne l’aurait pas cru. Et pourtant… maintenant, elle regrettait plus que tout de ne pas pouvoir être la mère au foyer qu’elle aurait aimé être, qu’elle devrait normalement être. Le temps était long, Sasha avait bien eu conscience qu’il aurait fallu beaucoup de temps avant qu’ils ne parviennent à régler leur situation et qu’ils puissent récupérer leur fils – si Zelda leur donnait la possibilité de récupérer leur fils, ça restait à voir ça encore –, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de trouver le temps si long. Elle ne travaillait plus et elle se retrouvait à tourner en rond chez elle constamment en pensant au fait qu’elle devrait normalement être en train de s’occuper de son fils, au lieu qu’une autre femme le fasse. Et même si elle avait sincèrement adoré Zelda pendant très longtemps la manière dont les choses s’étaient passées lui laissait un gout amer. Et l’idée que Morgan puisse considérer Zelda comme sa mère et non elle…

Enfin, il valait mieux qu’elle ne pense pas à tout cela. Surtout qu’alors qu’elle marchait dans une des allées clairement bondées, on ne manqua pas de la bousculer. Ou alors elle avait bousculé. Elle ne saurait pas réellement le dire, tant elle était perdue dans ses pensées. Et le pire, c’était que cette personne n’était autre que Raani, le genre de femme qui ne la portait pas réellement dans son cœur et à qui Sasha rendait bien les choses.

« Ah toi aussi tu le sens ? »
Demanda-t-elle quand la mangemort affirma que les vermines étaient de sorties. « Tu devrais rentrer chez toi du coup. »
Code by Gwenn


_________________

Merci Triplette Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Raani Shafiq
▌ Messages : 108
Humeur :
Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois d'aubépine, écaille de sirène
Camp: Mal
Avatar: Freida Pinto

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Empty
Message#Sujet: Re: Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani   Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Icon_minitimeMer 18 Déc - 10:06

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Raani n’avait jamais caché qu’elle n’appréciait pas Sasha. Au contraire, c’était quelque chose qu’elle lui avait toujours dit et montré. En même temps, elle n’avait aucune raison de faire semblant. Même si elles faisaient partie du même « groupe », le maître ne leur avait jamais demandé d’être tous amis entre eux. Et heureusement, sinon cela aurait posé quelques problèmes. Enfin bref, quoiqu’il en soit, non, Sasha ça ne passait pas du tout, pour la simple et bonne raison que son père était moldu. (Oui, comme Tom mais il était un cas particulier et il était bien plus simple de se persuader qu’il était sang pur pour ne pas faire d’amalgame.) Elle avait du sang moldu dans les veines, et au lieu de faire profil bas, elle avait souillé le nom des Colloway en épousant Gwendall et en tombant enceinte. Cela embêtait d’autant plus Raani qu’elle appréciait Gwendall avant tout cela, il était un ami et maintenant, elle avait totalement laissé leur amitié de côté, parce qu’elle ne cautionnait en aucun cas ce qu’il avait fait. Elle ne comprenait pas comment il avait pu salir son sang et son nom de la sorte.

Certains diraient que cela ne la regardait pas, mais Raani avait décidé que cela la regardait. Et encore, le fait que Sasha ait fait une fausse couche était une bonne chose, Gwendall pouvait encore sauver son honneur et son nom en changeant d’épouse. Un divorce valait mieux qu’un impur. Oui bon, elle pourrait éprouver de la compassion pour Sasha mais non, elle n’en avait pas. Ça ne lui faisait aucun pincement au cœur de se dire que cette femme avait perdu son enfant, parce que cet enfant n’aurait jamais dû être conçu de base. Point. Elle espérait qu’elle serait assez traumatisée pour ne pas retenter l’expérience, et elle espérait également que Gwendall se réveille et cesse un peu sa crise. Elle ne gérait absolument pas la vie des Colloway, et n’avait plus de contacts avec Gwendall depuis son mariage, mais elle donnait tout de même son point de vue, et ses revendications, parce qu’elle n’avait besoin de l’aval de personne pour exprimer clairement ce qu’elle pensait. En tout cas, il y avait peu de chance pourque les choses se passent de manière cordiale entre Raani et Sasha, et les hostilités avaient déjà commencé de la part de cette première, mais elle aurait pu se montrer encore plus piquante. La qualifier de vermine, ce n’était pas très méchant au final.

