AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeJeu 19 Sep - 20:39



Le deuil réunit même les pires ennemis
Q

uand James avait appris que l’époux de Lindsay était décédé, James n’avait tout simplement pas voulu y croire… c’était impossible pour lui d’admettre que cette situation était bel et bien réelle… C’était si brutale, si soudain… si injuste. Certes, Christian Walsh et James Hopkirk n’avaient pas été les meilleurs amis du monde, l’on pouvait même dire qu’ils s’étaient détestés cordialement, mais quand bien même il avait toujours méprisé cet homme, il n’avait clairement pas voulu sa mort. Comment pouvait-on vouloir la mort de qui que ce soit ? C’était horrible… Même dans ses pires accès de colère, il n’en aurait pas été capable, à aucun moment. Et même si en effet, il ne pleurerait pas la mort de cet homme, il s’inquiétait en revanche sincèrement pour Lindsay.

S’il avait détesté Christian, il lui avait au moins reconnu cela : il avait rendu Lindsay heureuse, il lui avait permis de se remettre de leur rupture… Le moins qu’il puisse désirer pour elle après l’avoir si lâchement abandonnée, c’était évidemment que son cœur s’en remette. Certes, que dans la foulée, Christian s’approprie SON fils et leur refuse tout contact, ce n’était définitivement pas une chose qu’il avait appréciée… mais là… Il n’osait imaginer le mal dont devait souffrir Lindsay.

Elle ne l’avait pas prévenue, il avait appris la nouvelle par un tiers, et il se doutait que ce n’était pas sans raison. Lindsay n’avait sans doute aucune envie de le voir et de lui parler dans un situation si compliquée… mais James était incapable de rester à l’écart. Il reconnaissait que c’était peut-être un tort, et qu’il outrepassait la volonté de son ex-femme, qu’il ferait mieux de respecter ses désirs, surtout en ce moment, mais il ne pouvait pas la savoir affronter un tel drame et ne pas chercher à être là pour elle. Ils s’étaient tant déchirés dernièrement qu’il était simple, trop simple sans doute, de l’oublier, mais ils s’étaient aimés, aussi. Certes, James n’avait pas su aimer Lindsay de la bonne manière, mais elle n’en avait pas moins été sa meilleure amie, pendant des années… comme elle était et demeurerait la mère de son enfant.

Alors tant pis si c’était malvenu, tant pis si elle devait le rejeter comme ça avait été tant de fois le cas par le passé quand il avait essayé de lui parler, d’avoir une vraie conversation avec elle, le mal était fait, il était devant la porte de son appartement et venait d’y frapper. Maintenant, il espérait surtout qu’elle ne le laisserait pas sur le palier et qu’elle accepterait de le voir. Il ne venait même pas réclamer de voir Gabriel, quand bien même le savoir de l’autre côté de cette porte lui arrachait le cœur. Il venait la voir elle… Pour le moment, s’assurer qu’elle tenait le coup était sa préoccupation première. Même si elle ne le croirait peut-être pas… ce qui était compréhensible.




code by Mandy


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeMer 25 Sep - 11:46


Assise à même le parquet du salon, elle serrait Gabriel si fort contre son coeur qu'elle l'étoufferait presque, la gorge brûlée de sanglots incontrôlables et les yeux embués de larmes.

Cela faisait cinq jours qu'elle avait appris le décès de Christian... Parfois, elle réussissait presque à oublier qu'il n'était pas là. Elle se disait qu'il était au travail, qu'il allait revenir. Et puis quelque chose, n'importe quoi, finissait invariablement par lui faire penser à lui, et le flot de larmes devenait incontrôlable.

Dans ces cas-là, seule la présence de son fils parvenait à la rassurer, à l'apaiser. Il était tout ce qu'il lui restait, et elle se raccrochait à lui comme si sa vie en dépendait. Il était tout ce qu'il lui restait encore... et elle avait peur, chaque fois qu'elle disparaissait d'une pièce où il se trouvait, qu'on le lui vole à son tour.

Elle était dans cette sorte d'état second quand elle entendit sonner à la porte. Elle sursauta légèrement. Gabriel s'agita dans ses bras mais ne broncha pas. Elle hésita, on resonna.

A contrecoeur, elle se leva et observa à travers le judas de la porte. James était là. Envahie de sentiments contradictoires, elle envisagea tout d'abord de ne pas lui ouvrir. Elle ne voulait pas se confronter à lui, pas maintenant, pas dans cet état.

Qu'est-ce qu'il venait faire ici, pour commencer ? Elle craignait de le deviner. S'il était au courant pour Christian, il avait peut-être compris qu'il gagnait une nouvelle chance de mettre la main sur leur fils ? Non, il ne serait quand même pas cruel au point de profiter de la mort de Christian pour s'imposer de nouveau dans sa vie... pas vrai ? Elle espérait que non, mais elle ne présumait de rien, en fait... parce qu'elle avait le sentiment de ne plus rien connaître de James alors qu'elle avait vraiment cru, et pendant longtemps, le connaître mieux que personne. Elle n'avait jamais su qui il était vraiment, ni de quoi il était capable.

En même temps... elle avait envie de le voir... Elle prit une grande inspiration, alla coucher Gabriel dans sa chambre, essuya ses larmes d'un revers de manche, et ouvrit la porte. Décision qu'elle espérait ne pas devoir regretter dans les minutes qui allaient suivre.

"Qu'est-ce que tu veux ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeMer 25 Sep - 18:00



Le deuil réunit même les pires ennemis
I

l crut entendre les pas de Lindsay se rapprocher de la porte puis s'éloigner, et pendant un instant, James songea, sans vraiment de surprise, qu'elle ne lui ouvrirait pas. Et il se verrait mal le lui reprocher. Malgré tout, il décida de rester sur le pas de la porte, juste au cas où... Et visiblement, il fit bien, puisque la porte finit bel et bien par s'ouvrir... sur une Lindsay dans un sale état, comme il ne l'avait jamais vue.

