AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -48%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
197
-31%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 65″ – 65OLED934
2199 3199 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 483
Humeur :
L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Empty
Message#Sujet: L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)   L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Icon_minitimeMer 4 Sep - 16:59

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps.
Aaron ne savait vraiment pas comment ça se faisait qu'il soit encore en vie et pourtant, il était bel et bien en vie. On l'avait mis dans un horrible état, mais ça n'enlevait pas le fait qu'il était en vie. Le jeune homme comprenait simplement qu'il était là comme une sorte d'avertissement, qu'il puisse prévenir son maître que celui qu'il avait fait semblant de suivre était parfaitement au courant de son rôle, qu'on l'avait dévoué.

Le jeune homme se sentait mal, mal de ne pas avoir été capable de garder sa couverture plus longtemps, mal de ne pas voir pu être digne de la confiance de Ignatius. Il ne supportait pas sa condition, le fait d'avoir été si faible. Le fait d'avoir parlé surtout, il n'avait pas pu faire autrement même s'il avait essayé de résister. C'était qu'en thème de torture, l'homme qui s'était occupé de lui n'avait pas manqué d'être doué. Le jeune homme ne savait pas exactement ce qu'il allait devenir donc. Mais au moins, il était encore en vie. En attendant, Aaron avait le sentiment de devenir quand même sacrément parano, il avait peur de tout, peur de retomber dans la torture. Mais il ne pouvait pas non plus complètement s'arrêter de vivre, il devait juste… Ne pas faire de vague.

Aaron avait profité d'une invitation de sa tante pour se mettre un peu au vert, au moins pour une journée. Ses cousines n'étaient pas là, il n'y avait que sa tante et son oncle, qui en priment ne manquaient pas d'être occupé par leur ferme. Tant mieux, le jeune homme devait bien avouer qu'il avait quand même envie d'être un peu seul. Non pas que la présence de sa famille soit un souci, mais il avait juste besoin de respirer. Surtout qu'il devait constamment mentir, en affirmant qu'il avait eu un accident pour justifier les marques qu'il y avait encore sur son corps suite à la torture de ce Mangemort. Il avait eu officiellement un accident, mais il n'aimait vraiment pas mentir. Mais il n'avait pas le choix.

Il était passablement en train de glander, sirotant un thé que sa tante lui avait servi avant de devoir vaquer à ses occupations, quand la porte de la maison s'ouvrit, sur l'une de ses cousines.

« Salut Lysandre. »
Se contenta-t-il de dire.

C’était bel et bien Lysandre, même si les jumelles se ressemblaient, elles étaient suffisamment différentes pour qu’il soit facile de les reconnaître et de les différencier, même pour Aaron qui n’avait pas non plus l’habitude de les voir. D’ailleurs, la dernière fois qu’il avait vu ses cousines ça devait être l’année présente et encore, il n’était même pas sûr d’avoir croisé Lysandre.

Et il était bien loin de se douter que sa jeune cousine avait décidé d’avoir une vie plutôt mouvementé de son côté également, et qu’elle avait su bien plus de chose à son sujet qu’il ne pouvait une seule seconde l’envisager.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Lysandre Farnsworth
▌ Messages : 237
Humeur :
L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Re: L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)   L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Icon_minitimeJeu 5 Sep - 10:02


Il était rare que Lysandre rentre chez ses parents le week-end, mais en même temps, jusqu'à il y a peu, se rendre chez les Farnsworth demandait un temps et une énergie qui rendaient le voyage presque plus long que le séjour. Maintenant, quelque chose avait changé. Depuis la fin de l'été, Lysandre avait obtenu son permis de transplaner, ce qui lui facilitait tout de même largement la tâche.

Ce n'est pas pour autant qu'elle avait l'intention de rentrer tous les week-ends non plus, mais c'était agréable de pouvoir avoir cette option, surtout qu'elle avait souvent le "mal du pays". Surtout depuis la rentrée, en fait. Pas mal de ses repères avaient été chamboulés, et ça lui faisait du bien d'aller à la ferme, de passer un peu de temps avec ses parents, de se balader sur la plage de l'île.

Ce n'était pas pour cela, malgré tout, qu'elle avait décidé de faire le déplacement, cette fois. Ses parents, dans le dernier courrier qu'ils lui avaient envoyé, lui avaient appris que son cousin, Aaron, serait de passage à la ferme. Et elle devait le voir.

