AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Nouveau maillot de l’équipe de France de Football pour l’Euro ...
89.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 22 Mar - 17:49


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
A

grippine n'avait techniquement pas la cote auprès des grandes familles de sang pur, et pourtant, elle comptait au sein de leur petite clique un nombre assez conséquent d'amis, parfois lointains, parfois très proches. La plupart d'entre eux n'assumaient pas forcément de s'acoquiner avec elle, que ce soit au profit de leur réputation ou tout simplement parce qu'elle les avait déjà pris pour amants, mais la rouquine, dans tous les cas, ne s'en offusquait jamais. Bien au contraire, même, cette situation la flattait plus qu'autre chose, à vrai dire, et elle aimait l'importance qu'elle pouvait prendre, suffisamment pour que l'on fasse un secret de ses acquointances.

En d'autres circonstances, si elle était restée la fille de la ministre, une Tuft qui aurait répondu positivement à son éducation stricte et musclée, la plupart de ces personnes l'auraient certes fréquenté, mais sans attrait, et elle n'entretiendrait aucune relation particulière avec aucun d'entre eux. En l'occurrence, elle aimait à penser qu'avec chacun de ces hommes, avec chacune de ces femmes, elle était liée par quelque chose de singulier. Elle était la fréquentation honteuse, celle dont on ne note pas l'adresse sur son agenda, et c'était une position qu'elle aimait bien.

Par exemple, Agrippine se doutait que rares étaient les personnes qui devaient se douter qu'elle était proche, et pourtant vraiment proche, de Trevor Carrow. Elle lui avait fourni quelques potions sur le marché noir qui devaient aider un peu les maux dont il souffrait, et ça les avait rapprochés. Peut-être parce qu'elle avait fait des bas-fonds son univers, peut-être parce que son opinion avait cessé d'être validée par la communauté sorcière distinguée depuis un bon moment déjà, il n'avait pas mis longtemps à lui montrer de lui un visage que très peu d'autres devaient lui connaître. Elle connaissait ses inclinations... hors normes. Est-ce qu'elle les jugeait ? Pas le moins du monde. Le truc d'Agrippine, c'était les hommes, mais elle avait eu ses expériences... Et dans ce domaine, rien n'était susceptible de la choquer.

Sans plus aucune raison "professionnelle", Trevor et elle avaient fini par se voir régulièrement. Agrippine avait le sentiment d'être devenue une sorte de confidente pour Trevor, et c'était un rôle qu'elle aimait tenir. D'autant plus qu'il l'attendrissait, cet homme. Il était la preuve vivante du fait qu'il fallait toujours creuser sous la surface. Des personnes en apparences généreuses, agréables et honnêtes comme sa mère et son "père" pouvaient être de véritables monstres, et des personnes de premier abord hautain pouvaient être des parangons de romantisme et de sensibilité. Elle se disait que peu de gens devaient avoir accès au Trevor qu'elle connaissait. Et pourtant, il valait sérieusement le détour.

Ils avaient convenu de se voir chez elle, dans son appartement. C'était plus simple ainsi que de se côtoyer en public. Quand il frappa à la porte, elle l'attendait de l'autre côté, un grand sourire aux lèvres.

-Entre
, dit-elle en le guidant à l'intérieur. Fais comme chez toi. Comment tu vas ? Je te sers un verre ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeLun 23 Mar - 15:07

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Trevor avait l’habitude d’avoir des fréquentations qu’on pouvait clairement qualifier d’hors norme. En même temps, en therme de société, le jeune homme était hors norme, il avait une inclination sexuelle et sentimentale qui le mettait forcément hors norme. Les apparences devaient constamment être préservées et c’était évidemment ce qu’il faisait, en ne criant pas sur tous les toits qu’il aimait les hommes et plus précisément, d’ailleurs, qu’il aimait le frère jumeau de sa femme. Femme qu’il n’aimait pas et qu’il appréciait d’avoir dans sa vie que parce qu’il avait pu être le père d’une jeune femme merveilleuse. Il avait donc quelques relations qui n’étaient pas forcément appréciable d’avouer. Comme son amitié qui était née avec Agrippine Tuft.

La jeune femme venait d’une famille digne de ce nom, elle était la fille de la nouvelle ministre de la magie d’ailleurs. Mais elle n’était clairement pas dans les normes de leur société, quelque chose qu’aucune personne ne pouvait ignorer. On ne fréquentait pas Agrippine Tuft donc, ça ne se faisait pas. Quand bien même, Trevor savait bien que beaucoup le faisait comme lui. Enfin, pas forcément comme lui, parce qu’ils n’avaient qu’une amitié. Une amitié forte cela dit, parce que Trevor pouvait lui parler de tout ce qu’il en était de son côté. La jeune femme n’ignorait rien de ses inclinations, elle savait tout et il n’avait aucune envie de cacher quoi que ce soit. C’était plaisant de pouvoir juste parler de tout et de ne pas avoir honte de ce qu’on avait envie, de qui on aimait, de ce qu’on aimait.

Parce que même si certaines personnes étaient au courant de son inclination, ça ne voulait pas dire qu’il pouvait en parler si librement de ce qu’il vivait. Sauf qu’il pouvait le faire avec la jeune femme, qui ne le jugeait pas et ça lui faisait vraiment du bien. C’était pour cela au final, sans doute, que les deux sorciers étaient devenus si proches, même si encore une fois Trevor ne pouvait pas réellement se permettre de trop le montrer et de prouver à tout le monde qu’il fréquentait la jeune Tuft. Alors quand ils se voyaient, c’était la plupart du temps chez elle, parce que c’était plus discret que de se rendre dans un lieu public. C’était ce qu’il fit aujourd’hui d’ailleurs, se rendre chez elle, soulagé de pouvoir passer un peu de temps en compagnie d’une personne qui n’allait pas le juger et avec qui il allait pouvoir parler librement.

« Bonjour.
» Dit-il quand la jeune femme ouvrit la porte pour le laisser entrer. « Je veux bien oui un verre et je vais bien. » C’était le cas, en un sens, le jeune homme allait bien. Aujourd’hui était un jour où son corps et sa santé le laissait un peu tranquille, ce qui était déjà une bonne chose, on n’allait pas se mentir. « Et toi tu vas bien ? Qu’est-ce que tu racontes de beau ? »

Ce qu’il y avait de bien avec Agrippine, c’était qu’elle avait une vie où elle vivait à mille à l’heure. Il y avait toujours des choses à apprendre.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeLun 23 Mar - 18:28


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
A

grippine toisa Trevor un instant, comme si un seul regard pouvait lui suffir à s'assurer que son interlocuteur allait en effet aussi bien qu'il le prétendait. Elle savait que sa santé était fragile, elle était bien placée pour en avoir conscience, puisqu'elle avait tenté de contribuer à sa guérison, ou en tout cas à soulager un tant soit peu ses maux, à l'aide de produits pas spécialement légaux, et qui à haute dose auraient pu avoir des effets dévastateurs sur lui.

Il avait effectivement l'air d'aller bien. Cela ne signifiait pas que c'était forcément le cas, mais il est vrai qu'elle l'avait déjà vu dans des états bien pires, et de toute évidence, elle préférait le voir ainsi, frais et dispo, qu'au fond du goufre comme ça avait pu être le cas parfois, que ce soit parce qu'il était en proie à une souffrance terrible qu'il ne parvenait pas à gérer, ou parce que son coeur était blessé par quelque souffrance qu'il communiquait à très peu, mais qu'elle lui connaissait parce qu'il lui en avait parlé. Quand le coeur et le corps battaient de l'aile tout en même temps, c'était la pire configuration possible. Agrippine était attachée à Trevor, à force de conversations et de confidences. Elle ne voulait voir aucun mal lui arriver, surtout pas. Et donc, s'il allait bien lors de leurs entrevues, elle aussi se portait mieux.

