AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeLun 16 Sep - 11:28

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall s’adaptait peu à peu à sa nouvelle vie. Une vie d’adulte, même s’il gardait tout de même un peu le joug de l’enfance. Il n’avait pas envie de grandir trop vite non plus. Certes, Lyall était un garçon mature, mais il n’avait pour le moment pas envie de s’assumer totalement. Il vivait encore chez ses parents, même s’il avait un travail, enfin il était stagiaire mais il avait tout de même un salaire. Les choses se passaient plutôt bien pour lui, il ne se plaignait pas, au contraire, il était très excité par cette nouvelle vie, et avait hâte de la suite.

Quelle était la suite ? Eh bien, rien n’était encore sûr et certain. Mais il caressait toujours l’idée de voyager un peu, quand il aurait acquis expérience et fonds. Mine de rien, il était encore jeune, et il avait beaucoup à apprendre. Si partir à l’aventure pouvait avoir quelque chose d’excitant. Il savait qu’il ne devait pas trop se précipiter. Mais Norbert, avait attendu avant de faire son grand voyage que Lyall admirait tant. Il n’avait pas envie de faire comme lui, il voulait se faire sa propre expérience, son propre voyage, mais il est vrai que Norbert était un homme que Lyall appréciait et admirait énormément, et il s’inspirait beaucoup de lui.

Enfin voilà, sa vie se dessinait peu à peu, et il prenait plaisir à se lever chaque jour pour aller au Ministère. Il ne faisait rien de très passionnant encore, mais il fallait bien commencer quelque part. Pour le moment, il touchait un peu à tout, et tentait de trouver sa voie. Ce n’était pas le plus évident, mais il restait tout de même confiant. Il n’avait pas peur de l’avenir, bien au contraire. Il ne savait pas vers où les choses allaient le mener, mais il ne s’en préoccupait pas pour le moment, il en profitait, et c’était sans doute la meilleure chose à faire.

Ce qui le ravissait également, c’est qu’il n’avait pas perdu contact avec ses amis, qu’ils soient encore à Poudlard ou non, il avait des nouvelles, quelques lettres et ils se voyaient même parfois, c’était ce que voulait le jeune homme. Tout allait vraiment bien pour lui donc, au risque de se répéter. Il venait de terminer sa journée, et il était maintenant temps de rentrer. Il était encore assez tôt, il n’avait pas des journées assommantes, il pouvait donc prendre le temps de rentrer tranquillement. Le seul problème, c’est que la fin de l’été se faisait nettement ressentir, et qu’il avait plu. Les dalles au sol étaient donc plus glissantes. Lyall ne fit pas vraiment attention, et non seulement il glissa, mais en plus, il entraîna quelqu’un dans sa chute sans le vouloir et qui n’avait rien demandé. Il se redressa rapidement et présenta une main à la jeune femme qu’il venait de faire tomber accidentellement, totalement confus et gêné.

« Merlin je… je suis vraiment désolé. J’espère que je ne vous ai pas fait mal. »
black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeMar 17 Sep - 9:39


Espérance venait de quitter son travail. Engoncée dans sa veste d'automne, elle se dirigeait presque mécaniquement jusqu'à son appartement.

Elle se sentait d'humeur maussade. Il n'y avait aucune raison particulière à ce vague à l'âme. C'était juste comme ça, un sentiment générale. La journée avait été longue, le travail pas vraiment passionnant, et comble du comble, il avait plu. En même temps, rien d'étonnant. Quand on vivait à Londres, on s'habituait bien vite à la grisaille et à la bruine, ce n'est pas pour autant qu'on ne préférait pas les journées plus ensoleillées. Espérance, pour sa part, avait souvent tendance à laisser la météo influer sur son humeur...

Mais ce serait vite oublié. Elle rentrerait chez elle, passerait du temps avec sa mère, et cette journée maussade prendrait fin. Tout n'était pas déplaisant dans sa routine, après tout. Elle aimait passer du temps avec sa mère, même si pour ce qui était d'être morose, sa mère battait tous les records... pour d'excellentes raisons.

Elle était perdue dans ses pensées, la tête pleine de réflexions aléatoires et sans grande importance qui concernaient alternativement sa journée de travail, sa mère et le repas qu'elle préparerait le soir même, quand elle se sentit basculer au sol sans vraiment comprendre ce qui lui était arrivé.


« Merlin je… je suis vraiment désolé. J’espère que je ne vous ai pas fait mal. »


Apparemment, c'était ce jeune homme qui l'avait entraîné dans sa chute. Elle ne lui en aurait certainement pas voulu dans tous les cas, surtout que c'était le genre de situation qui pouvait très facilement lui arriver à elle aussi, mais l'embarras où se trouvait le jeune homme et ses excuses confuses donnaient moins encore envie de lui en vouloir.


"Merlin ?"
répéta-t-elle dans un fin sourire en attrapant la main du jeune homme afin de se relever.

L'expression l'amusait, elle supposait qu'il l'avait dite par réflexe, comme d'autres se rattrapent d'un mot fâcheux en disant "mercredi". Ce pouvait sembler enfantin, mais elle n'était pas la dernière à le faire. Le fait de vivre avec sa mère l'obligeait à surveiller constamment son langage, bien plus qu'elle ne l'aurait fait sûrement en d'autres circonstances.


"Ca va, ce n'est rien"
, assura-t-elle époussetant sa robe, comme si ça pouvait vraiment servir à quelque chose. Elle était sale et un peu trempée, c'était un moindre dommage. Physiquement, elle allait très bien. "Je suis un désastre ambulant, je ne serais pas surprise que ce soit moi qui vous ai fait tomber sans même que vous vous en rendiez compte", ajouta-t-elle avec humour.

