AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -37%
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
Voir le deal
16.99 €

Partagez | 
 

 [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1084
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeLun 11 Nov - 14:03


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
A

grippine était impatiente. Elle n'aurait jamais pensé qu'elle éprouverait tant d'enthousiasme à l'idée de se rendre à l'une de ces épouvantables soirées chiantes comme la pluie, et pourtant, c'était le cas. Dès l'instant où elle avait appris qu'une réception serait donnée en l'honneur de la présidente, pour ses un an d'investiture, elle avait su qu'il fallait qu'elle réponde présent. Elle ne savait pas comment les choses allaient se passer précisément, mais elle savait quoi qu'il en soit qu'elle allait s'y rendre. Avec tout ce qu'elle avait découvert dernièrement sur sa famille, sa présence était à ses yeux indispensable. Songeait-elle à réduire à néant le règne de la reine mère en révélant au grand jour son secret le plus ignoble ? Elle n'était pas complètement décidée encore... Mais en tout cas, elle savait que sa seule présence suffirait à faire grand bruit, et elle y comptait bien.

Bien évidemment, elle n'était pas invitée à cette petite sauterie, mais ça n'avait pas vraiment été difficile de convaincre les responsables de l'ajouter à la liste des invités. Après tout, elle restait la fille de l'invitée d'honneur, la chair de sa chair. Et au-delà de ça, elle ne viendrait pas seule, puisqu'elle était la "cavalière" d'Ignatius pour l'occasion. Agrippine ne lui avait pas vraiment laissé le choix. Enfin si, elle aurait accepté sans problème qu'il se rende aux festivités si c'était en compagnie de sa petite amie, juste pour s'amuser du résultat, mais apparemment, la miss avait mieux à faire... ou bien Ignatius n'était-il pas encore prêt à afficher sa relation sous le nez de sa génitrice... mais ça viendrait, bien évidemment.

Elle était donc présente au rendez-vous, accompagné de son frère, un sourire satisfait aux lèvres, vêtue pour l'occasion d'une robe certes élégante mais à laquelle on attribuerait peut-être l'audace d'un décolleté trop plongeant. Elle l'espérait un peu. Elle comptait bien dénombrer les regards qui se retourneraient sur son passage. Qu'ils soient couroucés, aimantés ou simplement intrigués. Sur place, son premier réflexe fut de se laisser servir une coupe de champagne, elle en proposa une d'office à Ignatius également. D'une manière ou d'une autre, ça lui servirait forcément à un moment ou un autre de la soirée. Elle ne mit pas longtemps, en traînant son frère par le bras, à rejoindre la reine de la soirée, ne se gênant pas pour interrompre la conversation dans laquelle elle était engagée.

-Maman, félicitations, cette soirée est réussie, t'as réuni tout le gratin, à ce que je vois. J'ai pas reçu ton invitation, mais je suppose que ton hibou s'est perdu,
suggéra-t-elle alors en parlant haut et clair, consciente qu'elle attirait l'attention.

Soucieuse d'attirer l'attention.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 223
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMar 12 Nov - 12:03


Elle avait beau en être l'invitée d'honneur, être le prétexte même à cette réunion, Wilhelmina n'éprouvait aucun enthousiasme à la perspective de cette soirée. Bien au contraire, elle se sentait terriblement tendue.

Outre le fait que la fatigue de cette première année de mandat commençait à se faire sentir, et qu'elle aurait largement préféré passer la soirée tranquillement chez elle plutôt que de s'imposer une nouvelle soirée collet monté à faire bonne figure auprès tout le gratin du monde magique britannique, elle était inquiète. Elle n'était pas naïve, elle savait très bien qu'elle était sur un siège éjectable, que la menace pouvait aussi bien venir de l'intérieur que de l'extérieur.

S'en prendre à elle au cours de cette soirée, pile un an après le décès de son prédecesseur, ce serait un acte fort, révélateur, et assez logique, en fait... En plus, comme de par hasard, pile à cette date, on laissait courir le soupçon que l'assassin de l'ancien ministre était toujours en cavale. Wilhelmina n'y croyait pas réellement, mais elle avait tendance à prendre cela comme une mise en garde de plus. Cette soirée allait être longue, très longue... trop longue.

Elle n'était donc pas sereine, en dépit des mesures de sécurité importantes mises en oeuvre pour s'assurer la bonne marche de cette soirée de présumées festivités. Elle se consolait en se disant qu'elle n'aurait pas le temps de s'ennuyer dans tous les cas. Constamment sollicitée... Ses nerfs sraient peut-être mis à rude épreuve, mais au moins, les conversations ne manqueraient pas.

D'ailleurs, à peine arrivée sur les lieux, élégamment et sobrement vêtue, elle avait été d'office alpaguée par ses conseillers. Elle se sentait comme une machine. Elle répondait de façon mécanique, un peu extérieure à elle-même, impatiente d'en avoir fini. Oui, elle était fière de sa fonction, elle aimait son travail en dépit des difficultés rencontrées, en dépit des conditions difficiles de son mandat. Mais parfois, elle voudrait juste pouvoir... faire une pause. Ce ne serait pas pour ce soir, ni pour demain...

Mais cette soirée pourrait bien prendre une tournure... inattendue.

-Maman, félicitations, cette soirée est réussie, t'as réuni tout le gratin, à ce que je vois. J'ai pas reçu ton invitation, mais je suppose que ton hibou s'est perdu.
En reconnaissant la voix de sa fille, Wilhelmina se tendit immédiatement. La dernière personne qu'elle avait envie de voir, ici et maintenant (ou à n'importe quel moment et nulle part), c'était bien elle.

"Agrippine..."
Son regard tomba sur Ignatius. "Bonsoir Ignatius." Son coeur se serra. "Je ne pensais pas que ce genre de soirée t'intéresserait", finit-elle par répondre en reportant son attention sur sa fille, cherchant à garder l'air détaché.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ignatius Tuft
▌ Messages : 349
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue

En couple avec : Carlotta Pinkstone

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMar 12 Nov - 21:08


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
I

gnatius ne savait même pas comment il avait pu se laisser entraîner là-dedans… enfin si, il savait, Agrippine avait toujours le don de le convaincre même quand c’était pour faire quelque chose qu’il ne fallait pas faire. C’était clairement une mauvaise idée. Le jeune homme reprochait un tas de chose à sa mère et c’était difficile à vivre pour lui d’ailleurs, parce qu’il avait mis ses deux parents sur un piédestal pendant très longtemps. Mais ce n’était pas parce qu’il avait des reproches à faire à sa mère qu’il trouvait que c’était une bonne idée, ou qu’il veuille gâcher cette soirée. Parce que ça faisait un an qu’elle se trouvait au poste de ministre de la magie et pour l’occasion, il y avait une grande fête dans l’atrium du ministère. Ignatius n’était pas spécialement à l’aise avec cette idée, parce que un an pile poil avant… l’ancien ministre était mort l’ors d’une fête comme ça. Donc ce n’était vraiment pas une bonne idée à ses yeux, il n’avait aucune envie que sa mère meure quand même…

Au fond, ce que Agrippine avait l’intention de lui faire subir, ce n’était qu’un moindre mal comparé à cette perspective, mais ce n’était pas pour autant que le frangin sautait de joie. Surtout qu’il était plus ou moins complice parce qu’il était son « cavalier ». Ignatius aurait pu venir avec Carlotta… mais en fait non, il n’aurait pas pu. Pas seulement parce que la jeune femme avait des projets apparemment pour ce soir, mais parce qu’il ne se serait pas senti près à présenter la jeune femme à sa mère. Pas comme ça. Et dans tous les cas, Agrippine avait eu besoin de lui. Même si ce n’était toujours pas une bonne idée et que Ignatius ne se sentait vraiment, vraiment, pas à sa place. Pourtant, il y était techniquement à sa place, parce qu’il avait de hautes fonctions au ministère et qu’il était quand même le fils de la ministre de la magie, c’était son rôle d’être là à la soirée en hommage à sa mère.

