AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Dim 27 Juin - 3:52

Pip’s arrête immédiatement ! Je ne joue plus là !

Fit une voix agacée dans la pénombre ambiante qui entourait le lac depuis plus d’une heure déjà. Cette voix appartenait a une blond de serpentard, blonde qui essayait envers et contre tout de calmer la chauve-souris qui volait autours d’elle joyeusement et a grande vitesse tout en piaillait jovialement, s’amusant beaucoup au contraire de sa maitresse qui essayait de stopper l’animal bien trop bougeant… C’était ça le problème de ne pas aimer les chouettes et hiboux, il fallait bien trouver autre chose pour envoyer ses courriers, sauf que Pip’s, la Craseonycteris thonglongya que Lestat avait offert à sa fille était vraiment infernal… Pour peu, on aurait dit un insecte qui tournait autour de Miyria, mais aussi difficile que ce soit à croire, c’était bien une chauve-souris miniature et intenable. Pratique non ? En besoin elle peut même la mettre dans sa poche, enfin pour ça il fallait déjà qu’elle lui mette la main dessus, car c’est bien là le problème, cette petite chose était inattrapable et Miyria prenait toujours trois heures pour envoyer un courrier, courrier qu’elle était déjà obligée de rétrécir pour être sûre que la petite chose puisse le porter sans mourir d'épuisement…

Elle aurait pu utiliser un sort ou même l’attraper d’un geste rapide de la main, mais elle était si petite que Miyria craignait à chaque fois de lui faire du mal, résulta elle se retrouvait à supporter les bêtises de la petite bête jusqu’à ce qu’elle se décide à obéir. Mais Pip’s était si content que sa maitresse l’utilise à nouveau qu’il ne pouvait s’empêcher de vouloir la communiquer à Miyria, qui restait totalement hermétique, légèrement agacée et blasée tout à la fois. Il se calmera se disait-elle, il suffit d’attendre… Mais que l'attente pouvait être longue parfois, surtout quand on pressait d'envoyer le courrier à son destinataire...

Dans un soupire de résignation. Elle ouvrit de nouveau sa lettre après lui avoir redonné sa forme initial pour surveiller qu’il n’y manquait rien, après tout c’était à son père qu’elle écrivait, une tournure de phrase mauvaise et elle pouvait dire adieu à la requête qu’elle lui formulait, il lui enverrait un lettre prétextant pour n'importe quelle raison qu'il ne pourrait pas l'aider, et elle n'aurait plus qu'à argumenter sur trois pages le comment du pourquoi il fallait à tout prix qu'il le fasse...

    « Père,

    Je vous remercie pour l'envoie du Flèche d'argent en parfaite état du mois dernier, j'ai pu grâce à lui participer à la course de balais annuelle de Poudlard, mais si cela ne vous dérange nullement, je vous narrerais ceci dans une lettre ultérieur. Récemment, de nouveaux élèves sont arrivés à Poudlard, ils prétendent venir de Salem, une école d’Amérique sorcière. Cependant, à ce que j’ai pu comprendre, ils restent très peu enclins à répondre à nos questions concernant le sujet, ce qui laisse planer un doute sur leurs réelles origines.

    N’imaginez pas un instant que toute cette histoire me touche d’une quelconque façon, cependant je consente au fait d’être intriguée par toute ceci, et que voulant dissiper les zones d’ombre, je viens à solliciter votre aide. C’est pour cette raison que je vous formule la requête suivante, je vous serez infiniment obligée si vous accepter de m'octroyer votre assistance, bien que vous savez mon affection pour vous est déjà entièrement acquise.

    Au vu de votre fonction dans le ministère sorcier, je ne doute pas un instant qu’il vous est aisé de pouvoir acquérir à ce genre d’information. Pourriez-vous, je vous en conjure, savoir si Salem nous à vraiment envoyé six nouveaux élèves récemment ? J’ai la sourde impression que toute vérité n’est pas dite…

    Je me permets d’espérer une réponse rapide de votre part. En attendant d'avoir le plaisir de vous lire dans les délais les meilleurs, je vous prie de croire père, en mes sentiments les plus sincères.

    Votre dévouée fille,
    Miyria Alliane. »


Certes, des lignes et des lignes pour au final dire deux choses, mais dans les familles de sang pur c’est ainsi que les choses se passe, beaucoup de protocole pour pas grand-chose, et même si tout cela agaçait Miyria, elle n’en disait rien, se pliant docilement aux coutumes d’Angleterre, surtout comme quand dans le cas présent elle y avait quelque chose à gagner. Il fallait avouer que toute cette histoire la tracassait plus qu'elle ne voulait l’admettre. Elle s’entendait bien avec Prudence, certes, mais leurs conversations étaient toujours évasives, et Miyria avait finit de comprendre que quelque chose n’allait pas après sa rencontre avec Black une nuit mouvementé. Son père s’occupait au ministère de tout ce qui concernait les ententes et affaires avec les autres ministères magique, pour lui ce serait un jeu d’enfant d’apprendre tout cela, mais encore fallait-il qui daigne répondre à sa fille. Étrangement, bien qu’il se montrait assez distant avec elle, il lui achetait tout ce qu’elle lui demandait et lui envoyait tout ce qu’elle souhaitait, avec le temps Miyria s’était dit que son père n’était tout simplement pas capable d’exprimer de l’affection pour une enfant dont il avait fait le deuil pendant 10 ans, et que de répondre à toutes ses demandes était une façon comme une autre de lui prouver son affection… Elle aurait quand même préférée des mots, pour se rassurer peut-être...