_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeMer 4 Déc - 13:31

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Franchement Lyall n’en loupait pas une. Bon, il semblait y avoir plus de peur que de mal, mais quand même… cette pauvre jeune femme n’avait rien demandé du tout. Lui non plus, certes, mais quitte à glisser et tomber par terre, il aurait préféré n’entraîner personne avec lui. Pourtant, il n’était pas spécialement maladroit mais… il n’était pas très habile avec les sols mouillés. Cela venait tout juste de se confirmer.

Il espérait que la jeune femme qu’il venait de faire tomber ne lui en tiendrait pas trop rigueur. Surtout qu’avec ce sol mouillé, elle risquait de l’être aussi, et salie. Avec la magie, les choses se réglaient facilement, mais il n’était pas sûr qu’elle était une sorcière. Et s’ils semblaient être de la même tranche d’âge, il ne se souvenait pas l’avoir déjà aperçue dans les couloirs de l’école. Il s’en serait souvenu… un aussi joli visage.

Enfin bref, il ne se souvenait pas du tout de l’avoir croisée. Cela ne voulait rien dire, le monde sorcier avait beau être petit et restreint, on ne connaissait pas forcément tout le monde. Mais il préférait ne pas prendre de risques. Il verrait bien par la suite, s’il était face à une sorcière ou non. C’était loin d’être le plus important pour le moment. Il voulait déjà s’assurer qu’elle allait bien, et qu’il ne lui avait pas fait mal.

La collision et la chute n’avaient pas été violentes, mais on ne sait jamais. Tomber sur les pavés ce n’était jamais très agréable. Il n’avait pas pour habitude de le faire, mais là, ça ne lui avait pas laissé une bonne impression. Même si pour cette fois, il avait eu de la chance de pouvoir rencontrer une très belle jeune femme, même si de son côté à elle, elle n’était pas forcément très chanceuse.

"Merlin ? Ca va, ce n'est rien. Je suis un désastre ambulant, je ne serais pas surprise que ce soit moi qui vous ai fait tomber sans même que vous vous en rendiez compte"

Si la jeune femme relevait l’expression, c’est qu’elle n’y était pas habituée. Et donc, cela signifiait qu’elle était sans doute une moldue. Cela ne posait pas de problème à Lyall, il n’avait pas une haine contre les moldus, quand bien même il était sang-pur, il n’avait pas été élevé en pensant qu’ils étaient inférieurs et qu’il devait les mépriser. Pour lui, ils étaient sur un pied d’égalité. Le principal dans tout cela, c’est qu’elle ne semblait pas être blessée. Lyall en était vraiment soulagé.

« Oh euh… oui. C’est mon grand-père qui disait cela, une habitude que j’ai reprise. Je crois bien que la faute me revient pour cette fois-ci. Encore désolé… est-ce que je… pourrai vous offrir un café, un thé ou autre chose pour me faire pardonner ? »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeMar 10 Déc - 10:42


« Oh euh… oui. C’est mon grand-père qui disait cela, une habitude que j’ai reprise. »

Espérance sourit doucement, peu importe d'où lui venait cette expression ou ce tique de langage, elle avait plutôt tendance à trouver cela... assez charmant, pour tout dire. Plutôt original, mais elle n'était pas la dernière à faire la même chose.

Elle avait toujours vécu en léger décalage avec les personnes de son âge. Le fait de consacrer presque tout son temps à sa mère bien plus qu'à ses relations sociales autres n'avait certainement pas aidé cela. Alors il lui arrivait d'utiliser des expressions des années 1800, parfois, et alors c'était elle qu'on regardait de travers.

« Je crois bien que la faute me revient pour cette fois-ci. Encore désolé… »

Il était poli, semblait sincèrement embarrassé. Il n'avait aucun besoin de l'être. Au bout du compte, elle n'avait absolument rien de cassé, et tout allait très bien. Il n'avait pas à s'excuser, mais elle appréciait qu'il le fasse. Elle était mal tombée dans sa vie, mais elle ne pouvait en tout cas pas dire qu'elle avait forcément du sexe opposé une vision idéalisée.

Il y avait en tout cas longtemps que la romantique qu'elle était pourtant ne croyait plus dans le prince charmant bien sous tout rapport qui pourrait être sincèrement bon et bien intentionné. Mais le jeune homme qui lui faisait face avait honnêtement l'air d'être quelqu'un de bien.


« Est-ce que je… pourrai vous offrir un café, un thé ou autre chose pour me faire pardonner ? »

"Oh..."
Elle se sentit rougir malgré elle et passa une mèche de ses cheveux derrière ses oreilles, comme à chaque fois qu'elle se sentait embarrassée. Elle ne s'était pas attendue à cette proposition. En revanche, elle était loin de lui déplaire. Ce garçon était bel homme en plus de paraître en tout cas de prime abord charmant. Elle avait un peu peur de s'embarrasser elle-même, elle qui avait coupé court à toute perspective de rendez-vous galant après son divorce. Mais elle n'avait pas envie de dire non. "Bien sûr, pourquoi pas." Elle lui adressa un sourire, espérant qu'il ne prendrait pas mal sa légère hésitation. "Au fait, je m'appelle Espérance."

Car elle réalisait seulement maintenant qu'elle ne connaissait même pas le nom du jeune homme qui lui proposait de boire un thé avec elle. La preuve qu'il lui inspirait naturellement confiance. Ce qui n'était pas gagné avec elle.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeLun 20 Jan - 20:19

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall ne savait pas ce qui lui avait pris de l’inviter. Ce n’était pas du tout son genre, et le jeune homme était d’une nature timide. Il n’avait jamais fait ça, et il devait être rouge comme une pivoine en cet instant précis. C'était presque sorti tout seul, sans qu'il ne le veuille. Enfin si bien sûr, il avait envie de passer un peu plus de temps en sa compagnie mais… l’exprimer était une autre chose, et il n’avait pas totalement été maître de lui-même pour le coup.