Elle avait les yeux rouges de larmes qu'elle était sans doute encore en train de verser au moment où il avait sonné, elle lui semblait si... fragile, plus pâle que d'habitude, capable de s'effondrer au moindre instant. Le coeur du jeune homme se serra. Il avait envie de prendre Lindsay dans ses bras, essayer de la réconforter du mieux qu'il le pouvait, mais il savait pertinemment que ce ne serait pas la bonne manière de faire. Déjà, elle lui avait ouvert et ne lui demandait pas tout de suite de s'en aller... c'était déjà ça. Bon, elle ne cachait pas son animosité non plus, elle était perceptible dans le ton de sa voix.

-Je voulais juste... te voir
, répondit James, mal à l'aise. Il ne savait définitivement pas s'il avait bien fait de venir, et en même temps, quand il voyait dans quel état se trouvait Lindsay, il n'avait pas la moindre envie de s'en aller. Peut-être qu'il allait empirer les choses, c'est vrai... Mais il voulait essayer d'être présent pour Lindsay. Du mieux qu'il le pouvait. J'ai appris ce qui était arrivé à Christian. Je suis vraiment désolé...

C'était sincère. Il le savait, il passerait peut-être pour le dernier des hypocrites, mais il était pourtant très sérieux. Oui, définitivement, il n'avait pas aimé Christian Walsh, il l'avait détesté, même, pas parce qu'il était avec Lindsay - non, au contraire, il avait espéré que Lindsay trouve quelqu'un - mais parce qu'il l'avait tenu à l'écart de son fils, parce qu'il voulait s'attribuer un rôle qui n'était pas le sien. Mais définitivement, il n'avait jamais voulu la mort de cet homme, et surtout, surtout, il n'avait surtout pas voulu que Lindsay souffre. Et de toute évidence, elle souffrait bel et bien, et lui, il voulait l'aider à aller mieux.



code by Mandy





_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeLun 7 Oct - 12:19


-Je voulais juste... te voir.

Le malaise de James était palpable, et il semblait sincère. Malgré tout, Lindsay n'était pas certaine de devoi le croire. Une part d'elle le souhaitait vraiment, ne serait-ce que parce qu'elle avait plus besoin de lui en cet instant que ce qu'elle acceptait de reconnaître. Mais elle ne pouvait plus prétendre le connaître par coeur ou l'imaginer incapable de mentir... Maintenant quel savait qui il était... elle le pensait capable de tout, et ne savait plus vraiment à qui elle faisait face.

James pourrait-il être manipulateur au point de venir la trouver alors qu'elle se retrouvait dans le pire état de faiblesse possible, et ce dans l'unique but de lui faire du mal, dans l'unique but de récupérer Gabriel ? Elle ne voulait pas le penser à ce point diabolique, et elle n'avait pas la force de se battre en cet instant. Mais elle refusait malgré tout de baisser sa garde si rapidement, même si elle se sentait plus fragile qu'elle ne l'avait jamais été.

J'ai appris ce qui était arrivé à Christian. Je suis vraiment désolé...

Elle n'était pas surprise d'apprendre que James était au courant. Elle supposait que tout le monde l'était plus ou moins, à ce stade. Elle baissa les yeux. Entendre le nom de Christian lui faisait le même effet que si on lui arrachait le coeur. Elle avait le sentiment de suffoquer... c'était un sentiment complexe, et vraiment insupportable.

Et une fois encore, quand James disait qu'il était désolé... elle n'était pas sûre de pouvoir le croire. Mais même si James n'était pas l'homme qu'elle avait cru, et qu'elle avait le sentiment d'avoir épousé un étranger, à l'époque, elle ne pensait pas s'être trompée sur lui au point qu'il soit capable de se réjouir de la mort d'un autre individu, même si elle ne le portait définitivement pas dans son coeur.

Elle l'observa encore un moment, sans trop savoir quoi faire, et finalement consentit à ouvrir plus grand la porte pour le laisser passer.

"Entre." Elle referma la porte. "Je te préviens tout de suite, tu ne verras pas Gabriel", précisa-t-elle d'entrée de jeu.

S'il était venu la voir elle, alors il devait se plier à ses règles... même si, sans Gabriel entre eux, elle avait encore moins idée de comment les choses allaient se passer. Elle avait envie de retrouver non pas son ancien mari, mais celui qui avait longtemps été son meilleur ami. Et s'en voulait de laisser cette pensée lui traverser l'esprit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeLun 7 Oct - 18:17

   


   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
P
endant un temps, Lindsay ne dit rien, et se contenta de la regarder. Elle ne dit rien, et le temps qu'elle passa à le fixer lui parut tout simplement interminable. Il s'attendait à tout instant à ce qu'elle lui claque la porte au nez, décide qu'il ne voulait rien avoir à faire avec lui et qu'elle préférait qu'il la laisse tranquille. Pourrait-il le lui reprocher si elle décidait d'agir ainsi ? Non, bien sûr que non.

Il était bien incapable de se mettre à sa place à l'heure actuelle, de comprendre précisément ce qu'elle traversait, mais il était évident que sa souffrance devait être immense, et la rancoeur qu'elle avait pour lui était ce qu'il y a de plus légitime, à n'en pas douter. Donc oui, si elle devait décider de le laisser en plan, elle ne lui en voudrait pas. En revanche, oui, il serait forcément déçu. Déjà qu'il se sentait impuissant à l'aider, ce serait pire encore, dans ce cas là... Mais elle ne fit rien de ce qu'il avait présumé. Non, elle finit par rompre le silence et lui proposer de pénétrer à l'intérieur.

James ne se fit pas prier et rentra. C'était la première fois qu'il mettait les pieds chez Lindsay. Il connaissait son adresse, il avait frappé à cette porte des dizaines de fois, mais jamais il n'avait jusqu'ici pénétré à l'intérieur... et cela lui communiquait un sentiment étrange. Car tout était clairement conçu ici pour être la demeure de deux personnes. Non pas deux, trois... Forcément, il chercha Gabriel des yeux. Il devait être dans sa chambre, où qu'elle soit...

Et concernant Gabriel, Lindsay l'avertit, il ne le verrait pas. James mentirait s'il affirmait qu'il n'espérait pas voir son fils, mais il avait été honnête malgré tout : il n'était pas là pour ça. Il était là parce qu'il voulait soutenir Lindsay du mieux qu'il le pouvait.