Elle n'attendit pas plus longtemps pour lui servir un verre. Elle ne lui demanda pas de quoi. Une bouteille de whisky pur-feu attendait patiemment d'être partagée dans l'un de ses placards, et par conséquent, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle leur servit deux verres bien tassés de ce millésime tandis que Trevor lui demandait comment elle-même allait.

-Très bien. Ma vie part un peu dans tous les sens, ces derniers temps, enfin, je veux dire, plus que d'habitude, maintenant que je sais qui est mon vrai père. Mais ça me déplaît pas. C'est même tout l'inverse, en fait,
dit-elle avec le sourire avant de boire une nouvelle gorgée.

Trevor était de ceux qu'elle avait mis assez tôt dans la confidence concernant ses histoires de famille (même si elle n'en faisait plus vraiment un secret dorénavant). C'était normal, à ses yeux. Trevor s'était montré transparent envers elle, elle estimait donc qu'en retour, elle devait faire preuve d'une transparence équivalente.

-Bon, ma famille continue d'être un beau bordel pour la peine, mais ça, c'est le lot d'à peu près toutes les familles, pas vrai ?
Elle marqua une pause. Forcément, elle allait en parler. Comment pourrait-elle ne pas en parler. Ca se passe comment, de ton côté ? Avec ta fille, ta femme... avec Nigel ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 29 Mar - 16:27

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Agrippine le toisa du regard, ce dont Trevor avait l’habitude. C’était le cas de toutes les personnes qui étaient au courant de son état de sang, et ces personnes n’étaient heureusement pas nombreux. Mais forcément, quand ils avaient conscience de son état de santé et qu’il affirmait qu’il allait bien, ces personnes avaient souvent tendance à l’observer intensément pour vérifier que ses dires étaient réalistes. Il en avait l’habitude, il ne s’en souciait pas plus que cela en fait. Que Agrippine le fasse, ça signifiait qu’elle se faisait un peu de souci pour lui et forcément, il ne pouvait qu’apprécier l’idée. Il appréciait suffisamment Agrippine pour considérer que le fait qu’elle se souci de sa santé était une bonne chose, ce qu’il ne laissait pas grand monde faire d’ailleurs.

Agrippine, après leur avoir servit un verre, lui affirma qu’elle se portait très bien. Que sa vie était un peu dans tous les sens depuis les révélations sur son père, ce que la jeune femme n’avait pas manqué de lui confier. Ils avaient un rapport de confident important, en même temps Agrippine lui rendait bien après tout ce que Trevor lui avait révélé le concernant. Il n’avouait pas si facilement qu’il aimait les hommes, qu’il avait des penchants déviants pour la société actuelle. Et encore moins qu’il était fou amoureux du frère jumeaux de son épouse. D’ailleurs, Agrippine au courant, elle ne manqua pas de ramener le sujet après avoir affirmer que sa famille continuait d’être un beau bordel, mais que c’était le lot de toutes les familles. Comment allait sa fille, sa femme… Nigel ?

« Clarice est égale à elle-même, elle me rend si fier d’elle. Si tout va bien, elle épousera bel et bien le dernier né de Pollux Black. » Il lui en avait parlé évidemment, du fait qu’il était important que sa fille épouse quelqu’un avant qu’on ne découvre son état de santé fragile, qu’elle lui devait d’ailleurs. Il ne prit pas spécialement la peine de parler de Eurydice, ce n’était pas contre elle, il n’avait rien à dire à son sujet. Par contre, sur Nigel, il y avait quand même beaucoup de chose à dire. C’était peut-être même pour cela qu’il avait tenu à parler de Clarice avant toute chose, pour éloigner un peu le moment où il allait devoir parler de son beau-frère et accessoirement l’homme qu’il rêvait d’avoir pour amant. « Et Nigel… » Dit-il en poussant un soupire. « Figure toi qu’il s’est trouvé une fiancée. »

C’était sans doute un résumé un peu cours, mais c’était quand même quelque chose qui ne manquait pas de lui peser énormément. Que ça ne soit que pour prétendre ou non, rien n’enlevait le fait que Nigel était techniquement fiancé à Cassiopeia et que de son côté, il avait beau essayer de le faire sortir de ses retranchements, il n’arrivait à rien. Sans comprendre pourquoi, sans parvenir à savoir pour quelle raison il se refusait autant à lui. Il devrait lâcher l’affaire sans doute, mais en même temps, plus il se refusait, plus Trevor avait envie de lui.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 29 Mar - 17:15


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
A

u fond, et sans vouloir lui manquer de respect bien sûr, Agrippine n'en avait pas grand-chose à battre, de Clarice, si elle posait la question, c'était bel et bien dans l'unique but de délier un peu la langue de son interlocuteur... qui finirait par lui parler dans tous les cas, d'une part parce qu'elle réussirait à le convaincre, d'autre part parce qu'il n'y avait pas grand-monde sinon elle à qui il pouvait confier tous ses états d'âme sans crainte d'être considéré comme un dégénéré et de voir sa réputation totalement ruinée. Malgré tout, elle écouta religieusement ce que son ami avait à lui dire au sujet de Clarice. Elle était incroyable, il était si fier, tout ça tout ça... Elle allait épouser le fils Black, aussi... Bon, si ça les amusait de se reproduire entre eux, après tout. Autant le dire, à Agrippine, ça lui en touchait globalement une sans faire bouger l'autre. Mais fort heureusement, on allait en venir au plus croustillant très rapidement. D'autant plus rapidement que Trevor ne prit même pas la peine de dire quoi que ce soit au sujet de sa "chère et tendre" épouse. Ils entraient plus rapidement dans le vif du sujet, ce n'était pas plus mal.

Et le vif du sujet, donc, c'était Nigel, le beau-frère, le grand amour inaccessibe, celui pour quoi il se tourmentait constamment au lieu d'apprécier tranquillement sa sexualité que beaucoup estimaient (à tort selon Agrippine) déviante. Du nouveau, concernant Nigel, il y en avait, manifestement. Il était fiancé. Et attention, la nuance était à observer : on ne lui avait pas trouvé une fiancée, il se l'était trouvé tout seul, comme un grand, ce qui signifiait donc que c'était son choix, sa décision. Ainsi donc, Trevor se serait trompé ? Il avait eu l'air si sûr de lui quand il parlait de cette alchimie, de cette évidence entre eux, quand bien même ils ne s'étaient jamais rien avoué l'un à l'autre. Et pourtant, Nigel se fiançait. Est-ce que c'était dans l'espoir de tromper les apparences ou parce qu'il était bel et bien amoureux de sa promise.

-Je t'avoue que je ne m'y attendais pas, à celle-là. Je pensais qu'il n'avait d'yeux que pour toi...


Mais il arrivait à tout le monde de se tromper, ou de prendre ses rêves pour une réalité. Elle regrettait vraiment d'entendre les paroles de Trevor. Il méritait d'être heureux, et elle aurait voulu que cette romance en apparence impossible aboutisse quelque part. De toute évidence, ce ne serait pas le cas. Enfin... disons que Trevor était fixé, de cette façon. Il parviendrait peut-être une bonne fois pour toutes à se sortir Nigel Greengrass de la tête, et c'était au final tout le mal que la jeune femme était capable de lui souhaiter.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeSam 4 Avr - 18:32

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
En soit, ça faisait du bien à Trevor de parler de Nigel à quelqu’un, sans se contenter de dire qu’il était son beau-frère, le frère jumeau de son épouse et donc quelqu’un de proche de la famille. Il aimait pouvoir dire réellement ce qu’il pensait et le fait qu’il avait des sentiments fort pour ce sorcier. Il l’aimait, il le désirait et c’était un vrai soulagement de pouvoir simplement en parler sans se cacher et sans avoir honte. Ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir parler d’une sexualité déviante selon la société en toute liberté. Bon, Trevor n’était pas réellement libre, mais Agrippine ne le jugeait pas, elle se contentait simplement de l’accepter telle qu’il était. Sans aucun doute parce qu’elle était de ceux qui avaient conscience que le monde n’était pas toujours tout droit. Oh, Trevor continuait de prôner le sang pur, il était évident que pour lui les apparences étaient importantes, mais ça lui faisait du bien de lâcher prise par moment.

