AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Voir le deal
369.99 €

Partagez | 
 

 Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 81
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeLun 14 Oct - 11:22


On avait toujours reproché à Isabel sa crédulité, sa naïveté. Elle avait longtemps détesté cette façon que l'on avait d'ériger en reproches ce qu'elle estimait être des qualités que beaucoup devraient posséder également.

Elle ne pensait pas être quelqu'un de candide ou de naïf (à tort) sous le prétexte qu'elle avait foi en l'humanité et considérait qu'il y avait du bien en chaque être humain. Elle croyait dans les secondes chances, dans le bénéfice du doute. Et elle ne pensait pas qu'elle soit vraiment sotte. Elle savait ce monde régi par l'amertume et le cynisme, et elle ne voulait pas participer à ça... Même si parfois, la désillusion était au rendez-vous.

Même si elle n'avait pas envie de parler de désillusions, pas tout de suite, elle voulait laisser à Bill l'opportunité de s'expliquer. Elle n'avait entendu qu'un seul son de cloche, et elle n'était pas sûre de vouloir se fier au discours d'une inconnue. Là encore, elle laissait le bénéfice du doute à chacun, et il y a certaines choses qui méritaient d'être éclaircies.

Elle attendait le retour de Bill. Comme bien souvent, il s'était absenté. La jeune femme respectait son mari, elle n'avait aucune intention de le suivre à la trace. Il avait vécu enfermé et surveillé pendant de très nombreuses années, il était normal qu'il ait besoin de ses espaces de liberté, sans l'avoir constamment sur le dos.

Forcément, elle se demandait ce qu'il faisait, surtout après tout ce qu'elle avait entendu, mais elle décidait de laisser courir, pour le moment.

Elle avait vaqué à ses propres applications. En bonne femme au foyer qui tenait à être irréprochable, elle avait nettoyé la maison de fond en comble et préparé un dîner qu'elle espérait alléchant. Elle avait décidé de concocter le plat préféré de Bill. Dans l'espoir de l'amadouer un peu ? C'était effectivement possible. Il fallait qu'ils aient une conversation. La conversation. Et elle tenait à ce que son époux soit dans les meilleures dispositions possibles.

Elle savait qu'il lui reprocherait, soit d'avoir cru cette étrangère qui l'accusait du pire, soit de lui reprocher un comportement qu'il avait encore besoin de corriger, au jour le jour. Mais elle ne pouvait pas rester silencieuse. Tout ce qui concernait Bill la concernait aussi, c'était ainsi.

Alors quand Bill rentra, elle l'accueillit comme un prince.


"Bonsoir, tu as passé une bonne journée ?"


_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeLun 14 Oct - 18:51


 
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge.
 
P

lus aucune trace de lui où que ce soit... il avait prêté beaucoup de défauts insupportables à Seth, mais il n'aurait pas imaginé que ce dernier puisse être un lâche. Pourtant, il fallait bien se faire une raison. Il l'avait cherché où il pouvait, avait fait passer à son entourage un interrogatoire musclé, et au bout du compte, rien, le silence pour répondre. Pour un homme comme Bill, déterminé à toujours obtenir ce qu'il voulait dans l'instant et sans attendre, c'était à la limite du supportable, mais il n'y avait pas grand-chose qu'il puisse y faire, en réalité. Plus aucune trace de Seth où que ce soit. Le jeune homme était une ombre. Il n'avait pas réussi à le liquider quand il en avait eu l'occasion, et à présent, il ne réussissait pas à mettre la main sur lui.

Il trichait, sans doute, puisqu'il disposait apparemment de moyens que l'ancien prisonnier ne saurait avoir en sa possession. Ne serait-ce que bien vouloir admettre que le jeune homme soit effectivement un sorcier demandait à Bill un effort considérable, mais les faits avaient malheureusement parlé d'eux-mêmes. Il ne pouvait croire dans les tours de passe-passe que dans une moyenne mesure, et dans le cas présent, il était évident qu'il s'agissait de tout autre chose, ne lui en déplaise, et même s'il aurait préféré qu'il n'en soit rien. Ses "pouvoirs" si on devait appeler ça ainsi avaient sans doute su lui conférer une certaine immunité, d'une manière ou d'une autre. De la lâcheté et de l'esbrouffe, c'était tout ce que Bill en déduisait dans tous les cas.