-Je sais,
répondit-il alors simplement. Ce n'est pas pour lui que je suis venu.

Il se répétait, mais il voulait qu'elle le comprenne... il voulait enterrer la hache de guerre, ou au moins leur accorder une trêve bien méritée... Si les hostilités devaient reprendre plus tard, soit. Mais pas maintenant, pas dans ces circonstances. Il ne ferait clairement pas la guerre à une femme à terre. Surtout qu'au final, Lindsay resterait la femme de sa vie, puisqu'elle avait été la seule.

-Je sais que je dois être la dernière personne que tu avais envie de voir, mais... Je veux être là pour toi. Enfin, si tu es d'accord...

   


code by Mandy

       
   



_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeMer 16 Oct - 14:36



-Je sais.

Lindsay hocha doucement la tête. C'était comme pour tout. Elle n'était plus capable de croire James sur parole. Elle ne pouvait s'empêcher de remettre ses propos en question. Elle le voyait, elle l'entendait, et il paraissait sincère, mais elle avait peur qu'il la manipule, qu'il l'ait toujours manipulée, en fin de compte, et que tout ce qu'elle avait pensé, cru voir de lui, était en vérité une erreur totale.

Mais en même temps, qu'il soit honnête ou non, ça ne changerait rien malgré tout. Quoi qu'il en soit, Lindsay n'avait aucune intention de laisser James voir son fils, pas comme ça, pas dans ces conditions. Lui ouvrir sa porte était déjà un pas vers lui que Christian, d'où qu'il se trouve, assimilerait peut-être à une trahison, pensée qui lui tordait les entrailles.

-Ce n'est pas pour lui que je suis venu.

C'était pour elle, oui, il le lui avait dit, déjà, et elle ne savait toujours pas si elle devait accepter de le croire ou non. Elle en avait envie, très envie, parce qu'elle avait besoin de soutien et n'avait aucune envie d'être seule dans ces circonstances, mais tout de même, ça lui faisait du mal.

Il était là pour elle. Restait à savoir si sa présence était vraiment susceptible de lui faire du bien ou non. Là-dessus, elle avait bien moins de certitudes, à vrai dire.


-Je sais que je dois être la dernière personne que tu avais envie de voir, mais... Je veux être là pour toi. Enfin, si tu es d'accord...

Il n'était pas forcément la dernière personne qu'elle avait envie de voir... pas la première personne non plus, c'est vrai, mais elle se sentait touchée par ses intentions. C'est ainsi, c'est la vie, et James avait fait partie de la sienne pendant vraiment très longtemps.

Elle se voyait mal lui fermer la porte à présent, elle le pourrait, elle en aurait le droit, mais elle n'en avait pas l'intention. En regardant James, elle avait un peu l'impression de retrouver un peu de celui qu'elle avait aimé. C'était peut-être un jeu, et James était bon acteur, mais tant pis. Elle hocha une nouvelle fois la tête.


"Je te sers à boire."
Ce n'était pas une question, c'était un fait, elle attrapa une bouteille, deux verres, l'invita à prendre place dans le salon et leur servit. Elle but une grande gorgée de son verre. "Je dois être maudite..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeMer 16 Oct - 18:23

 


   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
L

indsay, en guise de réponse, lui proposa à boire. En fait, ce n'était pas vraiment une proposition, c'était plus... un fait, elle leur servit deux verres, et le libraire n'allait certainement pas refuser, d'autant qu'il ressentait lui aussi qu'il en avait bien besoin. James n'était pas un grand buveur, et d'ailleurs, il tenait particulièrement mal l'alcool, mais en ces circonstances, il lui semblait évident que c'était la chose à faire... Noyer son chagrin dans l'alcool n'est jamais une solution, c'est l'évidence, mais ça a le mérite de soulager, ne serait-ce qu'un tant soit peu, et c'était déjà pas mal. Dans leur cas, ça devrait également leur permettre de briser un peu la glace, et ça aussi, ce n'était pas un mal, loin s'en faut, parce que cette situation restait évidemment perturbante... et gênante pour eux deux. C'est qu'ils ne s'étaient pas retrouvés dans la même pièce sans se cacher leur haine à la figure depuis... un bon bout de temps, on va dire.

Là, James ne voulait surtout pas que leur discussion vire au règlement de comptes. C'était la dernière chose qu'il puisse souhaiter, d'ailleurs. Alors il ferait tout son possible pour apaiser tout début de tension quand bien même lui non plus, à l'heure actuelle, n'était définitivement pas au meilleur de sa forme, bien au contraire... mais ce n'était pas le genre de choses qu'il se voyait partager avec Lindsay. Au vu des circonstances, ce serait d'ailleurs singulièrement déplacé, et il n'était pas sans l'ignorer. Le tact lui manquait parfois, plus par maladresse qu'autre chose, mais pas cette fois.

Alors, il trempa ses lèvres dans le verre qu'elle lui tendit et attendit qu'elle prenne la parole. Ce qu'elle fit, pour lui adresser quelques mots qui lui brisèrent le coeur. Elle s'estimait maudite. Il y avait sans doute de quoi, à bien y regarder. C'était même évident qu'il y avait de quoi. Entre leur histoire et ce qu'elle vivait maintenant, elle avait toutes les raisons du monde de désespérer, mais James ne voulait surtout pas qu'elle le fasse... Même s'il n'était pas sûr d'être celui qui aurait le pouvoir de la réconforter.

-Ne dis pas ça...
Avec une certaine hésitation, il se rapprocha d'elle et s'autorisa à la prendre dans ses bras, quitte à être rejeté. Tant pis. Je suis vraiment désolé...

Des mots qu'il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de lui dire, en fin de compte.
   


code by Mandy

       
   


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeLun 4 Nov - 12:22

-Ne dis pas ça...