Dans tous les cas, ça lui faisait du bien de pouvoir dire les choses telles qu’elles étaient. Nigel s’était donc trouvé une fiancée, la situation était un peu plus compliquée que ça, mais ça n’enlevait pas le fait que c’était bel et bien ce qui était arrivé. Agrippine affirma qu’elle ne s’y était pas attendu et pour le coup, il n’était pas étonné de son côté. Qu’elle pensait qu’il n’avait d’yeux que pour lui…

« Je me suis planté sans doute. » Dit-il dans un soupire, ne cachant rien du fait qu’il était quand même quelque peu agacé par la situation. « Enfin… apparemment, ce serait une manière pour lui et la dite fiancée d’être enfin tranquille et de ne plus entendre parler de mariage par leur proche. » Un mariage arrangé dans le but d’être tranquille, en un sens ce n’était pas si grave. Même si Trevor ne pouvait pas s’empêcher de mourir de jalousie. Ce qui était bête en un sens, parce que de son côté, il était marié à Eurydice qui était quand même la sœur de Nigel. « J’ai… » Trevor hésita un peu, il n’avait pas forcément envie de passer tout son temps à se plaindre, mais il avait tellement besoin de se confier, de parler de tout cela librement, comme il pouvait le faire présentement pour une fois. « J’ai tenté de le faire passer aux aveux, mais il ne veut rien entendre. Soit disant que la situation est déjà trop compliquée. »

Bon, d’accord, Trevor voulait bien reconnaître que c’était un peu complexe, puisqu’ils étaient beaux-frères et que Nigel trahirait techniquement sa sœur jumelle s’il se passait quelque chose entre eux. Mais en même temps, ce n’était pas comme s’il y avait réellement quelque chose entre lui et son épouse, cela faisait des années qu’il ne s’était rien passé et ils n’avaient jamais parlé de sentiment. Eurydice était même bien placée pour savoir quels étaient ses attirances, elle le jugeait bien assez pour ça d’ailleurs. Oh, elle n’apprécierait surement pas de découvrir qu’il fricotait avec son propre frère, mais elle n’était pas obligée de le savoir.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeSam 4 Avr - 18:45


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
A

insi donc, Trevor se serait mépris sur les sentiments et les intentions de son beau-frère ? C'est sûr qu'il ne serait pas le premier. Forcément, quand on était aussi accro à quelqu'un, on avait envie de se convaincre que c'était réciproque, et c'était vite vu de se raccrocher au moindre indice pour donner de la substance à ses fantasmes. Après, chaque fois que Trevor lui parlait de Nigel, il semblait quand même y avoir des indices qui ne trompaient pas. Des jeux de regards, notamment. Et puis aussi, apparemment, Nigel était au courant par sa soeur de la sexualité de son beau-frère, ce qui ne l'empêchait pas de saisir les occasion de passer du temps seul à seul avec lui. Si ça c'était pas alambiqué... Non, Agrippine n'avait pas envie de croire que Trevor puisse juste s'être trompé sur toute la ligne. Ce serait beaucoup trop dommage. Et beaucoup trop con, aussi. Elle, elle avait envie de l'encourager, cette histoire perdue d'avance, mais pour ça, c'était quand même mieux si les deux parties étaient consentantes.

Ceci dit, elle comprit bien vite que Trevor voyait tout en noir et était juste incapable de prendre la distance nécessaire sur la situation. Non, parce que si Nigel avait admis en sa présence se fiancer uniquement pour qu'on lui fiche la paix... désolée, mais ça c'était bien le comportement d'un gay qui cherchait à se foudre dans la masse afin de ne pas attirer l'attention sur lui. Que Trevor n'accueille pas la nouvelle avec un grand sourire, ça se comprenait, mais puisque ce mariage n'était pas un mariage d'amour, il n'y avait pas de quoi en faire tout un drame non plus. Ce qui était plus dramatique, c'était l'obstination de Nigel à museler ses sentiments, encore qu'Agrippine pouvait aussi le comrendre, quelque part.

-Admets quand même que sa situation est pas idéale,
observa Agrippine, qui ne voulait certes pas jouer les avocats du diable mais n'allait certainement se priver de dire ce qu'elle pensait. Si j'avais des vues sur la copine d'Ignatius, crois-moi que je le vivrais pas spécialement bien non plus.

Même si ça n'avait aucune chance d'arriver - et tant mieux. Oh, Agrippine trouvait Carlotta sacrément mignonne, mais les filles, c'était définitivement pas son truc. Une fois de temps en temps, pour tromper l'ennui, pourquoi pas, mais vraiment, c'était les hommes qui avaient sa faveur... Ce qu'elle regrettait souvent, parce que la plupart des hommes, selon elle, n'étaient pas spécialement des flèches.

-Peut-être que t'es pas assez subtil et que ça le braque,
suggéra Agrippine sur sa lancée. Ou bien t'es justement trop subtil et faudrait que t'essaies d'employer la manière forte. Tu sais, je peux t'avoir des stocks de veritasérum en un claquement de doigts, suffit de demander.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 19 Avr - 17:00

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Entendre Agrippine affirmer qu’il devait admettre que la situation n’était pas idéale pour Nigel, ça pouvait potentiellement agacer Trevor. Oh, il ne lui en voulait pas de lui faire cette remarque, surtout qu’elle la mettait en situation en affirmant que si jamais elle avait des vues sur la copine de son frère, elle ne le vivrait pas bien. Oui, c’était vrai et Trevor pouvait le reconnaître, mais ce n’était pas facile pour autant. Il ne pouvait pas juste éteindre ses sentiments pour Nigel et se dire que si ce dernier se retenait le concernant parce qu’il était le frère de Eurydice, ça le rendait encore plus… frustré. Parce que ça signifiait qu’ils pourraient avoir quelque chose, s’il n’était pas marié à la jeune femme. Autant dire qu’il risquait quand même d’en vouloir surtout à Eurydice de l’empêcher de vivre une telle idylle avec Nigel.

Elle n’y était pour rien en soit, mais d’ores et déjà, le jeune homme était quelque peu agacé par son comportement au quotidien, la manière qu’elle avait de le juger à longueur de temps pour ce qu’il faisait et qu’il considérait ne pas lui faire de mal non plus. Et en prime, elle se retrouvait peut-être être celle qui l’empêcherait d’être avec l’homme qu’il aimait… Peut-être que Trevor n’était pas assez subtil, peut-être qu’il était trop subtil, à force, le jeune homme ne savait plus du tout quoi penser de tout ça. Ce qu’il savait, c’était qu’il avait envie de cet homme et que ce dernier s’y refusait, qu’il ne parvenait pas à le comprendre et qu’en prime, il était fiancé maintenant.

