AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMar 14 Jan - 16:59

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était toujours autant surmené par le travail, mais ça ne le dérangeait pas. Même, cela l’arrangeait. Il n’avait pas très envie de penser à autre chose pour le moment. Le contre-coup de la joie ressentie d’avoir une fille était passée, et Thésée se sentait un peu désabusé. Au final, il se retrouvait avec une enfant, qui n’en était plus une, de presque trente ans, qu’il connaissait à peine, et… ce n’était pas facile. Il tentait de faire le tri entre ses émotions, mais tout avait tendance à s’emmêler. Parfois il était furieux contre Wilhelmina pour ne lui avait rien dit avant aujourd’hui, parfois parce qu’elle lui avait tout dit, et parfois, il ne lui en voulait pas du tout.

Il n’avait d’ailleurs pas revu cette dernière depuis la dernière fois. Non pas qu’il fuyait, mais… il n’avait pas vraiment eu le temps, ou plutôt, il n’avait pas pris le temps de le faire. Parce qu’il n’était pas encore très clair avec la situation, et aussi avec ses sentiments. Il ne savait pas vraiment pourquoi il l’avait embrassé. Si c’était l’alcool, le choc ou… autre chose. Il n’avait pas envie de la voir sans avoir les idées claires, parce qu’il n’avait pas envie de dire, ou de faire n’importe quoi. Et puis, la femme ne s’était pas manifestée non plus donc… il avait encore le temps de réfléchir un peu à tout ça.

Mais pas maintenant, et pas ici. Pour l’heure, il préférait se concentrer sur son travail, d’autant plus qu’il y avait beaucoup à faire. Il avait toujours de nombreux dossiers sur lesquels plancher, au moins, il n’avait pas de quoi s’ennuyer. Mais il savait aussi que la surchauffe n’était pas franchement conseillée, il avait besoin de prendre une pause, et un thé ne serait clairement pas de refus à l’heure actuelle.

Il consentit donc à quitter son bureau pendants quelques instants, afin de se rendre à l’espace détente de l’étage, espérant qu’il n’y ait pas trop de monde, mais cela allait. Tout le monde était très occupé ici. Thésée se servit donc un thé, puis s’installa à une des tables, pour souffler un peu. Il pourrait très bien le boire dans son bureau, mais il préférait souffler un peu à l’extérieur de ce dernier, afin d’avoir une véritable coupure. Il fut cependant surpris d’apercevoir Henry Fitz. Il avait probablement ses raisons pour être ici, et cela ne le regardait pas forcément, mais c’était tout de même surprenant.

« Bonjour Henry. C’est surprenant de te voir ici, comment vas-tu ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 441
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMer 15 Jan - 12:51





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
B
on, j'ai le sentiment d'être venu pour rien. Enfin ce n'est pas entièrement vrai, puisqu'à la base, je devais me rendre au ministère pour honorer un rendez-vous avec un sorcier susceptible de me donner quelques informations afin d'étoffer l'un des personnages de mon prochain roman (et le rendez-vous s'est plutôt bien passé d'ailleurs), mais en venant au ministère, ce n'est pas vraiment cette intention qui primait dans mon esprit. Je m'étais dit que j'en profiterait pour parler un peu avec Christopher. Discussion qui me semble assez nécessaire, vu les derniers événements, qui me mettent dans une position plutôt délicate, je dois bien le dire.

J'en veux à Pomona de me mettre dans cette situation, et en même temps, je m'en veux de ne pas lui en vouloir assez. Avec cet article de journal qui pourrait bien tout faire capoter, je pressens qu'elle va faire une connerie, et je ne sais pas exactement de quelle manière l'empêcher sans simplement trahir la promesse que je lui ai faite à contrecoeur. Christopher aurait été là, j'aurais probablement tout balancé pour compenser mon état de nerfs. Mais il n'est pas là, et je me retrouve le bec dans l'eau. Alors, pour compenser la situation, j'ai choisi de prendre mes aises (et quelques vieilles habitudes) et de traînailler un peu dans la salle de repos des Aurors. Un bon café, et je file d'ici. Ou bien ça va peut-être attendre, en fin de compte. Car Thésée vient d'entrer et de remarquer ma présence.

-Bonjour Thésée. J'avais quelques affaires à régler au ministère, et je voulais en profiter pour croiser Christopher, mais apparemment, je l'ai manqué,
je lui résume rapidement. Alors tant qu'à faire, je me suis dit que j'allais en profiter pour boire une ou deux tasses de café à l'oeil, j'ajoute dans un sourire. Sinon, on fait aller. C'est la meilleure manière de résumer les choses. Personne, dans tous les cas, ne s'attend à ce que j'aille franchement bien, dans les circonstances actuelles. Et toi, comment vas-tu ? Pas trop débordé ?

J'imagine que oui, avec la situation du moment, il doit à peine avoir le temps de souffler.





         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeSam 15 Fév - 10:55

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée avait beau avoir l’habitude d’être surchargé de travail, il avait tout de même besoin de faire des pauses parfois, surtout que son esprit était encombré de mille et unes choses, et que cela pouvait avoir des répercussions sur son travail. Et ce n’était pas du tout ce qu’il souhaitait, il ne voulait pas que son travail soit pollué par ses questionnements internes. Il avait pensé à prendre quelques jours, suite à l’annonce de Wilhelmina et la discussion qu’il avait eu avec Agrippine mais finalement, il avait décidé de tout de même venir travailler, parce qu’il y avait énormément à faire, et que ruminer n’était pas du tout dans les habitudes de Thésée.

Au final, il était content d’être venu travailler, puisqu’il réussissait à mobiliser assez de concentration pour pouvoir avancer sur ses dossiers. C’était le principal. Thésée n’en manquait pas, comme d’habitude, et il ne comprenait pas pourquoi il y avait autant de crimes qui se perpétuaient, alors que les cellules d’Azkaban se remplissaient de mages noirs. Il y avait un problème quelque part. Soit la justice n’était pas assez ferme, soit être mage noir était un effet de mode. Dans les deux cas, il fallait y remédier. Enfermer des gens pour les libérer après pour la simple et unique raison qu’on pense qu’il ne recommencera plus, ça ne marchait que très rarement. Mais il décidait de mettre tout cela de côté le temps d’un café, d’autant plus qu’il n’était plus seul.

-Bonjour Thésée. J'avais quelques affaires à régler au ministère, et je voulais en profiter pour croiser Christopher, mais apparemment, je l'ai manqué. Sinon, on fait aller. Et toi, comment vas-tu ? Pas trop débordé ?

Thésée hocha la tête, il comprenait que ce n’était pas facile pour Henry, avec la mort de sa nièce. Thésée ne se positionnait toujours pas par rapport avec cette histoire, d’autant plus qu’il avait rouvert le dossier à la demande de Bradley Fitz, mais les choses ne s’arrêtaient pas là, puisqu’un article était paru sur la possible apparition de Pomona. Thésée n’y croyait pas, parce qu’il ne voyait pas comment elle pourrait être en vie. Et puis, il n’avait jamais aimé les journaux, pour lui ce n’était qu’un tissu de mensonges, qui cherchaient les scandales pour faire de l’argent. Quoiqu’il en soit, cela devait probablement remuer le couteau dans la plaie, concernant Henry.

« Christopher n’est pas là aujourd’hui. Débordé toujours autant, c’est le métier qui veut ça même si je fois admettre que c’est parfois démoralisant. Comme si tout ce qu’on faisait ne servait à rien. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-