AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amitié est lente à mûrir (Maisie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 624
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeJeu 21 Nov - 12:09





 

Maisie & Henry

“ L'amitié est lente à mûrir  ”
C
ertains ne supportent pas le bruit, le mouvement, l'agitation... d'autres ne jurent que par le silence. En ce qui me concerne, c'est l'un et l'autre. C'est par phase, je dirais. Par moments, je ne jure que par le calme et la solitude. Et à d'autres moments, j'ai juste besoin de bruit, que ça bouge autour de moi, pas forcément pour participer au mouvement, juste pour orienter autrement ma concentration. Concentration qui est pourtant la clé dans mon métier, mais ça n'a jamais été pour me déranger. Je suis de ces personnes qui peuvent se poser à la table d'un bar bondé et d'écrire comme si de rien n'était.

Et c'est d'ailleurs dans ce but que j'ai décidé de venir aux Trois-Balais. C'est un pub que j'affectionne particulièrement. Je pense que n'importe qui ayant fait ses études à Poudlard doit avoir ce petit sentiment de nostalgie en se rendant à cet endroit, et c'est toujours agréable en tant qu'adulte de le découvrir sous ce jour différent, quand il n'y a pas des élèves partout, quand une fréquentation plus adulte et moins dense peuple les liens.

Même si je ne peux prétendre m'intéresser vraiment à ce qui se passe autour de moi à l'heure actuelle, je dois bien le dire. Je suis focalisé sur les épreuves de mon nouveau roman, et c'est là-dessus que je me concentre. Il est bientôt finalisé. Et après ? On passera au suivant. J'envisagerais bien de voyager de nouveau, je dois reconnaître que ça me manque, mais je ne me vois pas bouger pour le moment. Les circonstances ne s'y prêtent clairement pas. Je dois d'abord tenter de résoudre mes problèmes et mes nombreux cas de conscience. Je dois bien admettre que réparer les quelques incohérences dissimulées dans mon manuscrit, dont mon éditeur vient tout juste de me faire un retour, me paraît bien moins casse-tête que d'y réfléchir intensément.

J'ai étalé plusieurs pages sur la table face à laquelle je suis assis, espace que j'accapare complètement, griffonant quelques notes au fil de ma relecture, trop concentré pour me rendre compte qu'une tête familière et amicale vient de passer la porte des Trois-Balais.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 303
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Sa folie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeMar 14 Jan - 18:57

L'amitié est lente à mûrir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie ne savait pas si actuellement, ils faisaient de grandes avancées, mais en tout cas, ils ne procrastinaient pas. Le « ils » faisait bien entendu allusion à l’Ysbridion, et à la Résistance par extension, mais Maisie n’avait pas tendance à s’occuper beaucoup d’eux. Ils étaient mignons ces petits (et moins petits), ils voulaient bien faire, se rendre utiles, et ils ne servaient pas à rien, loin de là. Mais Maisie n’était toujours pas encore totalement convaincue de leur réunification, et elle n’était pour le moment, pas prête à changer d’avis. Mais elle travaillait tout de même avec eux, parce qu’elle n’avait pas le choix, et elle ne le faisait pas de mauvaise volonté, elle avait largement passé l’âge des gamineries.

Mais quoiqu’il en soit, elle n’avait pas l’impression que qui que ce sot chômait, et c’était une situation plaisante. Il faut dire, qu’ils avaient beaucoup à faire en même temps, ils ne jouaient pas à un jeu, c’était la réalité, l’avenir qui en découlait. Tout le monde en avait conscience, et c’était une excellente chose. Pour le coup, ils étaient tous sérieux, elle n’avait rien à redire.