« Je ne peux pas lui faire ça. »
Dit-il quand Agrippine suggéra qu’il utilise du véritasérum dans le but de lui faire cracher un peu ce qu’il avait sur le cœur. C’était tentant, vraiment tentant, Trevor n’allait pas le cacher. Par moment, il se disait que Nigel ne lui disait pas toute la vérité, peut-être qu’il lui cachait des choses. Ce serait l’occasion pour lui de découvrir toute la vérité, de pouvoir quand même en apprendre plus. Mais il ne ferait pas ça, il ne pouvait pas décider de faire une chose pareille à l’homme. « En vérité, c’est plus du polynectar qu’il me faudrait. » Lança-t-il, plus comme une sorte de boutade qu’autre chose. Du polynectar pour briser sa frustration avec quelqu’un qui n’était pas Nigel donc, mais qui pourrait lui ressembler. Juste histoire de… pour une fois, une seule fois, parvenir à avoir le sentiment de le posséder alors qu’il ne pourrait surement jamais l’avoir à cause de Eurydice donc. C’était ridicule, clairement ridicule. Et en même temps, Trevor leva son regard vers la jeune femme. « Tu en aurais ? »

Non, c’était débile comme idée, mais en même temps il y pensait et plus il y pensait, plus c’était tentant. Clairement malsain et pas du tout honnête en un sens, mais après tout… s’il devait se faire une raison et abandonner l’idée qu’il arrive quoi que ce soit avec l’homme… autant qu’il trouve un moyen de rendre ça plus doux.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 19 Avr - 17:20


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
S

i Agrippine devait avoir besoin de la moindre preuve de l'amour profond que Trevor portait à son beau-frère (ce qui n'était pas le cas, ils en avaient suffisamment parlé pour que la jeune femme puisse jauger l'entière sincérité de son interlocuteur), sa réponse en disait long. Il ne pouvait pas lui faire ça, affirmait-il... beaucoup d'autres auraient eu bien moins de scrupules que cela. Mais Trevor, lui, aimait et respectait suffisamment Nigel pour ne pas vouloir le faire parler contre son gré... Et ça, rien que ça, c'était beau, putain. Bon, très clairement, c'était pas là pour arranger leurs affaires. Mais quand un vrai geste d'amour se laissait observer quelque part dans le monde, c'était pas un mal de faire péter les jumelles et de regarder le tout avec attention.

Agrippine afficha un sourire de connivence quand Trevor suggéra que ce qu'il lui faudrait, c'était du véritaserum. Forcément, c'était une plaisanterie, et c'était d'ailleurs prononcé sur ce ton-là. Oui... mais l'instant d'après, sa suggestion devenait tout à coup plus sérieuse, tandis qu'elle lui demandait si elle avait ça en stock. Donc il y pensait vraiment ? Agrippine ne saurait plus vraiment dire si la suggestion de Trevor était terriblement romantique ou incroyablement glauque. Faire endosser à un autre l'apparence de Nigel Greengrass afin de calmer sa frustration, c'était quand même très... tordu, comme plan.

Bon, Agrippine en avait vu de pires, et elle savait que le polynectar qu'elle vendait à la sauvette servait rarement des plans très nets dans tous les cas. Elle avait déjà songé que cette potion avait dû intervenir plus d'une fois dans l'un ou l'autre jeu de rôle sexuel un peu chelou. Elle n'allait pas jouer les offusquées alors que d'autres s'en servaient pour organiser des cambriolages en règle ou autres joyeusetés. Mais quand même, elle ne s'était pas imaginé que Trevor Carrow irait jusque-là.

-Je peux t'avoir tout ce que tu veux, tu sais bien,
répondit Agrippine d'un ton confiant quand Trevor lui demanda si elle pouvait lui fournir du polynectar. Oui, pour elle, c'était un jeu d'enfants. Et pour cause, c'était un article très demandé. Pas difficile de comprendre pourquoi. Potion longue et complexe à faire, et à usage rarement légal. C'était typiquement le genre de merveille qui se vendait au litre sous le manteau. Et je dois en avoir en stock en ce moment.

Elle s'éclipsa quelques secondes le temps de fouiller un de ses placards mal organisés, duquel elle sortit, victorieuse, un flacon plein à ras-bord de la dite potion. Elle l'agita sous le nez de Trevor avant de reprendre la parole.

-T'es sûr que t'as envie de faire ça ?


Question qu'elle ne posait généralement pas à ses clients. Mais Trevor n'était pas un client. Ou pas que du moins, à ce stade. Il était avant tout son ami.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 26 Avr - 14:56

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Bon, en vérité, Trevor en cet instant précis n’avait aucune idée de ce qu’il était en train de faire réellement. Il agissait un peu sur l’instinct, alors qu’il demandait à Agrippine si elle avait du polynectar. L’idée lui était venue comme cela d’un coup, ce qui ne voulait pas réellement dire que c’était une bonne idée. Au contraire, ça pouvait même plutôt signifier que c’était une très mauvaise idée. Cela dit… eh bien, en même temps ce n’était pas comme s’il allait pouvoir obtenir quelque chose de plus. Nigel avait été clair avec lui, il ne deviendrait pas son amant, il n’y aurait jamais rien entre eux. Et forcément… Trevor se sentait mal. Évidemment, ce qui le liait à Nigel était beaucoup plus qu’une simple attirance physique, même si très clairement, le sorcier ne pouvait pas nier le fait que son beau-frère lui faisait énormément d’effet.

Agrippine lui affirma qu’elle pouvait lui avoir tout ce qu’elle voulait et qu’elle devait même en avoir en stock de cette potion. Est-ce qu’il avait réellement envie qu’elle lui en trouve. Au fond, Trevor se disait qu’il aurait pu être pas plus mal que la jeune femme lui affirme qu’elle n’en avait pas, parce qu’il n’assumait pas vraiment la pensée qu’il avait présentement en cet instant précis. Mais elle revint avec une fiole de polynectar, en lui demandant même si c’était vraiment ce qu’il voulait.

Ce qu’il voulait lui, c’était Nigel. C’était aussi simple que cela. Il pouvait cumuler toutes les conquêtes possibles, ce qu’il voulait c’était son beau-frère. Il avait envie de connaître quelque chose avec lui, il avait juste envie… de lui tout simplement. C’était au-delà du physique, mais ça n’enlevait pas que le jeune homme avait quand même envie de lui et que ce dernier se refusait, bêtement sans nul doute puisque ça devait être à cause de Eurydice. Trevor trouvait ça bête parce que le concernant, il n’aurait aucun scrupule vis-à-vis de son épouse, mais en même temps il savait bien qu’il ne pouvait pas forcément demander à Nigel de ne pas en avoir. Et il avait été clair, de toute façon, rien n’arrivera alors…

« Au point où j’en suis. » Dit-il dans un haussement d’épaule en prenant la fiole de la main de Agrippine. Trevor n’assumait pas forcément son idée, mais en même temps il devait quand même reconnaître que la perspective de vivre quelque chose avec quelqu’un qui aurait l’apparence, la voix, le corps de Nigel… peut-être que ça pouvait aussi l’aider à taire une certaine frustration qu’il avait quand même bien du mal à assumer. Bon, rien ne pouvait réellement dire que ça allait marcher, mais comme il venait de le dire, au point où il en était, ça ne pouvait pas vraiment être pire. Enfin si peut-être… mais il n’avait pas envie de trop se poser de question. « Il faut juste que je trouve… quelqu’un qui accepterait de la boire. »

Parce que bon, forcément, le jeune homme se doutait que ça n’allait pas être évident. Il se voyait un peu mal demander à l’un de ses amants de passage de boire du polynectar.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 26 Avr - 15:12


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
I

l y a des idées, comme ça, qui nous trottent dans la tête et qu'il est impossible de déloger de notre esprit tant qu'elles ne se seront pas concrétisées, au moins partiellement, peu importe qu'elles soient éventuellement condamnables ou moralement répréhensibles. C'est ce qu'on appelle un fantasme. Il n'est pas toujours bon de les réaliser, en revanche, ils ont tendance à nous obséder... si l'on ne fait rien. En matière de fantasme, Agrippine considérait disposer d'une certaine expérience, et non des moindres. Elle était de ceux qui quand ils en caressaient un trouvaient directement le moyen de les concrétiser. La frustration ne donnait jamais rien de bon, et cela faisait longtemps qu'elle avait oublier le sens des mots restriction et privation. Si elle voulait être certaine de ce que Trevor souhaitait, ce n'était pas pour condamner ses envies, même si c'était effectivement contestable au regard de la morale et de la bienpensance (mais sa sexualité en elle-même était déjà motif de répréhension, donc...), c'était parce que dans sa situation particulière, il pourrait bien se faire plus de mal que de bien.

Car son fantasme à lui, c'était de posséder son beau-frère, pas sa copie conforme. Est-ce que se contenter de cette dernière suffirait à apaiser sa douleur et sa frustration ? Ce n'était de fait pas garanti... Mais il semblait décidé, et quelque part, Agrippine songeait que ce pourrait même être thérapeutique pour lui. Peut-être qu'il lui fallait ça pour tourner une bonne fois pour toutes la page sur son beau-frère. Car oui, c'était là une page que, sans conteste, il devait tourner. Puisque le message semblait clair, puisque rien n'était manifestement possible.