Au final, elle préférait se dire ça plutôt que de penser qu’il ne l’aimait pas et répondait à toutes ses demandes pour qu’elle lui fiche la paix, cela faisait trop mal… Elle n’avait jamais été aimée par sa mère, s’il devait en être de même pour son père, Miyria aurait du mal à le gérer, elle le savait, même si de son coté elle était toujours mal à l'aise face à cet homme, elle faisait tout son possible pour lui plaire et monter dans son estime…

Soupirant gentiment, elle fit rétrécir la lettre et jeta un regard amusée a sa chauve-souris portatif qui tournait toujours joyeusement, bah, elle pouvait bien tourner si ça l’amuse, Miyria avait encore un peu de patience finalement…

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Dim 27 Juin - 19:11

Jo avait passé une mauvaise journée, mais heureusement, ce n'était pas non plus une trés mauvaise journée. Mais on pouvait pas dire non plus que c'est une bonne journée.
Cela avait commencé ce matin, la malchance s'était acharné toute la journée sur la pauvre jeune fille. D'abord, elle arrive en retard à son cour, et se retrouve en retenue pour demain soir. Encore ça ce n'est pas trop grave, c'est vrai c'était déjà arrivé une ou deux fois.

Mais aprés le déjeuner, elle a été un peu malmené par une bande de Gryffondor. A quand ils sont tous seul, il ne font pas grand chose, mais quand ils sont en bande, ils se croient les meilleurs... Tu parles d'un courage^!
Ils lui ont dit des choses pas trés gentils. Jo comme à son habitude, les avait ignoré. Mais cela ne les avaient pas arrêté pour autant. Mais heureusement, aprés la pause de midi, ils ont du la laisser tranquille.

Et comme si ça ne suffisait pas, enfin de journée, elle était dérangée par une autre Gryffondor, encore!
Décidement, ils ne la laissent jamais tranquille, pourtant de son côté, elle les laisse en paix, et les ignore. Ils n'ont pas intérêt à l'embêter une fois de plus, sinon, elle allait leur jeter un sort, et tant pis pour les retenues qu'elle aurait.

Mais maintenant, la journée était finie, et c'était tant mieux. Elle soupira et avança vers le lac, pour réfléchir à ce qu'elle pourrait bien faire. D'un côté, Malory Nutcombe lui avait donné à réfléchir, et peut-être à laisser une seconde chance aux Gryffondors. Mais les autres "garçons" de septième année, lui donnait plutôt envie de fuir trés loin.
Mais Jo était plus courageuse qu'eux sur certains points. Comme ne demandait à personne de l'aider à résoudre ce petit problème. Elle se débrouillerait toute seule. Elle n'avait pas besoin de toute une bande derrière elle, pour se sentir courageuse.

Elle s'asseya sur un tronc et vit une jeune fille au loin, Jo reconnut Miyria, elle était entrain de se "battre" avec sa petite chauve-souris. La jeune fille trouvait cela assez sympathique d'avoir cet étrange animal comme compagnie. Jo n'avait pas de hiboux, ni de chouette, ni de chats, ni de crapauds. Elle aimait les animaux, mais ses parents, non. Mais elle s'était promis d'avoir un chat quand elle vivrait dans sa propre maison.

Miyria semblait pencher sur quelque chose, Jo pensa à une lettre. Elle la regarda lire, un moment. La Chauve-Souris continue à lui tourner autour, d'un ai joyeux. Jo sourit à ce petit spectacle, c'était vraiment mignon. Elle avait déjà de nombreux amis dans sa maison, pourquoi en chercher d'autres dans les autres maisons. Peut-être pourrait-elle être cordiale avec certains de leurs membres. Mais les autres rataient quelque chose à ne pas être amie avec elle. C'est vrai personne ne s'était jamais plaint de l'amitié de Jo. Personne ne l'avait trahi. Et elle, elle n'avait trahi personne, sauf Tom, mais lui ça compte pas. Il ne voulait pas être ami avec elle.

Elle leva les yeux et croisa le regard de Miyria, elle lui sourit et se leva pour avancer vers elle.

"C'est une belle soirée?" demanda-t-elle en arrivant vers son amie, un peu trop contente de la voir. Elle n'avait pas osée la déranger dans sa lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Ven 30 Juil - 1:10

Piiiiiiiip’s !

Fit-elle en essayant d’arrêter la bestiole qui tournait, tournait et… Et tournait encore. Ma parole, n’avait-il jamais le tournis à force ? Ne se lassait-elle donc jamais de faire et refaire le même cirque inutile qui ne servait à rien d’autre qu’à exaspérait sa propriétaire bien que le but premier était plutôt d’exprimer sa joie ? Miyria elle si en tout cas, elle ne voyait qu’un petit truc noir passer devant ses yeux, faisant un bruit proche d’un sifflet, du moins cela était tout aussi strident et agaçant. Elle aurait bien mit sa main, mais vraiment, elle ne voulait pas abimer le cadeau de son père, voyant dedans une preuve d’attention de sa part, et aurait été bien penaud de devoir envoyer un courrier à son père (ce qui en plus l’obligerait à utiliser un hibou) pour lui demander de lui trouver une autre chauve-souris…
Pour toute personne étrangère, la chose aurait pu paraitre mignonne à souhaite, pour Miyria c’était juste agaçant… Qu’avait-elle fait pour mériter ça ? Vraiment, parfois elle se demandait si son paternel ne prenait pas un malin plaisir à lui faire des cadeaux empoisonnés, avec son visage impassible et son regard froid, il était dur de deviner…
Lasse de ce combat perdu d’avance, Miyria se désintéressa de son animal, en général cela l’incitait à faire quelque chose que Miyria n’aimait pas vraiment, mais au moins comme ça, elle pouvait lui mettre la main dessus… C’est à ce moment là qu’elle remarqua une autre présence près du lac. Qui pouvait bien être ici à cette heure là ? Levant les yeux, il ne lui fallu pas plus de quelques secondes pour reconnaitre Jo dans la pénombre, elle n’était pas bien dure à identifier avec ses long cheveux ondulant légèrement et sa carrure plus petite et fine que celle de ces ainées, en faite, même pour une cinquième année, Miyria la trouvait plutôt fragile, mais cela avait tendance à lui apporter la sympathie de ses ainés, Tel que Chaser, même si la jeune femme se demandait si c'etait vraiment pour cette raison là. Oui, évidement, comme d’habitude, même si Miyria ne parlait pas beaucoup, elle entendait et voyait très bien les choses qui se passait au château,passant son temps à écouter et voir tendit qu'on l'oublie dans son coin… Elle se doutait aussi que Jedusor avait du essayer de ramener la jeune fillette dans son groupe, une sang pur comme les Benett… Mais pour une fois elle ignorait comment les choses s’étaient finit, en fait elle ne savait même pas si c'etait finit, et ne voulant pas commettre d’erreur, elle préférait garder ses distances tant que le désintérêt de Jo pour Jedusor n’était pas parfaitement clair.