Quand ils arrivèrent, Agrippine ne tarda pas à se prendre du champagne et en donna même au jeune homme qui ne rechigna pas une seconde à s’emparer de sa coupe. Il ne la porta pas de suite à ses lèvres, mais il se doutait qu’il allait pouvoir en avoir besoin. Et d’ailleurs, ils ne tardèrent pas à s’approcher de leur mère. Ignatius savait d’avance que ça n’allait pas être une partie de plaisir et sa sœur le confirma, en prenant la parole bien fort pour qu’on l’entende autour, précisant qu’elle n’avait pas reçu son invitation mais qu’elle avait dû se perdre dans la nature. Ignatius se sentit particulièrement gêné quand leur mère se retourna vers eux, qu’elle déposa son regard sur lui pour le saluer. Le jeune homme ne répondit rien, il se contenta simplement de lui adresser un signe de la tête, c’était toujours compliqué quand il croisait sa mère. Cela dit, il prit la parole quand même, mais plus à l’adresse de sa sœur.

« Tu n’as pas forcément besoin d’attirer toute l’attention… » Dit-il dans un souffle en se doutant que sa sœur n’en aurait que faire.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1084
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMer 13 Nov - 17:19


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
W

ilhelmina semblait totalement prise au dépourvu, et Agrippine en était ravie. C'était pile l'effet escompté. Elle avait voulu la prendre de court, elle avait voulu que sa mère se retrouve acculée, sans avoir pu préparer sa défense, et en plus, elle pouvait compter sur la présence d'Ignatius, qui ne défendrait pas aveuglément sa mère et, s'il ne serait sans doute pas aussi virulent qu'elle, comprendrait au moins ses motivations sans forcément l'empêcher. C'était son occasion, et elle n'avait aucune intention de ménager sa génitrice. Au nom de quoi le ferait-elle, d'ailleurs ? Elle lui avait menti toute sa vie, considéré comme une moins que rien, avait fermé les yeux dans les pires moments de sa vie, ne lui avait jamais adressé la moindre once d'affection. Peu importe les circonstances atténuantes que ses récentes révélations avaient dévoilées. Aux yeux d'Agrippine, Wilhelmina Tuft restait indigne de son pardon, et la jeune femme comptait bien le lui faire comprendre autant que lui faire payer, sans regret, sans scrupule.

La ministre resta tout de même fidèle à elle-même, digne même face à la tornade qui s'apprêtait à lui arriver en pleine face. Elle s'exprima de façon laconique et distante. Elle avait vraiment tout pour être une bonne ministre, ça Agrippine n'en avait jamais douté. Wilhelmina Tuft pratiquait la langue de bois comme personne. Avec elle, les pires secrets d'Etat étaient bien gardés, et les décisions impulsives n'étaient pas un mot d'ordre acceptable.

-Oh, ce genre de soirées ne m'intéresse pas du tout
, dit-elle d'une voix forte, si elle pouvait permettre à quelques regards de se tourner dans la direction de sa mère présentement (chose facilitée par le fait qu'elle était la "reine" de la soirée de toute manière), ignorant de fait l'appel au calme de son frère.

Bien sûr, il n'y avait ici qu'une seule personne qu'elle voulait mettre dans l'embarras, et cet esclandre représentait le risque qu'Ignatius en essuie quelque conséquence à son tour, mais elle ne pouvait pas non plus se taire ou ne pas jouer, ne serait-ce qu'un peu, la carte de la provocation. Elle ne savait pas jusqu'où elle irait. Sans Ignatius, elle utiliserait sans doute immédiatement un sortilège d'amplification de voix pour apprendre à la cantonnade les infidélités et les mensonges de sa génitrice. Là, elle ne savait pas trop. Elle savait seulement qu'elle pouvait avoir le pouvoir sur cette discussion, en avoir le plein contrôle, et cette pensée la rendait particulièrement heureuse.

-Mais j'adore le scandale, par contre... Et mon petit doigt me dit qu'il y en a un qui pourrait bien éclater incessamment sous peu ici même.
Elle marqua une pause. Ta réputation pourrait bien tomber au ras des pâquerettes ce soir, maman. Forcément, il fallait que je sois présente pour voir ça.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 223
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeLun 18 Nov - 15:20


Voir Ignatius la considérer avec autant de froideur brisait doucement le coeur de Wilhelmina, malheureusement, elle savait admettre la responsabilité de ses actes.

La colère de son fils était légitime... elle comptait bien lui laisser tout le temps dont il avait besoin, mais elle espérait malgré tout qu'il serait capable de lui pardonner. Elle avait bien trop besoin de lui dans sa vie. Elle était prête à renoncer à tout, encore, pour lui, et la distance qui était en train de s'installer entre eux, et qu'Agrippine se plaisait à entretenir, lui faisaient le plus grand mal.


« Tu n’as pas forcément besoin d’attirer toute l’attention… »

Wilhelmina retint un sourire. Elle aimait entendre son fils la soutenir, ou en tout cas prendre ne serait-ce qu'un peu dsa défense dans une situation où tout l'encourageait à se mettre du côté de sa soeur. En effet, Agrippine cherchait à accaparer l'attention, et Wilhelmina avait bien compris qu'elle attendait qu'éclate un scandale. Le scandale. Mais la ministre n'avait pas la moindre intention de la laisser faire quoi qu'il en soit.

-Oh, ce genre de soirées ne m'intéresse pas du tout. Mais j'adore le scandale, par contre... Et mon petit doigt me dit qu'il y en a un qui pourrait bien éclater incessamment sous peu ici même. Ta réputation pourrait bien tomber au ras des pâquerettes ce soir, maman. Forcément, il fallait que je sois présente pour voir ça.

Agrippine n'y passait pas par quatre chemins. En même temps, la subtilité n'avait jamais été son fort. La franchise bien davantage, et si Wilhelmina avait osé confesser la vérité sur son passé à Thésée et à son fils, elle ne se voyait pas compromettre toute sa carrière, ici et maintenant, parce que la rouquine aurait envie d'assouvir une basse vengeance qu'elle ne considérerait jamais comme légitime.

Elle voyait bien que quelques regards commençaient à se tourner vers eux. Et Wilhelmina tenait à tout prix à éviter un esclandre qui atteindrait des proportions difficiles à réguler. Elle voulait garder le contrôle sur cette situation, sur cette soirée. Et elle laisserait encore moins Agrippine que quiconque d'autre gâcher ce moment.


"Qu'est-ce que tu veux, exactement ?"
demanda-t-elle, à voix basse et posément.