Mais en effet, avoir le polynectar, choisir cette voie, ça ne faisait pas tout. Il fallait aussi trouver quelqu'un pour endosser ce rôle. Bien sûr, Agrippine avait bien quelques prostitués hommes dans sa liste de contact qui étaient prêts à accepter n'importe quoi moyennant paiement... mais Agrippine doutait fort que ça fonctionne s'il n'y avait pas un minimum de connexion émotionnelle entre Trevor et la personne qui prendrait l'apparence de son beau-frère. Et en toute honnêteté, Agrippine n'avait pas spécialement envie de laisser ce rôle à quelqu'un d'autre.

-Moi je peux le faire,
suggéra-t-elle dans un haussement d'épaules, comme si c'était quelque chose d'anodin.

Elle était sincère. Ils n'y avait jamais eu d'ambiguité entre eux au vu de l'orientation de Trevor, ce qui signifiait qu'il n'y aurait aucun malaise de ce point de vue-là, ils se connaissaient bien, elle savait ce que Trevor attendait de Nigel, et puis... on ne va pas se mentir, cette perspective la séduisait assez. Elle n'était jamais réfractaire aux nouvelles idées. Et celle-ci était très... attirante.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeMer 29 Avr - 13:45

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Trevor avait conscience que cette idée était un peu folle. Il n’assumait pas forcément d’en arriver là, mais en même temps il se sentait tellement frustré. Il ne comprenait pas – ou plutôt, il n’avait aucune envie de comprendre – pourquoi ils ne pourraient pas juste, se contenter de faire comme bon leur semblait. Nigel avait le don de complètement l’envouter, il pensait à lui constamment et quand il partageait la couche d’autres hommes, en réalité il cherchait surtout à compenser quelque chose. Un amour et une affection qu’il ne pouvait évidemment pas retrouver auprès de sa femme, qui n’avait rien fait de mal en dehors d’être une femme. Mais qu’il ne pourrait pas non plus trouver auprès de l’homme qui faisait battre son cœur et c’était particulièrement frustrant.

Peut-être qu’au fond, cette idée allait lui faire plus de mal qu’autre chose, mais Trevor se disait que s’il ne tentait pas, au fond il allait simplement ignorer ce que ça aurait fait et ça aurait le don de le frustrer un peu plus encore. Autant dire qu’il se retrouvait dans une situation où le serpent se mordait lui-même la queue (sans aucune comparaison dégueulasse avec lui et Nigel). Il avait envie d’essayer donc, mais pour ça il fallait encore qu’il trouve quelqu’un pour accepter un tel rôle. Il pourrait demander à un de ces amants de passage, mais il savait que c’était quelque peu malsain. Cela dit, il se disait qu’il n’avait pas forcément le choix non plus. Du moins, c’était ce qu’il pensait jusqu’à ce que Agrippine prenne la parole, le surprenant complètement.

« Sérieux ? »
Demanda-t-il, incapable de cacher le fait qu’il était surpris par les paroles de la jeune femme. Ils étaient proches, ils étaient amis contre toute attente et Agrippine était sans doute celle qui le connaissait le mieux en ce bas monde puisqu’il ne lui cachait rien. Le choix était… logique en quelque sorte, mais il n’avait pas spécialement envie que ça crée un malaise bizarre entre eux. Mais en même temps, s’il devait demander ça à quelqu’un, elle était quand même parmi les mieux placée pour le faire. Pour le pas dire qu’elle était même sans doute la mieux placée pour le faire. Il n’y avait jamais eu de relation bizarre entre eux, ils étaient juste amis et Trevor ne voyait en Agrippine qu’une amie. En même temps, il pourrait difficilement la voir autrement. Et après ça, techniquement, elle ne sera que son amie également. « T’es sûre de toi ? »

Il posait la question, mais il avait clairement envie d’entendre la jeune femme lui dire oui, comme ça, en fait Trevor n’aurait qu’à se lancer purement et simplement, sans se poser plus de question. Au moins, il avait plus de chance de le faire, parce que s’il y pensait trop, peut-être qu’il finirait par reculer. Ce qu’il n’avait aucune envie d’ailleurs. Il avait envie d’aller jusqu’au bout, la question était surtout de savoir s’il allait y parvenir.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeMer 29 Avr - 19:24


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
A

grippine se doutait bien que sa proposition allait dérouter Trevor, mais si elle se proposait, c'était en toute connaissance de cause. Si vraiment il fallait pousser l'idée folle de Trevor jusqu'au bout, autant y contribuer, surtout qu'il n'y avait pas de raison qu'elle n'y trouve pas son compte, après tout. La jeune femme était curieuse dans bien des domaines, et elle n'estimait pas qu'il y ait vraiment de honte à avoir à vouloir explorer toutes les facettes de sa sexualité. De ce point de vue-là, Agrippine avait clairement expérimenté beaucoup de choses : accessoires, costumes, sortilèges, femmes, hommes, les deux en même temps... bref, elle n'était plus à ça près.

Et il y avait quelque chose qui la fascinait totalement dans le projet de Trevor. Certes, il se pouvait très bien que ce soit une mauvaise idée et qu'ils regrettent l'expérience mais... Ce serait une expérience sensorielle et émotionnelle, les deux à la fois, sans compter qu'Agrippine s'était toujours demandé ce que cela faisait que de se retrouver dans la peau d'un homme. Alors, clairement, la jeune femme était plutôt impatiente, maintenant. Et ça n'avait que peu de raisons de mal se passer.

D'accord, c'était le genre de relations qu'Agrippine n'avait jamais eu, mais elle avait tout de même suffisamment de savoir-faire pour savoir faire plaisir aux hommes (tout comme Trevor n'en manquait pas non plus de son côté, si elle avait bien compris), alors elle ne pensait pas que son ami aurait à se plaindre de ses services, surtout qu'elle avait aussi connaissance de ces points G rarement explorés par les hétérosexuels mais dont ils oublieraient de se plaindre quand elle prenait soin de les titiller de la bonne manière. Bref, elle était sérieuse, et elle était sûre. Trevor pouvait compter sur elle. Elle ne comptait pas reculer ou faire marche arrière.

-Je ne te le proposerai pas si j'étais pas sûre
, affirma-t-elle avec un sourire.

Bon, on pourrait lui rétorquer qu'elle n'avait clairement pas mis mille ans pour y réfléchir, mais en même temps, ce n'était pas le genre d'Agrippine que de se poser des questions par centaines jusqu'à finalement daigner faire un choix ou prendre une décision. Elle était impulsive, elle agissait à l'instinct, ça faisait partie d'elle et elle ne se voyait pas changer. Elle écoutait son envie, et son envie serait de prendre du plaisir en donnant du plaisir à Trevor. Elle était généreuse, pas vrai ? Elle faisait plaisir en prenant du plaisir, elle voyait difficilement en quoi ce deal pourrait lui déplaire. Elle ne savait pas si c'était vraiment... acceptable de faire ce genre de choses au fameux Nigel, mais d'une part, Agrippine ne le connaissait pas, d'autre part, ce qu'il ne savait pas ne pouvait pas lui nuire, pas vrai.

-C'est quand tu veux, comme tu veux.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeSam 2 Mai - 18:43

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
C’en était une chose de lancer une idée qui pouvait sembler un peu folle et de la voir réellement se concrétiser. En affirmant qu’il devait utiliser du polynectar dans le but de satisfaire un fantasme qu’il ne pouvait pas accéder en temps normal, il avait sincèrement envie de le faire, c’était évident. Mais en même temps, le fait d’avoir envie de le faire et d’être à deux doigts de le faire, ce n’était clairement pas la même chose. Forcément, Trevor se trouvait dans une position quelque peu délicate, mais en même temps… eh bien, il en avait vraiment envie en réalité et Agrippine lui donnait quand même la possibilité d’avoir cette possibilité, il ne pouvait pas réellement passer à côté de ça. Il en avait envie, c’était juste qu’il devait simplement mettre en place tout cela de la bonne façon, il devait juste foncer même s’il y avait quand même un peu d’appréhension.