Mais que dire d'autre ? Elle le pensait. Elle donnait peut-être le sentiment de s'appitoyer sur son sort, et en un sens, c'était bel et bien ce qu'elle faisait, mais elle le pensait vraiment. Elle cessait de croire dans les amours heureuses, en tout cas pour elle. Personne n'avait peut-être rien compris à sa relation avec Christian, à la vitesse à laquelle elle s'était précipitée dans ses bras, à la rapidité avec laquelle ils s'étaient mariés. D'un point de vue extérieur, tout devait laisser imaginer que seule la préservation de sa réputation lui avait importé.

C'était faux. Elle avait eu besoin qu'on l'aime, elle avait eu besoin qu'on la soutienne, et Christian l'avait aimée et soutenue... mais il était partie. Et maintenant, elle était seule, si seule... Au point finalement que le premier à venir vers elle au moment de se sentir enveloppée d'une morosité profonde, c'était James, celui qui en premier lieu avait forgé une solitude qu'elle n'avait pas cru possible, qui avait brisé son coeur en deux.

Il la prit dans ses bras. Elle esquissa un léger mouvement de recul, mais finalement, elle ne bougea pas, elle se détendit, enveloppée de vieux souvenirs que l'amertume avaient relégués dans son inconscient. Quand les bras de James étaient les seuls qu'elle voulait voir l'envelopper, quand il était le seul capable de la rassurer... Elle ne l'aimait plus... mais il lui avait manqué... Et le réconfort qu'il lui offrait, elle en avait trop besoin pour le lui refuser.


-Je suis vraiment désolé...

Lindsay renifla. Elle n'était plus capable de contenir ses larmes. Un sourire amer s'esquissa sur ses lèvres... Elle avait voulu qu'il le lui dise il y a une éternité. Ces mots arrivaient beaucoup trop tard, mais ils réussissaient à lui faire du bien quand même.


"Ça fait deux ans que j'attendais que tu me le dises"
, se contenta-t-elle de répondre alors sans le regarder, se contentant de resserrer leur étreinte.

Si elle devait le regretter ensuite, tant pis. Elle se sentait fragile, elle avait juste besoin qu'on la rassure, elle avait juste besoin d'une épaule sur laquelle s'appuyer.

Elle ne dit plus rien, laissa un silence entremêlé de sanglots prendre place entre eux. Tout à coup interrompu par une crise de larmes qui n'était pas la sienne. Lindsay se figea. Gabriel s'était réveillé et pleurait dans sa chambre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeLun 4 Nov - 17:25

 


   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
J

ames se contenta d’afficher un léger sourire contraint quand son ancienne épouse observa que voilà deux ans qu’elle attendait ses excuses… C’est vrai, il avait tardé à les prononcer. Il pourrait faire remarquer à Lindsay qu’elle ne lui avait pas vraiment donné l’occasion non plus de les lui présenter, ses excuses, mais il n’était pas nécessaire de se renvoyer la balle. Elle méritait qu’il lui demande pardon. Elle n’avait certes pas été très tendre avec lui, mais il était bien incapable de le lui reprocher plus longtemps. Il suffisait de se mettre à sa place quelques instants pour comprendre quel enfer elle avait vécu. Il était absolument normal qu’elle lui en ait voulu, et elle lui en voudrait sans doute toujours. Il se doutait qu’ils ne seraient plus jamais les meilleurs amis du monde, tous les deux, mais il avait envie d’espérer que l’étreinte qu’ils partageaient en cet instant marquait du moins un début de réconciliation.

Car oui, James avait pris Lindsay dans ses bras, et Lindsay ne l’avait pas repoussé. Il se doutait qu’il le devait à un élan de vulnérabilité de sa part, et il n’avait aucune intention d’en profiter, mais à lui aussi, cette étreinte faisait du bien. Il oubliait aisément ses propres malheurs quand il voyait à quel point Lindsay était en souffrance. Il voulait juste réussir à l’apaiser, à la soulager ne serait-ce qu’un peu. La sentir sangloter dans ses bras lui brisait le cœur. Il voudrait être capable de prononcer quelques mots qui miraculeusement réussiraient à apaiser la jeune femme… mais James se doutait que tout ce qu’il pourrait dire pourrait éventuellement être mal interprété, et il ne voulait surtout pas que ce cas de figure se produise. Alors il demeurait muet, et le silence avait enveloppé cette scène qui aurait paru absolument improbable il y a quelques jours à peine quand on connaissait leur passif à tous les deux.

Et finalement, ce ne fut ni lui ni elle qui brisa le silence… Gabriel… Le cœur de James se serra de plus belle. Il avait réussi à faire abstraction de sa présence jusqu’ici, mais plus maintenant. Il était là… de l’autre côté de cette porte. Il avait envie d’accourir, de le prendre dans ses bras, d’essayer de contenir ses larmes… Mais ce n’était pas son rôle, et il le savait très bien. Enfin… si, c’était son rôle… mais il ne l’accaparerait pas sans le plein accord de Lindsay. Il n’était pas ici pour son fils, il l’avait dit, il s’y tenait… même si c’était plus difficile quand Gabriel pleurait de l’autre côté de la porte.

-Va le voir, je peux attendre ici si tu veux… ou je peux m’en aller.


Il espérait qu’elle ne lui demanderait pas de partir, mais il ferait comme bon lui semblait. Des occasion de retrouver son fils, il en chercherait d’autre s’il le fallait. Mais ici et maintenant, ce n’était acceptable que si Lindsay le voulait bien.

   


code by Mandy

       
   


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeLun 18 Nov - 14:39


Pendant plusieurs secondes, Lindsay resta interdite tandis que, dans la pièce d'à côté, Gabriel continuait de l'appeler. Elle avait le coeur battant et l'estomac serré. Il était assez logique que Gabriel se manifeste, il dormait peu et mal dernièrement, et Lindsay savait qu'elle y était pour quelque chose.

Le petit garçon était une éponge. Alors, forcément, la douleur que sa mère ressentait, il la recevait de plein fouet lui aussi, et si Lindsay dormait moins que lui, ce n'est pas pour autant qu'il recevait le temps de sommeil qui devrait lui être nécessaire. Alors oui, il fallait qu'elle aille le trouver. Mais James était là, et si son premier réflexe la poussait à vouloir le mettre dehors, elle n'en avait tout simplement pas la force.


