AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les baskets Nike Air Max Invigor
50.47 € 100 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Comme prise au piège (Abraxas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeSam 17 Aoû - 12:58


Cette situation était... merdique... Lou s'en était doutée, mais elle avait tenté le coup quand même. Après s'être un peu calmée, elle était allée trouver ses parents (pas le choix, c'était ça ou dormir dans la rue, alors la décision était vite prise) et leur avait dit franchement qu'elle s'opposait à leurs projets de fiançailles et n'avait pas l'intention d'épouser Terrence Fern. Faute d'arguments qu'ils estiment intelligents (sa liberté de choix ? Qu'est-ce que c'est ça ?), ils avaient totalement ignoré ses objections, qu'ils considéraient comme des caprices.

Ce n'était pas un caprice. Avant même de se rapprocher d'Abraxas, elle avait déjà été minée par la perspective de faire l'objet d'un quelconque mariage arrangé, mais tant que rien n'était officiel, elle pouvait occulter les choses. Et maintenant qu'elle était avec Abraxas, c'était encore pire. Non, elle n'épouserait pas Terrence, elle ne savait pas quoi faire, comment faire pour rompre ces fiançailles, mais elle le ferait quoi qu'il en soit.

L'on dira peut-être qu'elle n'avait qu'à apprendre à ses parents sa relation avec Abraxas, et ce serait suffisant. Après tout, les Fern faisaient pâle figure en comparaison de Malefoy. Oui oui... mais ce n'est pas comme si elle et Abraxas avaient planifié de se marier dans la seconde. Ou de se marier tout court, en fait... Elle ne se voyait pas le mettre au pied du mur sous ce prétexte. Et elle aussi n'avait pas envie d'être mise au pied du mur sous ce prétexte. Oui, elle aimait Abraxas, mais il y avait une très, très, très grande différence entre aimer quelqu'un et l'épouser quelques mois à peine après les débuts d'une relation.

Elle ne savait pas comment se dépêtrer de tout ça. Mais ce qu'elle savait, en revanche, c'est qu'elle ne pouvait pas le garder pour elle. De toute manière, si elle jouait les autruches, son petit ami l'apprendrait d'une autre manière. Sans surprise, ce serait pire encore de faire les choses comme ça.

Alors elle lui avait donné rendez-vous aux Trois-Balais, là où leur histoire avait commencé. Symbolique ? Pas vraiment, mais elle aimait plus cet endroit qu'avant, à présent. Et surtout en cet instant, où sans sortie scolaire, les lieux étaient particulièrement calmes. Ils pourraient parler sans être dérangés, et c'était très bien comme ça.

Plus nerveuse qu'elle le voudrait, elle l'attendait, réfléchissant à toutes les manières possibles de lui annoncer la nouvelle. S'il y avait vraiment une façon de faire.


_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1074
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeSam 19 Oct - 8:30

Comme prise au piège
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas n’était pas à plaindre, et il ne se plaignait pas dernièrement. Si sa vie avait connu un épisode dont il se serait bien passé, les choses avaient bien évolué dernièrement, en bien. Tout n’était pas parfait, c’était toujours le froid glacial entre Caleb et lui, mais sinon, tout allait bien pour le jeune homme. Du moins, c’était le cas en surface. Parce qu’il y avait un bon nombre de choses, actuellement, qu’Abraxas ignorait. Des choses qui remettraient beaucoup de perspectives en cause, et qui viendraient gâcher un peu tout ce qu’il avait réussi à reconstruire depuis un petit moment.

A croire que les choses ne pouvaient jamais aller bien, qu’il y avait toujours un moment où tout se retrouvait gâcher. Dans ces circonstances-là, à quoi bon continuer d’essayer de faire les choses bien ? Cela devenait totalement inutile, et donnait l’envie de baisser les bras sans avoir envie de fournir à nouveau des efforts pour quelque chose qui dans tous les cas finira mal et ne laissera que des remords.

Mais bon, il était encore bien loin de cet état esprit, tout simplement parce qu’il n’avait encore aucun vent de certaines vérités qui ne lui plairaient pas du tout. Pour le moment, il n’y avait pas de nuage à l’horizon, pas de face cachée de l’iceberg, rien de tout cela, et il en était satisfait. Il n’avait aucune complaisance à vouloir des complications dans tous les cas. Et en règle générale, c’était le cas de tout le monde. Personne n’était ravi d’avoir des galères, surtout quand il fallait trouver des solutions pour se sortir de certaines situations plus que délicates. Et les sacrifices à faire n’étaient pas toujours simples.

Mais ce n’était pas le moment de penser à tout ça. Du moins, ça ne l’était pas encore. Lou avait donné rendez-vous au jeune homme, mais Abraxas n’avait aucune idée de ce qu’elle comptait lui dire, et il n’avait aucune appréhension non plus. Pour lui, ils allaient tout simplement pouvoir passer un bon moment ensemble, voilà tout. Mais cela n’allait pas vraiment se passer comme ça malheureusement.

Une fois arrivé sur place, il n’eut pas beaucoup de mal à la repérer. Avec un petit sourire accroché aux lèvres, il s’approcha et prit place à côté d’elle. Il déposa un léger baiser sur sa tempe. Même s’ils n’avaient révélé leur relation à personne, ils ne se cachaient pas vraiment non plus. Quoiqu’il en soit, il la trouvait un peu anxieuse, ce n’était peut-être qu’une impression, mais elle n’avait pas l’air très bien.