En tout cas, les nombreuses heures qu'il avait passé à le chercher dans les quelques lieux où il avait espéré le trouver avaient été une dépense de temps et d'énergie absolument vaine, et il rentrait chez lui bredouille, et surtout d'une humeur massacrante. Isabel avait tout intérêt à filer doux, ce soir car Bill n'aurait définitivement pas la patience de tolérer ses remarques et / ou ses humeurs.

Quand il arriva, cependant, elle l'accueillit comme un roi, et une bonne odeur emplissait la demeure. Disons que c'était un bon début. Elle le salua en bonne épouse, il répondit d'un temps indifférent.

-Inutile,
décréta-t-il d'un ton indifférent. Le dîner est prêt ? ajouta-t-il presqu'aussitôt.

Il ne demandait plus qu'à mettre les pieds sous la table et à se laisser serivr.


 


   
code by Mandy

   
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 81
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeLun 4 Nov - 11:58


-Inutile.

Très bien... Ce n'était définitivement pas la réponse qu'Isabel avait espéré entendre, mais elle ne saurait prétendre être surprise malgré tout. Elle connaissait son mari, à force de vivre avec lui, elle savait reconnaître les moments dans lesquels il se trouvait dans de bonnes dispositions et les moments plus difficiles.

Là, elle estimait qu'il se trouvait dans une sorte d'entre-deux qui n'était pas si alarmant et pourrait tout de même permettre à la jeune femme de discuter sans forcément se faire envoyer sur les roses. Elle allait devoir avancer à pas prudents, elle le savait bien, mais cela restait mieux que rien, malgré tout.

Sa réponse, "inutile", signifiait juste que sa journée n'avait pas dû être bien productive, et elle comprenait que cela puisse le frustrer, surtout que Bill avait constamment besoin d'action, et que les choses aillent dans son sens. Mais cela voulait aussi dire qu'il ne s'était rien passé de significatif qui ait pu le mettre de mauvaise humeur, et c'était donc tant mieux pour la jeune femme qui s'apprêtait à les engager tous les deux dans une conversation compliquée, et qui n'allait être plaisante ni pour l'un ni pour l'autre.


-Le dîner est prêt ?

Elle hocha la tête avec un fin sourire, soulagée en son for intérieur d'avoir eu le temps de préparer un bon repas à son mari. Ce n'était pas une corvée pour elle de jouer les parfaites femmes au foyer. Cela lui faisait plaisir de rendre son mari heureux, et si cela pouvait passer par ces simples petites attentions, alors elle en était tout simplement ravie.


"J'ai préparé ton plat préféré"
, lui annonça-t-elle d'un ton confiant.

Elle invita d'un geste son mari à passer à table et ne mit pas longtemps à lui servir une assiette généreuse. La santé et l'humeur passaient aussi par l'estomac, c'était en tout cas une chose en laquelle Isabel croyait dur comme fer. Même si ce n'était pas forcément suffisant pour apaiser complètement les esprits, d'autant que Bill n'était pas non plus un homme forcément gourmand.

Elle laissa s'écouler un moment de silence qui n'était comblé que par les tintements des couverts, avant de finalement prendre la parole.


"J'ai été abordée par une femme, aujourd'hui... qui dit t'avoir rencontré. Phèdre Snowden ?"

Elle mettait les pieds dans le plat, certes, mais elle savait que Bill n'aimait pas qu'on tourne autour du pot dans tous les cas.


_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeLun 4 Nov - 17:19


 
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge.
 
B

ill n’afficha aucune expression particulière quand sa femme lui apprit qu’elle avait préparé son plat préféré. Il pouvait reconnaître à Isabel qu’elle était une excellente cuisinière, mais il s’épargnait l’effort de trop la complimenter à ce sujet. Pour lui, la jeune femme était acquise, à présent qu’il l’avait sous sa coupe, il ne lui servait plus à rien de faire l’effort de la conquérir ou de la séduire encore, alors tout ce qu’elle faisait pour lui passait pour quelque chose de naturel, d’attendu, et c’était si par malheur en rentrant chez lui il ne l’avait pas retrouvée aux fourneaux qu’il aurait trouvé la situation digne d’y prêter attention, car alarmante.