Mais Maisie, même avec toute la bonne volonté du monde, ne pouvait pas être non-stop dessus. Elle faisait ce qu’elle pouvait avec les moyens qu’elle avait. Etant donné qu’elle ne travaillait pas, elle avait plus de temps à donner, mais étant donné sa santé mentale fragile, elle ne pouvait pas trop prendre le risque de se surmener. Si elle devenait plus faible, l’autre aurait plus de chance de prendre le dessus, et ce serait une très mauvaise chose. Cela avait déjà été le cas il y a quelques mois, et elle n’avait aucune envie que cela recommence. Mais fort heureusement, elle n’avait pas repris le contrôle depuis le dernier incident. Mais Maisie restait tout de même dans l’angoisse, et l’appréhension.

Pour le coup, elle avait décidé de ne pas trop penser à tout ça, d’essayer de se détendre, et c’est pour cette raison qu’elle s’était rendue aux Trois-Balais. Cela faisait longtemps qu’elle n’y avait pas mis les pieds, et elle ne serait pas contre une bièraubeurre. Une fois à l’intérieur, elle remarqua assez rapidement Henry, assis à une table et semblait-il, concentré. Elle n’avait pas envie de le déranger, mais elle ne pouvait cependant pas ne pas le saluer.

« Bonjour Henry »

black pumpkin

_________________

- Il y a toujours un combat à mener, une cause à défendre -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 624
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeMer 15 Jan - 12:30





 

Maisie & Henry

“ L'amitié est lente à mûrir  ”
J
e rature, je glose, j'anote. J'ai toujours beaucoup de mal à être définitivement satisfait de mes manuscrits même quand ils doivent être estimés finis. C'est la dernière étape, et pourtant si je m'écoutais, je reprendrais tout depuis le départ. Je suis un cauchemar pour mon entourage et pour mon éditeur, je le sais bien. Quand il va voir les épreuves noircies de mon écriture alors que lui-même avait déjà plus d'une remarque à me faire, il va criser. Malheureusement, difficile pour moi de me sentir un tant soit peu satisfait de ce que j'écris. Une fois le livre publié, ce sera une autre affaire, comme si le livre ne m'appartenait plus vraiment, mais avant ça...

En plus, j'ai vraiment le sentiment que c'est mauvais... Comme si quelque chose s'était essoufflé ou comme si ma rage d'écrire avait une source si violente que toute retranscription écrite devenait aussitôt risible. Bon... j'en suis à un tiers, plus qu'à refaire deux fois la même chose. Mais à peine je me fais cette réflexion que je sursaute en entendant qu'on s'adresse à moi.

-Oh, Maisie, je ne t'ai pas du tout vue arriver
, j'admets avec un léger sourire. Et pour cause, il aurait fallu pour cela que je lève les yeux de mes épreuves et que je prête attention à ce qui m'entoure. Tu vas bien ? Tu veux t'installer à ma table ? Après tout, ça peut être l'occasion de bavarder un peu, et puis à moi, ça m'obligera à faire une pause, sinon j'y serai encore demain matin. Désolé, j'ai toujours tendance à m'étaler quand je travaille.

Tout en prononçant ces mots, je rassemble les pages éparpillées un peu partout sur la table (en faisant gaffe à la pagination, quand même, c'est la moindre des choses) en un grand tas de feuilles que je glisse sur le côté de la table afin de nous faire de la place. Déjà, on y voit plus clair. Je jette un oeil au fond de café forcément froid que j'ai abandonné dans ma tasse. Cela va aussi être l'occasion de me reprendre à boire.

-Tu voudras un thé ? Un café ? Je t'invite !



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 303
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Sa folie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeSam 15 Fév - 9:27

L'amitié est lente à mûrir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie n’avait pas du tout envie d’interrompre Henry dans son travail, parce qu’il était assez évident qu’il était en pleine concentration et en plein travail, mais en même temps, elle aurait trouvé cela un peu déplacé de ne pas aller le saluer alors qu’elle l’avait vu. Après tout, elle appréciait beaucoup Henry. C’était quelqu’un qu’elle connaissait depuis longtemps, un peu comme Bradley, à la différence qu’avec Henry, il n’y avait pas eu cette espèce de cassure au fil des années. Ils avaient continué de se croiser avec Henry, de se voir parfois, et de prendre le temps de discuter tous les deux. Mais d’une manière générale, Maisie appréciait les deux frères Fitz.