« Ça va ? Tu m’as l’air tendue. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeVen 25 Oct - 13:42

]

Abraxas arriva. Le simple fait de voir son sourire et de sentir la chaleur de son baiser la rassurait un peu. Cela ne faisait pas si longtemps qu'ils s'étaient vus, mais il avait réussi à lui manquer malgré tout.

Il lui arrivait à lui faire se sentir bien, et sans rien faire de particulier pourtant. Il lui suffisait d'être là, présent pour elle, et elle se sentait mieux et elle avait le sentiment que tout devenait tout à coup un peu moins grave. Même si la situation restait malgré tout compliquée et n'avait pas changé sous le prétexte qu'il était là, après tout.


« Ça va ? Tu m’as l’air tendue. »

Elle ne pouvait rien lui cacher. Il est vrai qu'elle n'était pas la meilleure pour dissimuler ses émotions (même si elle ne s'en sortait pas si mal avec Tom, alors qu'elle lui cachait sa nouvelle allégeance... en même temps, c'était sans doute parce qu'il l'imaginait trop insignifiante pour qu'il en soit autrement).

Elle était tendue, oui, et même si il réussissait à la détendre un peu, elle restait malgré tout plutôt mal. D'autant plus mal, en fin de compte, qu'elle n'avait pas de solution directe à donner à la situation qu'elle allait exposer. D'un autre côté, c'était aussi pour cela que ce serait une bonne chose que d'en parler à son petit ami, en vérité, y réfléchir à deux ne serait pas un mal dans ces circonstances.


"J'ai connu mieux"
, admit-elle. Elle ne devait pas tourner autour du pot. Il n'y avait pas mille façons de présenter les choses, la meilleure manière, c'était encore de le dire directement. "Mes parents m'ont trouvé un fiancé."

Voilà, ça c'était dit, maintenant, elle attendait sa réaction. Elle n'avait pas peur de sa réaction, elle savait qu'il comprendrait qu'elle n'avait pas eu le choix. Elle avait déjà apprix à Abraxas que ses parents voulaient la marier, ce n'était pas une nouveauté, et elle savait qu'il comprendrait aussi qu'affirmer que ses parents lui avaient trouvé un fiancé ne signifiait pas pour autant qu'elle avait l'intention d'accepter cela.

Maintenant, le plus important était qu'ils en parlent à coeur ouvert, et c'était ce qu'ils allaient pouvoir faire à présent.



_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1074
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeLun 23 Déc - 9:30

Comme prise au piège
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas trouvait que Lou n’avait pas l’air dans son assiette. Evidemment, cela l’inquiétait. Ce n’était peut-être pas grand-chose, il l’espérait en tout cas, mais il préférait en être sûr. Si quelque chose n’allait pas, il préférait qu’elle le lui dise, plutôt qu’elle ne garde ça pour elle.

Il s’inquiétait peut-être pour rien, au fond, il espérait que ce soit le cas, mais il sentait bien qu’il y avait quelque chose. Il se disait au moins que si Lou voulait rompre avec lui, elle ne lui aurait pas donné rendez-vous dans un lieu aussi public, enfin c’est ce qu’il espérait, mais il n’y avait pas de raison pour qu’ils rompent dans tous les cas, tout se passait pour le mieux entre eux, et il en était vraiment content.

Mais de toute évidence, ce n’était pas le moment de s’épancher là-dessus. Il s’était imaginé pouvoir passer un agréable moment en compagnie de sa petite amie, mais les choses étaient peut-être compromises. En tout cas, si jamais elle avait un souci, quel qu’il soit, Abraxas ferait tout son possible pour lui venir en aide. Il n’avait pas envie d’être là pour elle seulement quand tout était facile, et que tout allait bien, il serait toujours là pour elle, autant que possible.

"J'ai connu mieux. Mes parents m'ont trouvé un fiancé."

Ah. C’était donc cela. Le jeune homme resta silencieux durant plusieurs instants, il ne savait pas vraiment quoi dire, et puis, il lui fallait le temps de digérer la nouvelle. Il ne lui en voulait pas, évidemment, il savait qu’elle n’y était pour rien, mais il était normal que la nouvelle ne le fasse pas sauter de joie, et que tout son enthousiasme retombe comme un soufflet.

Ce n’était pas non plus une très grosse surprise. Enfin, il ne s’y attendait pas, mais ceux de leur âge et de leur milieu qui n’étaient toujours pas mariés se faisaient rares. Et si ce n’était pas elle, Abraxas savait que ses parents, enfin surtout son père, travaillaient sûrement sur son propre mariage. Mais cela ne lui faisait pas plaisir. Pas plaisir du tout. Il ne voulait pas que sa petite amie soit mariée à qui que ce soit. Mais ce n’était pas si simple. Finalement, il se décida enfin à décrocher un mot, pour lui poser la seule question qui lui brûlait les lèvres là tout de suite.

« Qui ? »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeDim 29 Déc - 15:53

Abraxas resta un moment silencieux, insondable. C'était normal... La nouvelle n'avait pas été simple à encaisser pour elle (et elle ne l'encaissait toujours pas, en fait), elle ne pouvait pas l'être davantage pour son petit ami...

Il valait mieux cette réaction qu'une profonde indifférence, c'est certain, cela prouvait au moins que la nouvelle ne le laissait pas de marbre, mais ces secondes qui s'écoulaient sans que personne ne lui dise le moindre mot pesaient su son coeur, elle avait le sentiment qu'elles duraient des heures. Elle guettait sa réaction avec inquiétude, mais comment réagir à ça ? C'était bien le problème, elle n'en avait pas la moindre idée.