Il n’arrivait pas vraiment à expliquer ce qu’il ressentait. Il ne connaissait pas du tout cette jeune femme, qui plus est semblait être une moldue, mais il n’avait pas envie de la laisser repartir tout de suite. Il avait envie d’apprendre à lui connaître. Cela pouvait sembler totalement absurde mais… c’était le cas. Il avait envie de la connaître, de parler de tout et de rien avec elle. Et pour le coup, il espérait qu’elle n’allait pas l’envoyer sur les roses, parce qu’il n’aurait vraiment pas l’air malin pour le coup.

Et d’ailleurs… est-ce que cela se faisait d’inviter quelqu’un comme ça, sans connaître la personne ? Elle allait peut-être le prendre pour un fou, et prendre peur. Il faisait peut-être n’importe quoi, il n’en savait strictement rien. Il était dans une situation totalement inconnue, et il ne se sentait pas à l’aise du tout. D’ailleurs, il était certain qu’elle pouvait le sentir sans mal. Il espérait ne pas l’effrayer, ce n’était pas du tout ce qu’il voulait à dire vrai. Pas du tout.

"Oh..."

Lyall sentit son cœur battre à tout rompre. Il avait l’impression que toute sa vie se jouait maintenant, il ne savait pas comment réagir dans de telles situations, et il se préparait psychologiquement à ce qu’elle refuse. Ce qui serait logique. Qui acceptait une invitation d’un parfait inconnu qui venait de vous bousculer ? Il faisait n’importe quoi, il avait paniqué et maintenant, il avait probablement tout gâché… Gâcher quoi ? Allez savoir, même lui n’en savait rien, mais c’était une impression qu’il avait.

"Bien sûr, pourquoi pas. Au fait, je m'appelle Espérance."

Lyall avait l’impression d’avoir retenu son souffle tout du long qu’elle réfléchissait. Et il avait très probablement un sourire d’abruti collé aux lèvres, mais bon. Elle s’appelait Esperance… c’était un très joli nom, du moins c’est ce qu’il trouvait. Le plus important c’était qu’elle avait accepté. Il jeta un bref coup d’œil autour de lui pour voir où ils étaient, parce qu’il l’avait oublié et se souvenu d’un petit troquet pas très loin.

« Lyall, enchanté, Espérance… suivez-moi. »

Il la guida jusqu’au lieu qu’il connaissait et s’installa avec elle. Bon… et maintenant, il était censé faire quoi au juste ? Il essaya de trouver un sujet à lancer, mais il avait l’impression que quoiqu’il dise, ce serait stupide et maladroit. Mais rester silencieux ne serait pas forcément mieux. Il jeta un coup d’œil à la carte pour gagner du temps puis releva les yeux vers elle une fois qu’il eut choisi.

« C’est vraiment gentil, d’avoir accepté. Ça me fait très plaisir, de pouvoir me faire pardonner, tout en faisait votre connaissance. »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeMer 22 Jan - 15:17

« Lyall, enchanté, Espérance… suivez-moi. »

Lyall... C'était un beau nom. Bon, il aurait bien pu s'appeler Hervé ou Stanislas que ça n'aurait pas changé grand-chose pour autant, mais elle aimait ce nom malgré tout. Elle ne le connaissait pas et trouvait malgré tout qu'il lui allait bien.

Elle hocha la tête, toujours souriante, et suivit ce garçon dont elle connaissait le nom, mais qui restait tout de même un inconnu. Un inconnu, donc elle ne devrait peut-être pas le suivre comme elle le faisait. Pourtant, elle lui faisait confiance. Il ne lui inspirait que la plus totale bienveillance. Elle était sûrement naïve, mais elle serait bien capable de le suivre en fermant les yeux s'il le lui demandait, sans crainte ni appréhension.

Le café où il les avait guidés était sympathique et agréable, une ambiance comme elle les aimait, conviviale sans être bondée et bruyante. Espérance se plongea dans le menu tout en sachant qu'elle allait sûrement commander le thé qu'elle commandait toujours, où que ce soit. Ce fut à ce moment-là que Lyall reprit la parole.


« C’est vraiment gentil, d’avoir accepté. Ça me fait très plaisir, de pouvoir me faire pardonner, tout en faisait votre connaissance. »

Espérance leva les yeux vers lui et sourit. Ce n'était pas gentil... c'était plutôt imprudent, sûrement. Mais pour elle, ça avait surtout été naturel, sans qu'elle l'explique complètement. Il n'y avait rien à faire pardonner, mais elle ne le précisa pas.


"Ça me fait plaisir aussi"
, répondit-elle avec sa douceur toute naturelle. Elle reposa doucement le menu sur la table. Ce serait le thé dont elle avait l'habitude. "Alors, Lyall, qu'est-ce que tu fais dans la vie ?" Puisqu'ils faisaient plus ample connaissance, tous les deux, autant commencer par là, une question suffisamment vaste pour pouvoir recouper de nombreuses choses à la fois. "Je peux te tutoyer, n'est-ce pas ?"

La distance liée au vouvoiement ne leur ferait peut-être pas de mal, puisqu'ils restaient encore des étrangers l'un pour l'autre, mais étant donné la situation, elle ne se voyait pas vouvoyer son interlocuteur tout au long de cette conversation. Ils étaient installés autour d'une table, ils partageaient ce moment ensemble sans se connaître, presque sur un coup de tête. Choisir de se tutoyer, ce n'était pas grand-chose par rapport à tout ça, quand on y réfléchissait.






_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeSam 22 Fév - 19:13

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall avait vraiment envie de faire bonne impression à cette jeune femme, bien qu’il soit incapable de dire vraiment pourquoi c’était si important pour lui, mais ça l’était. Lyall ne savait pas y faire avec les filles, et cela avait toujours été le cas. Il était très timide, en général, alors il avait du mal à vraiment tenter d’aborder une fille qu’il ne connaissait pas. C’était presque une corvée pour lui, il se sentait mal, il avait les mains moites et des palpitations, alors il ne le faisait pas.