D’autant plus que maintenant, ils œuvraient pour la même victoire. Henry faisait partie de la résistance, donc ils travaillaient ensemble, depuis que leurs deux groupes avaient été assemblés. Henry faisait partie des membres de la résistance en qui Maisie plaçait le plus de confiance, et d’espoirs, parce qu’il était plus mûr, et parce qu’elle le connaissait depuis un moment, et ce n’était pas plus mal qu’elle ne soit pas composée que de petits jeunes.

-Oh, Maisie, je ne t'ai pas du tout vue arriver. Tu vas bien ? Tu veux t'installer à ma table ? Désolé, j'ai toujours tendance à m'étaler quand je travaille.

Maisie ne lui en voulait pas du tout de ne pas l’avoir remarquée, après tout, il était concentré sur ce qu’il faisait, donc c’était totalement compréhensible. Néanmoins, elle se sentait un peu gênée de l’interrompre, et elle avait l’impression de le déranger. Ce n’était peut-être pas le cas, mais Maisie avait plutôt tendance à tout le temps se convaincre que sa présence dérangeait tout le monde.

-Tu voudras un thé ? Un café ? Je t'invite !

Elle s’installa cependant en face d’Henry, puisque ce dernier le proposait. De son côté, elle n’avait absolument aucune raison de refuser, et puis, cela lui ferait également plaisir de discuter un peu avec Henry. Mine de rien, cela commençait à faire un moment qu’ils ne s’étaient pas vus dans des conditions propices à une conversation un peu moins grave et sérieuse qu’en temps normal.

« Je veux bien un thé, merci. Mais je ne veux pas t’interrompre dans ton travail, tu avais l’air concentré, et occupé. »

black pumpkin

_________________

- Il y a toujours un combat à mener, une cause à défendre -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 624
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeMer 19 Fév - 10:42





 

Maisie & Henry

“ L'amitié est lente à mûrir  ”
S'
il y a bien une chose dont je suis ravi, c'est de ne pas avoir la possibilité de me voir pendant que je travaille. J'en ai déjà eu quelques échos, et je crois que ce n'est pas très glorieux. Des feuilles éparpillées partout, de l'encre partout sur ma main (quand elle ne s'est pas trouvé un chemin miraculeux jusqu'à mon visage), moi qui grommelle des mots incompréhensibles parce que j'aurais été incapable de garder mes pensées dans ma tête.

Tu m'étonnes que je devais avoir l'air concentré. Mais avoir l'air concentré ne signifie pas être à son avantage. Non, pour le coup, je préfère ne pas trop y réfléchir. Et ne plus réfléchir quelques instants, tant qu'à faire, pour tout dire. Je crois que la venue de Maisie tombe à pic, elle m'oblige à lever le nez (et le pied) et c'est quelque chose qui ne peut absolument pas me faire de mal. Donc en ce qui me concerne, je ne me sens pas dérangé, et je ne voudrais surtout pas que mon interlocutrice s'imagine qu'être ainsi dérangé me pose le moindre problème. Ce n'est pas le cas du tout, c'est même tout l'inverse.

-Au contraire, j'ai grand besoin d'une pause, tu arrives à point nommé.
Je considère un instant les pages que j'ai entassées dans un ordre approximatif. D'ailleurs j'aurais déjà dû m'arrêter depuis un moment, quand je force trop, je fais vraiment n'importe quoi.

Encore plus quand je ne suis pas satisfait de mon travail, comme c'est le cas à l'heure actuelle. Enfin, passons... Je détourne le regard le temps d'attirer l'attention d'un serveur à qui je commande un thé et un café bien chaud. Voilà qui ne me fera pas de mal, et à elle non plus, sans doute. En même temps, une bonne boisson chaude est toujours réconfortante, peu importe les circonstances, c'est en tout cas ce que j'ai toujours pensé, en ce qui me concerne.