Mais bon, cela pourrait bien vite dégénérer, en fonction de ce que Sasha allait lui dire, en fonction de l’évolution de la « conversation » tout cela comptait. Et Raani n’était prête à ne faire aucune concession, et aucun compromis. Elle ne se montrerait pas non plus, plus gentille sous prétexte qu’elle avait perdu son enfant. Elle s’en fichait totalement.

« Ah toi aussi tu le sens ? Tu devrais rentrer chez toi du coup. »

Raani haussa un sourcil puis sourit. Si elle voulait la jouer ainsi, ce n’était pas du tout un problème pour elle. Sasha semblait en forme en tout cas, elle ne se serait pas spécialement attendue à cela, mais elle préférait écraser un ennemi en pleine forme plutôt que déjà à l’agonie, c’était beaucoup plus satisfaisant en tout cas, et Sasha était la candidate idéale pour cela.

« Je te remercie mais je suis très bien ici, enfin, ce serait encore mieux si je ne t’avais pas en face de moi, il faut toujours que tu gâches tout, tu dois avoir un don pour cela, ce qui serait bien le seul. »

black pumpkin

_________________

- Raani Shafiq -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2443
Humeur :
Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Empty
Message#Sujet: Re: Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani   Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Icon_minitimeJeu 9 Avr - 17:24

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir.
Sasha avait de nombreux ennemis dans le monde des sorciers, parce qu’elle savait que beaucoup de personne lui reprochait d’avoir détourner Gwendall du droit chemin. Sauf qu’elle n’en avait que faire de ce qu’ils pouvaient bien penser. Sa mère avait été rejeté par le monde des sorciers en épousant son connard de moldus, elle savait d’avance ce que c’était que d’être un paria. Et en prime de cela, elle avait subi tous les supplices de ce connard de moldu. Ce n’était pas quelques sorciers coincés du postérieur qui allait lui faire du mal, surtout pas en ce moment. Avec tout ce qu’elle avait vécu, la jeune femme n’avait aucune envie de se faire marcher sur les pieds. Raani avait de « bonnes » raisons de la détester donc, mais Sasha n’en avait que faire, elle n’était rien par rapport à d’autres. Elle avait abandonné son fils à cause de la menace de Voldemort, ce n’était pas l’une de ses sbires qui allait lui faire peur. Elle n’avait vraiment pas l’intention de se laisser rabaisser. Son sang moldu était une honte, elle en avait bien conscience, ce sang entaché celui de Gwendall par la force des choses. Mais son mari et elle étaient faits pour être ensemble, ce dernier avait tout abandonné pour elle, parce qu’il l’aimait, parce qu’ils étaient des âmes sœurs tout simplement. Et quoi que disait Raani, ça ne changerait rien.

Sasha l’écouta donc affirmer qu’elle était bien là, qu’elle serait même mieux si elle ne l’avait pas en face d’elle. Qu’elle avait le don de gâcher tout. En un sens, Sasha comprenait que la jeune femme considère qu’elle avait gâché la vie de Gwendall, c’était le cas de tout le monde qui prônait le sang pur. Mais en cet instant précis, elle trouvait quand même que la jeune femme sous ses yeux en faisait beaucoup trop. Ce n’était pas comme si la vie de la jeune femme sous ses yeux avait à ce point changé parce qu’elle avait épouse Gwendall.

« J’en ai énormément des talents tu sais ? Je ne me contente pas seulement d’apprécier de te pourrir l’existence. Même si c’est vrai que j’ai un don pour ça. » Répondit-elle. Ça tombait bien en un sens parce que la jeune femme avait aussi envie de se défouler un peu. Elle se sentait tellement sur les nerfs dernièrement. Si elle pouvait se défouler sur la jeune femme sous ses yeux, ça allait être quand même une bonne chose. « Tu sais, si tu es frustrée parce que tu voulais être celle qui épouserait Gwendall, tu devrais essayer de t’enlever cette frustration autrement quand t’en prenant à moi. La jalousie, ce n’est vraiment pas un bon sentiment. Ça va te faire des rides avant l’heure. »