Il fallait la comprendre aussi, entre perdre l’amitié de Chaser ou celle de Hamilton, Miyria en avait marre de devoir recoller les pots cassés, alors par sécurité, désormais, elle évitait plus ou moins officiellement tout les serpentards, Jo y comprit, voyant en la cousine d’Hornby, l’âme damnée de Jedusor, une futur recrue à sa cause…
C’était un peu bête de classer directement la jeune fille sans même apprendre à la connaitre, et ça ne ressemblait pas vraiment à Miyria, il fallait l’avouer, c’est pour cette raison que même si elle était réticente quant à devenir amie avec elle, elle n’en restait pas moins polie et courtoise, laissant penser qu’un semblant d’amitié était possible entre elles, mais après tout, même si Miyria venait à décider que non, quand aurait à faire Jo ? L’amitié vaut souvent pas grand-chose aux yeux des gens, l’érudite s’en était vite rendue compte et s’y était plus ou moins adaptée avec le temps, ne l'offrant désormais qu'à quelques personnes…

Non, elle n’avait pas de preuve que Jo admirait ou suivait Jedusor, donc elle ne devait pas se montrer blessante ou froide avec elle, du moins, pas encore… Aussi, répondit-elle avec un bref sourire à la jeune fille, pas vraiment habituée à sourire sincèrement…

Plus ou moins, tant qu’il ne pleut pas, moi, tout me vas…

Fit-elle en regardant le ciel un instant, surveillant qu’aucun nuage n’était à l’horizon… Hum… C’était à elle de continuer la conversation c’est ça ? Autant était elle une grande lectrice, une érudite confirmée et une miss je sais tout parfaite, autant elle était archi nulle dans tout ce qui concernait les relations humaines, surtout quand ces dernières allaient dans le sens positives, elle était plus douée pour s’engueuler avec les gens et se batailler avec, plutôt que parler tranquillement et gentiment… Surtout avec une bestiole qui lui tournait autour avec la vitesse d'une fusée, pour peu, on aurait dit la lune qui gravitait autour de la terre...

Oh, et ne fait pas attention à cette chose, il se calmera quand il en aura marre…

Quoi ? Oui bon question engager une conversation, on peut mieux faire, mais Miyria justement ne savait pas mieux faire… Si elle connaissait tout des livres, question sociale, elle avait beaucoup à réapprendre…

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Lun 9 Aoû - 13:56

Jo demanda à Miyria sur elle passait une belle soirée, la réponse de la jeune fille fut :
Plus ou moins, tant qu’il ne pleut pas, moi, tout me vas…
Jo était un peu perplexe face à cette réponse, elle se contenta de sourire et se mit à regarder la petite bestiole qui tournait autour de la tête de la Serpentard. La jeune Benett se dit qu'elle était trés mignonne, cette créature, mais que ça devait peut-être un peu fatiguant de la voir tourner autour de soi, comme ça...
Oh, et ne fait pas attention à cette chose, il se calmera quand il en aura marre… fit Miyria

Jo acquiesça d'un signe de la tête qui ne serrait peut-être pas visible dans la pénombre de la soirée, ni le sourire qu'elle avait sur le visage, mais bon tant pis. C'était plutôt naturelle de sourire pour elle. C'était spontanée et pas tellement réfléchis.
"C'est une preuve d'affection de sa part, je suppose, sinon il serait partie depuis longtemps" fit Jo, histoire de continuer la conversation. La jeune Benett ne savait pas trop quoi penser de sa camarade. Elle avait un an de plus qu'elle, et elle n'apprécie pas particulièrement Tom.

Jo avait entendu parler de son amitié brisé avec Daniel et Lou. C'était vraiment triste, elle ne voulait pas que ça arrive, mais c'était la faute de Tom, tout ça. Il avait l'art de semer le trouble et la discorde entre les gens. Le pire, c'était que d'une certaine manière, on le laisse faire. Si on s'allie tous contre lui, on ne pourrait rien faire. Mais Jo se sentait un peu seule face à cette idée. La plupart de ses amis, à part Ines, était du côté de Tom, ce qui fait qu'elle se retrouvait bien seule parfois. Jusqu'à croire que des gryffondors pouvaient être amis avec elle.


Que faire face à cette situation sans doute faire profil bas pour le moment, et ne pas se mettre sur la route de Tom. Jo voulait mener sa vie comme elle entendait, même si ne pas savoir ce qu'elle va faire plus tard, la turlupine beaucoup. Elle ne voulait dépendre de personne, elle resterait sans doute neutre. Elle se tourna vers Miyria, et ne savait pas vraiment quoi dire, la plupart du temps, elle se croisait à la bibliothèque, et donc parler des devoirs et des cours, mais en dehors de ça, elle n'avait eu de vraies conversations sérieuses.
"Au fait, j'ai eu un E, en potions, merci de m'avoir aidé pour mon devoir" dit Jo, toute contente d'elle, et du savoir de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Lun 6 Sep - 0:23

Jo était plus appréciée qu’on aurait pu le croire aux premiers abords à cause du vert et argent qui scintillait sur son uniforme. Malgré ça elle semblait être quelqu’un de fondamentalement bonne, ce qui laissait soupçonner qu’elle devait quand même être une chipie sur les bords, sinon pourquoi donc aurait-elle atterrie à Serpentard ? En y pensant Miyria l’aurait plutôt vu à Pouffsoufle, tant elle était sérieuse et bosseuse, mais si l’érudite, qui aurait du finir à Serdaigle, avait pu arriver à Serpentard, pourquoi pas la sympathique Benett ? Et puis, sous ses airs de gentille fillette, il était bon de ne pas oublier qu’elle ignorait presque toute les personnes qui n’appartenait pas à Serpentard, bien que Yoko lui avait rapportée lui avoir déjà parlé... Et c'etait la cousine d'Hornby. Il était dur de comprendre les choix du Choixpeau, mais une chose était sur : qu’importe la maison qu’il choisissait pour la personne, si il l’avait décidé, alors c’était que ce sont était le bon.