Sa seule certitude, c'était qu'elle ne voulait pas épouser Terrence, mais il ne suffisait pas d'exprimer ce genre de souhait pour qu'ils se réalisent soudainement, ça ne marchait pas comme ça. Elle espérait seulement qu'Abraxas n'en déduirait pas aussitôt qu'il fallait qu'ils se séparent. Elle n'avait pas la moindre envie de le perdre. Elle n'avait pas eu besoin de l'annonce de ses fiançailles - concernant lesquelles on ne l'avait évidemment pas concertée - pour le savoir. Mais c'était encore plus certain maintenant.


« Qui ? »

Finalement, Abraxas reprit la parole pour prononcer un mot, un seul. Qui suffisait largement, même si en définitive, Lou ne pensait pas que l'identité de son fiancé changeait grand-chose. Cela aurait fait une différence si son coeur avait été libre, elle aurait dans ce cas espéré qu'on lui trouve un époux qui soit... au moins un peu convenable. Et Terrence n'aurait pas été le pire, dans ce cas, même s'il n'était pas exemplaire, notamment dans son comportement vis-à-vis de la gent féminine. Mais la question ne se posait pas de lui, il pourrait être objectivement l'homme le plus parfait de la terre (ce qui n'était pas le cas), elle ne voudrait pas de lui. Elle ne voulait que d'Abraxas, lui et personne d'autre.


"Terrence Fern..."
, dit-elle alors.

Elle fut tentée d'enchaîner, d'ajouter qu'elle n'avait aucune intention de l'épouser, mais elle ne pensait pas avoir besoin de le dire, et elle ne savait tout simplement plus quels mots prononcer. Pour le moment, elle était incapable de déterminer ce que présageait la réaction de son petit ami, et c'était absolument tout ce qui l'intéressait réellement.


_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1074
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeVen 31 Jan - 19:24

Comme prise au piège
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas n’allait pas sauter au plafond. Que Lou soit d’accord ou pas avec ce mariage, la finalité était la même, Lou était fiancée. Alors, il n’avait aucune raison de sourire, ou d’être heureux, c’était même tout l’inverse. Toute sa bonne humeur à l’idée de ce rendez-vous s’était envolée.

Ce n’était pas la faute de la jeune femme, il le savait, et il ne lui en voulait pas. Mais il se sentait tout de même frustré, et énervé. Il n’y pouvait rien, c’était le choix des parents de Lou. Mais il se retrouvait un peu comme un con au final. Cela aurait pu être l’inverse, c’était lui qui aurait pu se retrouver fiancé, et ils n’auraient pas été plus avancés que maintenant, très honnêtement.

Il ne savait pas ce qu’il pouvait faire, peut-être rien. Mais si Lou se mariait avec un autre, il n’aurait plus rien à faire dans sa vie. Il n’avait pas envie d’en arriver là, mais est-ce qu’il aurait le choix ? Pour une fois qu’il se sentait bien avec une fille, on lui mettait des bâtons dans les roues. C’en était plus que frustrant. Il avait l’impression que le monde lui en voulait, parce que cela ressemblait à de l’acharnement.

Il ne savait pas comment les choses allaient évoluer. Mais ce qu’il désirait savoir maintenant, c’était le nom de celui qui devait épouser Lou. Cela ne changerait rien mais le jeune homme avait envie, non besoin de savoir. Il se martelait mentalement qu’il était probablement pas plus coupable que Lou dans cette affaire, mais il avait besoin de s’énerver contre quelqu’un. Et il ne voulait pas s’énerver contre Lou. Ce serait contre-productif. De toute façon il n’avait pas été capable de dire autre chose, parce qu’il ne savait pas quoi dire. Alors autant demander le nom de son fiancé. Il est détestait cette expression mais c’était ce qu’il en était. Il était en couple avec une fille fiancée à un autre, il y avait mieux comme situation.

"Terrence Fern..."

Terrence Fern... Un naze dans toute sa splendeur. Ce n’était pas une histoire d’objectivité, c’était le cas. C’était un très mauvais choix de la part des parents de Lou. Et Abraxas n’avait aucune envie de voir sa petite amie mariée à ce type, mais encore une fois, le jeune Malefoy ne pouvait pas faire grand-chose à cela. Mais il comptait bel et bien montrer son mécontentement face à cette situation.

« Quel choix déplorable… Et donc, que va-t-il se passer maintenant ? »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeDim 2 Fév - 11:13


« Quel choix déplorable… »

Pour tout dire, et même si elle était capable de comprendre que la question préoccupe Abraxas (elle aurait sans doute posé la même question si les rôles avaient été inversés), Lou, elle, se moquait pas mal de l'indentité de son fiancé... parce qu'elle était tout bonnement incapable de reconnaître comme une idée définitive de bel et bien finir à son bras, de porter son nom, de mettre au monde ses enfants... et puis quoi encore.

Lou, s'il n'y avait eu Abraxas, si elle avait encore été dans l'optique d'obéir docilement à ses parents, se serait sans doute satisfaite de ce choix. Pas le plus prestigieux, mais les Hamilton n'étaient pas la famille de sang la plus estimée... ils ne valaient pas des Black ou des Malefoy, du moins, alors Fern n'était pas un mauvais parti. Même si elle aimait penser qu'un fond de jalousie parlait à la place d'Abraxas à l'heure actuelle. Quant à Terrence à lui-même, il lui était assez sympathique, pour tout dire. Coureur de jupons, certes, mais on faisait sûrement pire.