Plat préféré ou pas, il avait l’intention de manger dans le plus grand silence avant de vaquer à ses propres affaires sans adresser plus d’importance à sa femme. Au mieux cèderait-il peut-être au désir de la posséder, puisqu’il devait reconnaître cela à Isabel, il l’avait choisie superbe, et le temps n’avait encore eu le temps de faire aucun ravage sur son charmant visage. Malheureusement, cela finirait par arriver… En cela, il daignait l’apprécier au moins un peu. Un peu, jamais autant qu’il n’avait aimé celle qui l’avait précédée, et qu’il aurait cent fois mieux préféré trouver à la place où se tenait la pauvre Isabel, dont le seul crime qu’elle ait jamais commis, elle qui était si innocente, était de l’avoir bien trop aimée.

Une fois installés à table, Bill s’attaqua goulument à son assiette. Isabel était un cordon bleu et si, une fois de plus, il n’envisageait pas de la complimenter pour cela, il savourait toujours ce qu’elle lui préparait, même s’il avait tendance à finir son assiette plus vite qu’elle n’avait été remplie. Juste le mouvement de leurs mâchoires et le tintement de leurs couverts, voilà qui lui convenait tout à fait… Mais bien évidemment, la jeune femme en décida d’une autre manière. Et quand elle reprit la parole, Bill se figea, les poings refermés sur son couteau.

-Et qu’est-ce qu’elle t’a dit ?
demanda-t-il en la fixant.

Il sentait qu’il n’allait pas apprécier d’entendre ce que son épouse avait à dire, mais pour le moment, il conservait un minimum de son calme. En revanche, cette femme, Snowden, ne se contenterait pas de quelques bosses et cicatrices la prochaine fois qu’ils se croiseraient. Elle avait décidé de se mettre sur son chemin et d’impliquer Isabel dans l’affaire par-dessus le marché ? Elle le paierait très cher.

 


   
code by Mandy

   
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 81
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeLun 18 Nov - 14:53


Le regard d'Isabel restait obstinément planté dans celui de son époux, même si ce n'était pas une chose facile, bien loin de là, d'autant plus que la jeune femme sentait bien que l'effort était inutile. Elle voudrait pouvoir affirmer qu'elle était capable de lire dans le regard de l'homme qu'elle avait épousé comme un livre ouvert, mais ce n'était pas le cas du tout, malheureusement.

Elle tentait de déceler quelque chose, une émotion, qu'elle soit positive ou négative... Mais rien, Bill ne lui accordait rien. Il restait résolument impassible, et il était impossible à Isabel de savoir exactement ce qu'il avait derrière la tête à l'heure actuelle. C'était désarmant, et c'était frustrant, mais ce n'était pas une nouveauté, en revanche. Cela avait toujours été ainsi, en vérité. Bill avait toujours été un homme difficile d'accès. Cela avait été le cas dès leur rencontre, et Isabel pouvait bien reconnaître que c'était une chose qui l'avait attirée, chez lui.


-Et qu’est-ce qu’elle t’a dit ?


Il ne niait pas connaître cette jeune femme. Pour Isabel, c'était un premier coup dur. Elle aurait voulu que tout ceci ne soit jamais qu'une erreur, que cette femme soit juste sujette à des délires très spécifiques. Cela n'aurait pas été vraiment réaliste, c'est vrai, et elle aurait eu besoin de se faire encore plus naïve qu'elle ne l'était déjà pour faire réellement mine de le croire effectivement.

Mais elle aurait voulu ne rien pouvoir prendre de sa conversation avec cette femme pour argent comptant. Et maintenant, il fallait qu'elle en donne les détails à Bill... tout en sachant quelle sorte de colère cela pouvait provoquer en lui. Isabel tolérait sa colère, elle la mettait toujours sur le compte d'une profonde souffrance. Mais il fallait bien qu'elle fasse la lumière sur les événements. Elle avait besoin, au moins de savoir à quoi s'en tenir exactement.