Lysandre avait copieusement évité son cousin dernièrement... Ce n'était pas difficile, en même temps, ce n'est pas comme s'ils se voyaient très souvent... Mais ce n'était pas pour ça. Elle savait, ou elle avait cru savoir, que le jeune homme était un mangemort. Ca lui avait brisé le coeur mais elle avait préféré jouer la carte de l'ignorance plutôt que de le confronter directement, ça aurait été beaucoup trop dangereux.

Sauf qu'il s'avérait que Aaron était en fait un traître. Pour qui et pour quoi, elle n'en savait rien, mais quoi qu'il en soit, il ne faisait donc pas partie des mangemorts, et pour Lysandre, ça avait été un soulagement. Peut-être qu'elle ne s'était pas totalement trompée au sujet de Aaron, en fin de compte ? Ce qu'elle retenait de ce qui avait été rapporté aux Résistants, c'était que le jeune homme avait été passé à tabac, et qu'il avait de la chance d'être encore en vie. Alors, évidemment, elle n'avait pu s'empêcher de saisir l'occasion qui lui avait été donné de le voir.

Raison pour laquelle elle était rentrée à la ferme. Après un rapide "bonjour" à ses parents qui étaient en train de travailler, elle pénétra dans la maison, où Aaron se trouvait effectivement.


"Salut..."
Elle hésita. "Tu as l'air d'aller bien..."

En tout cas, il n'était pas odieusement défiguré et il semblait avoir encore tous ses membres. Pour elle, c'était un bon début.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 483
Humeur :
L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Re: L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)   L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Icon_minitimeSam 11 Jan - 21:35

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps.
Aaron afficha un léger sourire quand sa cousine le salua à son tour. Cela faisait un moment que Aaron n’avait pas eu l’occasion de voir Lysandre – cela dit, c’était un peu la même chose pour Melody aussi –, il fallait dire qu’il ne pouvait pas passer non plus énormément de temps ici et qu’il avait quand même été particulièrement occupé ces derniers temps. Encore plus ces encore derniers temps où il n’avait évidemment pas du tout été en mesure de voir quiconque. Cela remontait donc, depuis la dernière fois qu’il avait vu sans cousine, sans que le jeune homme ne soit capable de se douter de ce qu’elle savait de lui. À aucun moment Aaron ne se doutait que sa cousine cherchait à arrêter les mêmes personnes que lui (quand bien même ça ne faisait pas d’eux des personnes appartenant au même camp non plus). Qu’elle avait été mise au courant de son statut de mangemort et de son récent statut de traitre.

Il était donc loin de se douter qu’elle était au courant de tout ça quand elle reprit la parole, pour affirmer qu’il avait l’air d’aller bien. Aaron avait conscience qu’il s’en sortait très bien, qu’il avait eu énormément de chance d’être encore en vie. D’ailleurs, il ne comprenait même pas comment il avait pu être encore en vie maintenant. Physiquement, son corps avait fini par se remettre de tout ça et il n’avait plus autant les traces de son passage à tabac. Il y en avait bien encore, mais il parvenait à les dissimuler. Donc, il pouvait avoir l’air d’aller bien, ce qui n’était pas pour autant vraiment le cas. Parce qu’en réalité, il n’allait pas si bien que cela, pour diverses raisons.

« Je me porte plutôt bien. »
Répondit-il, quelque peu mal à l’aise, même s’il tentait du mieux qu’il pouvait de le cacher. Le jeune homme reprit rapidement la parole, dans le but d’éviter de laisser un silence un peu gênant. « Et toi ? Comment tu vas ? Ça se passe bien à Poudlard ? »

Ils n’avaient pas eu la possibilité de se voir depuis un moment, autant dire que Lysandre pouvait potentiellement avoir pas mal de chose à raconter à son sujet. Aaron espérait en tout cas qu’elle avait énormément de chose à dire à son sujet, histoire qu’ils n’aient pas besoin de se focaliser sur le sien. C’était compliqué d’avoir des mensonges à longueur de temps, de devoir tout cacher à tout le monde. Et même s’il pouvait partager ses affiliations à certaines personnes, il y avait toujours des choses qu’il se devait de cacher et ça n’avait rien d’agréable du tout. Du moins, il avait un peu de mal à gérer tout ça. Ce qui était quand même grave pour un espion… sauf que la preuve, il avait été découvert donc on ne pouvait pas réellement dire qu’il avait réussi dans sa tâche d’espion. Au contraire, il avait échoué, pour son plus grand malheur.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Lysandre Farnsworth
▌ Messages : 237
Humeur :
L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Re: L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)   L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Icon_minitimeJeu 16 Jan - 15:03