Mais comme dit, pour elle, le fiancé et le fait qu'il soit un bon parti ou pas, c'était sans aucune importance, ce qui comptait, c'est qu'elle ne perde pas ce qu'elle avait.


« Et donc, que va-t-il se passer maintenant ? »

La gorge de Lou se noua un peu. Elle appréciait le pragmatisme d'Abraxas, c'était sûrement ce qu'il lui fallait en cet instant pour garder les pieds sur terre. Mais une part d'elle aurait voulu qu'il la rassure, qu'il lui affirme qu'ils trouveraient une solution, que ce n'était pas gravé dans le marbre...


"Je ne deviendrai pas sa femme."
, dit-elle alors, catégorique.

Elle ne savait pas exactement comment elle allait s'y prendre, mais ce mariage n'aurait pas lieu quoi qu'il en soit. L'avantage, c'est que Terrence semblait tout aussi décidé qu'elle à contrarier les projets de leurs parents. L'ennui, c'est que dans cette situation, il était plus simple d'avoir conscience de ce qu'ils avaient à perdre que d'observer ce qu'ils avaient à gagner.


"Je n'ai pas envie de me mettre ma famille à dos, mais si j'ai pas le choix, je le ferai..."
Elle marqua une légère pause. "J'ai pas envie de te perdre."

_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1074
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeSam 29 Fév - 16:11

Comme prise au piège
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas n’avait pour l’heure, aucune intention de relativiser ou quoique ce soit d’autre. Savoir qui était le fiancé de Lou ne l’avançait probablement à rien, mais il voulait tout de même savoir. Terrence Fern était un abruti, et il ne reviendrait pas là-dessus. Il n’avait aucune envie que Lou se marie avec lui, ni avec aucun autre homme d’ailleurs, mais il ne voyait pas bien ce qu’il pouvait y faire là-dedans. Il n’avait pas son mot à dire dans ces fiançailles, même s’il sortait avec la jeune femme, cela ne lui donnait pas de droits supplémentaires.

Il ne pouvait décemment pas aller voir les parents de Lou et leur dire qu’il s’opposait à ce mariage. Ce serait totalement surréaliste. Mais il n’avait pas non plus envie de laisser les choses se faire. Ils n’avaient pas cinquante solutions, ils n’en avaient même quasiment aucune. Peut-être que Lou avait déjà réfléchi à quelque chose, après tout, elle était au courant depuis plus longtemps que lui, alors elle avait peut-être déjà un plan d’attaque.

Même si au fond, il n’y croyait pas vraiment. En fait, le seul truc qu’il voyait, c’était de négocier avec les parents de Lou pour prendre la place de Terrence, mais ils n’avaient jamais parlé de mariage avec Lou. Abraxas n’était pas particulièrement pressé de se marier, même si cela allait forcément arriver un jour et il en avait parfaitement conscience, mais il aimait bien les choses comme elles étaient actuellement, et il n’avait pas envie que cela change, mais de toute évidence, on n’attendait pas son avis pour que tout bouge.

"Je ne deviendrai pas sa femme."

Evidemment, c’était quelque chose qu’il appréciait entendre. Mais il ne suffisait pas qu’elle le veuille pour que cela n’arrive pas. Lui non plus, ne voulait pas qu’elle devienne la femme de Fern, mais encore une fois, il n’avait pas son mot à dire dans toute cette affaire. Il fallait pourtant faire quelque chose.

"Je n'ai pas envie de me mettre ma famille à dos, mais si j'ai pas le choix, je le ferai... J'ai pas envie de te perdre."

Il n’était pas certain que se mettre sa famille à dos serait bénéfique pour cette situation. Il n’attendait pas de Lou qu’elle se sacrifie, même si ce n’était pas que pour lui, étant donné qu’elle ne voulait pas de ce mariage non plus. Mais même pour après, ce n’était peut-être pas judicieux. Car si les choses continuaient pour eux dans le temps, et qu’il leur venait l’idée d’officialiser leur relation avec un mariage, il n’était pas certain que son père accepte de la marier avec une jeune femme trop rebelle vis-à-vis de sa famille. D’autant plus que les Hamilton ne représentaient aucun avantage pour les Malefoy.

« Moi non plus, je ne veux pas que tu l’épouses, ni te perdre. Mais aller voir tes parents pour leur dire que tu ne veux pas, je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure des solutions. Mais… moi je pourrai y aller, et… demander ta main. Même si on n’a jamais parler du mariage, et que c’est encore tôt ,je préfère mille fois t’épouser maintenant que de te voir épouser quelqu’un d’autre. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeMer 4 Mar - 12:22


« Moi non plus, je ne veux pas que tu l’épouses, ni te perdre. »

C'étaient des mots qu'elle appréciait d'entendre. Elle ne s'était pas imaginé qu'il puisse voir les choses autrement, mais elle ne pouvait pas prétendre non plus que cette situation la rendait très sereine quant à l'avenir de leur relation.

Elle ne voulait pas obliger Abraxas à quoi que ce soit, encore moins le mettre dans une situation délicate et compromettante. Une situation qui pourrait ne concerner qu'elle-même se retrouvait à avoir de sévères et évidentes répercussions sur lui également, et en plus de le mettre en porte-à-faux, elle espérait aussi son soutien dans une situation qui n'avait rien d'inattendue, c'est sûr, mais la plongeait dans une profonde angoisse.