Mais au moins, il avait la bonne personne, qui était consentante, qui acceptait les choses comme elles étaient et avec qui il était évident qu’il n’y allait pas avoir de sous-entendu bizarre. Elle était sûre d’elle en prime, puisqu’elle lui proposait de le faire. Forcément, c’était un bon point. Et elle lui affirma que c’était comme il le voulait, quand il le voulait. En un sens, il pourrait peut-être se défiler au bout d’un moment et sans doute que son amie ne lui en voudrait pas, mais clairement, lui il s’en voudrait dans tous les cas. Parce qu’il sera bien incapable de savoir ce qui se serait passé s’il le faisait, qu’il passerait son temps à se dire que ça pourrait être bien, que ça pourrait juste l’aider à tourner un peu la page. Au fond, il ne savait pas du tout quel effet ça allait avoir, mais s’il n’essayait pas, c’était évident qu’il n’allait rien en savoir et donc il se contentera d’avoir des regrets.

« Il ne me manque qu’un… cheveux de Nigel donc. » C’était la dernière chose à récupérer pour que la potion puisse marcher. Évidemment, le jeune homme n’en avait pas réellement sur lui. Ça serait trop beau d’en avoir dans la poche, ça tomberait bien, mais ça serait un peu trop beau en effet. Cela dit, en réalité, ça ne serait pas difficile pour lui de s’en procurer. Nigel passait son temps chez lui, même s’ils avaient affirmé qu’ils ne devaient pas se croiser de nouveau et qu’ils devaient essayer de rester le plus loin possible l’un de l’autre, ça ne serait pas vraiment difficile de trouver un cheveu lui appartenant. « Je pense que je peux en trouver un rapidement. » Et il valait sans doute mieux qu’il ne retarde pas trop les choses. C’était bête sans doute, mais Trevor se disait que s’il réfléchissait trop à la situation, il pourrait très bien reculer, même s’il n’avait évidemment aucune envie de reculer. « Si je reviens ce soir ? Tu es libre ? » C’était dingue, mais oui il le faisait.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeSam 2 Mai - 18:59


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
C'

était une décision prise sur un coup de tête, spontanée, forcément folle et encore plus dangereuse par bien des aspects, mais elle ressemblait, de fait, en tout point aux décisions qu'Agrippine avait toujours tendance à privilégier au quotidien, et au final, puisque l'idée s'était fait une place de choix dans son esprit, elle était heureuse de constater que Trevor n'avait pas l'air de vouloir reculer, qu'il était définitivement prêt à aller jusqu'au bout. Elle se doutait, d'ailleurs, que s'il avait déjà sur lui un cheveu de Nigel, il n'hésiterait pas davantage avant de sauter le pas. Mais bien sûr, ce n'était pas si facile, il ne fallait pas rêver non plus. Et quelque part, Agrippine était quand même un peu rassurée d'entendre que son ami ne conservait pas, comme ça, juste pour le plaisir, des cheveux de l'homme dont il était amoureux histoire de... va savoir quoi. Vu ce qu'il décidait de faire, il était clair que son amour et son désir pour son beau-frère le poussaient déjà dans des extrêmes relativement absurdes, mais il conservait un minimum de... lucidité tout de même.

Mais pas grande patience, en revanche. Il pouvait facilement se procurer un cheveu de Nigel Greengrass, lui apprit-il, ce qui n'était pas illogique. A ce qu'elle avait compris, le beau-frère de Trevor était presque constamment fourré chez eux (ce qui ne devait pas arranger sa frustration, ça c'est évident), alors il avait en effet assez certainement déjà laissé traîné l'un ou deux... restes de lui dans le manoir des Carrow. En tout cas, elle le laissait se débrouiller à ce sujet. Elle, même si elle avait eu des plans pour le soir-même, les aurait clairement annulés pour tenter cette expérience aussi séduisante qu'inédite. La jeune femme, maintenant qu'elle avait cette possibilité à l'esprit, n'avait vraiment aucune envie de reculer, et elle se disait qu'au plus tôt ils auraient au bout de ce fantasme étrange, plus ils seraient certains de ne pas reculer. Est-ce que c'était une bonne chose qu'ils ne reculent pas, en revanche ? Cela, Agrippine n'en savait rien, mais dans tous les cas, ni lui ni elle ne semblaient décidés à faire un pas en arrière, alors...

-Je suis libre,
confirma-t-elle dans un hochement de tête, le regard brillant. Pense à ramener des vêtements, aussi, le genre que tu l'imaginerais bien porter, même si je me doute que je les garderai pas longtemps. Faut qu'on joue le jeu jusqu'au bout.

Elle comptait rendre cette situation plus vraie que nature, même s'il lui serait certainement difficile d'imiter ce Nigel à la perfection. Ce n'était pas comme si elle avait vraiment eu l'occasion de le rencontrer, ou de lui parler. Mais Trevor en revanche lui avait suffisamment fait l'article à son sujet pour qu'elle ait une bonne idée du personnage.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 10 Mai - 15:17

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Agrippine était libre, ce qui n’était donc pas plus mal. Trevor avait conscience qu’il manquait cruellement de patience en cet instant précis, mais en même temps le jeune homme avait conscience que s’il réfléchissait un peu trop à la situation, il risquerait quand même grandement de regretter. Réfléchir, ça lui ferait penser au fait que faire les choses ainsi était quand même clairement malsain, et donc qu’il ne pouvait pas se permettre d’aller si loin. Non, il ne devait pas trop réfléchir, parce qu’il savait parfaitement que s’il ne le faisait pas, une part de lui allait clairement le regretter. Il valait mieux qu’il soit déçu en essayant que frustré de ne pas avoir essayer… non ?

Alors c’était décider, le jeune homme allait bel et bien le faire. Il ne pensait pas avoir de souci pour se procurer un cheveu de Nigel chez lui, autant dire que ça pouvait se faire vite et autant faire ça vite donc. Par chance, Agrippine était donc libre. Elle lui précisa de penser à ramener des vêtements, histoire qu’ils puissent jouer le jeu jusqu’au bout, même si… eh bien, il y avait de forte chance qu’elle ne les porte pas bien longtemps. Trevor n’était pas si facilement mal à l’aise, il avait l’habitude quand même de partager des moments intimes avec de parfaits inconnus, mais en même temps il devait reconnaître qu’il se senti quelque peu… stressé à se dire que Agrippine allait réellement porter des vêtements d’homme sous les traits de Nigel et qu’elle n’allait évidemment pas les porter longtemps. C’était le but bien sûr, mais c’était quelque chose qui lui tenait à cœur quand même.

« Je vais faire ça. » Répondit-il, en se levant. « Je reviens ce soir donc. »

Ils n’avaient pas forcément besoin de patienter plus. Bon, Trevor prouvait d’une grande impatience qui pouvait en un sens témoigner de sa trop grande obsession pour Nigel Greengrass. Mais tant pis, maintenant que l’idée était lancée et que Agrippine avait accepté en prime, le jeune homme n’avait de toute façon pas envie de se retenir. Il s’absenta de chez la jeune femme donc, parce qu’il fallait bien qu’il retourne un peu chez lui. Il trouva bel et bien un cheveu de Nigel, qui avait dû passer dans la journée, peut-être même quand il était chez Agrippine, ce qui rendait le truc encore plus frustrant. C’était difficile pour lui de se contenter de l’éviter, même s’il n’avait pas le choix, que c’était une décision qu’ils avaient prise. Il prit quelque vêtement dans ses affaires, des choses qui pourraient convenir au « Nigel » qu’allait devenir Agrippine. Avant de repartir de chez lui, Trevor eu quand même un léger doute. Est-ce qu’il pouvait réellement se permettre de faire ça. Il repensa à sa conversation qu’il avait eu avec Nigel, à la manière dont l’homme lui avait bien fait comprendre qu’ils ne seraient jamais amants, alors que Trevor était persuadé qu’ils partageaient bel et bien quelque chose.