Mais étrangement, avec cette jeune femme, Espérance, il se sentait moins timide, moins nerveux. Oh bien sûr, il l’était toujours, parce qu’il ne pouvait pas changer sa nature, mais il l’était moins. Il arrivait à se contrôler assez pour aligner plusieurs mots, et faire ainsi une phrase convenable, et compréhensible. Elle avait un drôle de pouvoir sur lui, pourtant, c’était lui le sorcier dans l’affaire, mais en fin de compte, ce n’était qu’un détail. Qu’elle soit moldue ne lui donnait pas moins de valeur à ses yeux, au contraire, elle l’intriguait d’autant plus.

Elle avait au moins accepté de le suivre, pour un café, pour qu’il puisse s’excuser, mais c’était aussi un prétexte, parce qu’il avait curieusement envie de prolonger leur rencontre. Il n’avait pas envie que leurs routes se séparent tout de suite. Il n’avait aucune idée de ce que cette entrevue allait donner. Ce… rendez-vous ? improvisé, mais il avait pourtant envie de faire les choses bien, et d’en apprendre plus sur elle. C’était son objectif pour le moment.

"Ça me fait plaisir aussi. Alors, Lyall, qu'est-ce que tu fais dans la vie ?"

Mince. C’était le genre de question qu’il redoutait, pas parce qu’il avait honte de ce qu’il faisait, mais parce qu’il ne pouvait pas lui dire la vérité, étant donné qu’elle n’était pas sorcière. Il eut un coup de chaud, mais il lui adressa un petit sourire, tentant de ne rien montrer. Merlin, qu’est-ce qu’il pouvait bien dire ? Et surtout, il fallait qu’il reste naturel…

"Je peux te tutoyer, n'est-ce pas ?"

Heureusement, elle lui offrit un léger répit, avec cette seconde question. Il n’avait même pas remarqué le fait qu’elle l’ait tutoyé, mais non, cela ne le dérangeait absolument pas. En fait, il préférait. Ils devaient avoir sensiblement le même âge, alors autant qu’ils se tutoient. Et puis… il avait le sentiment d’être un peu plus proche d’elle comme ça, et c’était un sentiment qui lui plaisait.

« Oh, oui bien sûr. En fait, je viens de terminer mes études. Je me suis trouvé un stage, dans le domaine de la faune sauvage. Je suis sur un domaine assez vaste pour le moment, mais je compte me spécialiser par la suite. Et toi, tu travailles ? »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeJeu 27 Fév - 13:20


« Oh, oui bien sûr. »

Tant mieux. Espérance aurait bien évidemment respecté la décision de Lyall s'il avait dû vouloir en rester au vouvoiement, et elle pouvait même comprendre ce besoin de distance qui passait par les mots (et dont il lui arrivait d'abuser elle-même par une sorte de défiance qu'elle était bien incapable de ressentir en présence de son interlocuteur. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle se sentait en entière confiance en compagnie de ce jeune homme, elle n'envisageait même pas de faire preuve de réserve le concernant).


« En fait, je viens de terminer mes études. Je me suis trouvé un stage, dans le domaine de la faune sauvage. Je suis sur un domaine assez vaste pour le moment, mais je compte me spécialiser par la suite. »

Elle n'était pas étonnée d'entendre que son interlocuteur terminait à peine ses études. Il était bien jeune, il devait avoir à peu près son âge, d'ailleurs. Il lui aurait appris qu'il était encore étudiant, elle n'en aurait pas été particulièrement surprise, mais donc, il avait déjà intégré le monde du travail, et au premier abord, son métier avait l'air passionnant. Bien plus captivant, en tout cas, que celui d'Espérance... mais sur ce dernier point, elle reconnaissait que ce n'était pas bien difficile, en même temps.

Le domaine de la faune sauvage, cela restait un domaine très vaste en effet. Etait-il garde-forestier ? Ou s'agissait-il d'un autre métier ? Elle songeait que s'il travaillait dans le domaine de la faune sauvage, il ne travaillait certainement pas en ville. Sa présence à Londres devait être fortuite. Cette pensée lui serra légèrement le coeur, ce qui était assez absurde. Elle connaissait à peine ce garçon, elle ne savait rien de lui, et elle se trouvait déjà à songer à l'idée de ne peut-être plus le revoir.


« Et toi, tu travailles ? »

Espérance hocha la tête avant de répondre. Son métier n'apparaîtrait sans doute pas passionnant aux yeux de son interlocuteur.


"Je travaille pour une compagnie d'assurance. Ce n'est pas vraiment passionnant, mais ça me plaît assez."


En tout cas, elle n'envisagerait pas de se plaindre de sa situation. Elle trouverait cela assez ingrat. Elle savait qu'avoir un travail était une chance. De même que de disposer comme c'était son cas d'une certaine indépendance, qui lui permettait un certain confort de vie, afin de subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère.


"Qu'est-ce que tu fais exactement, dans ton stage ? Tu es naturaliste ? Garde-forestier ?"
Elle hésita, posa tout de même la question qui la taraudait. "Tu ne travailles pas sur Londres, j'imagine..."

_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeVen 27 Mar - 13:59

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall ne s’était jamais retrouvé dans un tel état d’esprit, ou même dans cette situation. Il ne savait pas vraiment comment gérer cela, si même comment définir ce qu’il était en train de se passer. Tout un tas de sentiments le traversaient, et il se sentait à la fois euphorique et totalement stressé et il ne savait même pas pourquoi. Il n’avait aucune envie de faire mauvaise impression à cette jeune femme. Peut-être qu’il ne la reverrait jamais (et cette pensée lui serrait étrangement le cœur) mais il n’avait cependant pas envie qu’elle garde un mauvais souvenir de leur rencontre. Pour lui, le souvenir était déjà merveilleux.