« Mais aller voir tes parents pour leur dire que tu ne veux pas, je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure des solutions. »

Non, bien sûr que non... Mais le problème, c'est qu'elle avait l'impression qu'il n'y avait aucune solution, ou rien qui convienne vraiment. Se mettre ses parents à dos, outre le fait qu'elle n'en avait pas la moindre envie, c'était aussi mettre un coup à la réputation des Hamilton, qui sans être mauvaise n'était pas franchement heureuse non plus...

Disons que, majoritairement, ils passaient inaperçu parmi les sangs purs, pas vraiment riches, pas spécialement influents. Normal que ses parents comptent après un mariage pour se positionner plus confortablement au sein des grandes familles sorcières.


« Mais… moi je pourrai y aller, et… demander ta main. Même si on n’a jamais parler du mariage, et que c’est encore tôt ,je préfère mille fois t’épouser maintenant que de te voir épouser quelqu’un d’autre. »

Le coeur de Lou manqua un battement. Bien sûr qu'elle avait envisagé cette possibilité-là, mais un millier de raisons, elle ne se serait pas permis de l'avancer. Ils n'avaient jamais parlé mariage, et c'était normal, après tout, leur relation était encore neuve, et comme il le disait lui-même c'était beaucoup trop tôt. Elle ne voulait pas lui forcer la main... Et puis, est-ce que les Malefoy auraient vraiment envie de se lier aux Hamilton ?

Elle était... troublée. Ce n'était pas si terrible de s'imaginer épouser Abraxas. Elle l'aimait, éventuellement, plus tard, elle espérait qu'ils passent leur vie ensemble. Mais comme ça, là... Et qu'est-ce qui se passerait ? Est-ce qu'il ne regretterait pas ? Est-ce qu'il n'aurait pas le sentiment qu'on lui avait forcé la main ? Est-ce qu'il n'aurait pas de remords ?


"J'y ai pensé, évidemment... Je veux pas que tu t'obliges à faire quelque chose que tu regretteras plus tard."
Et elle, est-ce qu'elle regretterait ? Elle ne le pensait pas, mais comment savoir ? "Mais... Ce qu'il y a entre nous, j'y crois. Pour longtemps, j'y crois."


_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1074
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeJeu 9 Avr - 21:22

Comme prise au piège
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas avait la désagréable impression de se retrouver au pied du mur, et il détestait ça. Il avait toujours été maître de ses choix, et de ses décisions (dans une certaine mesure) mais là, on lui coupait définitivement l’herbe sous le pied. Cependant, il ne pouvait pas non plus ne rien faire, et laisser la situation telle qu’elle l’était. Il n’y avait pas trente six solutions à leur problème.

Le jeune homme ne laisserait pas Lou épouser Terrence Fern, c’était absolument hors de question. D’autant plus qu’elle ne le voulait pas non plus (ce qui le rassurait nettement aussi.) Alors s’il devait aller demander la main de la jeune femme à son père, il irait. Et ce ne serait pas vraiment un sacrifice, elle était tout de même sa petite amie, et il l’aimait.

C’est vrai que Lou et lui n’avaient jamais parlé de se marier, parce qu’ils prenaient leur temps, et qu’ils ne forçaient rien, et Abraxas n’avait pas forcément envie de se marier tout de suite, même si la plupart de ses amis l’étaient (quelques-uns avaient encore échappé à tout cela) il n’avait pas spécialement envie que sa vie prenne ce tournant. Même s’il savait que ce serait inévitable, et qu’il finirait par se marier, et avoir des enfants.

Et tant qu’à faire, évidemment, il voudrait que ce soit avec Lou. Pour le moment, c’était elle qu’il aimait, et il n’avait aucune envie d’être avec une autre fille. Il ne savait pas si ses sentiments allaient changer, s’il allait finir par se lasser, ne plus l’aimer. Ou alors cela viendrait d’elle. Mais s’empêcher de faire les choses, par peur de quelque chose qui ne se produira peut-être pas, ce n’était pas la chose la plus intelligente à faire.

Evidemment, elle ne voulait peut-être pas se marier avec lui. Et de toute évidence, ce n’était pas une demande en mariage. Si cela avait dû être le cas, Abraxas ne s’y serait jamais pris de la sorte. Mais ils n’avaient pas le temps pour autre chose, il fallait surtout empêcher le futur mariage de Lou, et de Terrence, et Abraxas était prêt à faire quelques compromis, ce qui n’était pas du tout dans sa nature.

"J'y ai pensé, évidemment... Je veux pas que tu t'obliges à faire quelque chose que tu regretteras plus tard. Mais... Ce qu'il y a entre nous, j'y crois. Pour longtemps, j'y crois."

Il lui accorda un petit sourire. Evidemment, cela faisait toujours plaisir à entendre. Qu’elle croit en leur histoire, et qu’elle ait envie que cela dure. Abraxas aussi avait les mêmes envies. Il n’était pas en train de jouer avec la jeune femme, et elle ne représentait pas une transition ou quoique ce soit dans ce style. Il était vraiment sincère avec elle, et il ne pensait pas le regretter. Il ne pouvait pas en être certain, mais il avait envie de penser que ça ne serait pas le cas.