En y repensant, Miyria aurai pu être... Jalouse de Benett. Oui, jalouse vous avez bien lu. Pourquoi ? Oh, quelle importance... Après tout, c’était elle qui avait coupé les ponts avec Chaser, elle n’avait pas, maintenant qu’il avait d’autre amis, à les jalouser. Et par chance, ce n’était pas le cas. Elle était encore un peu en retrait dans son amitié avec Jo, certes, mais en rien elle ne lui portait des sentiments vraiment négatif, la gamine avait quelque chose qui mettait facilement les gens à l’aise, peut-être était-ce simplement sa façon d’être neutre dans toute cette histoire... Enfin, neutralité pour laquelle Miyria gardait quelque doute pour elle, après tout qui dit Chaser dit bien souvent Jedusor...

Mais pour l’instant ni l’un ni l’autre n’était en vu, en faite il n’y avait pas grand monde dans le parc ou près du lac en cette heure tardive, ce qui n’étonnait guère l’ermite. A part Jo en face d’elle, dont Miyria cru distinguer un signe de tête à sa remarque, elle n’avait vu personne d’autre, surement se cachaient-ils avec l’aide de la pénombre.
D’une voix qui laissait imaginer un sourire, Jo lui expliqua que c’était surement un signe d’affection de pip’s, mais Miyria n’était pas totalement d’accord. C’était surtout pour l’embêter d’après elle.
Jo lui apprit ensuite que grâce à son aide elle avait réussit à avoir E en Potion, ce qui forcement, fit plaisir à Miyria. Elle aimait bien aider ceux qui se donnait les moyens de réussir, bien sur elle ne donnait pas les réponses sans plus d’explication. A la place, elle aidait la personne en faisant des minis cours de révision ou même en recommandant tels ou tels livres. Donner les réponses sans plus d’explication était aussi utile que recopier le devoir de l'autre, donc autant dire que ça ne servait à rien puisqu’au lendemain tout serait oublié. Qu’à la place, si on cherche, et qu’on apprend les choses, alors on est sur d’avoir de meilleurs notes pas seulement pour le devoir en question, mais aussi pour ceux à venir. C’était une méthode qui avait fait ses preuves et que Miyria offrait à tous ceux qui venait la trouver et qui en valait la peine...

Mais de rien c’était un plaisir ! Si tu a le moindre problème pour une de tes matières il ne faut pas Hésiter B... Jo, tant qu’on ne s’attaque qu’à la théorie je peux te promettre des bonnes notes.

Oui, parce que la pratique ne suivait pas toujours. Par exemple, Miyria était incapable de faire un patronus, et ça ce n’était qu’un détail parmi tant d’autre, sauf en potion et quelques autres cours ou tout était parfait. Pas assez d’entrainement disait ses professeurs, et c’était surement vrai, mais Miyria avait toujours détestée qu’on lui montre ses défauts, alors forcement elle les niait et se contentait de continuer à lire ses livres à longueur de journée. Enfin, depuis quelque temps elle avait de plus en plus envie de devenir Animagus... Juste pour expérimenter la chose... Les esprits scientifiques sont bizarres parfois...
Pendant ce temps la petite chose en ayant marre d’être ignorée, arrêta subitement de tourner autour de son soleil pour lui atterrir sur le visage, lui cachant les deux yeux de ses ailes pas très grande tendis que son corps reposait sur son nez... Miyria resta silencieuse, complètement blasé...

Non, ne dit rien surtout...

Fit-elle a Jo d’un ton lasse, tout en attrapant enfin sa chauve-souris qui se débattit tant bien que mal. Lui accrochant la lettre au pied, elle le propulsa légèrement avant de lui lancer un dernier avertissement. Le temps de la rigolade était finit après tout, elle avait une mission importante pour son petit bout de postier.

Et surtout ne te perd pas en chemin, c’est important Pip’s !

Décidant que l’heure n’était plus au boudage la chauve-souris s’envola, disparaissant dans la nuit dans un bruissement d’aile léger. Contente d’elle, elle passa une main dans ses cheveux en soupirant. Toujours le même cirque pour envoyer une lettre... Pas possible ça... Enfin bon, secouant doucement la tête, elle cessa de regarder par où sa petite chose était partie pour enfin reposer son regard sur sa camarade de maison :

Mais au faite, que fais tu dehors à cette heure ?

Pas que ça l’intéresse vraiment, mais à part pour envoyer du courrier, les gens préféraient largement être au chaud dans le château, et si elle n’avait pas eu sa cape, Miyria aurait surement fait de même une fois la lettre envoyée.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Mar 7 Sep - 15:14

    Jo était contente d'avoir eu cette bonne note grâce à sa camarade de classe...
    Mais de rien c’était un plaisir ! Si tu a le moindre problème pour une de tes matières il ne faut pas Hésiter B... Jo, tant qu’on ne s’attaque qu’à la théorie je peux te promettre des bonnes notes. fit Miyria. Jo avait bien remarqué qu'elle avait failli dire Benett, elle était tout de même heureuse que la jeune fille et su dire Jo... C'était un bon début... La chauve-souris continue à faire son petit manège, Jo restait persuadé que c'était un marque d'affection. Ne dit-on pas : "Qui aime bien, châtie bien". Qui sait cela pouvait être valable pour les animaux également. Il avait des pensées et des sentiments eux aussi. Il pouvait donc aimer... La créature volante s'arrêta et la jeune Alliane en profita pour attacher sa lettre en disant à Jo de ne rien dire, sans doute pour ne pas l'effrayer ou donner une autre idée de bêtise à la petite créature.