-Alors, comment vas-tu ?
je lui demande, entrée en matière classique mais après tout logique, même si elle n'induit pas forcment de réponse franche de la part de son interlocuteur. Sur ce point, j'en sais quelque chose.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 303
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Sa folie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeDim 15 Mar - 9:21

L'amitié est lente à mûrir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie n’avait pas du tout envie de déranger son ami. Elle voyait bien qu’il était en plein travail, et elle n’y connaissait pas grand-chose, en écriture, mais elle se doutait que quand on avait de l’inspiration, il ne fallait pas la brider, parce qu’il était possible qu’elle ne revienne pas. Certes, Henry ne semblait pas fâché, mais elle savait qu’il était quelqu’un de vraiment gentil, alors il n’osait peut-être pas signifier qu’elle était en train de déranger…

Oui bon, elle voyait un peu tout, tout noir, mais elle n’y pouvait rien, c’était plus fort qu’elle. Mais il fallait tout de même qu’elle croit Henry, si jamais il s’avérait qu’elle ne le dérangeait vraiment pas, elle n’avait pas de raison de remettre sa parole en doute. Elle ne pourrait pas dire qu’elle connaissait Henry par cœur, mais ils s’étaient déjà côtoyés, et cela même avant ces histoires de Résistance. Elle connaissait peut-être un peu mieux Bradley qu’Henry, même si Bradley n’était pas non plus un livre ouvert pour elle, mais cela ne faisait rien, elle appréciait tout de même Henry.

-Au contraire, j'ai grand besoin d'une pause, tu arrives à point nommé. D'ailleurs j'aurais déjà dû m'arrêter depuis un moment, quand je force trop, je fais vraiment n'importe quoi.

Elle lui adressa un petit sourire. Elle ne pouvait pas vraiment le contredire, il savait définitivement mieux qu’elle dans quelles conditions il travaillait le mieux. Maisie avait lu quelques livres de Henry, comme ça, par curiosité, et elle avait vraiment apprécié. Elle aimait beaucoup son style, et ce qu’il racontait. Il n’exerçait vraiment pas une profession facile, mais il était très bon dans son domaine. Ce n’était que son avis, mais l’avis des lecteurs était important, alors elle estimait que cela avait tout de même un léger poids. Et elle était sûre qu’elle était loin d’être la seule à avoir cette opinion-là.

-Alors, comment vas-tu ?

Oula, question habituelle, mais que Maisie détestait. Soit elle mentait, la plupart du temps, et quand dans de rares cas elle disait la vérité (avec certaines personnes seulement) elle devait ensuite se confondre en explications. Mais bon, elle devait passer par cette question à chaque fois qu’elle voyait quelqu’un, alors elle avait l’habitude, mais elle était en général pressée de passer à autre chose.

« Je vais bien, un peu fatiguée, mais ça va je ne me plains pas. Et toi ? Tu m’as l’air bien occupé par ton boulot. »

black pumpkin

_________________

- Il y a toujours un combat à mener, une cause à défendre -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 624
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeLun 16 Mar - 11:11





 

Maisie & Henry

“ L'amitié est lente à mûrir  ”
F
atiguée, elle a l'air de l'être, effectivement, même si je n'y avais pas vraiment prêté attention avant qu'elle ne me le dise. Je peux être observateur au sujet de plein de choses et passer à côté de pures évidences, ce pourrait presque être ma marque de fabrique, d'ailleurs. Je ne lui demande pas les raisons de sa fatigue.

Elle peut me les dire si cela lui chante, bien sûr, mais je me doute que ça peut être quelque chose de personnel, et nous ne sommes pas si proches que ça, pas assez en tout cas pour que je l'interroge au sujet de ce genre de choses. Elle ne se plaint pas, c'est le principal. En même temps, Maisie n'a pas l'air du genre à se plaindre en règle générale. C'est le genre, à mon humble avis, à tout garder pour elle. Même si elle devait avoir des raisons de se plaindre, elle ne le dirait pas. Ou en tout cas, c'est sûr qu'elle ne me les dirait pas à moi, et je ne la blâmerais pas pour cela.