Il devait cependant faire attention, et ne pas trop répondre qu’à travers ses émotions. Il ne devait pas oublier le fait que cette jeune femme était moldue (selon sa déduction mais pour le moment rien ne lui avait fait penser qu’elle était une sorcière, et il ne se voyait pas lui poser directement la question, ce serait un coup à la faire fuir.) alors il devait faire attention à ce qu’il disait. Rien que lui dire ce qu’il faisait dans la vie, c’était tout un parcours, parce qu’il ne savait pas comment tourner cela en version moldue. Lyall était un sang-pur, alors il n’avait pas beaucoup d’expérience dans le domaine, mais tant qu’elle ne s’enfuyait pas, il jugeait qu’il ne se débrouillait pas trop mal.

"Je travaille pour une compagnie d'assurance. Ce n'est pas vraiment passionnant, mais ça me plaît assez."

Lyall lui accorda un sourire. Dans le monde sorcier, il y avait aussi des assurances, alors il voyait à peu près ce que c’était. Et c’était bien utile, surtout qu’il y avait deux fois plus de risques de dégâts avec la magie que sans. Il ne trouvait pas cela inintéressant de son point de vue, en tout cas, il ne se verrait pas critiquer, surtout qu’elle mentionna s’y plaire, et il était étonnamment heureux de savoir qu’elle faisait quelque chose qui lui plaisait dans la vie. D’autant plus que si elle travaillait, c’était qu’elle n’était pas femme au foyer, cela ne voulait pas dire qu’elle n’avait personne dans sa vie, mais c’était une information qui avait curieusement son importance en cet instant précis.

"Qu'est-ce que tu fais exactement, dans ton stage ? Tu es naturaliste ? Garde-forestier ? Tu ne travailles pas sur Londres, j'imagine..."

Bon, voilà la partie qu’il redoutait, décrire ce qu’il faisait. Déjà, Lyall était stagiaire donc il ne faisait pas forcément quelque chose qui le passionnait, mais c’était tout de même difficile de décrire ses activités, mais il allait faire les choses du mieux qu’il le pouvait. Tout en essayant de ne pas paraître incohérent, ou illogique, ce qui pourrait mettre la puce à l’oreille de la jeune femme.

« Si en fait, je travaille à Londres. Je travaille dans un ministère. Je fais surtout de l’administratif pour le moment, notamment sur la régulation des espèces, leur mode de vie, les dangers qu’elles peuvent représenter… ce genre de choses. Et les assurances, je trouve ça chouette. Je veux dire… c’est utile à tout le monde, et c’est encore mieux si tu t’y plais. Ça me rend heureux, enfin je veux dire… je suis content pour toi… que tu fasses quelque chose qui te plait. » Il marqua une petite pause, réfléchissant à ce qu’il pourrait bien dire, avant de demander ce qui lui passait par la tête. Et donc… tu es mariée ? Et de regretter tout de suite après.

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeSam 28 Mar - 10:17


« Si en fait, je travaille à Londres. Je travaille dans un ministère. Je fais surtout de l’administratif pour le moment, notamment sur la régulation des espèces, leur mode de vie, les dangers qu’elles peuvent représenter… ce genre de choses. »

Espérance savourait la moindre de ses paroles comme si elles étaient ce qu'elle avait entendu de plus beau dans toute sa vie. Elle ne saurait l'expliquer, elle était comme subjuguer. Lyall aurait sans doute pu disserter des heures durant sur le sujet le moins attractif du monde, elle aurait réussi à être fascinée malgré tout et à boire ses paroles sans s'y forcer, et sans aucune ironie.

Elle n'était pas sûre de tout comprendre au métier que son interlocuteur exerçait. Elle devinait qu'il n'était pas si souvent sur le terrain et qu'il devait passer une bonne partie de son temps à Londres, et elle se plaisait à retenir cette information avant tout, parce qu'elle lui plaisait énormément... Pour rien. Elle avait envie de lui poser des questions, encore et encore, sur ce qu'il faisait de sa vie, mais il reprit la parole presqu'aussitôt.


« Et les assurances, je trouve ça chouette. Je veux dire… c’est utile à tout le monde, et c’est encore mieux si tu t’y plais. Ça me rend heureux, enfin je veux dire… je suis content pour toi… que tu fasses quelque chose qui te plait. »

"Chouette" n'était pas l'adjectif qu'elle aurait utilisé pour sa part, mais l'enthousiasme de Lyall et l'intérêt qu'il portait à ce qui la concernait lui plaisait presque autant que cette maladresse qu'il affichait et qu'elle trouvait irrésistible. C'était difficile à expliquer, mais quand il affirmait être heureux qu'elle soit heureuse, elleétait convaincue que ce n'était pas ironique et complètement sincère, quand bien même ils se connaissaient à peine. Parce qu'elle pensait précisément la même chose pour sa part aussi.

Elle aussi était heureuse de sentir qu'il se plaisait dans ses choix de vie. Il semblait équilibré, il semblait bien dans sa peau et dans sa vie. Il émanait de lui une sorte d'énergie positive qui était complètement communicative. Elle avait envie de le lui dire, mais se contenta d'un sourire, alors que Lyall enchaînait avec une autre question.


« Et donc… tu es mariée ? »

Oh... Espérance baissa les yeux, un peu embarrassée. Instinctivement, ses yeux tombèrent sur sa main qui était il y a quelque temps encore décoré d'une alliance. Elle hésitait. Que penserait-il en sachant ce pan de son passé ? Et en même temps, elle n'avait rien envie de lui cacher.


"Non", répondit-elle en premier lieu. Elle tenait à ce qu'il le sache. C'était irrationnel et en même temps important pour elle. "En fait je... hum... je suis divorcée."

Le rose lui monta aux joues. Pour qui passerait-elle ? Il n'était guère reluisant d'être une femme divorcée, mais à son âge, qui plus est ! Quoi qu'il en soit, la vérité était dite...


"Et toi, tu es marié ? fiancé, peut-être ?"
demanda-t-elle aussitôt pour faire oublier sa propre situation.

Et aussi parce qu'elle avait très envie qu'il réponde non. Il n'y avait pas d'alliance à son doigt, c'était plutôt bon signe, non.