    Une fois la lettre attachée et la chauve-souris en voler. Jo en profita pour regarder son amie. Elle avait parfois du mal à discerner son caractère et ses pensées. Mais cela ne donnait que plus envie à Jo d'être amies avec sa camarade de classe. Et pouvoir l'aider d'une manière ou d'une autre. Quoique la jeune Benett avait un peu de mal à savoir ce qu'elle pourrait faire pour elle. Jo était dans sa rêverie et sa contemplation de la jeune fille, quand cette dernière demanda presque brusquement :

    Mais au faite, que fais tu dehors à cette heure ?
    La question mit quelques secondes à arriver dans le cerveau de Jo, et encore quelques secondes pour répondre d'un air inquiet...
    "euh... Mais rien^! Je voulais prendre un peu l'air, c'est tout^!
    Sa phrase ne sonnait pas vraiment d'un air innocent, d'un autre côté, c'était vrai, après cette affreuse journée, elle avait eu envie de quitter le château, un moment pour penser à autre chose qu'aux études et à ses camarades d'école pas toujours trés sympathiques...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Mar 7 Sep - 16:12

Bien, maintenant que la lettre était en route, la jeune Alliane n’avait plus qu’à attendre patiemment que son père lui envoie la réponse... Qui arriverait en fin de mois ce dit la jeune fille, au vu de l'attention que Alliane père portait à sa progéniture. A tous les coups il allait lui envoyer avec son Grand duc qui allait faire fuir Miyria dans tout le château... Un jour il faudra quand même qu’elle lui demande pourquoi il refusait de lui renvoyer par chauve-souris puisqu’il savait pertinemment que sa fille avait une peur bleue des volatile des enfers... Peut-être qu’au fond elle ne s’y trompait pas et que véritablement c’était un sadique sous ses airs froid et hautain...
Enfin qu’importe pour le moment, elle n’avait plus besoin de penser à ça pour l’instant, la seule chose qui comptait un temps soit peu était la jeune fille à ses cotés. Elle semblait contente d’elle par rapport au devoir de Potion, et Miyria l’était naturellement pour elle, mais malgré tout elle se sentie obligée de changer de sujet, n’aimant pas s’éterniser sur des sujets qui finirait par s’éteindre trop rapidement, pour elle une conversation stérile ne stérile ne servait pas à grande chose, et de loin, elle préférait un bon livre à ça.

Jo prit un instant pour répondre à la question de Miyria, comme si elle semblait totalement prise ailleurs. A quoi pouvait-elle bien penser ? En tout cas son air pensif laissa place à un air inquiet... Était-ce à cause de sa réponse ? Lui mentait-elle ? A cause de ses ascendants veela, Miyria détestait le mensonge sous toutes ses formes... Enfin, du moins quand il était dirigé vers elle. Alors irrémédiablement elle se rembruma un petit peu, ne pouvant rien dire sans preuve. Et puis peut-être qu’elle ne lui mentait mais que plutôt elle repensait à la raison qui l’avait poussé à venir faire un tour dehors ? Certes, cela ce tenait, aussi la jeune fille offrit le bénéfice du doute à la demoiselle en lui accordant un demis sourire, avant de s’assoir sur la pelouse, en ayant assez d’être debout. Et puis assit c’était mieux pour discuter...

Oh, tu as passé une sale journée peut-être ? En tout cas moi je viens souvent ici quand c’est le cas. Avant j’allais tout en haut de la tour d’astro, mais les escaliers m’ont vite démoralisé ; Quand tu passe une mauvaise journée tu n’as pas vraiment la volonté de faire du sport... Et puis la présence de Ó Dubhghaill qui passe sa vie là-bas mérite un peu...

Fit-elle d’un ton plutôt léger, comme celui qu’elle employait quand elle parlait de tout est de rien. Ça la changeait du ton agressif qu’elle employait avec la plupart des serpentard, ou encore avec Black. C’était aussi différent du ton détaché et parfois hautain qu’elle donnait aux autres. Non, celui ressemblait un peu à la façon dont elle parlait à Cathy, ou même Yoko. Après tout Jo ne méritait aucun des deux autres tons, elle était gentille et sans arrière pensée, du moins c’est ce que voulait croire Miyria, jamais certaine qu’elle n’était pas une larbin de Jedusor en herbe... Peut-être devrait-elle aborder le sujet... ? Hum c’était une chose délicate, et si les questions lui retombaient dessus, Miyria se fermerait surement comme une huitre. Évitons de tout gâcher pour le moment...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Lun 13 Sep - 18:16

    Jo ne savait pas si Miyria la considérait comme une amie, mais en entendant sa réponse, Jo eut bien envie de se confier, de raconter sa journée pas trés extraordinaire, et l'affaire avec ces foutus Gryffondor, mais elle n'avait pas vraiment envie de déranger son amie avec pas grand chose. Elle ne voulait pas pleurer comme un artichaut, bien que cela n'était pas son genre, elle se sentait un peu trop à fleur de peau, ces derniers temps.
    Oh, tu as passé une sale journée peut-être ? En tout cas moi je viens souvent ici quand c’est le cas. Avant j’allais tout en haut de la tour d’astro, mais les escaliers m’ont vite démoralisé ; Quand tu passe une mauvaise journée tu n’as pas vraiment la volonté de faire du sport... Et puis la présence de Ó Dubhghaill qui passe sa vie là-bas mérite un peu...

    Elle soupira et sourit à son amie et fit plutôt un commentaire sur la tour d'Astronomie que sur ce qu'elle avait vraiment envie de dire...
    "On doit y être bien là haut, fit-elle en levant les yeux vers les tours, on pouvait la voir du lac, et Jo sourit en regardant le ciel qui commençait à devenir un peu plus foncé que tout à l'heure. On pouvait voir beaucoup d'étoiles dans l'étendu du firmament. Et dans quelques minutes, il ferait un peu plus sombre, il faudrait donc entrer dans le château, avant le couvre-feu. Jo acceptais les règles, mais pour se sentir un peu plus libre parfois aimait bien les transgressez un peu, mais elle faisait aussi face aux conséquences et rejetait rarement la faute sur les autres. On a toujours le choix, pas vrai?