Non, il ne devait pas reculer. Alors, armé de tout cela, il retourna chez Agrippine comme convenu le soir même et frappa à la porte, comme précédemment, mais avec un but bien différent que de se contenter de partager un verre ensemble.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeDim 10 Mai - 15:46


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
D

écision était donc prise, une décision folle, presque absurde, mais qui sait peut-être salutaire pour ce jeune homme en plein désarroi qui brûlait manifestement de désir et de désespoir pour un homme qui, s'il en avait quelque chose à faire, réussissait à bien le cacher. Cela convenait très bien à Agrippine. C'était bien connu, si on ne se jetait pas à l'eau directement, si on ne suivait pas très directement ses envies, on finissait par reconnaître l'absurdité de la situation et on ne faisait rien. L'idée était lancée, elle séduisait beaucoup trop la jeune femme pour qu'elle n'en fasse rien. Alors elle laissa Trevor partir sans demander son reste, convaincue qu'il reviendrait ainsi qu'il le lui promettait.

Et en effet, ce fut le cas. Agrippine avait profité de l'absence de Trevor pour réordonner un peu son appartement, du moins pour les pièces où ils auraient des chances de foutre les pieds. Déjà, un brin de ménage, ça ne ferait pas de mal, ensuite, elle se disait que si Trevor atterrissait dans un décor moins familier, il oublierait plus facilement qu'il se trouvait chez elle. L'idée, c'est qu'il se prenne au jeu. Elle avait envie de réussir à le convaincre qu'il avait bel et bien Nigel Greengrass en face de lui. Elle avait rangé tous les bouquins qu'elle possédait dans le salon (puisqu'elle supposait que Nigel l'éditeur était un littéraire), et elle avait utilisé quelques sorts pour changer temporairement la couleur des murs, des rideaux, des meubles, troquant le tout pour quelque chose de sobre et de... masculin, on va dire.

Quand Trevor revint frapper à sa porte, tout était fin prêt. La jeune femme entrouvrit seulement, demanda au dresseur de dragon de lui donner les vêtements et les cheveux et elle referma la porte sur lui, le laissant seul sur le palier... Il fallait faire les choses bien. Elle se déshabilla, se plaça face au miroir de sa salle de bains pour constater sa transformation, ajouta le cheveu au polynectar et avala cul-sec. Elle grimaça tout naturellement. Cette potion était immonde, ce n'était pas la première fois qu'elle en buvait, certes, mais depuis le temps, ils auraient eu tout intérêt à adoucir la recette. Enfin bref. Son corps se transforma progressivement, révélant celui du fameux Nigel. Sensation étrange que de se retrouver littéralement dans la peau de cet homme qu'elle ne connaissait qu'à travers le prisme de ce que lui en disait Trevor. Elle comprenait qu'il l'ait voulu si avidement, ceci dit, Agrippine voyait Nigel nu avant Trevor (et sans son consentement, ce qui posait quelques questions mais passons), il ne devrait pas être déçu du voyage.

Elle s'habilla, donna à Nigel une tenue décente et finalement, vint ouvrir à la porte. Il était temps de lui servir son meilleur jeu d'actrice.

-Trevor ? Qu'est-ce que tu fais là ? Entre
, l'invita-t-elle d'une voix qui n'était dorénavant plus la sienne.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeMer 5 Aoû - 13:30

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Trevor se trouvait devant la porte de Agrippine, attendant qu’elle termine de se préparer. Il n’avait pas pu entrer dans son appartement, elle lui avait demandé de lui laisser les affaires par l’entrebâillement de la porte et c’était tout, maintenant il attendait, nerveux. Clairement, le jeune homme était plus que nerveux, il n’était toujours pas si sûr que cela que ça soit une bonne idée parce que ce n’était quand même pas très moral, mais en même temps… bref, il écoutait simplement ses désirs profonds.

Le temps sembla long à Trevor avant que Agrippine ouvre de nouveau la porte. Mais ce n’était pas Agrippine, évidemment que non. Le cœur du jeune homme manqua un battement en voyait Nigel ouvrir la porte.

« Par Merlin… » Ne put-il pas s’empêcher de souffler en la voyant, enfin en le voyant.

La ressemblant était évidemment parfaite, au vu du procédé utilisé, c’était normal que Agrippine lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Et bien sûr, Trevor s’y était attendu, parce qu’il était là pour ça quand même. Mais en même temps… eh bien, il devait bien avouer qu’il se sentait troublé. Il avait encore un peu de mal à se dire que ce n’était pas son amie qui se trouvait là, mais bel et bien seulement Nigel. Cependant, la ressemblance étant parfaitement troublante, qu’il se disait qu’il pouvait facilement se laisser prendre à ce jeu. Ce qui serait quand même une bonne chose, parce qu’il était là pour ça.

« Je… » Trevor reprit un peu ses esprits, il n’allait quand même pas gâcher le temps précieux qu’ils avaient tous les deux en restant abasourdi comme ça sur le pas de la porte. « J’avais désespérément besoin de toi voir. » Lui dit-il alors… à Nigel, il s’adressait bien plus à son beau-frère qu’à son amie à présent. C’était normal, ils étaient là pour ça. Et donc il n’avait pas besoin de forcer ses propos, c’était une évidence de tous les instants. Il avait besoin de voir Nigel, il avait besoin de lui parler, il avait juste besoin de lui. « Je peux rentrer ? » Demanda-t-il pour la forme.

Même si bien sûr, c’était une évidence que le jeune homme allait entrer dans l’appartement de la jeune femme. Enfin, du jeune homme pour le coup. Ils étaient là pour ça, mais tant qu’à faire, Trevor préférait largement jouer le jeu. Ils savaient tous les deux où ça allait les mener, pour la simple et bonne raison que c’était ce que le jeune homme avait le plus désiré. Ils savaient où ils allaient aller donc, mais ils pouvaient quand même prendre la peine de mettre les formes, histoire de compenser des frustrations multiples. Trevor avait beaucoup de chose à dire à Nigel, des choses qu’il se doutait ne jamais traverser le pas de sa bouche. C’était l’occasion.

Et Agrippine avait définitivement fait les choses bien, parce que c’était si facile pour lui d’oublier où il se trouvait en constatant que la jeune femme avait modifié même son appartement. Ce n’était pas celui de Nigel bien sûr, mais ça faisait une illusion parfaite. Là, il avait envie de tout abandonner et de juste se considérer devant l’homme qui le rendait si fou.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeMer 5 Aoû - 13:47


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
A

grippine retint un sourire trop... agrippinien de venir décorer ses lèvres. Elle avait à coeur de s'effacer derrière son personnage, de suspendre l'incrédulité de son futur amant, pas seulement pour lui, mais parce qu'elle aussi tenait à prendre plaisir à ce petit jeu de rôle, et pour cela, elle avait bien envie de se convaincre d'être ce fameux Nigel, juste pour voir ce que ça faisait. Elle dissimula donc son sourire et le remplaça par un air d'incompréhension, comme si elle était incapable de comprendre pour quelles raisons son interlocuteur se montrait à ce point estomaqué, sur le pas de sa porte. Il semblait en vague était de choc, et Agrippine appréhenda l'espace d'un instant que ce soit trop pour lui et qu'il décide préférer tout arrêter là. Elle l'accepterait si ça devait être le cas, bien sûr, mais ils en ressortiraient à être deux à être frustrés. Agrippine ne faisait jamais les choses à moitié, elle se prenait complètement au jeu, et elle n'avait pas envie que le jeu prenne fin avant l'heure.