-Va le voir, je peux attendre ici si tu veux… ou je peux m’en aller.

Une fois de plus, James avait pile l'attitude qu'il fallait... Il lui laissait le choix, il lui prouvait une nouvelle fois qu'il était venu pour elle, et uniquement pour elle. Ce pouvait bien être une stratégie malsaine de sa part... une fois encore, elle était incapable de vraiment savoir jusqu'où James serait exactement capable d'aller pour se donner la chance de faire partie de la vie de son fils... Mais elle avait tout de même envie de croire que non, il ne serait pas capable d'être à ce point manipulateur, de profiter ainsi de sa faiblesse.

Alors, dans un soupir, elle se décida. C'était peut-être un signe. Christian n'était plus là... elle n'avait pas la force d'éloigner la seule éventuelle figure paternelle qui restait à Gabriel de lui.


-Ne sois pas stupide,
décréta-t-elle finalement. Même si sa remarque n'avait rien de stupide, elle l'avait suffisamment malmené pour qu'il soit logique d'imaginer qu'elle puisse vouloir qu'il s'en aille.

Lindsay s'absenta le temps de chercher un Gabriel encore ensomeillé dans sa chambre. Le petit, de plus en plus lourd pour ses bras fins, s'agrippa à son cou comme si sa vie en dépendait. Une fois de retour dans le salon, en constatant que quelqu'un s'y trouvait, Gabriel se réfugia contre elle pour éviter ce regard étranger.


-Gabriel, tu te souviens de James ?

Evidemment, il ne se souviendrait pas, il n'avait pas un jour la seule et unique fois où ils s'étaient vus. Elle ne le présenta pas comme son "papa", elle ne se sentait pas capable de le faire. Le petit, timide, se recroquevilla encore plus contre elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeLun 18 Nov - 18:27



   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
J

ames demeura interdit, un peu bête, en entendant la réponse de Lindsay. "Ne sois pas stupide", qu'est-ce qu'elle entendait par-là ? Non pas qu'elle ne puisse pas avoir de bonnes raisons de l'estimer stupide, mais en l'occurrence, il ne savait pas vraiment de quelle manière interpréter ses dires. Suggérait-elle qu'il devait tout simplement s'en aller et que la question ne se posait même pas ? Ou bien suggérait-elle tout l'inverse et l'invitait-elle implicitement à rester ?... Il n'en savait rien, mais dans le doute, il ne bougeait juste pas. Après tout, dans le pire des cas, si son ex-femme ne voulait définitivement plus de sa présence alors que Gabriel était réveillé, elle le lui ferait bien savoir, pas vrai.

Alors, un peu fébrile, il se contenta d'attendre, et quand Lindsay revint avec Gabriel dans ses bras, il eut le réflexe de se redresser, tremblant. Gabriel... Il ne l'avait pas revu depuis sa naissance. Ca faisait plus d'un an... Il sentait les larmes lui monter aux yeux, il avait toutes les peines du monde à les retenir. Comme il avait grandi ! C'était à peine croyable. Timide, prostré, il se blotissait dans les bras de sa mère comme si elle était ce qu'il avait de plus précieux au monde, sans doute parce que c'était effectivement le cas, et James ne savait s'empêcher de trouver ça beau. Même si Gabriel lui refusait le moindre regard, ce n'était plus grave, parce qu'ils étaient là, dans la même pièce. Il pouvait voir Gabriel, lui parlait. S'il osait, s'il se permettait cette audace que ses pieds comme cloués au sol lui refusaient, il pourrait même le prendre dans ses bras...

Bien sûr, Gabriel ne se rappelait pas de son père. Il ne répondit même pas aux propos de Lindsay, poursuivant de jouer les timides. Elle l'avait appelé "James", pas "papa", mais sur le moment, le libraire n'envisagea même pas de lui en faire le reproche. Ca n'avait pas d'importance. Rien n'avait d'importance. Comment ça pourrait en avoir alors que Gabriel était là, sous ses yeux, si proche de lui ? Non, plus rien n'avait d'importance à part lui.

-Bonjour Gabriel
, dit-il doucement d'une voix ému. Comme tu as grandi...

Il ne savait même pas quoi dire. Peu importe ce qui se passerait ensuite, Lindsay était en train de lui faire le plus grand cadeau que l'on puisse imaginer.
   


code by Mandy

       
   


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeMer 4 Déc - 11:42


La réaction de James émut Lindsay bien malgré elle. Si longtemps, elle avait refusé à James de ne poser que son regard sur Gabriel, et voilà qu'elle lui faisait cette concession immense... et en cet instant, elle éprouvait l'étrange regret de ne pas l'avoir fait plus tôt. Il y avait tant de bonheur et d'émotions dans le regard de James, qui observait leur fils comme s'il était la septième merveille du monde. Impossible de ne pas ressentir une certaine tendresse face à ce tableau qui pourrait presque être beau s'il n'était pas un peu tragique.

-Bonjour Gabriel. Comme tu as grandi...

C'est certain, Gabriel avait grandi. Lindsay ne s'en rendait compte que quand elle observait de vieilles photos de son fils, mais pour James, le contraste devait être frappant. Gabriel était un tout petit garçon, mais qui gagnait en autonomie chaque jour. Depuis quelques semaines, il parvenait à se tenir sur ses deux pieds et à marcher un peu, et il babillait, articulant des mots encore globalement incohérents mais ponctué parfois de quelques perles, comme ces fois où il l'appelait "maman". Ces fois où Christian avait été appelé "Papa".

Et maintenant ? Elle avait fait un choix qui lui avait presque semblé logique, mais elle ne savait pas de quelle manière l'assumer maintenant. Quelle place donner à James dans la vie de Gabriel ? Est-ce qu'il fallait lui donner une place tout court ? Elle n'en savait rien. Mais à voir le père et le fils ensemble, se découvrir doucement, timidement... Elle n'avait plus le coeur de les éloigner.