    "On devrait peut-être rentrer maintenant, tu viens, on peut aller dans la salle commune ensemble si tu veux?" demanda Jo dans un sourire en faisant quelques pas dans la direction du Château de Poudlard. Ce soir-là, les elfes de maison c'était surpassé, et avait préparer un repas à tendance asiatiques, avec du poulpe, des sushis et autres poissons de ce genre. Ce qui n'était finalement pas si mauvais. Et pouvoir se réchauffer un peu, les soirées d'Octobre étaient un peu frisquets .. Elle se tourna vers son amie et attendit de connaître sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Ven 17 Sep - 17:00

Un instant, Miyria resta pensive devant la réponse de Jo qui en disait peut-être plus par cette simple phrase qu’un rapide « non j’ai passée une très bonne journée ». En général quand une personne ne répondait pas directement à la question, c’est bien parce qu’elle voulait, volontairement ou non, inciter l’intérêt de la personne dessus. Un exemple simple à une question posée mille fois par jour ; « ça va ? », il existe des milliers de réponse à cette simple question, mais celle qui pousse le plus les gens à s’en intéresser est bien le silence, et par son simple commentaire sur la tour, Jo venait de jouer à ce jeux. Surement qu’une autre personne aurait insisté, demandée ce qui n’allait pas, ou même jouer les confidentes, mais pas Miyria, pas qu’elle se fichait de l’état moral de la jeune fille, mais pas loin, chacun avait le droit de choisir ou non de parler, après tout puisqu’elle gardait toujours tout pour elle, elle n’était pas en mesure de faire la moral aux autres. Si elle voulait en parlait, Jo finirait par le faire, si elle ne le voulait pas, qu’elle le garde pour elle, aux yeux de la blonde, ça ne changerait rien. C’était aussi ce coté froid et détaché qui faisait que peu de monde réussissait à s’entendre avec la blonde qui continuait de regarder sa cadette avec un air pensive, avant de secouer la tête et d’esquisser un sourire.

Sauf quand il y a du vent ou en hiver, les températures chute vite en hauteur...

Fit-elle très pragmatique, comme à son habitude. Quoi ? Etre très pied à terre faisait autant partie d’elle que le fait d’être empathique chez Jo. Soupirant un instant, elle referma un peu plus sa cape alors qu’une brise vint la déranger. Qu’elle pouvait détester le froid, et singulièrement, elle détestait aussi la chaleur... Seules les températures modérées lui plaisaient, et l’hiver qui approchait à grand pas lui déplaisait fortement, car cela incluait en plus son anniversaire. Elle ne le fêtera pas, elle s’en fichait éperdument en faite, quel était l’intérêt de glorifier un pas de plus vers la mort ? Elle n’avait jamais comprit le principe, et vu que son père se fichait autant qu’elle de ce genre de chose, ils avaient choisit d’un commun accord de ne pas célébrer ces réjouissances totalement dénués de sens.

Quoi qu’il en soit, Miyria n’était sortie qu’une demi heure avant le couvre feu, ce qui incluait maintenant de rentrer dans la salle commune, et forcement cela la fit se rembrumer à nouveau. Qu’elle pouvait détestait ce lieu, en général elle se mettait dans un coin et potassait ses livres jusqu’à ce qu’elle soit trop fatiguée pour continuer. Grâce à cela elle oubliait la foule de serpentard qui l’agaçait. Elle oubliait aussi les concierges de serpentards qui passaient leurs temps à faire vivre des ragots souvent sans fondement. Elle oubliait aussi Jedusor, Chaser, Hamilton et tout le reste, elle se sentait seule avec ses livres, oubliant tout le reste, et ce sentiment lui plaisait beaucoup, bien plus qu’il ne l’aurait du. Cependant avec la présence de Jo, il allait lui falloir rester consciente du monde qui l’entourait, et même si cette idée lui fit faire la grimace, elle l’accepta, c’était une chose importante quand on parlait d’amitié dans le sens que les trois quart des gens l’entendait... Ah, si seulement il y avait moins de gens détestables dans cette fichue maison. Mais elle l’aimait pourtant cette maison, elle se sentait serpentard, et ironiquement elle en détestait le quart, en ignorait la moitié, et ne s’entendait qu’à peu près bien avec un quart, quart dont Jo faisait partie visiblement...

Oui, bonne idée, rentrons avant que la porte principale se ferme...

Fit-elle avec un demi tour bref après avoir regardée une dernière fois le ciel, légèrement inquiète pour Pip’s. Ça lui faisait penser que ce soir encore il lui faudrait sortir sans que personne ne le sache, encore une fois à la recherche de plantes de la serre, mais aussi bien de la forêt. Évidement elle ne fit pas de remarque la dessus, personne ne savait pour ses sorties, sauf les deux personnes qu’elle avait croisée pendant, Black et Nutcombe. Il y avait aussi Perséphone, mais si elle le savait c’était parce que Miyria n’avait pas trouvée utile de lui cacher, elle avait une totale confiance en la rousse à l’apparence affable, c’était peut-être une des rares personne qui avait cet honneur...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Sam 18 Sep - 14:08

    Jo fit un commentaire sur le fait que cela doit être agréable d'être dans la tour d'astronomie et de voir le monde autrement, mais Miy fit un commentaire sur le froid et le vent qu'il pouvait y avoir la-haut.
    Sauf quand il y a du vent ou en hiver, les températures chute vite en hauteur...
    La jeune Benett ne put s'empêcher de sourire, elle était parfois un peu pessimiste, de voir toujours les choses d'un certain côté, et de toujours leur trouver des défauts. Jo n'était pas parfaite et loin de là, mais elle n'avait pas assez de recul ou alors trop, pour voir les défauts et les qualités des gens. Elle agit avec son instinct, cette personne lui plait alors elle ça va. Sauf avec les Gryffondor, d'un autre côté elle n'avait pas vraiment chercher à les connaître, peut-être que le problème venait de là. Violette avait tout gâché que dire de plus.