Malheureusement, elle se doutait que sa fille n'attendait rien de particulier. Elle cherchait juste à l'humilier, sans aucun autre motif particulier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ignatius Tuft
▌ Messages : 349
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue

En couple avec : Carlotta Pinkstone

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMar 19 Nov - 17:04


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
D

éfinitivement, Ignatius se disait qu’il ne devrait pas être là. Cela dit, le jeune homme se disait aussi que s’il n’était pas présent, Agrippine aurait déjà explosé. Elle n’était pas du genre à se retenir, contrairement à son frère d’ailleurs. Ils n’avaient rien en commun tous les deux en réalité, ils parvenaient à s’entendre et à se supporter, mais en soit ils n’avaient rien d’égal tous les deux. Ignatius se sentait donc terriblement mal à l’aise, parce qu’il avait conscience de ce que cherchait Agrippine. Elle cherchait le scandale. En un sens, le jeune homme pouvait la comprendre et il avait plus d’un reproche à faire à sa mère (tout autant à son père d’ailleurs, mais il ne pouvait malheureusement rien lui reprocher maintenant qu’il était six pieds sous terre). Sauf qu’ils avaient clairement des reproches à se faire, mais ça ne voulait pas dire qu’ils devaient le faire sur la place publique.

Oui et en même temps, le jeune homme savait parfaitement que c’était ce qu’allait chercher Agrippine et en partie pour ça qu’il l’avait aidé à venir jusqu’ici, en partie pour cela qu’il se trouvait ici. Ignatius n’avait pas spécialement envie de voir le scandale éclater et encore moins entacher leur nom – même si Agrippine n’avait aucune affection pour ce nom, ça n’enlevait pas le fait que c’était celui d’Ignatius et qu’il n’allait pas s’en défaire –, il avait conscience que la vague pouvait tout emporter. Mais en même temps, au fond de lui, Ignatius se disait que c’était justement ce dont ils pouvaient avoir besoin, que la vague emporte tout pour qu’ils puissent repartir à zéro. Sauf que ce n’était pas pour autant qu’il avait envie que ça arrive ici et maintenant.

Agrippine parlait beaucoup trop fort, plusieurs regards se tournaient déjà vers eux. En même temps, on ne pouvait pas non plus dire que sa sœur passait inaperçue, ce n’était pas son but. Et leur mère était le centre de l’attention de cette soirée, il était normal qu’on prête attention à ce qu’elle faisait. Wilhelmina répondit à sa sœur, lui demandant posément ce qu’elle voulait au juste. Ignatius ne savait pas vraiment comment interpréter la capacité de sa mère à être si posée. Il savait bien que c’était son rôle, qu’elle se devait d’être irréprochable à longueur de temps. Ignatius était comme elle, beaucoup trop comme elle d’ailleurs. Il aurait quand même aimé voir sa mère plus vulnérable, sans pour autant complètement le souhaiter non plus. En réalité, le jeune homme n’avait aucune idée de ce qu’il avait envie en cet instant précis, la seule chose qu’il savait c’était qu’il n’avait aucune idée de ce que cette conversation allait donner et qu’il y avait peu de chance que ça se termine bien.

Et ils savaient bien tous les trois ce que Agrippine cherchait précisément, elle avait besoin d’une occasion pour rabaisser sa mère comme elle avait été si longtemps rabaissée par sa famille.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1084
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMar 19 Nov - 19:35


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
W

ilhelmina demeurait calme, impassible autant qu'elle le pouvait, mais en son fort intérieur, Agrippine était certaine que sa mère n'avait rien de sereine, bien au contraire. Elle ne serait pas surprise de la savoir bouillonner intérieurement. Elle était obligée de garder une contenance, les circonstances l'y contraignaient, mais elle se doutait que si elles avaient dû avoir la même conversation en d'autres circonstances, sa réaction n'aurait pas du tout été la même. Encore que... la vérité, c'est qu'avec Wilhelmina Tuft, il s'avérait impossible de présumer de quoi que ce soit, en définitive.

Il était tout à fait possible qu'elle se serait contentée de la même réaction, qui ne ferait jamais que témoigner de son absence totale d'empathie, de l'absence de considération qu'elle avait à l'égard de la chair de sa chair, quand la chair de sa chair n'était pas Ignatius, du moins. Elle avait toujours été cette chose gênante que l'on aimerait cacher, enterrer sans le pouvoir, et la chose avait bien grandi, malheureusement pour elle. Elle avait gagné en aplomb et en maturité. Agrippine pourrait ne faire qu'une bouchée de sa mère si elle le décidait. Voire même ruiner sa carrière politique. Et ce sentiment de supériorité, de puissance, était absolument jouissif, même si Agrippine n'était pas vraiment certaine de vouloir aller au bout de sa démarche. Certes, détruire la vie et la réputation de cette femme à laquelle elle ne devait absolument rien serait un bonheur sans nom pour elle, mais il lui suffisait d'un coup d'oeil à Ignatius, à côté d'elle, pour comprendre que ce dernier n'était pas forcément prêt encore.

Elle avait bouleversé sa vie de bout en bout, elle devrait lui rendre la pareille. Mais bouleverser la vie de la mère, c'était bouleverser la vie du frère. Et elle ne se sentait pas capable de faire un coup pareil à Ignatius, lui qui la soutenait en dépit du mal-être qu'il devait ressentir. La preuve, il ne disait pas un mot, à l'heure actuelle, ce qu'Agrippine interprétait comme un indince. S'il avait surrenchéri, elle aurait considéré qu'elle avait le champ libre pour détruire sa génitrice pour de bon. Mais il ne disait rien, alors elle comprenait qu'elle ne serait pas autorisée, malheureusement, à aller trop loin. Plus tard, qui sait.

-Parce que ce que je veux t'intéresse, maintenant ?
rétorqua-t-elle avec mépris. C'est trop tard pour me poser cette question. Et de toute façon, tu ne possèdes rien qui m'intéresses. D'ailleurs, tu n'as plus rien du tout. Même Ignatius est dégoûté de toi, tu as fait fort, quand même.

Bon, d'accord, elle allait déjà un peu loin, mais si elle ne faisait pas éclater le scandale ce soir, elle comptait au moins torturer un peu sa génitrice.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 223
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeVen 22 Nov - 13:17


Ignatius ne dit absolument rien. Dans le fond, cela valait peut-être mieux. Wilhelmina préférait largement ne pas le voir prendre parti que de l'entendre la fustiger comme sa soeur ne se privait pas de le faire. Mais en même temps, elle aurait aussi voulu qu'il s'insurge, qu'il cherche à prendre sa défense, et ce n'était pas le cas.

Ignatius, même silencieux, était l'arme dont se servait Agrippine pour l'atteindre, et ça marchait bien mieux que tous les mots incendiaires qu'elle pouvait lui adresser, même s'ils ne lui faisaient évidemment pas du bien non plus.


-Parce que ce que je veux t'intéresse, maintenant ? C'est trop tard pour me poser cette question. Et de toute façon, tu ne possèdes rien qui m'intéresses. D'ailleurs, tu n'as plus rien du tout. Même Ignatius est dégoûté de toi, tu as fait fort, quand même.

Oui, ce qu'elle voulait l'intéressait effectivement, puisque ça la touchait également. Puisque ça la touchait totalement, si elle décidait de lui faire subir davantage de conséquences.

Mais en effet, Wilhelmina ne pouvait que croire sa fille quand elle disait ne rien posséder qui l'intéressait. C'était effectivement le cas. Parce que ce qui était susceptible d'intéresser Agrippine n'avait forcément rien à voir avec ce que la ministre pouvait bien posséder.

