AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
Hermione Granger
▌ Messages : 837
Humeur :
Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Right_bar_bleue

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Empty
Message#Sujet: Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]   Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Icon_minitimeLun 11 Nov - 0:00


Rien n'épure l'âme comme la douleur.
H

ermione referma la porte derrière elle, le coeur battant. Elle retira sa capuche détrempée par la pluie de ce mois d'octobre. Elle ne pensa pas à retirer son manteau. Ils y étaient, elle n'avait que cela à l'esprit, et le reste ne comptait plus tout à fait. Tous les venins qu'ils avaient tenté de mettre au contact du journal jusqu'alors n'avait produit aucun effet, mais il y en avait un dont ils savaient à coup sûr l'efficacité, et si on ne l'avait pas roulée dans la farine, alors elle avait obtenu gain de cause, et la fiole épaisse qu'elle gardait au creux de sa poche contenait le précieux venin qui devrait leur permettre d'attaquer cette fois efficacement l'horcruxe qui attendait depuis bien trop longtemps d'être détruit.

La jeune femme savait qu'il ne fallait pas s'emballer. Après tant de mois d'isolement et de tergiversations, s'autoriser un élan d'espoir n'était pas une mauvaise chose, mais pouvait également être fatal si leurs initiatives devaient être réduites à néant. Hermione avait tout de même envie de croire que tout venait à point à qui savait attendre, et pour la peine, elle voulait penser qu'ils avaient attendu le temps qu'il fallait. Ils allaient enfin pouvoir jouer les cartes qu'ils avaient entre les mains. Et ils avaient tout intérêt à les jouer convenablement.

Mais ils y parviendraient. Il fallait qu'ils y parviennent. Cet instant ne serait pas la conclusion de ce qu'ils avaient accompli, de toutes leurs luttes, et ils devaient en avoir conscience, mais c'était au moins, dans tous les cas, une étape cruciale, et qui pourrait bien leur rendre le plus fier des services. Elle était partagée entre la crainte, l'appréhension et l'excitation, car ils s'apprêtaient peut-être à vivre un moment crucial, déterminant dans une lutte contre l'ennemi qui durait depuis beaucoup trop longtemps. Et elle avait hâte de le partager avec les autres, en espérant qu'ils éprouveraient le même enthousiasme qu'elle... Même si elle ne doutait pas que les craintes également seraient partagée.

Dans tous les cas, il n'y avait qu'une seule et unique manière de savoir comment les choses allaient se passer, et c'était d'agir, bien sûr. Elle se dirigea d'un pas pressé dans le salon. Ils étaient présent. Tant mieux, ils allaient pouvoir se mettre à l'ouvrage rapidement. Elle n'avait pas envie de perdre plus de temps. Ils avaient perdu déjà des jours, des semaines, des mois... des années, même, pensait-elle. Il était grand temps de changer la donne et d'inverser la tendance... pour de bon.

-C'est bon !
Elle tira avec précaution la fiole contenant le venin de basilic et la présenta au reste du groupe. On va détruire le journal. Cette nuit.

Elle y était déterminée, en tout cas, et elle ne laisserait pas quoi que ce soit les arrêter.





code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Harry Potter
▌ Messages : 1236
Humeur :
Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Right_bar_bleue

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]   Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Icon_minitimeLun 11 Nov - 12:40

Rien n'épure l'âme comme la douleur.
Harry n’avait pas envie de perdre complètement espoir, mais en même temps il fallait reconnaître que c’était difficile de le garder. Parce que le temps passait et que par moment, le survivant avait vraiment le sentiment qu’ils n’avançaient pas du tout. Ou en tout cas, clairement pas assez. D’accord, ils avaient quelques indices, il savait plus ou moins comment s’y prendre pour détruire les Horcruxes, mais ça ne voulait pas dire qu’ils y arrivaient. Ils avaient testé de nombreux venins sur le journal, sans résultat. Le venin de basilic était celui qu’ils devaient sans doute utiliser, sauf que pour en trouver ce n’était pas facile. Et le temps passait. Cela faisait un an que le ministre de la magie était mort, cette mort qu’on avait mis sur leurs dos et les conditionnant donc dans cette maison, sans qu’ils puissent sortir au grand jour, sans se cacher, sans être extrêmement prudent. C’était un avantage sur leur ennemi, parce qu’il ignorait qu’ils étaient encore en vie, mais c’était tellement frustrant et depuis Harry avait le sentiment qu’ils n’allaient plus pouvoir avancer.