    Jo se mit en marche vers le château en invitant sa camarade à faire de même. Cette dernière répondit :

    Oui, bonne idée, rentrons avant que la porte principale se ferme...
    Elles se mirent à marcher côte à côte vers Poudlard pour y entrer au chaud, car un petit vent frisquet commençait à se lever. Aprés avoir fait quelques pas, Jo se demandait de quoi pouvaient-elles parler toutes les deux. La jeune fille avait l'art de mettre les pieds dans le plat, les deux pieds même de poser les questions qui faut pas...
    "Tu as un cavalier pour le bal Halloween?" demanda la jeune fille, pour sa part, elle n'avait personne, il faudrait peut-être qu'elle demande à Daniel de lui réserver au moins une danse, elle avait bien envie de danser, elle était sûre que Ines n'y verrait pas d'inconvénients quoique... La jeune Jo n'avait encore jamais eu de petit-ami, et n'arrivait pas à savoir ce qu'on ressent quand on est amoureux. Beaucoup parle d'un état euphorique, d'autres de tristesse et d'autres disent que ça fait mal au cœur... Mais Jo n'avait encore rien ressentit de tout ça. Et ne comprenait pas vraiment pourquoi, elle n'était pas encore tomber amoureuse..
    "Que ressent-on vraiment quand on est amoureux? demanda t-elle à nouveau, oui c'était une question assez bizarre, et ne savait même pas si Miy avait déjà été amoureuse, mais il fallait qu'elle sache vraiment...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Dim 28 Nov - 23:52

C’était, dans un sens, très apaisant d’avoir une conversation banale et légère avec la jeune Jo, ça changeait de celles dont était habituée Miyria. C’était bizarre, sans intérêt, mais détendant, il n’y avait pas vraiment à réfléchir ou à faire attention à ses réponses, non, juste à se détendre comme on le faisait normalement avec... Avec ces amis ? Pour Miyria, les seules personnes avec qui elle ressentait cela était Cathy et Pomona, Cathy parce qu'elle n'était que gentillesse, et Pomona car elles étaient si semblable qu'elles n'avaient pas besoin de mot pour se comprendre. Mais Jo semblait plus faite du même bois que Cathy, d’une grande gentillesse et d'une sincérité charmante… Avec une pointe serpentesque bien sûr. Mais ce n’était pas plus mal, bien que Miyria se demandait bien si cette jeune fille à ses coté pourrait survivre devant des taïpans tels que Jedusor… Ou même Perséphone… Ni Miyria, ni Jo n’était de ses serpents qui font la loi dans la maison des verts, bien qu’il vaille mieux laisser l’érudite tranquille avec ces livres au risque de la voir sortir les crocs. Il n’était jamais bon de venir embêter un crotale dans son terrier, c’était bien connu.
Oui, à serpentard on pouvait trouver toute sorte de serpent pensa, amusée, la jeune fille aux yeux dorée tout en marchant silencieusement vers l’entrée de l’école, et les plus dangereux étaient souvent ceux à l’apparence la plus douce… Pourtant, Jo qui était surement l’une des serpentards avec la bouille la plus angélique qui soit, et Miyria n’arrivait pas à l’imaginait en mini Perséphone… Jo était fondamentalement bonne, il le fallait, pour que Miyria ne finisse pas par ce dire qu'il n'y avait rien à rechercher de bon chez l'Humain…
Et c’est avant tout sa franchise parfois un peu déroutante qui prouvait sa bonté, cette même franchise qui venait de lui faire poser une question plutôt étrange à Miyria, qui ouvrit grand les yeux en la regardant. Elle ? Un cavalier ? Quel drôle d’idée ! Déjà que la jeune fille ne savait pas si elle prendrait la peine de se rendre à cette fête sans intérêt, alors de là à s’y rendre avec quelqu’un juste pour parader… Sans façon ! Maintenant, réussir à dire ça à Jo avec les bons mots…

Hum, disons que je n’ai pas trouvée d’intérêt à en chercher un… Mais toi tu en a peut-être quelqu'un pour danser? Je suis sûr que tu trouve comme rien.

Fit-elle légèrement gênée, essayant d’être le plus amical possible sans trop montrer la gêne qu’occasionnait ce sport de haut vol qu'était la socialisation pour elle. Qu’il était plus simple de parler avec Pomona… En fait Pomona n’aurait jamais posée la question, tout simplement… Et elle aurait encore moins posé la question qui suivit. Miyria leva les yeux au ciel, se demandant pourquoi elle ? L’amour ? Qu’en savait-elle ? La jeune fille n’avait aucunement l’envie de s’impliquer dans une relation quelconque, trouvant l’amour inutile, et pire, totalement idiot. Mais là encore, la serpentard ne pouvait pas exposer son point de vue sur cette chose si capital qu’on appelait l’amour, tout simplement car aux yeux de beaucoup, le monde tournait autour de ça, la vielle magie, si puissante, en était la preuve dans un sens…

Je ne sais pas, si je m’en réfère à mes livres, l’amour est un sentiment intense qu’on ressent envers une autre personne. Il peut apporter la joie, le bonheur et un sentiment intense de paix, mais aussi, s’il n’est pas contrôlé, il se transforme en obsession qui n’apporte que le malheur et la jalousie en détruisant a petit feu toutes traces d'amour.

Puis elle soupira, se rendant compte qu’encore une fois elle avait parlée comme si elle lisait un livre. Il fallait qu’elle arrête avec ça ou le surnom du dictionnaire ambulant allait rester a vie… Toussant doucement pour reprendre la parole, elle le fit avec un sourire désolée qui apparut à la lumière des torches qui éclairaient l’entrée du château duquel elles approchaient à grand pas. Elle ne croyait pas en l’amour, elle essayait tant bien que mal à croire en l’amitié, mais plus le temps passait, et plus elle avait l’impression que ça aussi, ce n’était qu’un mensonge, un château de carte que la haine et l’amour pouvaient réduire en cendre à tout moment…

Mais ça, ce n’est que la théorie… Je ne pense pas que je suis la meilleure personne avec qui il faut parler de ça... L'amour n'est pas mon point fort. À part à s’affaiblir, je ne lui vois aucune utilité, quiconque aime finira par souffrir... c'est hélas inévitable j'ai l'impression. Mais je suis sûr que tu finiras par trouver la personne "rien que pour toi" si c’est cela qui t’inquiète…