Là-dessus, elle n'avait rien à dire. Par contre, quand elle entendit Agrippine ajouter que même Ignatius était dégoûté d'elle, impossible pour elle de se montrer impassible. Perdre l'amour et l'estime d'Ignatius, c'était vraiment la pire chose qui puisse être au monde à ses yeux. C'était à lui fendre le coeur. Elle essayait de garder contenance autant que faire se pouvait, mais c'était vraiment difficile. Elle ne devait pas se laisser gagner par la colère, par la rage ou la tristesse. La moindre de ses attitudes serait passée au crible, c'était une certitude. Et elle ne devait donner cette satisfaction à personne.


"Je pense qu'Ignatius n'a aucun besoin que tu parles à sa place",
choisit-elle de répondre à son tour, surtout parce qu'elle avait envie d'entendre son fils nier ce dégoût qu'Agrippine affirmait qu'il avait d'elle.

Mais peut-être que c'était vrai, il était en effet possible qu'Ignatius la déteste définitivement, à présent. Cette pensée était la pire qui soit. Sa réputation n'était rien en comparaison de l'amour et de l'estime d'Ignatius.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ignatius Tuft
▌ Messages : 349
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue

En couple avec : Carlotta Pinkstone

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeVen 29 Nov - 15:58


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
C

’était difficile pour Ignatius de se retrouver devant sa mère, qu’il parvenait malheureusement sans doute encore trop à estimer. Il lui reprochait énormément de chose, il lui en voulait beaucoup, mais il ne pouvait pas pour autant ignorer ce qu’il ressentait… et il aimait sa mère. C’était sa mère tout simplement. Elle avait été un modèle pour lui, autant que l’avait été son père. Maintenant, l’homme n’était à ses yeux plus grands choses en dehors d’un lâche capable de lever la main sur une enfant innocente au point de la marquer à vie. Cela dit, c’était difficile de détester un homme mort qui ne pouvait pas se défendre, c’était plus difficile devant sa mère. Il aimerait simplement pouvoir effacer tout ce qu’il avait découvert, qu’ils puissent se retrouver tous les trois et former une famille, sauf que Ignatius savait bien que c’était impossible.

En un sens, le jeune homme avait conscience qu’il faudrait qu’il prenne partie directement, qu’il se positionner d’un côté ou de l’autre. En un sen s, c’était déjà fait, il suffisait de voir combien de fois lui et Agrippine s’étaient vus ces derniers temps et combien de fois il avait parlé avec sa mère. Une fois concernant sa mère, parce qu’elle était venue le trouver chez lui. Agrippine… il était incapable de compter, et en prime il l’avait soutenu pour retrouver son père. Alors, son camp était déjà choisi, mais ce n’était pas pour autant qu’il se sentait bien. Il n’avait pas spécialement envie d’être pris à parti, mais forcément il était au milieu de cette histoire. Agrippine rétorqua à sa mère qu’elle ne possédait rien qui l’intéressait, que Wilhelmina Tuft n’avait même plus rien du tout en réalité, que même Ignatius était dégouté d’elle. Clairement en cet instant précis, Ignatius en voulu à sa sœur de l’envoyer si frontalement sur le devant de la conversation, mais il savait pourquoi elle faisait ça, pour faire mal à leur mère. Est-ce que ça marchait ? Ignatius avait du mal à décrypter ce que ressentait la ministre, mais ça devait dater de toujours, il avait cru connaître sa mère avant de découvrir qu’il ne savait finalement rien à son sujet.

Il ne savait pas ce qu’elle avait envie, qu’elle s’énerve envers sa fille, qu’elle montre sa détresse. Mais dans tous les cas, elle se contenta d’affirmer qu’il n’avait pas besoin que Agrippine parle à sa place. Si sa mère avait raison, il n’appréciait quand même pas la manière dont les deux femmes avaient de parler de lui comme s’il n’était pas là. Ça l’agaçait sérieusement, il ne s’imposait pas c’était vrai, mais il n’avait pas non plus envie qu’on le prenne juste comme une balle à se renvoyer. L’une ou l’autre, il se sentait autant agacé, mais sa frustration se tourna plus vers sa mère.

« Qu’est-ce que t’en sais ? » Demanda-t-il, plus sèchement qu’il ne pensait au début. « Tu ne sais rien de moi. Tu penses me connaître, mais tu n’as aucune idée de qui je suis. Tout comme moi. »

Tout comme lui pensait avoir connu sa mère avant de voir son vrai visage.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1084
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeVen 29 Nov - 17:47


Agrippine leva les yeux au ciel quand sa mère observa qu'Ignatius était tout à fait capable de s'exprimer par lui-même. La jeune femme avait bien envie de rétorquer que, si tel était le cas, elle le prouvait très mal puisqu'elle était justement en train de parler à sa place, mais en même temps, Agrippine n'avait pas spécialement fait mieux de son côté, force lui était de le reconnaître, puisqu'elle s'était bel et bien exprimée au nom de son frère l'instant d'avant. Ce n'était pas très juste, elle en avait bien conscience, de se servir de son frère dans l'espoir d'atteindre leur génitrice, mais en même temps... eh bien, elle n'ignorait pas que c'était tout de même la meilleure arme qu'elle possédait à brandir contre sa mère.

Agrippine le savait, Wilhelmina serait toujours insensible à son sort, comme elle avait été insensible à ses souffrances, autrefois, mais elle ne pourrait rester de marbre face à son fils, et c'est pour cette raison qu'il était important qu'il soit à ses côtés durant cette confrontation. Même si rien ne garantissait, évidemment, que le jeune homme ne se place pas du côté de sa mère au bout du compte. Les vieilles habitudes on la vie dure, après tout. Et même si Ignatius et Agrippine s'étaient beaucoup rapprochés ces derniers temps, ça n'y changeait au fond pas grand-chose.

Mais une chance pour elle, Ignatius était de son côté, et il le lui prouva en prenant la parole. Elle se sentit soulagée de l'avoir en soutien, ce serait plus simple ainsi, et surtout plus susceptible d'atteindre leur cible commune. Et au final, Ignatius ne faisait jamais que dire la vérité. Après tout, c'était un fait, le jeune homme ne savait rien de qui était véritablement Wilhelmina Tuft, il avait eu d'elle une image fantasmée, édulcorée, qu'il était aujourd'hui contraint de corriger dans les grandes largeurs.

-En même temps, est-ce que quelqu'un sait vraiment qui tu es, maman ?
demanda-t-elle très sérieusement, plantant ses yeux sombres dans ceux de sa génitrice. A qui est-ce que tu n'as jamais menti ? Tu prétends diriger tout un pays, mais tous les gens qui sont ici n'ont pas la moindre idée de qui tu es vraiment. Ils devraient peut-être en être avertis, tu ne crois pas ?