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeMar 19 Mai - 2:04

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall se doutait que ce n’était pas forcément recommandé de demander à une jeune femme que l’on ne connaissait pas vraiment si elle était mariée. Il espérait qu’elle ne le prendrait pas mal, ou ne le trouverait pas trop cavalier. Cela lui avait échappé. Ce n’était pas des manières, il le savait, mais la question lui avait brûlé les lèvres, et au final, il n’avait pas su la retenir.

En même temps, c’était quelque chose qu’il avait envie de savoir, parce que cette jeune femme, Espérance, avait un drôle d’effet sur lui. Il ne s’était jamais senti ainsi, et il avait du mal à mettre de véritables mots sur ce qu’il se passait en lui, parce que tout était encore très confus, mais c’était pourtant le cas.

Si elle devait lui apprendre qu’elle était mariée, ou bien avec un homme tout simplement, il serait probablement très déçu. Ce qui était étrange, étant donné qu’encore une fois, il venait tout juste de la rencontrer, mais il n’avait aucune envie d’apprendre qu’elle fréquentait un homme, ou pire encore, qu’elle était mariée, dans une relation stable et qu’elle était follement amoureuse de cet homme… bon, il était totalement en train de se faire un scénario dans sa tête, mais il ne pouvait pas s’en empêcher.

Pourtant, si elle lui disait être heureuse en ménage, il serait tout de même content pour elle, mais il ne pourrait s’empêcher d’être aussi un peu… triste. Il ne comprenait pas d’où lui venait cette impression, mais… elle était là, et il ne pouvait pas l’ignorer. Il y avait une sorte de connexion entre elle et lui, et il appréciait ça, pour tout dire. Il était confus, désorienté et gêné, mais il aimait tout de même ça, et il ne voulait pas que cela cesse. En aucune façon.

"Non. En fait je... hum... je suis divorcée."

Non. Non elle n’était pas mariée. Cette simple déclaration lui ôta un poids des épaules. Elle ajouta qu’elle était divorcée, et cela le surpris. Il ne savait pas exactement quel âge avait Espérance, mais elle ne semblait pas beaucoup plus âgée que lui, il aurait eu tendance à dire qu’ils avaient sensiblement le même âge que lui, mais il se trompait peut-être. Il se demandait ce qu’il s’était passé, mais il n’osait pas demander, ce serait trop déplacé. Les divorces n’étaient pas si courants que cela, surtout dans le monde des sorciers, mais c’était peut-être différent chez les moldus. En tout cas… il ne la jugeait pas. Et il était bien trop heureux de savoir qu’elle n’avait aucun homme dans sa vie.

"Et toi, tu es marié ? fiancé, peut-être ?"

Lyall se sentit rougir quand elle lui posa la question. Merlin, il fallait vraiment qu’il cesse de rougir pour un oui ou pour un non. Il était normal qu’elle s’intéresse à son tour. Lyall n’était ni marié ni fiancé. En fait, il n’avait jamais eu d’histoire avec une femme, d’aucune sorte. Il était beaucoup trop timide pour cela. Et il s’étonnait lui-même de pouvoir tenir cette conversation sans bégayer tous les deux mots, c’était un exploit, en quelque sorte.

« Non, ni l’un ni l’autre. Je suis… seul. Je ne suis pas… je suis quelqu’un de timide alors… je ne suis pas forcément très doué en socialisation. » Lyall marqua une pause, hésitant un peu à lui poser la question, craignant d’aller trop loin. « Tu… tu n’as probablement pas envie d’en parler mais… c’est assez curieux de rencontrer une fille aussi jeune qui soit divorcée… je suis pas du tout en train de te juger, mais je suis assez… surpris. Ton ex mari devait être un idiot pour te laisser partir. »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeMer 20 Mai - 12:51



« Non, ni l’un ni l’autre. Je suis… seul. Je ne suis pas… je suis quelqu’un de timide alors… je ne suis pas forcément très doué en socialisation. »

Cette réponse était la plus attendrissante que Lyall pouvait bien lui donner. Un soulagement d'une part, parce qu'il lui confirmait qu'il n'était ni marié, ni fiancé (même si, techniquement, elle mettait un peu la charrue avant les boeufs, à réfléchir de cette manière), et en même temps... il était... enfin, adorable quoi.

Peut-être qu'il jouait complètement un rôle, et qu'en réalité il n'était pas à ce point timide et réservé, mais elle avait du mal à le croire, elle ne pensait pas qu'il forçait le trait, et elle trouvait ce qu'elle découvrait de sa personnalité... attachant. Même si, s'il s'estimait peu doué en socialisation, il ne se débrouillait de toute évidence pas si mal. C'était lui, après tout, qui avait pris l'initiative de prolonger cette conversation autour d'une boisson chaude.

Elle était d'ailleurs tentée de lui en faire la remarque, tout en craignant un peu qu'il prenne mal son propos alors qu'en réalité, elle aimait l'idée qu'il ait fait pour elle l'effort de dépasser sa timidité pour apprendre à mieux la connaître.


« Tu… tu n’as probablement pas envie d’en parler mais… c’est assez curieux de rencontrer une fille aussi jeune qui soit divorcée… je suis pas du tout en train de te juger, mais je suis assez… surpris. Ton ex mari devait être un idiot pour te laisser partir. »

Espérance se mordilla légèrement la lèvre inférieure. Elle ne lui en voulait pas. Elle préférait qu'il exprime sa curiosité plutôt que de garder ses questions pour lui. Même si ça risquait de jeter un froid, elle avait envie d'être honnête avec lui. Au moins, il saurait tout ce qu'il y avait à savoir sur elle.

Elle rougit légèrement quand Lyall ajouta que son mari devait être un idiot pour la laisser partir. Il ne le connaissait pas, il ne la connaissait pas, il n'en savait rien, mais elle aimait ce que ça impliquait.