Oh, évidement, elle se retient de dire qu’à ses yeux ça n’existait pas les personnes "rien que pour soit", que quoi qu’il arrive une histoire d’amour n’avait rien d’éternelle et que c’était toujours dans la tristesse et les larmes qu’elles s’éteignaient, non, tout ça, elle le garda pour elle, parce que Jo était jeune et avait encore besoin de croire en cette chose mensongère et cruelle qu’on appelait l’amour…

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Lun 29 Nov - 13:21

    Hum, disons que je n’ai pas trouvée d’intérêt à en chercher un… Mais toi tu en a peut-être quelqu'un pour danser? Je suis sûr que tu trouve comme rien. répondit Miyria. Jo était assez contente de partager ce moment avec la jeune femme. Elle avait toujours été de bons conseils. La jeune Benett n'était pas toujours trés observatrice et ne remarqua pas la gêne dans la voix et le comportement de son amie. Elle demanda à Miy ce qu'on ressentait quand on était amoureux. Jo avait envie de savoir, d'un autre côté, Miy n'en savait peut-être pas plus qu'elle.
    Je ne sais pas, si je m’en réfère à mes livres, l’amour est un sentiment intense qu’on ressent envers une autre personne. Il peut apporter la joie, le bonheur et un sentiment intense de paix, mais aussi, s’il n’est pas contrôlé, il se transforme en obsession qui n’apporte que le malheur et la jalousie en détruisant a petit feu toutes traces d'amour. fit Miy, Jo sourit, elle avait vu juste, son amie n'en savait pas plus qu'elle sur le sujet. Ce qui était triste, la jeune Benett voyait l'amour comme un nuage qui te porte là où tu dois aller, là tu veux aller. Il t'apporte aussi force, courage et joie. Mais d'un autre côté, quand on aime quelqu'un de déjà parti, ou la jalousie et l'obsession sont là et n'apporte malheur et tristesse. Cela semblait assez logique, et évidement pas des plus réjouissant. On a beau dire que l'on rencontre de nombreuses personnes, on n'en connait qu'un petite poignée, et la possibilité que parmi cette poignée, il y est quelqu'un qui nous aime et qu'on aime est tout de même assez mince.

    Mais ça, ce n’est que la théorie… Je ne pense pas que je suis la meilleure personne avec qui il faut parler de ça... L'amour n'est pas mon point fort. À part à s’affaiblir, je ne lui vois aucune utilité, quiconque aime finira par souffrir... c'est hélas inévitable j'ai l'impression. Mais je suis sûr que tu finiras par trouver la personne "rien que pour toi" si c’est cela qui t’inquiète… finit la jeune Alliane. Jo lui sourit et fit:
    "Merci", elle avait une façon bien à elle d'encourager les autres. Jo regarda les garçons autour d'elle. Il y avait Daniel, mais il était avec Ines, Tom, mais il était avec Lou. Et puis c'est tout pensa-t-elle tristement en regardant les deux doigts levés qui étaient devant elle. Peut-être devrait-elle faire de nouvelle rencontres. Un message que Malory Nutcombe lui avait déjà transmis lors de leur petite altercation.
    "Je crois qu'il va falloir que je fasse des rencontres, si je veux trouver la personne rien que pour moi" fit la jeune Benett dans un sourire à son amie. Elle ne savait pas trop si Miy pensait vraiment ce qu'elle avait dit ou si elle avait voulu la soutenir et la rassurer. Mais elle n'osa pas poser la question, parce que sa remarque sur les cavaliers en disait long sur ce que ressentait la jeune fille.


[merci d'avoir répondu, ce n'était pas si pressé!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]   Lun 21 Mar - 10:24

[hj: j'aime faire les choses proprement x)]

Miyria avait fait de son mieux, vraiment. Elle avait voulue trouver la bonne réponse pour Jo, mais peut-être que cette dernière ne lui avait pas posé les bonnes questions. L’amour, voilà bien la seule chose qui dégoutait la serpentard au plus haut point. Elle n’était pas faite pour aimer, peut-être parce que cette chose lui avait trop manquée dans son enfance, et qu’à force de ne pas en avoir, elle avait fini par le rejeter. Pourtant, pourtant elle aimait ses amis, elle aimait parler avec eux, elle aimait partager avec Pomona tout et rien, chercher avec Perséphone la chambre des secrets, écouter Morgan et travailler avec ou juste se balader avec Jo pour parler sans arriere pensée. L’amitié n’était-il pas une forme platonique de l’amour ? Voilà une question intéressante, mais à laquelle Miyria n’aura pas de réponse, pour une fois.

Pourtant, ça semblait enviable d’avoir une personne rien que pour soit, d’être certains que quoi qu’il arrive, on ne finira pas seul. Miyria elle savait qu’elle n’aurait jamais personne. Elle était trop insupportable pour ça, bornée dans son rejet de tout ce qu’elle ne peut pas comprendre. Elle finira seule, parce qu’elle l’avait toujours était et parce que personne d’autre ne pouvait supporter son rôle avec elle, ou du moins, le croyait-elle.

J’en suis certaine Jo, tu es quelqu’un de bien, on ne peut que t’aimer.

Elle l’avait dit spontanément, comme on parle de la pluie et du beau temps. Évidemment Miyria comme beaucoup d’autre savait jouer sur les apparences, modifier les mots pour les rendre hypocrites et faux. Mais en généralité l’érudite préférait la franchise, bien que beaucoup n’aimait pas ça. Elle adressa même un petit sourire à la jeune fille pour lui prouver sa franchise.

Mais tu as encore le temps. Nous somme si jeune…

Oh oui, c’est ce qu’on pense tous. On a toujours le temps, on a « la vie devant soi, » juste avant qu’une bombe vous tombe sur le coin de la figure pour vous arrêter dans votre élan. Mais n’en parlons pas, ne parlons pas de ce qui n’est pas encore arrivé. Oublions les fresques du futur et concentrons-nous sur le présent, concentrons-nous sur cette petite conversation bénigne, mais qui doucement noue des liens alors que les deux jeunes filles retournaient au château.

[Topic terminé]

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pip's et les lettres... Un véritable calvaire [Pv Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» Des chiffes et des lettres : ((((69x11):3)-167)x7)+299 = ?
» Des chiffres et des lettres : Salope
» Mot de 5 lettres
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: Le lac.
-