Elle me retourne la question. C'est vrai que je dois avoir l'air sacrément studieux, avec ma pile de parchemins éparpillés. Dans mon processus d'écriture, je suis rarement aussi sérieux, mais la phase de correction et de réécriture, c'est une étape à part entière.

-On peut dire ça, oui,
je réponds avec un léger sourire. Enfin, j'ai fait le plus gros, techniquement. Mais ce bouquin m'a donné plus de fil à retordre que la plupart de mes autres ouvrages.

Parce que je ne suis plus du tout dans le même état d'esprit qu'au moment où j'en ai entamé l'écriture, et ça se ressent. C'est inégal, et même assez brouillon par instant, j'ai l'impression. Pourtant, on estime le résultat assez satisfaisant pour être publiable. Je ne sais pas trop si c'est vraiment le cas ou si c'est juste mon nom sur la couverture qui suffit aux uns et aux autres. Dans tous les cas, même si je pense que ce sera un livre à part dans ma bibliographie, je ne suis pas spécialement sûr de pouvoir prétendre en être fier en quoi que ce soit. En fait, c'est évident, je nele suis pas.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 303
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Sa folie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeVen 1 Mai - 19:16

L'amitié est lente à mûrir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Mine de rien, Maisie est tout de même contente de tomber sur Henry. Elle ne le voyait pas extrêmement souvent, parce qu’ils avaient des vies très différentes, mais il y avait tout de même des choses qui les rapprochaient, comme leur combat contre Voldemort. Bon, Maisie n’avait jamais été très enthousiaste à l’idée de faire équipe avec la Résistance, mais pour le moment, cela ne leur avait pas porté préjudice, alors tant mieux si elle s’était trompée.

Quoiqu’il en soit, elle était bien contente de pouvoir échanger quelques mots avec Henry. Elle le connaissait depuis des années, mais ils n’étaient pas non plus les meilleurs amis du monde, mais elle savait tout de même l’apprécier, et elle imaginait que c’était la même chose de son côté. Ou alors, il était simplement trop poli et gentil pour ne pas montrer qu’elle le gênait. Mais comme il lui avait assuré que ce n’était pas le cas, alors elle allait le croire, puisqu’elle n’avait aucune raison de remettre sa parole en doute.

En tout cas, elle espérait qu’ils puissent tous les deux passer un bon moment. Mais il n’y avait pas de raison que cela ne soit pas le cas. A moins bien sûr que son double décide de se pointer, mais elle ne préférait ne pas songer à des scénarios catastrophes tout de suite, elle voulait profiter de ce moment.

-On peut dire ça, oui. Enfin, j'ai fait le plus gros, techniquement. Mais ce bouquin m'a donné plus de fil à retordre que la plupart de mes autres ouvrages.

Maisie n’y connaissait absolument rien en écriture. Jamais elle n’avait écrit de livre, et elle ne comptait pas le faire un jour. Elle n’avait sans doute aucun talent pour cela, et elle préférait donc laisser cela aux autres, surtout qu’elle n’aurait rien à raconter. Mais Henry, ce n’était pas la même chose. C’était son métier, et il le faisait avec brio. Du moins, c’est l’avis qu’elle avait là-dessus. Elle ne savait pas donc pas ce que cela voulait dire vraiment de faire le plus gros, mais elle estimait que cela devait signifier qu’il ne lui restait qu’un travail d’ajustement, et de peaufinage, mais elle se trompait peut-être.

« Pour une raison particulière ? Je suis en tout cas convaincue que ce sera encore un très bon livre. J’ai toujours beaucoup apprécié ta plume. »

black pumpkin

_________________

- Il y a toujours un combat à mener, une cause à défendre -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 624
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeLun 4 Mai - 14:54





 

Maisie & Henry

“ L'amitié est lente à mûrir  ”
F
Pour une raison particulière, on peut le dire, parce que les circonstances de l’écriture de ce livre ont été particulières, j’appartiens à cette école d’écrivains qui estiment que tout ouvrage est politique, que même la fiction doit être attentive au message qu’elle veut prodiguer, avec d’autant plus de soin que la parabole peut ancrer le message de façon inconsciente. Alors dans chacun de mes romans, il y a toujours un peu, voir beaucoup de moi.