Une fois de plus, c'était de la pure provocation. Des menaces en l'air qu'elle n'avait pas forcément envie de mettre à exécution. Enfin... si, une part d'elle en avait l'envie, mais elle savait très bien ce qu'en seraient les conséquences. Il lui faudrait supporter de répondre aux interrogations de tout le monde, mettre à nu ses blessures, physiques comme psychologiques, et ce n'était pas quelque chose qu'elle avait véritablement envie de faire. Ceci dit, cela, Wilhelmina n'avait aucune raison ni aucun besoin de le savoir, après tout.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 223
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMer 4 Déc - 10:20


« Qu’est-ce que t’en sais ? Tu ne sais rien de moi. Tu penses me connaître, mais tu n’as aucune idée de qui je suis. Tout comme moi. »

Entendre des mots si blessants de la part de son fils feraient presque regretter à Wilhelmina qu'il se soit fialement décidé à sortir de son mutisme pour s'exprimer enfin. A choisir, c'est vrai, elle préférait s'adresser à lui qu'à sa soeur, c'était après tout lui qu'elle voulait convaincre, lui qu'elle voulait retrouver, quand l'opinion d'Agrippine lui importait finalement peu... Mais en fin de compte, les paroles d'Ignatius ne prouvaient qu'une fois de plus combien ils s'étaient éloignés. Pour de bon ? Peut-être bien.

Disait-il vrai ? N'avait-elle vraiment pas la moindre idée de qui était vraiment son fils ? Elle refusait obstinément de le croire. Il était la chair de sa chair (Agrippine aussi, techniquement, mais passons), elle ne pouvait certainement pas accepter que les choses se passent de cette manière, elle ne pouvait pas accepter qu'il s'éloigne et devienne un étranger pour elle, lui qui lui avait toujours tout confié en toute transparence. Comme elle ne pouvait se résigner non plus à devenir une étrangère pour lui...

Il était normal qu'il ait le sentiment de ne pas la connaître après avoir découvert tout ce qu'elle lui avait caché. Mais sur bien des aspects, Wilhelmina avait été transparente avec lui. Et s'il y avait bien une chose au sujet de laquelle elle n'aurait jamais songé à lui mentir, c'était bien l'immense affection qu'elle lui portait. Il était la prunelle de ses yeux. Elle voulut répondre quelque chose, mais ce fut évidemment Agrippine qui s'engouffra immédiatement dans la brêche, sans doute ravie de réussir enfin ce qu'elle espérait sans doute depuis toujours : l'éloigner pour de bon de son fils.


-En même temps, est-ce que quelqu'un sait vraiment qui tu es, maman ? A qui est-ce que tu n'as jamais menti ? Tu prétends diriger tout un pays, mais tous les gens qui sont ici n'ont pas la moindre idée de qui tu es vraiment. Ils devraient peut-être en être avertis, tu ne crois pas ?


Les mots les plus vrais sont souvent ceux qui font le plus de mal. Et c'est vrai, Wilhelmina ne pouvait pas prétendre qu'elle ait un jour été entièrement honnête avec quiconque. Pas même avec Elliott, même si elle avait montré pattes blanches et lui avait finalement avoué ses infidélités, mise au pied du mur par sa grossesse. Assez ironiquement, Thésée était certainement la personne qui l'avait le mieux connue. Telle qu'elle était réellement, sans les artifices qui l'aidaient à maintenir les apparences.

"Eh bien fais-le, si c'est ce que tu penses, qu'est-ce que tu attends ?" répliqua finalement Wilhelmina.

Elle refusait de se laisser intimider, même si elle n'en menait pas large, en cet instant. Elle ne voulait pas perdre le peu qu'il lui restait alors qu'elle perdait déjà son fils. Mais elle n'irait certainement pas supplier Agrippine de se taire, si c'est ce qu'elle attendait d'elle. Elle savait qu'il était risqué de provoquer sa fille. Mais si elle s'était tue tout ce temps alors qu'elle aurait pu la détruire depuis bien longtemps, adultère connu ou non, c'est qu'il devait y avoir une raison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ignatius Tuft
▌ Messages : 349
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue

En couple avec : Carlotta Pinkstone

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMer 18 Déc - 14:33


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
C

e n’était pas la première fois que Ignatius revoyait sa mère depuis qu’elle lui avait avoué ses infidélités à son époux, qu’elle avait été au courant du comportement de son mari envers sa sœur. Mais Ignatius avait quand même le sentiment que c’était un peu le moment où Wilhelmina était vraiment confronté à ses choix, à ses mensonges. Ignatius ne savait pas réellement ce qu’il attendait de la situation, au fond il était même clair qu’il n’attendait sans doute rien du tout. Le jeune homme ne voyait pas bien ce que des révélations pouvaient lui apporter, il avait surtout le sentiment que sa vie était quelque peu détruite depuis qu’il avait découvert la vérité. Il n’était en réalité là que pour Agrippine, parce que sa sœur avait besoin de se confronter à sa mère, parce qu’elle avait besoin de faire… quelque chose.

Agrippine n’avait pas tort en affirmant que la femme mentait à tout le monde, qu’il ne devait pas y avoir une seule personne en ce bas monde à qui elle n’avait pas menti. Après tout, même son amant n’était pas au courant de la vérité, ce qui était quand même la preuve qu’elle était une menteuse, qu’elle était fausse. Ce que Ignatius ne supportait pas en soit, mais ça c’était en grande partie parce qu’il avait beaucoup trop idéalisé sa mère. Elle lui avait semblé parfaite pendant presque toute sa vie. Agrippine menaça encore une fois de révéler toute la vérité à tout le monde.  

Ignatius ne savait vraiment pas s’il avait envie qu’elle le fasse. Non, en fait, il savait, il n’avait aucune envie qu’elle le fasse, parce que ça allait avoir des conséquences plus que sur sa mère. Ignatius ne pouvait pas complètement changer, il n’avait aucune envie que sa carrière (et clairement la carrière de sa mère aussi, on n’allait pas se mentir), soit entaché par des scandales de famille. Alors, non, vraiment il n’avait aucune envie qu’elle le fasse, mais il ne pouvait pas l’empêcher de faire ce qu’elle voulait. De toute façon, le jeune homme avait compris depuis un moment que sa sœur était un électron libre et qu’elle faisait bien ce qu’elle voulait. Et le pire dans tout cela, c’était que sa mère ne manqua pas de la provoquer. Elle lui affirma qu’elle n’avait qu’à le faire, que si c’était ce qu’elle pensait, elle devait le faire. Ignatius senti un frisson parcourir sa colonne vertébrale, tournant son regard vers Agrippine.

Il n’avait aucune envie qu’elle le fasse, mais il ne pouvait pas l’empêcher non plus réellement. Et en même temps, il fut incapable de ne rien dire.

« Tu ne comptes pas le faire quand même ? » D’accord, le jeune homme était censé être là pour la soutenir et il la soutenait vraiment, mais… bref, tant pis c’était dit maintenant. C’était son soucis, il était juste tellement tiré par tous les côtés, il ne savait plus ce qu’il voulait, ce qu’il espérait.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1084
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeMer 18 Déc - 16:17


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
W

ilhelmina, si elle s'inquiétait vraiment des menaces à peine implicites de sa fille, savait parfaitement bien le cacher. La jeune femme ne ressentait chez elle aucune forme de crainte ou de scrupule. Ce pouvait être parce qu'elle cachait bien son jeu, comme d'habitude, ou bien parce qu'elle était un monstre d'insensibilité. Les deux options étaient particulièrement séduisantes, mais dans tous les cas, elle la mettait comme au défi de parler, de mettre ses menaces à exécution, et la rouquine devait bien reconnaître qu'elle trouvait ça tentant.

La mettre au défi, c'était clairement prendre l'immense risque de la voir chercher à le relever. Ceci dit, les circonstances étaient différentes. La bombe aurait peut-être explosé ici et tout de suite si il n'y avait qu'elle et sa mère ici, et s'ils n'avaient pas Ignatius pour témoin... mais il était là, et elle savait que gâcher la vie de la mère, c'était prendre le risque que ça ait de véritables répecussions sur le fils. Et au sujet de ce dernier, il ne manqua pas de réagir avant qu'elle-même n'ait pas eu le temps de répondre exactement.