"Il n'était pas idiot, non"
, dit-elle doucement. "C'est plutôt moi qui ai été idiote dans cette histoire." Elle baissa le regard. "Je pensais qu'avoir un homme dans ma vie réglerait tous mes problèmes... Je le laissais lever la main sur moi, je pensais... que je ne méritais pas mieux. Et un jour, il est allé trop loin."

_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeMar 11 Aoû - 18:32

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall n’allait pas mentir, il ne s’était pas du tout attendu à ce qu’Espérance ait été… mariée. Mais il ne la jugeait cependant pas. Il ne voyait pas le mal là-dedans. Il ne savait pas ce qui n’avait pas marché dans leur relation, mais s’ils en étaient là, c’est qu’ils n’étaient pas heureux ensemble, alors c’était mieux ainsi. Et en toute sincérité, Lyall n’était pas mécontent qu’elle soit célibataire aujourd’hui. Il venait de la rencontrer, et ne savait pratiquement rien d’elle, mais… pour une raison inconnue, il était… soulagé.

Il n’avait pas pu s’empêcher de lui dire que son ex-mari avait été bien idiot de la laisser partir. En réalité, il avait été stupide de ne pas savoir la rendre heureuse, ou alors de lui avoir brisé le cœur, il ne savait pas trop. Il ne connaissait pas du tout leur histoire, il n’avait aucune idée de ce qu’il s’était passé, et il ne se voyait pas lui poser la question. C’était quelque chose de très indiscret, et peut-être même encore indiscret.

"Il n'était pas idiot, non. C'est plutôt moi qui ai été idiote dans cette histoire."

De toute évidence, elle ne gardait pas un bon souvenir de leur histoire. Ce qui en soit, n’était pas très surprenant non plus, puisqu’ils n’étaient plus ensemble. Mais il sentait tout de même à son ton, que c’était quelque chose qui l’avait vraiment marquée. Elle en gardait peut-être aujourd’hui encore des blessures, et il espérait sincèrement qu’il ne l’avait pas indisposée en commençant à parler de relations sentimentales. Comme quoi, il n’était vraiment pas adroit dans les relations sociales.

"Je pensais qu'avoir un homme dans ma vie réglerait tous mes problèmes... Je le laissais lever la main sur moi, je pensais... que je ne méritais pas mieux. Et un jour, il est allé trop loin."

Lyall ne s’attendait pas du tout à cela. Il était… il était vraiment choqué. Il n’avait jamais compris les hommes qui se montraient violents envers leur femme. Comment pouvait-on agir ainsi avec la femme que l’on aimait ? Peut-être qu’il ne l’aimait pas, après tout. Cela lui semblait difficile, Espérance lui semblait être le genre de femme qu’il était extrêmement facile d’aimer. Mais il était content de savoir qu’elle n’était plus avec lui, il ne la méritait pas. Clairement pas. Et l’entendre dire qu’elle pensait ne pas mériter mieux que se faire frapper dessus lui serrait le cœur. Jamais elle n’aurait dû venir à penser ce genre de choses.

« Je… je suis vraiment désolé. Ça va peut-être te sembler étrange parce que je ne te connais que depuis quelques heures mais… tu es très loin de mériter ce genre de traitement. Cet homme… ne te méritait pas, il ne mérite aucune femme et… je suis vraiment heureux de savoir que tu t’es sortie de cette situation. »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 12:53

« Je… je suis vraiment désolé. Ça va peut-être te sembler étrange parce que je ne te connais que depuis quelques heures mais… tu es très loin de mériter ce genre de traitement. »

En effet, c’était étrange, et il était tout aussi vrai que son interlocuteur ne pouvait pas réellement savoir ce qu’elle méritait ou non, mais ces mots lui faisaient du bien malgré tout, car Espérance sentait qu’ils venaient du cœur, et que son interlocuteur pensait sincèrement le moindre d’entre eux.

Il ne jouait pas avec elle, il se montrait totalement honnête à son adresse… Elle ne pouvait pas en être certaine, mais elle le ressentait. Quelque chose dans l’intensité de son regard. Dans le ton de sa voix. Elle était convaincue du fait que Lyall était quelqu’un de foncièrement bon, c’était comme ça.

Une part d’elle ne pouvait s’empêcher de se dire qu’elle avait mérité ce qu’elle avait vécu, mais ça lui faisait du bien d’entendre un presque-étranger lui assurer le contraire. Elle avait besoin qu’on lui dise ce genre de choses, elle avait besoin de se les répéter. Trop souvent, son passé revenait la hanter. Et alors, elle se laissait gagner par l’angoisse, l’angoisse et elle seule, et sa vie devenait dès lors… cauchemardesque.


«Cet homme… ne te méritait pas, il ne mérite aucune femme et… je suis vraiment heureux de savoir que tu t’es sortie de cette situation. »

Espérance afficha un sourire. Il avait raison. Cet homme ne méritait aucune femme, et la jeune femme espérait de tout cœur que son ex-mari ne s’était pas remarié. Aucune autre ne méritait de vivre le même enfer qu’elle avait elle-même vécu. Mais elle ne pouvait malheureusement pas s’en assurer.

Elle-même devait déjà s’estimer heureuse de s’en être sortie à si bon compte. Elle savait pertinemment que toutes les victimes de violences conjugales n’avaient pas cette chance, et elle-même n’était pas passée loin. Il s’en était fallu de peu pour que cet homme la prive de tout, y compris de sa propre existence, et définitivement, elle en aurait profondément et douloureusement souffert.


"Merci… C’est des mots que j’aime entendre… Je ne parle presque jamais de ce qui m’est arrivé. Même si c’est derrière moi, ça reste assez douloureux. J’ai remis beaucoup de choses en question après tout ça, et j’ai pensé un temps que je ne me sortirai jamais de cauchemar, ça a été… difficile."

Mais elle retrouvait doucement foi en la vie. Et des rencontres comme celle-ci y aidaient très largement.

"Ma mère et moi, on s’est installées à Londres pour repartir de zéro, et j’ai bon espoir qu’on y parvienne."