La jeune femme ne volait pas forcément haut dans ses paroles, mais elle n’en avait que faire. Elle l’attaquait, elle en faisait de même, si elle devait montrer ses dents, elle n’hésiterait pas à le faire.
Code by Gwenn

_________________

Merci Triplette Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Raani Shafiq
▌ Messages : 108
Humeur :
Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois d'aubépine, écaille de sirène
Camp: Mal
Avatar: Freida Pinto

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Empty
Message#Sujet: Re: Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani   Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Icon_minitimeMar 2 Juin - 23:36

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Aux yeux de Raani, Sasha représentait un véritable paradoxe. Elle représentait ce que Raani exécrait dans le monde de la magie. Elle était la fille d’un moldu, son sang était souillé. D’aucuns diraient qu’il en était de même pour leur maître, mais ce n’était pas la même chose. Tom Jedusor était l’héritier du grand Salazar Serpentard. Sasha était une rien du tout. Et pourtant, elles officiaient dans le même camp. Ce que Raani trouvait stupide. Si elle voulait vraiment prôner la supériorité des sang-purs, qu’elle courbe l’échine et qu’elle aille se terrer quelque part. Mais non, elle souillait le sang des autres sang-purs. Elle était un véritable parasite. Et au sens de Raani, elle n’avait strictement rien à faire chez les Mangemorts. Mais elle n’était pas la seule, dont l’affiliation était étrange à ses yeux. Mais elle représentait la plus étrange. Elle et Gwendall n’avaient rien à faire à leurs côtés. Et au final, ce n’était pas plus mal que leur rejeton soit mort. Cet enfant était une honte. Il fallait cesser de faire de nouveaux enfants au sang impur. C’était une insulte à la magie. Il était mort, et c’était une bonne chose. Non elle n’était ni dure ni cruelle, mais elle se moquait de leur gosse, et elle n’allait certainement pas le pleurer. Elle se montrait juste et logique.

Enfin, dans tous les cas, Sasha se retrouvait devant elle, et Raani n’allait pas la rater. Oh, elle savait que Sasha allait la répliquer, mais elle ne se laissait pas atteindre par plus bas qu’elle. Sasha lui était inférieure, elle ne devrait même pas lui parler. C’était un privilège qu’elle lui accordait, et elle ne comptait pas lui réciter des poèmes. Tant qu’elle pourrait piquer, et attaquer elle le ferait. Tant pis si elle passait pour une garce, au fond, c’est ce qu’elle était, et elle le revendiquait fièrement.

« J’en ai énormément des talents tu sais ? Je ne me contente pas seulement d’apprécier de te pourrir l’existence. Même si c’est vrai que j’ai un don pour ça. »

Enormément de talent ? Non, absolument pas. Elle n’avait aucun talent valable, aucun talent utile. Elle ne considérait même pas que Sasha lui pourrissait la vie. Ce serait lui accorder bien trop d’importance. Et bien plus que cela n’était en réalité. Mais bon, si elle voulait le croire, qu’elle le fasse, ce serait bien la seule chose dont elle pourrait se galvaniser, quand bien même ce n’était qu’un tissu de mensonge.

« Tu sais, si tu es frustrée parce que tu voulais être celle qui épouserait Gwendall, tu devrais essayer de t’enlever cette frustration autrement quand t’en prenant à moi. La jalousie, ce n’est vraiment pas un bon sentiment. Ça va te faire des rides avant l’heure. »

Raani ne put s’empêcher de pouffer de rire tellement ce qu’elle venait de dire était ridicule. Raani n’avait absolument jamais voulu Gwendall. Elle reconnaissait qu’il aurait pu être un bon parti, il l’avait été, mais c’est tout ce qu’elle avait vu en lui. Elle n’avait jamais eu aucune attirance pour lui, et à ses yeux, il était juste un raté. Il avait souillé son nom et son sang avec cette sale impure. Elle ne lui accordait aucun crédit, et Sasha pouvait bien se mettre en tête que personne, absolument personne hormis elle ne voulait de son mari.