« Tu sais, que ce soit aujourd’hui, ou dans cinq ans, le risque de regrets ne disparaîtra pas. Et puis, on peut toujours rester fiancés un moment, et se marier quand on se sentira prêts. Moi aussi, je crois en notre histoire, et… t’épouser ne devrait pas être quelque chose de trop difficile je pense. Surtout qu’au final, même si ton mariage avec l’autre crétin se révélait annulé, mon père pourrait très bien m’annoncer une fiancée dans les plus brefs délais. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeVen 10 Avr - 9:39

« Tu sais, que ce soit aujourd’hui, ou dans cinq ans, le risque de regrets ne disparaîtra pas. »

Ce qui était vrai... assez déprimant, à bien y regarder, car elle aimerait que ce genre de risques n'existe pas, elle voudrait croire qu'on puisse avoir une certitude de cœur, et qu'elle nous dure toute notre vie. Mais les choses ne fonctionnent pas ainsi.

La vie comprend sa part de risques. Et il faut les accepter. Certains risques n'étaient au fond pas si désagréables à prendre... Si le risque, c'était d'accorder sa confiance à Abraxas, à l'homme qu'elle aimait. Alors on faisait pire, pas vrai ?


« Et puis, on peut toujours rester fiancés un moment, et se marier quand on se sentira prêts. »

En vérité, Lou n'avait même pas envisagé cette possibilité. Il faut dire que quand les choses se faisaient selon les règles des Hamilton, Lou n'avait pas son mot à dire. Elle ne pouvait certainement pas exiger de ses parents de faire traîner ses fiançailles... Ce n'était pas elle qui décidait de son mariage, et ce n'était certainement pas elle qui allait décider de la date de ce dernier.

Mais là, la donne serait peut-être différente ? Abraxas semblait avoir bien plus de capacité d'action qu'elle. Et s'ils se fiançaient bel et bien, les Hamilton seraient peut-être moins directifs que si elle se liait aux Fern. Les Malefoy, c'était une des plus grandes familles de sang pur du monde sorcier britannique. Ses parents feraient sans doute comme les Malefoy voudraient. Et si Abraxas lui assurait qu'ils pouvaient faire traîner leurs fiançailles... alors toutes ses réserves commençaient à disparaître.


« Moi aussi, je crois en notre histoire, et… t’épouser ne devrait pas être quelque chose de trop difficile je pense. »


Elle l'espérait bien, oui. En tout cas, ça lui faisait du bien de l'entendre. Cela lui confirmait tout ce qu'elle pensait déjà. Leur histoire était importante. Et elle pouvait durer, elle le pouvait vraiment. Ils ne s'étaient jamais disputés, ils pouvaient parler pendant des heures sans se lasser l'un de l'autre. Les circonstances n'étaient pas idéales, mais... C'était peut-être un signe.


« Surtout qu’au final, même si ton mariage avec l’autre crétin se révélait annulé, mon père pourrait très bien m’annoncer une fiancée dans les plus brefs délais. »

Effectivement, tout comme les parents de Lou chercheraient sans doute également à trouver un remplaçant à Terrence aussi vite que possible. S'il y avait bien une chose certaine, c'était que ni lui, ni elle, ne voulait épouser qui que ce soit d'autre. Alors... autant franchir le pas, après tout.

Lou afficha un sourire, qui exprimait à la fois son soulagement à l'idée de trouver ainsi une telle solution et en même temps sa sidération totale. Ils allaient se fiancer. Ils allaient vraiment se fiancer. Elle se rapprocha d'Abraxas et déposa ses lèvres sur les siennes.


"Je t'aime."
Elle marqua une légère pause. Elle se sentait tout à coup plus légère. "C'est sûr, j'espérais que le jour où on me demanderait en mariage, mon fiancé poserait un genou au sol et m'offrirait une bague indécemment chère mais... je ferai avec", plaisanta-t-elle.

Avec d'autant plus de facilité qu'elle savait, au fond, que rien de tel ne se passerait. Puisque Lou n'avait pas imaginé, après sa rupture avec Tom, que son mariage futur puisse être le fruit d'un arrangement que ses parents n'auraient pas orchestré.


_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1074
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeMer 3 Juin - 18:06

Comme prise au piège
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ils avaient une solution. Peut-être pas la meilleure, ou peut-être que si, il ne saurait le dire, mais c’était une solution. Une échappatoire. Abraxas ne savait pas quoi faire d’autre, si ce n’est aller dézinguer Fern. Plus de fiancé, plus de mariage, mais il se doutait que Lou n’approuverait pas cette méthode. En tous les cas, il ne trouvait pas qu’épouser Lou soit un véritable sacrifice. Il n’avait pas spécialement envie de se marier tout de suite, mais l’idée de ce futur mariage avec la jeune femme était loin de lui être désagréable. Il préférait de loin l’épouser elle qu’aucune autre femme. Parce qu’il en était amoureux, tout simplement.

Il ne pensait pas que cela le rende stupide et irréfléchi pour autant. Il avait conscience que cela ne serait peut-être pas aussi facile qu’il le présentait. Pas dans le fait de convaincre les Hamilton. Si les parents de Lou avaient un peu de jugeotte, ils n’enverraient pas promener un Malefoy au détriment d’un Fern, cela n’aurait aucun sens. Mais surtout dans le fait de convaincre son père. Si ce dernier avait déjà le nom de sa future femme en tête, et qu’elle avait un statut supérieur au celui des Hamilton, ce serait compliqué. Très compliqué même. Brutus Malefoy était un homme têtu, qui allait toujours au bout de ses idées, et il n’entendrait donc pas les protestations de son fils. Mais bon, Abraxas pouvait toujours tenter le coup. Il n’avait rien à perdre. C’était surtout en ne faisant rien qu’il risquait de tout perdre.