Mais si à travers mes personnages et les situations auxquelles je les expose, j’élabore un parallèle plus universel qui peut trouver écho en chacun, je ne parle jamais de moi. Mes opinions, quelques une de mes expériences, mais je ne veux pas tomber dans l’écueil de ces auteurs qui deviennent presque naturellement les héros de leurs propres ouvrages. Dans tous les cas, ce serait singulièrement absurde : je n’ai rien d’un héros. Mes histoires n’intéresseraient personne. Pourtant, j’ai mis beaucoup de moi dans ce dernier ouvrage, plus que je ne l’avais jamais fait. Et par certains aspects, cela m’a épuisé. Je n’en ai pas encore totalement fini, mais nous sommes sur la dernière ligne droite, cette œuvre ne m’appartient déjà presque plus, mais m’en séparer est un déchirement plus évident que ça ne l’a été pour mes opus précédents.

-Je te remercie,
réponds-je tout d’abord au compliment de Maisie, qui affirme avoir toujours apprécié ma plume.

M’a-t-elle toujours lu ? Et attentivement ? Je ne sais rien, mais je prends son compliment pour ce qu’il est, et ça reste, dans tous les cas, quelque chose qu’il est toujours très agréable d’entendre, peu importe les circonstances, au final.

-Disons que cet ouvrage est… mon plus personnel. C’est difficile à expliquer, j’imagine que ça ne se remarquera même pas à la lecture, d’ailleurs. Mais…
Je ne finis pas ma phrase. Un auteur qui se perd dans ses mots. C’est de mieux en mieux. Je t’en offrirai un exemplaire quand il sera sorti, si tu veux. Je te jure que ce n’est pas pour me vanter, mais je pense que le sujet serait capable de t’intéresser.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 303
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Sa folie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeJeu 16 Juil - 16:41

L'amitié est lente à mûrir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie ne tentait pas du tout de le brosser dans le sens du poil. Ni de le flatter inutilement. Elle était juste sincère. Son avis n’avait peut-être pas grande valeur, elle n’était pas critique littéraire, et elle ne pouvait pas non plus dire qu’elle avait dévoré des centaines de livres. Elle avait eu une carrière très chronophage, même si elle s’était achevée assez prématurément. Depuis qu’elle n’était plus Auror, elle avait eu plus de temps pour elle, du temps à tuer, alors elle avait pris le temps de lire. Mais bon, elle n’était pas non plus une bibliothèque ambulante.

Mais pour autant, elle appréciait échanger avec les auteurs. Elle n’en avait pas spécialement l’occasion très souvent, mais puisqu’elle en connaissait un, c’était toujours ça de pris. Et Henry était un très bon auteur pour elle, elle était sincère quand elle lui disait qu’elle avait toujours beaucoup apprécié sa plume. C’était le cas. Elle appréciait sincèrement sa façon d’écrire, et elle avait beaucoup apprécié chacun des ouvrages qu’elle avait lus et qui étaient signés d’Henry. Mais elle comprenait qu’il soit un peu sous pression, ou soucieux de ne pas proposer quelque chose qui le satisfaisait. Après tout, on était souvent les plus intransigeants et les plus durs avec nous-mêmes.

-Je te remercie. Disons que cet ouvrage est… mon plus personnel. C’est difficile à expliquer, j’imagine que ça ne se remarquera même pas à la lecture, d’ailleurs. Mais… Je t’en offrirai un exemplaire quand il sera sorti, si tu veux. Je te jure que ce n’est pas pour me vanter, mais je pense que le sujet serait capable de t’intéresser.