« Aurais-tu un talent pour l’humour également ? C’est l’une des choses les plus stupides que je n’ai jamais entendue. La seconde est probablement votre engagement auprès de notre cause. Vous n’avez strictement rien à y faire. Vous êtes la représentation même de ce contre quoi on se bat. Tu te sens pousser des ailes mais ton sang moldu ne sera jamais oublié. Tu es une ratée, comme ton abruti de mari. Regarde, même quand vous essayer de donner la vie ça ne marche pas. Rends-toi à l’évidence. »

black pumpkin

_________________

- Raani Shafiq -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2443
Humeur :
Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Empty
Message#Sujet: Re: Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani   Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Icon_minitimeVen 28 Aoû - 8:04

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir.
Sasha ne considérait pas qu’elle puisse avoir réellement un talent pour l’humour, ce n’était pas le cas. Oh, elle se disait qu’elle pouvait très bien être amusante un peu par moment, mais elle n’avait pas de talent particulier à ce sujet Cela dit, visiblement, ses propos faisaient bien rire Raani. Soit. Mais Sasha continuait de trouver suspect la manière dont elle s’attachait à ce point sur le fait que Gwendall avait souillé son sang avec le sien. Tous les sangs purs pensaient de cette façon, évidemment. Parce que les Colloway étaient une famille réputée et que forcément, avec leur mariage, ils disparaissaient de la ligné des sangs purs (vu que la sœur de Gwendall était morte… de sa main, ce genre de chose). Mais Sasha trouvait quand même que Raani donnait le sentiment d’être beaucoup trop impliqué dans tout cela, comme si elle le prenait trop personnellement. Alors, elle était jalouse ou pas, en soit Sasha sen foutait, mais elle n’avait pas l’intention de se laisser marcher sur les pieds.

Même si Raani avait évidemment de bons arguments. L’attaquer sur son sang ne faisait rien à Sasha, elle considérait elle-même que les moldus étaient des ratés, qu’il fallait les exterminer. Alors, elle considérait quand même que sa place dans leur cause n’était pas relative en vérité, malgré ce que Raani pensait. Même si à choisir, la jeune femme préfèrerait ne pas travailler pour Voldemort, mais ce n’était pas quelque chose qu’elle affirmerait à haute voix. Mais sa fierté lui donnait presque envie de faire ravaler les paroles de Raani et de lui dire qu’elle avait parfaitement sa place parmi les mangemorts, qu’elle portait la marque comme tout le monde. Mais Raani savait frappait où ça faisait mal donc… et elle parla de son fils. Sasha serra des dents en entendant les paroles de la jeune femme qui affirmait que quand ils essayaient de donner la vie, ça ne marchait pas, quelle devait se rendre à l’évidence. Sasha devait surtout se retenir de lui affirmer que Morgan allait très bien, parce que ce n’était pas censé être le cas.

« Oh c’est bien Raani, tu sais lancer ton venin. »
Répondit-elle. Elle n’avait pas l’intention de se laisser marcher sur les pieds, même si les paroles de la jeune femme la touchaient plus qu’elle ne voudrait. Tant quelle ne parlait pas de son fils, tout allait bien, mais forcément, ce sujet était beaucoup plus délicat. « Je n’ai jamais dit que je voulais faire oublier mon sang de moldu. Moi au moins, je sais exactement comment ils sont, ce qu’ils sont capables de faire et j’ai bien conscience de leur menace. » Pas tous forcément, mais forcément son père ne l’aidait pas à aimer les moldus. « En attendant, on parle de moi. On me déteste peut-être, mais je fais parler les gens. Alors que toi tu es qui au final ? Tu te donnes beaucoup plus d’importance que tu en as. Tu n’es qu’une sang pur de base, comme toutes ces sang pur de bases, destinées simplement à épouser un sang pur et à pondre des enfants sangs purs. » Elle marqua une pause avant de reprendre. « Il m’a marqué de lui-même, il a marqué mon mari lui-même aussi. Va donc lui dire à lui qu’on n’a pas de place dans notre cause, j’ai hâte de voir ce qu’il va te répondre. »

Bon, elle n’avait pas envie qu’elle le fasse, mais autant jouer la provocation.
Code by Gwenn

_________________

Merci Triplette Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Empty
Message#Sujet: Re: Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani   Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a des visages qu'on se passerait bien de voir | Sasha & Raani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quelle délicieuse prestation {Hentaï} [PV Siin]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-