En tout cas, Lou ne semblait pas contre l’idée de l’épouser, et il devait bien admettre que cela le rassurait. C’était une sorte de preuve, sur le fait qu’elle était sincère avec lui, mais pour tout dire, il n’en doutait pas vraiment. Il savait depuis longtemps que ce qu’il y avait entre eux était sérieux, et vrai. Il n’échangerait cette relation pour rien au monde, comme il n’avait aucune envie d’une autre femme dans sa vie que Lou. Il ne pouvait pas prédire l’avenir, ni même assurer qu’ils s’aimeraient toujours, mais il était bien décidé à aller le plus loin possible avec elle en tout cas. Il savait qu’il ne regretterait pas. Même si la désillusion pouvait être rapide, et dure, il savait qu’il serait heureux avec elle, et c’est tout ce qu’il demandait.

"Je t'aime."

Le jeune homme sourit doucement. C’était des mots qui faisaient plaisir à entendre. Evidemment, une partie de lui avait envie de dire que ce genre de mièvreries n’apportaient rien de bon, et que c’était apparenté à des emmerdes la plupart du temps, mais au final, il ressentait exactement la même chose qu’elle. Même si ce n’était pas quelque chose qu’il irait crier sur les toits. Plus par protection que par pudeur.

« Je t’aime aussi. »

Mais à elle, il pouvait bien l’avouer. Après avoir détaché ses lèvres des siennes. Ce n’était pas quelque chose qu’il dirait tous les quatre matins, mais il pouvait bien faire un petit effort. Ce n’était pas si difficile, mais cela le mettait tout de même un peu mal à l’aise, parce que c’était une situation dans laquelle il n’avait pas l’habitude de se mettre. Il avait l’impression de se mettre en danger, parce que la dernière fois qu’il avait aimer une fille, ça c’était très mal terminé. Mais en réalité, ce n’était rien du tout comparé à ce qu’il ressentait pour Lou, et au fond de lui, il savait bien qu’elle ne lui ferait jamais de mal consciemment.

"C'est sûr, j'espérais que le jour où on me demanderait en mariage, mon fiancé poserait un genou au sol et m'offrirait une bague indécemment chère mais... je ferai avec"

Il sourit amusé à sa remarque. Effectivement, ce n’était pas une demande en mariage des plus traditionnelles. Et si le jeune homme avait dû prévoir cette demande en mariage au préalable, il aurait totalement mis le paquet et aurait offert à la jeune femme une soirée de rêve. Mais bon, elle l’avait pris au dépourvus, les choses s’étaient faites ainsi, presque dans l’urgence. Ce n’était pas très digne de ce qu’il pouvait offrir, mais il ne pouvait pas vraiment faire autrement là tout de suite.

« J’en ai conscience. En même temps, tu avoueras que tu m’as prévenu au dernier moment, je ne cache pas l’orchestre et la vue panoramique dans ma poche tu m’en vois navré. Mais on peut toujours dire que lorsque j’aurai parlé à mon père, puis au tiens, je pourrai organiser une demande digne de ce nom. Et tu seras d’ailleurs priée de jouer la surprise à la perfection. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeDim 7 Juin - 11:49


« Je t’aime aussi. »

Aux yeux de Lou, on négligeait bien trop souvent la valeur de ces quelques simples mots. Ils pouvaient être libérateurs, dévastateurs, légers, lourds de sens, dans tous les cas, ils n'étaient jamais à dire trop rapidement, ou sans en mesurer la pleine portée. Lou ne les avait pas beaucoup entendus, dans sa vie. Pas beaucoup prononcés non plus, d'ailleurs. Et c'était tant mieux.

Elle n'aurait pas voulu que Tom, par exemple, les lui dise. Cela n'aurait pas eu la moindre valeur, pas le moindre intérêt. Alors que là, elle savourait ces mots pleinement. Elle savait qu'Abraxas les pensait, et elle-même les pensait également. Bien sûr, ce n'était pas du tout ainsi qu'elle aurait voulu que les choses se passent. Bien sûr, elle aurait largement préféré qu'on ne leur force pas la main, que s'ils devaient décider de se marier, ils le fassent sans intrusion extérieure.

Mais l'un dans l'autre, ça ne l'empêchait pas d'être heureuse... Dans la mesure où elle réalisait ce qui était en train de lui arriver, ce qui n'était pas entièrement le cas, en fait. Il lui faudrait plus de temps que cela pour prendre réellement conscience de ce qui était en train de se passer en cet instant précis, et de ce que ça impliquait pour eux deux.


« J’en ai conscience. En même temps, tu avoueras que tu m’as prévenu au dernier moment, je ne cache pas l’orchestre et la vue panoramique dans ma poche tu m’en vois navré. Mais on peut toujours dire que lorsque j’aurai parlé à mon père, puis au tiens, je pourrai organiser une demande digne de ce nom. Et tu seras d’ailleurs priée de jouer la surprise à la perfection. »

Effectivement, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils étaient tous les deux complètement pris au dépourvu en cet instant. Ils combinaient avec les circonstances, et par certains aspects, Lou voulait bien admettre que ce n'était pas plus mal. Elle n'aurait pas forcément dit non à la vue panoramique, ceci dit, la perspective d'une demande en grandes pompes, avec orchestre et tout le reste, aurait eu définitivement plus de chances de l'embarrasser que de la réjouir.