Un ouvrage plus personnel, cela ne la surprenait pas tant que ça. Parce qu’elle savait que la vie d’Henry avait été plus mouvementée qu’en temps normal, ces derniers mois. Après tout, l’écriture était aussi une sorte de thérapie, et s’il voulait délivrer un message en plus de cela, c’était l’un des moyens les plus efficaces. S’il avançait que cet ouvrage devrait lui plaire, elle se fiait à son jugement. Elle ne trouvait pas cela prétentieux de sa part, elle pensait qu’il était convaincu de ce qu’il disait. Elle lui adressa un sourire bienveillant, et un brin taquin.

« Avec plaisir. Et entre nous, tu peux très bien te permettre de te vanter si l’envie te prend. Je ne le répèterais pas ne t’inquiète pas, je ne voudrais pas porter atteinte à ta réputation. »

black pumpkin

_________________

- Il y a toujours un combat à mener, une cause à défendre -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 624
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeLun 20 Juil - 9:39





 

Maisie & Henry

“ L'amitié est lente à mûrir  ”
C
ertains estimeront que je suis imbu de ma personne, et je ne pourrais pas réellement le leur reprocher. Je reconnais sans difficulté qu'il est plus simple d'admettre que l'on est bon dans son travail quand on fait un travail, disons, moins artistique. L'art est par essence quelque chose d'infiniment subjectif, et par conséquent, toute opinion peut s'entendre à ce sujet, les plus négatives comme les plus élogieuses. En termes d'écriture, il y a quelques critères objectifs, bien sûr, comme les références exploitées, la qualité orthographique et grammaticale, l'usage des figures de style, la cohérence narrative. Mais pour le reste, chacun en retire ce qu'il veut. Je suis fier de mon travail et j'estime que je le fais bien. Même si je ne demande à personne de penser la même chose en retour.

-Je pense que ma réputation est déjà faite dans tous les cas
, je réponds avec un sourire. Je ne me fais pas beaucoup de souci pour ça.

Je n'ai dans tous les cas pas grand-chose à faire de ma réputation, pour tout dire, je n'en ai même rien à faire du tout. Bien sûr, je suis comme n'importe qui, j'apprécie être aimé, je préfère les critiques positives aux critiques négatives, et je peux prendre ombrage de certaines remarques un peu acides, mais j'ai suffisamment foi en mon travail pour en faire une affaire d'état. Et à ce stade de mon travail, je ne pense pas que ça pose encore beaucoup de souci.

-Bon, et toi, alors ?
dis-je en disant de trahir un instant l'égotisme auquel je prétends en m'intéressant à mon interlocutrice car, concrètement, depuis tout à l'heure, on ne fait parler que de moi... enfin, de mon dernier ouvrage, mais parler de mes livres, c'est parler de moi, d'une manière détournée certes, mais de moi tout de même. Comment ça se passe, ton travail ?

Elle m'a dit qu'elle était fatiguée. Et je n'ai aucun mal à croire qu'elle doit avoir du travail par-dessus la jambe à l'heure actuelle, mais justement, pouvoir rentrer dans le détail, en tout cas dans le détail qui m'est accessible et déballer un peu, je suis bien placé pour savoir que cela fait du bien.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 303
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Sa folie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeLun 21 Sep - 8:39

L'amitié est lente à mûrir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie était tout de même admirative du travail de Henry, et de tous les auteurs d’une manière générale. Ecrire, ce n’était vraiment pas quelque chose qu’elle pourrait faire. Déjà parce que son inspiration n’allait pas loin, et ensuite, parce qu’après trois mots, elle ne saurait déjà plus quoi écrire. Sans oublier que les trois mots écrits seraient d’une qualité lamentable. Alors… non, ce n’était pas pour elle. Mais c’était une très bonne chose que ce soit la voie pour certains autres, qui avaient un réel talent, comment Henry. Même si elle concevait que parfois le talent ne suffisait pas, et que cela restait quelque chose de très difficile. Elle en était totalement consciente.