À moins que tout change ce soir-là. Harry se trouvait dans le salon avec une partie des voyageurs et Pomona. Il ne manquait que Hermione qui était sorti. À chaque fois que quelqu’un sortait, ils devaient quand même espérer qu’il n’arriverait rien et qu’iel allait revenir en un seul morceau. Ce fut le cas pour Hermione, qui rentra finalement et vint rapidement les trouver avec une nouvelle information. Harry se leva vivement quand sa meilleure amie affirma que c’était bon, qu’ils allaient pouvoir détruire le journal de Jedusor ce soir même, tenant une fiole dans sa main.

« C’est du venin de basilic ? » Demanda-t-il précipitamment.

Il pensait connaître la réponse, il se doutait bien que Hermione n’affirmerait pas qu’ils allaient pouvoir détruire le journal ce soir, si elle n’était pas presque sûre d’y arriver. Et pour que ça soit le cas, il fallait donc qu’elle ait en sa possession le venin qu’ils savaient parfaitement marcher sur le journal, parce que Harry s’en était déjà servi. Donc, c’était forcément du venin de basilic, enfin si ce venin était vrai. Il y avait toujours une part d’ombre, mais clairement là le survivant n’avait aucune envie de penser au négatif. Bon si ça devait ne pas marcher comme à chaque fois qu’ils avaient testé quelque chose pour détruire le journal, ça allait clairement leur mettre un coup au moral. Mais en même temps, ça pouvait leur faire du bien d’y croire un peu. En tout cas, Harry avait sincèrement envie d’y croire. D’ailleurs, il ne se retint pas pour aller chercher le dit journal, parce qu’il n’y avait aucune raison qu’ils attendent longtemps si Hermione était si sûr d’elle que ça.

Ils allaient vraiment le faire ? Harry sentait un enthousiasme retrouvé en cet instant précis, il ne fallait vraiment pas que ça rate. Ils devaient y arriver, ça allait vraiment les faire avancer un grand pas et ils allaient avoir définitivement le dessus sur Jedusor.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4240
Humeur :
Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Left_bar_bleue98 / 10098 / 100Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Right_bar_bleue

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]   Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Icon_minitimeLun 11 Nov - 12:57


Rien n'épure l'âme comme la douleur.
L

una avait du mal à trouver ses repères au sein de la demeure qui était dorénavant le refuge de tous les voyageurs temporels. Elle avait avait pourtant toujours voulu revenir complètement auprès des autres voyageurs, ne plus être mise de côté, pas pour lui faire du mal mais dans le but de garder une personne présente à Poudlard, qui pourrait veiller sur Rhian et Louisa, garder un oeil sur les éventuels partisans de Voldemort... Mais maintenant que c'était chose faite, elle ressentait un vide profond qu'elle dissimulait derrière des yeux toujours rêveurs...

Poudlard lui manquait, c'était un fait, mais il faut tout de même reconnaître que le départ de l'école de magie ne lui aurait pas été si douloureux s'il ne s'était pas accompagné de sa rupture inévitable avec Adrian. Il lui manquait. Il lui manquait tout le temps. Parfois, elle avait envie de prendre sa plume et de lui écrire. Pour ne rien dire de particulier, et sans attente de réponse, même, juste pour conserver un semblant de lien avec lui. Mais elle avait dit adieu à Adrian, et il était fort possible qu'elle ne le reverrait jamais. il valait mieux qu'ele ne le revoie jamais. A plus forte raison qu'il fallait espérer aussi que le temps dans cette époque était compté, et qu'ils parviendraient à leurs fins. Il n'était plus temps d'attendre ou de tergiverser. Il était temps d'agir, par tous les moyens possibles. Ils n'avaient pas le choix. Ils ne l'avaient jamais eu.

Luna parcourait des yeux Vie et Habitat des animaux fantastiques. Plaisir peu coupable. Elle ne connaissait par coeur, et cette lecture avait vertu de loisir au-delà des informations qu'elle était encore capable de dispenser. Mais sait-on jamais. Une information trop vite balayée pourrait tout à fait changer la donne, après tout, et si tel devait être le cas, c'était une chose à côté de laquelle il ne fallait pas passer. Le silence était total dans le salon. Un peu tendu, aussi. Logique, Hermione étai partie. Et quand l'un d'eux s'aventurait à l'extérieur, les autres retenaient leur souffle. Mais finalement, elle revint. Avec un sourire, et une annonce.