"Je ne sais pas si j'en serais capable"
, s'amusa Lou. "Je suis une très mauvaise actrice, tu sais." Elle marqua une légère pause, accompagnée d'un sourire. "Si tu veux vraiment que j'aie l'air surprise, il va falloir que tu trouves un moyen de réellement me surprendre."

_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1074
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeJeu 27 Aoû - 8:25

Comme prise au piège
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La situation n’était au final, pas aussi catastrophique que le jeune homme avait pensé au début. En même temps, pouvait-on vraiment le lui reprocher ? ça ne ferait plaisir à personne d’apprendre que sa petite amie était fiancée à un autre garçon. Ce n’était même pas une question de jalousie, ou de possessivité (même si Abraxas pouvait faire preuve de l’une ou l’autre) mais de logique. Il n’avait pas envie de perdre Lou, et encore moins de cette façon.

Si la solution était qu’il prenne la famille Hamilton de vitesse et l’épouse, il était tout à fait capable de le faire. Ce ne serait pas un drame, après tout, il l’aimait, et il serait bien forcé de passer par la case mariage un jour ou l’autre, et incessamment sous peu en plus de cela. Alors autant que ce soit avec elle. Il ne pensait pas le regretter, et il n’y avait pas de raison pour qu’il le regrette. En tout cas, il était heureux qu’ils se soient mis d’accord.

Si elle s’était opposée à son idée, il ne l’aurait pas forcée, mais il l’aurait mal pris, c’était certain. Au final, ce n’était pas plus mal qu’elle soit fiancée à Terrence, cela les poussait à accélérer les choses entre eux. Si cela n’avait pas été le cas, il ne serait pas venu à l’esprit du jeune homme de la demander au mariage, parce que leur relation était tout de même assez récente, et qu’ils étaient bien comme ça. Mais la perspective d’un mariage avec Lou était tout de même très plaisante.

"Je ne sais pas si j'en serais capable. Je suis une très mauvaise actrice, tu sais. Si tu veux vraiment que j'aie l'air surprise, il va falloir que tu trouves un moyen de réellement me surprendre."

Abraxas ne savait pas s’il serait capable de la surprendre, parce qu’il restait tout de même classique, et attaché aux traditions, mais il verrait bien. Il était conscient qu’elle plaisantait, mais cela n’empêchait pas qu’il avait envie de lui faire plaisir, quand ce sera le moment, et qu’elle passe une soirée magique, c’était le cas de le dire. Ce n’était pas pour demain, il allait devoir parlementer avec son père, mais il avait tout de même bon espoir pour que cela aboutisse à leurs fiançailles.

« Ben voyons, voilà qu’en plus tu décides de me mettre la pression. Mais je crois que le plus vexant, c’est que tu sembles douter de mes capacités. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 519
Humeur :
Comme prise au piège (Abraxas) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme prise au piège (Abraxas) Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitimeSam 29 Aoû - 16:53


« Ben voyons, voilà qu’en plus tu décides de me mettre la pression. Mais je crois que le plus vexant, c’est que tu sembles douter de mes capacités. »

Bien sûr, le but de Lou n'était absolument pas de mettre la pression à Abraxas, et elle pensait bien qu'il l'avait compris, tout comme il n'était pas réellement vexé... En même temps, il n'avait aucune raison de l'être, car elle était très loin d'avoir la moindre exigence vis-à-vis de lui... Ne serait-ce que pouvoir caresser l'espoir de se fiancer à lui et de devenir son épouse, en échappant de fait à ses noces arrangées avec Terrence, cela suffisait largement à son bonheur, elle n'avait pas besoin de beaucoup plus.

De manière générale, d'ailleurs, Lou n'avait besoin que de lui. On pourrait peut-être lui présumer des attentes extravagantes, en partie parce qu'elle s'était entichée avant lui d'un jeune homme effectivement extravagant, mais à la vérité, rien ne lui plaisait plus que la simplicité, et la douceur... Elle ne demandait pas de spectacles son et images, elle ne demandait pas de feux d'artifices ou de grand geste romantique...

Tout ce qu'elle voulait, c'était sa compagnie, son regard, son sourire, ses baisers, qu'il puisse lui répéter qu'il l'aimait et qu'il ne cesse jamais de le penser. C'était ça et seulement ça qui lui importait, bien plus que tout le reste. Alors non, c'est certain, Abraxas n'aurait jamais aucune raison de se sentir vexé, tout comme elle-même n'aurait jamais aucune raison d'être déçue. Cette situation était compliquée, mais il réussissait à la rassurer, à l'encourager, à lui donner l'espoir que tout irait bien, et même que tout irait mieux. Le reste, en comparaison, était sans importance, vraiment.


"Il faut bien que quelqu'un le fasse pour toi"
, répondit Lou avec malice quand Abraxas suggéra qu'elle doutait de ses capacités, ce qui bien sûr était parfaitement faux, mais avec lui, elle savait qu'elle pouvait doucement le taquiner (pas trop quand même, il restait très fier), juste ce qu'il fallait pour qu'il n'oublie pas qu'elle pensait l'exact inverse de ce qu'elle lui disait pourtant. "Bon d'accord", corrigea-t-elle en souriant. "Quoi que tu fasses, ce sera parfait, comme toi. C'est mieux comme ça ?"

_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Comme prise au piège (Abraxas) Empty
Message#Sujet: Re: Comme prise au piège (Abraxas)   Comme prise au piège (Abraxas) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme prise au piège (Abraxas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-