Lindsay laissa à James le temps de faire connaissance avec Gabriel, d'essayer de l'apprivoiser, puis elle installa le petit dans son parc, où docilement, il se plut à jouer. Lindsay avait les larmes aux yeux, et elle ne savait même pas à quelle émotion spécifique imputer ce sentiment. Elle se sentait totalement déstabilisée par tout ça. Par les décisions qu'elle prenait. Mélange de douceur, de tristesse, de culpabilité.


"Tu pourras venir le voir ici..."
, décida-t-elle finalement. "Mais... il est hors de question que Gabriel passe du temps avec lui. Ou que tu l'impliques d'une manière ou d'une autre dans sa vie."

Elle ne pensait pas avoir besoin d'être plus explicite concernant le "lui" auquel elle faisait référence. Il était évidemment question de cet homme avec lequel James menait la plus amorale des relations. Cela, peu importe ce qui se passerait, elle ne l'accepterait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeMer 4 Déc - 20:01



   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
J

ames tentait tant bien que mal d'apprivoiser Gabriel, ce qui n'était pas chose facile tant le garçon était visiblement timide et surtout intimidé par sa présence. Ce n'était pas grave, le simple fait de le voir signifiait déjà beaucoup pour lui, et il prenait grand soin d'imprimer dans son esprit la moindre seconde de cet échange. Il le savait bien, il se pouvait que l'occasion ne se reproduise pas avant très longtemps. Qui sait quand il reverrait Gabriel ? Alors il tenait à savourer ce moment un maximum, à s'en rappeler les moindres détails. C'était ce qui naissait de plus beau et de plus précieux au beau milieu d'une situation pourtant chaotique.

Mais en fait, il présumait peut-être mal des intentions de celle qui avait été son épouse. Il devait bien reconnaître qu'il ne savait plus exactement sur quel pied danser en cet instant. Lindsay s'était radoucie, avec lui, et elle lui promit une choise qu'il n'avait définitivement pas, plus, espéré entendre, et qui fit rater un battement à son coeur. Elle l'autorisait à voir Gabriel, ici. Est-ce que c'était un coup de folie momentané ? Est-ce qu'elle n'allait pas décider de revenir plus tard sur sa décision ? Il n'en savait rien. Là, il entendait simplement que Lindsay lui accordait enfin ce qu'il avait désespéré d'obtenir. Le plus beau cadeau qu'elle pouvait lui faire. Pour autant, il y avait un mais... mais ce mais n'était plus vraiment d'actualité.

-Tu n'as pas à t'en faire pour ça,
répondit James d'un ton qu'il espérait neutre, afin que Lindsay ne constate pas à quel point son coeur se brisait à l'évocation d'Ethan. C'est terminé, dit-il alors simplement, concisement.

C'était terminé, et Ethan ne reviendrait pas... James le savait. Et il savait aussi que si l'homme qu'il aimait avait choisi de disparaître de sa vie, c'était pour autoriser précisément un moment comme celui-ci à se produire. James voudrait savoir lui en être reconnaissant.

Mais il aurait toujours voulu ne pas avoir à choisir entre lui et Gabriel, et surtout, il aurait voulu que l'on ne fasse pas ce choix à sa place. Mais oui, en effet, Lindsay n'avait pas à craindre la prétendue influence néfaste d'Ethan sur Gabriel. Ethan avait disparu du tableau. Et James, à cette pensée, se sentait terriblement incomplet.
   


code by Mandy

       
   


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeJeu 26 Déc - 15:13

-Tu n'as pas à t'en faire pour ça. C'est terminé.


Lindsay observa un long moment son interlocuteur, comme si elle cherchait à démêler le vrai du faux. Forcément, elle redoutait qu'il lui mente pour lui faire plaisir ou l'endormir. Elle pourrait se dire que ce n'était pas son genre... mais justement, elle savait que ça pouvait l'être. Lindsay avait cru que James était incapable de mentir avant de réaliser qu'il l'avait très sérieusement menée en bateau.

Malgré tout, quelque chose lui disait cette fois que le jeune homme était honnête, sa voix était brisée, il s'exprimait comme celui qui souffre d'une rupture amoureuse. Au moins, Lindsay avait la satisfaction de se dire qu'il saurait ce que ça fait d'avoir le coeur brisé. Est-ce qu'elle avait l'intention pour autant de compatir à son sort ? Non, bien évidemment que non. Il avait cherché ce qui lui était arrivé. La relation qu'il avait cru pouvoir entretenir était... tout sauf naturelle. Et qu'elle ait pris fin lui allait clairement très bien. Elle avait envie de lui cracher que c'était bien fait pour lui, qu'il l'avait mérité, mais la situation apaisée l'invitait à plus de mesure.


"Ne compte pas sur moi pour compatir"
, se permit-elle quand même de remarquer, mais elle estimait que c'était de bonne guerre, en même temps. Il l'avait trompée avec cet homme, elle n'allait pas faire comme si, tout à coup, elle s'était découvert une tolérance et une ouverture d'esprit qui n'avaient jamais existé jusqu'alors. "Et tu n'as pas l'intention de... recommencer, pas vrai ?"

Elle espérait bien que cette lubie lui serait passée. Elle ne savait pas exactement dans quelles circonstances Ethan et lui s'étaient séparés, et elle ne voulait pas savoir en réalité, mais elle voulait se dire que ce coup de folie passager n'allait pas se poursuivre sur une vie sentimentale dissolue. Lindsay ne voulait surtout pas que Gabriel se retrouve avec un père qui laisserait défiler des hommes chez lui, en lui donnant un exemple inacceptable. Mais elle pensait tout de même que James saurait quelle était sa priorité. C'était son droit de voir son fils qui était en jeu. S'il tenait à jouer son rôle de père comme il le prétendait, alors il n'était pas question qu'il reprenne ses anciennes "habitudes".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeJeu 26 Déc - 23:01



   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
J

ames encaissa sans broncher quand Lindsay remarqua qu'elle serait la dernière à compatir à son sort. C'était une chose qu'il ne pouvait évidemment pas lui reprocher. Bien sûr, c'était compliqué que d'avoir le coeur brisé et de voir la personne face à soi s'en moquer complètement, voire s'en réjouir, mais le jeune homme ne pouvait absolument pas le reprocher à son ex-femme. Il était normal qu'elle ne compatisse pas.