« Je me porte plutôt bien. »

Lysandre regrettait la réponse de son interlocuteur, elle ne lui en voulait pas de lui mentir, mais ça lui faisait du mal qu'il le fasse malgré tout, surtout alors que le sujet était aussi grave. Il avait été passé au tabac, il avait dû terriblement souffrir, et il faisait comme si tout allait bien dans le meiilleur des mondes, comme si tout était pour le mieux.

Elle espérait quand même qu'ici et maintenant, il allait tout de même un peu bien, parce qu'il allait mieux, mais même si c'était le cas, ça ne changerait rien au fait qu'il avait vécu une épreuve douloureuse, et que la suite ne promettait pas forcément non plus d'être très heureuse.


« Et toi ? Comment tu vas ? Ça se passe bien à Poudlard ? »

Poudlard, hein ? Ici et maintenant, ça lui semblait être une considération totalement superficielle. Pourtant, elle était très attentive à ses études, elle tenait à obtenir les meilleurs résultats possibles (surtout maintenant qu'elle caressait le désir de devenir Auror), mais tout ce qui semblait de l'ordre du quotidien paraissait très abstrait, voire sans intérêt.

Sans comparaison avec les problèmes véritables, aux maux vrais de ce monde, ceux dont Aaron avait été la victime, parce qu'il avait choisi d'emrpunter une voix complexe et douloureuse.


"Bien, oui"
, répondit-elle sans entrer dans les détails. Il serait totalement absurde de passer par ce genre d'explications. Elle ne se voyait pas lui parler de ses difficultés en arithmancie ou des professeurs qu'elle appréciait ou n'aimait pas. "Ecoute..."

Elle n'y tenait pas. Il fallait qu'elle s'exprime, il fallait qu'elle avoue, car dans le cas contraire, elle allait simplement bouillonner intérieurement. Elle avait besoin de lui parler, à coeur ouvert, de toute cette situation, même si ça pouvait être la dernière chose qu'il souhaitait, même si c'était peut-être se compromettre (même si elle n'avait pas l'intention de toucher même un seul mot à Aaron au sujet de la résistance, même si c'était faire deux poids deux mesures.

"Je sais ce qui s'est passé... Je sais ce qui t'es arrivé."


Voilà qui était fait, voilà qui était dit. Maintenant, elle espérait qu'il ne jouerait pas les ignorants, avec elle, même si c'était assez probable, il aurait intérêt à le faire pour se protéger lui-même, même si ça l'affectait vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 483
Humeur :
L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Re: L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)   L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Icon_minitimeMar 19 Mai - 22:43

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps.
Aaron avait bien envie que sa cousine se lance tout simplement dans une tirade sur sa scolarité à Poudlard, qu’elle lui parle de ses soucis d’adolescente, du fait qu’elle avait des problèmes avec sa sœur (ce que la sœur lui avait dit de son côté), qu’ils se contentent donc d’avoir une conversation légère. Ça lui ferait du bien de pouvoir penser un peu à autre chose qu’à tout ce qui tournait dans son esprit, du fait qu’il avait trahit la confiance de son maître, mais surtout qu’il était en danger et qu’il avait peut-être mis sa petite amie en danger. Il avait envie de penser un peu à autre chose. Mais quand sa cousine répondit à sa question, elle se contenta simplement de répondre que ça se passait bien. Juste ça. D’accord. Aaron n’était pas forcément le jeune homme le plus sociable, même avec sa famille et particulièrement avec ses cousines, il était quand même sacrément mal à l’aise. Autant dire qu’il ne fallait pas forcément compter sur lui dans le but de relancer une conversation.