"Elle m'a dit que tu l'avais agressé. Que Seth et toi vous êtes battus, violemment. Est-ce que c'est vrai ? Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu allais le retrouver ? Qu'est-ce qu'il t'a fait ?"

Elle posait trop de questions, possible qu'elle le paie cher ensuite. Mais elle avait trop besoin de réponses pour tenir sa langue. Et elle pensait qu'il serait capable de le comprendre.


_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeLun 18 Nov - 18:38


 
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge.
 
B

ill prenait soin de donner l'air de rien, gardant l'air impassible comme il en avait l'habitude. Mais en son for intérieur, le fait est qu'il bouillonnait. Voilà des années que Seth lui pourrissait l'existence, et il se permettait de continuer. Les choses n'allaient définitivement pas se passer comme ça, Bill ne le tolérerait absolument pas. Cette Phèdre Snowden ne s'en tirerait pas à si bon compte non plus. Elle lui avait servi de message, mais visiblement, celui-ci avait du mal à passer.

Eh bien soit, la prochaine fois, il frapperait d'autant plus fort, jusqu'à ce que le coeur s'arrête, pour que le message soit intégré une bonne fois pour toutes et sans possibilité de méprise. Avoir mêlé Isabel à tout cela était un très mauvais coup joué de leur part, et Bill n'avait aucune intention de le leur pardonner. Il avait la ferme intention de se montrer plus virulent qu'il ne l'avait été jusqu'ici. Magie ou non, ça lui était bien égal, il aurait le dernier mot, il mettrait fin à ces conflits par la violence, et Isabel serait bien aimable d'oublier tout ceci et surtout de se mêler de ses oignons.

-C'est lui qui m'a attaqué le premier,
répondit-il simplement, d'un ton froid et impassible.

C'était entièrement faux bien sûr si l'on se basait sur les faits et uniquement les faits. Il s'était pointé chez Seth sans prévenir et avait eu la ferme intention de le refroidir d'entrée de jeu, mais si l'on remontait à plus loin, Bill estimait malgré tout que c'était Seth qui avait engagé les hostilités. La mort de son ancienne épouse, la prison, tout était de sa faute. Il était normal qu'il paie le prix fort en retour (et d'ailleurs, il n'avait pas encore suffisamment payer). Bill le réduirait à néant, tout comme il réduirait à néant tous ceux qui lui étaient chers. Cette Phèdre Snowden en priorité.

-Quant à la femme que tu as rencontrée, il est évident qu'elle a voulu te manipuler. Il ne faut pas croire aveuglément chaque personne que tu rencontres,
décréta-t-il posément.

Mettre ses légitimes questionnements sur le compte d'une naïveté qui chez Isabel n'était bien souvent que de façade, c'était une stratégie que Bill n'avait aucun mal à appliquer au quotidien. Cette fois n'était qu'une parmi tant d'autres.
 


   
code by Mandy

   
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 81
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeMer 4 Déc - 10:58


-C'est lui qui m'a attaqué le premier.

Le ton que Bill employait pour s'adresser à elle était glacial. Elle détestait cela. Beaucoup de gens ne voyaient en l'homme qu'elle avait épousé que ce visage qu'il lui montrait en cet instant, celui d'un homme froid et agressif, violent et calculateur. Mais Isabel, elle, l'avait vu se montrer doux, prévenant, chaleureux... C'était ce Bill-là qu'elle espérait par-dessus tout retrouver. C'était de ce Bill-là qu'elle aurait voulu entendre la réponse. Elle aurait accepté n'importe quelle excuse, si elle avait été prononcé avec ce qu'elle lui connaissait avec humanité.

Mais en revenant sur cet épisode, il s'exprimait sur ce ton qui avait tendance à lui faire peur. Devait-elle le croire quand il affirmait que Seth avait été le premier à attaquer. Elle n'avait pas envie de remettre en question sa version des faits... Elle n'était capable que de fermer les yeux quand il était question de l'homme qu'elle avait épousé. Et ce n'était pas improbable.