Elle devait bien reconnaître se sentir un peu piquée par la question de son frère, qui laissait clairement entendre de qui il prenait le parti. Alors, c'était peut-être par égoïsme, pour éviter les retombées qui pourraient lui être imputables. Elle comprenait bien, bien sûr, qu'Ignatius ne voulait pas subir sa décision impulsive, c'était normal, mais elle sentait aussi que, indirectement, il cherchait à défendre sa mère, à défendre l'indéfendable, en réalité. Elle n'aimait pas voir Ignatius ainsi, et elle se sentait mise au pied du mur. Elle mourrait d'envie de taper le plus gros scandale que la ministre aurait jamais connu, mais elle savait pertinemment que ça ne la mènerait nulle part, et elle ne voulait surtout pas perdre l'affection de son frère ni la complicité qu'ils avaient réussi enfin à obtenir. Ils n'avaient jamais été aussi proches, elle ne voulait certainement pas tout gâcher, il n'en était question, vraiment.

-J'attends le bon moment,
se contenta-t-elle de répondre alors, trouvant ainsi une parade qu'elle estimait convenable, même si elle espérait qu'Ignatius n'allait pas, dans la seconde, chercher à l'empêcher d'agir. Elle essayait juste de gagner du temps, un point c'est tout. Tu n'as aucun pouvoir sur cette situation, et je n'ai pas la moindre intention de t'en donner. Surtout que je sais pertinemment que tu détestes ça.

Et pour le coup, elle ne pensait pas se tromper en l'affirmant. Wilhelmina avait besoin de tout contrôler, elle avait la nécessité compulsive d'avoir le contrôle sur tout, mais elle n'avait pas la moindre autorité sur la situation, et elle allait devoir faire avec.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 223
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeJeu 19 Déc - 19:48


« Tu ne comptes pas le faire quand même ? »

La question d'Ignatius réchauffa le coeur de Wilhelmina. Oh, elle se doutait, bien sûr, que ce n'était pas parce qu'il s'inquiétait du degré de vice dont était capable sa soeur que tout était arrangé ou même qu'il prenait sa défense, mais elle avait tout de même le sentiment d'être soutenue et encouragée, et ça lui faisait du bien, parce qu'elle se sentait terriblement seule depuis le départ de son fils. Elle ressentait un vide qu'un simple mot de sa part pouvait rendre un peu moins pénible à affronter.

Bien sûr, en s'inquiétant de ce qu'Agrippine pourrait bien dire, il s'inquiétait peut-être plus pour lui-même que pour elle, mais elle voulait penser qu'il y avait des deux dans sa réponse. La page ne pouvait pas se tourner comme ça, si brutalement, il y avait forcément un reste d'affection chez lui pour elle... et elle aimait en avoir vu un sursaut dans sa réponse. Rapide certes, mais bien présent.


-J'attends le bon moment. Tu n'as aucun pouvoir sur cette situation, et je n'ai pas la moindre intention de t'en donner. Surtout que je sais pertinemment que tu détestes ça.

Même si Wilhelmina n'avait pas vraiment voulu laisser à sa fille l'occasion de le faire, malgré tout, Agrippine la connaissait bien. Ou suffisamment bien en tout cas pour avoir analysé son comportement. Oui, c'est vrai, elle détestait n'avoir aucun pouvoir sur cette situation, et voir Agrippine agiter avec décontraction une si lourde épée de Damoclès au-dessus de la tête ne lui plaisait absolument pas. Malheureusement, elle n'avait pas son mot à dire. Elle ne pouvait se subir et tenter d'éviter la casse.

"Comme tu voudras. Mais si tu dois faire quoi que ce soit..."
Elle tourna son regard vers Ignatius. "Tu n'as pas à payer pour les erreurs que j'ai commises, je suis désolée."

Auprès de ce fils qu'elle aimait tant, elle était prête à s'excuser dix, cent fois, mille fois, même, autant de fois qu'il le faudrait si cela pouvait lui permettre d'obtenir son pardon à la clé. Autant d'excuses qu'elle n'accorderait en revanche jamais à Agrippine, peu importe l'énergie que cette dernière déploierait afin de se faire remarquer, et surtout afin de la faire culpabiliser. Ce qui fonctionnait assez, il est vrai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ignatius Tuft
▌ Messages : 349
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue

En couple avec : Carlotta Pinkstone

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeVen 31 Jan - 14:03


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
I

gnatius avait conscience que sa sœur n’allait peut-être pas apprécier ses propos, mais ce n’était pas comme s’il avait pu réellement s’en empêcher. Il savait qu’elle mourrait d’envie de provoquer un scandale et en un sens, elle méritait vraiment de le faire. Sauf que justement… les scandales c’était quelque chose qui mettait vraiment mal à l’aise Ignatius (qui sortait avec Carlotta qui était justement en train de provoquer un énorme scandale hein…). Il savait bien que sa sœur méritait que tout soit découvert, parce qu’elle avait été tenue dans l’ignorance pendant longtemps, parce qu’on avait caché ce qu’on lui avait fait et qu’elle n’avait eu que l’indifférence de sa famille, de sa propre mère. Mais il ne se sentait définitivement pas prêt à ce qu’elle lance la bombe en cet instant précis, pendant cette soirée, devant tout le monde.

Agrippine affirma qu’elle attendait le bon moment et Ignatius espérait quand même qu’elle n’aurait pas trop mal pris sa remarque. Elle attaqua de nouveau leur mère en affirmant qu’elle n’avait aucun pouvoir sur la situation, quelque chose qu’elle n’aimait pas du tout. Ça ils le savaient tous les deux. Et c’était quelque chose que Ignatius tenait de sa mère d’ailleurs, ce qui lui posait parfois des soucis quand même. L’envie de tout contrôler, d’être maître de tout, sauf que ce n’était pas vraiment possible de le faire en réalité. Sa mère sembla sûre d’elle en tout cas, en affirmant à sa sœur que c’était comme elle voulait. Et puis, elle se tourna vers lui, pour s’excuser, en lui affirmant qu’il n’avait pas à payer pour ses erreurs.

Le jeune homme était d’accord avec le fait qu’il n’avait pas à payer pour les erreurs de sa mère, mais dis comme ça… et avec les excuses de la ministre, c’était quand même un peu troublant. Ignatius appréciait évidemment que sa mère s’excuse, il savait qu’il avait clairement un privilège en cet instant précis et qu’elle ne prendrait pas la peine de le faire n’importe comment. Il appréciait, il était sincèrement touché et c’était quand même difficile de juste ignorer ces excuses, de ne pas être touché, de ne pas avoir juste envie d’effacer ce qui était arrivé et de reprendre les choses tels qu’elles étaient. Sauf qu’il ne pouvait pas faire comme si de rien n’était.

« Tu as raison. » Dit-il, sur le fait qu’il n’avait pas à subir les erreurs de sa mère. Que ce qu’elle avait fait, ne devait normalement pas retomber sur lui. « Et tu comptes t’excuser envers Agrippine ? » Demanda-t-il alors.