Mais finalement, Trevor reprit la parole, et son discours semblait si désespérément sincère qu'Agrippine songea que sans être complètement crédule, bien sûr, Trevor devait réussir à y croire au moins un peu. Il avait eu désespérément besoin de voir Nigel, en même temps, oui, il fallait vraiment qu'il ait été désespéré pour faire le choix d'en arriver là.

-Bien sûr
, répondit Agrippine en collant aux lèvres de Nigel un fin sourire qui, l'espérait-elle, lui ressemblerait, partagé entre l'incompréhension de la situation et le plaisir sincère d'accueillir Trevor chez lui. Installe-toi, dit-elle en refermant la porte derrière eux. Elle n'attendit pas de demander à Trevor s'il voulait boire quelque chose, elle se disait qu'ils avaient dû dépasser le stade de ce genre de familiarité et que Nigel et son naturel décontracté devait être de nature à accueillir ses hôtes avec un verre sans les interroger. Elle remplit donc deux verres de whisky pur-feu, dans tous les cas, boire un verre ne leur ferait forcément pas de mal. Une fois leurs verres servis, elle s'installa face à Trevor, toujours déterminée à se fondre dans son rôle. Elle tentait d'adopter une posture moins féminine (pour peu que ça veuille dire quelque chose), et d'emprunter à Nigel Greengrass ses airs de dandy invétéré. Qu'est-ce que tu devais me dire ? demanda-t-elle alors.

Bien sûr, ils n'étaient pas là juste pour bavarder, si Trevor avait besoin de bavarder, il se contenterait de parler au vrai Nigel. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils devaient tout de suite aller vite en besogne, sans quoi il était impossible que Trevor finisse par y croire. Et puis, il y avait peut-être des choses que Trevor ne se permettrait pas de dire au vrai Nigel.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeSam 8 Aoû - 20:43

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part.
Agrippine jouait à merveille son rôle, tout simplement. Trevor ne pouvait pas dire le contraire, elle était vraiment douée. Alors bien sûr, il y avait possiblement des différences quand on y faisait vraiment attention, il était possible que quand elle affichait telle ou telle expression ça ne ressemblait pas forcément à Nigel, mais on s’y laissait prendre vraiment. Surtout quand on avait envie de jouer le jeu, comme c’était le cas de Trevor. Le jeune homme savait bien qu’il n’allait jamais pouvoir complètement oublier que ce n’était pas son beau-frère présentement qui était en train de l’inviter chez lui, surtout que mine de rien son appartement était différent, mais il pouvait clairement se laisser prendre au jeu. Surtout qu’il avait envie de s’y laisser prendre.

Il s’installa donc dans le salon et Agrippine leur servit à boire. Enfin, Nigel donc, avant de s’installer et de lui demander ce qu’il avait à lui dire. Mine de rien, se retrouver devant son beau-frère et se dire qu’il était grand temps de lui dévoiler tout ce qu’il ressentait, c’était un peu stressant. Avant de reprendre la parole, le jeune homme avala une grande gorgée du verre qu’il lui avait servi. Il lui fallait un peu de courage quand même. Évidemment, ils savaient parfaitement comment les choses allaient se terminer, ils avaient fait tout cela pour ce but. Alors le Nigel qui se trouvait sous ses yeux – qui en prime connaissait donc déjà ses sentiments – n’allait pas le refouler, mais ce n’était pas vraiment facile de se dévoiler.

« Écoute… » Il inspira une grande inspiration avant de reprendre. « Je sais que c’est compliqué avec Eurydice, que tu ne veux pas lui faire du mal. Mais moi je ne peux pas me taire plus longtemps. » Il parlait rapidement, comme s’il avait peur de ne pas réussir à prononcer ces mots. « J’ai… Je suis dingue de toi Nigel. Ça peut paraitre fou, mais c’est le cas. Je suis complètement fou de toi, j’ai besoin de toi. »

Et ça lui faisait un bien fou de pouvoir dire tout cela. Cela ne changerait rien à sa situation en soit parce que Nigel n’était pas vraiment là pour entendre ces mots (même s’il aura l’occasion de lui faire une déclaration ensuite), mais au moins il avait le sentiment de pouvoir quand même se libérer d’un poids en les prononçant là. Et d’ailleurs, Trevor avait même besoin de se libérer d’une autre façon. Il termina complètement le verre qu’il avait encore en main et se leva pour s’approcher du faux Nigel.

« J’ai… envie de toi. » Dit-il alors, comme s’il était enfin libérateur de pouvoir prononcer ces mots avant de tout simplement attraper le visage de Agrippine sous les traits de son beau-frère pour l’embrasser. Ces lèvres qu’il rêvait de pouvoir s’emparer depuis temps de temps, il les avait à présent collées aux siennes.

Ce n’était pas les vrais, mais Trevor jurait les sensations seraient les mêmes dans tous les cas.
Code by Gwenn

_________________


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359...Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1151
Humeur :
Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitimeSam 8 Aoû - 20:57


Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part
C'

était étrange, en vérité. Il y avait face à elle cet homme qu'elle connaissait depuis longtemps, son ami, son confident, qui s'adressait à présent à elle aussi librement et directement que si elle était un autre... et alors qu'il s'adressait à elle, elle pourrait presque s'imaginer être cet autre... et elle réalisait qu'en fin de compte, personne ne lui avait jamais fait de déclaration à ce point passionnée. Certains avaient pu leur exprimer leur désir, bien sûr, et rivaliser d'imagination pour en témoigner, mais de la part de Trevor, c'était autre chose, c'était un amour profond, si profond qu'il en était foncièrement douloureux, ça aussi elle le sentait. Elle comprenait qu'on puisse se laisser séduire par de si belles paroles... à elle, elles n'avaient jamais manqué, et elle ne regrettait pas de ne pas en recevoir, elle ne voulait surtout pas de ça, mais en cet instant, alors qu'elle devenait le centre du monde d'une autre personne, elle réalisait combien ce pouvait, en effet, être agréable, et grisant, même. Et Agrippine songea que Nigel devait bien être stupide pour éconduire un homme à ce point amoureux, à ce point désespéré de l'aimer.

Mais elle n'était pas là pour juger de la stupidité de Nigel Greengrass, son rôle à elle était d'être l'idiot en question, un idiot qui pour les besoins d'un scénario où tout était bien qui finissait bien, se laisserait séduire par ces paroles douces et passionnées et céderait avec une facilité déconcertante en dépit de tout ce qui devrait normalement le pousser à le rejeter, à commencer par cette Eurydice à laquelle il était supposé être si dévoué qu'il refusait de se compromettre avec son beau-frère. Bah, pour les besoins du scénario, au diable Eurydice, là encore. C'était eux, et tous les rêves irréalisables de Trevor, qui savait tirer très vite le meilleur parti de ce petit jeu, puisqu'il ne mit pas longtemps à déposer ses lèvres sur les siennes.

Trevor Carrow embrassait bien. Agrippine avait été sûre que c'était le cas, et elle en avait la preuve irréfutable, à présent. Elle fit mine d'être interdite, puis réticente, mais finalement, ses mains glissèrent dans le dos du jeune homme afin de le rapprocher d'elle - enfin, de lui et de lui rendre son baiser, longuement. Un vrai baiser de cinéma, de ceux qui méritaient largement de hanter l'imaginaire enflammé de Trevor. Elle attendit de ne plus avoir de souffle pour séparer ses lèvres de celles de son nouvel amant - et quel amant !

-J'attendais ça depuis une éternité
, prétendit-elle dans un fin sourire, avant de s'emparer une fois de plus des lèvres de Trevor, partagées entre ses émotions à elle et les sensations d'un corps qu'elle domptait du mieux qu'elle pouvait, elle qui n'avait jamais vécu concrètement l'excitation masculine avant cet instant.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Empty
Message#Sujet: Re: Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]   Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Si on ne repousse pas les limites, on ne va nulle part [pv Trevor :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Boa vs. Python (V) [DVDRiP]
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement d'Agrippine Tuft (Allée des embrumes)
-