A cause d'Ethan, il lui avait tourné le dos et l'avait abandonnée alors qu'elle était enceinte. Et puis, quand lui avait juste rompu avec son petit ami, Lindsay, elle, avait perdu son second époux pour toujours. S'il fallait vraiment échelonner leurs malheurs, la souffrance que ressentait James avait tout d'une vaste farce... Mais malgré tout particulièrement douloureuse.

Alors oui, il était normal que Lindsay ne compatisse pas, et il n'attendait absolument pas cela de sa part. Il en avait parlé parce que c'était préférable, pas pour se plaindre ou s'apitoyer... mais parce qu'ainsi, Lindsay serait rassurée. Son histoire avec Ethan était terminée, et Gabriel n'aurait pas à faire les frais potentiels de ses... inclinations... Même si James voudrait que son fils puisse vivre et grandir dans un monde où les amours comme celui qu'avait vécu James ne seraient plus condamnés par la société, mais acceptés... Ce n'était pas gagné...

-Non, ça n'arrivera plus. Je te le promets.


C'était une promesse facile à faire. Certes, il ne pouvait pas laisser Lindsay décider de son avenir sentimental, mais à l'heure actuelle, il était convaincu de ne plus en avoir, d'avenir sentimental. C'était le contrecoup d'une rupture récente, évidemment, mais en même temps, il ne pensait pas se tromper. Il ne cherchait plus l'amour, il savait qu'il l'avait trouvé, et qu'il ne devait sûrement y en avoir qu'un seul.

Non, il serait mieux seul, surtout si ça devait être la condition sine qua non pour pouvoir passer du temps avec son fils. Il lui suffisait d'un regard à Gabriel pour se convaincre du fait que c'était lui, l'homme de sa vie... Pas la peine de se donner l'occasion d'avoir de nouveau le coeur brisé. Il en avait fait les frais, il n'avait pas la moindre envie de réitérer l'expérience.
   


code by Mandy

       
   


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeJeu 16 Jan - 13:56


-Non, ça n'arrivera plus. Je te le promets.

Lindsay hocha la tête. Elle ressentait la profonde détresse qu'éprouvait son ex-mari à la simple évocation de son histoire d'amour déçue, mais ce n'est pas pour autant que la jeune femme comptait compatir.

Elle pouvait comprendre, parce qu'elle avait vécu un tel chagrin d'amour, mais elle ne voulait laisser aucune place à la douleur qui soit la sienne. Parce que la seule douleur qui voulait importer, ici et maintenant, c'était la sienne propre, celle de son deuil. Ce n'était pas forcément juste, mais tant pis, elle pensait que ce n'était que justice.

Elle savait que ça pourrait ne pas être sincère de sa part, qu'il pourrait essayer peut-être de lui mentir dans le but de l'amadouer, mais elle ne le pensait pas aussi vicieux. Elle sentait qu'il était sincère. Maintenant, elle espérait qu'il ne reviendrait pas sur ses paroles. Pour le moment, il fallait qu'ils se focalisent sur leur priorité. Leur priorité, c'était Gabriel. Tout le reste passait au second plan. Tout le reste et aussi et surtout leurs amours respectives. Surtout si les amours de James devaient être déviantes.


"Je fais peut-être la pire erreur de ma vie, mais je te fais confiance."

Ses paroles sonnaient comme un avertissement. Elle lui rendait sa confiance, d'accord, mais il avait intérêt à ne pas en profiter, encore moins en abuser. Il restait sur la sélette. Lindsay n'oubliait rien, ne pardonnait pas non plus, elle aurait besoin de beaucoup plus de temps pour cela.


"T'auras pas de troisième chance, tu le sais n'est-ce pas ?"

Il n'était pas idiot, il le savait forcément, il devait déjà à peine croire qu'elle lui donne cette deuxième chance. Mais c'était, cela dit, une deuxième chance sous condition. Il y a des choses qu'elle ne tolérerait pas, par exemple le fait que James s'occupe de leur fils sans que ce soit sous sa vigilance.

Elle ne se voyait pas confier Gabriel à James sans être présente. Elle savait, évidemment, que c'était un comportement excessif, en réalité, mais c'était plus fort qu'elle. Elle lui avait dit lui faire confiance, mais en vérité, il faudrait plutôt parler d'un fragment de confiance, une confiance blessée, meurtrée. Pour qu'elle soit complètement restaurée, il faudrait aller loin, très loin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeJeu 16 Jan - 18:14



   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
J

ames accueillit les propos de Lindsay avec un léger sourire, même si en vérité, ses propos étaient loin de le rendre franchement joyeux, bien au contraire. Ils lui faisaient du mal, mais toujours moins de mal que cette sensation terrible qu'il avait ressenti au moment de penser ne plus jamais revoir Gabriel, ne plus jamais pouvoir le prendre dans ses bras. Oui, il se sentait blessé que son ex-femme affirme que lui faire confiance était peut-être une immense erreur, mais en même temps, il ne pouvait que la blâmer avec mauvaise foi.

Evidemment qu'elle était en droit de ne pas lui faire confiance : il l'avait trompée, il lui avait menti, et sur des sujets graves, il était celui qui avait fait voler l'harmonie de leur couple en éclat, il était celui qui avait abandonné Gabriel pour commencer, alors elle serait folle, en réalité, de lui ouvrir grand les bras sans s'inquiéter ni se poser de questions, folle d'accepter la situation sans se méfier. Il prenait ce qu'il avait, en sachant que c'était déjà énorme, en sachant que c'était déjà beaucoup. Et pour ce qu'il lui resterait tout de même à conquérir de confiance... Eh bien, cela prendrait le temps qu'il faudrait, tout simplement. Et il comptait mettre du coeur à l'ouvrage. L'enjeu était trop important.