Parce qu’elle s’excusait envers lui, mais à aucun moment elle ne semblait montrer de la compassion pour Agrippine. Alors que clairement, sa fille n’avait pas mérité tout ce qu’elle avait vécu, par sa faute. Pas seulement par sa faute, son père était responsable aussi, mais ce n’était pas comme si l’homme pouvait présenter ses excuses puisqu’il était mort. Wilhelmina pourrait le faire… mais quelque chose disait à Ignatius que ça n’allait pas être évident.




code by Mandy
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1084
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeVen 31 Jan - 18:18


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
A

grippine sentait que sa mère ne prenait pas sa menace au sérieux, et ça l'agaçait profondément. Elle avait envie de lui donner tort, et sur-le-champ, de crier à la face du monde qui elle était, ce qu'elle avait fait, de montrer à toute cette assemblée d'imbécile qui passaient la majeure partie de leur temps à lui lécher les pompes quel était son vrai visage. Mais elle se retenait. Pour Ignatius, elle se retenait. Et ça, elle sentait que la ministre l'avait bien compris. Même alors que le jeune homme acceptait de la voir telle qu'elle était, même alors où il faisait le choix de prendre parti pour sa soeur et contre sa mère, subsistait envers elle une loyauté certaine, qui l'empêchait manifestement d'agir comme elle le voudrait.

Elle savait bien qu'elle diabolisait peut-être un peu trop sa génitrice. Il se pouvait tout à fait que les excuses qu'elle adressait à son fils soient sincères et qu'elle s'en voulait vraiment de le mettre dans une telle situation. Après tout, si Agrippine savait que sa mère ne l'avait jamais aimée, elle n'avait pas douté, en revanche, de l'amour profond qu'elle avait envers son fils. C'était d'ailleurs une des choses dont elle avait beaucoup souffert enfant, en dehors des coups physiques bien réels qui lui avaient été portés : celui de ne pas être aimée comme l'était Ignatius. Alors oui, elle était sans doute sincère dans ses excuses, mais Agrippine avait tout de même le sentiment que la ministre ne cherchait qu'à manipuler le jeune homme en le prenant par les sentiments.

Et elle se sentit à moitié soulagée en découvrant que ça ne prenait pas. Ou en tout cas qu'à moitié. Certes, Ignatius répondit à sa mère, mais ce ne fut pas pour lui adresser une réponse timide ou à peine empreinte de rébellion. Non, le jeune homme prononça des mots qui lui réchauffèrent le coeur et aiguisèrent sa confiance en elle-même. Des mots qu'elle avait eu diablement besoin d'entendre, en somme. Oh, elle savait que Wilhelmina Tuft ne s'excuserait jamais envers elle. Mais qu'Ignatius cherche à lui extorquer des excuses à sa place... ça changeait totalement la donne. C'est sûr, il aurait été satisfaisant d'humilier publiquement la ministre, mais le seul fait d'avoir Ignatius à ses côtés, et que ce dernier se range dans son camp, lui réclame les excuses qu'elle méritait franchement... Eh bien, ça valait clairement tout l'or du monde à ses yeux.

-Laisse tomber,
répondit Agrippine, qui cette fois parlait de leur mère comme si elle n'était pas là - chacun son tour, sans doute. Même si elle s'aplatissait devant moi maintenant, j'en voudrais pas, de ses excuses, c'est trop tard.

De toute manière, elle savait que des excuses, elle ne lui en donnerait pas quoi qu'il en soit. Alors à quoi bon ? Elle ne saurait les accepter que si elles n'étaient pas forcés et étaient sincères, et même là, elle les refuserait sans doute.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 223
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeDim 2 Fév - 10:35


« Tu as raison. »

Wilhelmina voudrait être capable de tirer satisfaction du fait que son fils lui donne raison, mais c'était bien impossible. Pas alors qu'elle ne pouvait que constater, à la froideur de son ton et de son regard, que son fils lui échappait plus que jamais, et qu'il ne lui donnait raison que pour l'enfoncer plus encore, pour la placer face à ses erreurs, des erreurs manifestes, qu'elle ne pouvait plus nier, et qui faisaient qu'à cette heure, elle n'était plus le moins du monde maîtresse de cette situation.

Il reconnaissait simplement qu'il n'avait pas à payer pour ses erreurs à elle, ce qui était bien évidemment vrai. En revanche, il n'entendait pas ses excuses, il n'acceptait pas ses excuses. Elle pourrait difficilement exprimer combien cela lui faisait du mal. Oui, elle savait que si elle voulait obtenir son pardon, il fallait qu'elle consente à lui laisser le temps d'encaisser la nouvelle. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire, à de nombreux points de vue. Elle se sentait plus seule que jamais. Alors que cette pièce regorgeait d'individus là pour se montrer, certes, mais également pour lui rendre hommage, il n'y avait qu'une personne dont elle souhaitait vraiment obtenir l'approbation et la considération. Et elle ne l'obtiendrait pas.


« Et tu comptes t’excuser envers Agrippine ? »

Elle serra les dents. Elle savait, au fond, qu'Agrippine méritait ses excuses. Mais il était trop tard à présent. Autrefois, cela aurait été possible, mais elle ne pouvait pas présenter à Agrippine des excuses qu'elle ne méritait plus. Elle avait choisi sa voie, sa vie, ses erreurs, Wilhelmina ne s'estimait pas responsable de ses choix de vie déplorables. Il est vrai aussi qu'elle affichait beaucoup trop de fierté. Alors non, elle ne comptait pas s'excuser envers Agrippine.

-Laisse tomber. Même si elle s'aplatissait devant moi maintenant, j'en voudrais pas, de ses excuses, c'est trop tard.
Voilà au moins un point sur lequel elles étaient entièrement d'accord. Il était beaucoup trop tard à présent. Et elle allait d'autant moins s'excuser auprès de cette gamine ingrate qui profiterait d'une telle occasion pour l'humilier. S'il lui suffisait de quelques mots d'excuse pour obtenir le pardon d'Ignatius, peut-être ferait-elle l'effort, mais elle n'était pas naïve, elle savait que ce n'était pas assez.

"Sur ce point nous sommes d'accord. C'est trop tard."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ignatius Tuft
▌ Messages : 349
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue

En couple avec : Carlotta Pinkstone

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeLun 8 Juin - 20:01


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
I

gnatius était peut-être idiot d’attendre quoi que ce soit de la part de sa mère, d’attendre qu’elle prenne la peine de s’excuser pour ce qu’elle avait fait, et ce qu’elle avait laissé faire. Mais il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie qu’elle fasse quelque chose, il avait envie… qu’il se passe quelque chose, tout simplement. Ignatius savait bien qu’il ne devait pas espérer grand-chose, mais ce n’était pas comme s’il pouvait s’en empêcher. Il se trouvait dans la pire situation possible, avec ce sentiment d’être entre deux feux. Il ne pouvait évidemment pas défendre sa mère et accepter ce qu’elle n’avait pas fait (défendre sa fille donc), il était forcément du côté de sa sœur, mais en même temps le jeune homme aimerait bien ne pas avoir besoin de choisir un camp. Sauf que ce n’était pas possible donc.

Agrippine lui rétorqua qu’il devait laisser tomber donc, visiblement peu convaincu que sa mère allait s’excuser. Quand elle ajouta que même si Wilhelmina Tuft devait décider de s’aplatir devant elle en lui présentant des excuses, elle ne les accepterait pas, Ignatius avait quand même envie de se dire que si personne ne faisait d’effort, ils ne risquaient pas d’y arriver. Mais en même temps, le jeune homme pouvait parfaitement comprendre l’attitude de sa sœur. Et sa mère ne manqua pas d’en rajouter une couche en affirmant que sur ce point, elles étaient d’accord.