_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 149
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeJeu 15 Oct - 11:37

Mieux vaut glisser du pied que de la langue.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall avait la preuve qu’il n’était vraiment pas doué pour ce qui était de socialiser. Il avait l’impression de ne faire que mettre les pieds dans le plat. Encore et encore. Il n’avait en aucun cas eu envie de mettre la jeune femme mal à l’aise, ou de la faire parler d’épisodes douloureux. En même temps, il n’aurait pas pu savoir qu’elle avait été mariée, et que son ancien époux avait été un homme abject qui lui avait fait beaucoup de mal. Il était vraiment désolé qu’elle ait eu à vivre une telle situation. Parce qu’elle lui semblait être la femme la plus douce, et la plus gentille qui soit.

Il espérait au moins qu’elle n’avait pas une trop piètre opinion de lui. Même s’il ne savait pas s’il allait la revoir et qu’au final, il ne savait rien d’elle. Il n’avait pas envie qu’elle pense à lui en mal. Non pas qu’elle doive penser à lui mais… il voudrait au moins lui laisser un souvenir pas trop désagréable. Déjà qu’il l’avait faite tomber, ce n’était pas la peine d’en rajouter. Il lui offrait un café pour se faire pardonner, pas pour en rajouter une couche. Il ne voulait pas lui faire passer un mauvais moment, mais il n’était pas certain de gagner des points là tout de suite.

"Merci… C’est des mots que j’aime entendre… Je ne parle presque jamais de ce qui m’est arrivé. Même si c’est derrière moi, ça reste assez douloureux. J’ai remis beaucoup de choses en question après tout ça, et j’ai pensé un temps que je ne me sortirai jamais de cauchemar, ça a été… difficile."

Qu’elle lui affirme qu’elle n’en parlait presque jamais parce que c’était très douloureux le faisait se sentir encore plus coupable. Même si elle ne l’accusait pas, il s’imaginait tout de même des reproches. Reproches qu’il se faisait à lui-même. Il l’avait forcée à parler d’un moment douloureux de sa vie, et il s’en voulait. Il ne savait pas quoi lui dire, à part qu’il ne pouvait pas imaginer à quel point cela avait été difficile pour elle. C’était presque comme quand quelqu’un vous apprenait la mort d’un proche, on ne savait pas quoi dire, et on se retrouvait comme un idiot.

"Ma mère et moi, on s’est installées à Londres pour repartir de zéro, et j’ai bon espoir qu’on y parvienne."

Il ne pouvait que lui souhaiter. Il espérait qu’elle réussirait à démarrer une nouvelle vie où elle pourrait être heureuse. Elle le méritait, même s’il ne la connaissait presque pas. Lyall n’était pas du genre à souhaiter du mal aux autres, même à ses ennemis, même s’il n’en avait pas vraiment. Donc, étant donné que cette jeune femme lui avait fait une forte impression, il était normal qu’il ne lui souhaite que du bien, et c’était vraiment sincère.

« Eh bien… je suppose que l’avantage avec Londres, c’est que c’est une ville qui offre plein d’opportunités et de possibilités. J’espère que ta mère et toi trouverez votre bonheur. »

black pumpkin

_________________

- Lyall Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Espérance Howell
▌ Messages : 104
Humeur :
Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Olivia Cooke

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitimeVen 16 Oct - 12:12


« Eh bien… je suppose que l’avantage avec Londres, c’est que c’est une ville qui offre plein d’opportunités et de possibilités. »

C’était en effet le cas, et c’était ce qui les avait décidées en premier lieu à se rendre là. Enfin, ce qui avait décidé Espérance qui n’était pas totalement désorientée puisqu’elle avait déjà fait ses études à Londres (mais il y avait une grande différence entre mener une vie étudiante dans une grande ville et y faire sa vie d’adulte, et ça elle le constatait chaque jour).

Elle pensait vraiment qu’elles avaient besoin d’un changement radical de vie. Londres était loin de leur village natal, suffisamment pour les préserver des démons de leur passé, et Londres était une ville d’opportunités.

Mais même en admettant objectivement cela, Espérance n’était pas forcément aussi sereine qu’elle le voudrait par rapport à tout ça. Elle se demandait si elle n’avait pas visé trop haut, et surtout si elle ne s’était pas trompée sur toute la ligne.

Elle avait peut-être projeté son imaginaire et ses attentes sur une situation qui dans sa vérité nue ne permettait pas d’agir aussi inconsidérément. Elle ne savait pas trop. Mais elle ne pouvait plus y faire grand-chose maintenant.

Elles y étaient, et elles y resteraient au moins pour un moment. Elles se devaient d’aller jusqu’au bout de leur décision.

« J’espère que ta mère et toi trouverez votre bonheur. »
"Je ne sais pas ce qu’il faut encore pour que ma mère soit heureuse…"

Espérance ne voulait pas être défaitiste, mais elle réalisait bien que c’était le cas. Ell »e avait du mal à aborder le sujet avec espoir et philosophie. Pour elle-même, elle ne voulait se fermer aucune porte, mais sa mère, elle, avait fermé la porte à double tour.

Ce qui la rendrait heureuse, ce serait de rejoindre son mari, elle le lui disait souvent. Espérance y faisait la sourde oreille mais elle craignait souvent que ce souhait soit une promesse, et qu’un jour, sans prévenir, elle rentre chez elles et découvre que sa mère avait bel et bien rejoint son père. Elle se laissait littéralement mourir de chagrin et de désespoir. Aux yeux d’Espérance, c’était insupportable.

"Mais en ce qui me concerne… tu viens de me prouver que c’est facile. Il suffit de… tomber sur la bonne personne."

Elle était beaucoup trop directe et se surprenait elle-même. Mais elle ne disait jamais rien d’autre que ce qu’elle pensait.



_________________
Where there's life, there's hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall   Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Mieux vaut glisser du pied que de la langue | Espérance & Lyall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-