Il serait un bon père pour Gabriel, un bon... ex-mari pour Lindsay (si le fait d'être un "bon ex-mari" était vraiment quelque chose de possible... disons plutôt qu'il serait un ex-mari moins pire, ce qui était déjà beaucoup). Il hocha la tête quand Lindsay le mit une fois de plus en garde, lui rappelant qu'il n'aurait pas de troisième chance. Oui, il en avait pertinemment conscience. Qu'elle lui laisse une seconde chance, c'était déjà énorme. Et il ne voyait vraiment pas ce qui pourrait à présent changer quoi que ce soit à son comportement.

Il avait perdu Ethan, il l'avait perdu pour de bon, ne le retrouverait tout simplement jamais, alors maintenant, il allait seulement et uniquement se focaliser sur Gabriel, y consacrer tout son temps et son énergie. Pas besoin de troisième chance. Sa chance, c'était son fils. Ethan l'avait quitté pour lui donner l'opportunité d'être père, contre toute attente, ça avait marché, il se devait d'y réussir.

-Je le sais
, répondit-il honnêtement. Je sais que c'est facile à dire, maintenant, et je comprends que tu n'aies pas confiance, mais je te promets que je ne te décevrai plus. Il tourna son regard vers Gabriel, qui jouait dans son parc, et lui adressa un regard attendri. Que je ne vous décevrai plus.
   


code by Mandy

       
   


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 355
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeHier à 12:58


-Je le sais.

Comme toujours, James lui semblait sincère, mais comme toujours, Lindsay refusait de le croire entièrement sur parole, parce qu'elle savait qu'il était plus apte à mentir que ce qu'il prétendait, que ce que ses airs innocents laissaient imaginer. Malgré tout, il y a quelque chose qu'elle ne réussissait plus à remettre en question, et c'était l'amour sincère du père pour son fils.

Il ferait ce qu'il faudrait pour Gabriel, ça elle réussissait à le croire. Et James était prévenu. Si elle ne portait pas le deuil de Christian, si James n'était pas séparé de son amant, jamais elle ne lui aurait donné cette deuxième chance. Mais on ne l'aurait pas une troisième fois. Elle estimait qu'il prenait son avertissement au sérieux, et c'était bien, il le fallait vraiment.


-Je sais que c'est facile à dire, maintenant, et je comprends que tu n'aies pas confiance, mais je te promets que je ne te décevrai plus. Que je ne vous décevrai plus.

Le regard que James adressait à Gabriel voulait tout dire. Il aimait cet enfant. C'était le genre de regard qui ne trompait pas. Il ne pouvait pas tricher, en cet instant. Il exprimait honnêtement un ressenti pur, qui venait du fond du coeur. On parle souvent de l'instinct maternel mais on néglige l'instinct paternel. Il existe bel et bien. C'est quelque chose de fort, c'est quelque chose de réel.

Il pourrait difficilement la décevoir plus qu'il ne l'avait déjà déçue par le passé, c'était l'avantage, si l'on veut. Elle n'attendait plus grand-chose de lui à l'heure actuelle. Et en même temps, elle attendait beaucoup. Elle attendait qu'il trouve une place de père. Et ce ne serait pas chose facile. Elle hocha légèrement la tête.


"Tu n'as plus qu'à me le prouver."
, dit-elle alors simplement. Elle hésita, elle n'avait pas envie d'entrer dans des détails qu'elle n'avait aucune envie d'entendre. D'un autre côté, c'était tout de même important qu'ils en viennent là. "Tu vis où, maintenant ?" demanda-t-elle alors.

De toute évidence, il ne vivait plus avec Ethan. Elle laissait en partie s'exprimer une curiosité maladive, mais elle voulait aussi savoir où le joindre à présent. L'information ne serait pas inutile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1503
Humeur :
Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitimeHier à 18:34



   
Le deuil réunit même les pires ennemis
   
J

ames se contenta de hocher la tête, un très léger sourire aux lèvres, quand Lindsay observa que c'était à lui, à présent, de lui prouver qu'il saurait être un père digne de ce nom, qu'il ne... dévierait plus jamais du droit chemin. Il le savait, il avait encore de nombreuses preuves à faire, et il n'était même pas certaine que plusieurs années suffiraient bel et bien à convaincre son ex-femme de lui re ifaire confiance. Mais en ce qui le concernait, il avait l'esprit très clair.

Puisqu'il n'avait plus Ethan, il ne voulait plus personne. Cela pouvait passer pour une décision hâtive de coeur brisé, mais il le pensait sincèrement, et c'étaient des mots sur lesquels il ne s'imaginait pas revenir, pas même un seu instant. Quand bien même, par il ne savait quel miracle il ne croyait vraiment pas du tout, il devrait retrouver l'amour, ça ne changerait rien, il préférait demeurer seul que de prendre le risque de perdre Gabriel. Son fils valait bien tous les sacrifices possibles. Et quand il posait les yeux sur lui, ça n'avait par ailleurs plus du tout l'air d'être un sacrifice quoi qu'il en soit. Peu importe le temps que ça prendrait, Lindsay finirait par comprendre qu'il était sincère, qu'il ne changerait pas d'avis... Et c'était un moment qu'il attendait, pour tout dire, avec impatience, même s'il se doutait qu'il avait bien du temps devant lui avant que ça se produise quoi qu'il en soit.

-Nulle part, pour l'instant,
dit-il alors, mal à l'aise à l'idée de devoir expliquer la situation. Je veux dire... il est parti et je n'ai pas changé d'adresse encore... Le simple fait de l'évoquer le mettait mal à l'aise, pas parce qu'il en avait honte, mais parce qu'il ne voulait rien déchiffrer dans le regard de Lindsay à l'évocation de l'homme avec qui il l'avait trompée. Mais je dois visiter des appartements dans la semaine, je te donnerai ma nouvelle adresse dès que ce sera fait.

Ce qui ne serait pas long, car James était presque prêt à accepter n'importe quel logement du moment que ce dernier lui permettrait de repartir de zéro. Même si, dans ses critères, il avait ajouté une chambre supplémentaire. Pour Gabriel. Même si Lindsay n'était pas décidée à ce qu'il voie son fils ailleurs qu'entre ces quatre murs.  


code by Mandy

       
   


_________________

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Empty
Message#Sujet: Re: Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]   Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le deuil réunit même les pires ennemis [pv Lindsay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous !
-