Il n’y avait que sur un seul et unique point que les deux femmes parvenaient à s’entendre, le fait que c’était trop tard pour que Wilhelmina présente des excuses que Agrippine méritait pour autant. À choisir, le jeune homme aurait quand même bien aimé qu’elles arrivent à s’entendre sur un autre point que ce dernier, mais ce n’était pas comme s’il y pouvait quelque chose dans tous les cas.

« Et c’est tout ? »
Demanda-t-il alors, en se concentrant un peu plus sur sa mère. « C’est juste trop tard, c’est tout ? »

Ignatius ne devrait vraiment pas en attendre plus. Il devrait peut-être même se contenter de laisser Agrippine faire le scandale qu’elle rêvait de faire. Il ne savait même pas ce qu’il attendait au fond. Il avait bien conscience qu’aucun train n’allait pouvoir être tiré sur cette histoire, qu’ils ne pouvaient pas juste se contenter de tourner la page et de reprendre une vie joyeuse pleine de soutien et de fraternité. Cette famille était brisée, mais pas récemment même si Ignatius avait tout pris dans la figure sur le tard, elle l’était depuis de nombreuses années. Elle l’était depuis même l’instant où Agrippine était née, depuis le moment où Wilhelmina avait trompé son mari. Ignatius avait simplment mis du temps à s’en rendre compte et c’était encore difficile à avaler pour lui.






code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1084
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeLun 8 Juin - 20:25


Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible.
A

grippine ne voulait pas des excuses de sa mère. Si cette dernière avait dû lui en accorder (mais la jeune femme n'avait pas douté un seul instant du fait que ce ne serait pas le cas, honnêtement), elle ne les aurait pas acceptées... Il était mille fois trop tard. Aucun mot d'excuse au monde ne pouvait pardonner tant d'années de souffrance et d'indifférence. Wilhelmina Tuft n'avait jamais levé la main sur elle, certes, mais elle avait laissé faire. Elle avait fermé les yeux sur tous les sévices qu'elle avait subis, et rien au monde ne pouvait excuser ce comportement. Elle pourrait bien chercher à faire amende honorable que ça n'y changerait rien du tout. Elle n'avait que du mépris et de la rancoeur pour cette femme. Même plus de haine, ça non... Le temps était passé pour ça.

Ces excuses, au fond, n'auraient fait du bien qu'à une seule personne, et c'était Ignatius. Elle pouvait sincèrement comprendre que son frère espère après non pas une réconciliation, mais au moins une conversation à coeur ouvert et apaisée entre elles. Sans doute espérait-il, de cette manière, concilier deux pans entièrement antagonistes de son existence. Mais ça ne marchait pas ainsi, et il allait devoir se faire une raison. Agrippine ne lui demandait pas de choisir un camp, pas vraiment, mais l'ultimatum se faisait de lui-même. Il ne pouvait pas être le fils parfait et le frère idéal en même temps, dans ces circonstances, ça ne pouvait pas fonctionner ainsi. Possible que ça lui fasse du mal, que ça le blesse, mais ça n'y changerait évidemment rien. Malheureusement, rien ne réparerait les morceaux de monde brisés d'Ignatius. Les choses ne pouvaient pas fonctionner ainsi... ou du moins ne le pouvaient plus.

-Tu t'attendais à quoi, Ignatius ?
répliqua Agrippine en se tournant vers son frère.

Qu'il soit offusqué du comportement de sa mère, elle en était ravie, mais elle avait un peu le sentiment que les excuses qu'il avait espéré entendre n'aurait pas été là pour l'aider elle mais pour le soulager lui. Agrippine n'avait pas besoin des excuses de sa mère, mais Ignatius oui, pour soulager sa conscience, pour se donner le sentiment que certaines choses n'avaient pas changé ou pouvaient redevenir comme avant. Mais non. Plus rien ne serait jamais comme avant. Que cela lui plaise ou non, il allait falloir qu'il s'y fasse et qu'il l'accepte. Elle n'avait pas envie qu'il soit mal non plus, bien sûr, mais d'une telle confrontation, il ne pouvait pas s'attendre à ce qu'ils repartent tous les trois main dans la main sur fond de soleil couchant.

-Qu'est-ce que ça t'apporterait, qu'elle s'excuse ? Est-ce que c'est à moi que ça ferait du bien ou à toi ?
Elle tourna un regard haineux vers sa génitrice. Je sais que tu ne t'excuseras que le jour où je m'excuserai d'être venue au monde. Et ça n'arrivera pas.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 223
Humeur :
[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitimeJeu 11 Juin - 10:06


« Et c’est tout ? C’est juste trop tard, c’est tout ? »

Wilhelmina pouvait comprendre le sentiment de son fils et deviner sa détresse, elle le pouvait vraiment. Elle savait que ça devait être difficile pour lui de comprendre que rien ne pouvait résoudre cette situation alors qu'il en prenait seulement conscience maintenant.

La mère et la fille avaient eu le temps de faire le deuil de leur relation mort-née. Pour Ignatius, c'était encore tout neuf, la plaie n'était pas cicatrisée. Pourtant, ça se résumait effectivement à ça, à ça et rien d'autre. C'était juste trop tard, oui. C'est tout, oui.

Elle s'en voulait de devoir lui transmettre une conclusion qui lui ferait naturellement tant de mal, mais ce n'en était pas moins la vérité. Et il n'y avait pas de manière tendre ou délicate de le dire, non. C'était comme ça que les choses devaient se passer.


-Tu t'attendais à quoi, Ignatius ? Qu'est-ce que ça t'apporterait, qu'elle s'excuse ? Est-ce que c'est à moi que ça ferait du bien ou à toi ?

Que la mère et la fille soient d'accord sur cette unique chose serrait le coeur de Wilhelmina. Pas pour elle-même, mais parce qu'elle savait que ça ferait profondément souffrir Ignatius de devoir à faire face à cette réalité. Si la situation devait se résoudre, ce serait uniquement pour lui, pas pour elles.

Un pardon trop tardif, de façade, ne servirait à rien. Oui, il y avait des choses que la ministre regrettait, vraiment, il y a des choses qu'elle aurait dû se faire pardonner. Mais à quoi bon, maintenant ? Elle avait le sentiment que ça ne servirait à rien du tout.


-Je sais que tu ne t'excuseras que le jour où je m'excuserai d'être venue au monde. Et ça n'arrivera pas.

Je ne sais pas quoi répondre à ça. Parce qu'elle n'a pas tort. Je regrette l'existence d'Agrippine pour tout ce qu'elle a gâché. Elle m'a privé simultanément de l'estime de mon époux et et de la tendresse de mon amant. Je ne méritais ni l'un ni l'autre, c'est vrai, mais je ne voulais perdre ni l'un ni l'autre, pour autant.


"Vous feriez mieux d'y aller..."
, répondit-elle alors, faute de savoir quoi dire d'autre. Ce n'était ni le lieu, ni le moment d'avoir cette conversation. Même s'il n'y avait ni lieu, ni moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Empty
Message#Sujet: Re: [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]   [Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue] Les familles sont terribles, elles vous plantent toute la vie des épingles à l'endroit sensible. [pv Maman et frangin !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 8
-