Elle tenait une fiole dans la main. Forcément, Luna en arrivait à la même conclusion que Harry. Hermione semblait relativement sûre d'elle. Luna se rapprocha pour examiner la fiole de plus près. Hermione hocha la tête.

-Normalement, enfin j'espère
, dit-elle alors.

Forcément, elle ne pouvait pas se montrer totalement affirmative, vu les circonstances. Mais l'espoir était permis.

-On devrait peut-être... tester le venin avant ? Juste pour être sûrs ?

Au moins essayer de s'assurer que le venin n'allait pas renforcer le journal au lieu de le détruire, même si Luna, en dépit de ses connaissances en magizoologie, ne voyait pas trop comment opérer le test sans cobaye...







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Pomona Fitz
▌ Messages : 1723
Humeur :
Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]   Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Icon_minitimeMar 12 Nov - 11:33


On l'avait aperçue. Qui ? Comment ? Elle n'en savait rien, mais elle avait mis leur secret en danger... Comme si elle n'en avait pas suffisamment fait comme cela. Certes, elle avait été prudente : polynectar, cape d'invisibilité, sortilèges de désillusion, elle avait usé des mêmes moyens que tout le monde... mais ils couraient toujours le risque infime d'être reconnus. Elle savait que si ça n'avait pas été elle, ça aurait pu en être un autre. Mais c'était elle, et elle ne pouvait s'empêcher de se le reprocher.

Elle monopolisait le journal depuis une bonne heure, tentée de dissimuler la preuve manifeste de son imprudence au regard de ses camarades. Mais elle n'en ferait rien. Les secrets la rongeaient, face à une situation d'urgence, elle ne pouvait se permettre d'en garder un autre. Ils ne le lui reprocheraient pas, et dans tous les cas, ce témoignage sans preuve n'avait qu'une mince valeur, son contenu serait sans doute à peine lu, et peut-être tout aussi rapidement oublié. Il fallait juste... qu'ils redoublent de vigilance. En ne comptant que sur Luna, Ginny et le reste des résistants pour jouer les interfaces, par exemple...

Oui, elle leur en parlerait, mais elle attendait que tout le monde soit présent. En l'occurrence, il manquait Hermione, partie à la rencontre d'une source susceptible peut-être de lui dégoter le venin tant attendu. Pomona n'y croyait pas trop. Elle le devrait, mais le nombre de leurs tentatives infructueuses avait tari un rien son optimisme... qui avait toujours été très relatif, au passage.

Quand elle entendit la porte d'entrée claquée, elle s'apprêta à prendre la parole, mais Pomona n'eut rien le temps de dire, Hermione, l'air triomphant, leur apprit qu'elle avait récupéré le précieux millésime. Enfin, normalement. Rien ne serait sûr tant qu'ils ne l'auraient pas vérifié en l'état.

Mais Luna soulevait un point crucial. Toucher à ce journal sans être sûr, c'était dangereux, pour eux, pour le journal. Ils risquaient d'en renforcer la puissance.


"On a des larmes de phénix non diluées."


Achetées à prix d'or, mais dans leur position, disposer des remèdes les plus puissants possible était indispensable à leur sécurité. Des produits qu'il fallait toujours avoir sur eux, à l'instar du véritaserum, par exemple.


"Il nous faudrait juste un cobaye..."

Le regard de Pomona glissa au sol, où Calvin, le chat de Harry, roupillait tranquillement.

D'accord, ce n'était pas très honnête, mais aux grands maux...


_________________

There's a beast running wild, there's no question. But I fear the wrong monster's released.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Ginny Weasley
▌ Messages : 525
Humeur :
Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Right_bar_bleue

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]   Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Icon_minitimeJeu 14 Nov - 0:06

Rien n'épure l'âme comme la douleur.

Ils y étaient. Ce moment, Ginny l'avait attendu et redouté en même temps. Depuis son retour, elle tentait d'y penser le moins possible, partagée. Oui, elle voulait, comme eux tous, détruire le journal, parce qu'il le fallait pour détruire Jedusor, parce que la présence d'un journal qui renfermait encore un morceau d'âme de Voldemort au coeur de leur planque l'angoissait vraiment beaucoup... Et en même temps... Le journal, elle l'avait déjà affronté, elle avait été confrontée à son pouvoir. Elle savait que cette fois-ci, il ne se manifesterait pas de cette manière... mais c'était tout de même un retour de nouveau prégnant de ses cauchemars d'antan, puissants...