Elle reprit cependant la conversation par un « écoute », qui ne présageait pas forcément quelque chose de bon. Aaron ne se souvenait pas d’avoir entendu quelqu’un dire une fois ça sans poursuivre avec quelque chose de vraiment déplaisant. Cela dit, il ne s’était pas du tout attendu à ce qu’elle lui lance la bombe qu’elle lui lança. Elle savait ce qui s’était passé, elle savait ce qui était arrivé, ce qui lui était arrivé. Aaron sentit un frisson parcourir son échine de… eh bien, de peur. Il se demandait comment sa cousine pouvait bien être au courant de tout cela. Elle n’était pas une mangemort, il le saurait si c’était le cas, mais en même temps il y avait un tas d’ancien élève de Poudlard dans les rangs de Voldemort (l’un des principaux soucis des mangemorts d’ailleurs, ce n’était au fond qu’une bande de gamin). Alors, peut-être qu’elle était amie avec l’un d’entre eux ?

Forcément, Aaron eut envie de prime abord de nier, de se contenter de jouer les innocents parce que c’était forcément la meilleure attitude à avoir. Afin de se protéger lui-même bien sûr, il n’avait aucune envie qu’on lui retombe dessus, il n’avait absolument aucune envie que qui que ce soit découvre ce qu’il faisait et pour qui il travaillait. Sinon, il n’y aurait pas que les mangemorts pour lui tomber dessus, mais le ministère de la magie aussi. Alors il hésita à le faire… pour finalement répondre autre chose.

« Co… comment tu sais ? » Demanda-t-il finalement.

D’accord, ce n’était pas forcément prudent, mais quelque chose lui disait que s’il niait, ça n’allait pas forcément marcher non plus. Lysandre ne lui avait pas donné le sentiment de douter de ses informations, elle avait quand même affirmé qu’elle savait ce qui était arrivé. Donc jouer les innocents ne le mènerait nulle part, mais en même temps découvrir comment elle l’avait découvert peut-être beaucoup plus quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Lysandre Farnsworth
▌ Messages : 237
Humeur :
L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Re: L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)   L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Icon_minitimeDim 24 Mai - 9:58


« Co… comment tu sais ? »

Lysandre avait craint que son cousin décide de nier et de prétendre qu'elle affabulait ou quoi que ce soit du genre. Elle ne pourrait pas réellement avoir de conversation à coeur ouvert, car il y avait des choses qu'elle ne pourrait pas lui dire. Mais elle avait besoin de comprendre, de comprendre réellement de quoi il retournait exactement. Elle avait l'impression de se retrouver face à un étranger, et elle détestait profondément cette sensation. Elle l'avait trop souvent. Celle de ne rien maitriser.

Elle savait, oui, mais évidemment, elle ne pouvait pas lui dire comment. Elle ne pouvait pas prendre le risque de trahir la résistance, d'autant qu'elle ne savait pas exactement à quel camp appartenait Aaron. D'accord, il n'était pas un mangemort, et c'était un soulagement à ses yeux. Mais qui sait ce qu'il était venu faire dans cette galère, et ce que cela pouvait bien signifier exactement.

Elle allait donc, évidemment, lui donner une réponse totalement incomplète. Mais elle espérait que de son côté il serait plus bavard. Ce n'était pas donnant-donnant, mais dans tous les cas, elle comptait bien assister jusqu'à obtenir une réponse qui parvienne à la satisfaire.


"Ce n'est pas important",
comment je l'ai appris, répondit-elle alors tout en sachant bien que pour Aaron, ça le serait forcément, car ça signifiait que des personnes qu'il ne soupçonnait pas étaient au courant de sa situation, ce qui pourrait bien avoir des conséquences désastreuses sur lui. Mais elle ne trahirait pas l'existence de la Résistance pour saluer sa curiosité. "Je suis heureuse que tu sois encore... parmi nous. Ce que je ne comprends pas, c'est ce que tu faisais avec eux pour commencer."

Et elle ne savait pas ce qu'elle allait faire de cette information ou comment elle saurait y réagir. Cette situation prouvait que toutes les personnes que l'on pensait connaître pouvaient dissimuler des secrets qu'on ne pourrait pas soupçonner. Elle espérait que Aaron accepterait de lui en dire plus, tout en sachant qu'il serait difficile d'exiger plus de transparence de sa part en ne lui en disant pas suffisamment de son côté.

Lysandre était partagée entre la curiosité, l'inquiétude légitime, et une plus grande peur. Elle ne savait pas quoi penser de l'homme qui se trouvait en face de lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Re: L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)   L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'identité de chacun d'entre nous dépend de l'enchaînement des reconnaissances et de sa stabilité dans le temps. (Lysandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Ferme de Gallanach (île de Mull, Ecosse)
-