Isabel avait été aux premières loges, elle avait pu constater combien Seth Beresford en voulait à Bill, combien il éprouvait de haine et de rancoeur. Et forcément, elle se sentait responsable. Sans elle, Seth n'aurait pas su que Bill était sorti de prison. Mais en même temps, c'était Bill lui-même qui avait dit qu'il retrouverait Seth... Mais peut-être avait-il seulement voulu lui parler, et celui qu'il avait considéré comme son fils n'avait pas même essayé de l'écouter ? Elle n'en savait rien. Elle se sentait totalement perdue, à vrai dire.


-Quant à la femme que tu as rencontrée, il est évident qu'elle a voulu te manipuler. Il ne faut pas croire aveuglément chaque personne que tu rencontres.


Isabel serra les dents. Elle était habituée à ce qu'on la considère comme quelqu'un de naïf, mais ce discours était plus facile à accepter dans certains cas que dans d'autres. Elle estimait que Bill avait toujours mieux vu en elle que n'importe qui d'autre. Mais là... elle était renvoyée à une place qu'elle n'appréciait pas du tout.


"Je n'ai jamais dit que je la croyais aveuglément. Je ne serais pas venu t'en parler, sinon."
Elle marqua une pause. Elle se hasarda à poser un main sur son époux. "Explique-moi exactement ce qui s'est passé avec Seth. Je te promets que je ne te jugerai pas."

_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitimeMer 4 Déc - 19:35


 
Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge.
 
P

ossible que la réflexion de Bill est blessé Isabel, mais quand bien même ce serait le cas, ce dernier s'en moquait éperdument, ou n'avait en tout cas pas la moindre intention de s'en excuser quoi qu'il en soit. Il ne voyait aucun intérêt à ménager sa susceptibilité, il préférait de toute manière considérer la situation très frontalement, et obliger son interlocutrice à faire de même.

Si elle se mettait à culpabiliser (et il était doué pour la faire culpabiliser), elle finirait peut-être par remettre en question son comportement à elle plutôt que son comportement à lui, et alors ils auraient tout gagné. C'était très exactement ce que Bill recherchait, et en entendant la réponse de la jeune femme piquée à vif, il eut le sentiment d'avoir réussi son coup. Sentiment plutôt satisfaisant, il est vrai.

Car en effet, la jeune femme lui assura qu'elle ne croyait pas aveuglément dans les propos de Phèdre Snowden, dans le cas contraire, la jeune femme n'aurait pas voulu connaître sa version des faits. Soit, il voulait bien accepter de la croire, dans tous les cas, il savait qu'Isabel voulait toujours voir deux versions à une même histoire, et du bien en chacun d'entre nous... Comportement stupide, mais si ça l'amusait, après tout.

Il avait au moins gagné cela. Et il savait que sa femme lui trouverait toujours des circonstances atténuantes. La preuve, elle avait beau savoir qu'il avait assassiné la femme qui lui avait précédée dans un accès de rage, ça ne l'empêchait pas de toujours lui trouver des circonstances atténuantes. Comme elle lui trouvait un milliard d'excuses jusqu'à se blâmer elle-même quand il levait la main sur elle. Avec elle, c'était facile, et forcément, Bill ne pouvait que vouloir profiter de cette facilité. Même si cela l'obligeait à parler plus que nécessaire avec elle afin de la conforter dans sa dernière lubie... Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire. Comme s'il avait vraiment envie de passer son dîner à parler de Seth. Il lui règlerait son compte en temps et en heure. Pourquoi fallait-il vraiment qu'elle cherche à en apprendre plus ?

-Je suis allé le voir après que tu m'aies parlé de lui, j'ai voulu m'excuser mais il n'a rien voulu entendre, il m'a d'office agressé. S'il en avait eu l'occasion, il m'aurait tué.
Il marqua une pause. Il a toujours été un gamin instable, mais il est devenu vraiment dangereux. Et j'ai peur qu'il s'en prenne à toi, maintenant.

Et allez, sortez les violons.
 


   
code by Mandy

   
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)   Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge. (Bill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Résidence des Beresford
-