Alors oui, Ginny était plus angoissée qu'excitée à la perspective de pouvoir se débarrasser du journal de Jeusor. Mais ce moment devait arriver, et c'était sans doute le bon moment, en fin de compte. Le meilleur. Ils en avaient tous besoin. D'un progrès. Encore fallait-il que le venin soit bel et bien celui qu'ils recherchaient, et qu'ils ne se soient pas fait avoir. Ginny était silencieuse, elle les écoutait parler, et elle sentait une boule d'angoisse lui étreindre le coeur à un point insupportable.

Ne pas s'attaquer au journal tout de suite, l'idée semblait vraiment judicieuse à Ginny, mais quand elle vit le regard de Pomona descendre sur le chat.

"Calvin ? ... T'es pas sérieuse quand même !"
protesta immédiatement Ginny, qui n'avait pas envie d'envisager sérieusement une telle possibilité.

Et en même temps, elle devait quand même reconnaître que les choix qui s'offraient à eux n'étaient pas à un nombre astronomique non plus. S'ils décidaient d'épargner Calvin, alors quoi ? Mieux valait lui que l'un d'entre eux, c'est sûr. Et puis, s'ils avaient vraiment des larmes de phénix à disposition, alors le matou serait remis sur pattes en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. N'empêche, ça l'emballait pas plus que ça malgré tout. En même temps, elle sentait qu'avec la nervosité qu'elle éprouvait à l'heure actuelle, elle risquait de ne pas servir à grand-chose, si ce n'est pour exprimer à grand cri son angoisse. Ginny était courageuse, elle comptait affronter ses démons. Mais celui-là la hantait depuis longtemps, et il restait quand même sacrément coriace.


_________________
Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Ginny_13

<3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Neville Londubat
▌ Messages : 107
Humeur :
Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Right_bar_bleue

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]   Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Icon_minitimeVen 15 Nov - 12:30


Il était difficile de dire, à l'heure où la mort du précédent ministre de la Magie remontait à il y a un an déjà, si cette année s'était écoulé cent fois plus lentement ou cent fois plus vite. Neville avait cessé d'avoir du temps la perception qu'il avait à l'époque. Le temps comportait plus de strates et de subtilités que ce qu'il avait pu concevoir avant que tout le groupe ne choisisse de jouer avec lui, avec les conséquences qui étaient actuellement.

Alors oui, Neville avait l'impression d'être enfermé là depuis toujours, et en même temps que les événements auxquels on les avait mêlés sans aucune raison valable remontaient à la veille seulement. Rien n'avait le même sens, la même valeur... Mais il y avait une chose qui restait certaine, et c'était qu'un sentiment général de frustration avait tendance à prédominer. Ils avaient fait une percée importante, puis maintenant, ils stagnaient, et ça devenait de plus en plus intenable.

Mais cette nuit-là, la donne devait apparemment changer. Hermione s'était absenté un long moment, suffisamment pour que Neville se mette à attendre son retour avec appréhension. Mais elle était revenue finalement, et les nouvelles semblaient bonnes. Elle avait un sourire aux lèvres, et elle tenait à la main une fiole qu'elle confirma vite contenir... normalement... du venin de basilic.

Le premier réflexe du jeune homme fut de suggérer de ne pas attendre plus et de s'attaquer au journal immédiatement, mais Luna avait raison, il valait mieux être sûrs de ne pas s'attaquer au journal sur des bases trop dangereuses. Faire un test. Mais comment ?

La suggestion de Pomona lui noua l'estomac tandis que son regard tombait à son tour sur le chat. Ils allaient vraiment empoisonner le chat ? Dans le fond, il n'était pas étonné que ce soit Pomona qui fasse cette suggestion. Elle n'avait pas été à Serpentard pour rien à l'époque. Neville ne dit rien. Il avait bien envie de protester aussi, mais... mais dans le fond, est-ce qu'ils avaient une meilleure idée ? C'était ça ou bien faire le test sur l'un d'entre eux. Et à partir de là, le choix était quand même assez vite vu. Mais ce n'était pas lui qui trancherait. Le regard de Neville se tourna vers Harry. C'était son chat, après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Empty
Message#Sujet: Re: Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]   Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien n'épure l'âme comme la douleur. [pv Les voyageurs & Pomona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» Rien n'est irréparable
» Anima pure accro???!!!
» C'est comme un parfum de nocturnes qui aurait le goût des levers du jour - PV
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général de la Résistance
-