-Je pense que ma réputation est déjà faite dans tous les cas. Je ne me fais pas beaucoup de souci pour ça.

Il n’avait pas tort, ce n’était pas un tout jeune écrivain, alors, le public le connaissait. Mais la presse à scandales n’était cependant jamais loin. Et si elle pouvait avoir une victime à se mettre sous la dent, elle n’hésitait pas. Le fait que Henry soit l’oncle de Pomona Fitz, une des criminels officiels de la mort de l’ancien ministre n’avait pas dû l’aider non plus. Mais bon, tout cela était présenté sous le signe de la plaisanterie, et la légèreté, mais cela n’empêchait pas qu’il y ait tout de même un fond de vérité dans leur discussion. Mais Maisie n’était pas la meilleure pour avoir des conversations légères, c’était plus simple pour elle avec les gens qu’elle connaissait bien.

-Bon, et toi, alors ? Comment ça se passe, ton travail ?

Maisie n’avait pas retravaillé depuis qu’elle avait quitté le bureau des Aurors. Elle n’était pas assez stable pour un emploi, et il n’y avait rien qui la tentait. Et aussi horribles ses parents avaient pu être avec elle, ils lui avaient tout de même laissé un bel héritage, qui assurait ses besoins pour le restant de ses jours, alors elle n’avait pas besoin de travailler pour ça. Elle ne tournait cependant pas en rond, il y avait l’Ysbridion, la Résistance… tout ce qui allait avec.

« Eh bien, en fait je ne travaille plus depuis longtemps maintenant mais… ça va. »

black pumpkin

_________________

- Il y a toujours un combat à mener, une cause à défendre -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 624
Humeur :
L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitimeVen 25 Sep - 10:27





 

Maisie & Henry

“ L'amitié est lente à mûrir  ”
A
h. Bon. Quand il faut mettre largement les pieds dans le plat, on peut compter sur moi, manifestement. En même temps, il aurait fallu que je réfléchisse plus d'une fraction de seconde avant d'ouvrir la bouche. On pourra dire et penser ce qu'on veut de mon talent d'écrivain, mais on sera forcé de remarquer que je manque bien souvent de jugeote, c'est ainsi. Ce n'est pas grave, je n'ai pas l'impression qu'elle m'en tienne rigueur, et heureusement.

Mais tout de même, je dois à la fois donner l'impression d'être un abruti et d'être complètement désintéressé, mais peu importe, je vais garder contenance et ne pas trop montrer mon embarras. Elle n'a pas l'air de m'en vouloir d'être à ce point mal informé, on va dire que c'est déjà ça, n'est-ce pas ? Je me demande si elle ne regrette pas de ne pas avoir l'opportunité de travailler, mais c'est un terrain sur lequel je ne vais pas m'engager, je pense qu'il vaut mieux laisser à cette conversation un semblant de légèreté.

-Désolé, je suis vraiment à côté de la plaque. Après, l'absence de travail officiel ne veut pas spécialement dire absence de labeur, je te vois mal passer tes journées à te tourner les pouces.


Autant tourner les choses différemment, car finalement, son "ça va" ne m'apprend pas grand-chose, et si ma question ne peut pas s'appliquer à son travail, elle peut néanmoins s'appliquer à sa vie de manière générale. L'essentiel, c'est de toute façon d'ouvrir la conversation, et de se donner l'occasion de mieux connaître. Si cette discussion doit d'ailleurs nous révéler quoi que ce soit, c'est qu'on a pas mal de choses à apprendre l'un de l'autre.

Pas que ce soit une nécessité non plus, mais dans le cadre d'une conversation, ça reste plus agréable que de se regarder en chiens de faïence. Le plus simple, c'est encore de raccorder les wagons, puisque, manifestement, il nous en manque, et de faire ça comme il se doit. Et je pense que nous avons tout le temps devant nous pour nous y intéresser et nous en soucier.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est lente à mûrir (Maisie)   L'amitié est lente à mûrir (Maisie) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amitié est lente à mûrir (Maisie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-