AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
449 € 649 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Bonnie Hornby
▌ Messages : 509
Humeur :
Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Right_bar_bleue

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Empty
Message#Sujet: Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth)   Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Icon_minitimeLun 30 Mar - 17:40

Une bonne bouffée d'air !
De l’air frais… Bonnie pouvait enfin sortir de chez elle et ça lui faisait un bien fou. Bon, en même temps, rien ne lui interdisait logiquement de sortir de chez elle, mais il semblait qu’elle ait des impératifs maintenant. Ces impératifs n’étaient pas dans l’ordre du jour, Eddy était en compagnie de sa mère et elle allait pouvoir en profiter pour sortir et juste prendre soin d’elle, ne pensait qu’à elle et uniquement à elle. Bonnie n’en pouvait plus, elle venait à peine de devenir mère qu’elle n’en pouvait déjà plus, elle avait besoin de respirer, de penser à autre chose. Et elle avait prévu une séance de shopping parce qu’on ne perdait pas les bonnes vieilles habitudes. En tout cas, c’était ce qu’elle se disait. Elle devait se détendre et c’était le meilleur moyen pour elle de le faire.

Elle n’avait cependant pas l’intention d’y aller seule, même si c’était quelque chose qu’elle faisait régulièrement. Elle avait envie de passer cette journée en compagnie d’une amie, parce qu’elle avait besoin d’une compagnie agréable d’une part et parce qu’elle avait le sentiment que ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas eu l’occasion de passer du temps avec Elizabeth. Entre leurs vies à toutes les deux, sa grossesse, son accouchement, ce genre de chose, clairement Bonnie n’avait pas vu son amie aussi souvent qu’elle l’aurait voulu ces derniers mois et même années. Alors elle avait envie de rattraper le coup.

La jeune femme avait envoyé plus tôt dans la semaine un hibou à Elizabeth pour lui demander si cela l’intéressait de la rejoindre, celle-ci lui aillant répondu que oui, elles avaient convenu d’un rendez-vous sur le chemin de traverse. Bonnie était peut-être un peu plus tôt que prévu, mais dès que sa mère était arrivée chez elle pour garder son fils, elle n’avait pas vraiment pris la peine de s’attarder de trop. Heureusement, Clyde ne se trouvait pas chez eux et sa mère était parfaitement ravie de garder son petit-fils. Elle n’avait pas trainée donc et elle était arrivée très tôt au Chaudron Baveur. C’était là que Bonnie avait dit à Elizabeth de la retrouver pour qu’elles puissent ensuite parcourir le chemin de traverse ensemble de long en large. Parce que clairement, Bonnie avait vraiment envie de prendre tout son temps possible pour faire ce shopping, elle avait besoin plus que jamais de se changer les idées et de changer d’air.

Elle s’installa au comptoir et prit même la peine de commander quelque chose à boire, observant sa montre. Elle était clairement en avance, vraiment beaucoup en avance, mais ce n’était pas un souci, elle allait attendre. Bonnie n’était pas spécialement la plus patiente des femmes, mais elle se sentait tellement heureuse de sortir de chez elle que rien ne pouvait gâcher sa bouffée de bonheur. Quand Elizabeth arriva enfin, elle se leva pour s’approcher d’elle et la prendre dans ses bras.

« Salut toi ! » Dit-elle dans un grand sourire. « Comment tu vas ? » Demanda-t-elle rapidement, reprenant de plus belle. « Je suis désolée de ne pas t’avoir donné de nouvelle depuis tout ce temps, il y a eu tellement de changement pour moi dernièrement. J’espère que tu as ta journée devant toi, parce que j’ai l’intention de faire tout un tas de chose ! »

Elle parlait beaucoup, elle parlait vite, elle avait juste envie de reprendre du poils de la bête.
Code by Gwenn

_________________
Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Elizabeth Hopkins
▌ Messages : 62
Humeur :
Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Right_bar_bleue

En couple avec : personne, elle est trop timide pour ça

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Empty
Message#Sujet: Re: Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth)   Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth) Icon_minitimeDim 5 Avr - 0:57

Une bonne bouffée d'air!

Souvent, lorsque l’on change d’environnement, nos relations changent également. C’est à peu près ce qu’Elizabeth s’était dit, en sortant de Poudlard. Cela ne la dérangeait pas outre mesure : à l’inverse de sa grande sœur, elle n’était pas particulièrement populaire parmi les étudiants de sa promotion, ou ne serait-ce qu’au sein de sa maison. Enfin, si, beaucoup la connaissaient sans justement la connaître, pour être la fille assez discrète. D’autres la connaissaient car, à plusieurs reprises, elle avait fait les devoirs de ses camarades qui n’avaient pas nécessairement l’envie de travailler, mais l’envie de payer quelqu’un pour ça, de quelque manière que ce soit. Rien n’était gratuit, et Elizabeth l’avait intégré à l’école : elle était même parvenue à en tirer des avantages certains. Le calme parfois, des friandises voire des Mornilles à d’autres moments.

Cependant, il y avait des personnes avec lesquelles la jeune femme avait construit une amitié sincère, et celle qu’elle s’apprêtait à retrouver aujourd’hui en faisait partie. En dépit de leurs différences, les deux adolescentes s’étaient rapprochées, à la faveur de cours partagés et de devoirs à préparer, pour lesquels la coopération était soit nécessaire, soit obligatoire. Ainsi, quand elle avait reçu quelques jours auparavant le hibou de Bonnie, Elizabeth s’était empressée de lui répondre : évidemment, elle était disponible pour la journée et se faisait une joie de revoir son amie. Depuis la fin des ASPIC et leur retour à une vie qui n’était pas rythmée par l’école, les deux amies ne s’étaient pas revues. Quelques hiboux sur les derniers mois, cinq tout au plus. C’était ainsi, mais elles allaient se rattraper.

Il faisait particulièrement froid aujourd’hui, comme d’habitude à Londres lors des vacances de Noël. Les jours des réunions familiales et moments plus ou moins conviviaux arrivaient à grand pas, mais n’étaient pas encore passés. Ainsi, Elizabeth n’était pas condamnée à rester dans la maison de ses parents en compagnie de sa famille. Elle arriva rapidement sur le Chemin de Traverse, mais après un rapide coup d’œil à sa montre, elle constata qu’elle était presque en retard. Comment s’était-elle débrouillée pour ne pas être en avance, alors qu’elle était si heureuse de voir son amie ? Elle pressa le pas jusqu’au Chaudron Baveur, où Bonnie devait déjà l’attendre.

Une fois entrée dans le pub, elle n’eut pas besoin de chercher longtemps. Il n’y avait pas grand monde à cette heure-ci, et Bonnie était visible, en hauteur au comptoir. Elle semblait déjà avoir commandé. Elizabeth s’avança vers elle et, dès que son amie l’aperçut, elle se leva et la prit dans ses bras. Cela faisait un bien fou, après tant de temps séparées l’une de l’autre ! Lorsqu’elles se séparèrent, Elizabeth sourit en écoutant son amie, qui parlait bien trop vite pour lui laisser le temps de répliquer quoi que ce soit. Dès qu’elle eut fini, Elizabeth enchaîna :

- Ça va, ça va et ne t’inquiète pas, je ne t’en tiens pas rigueur. Je suis vraiment touchée que tu m’aies contactée pour qu’on passe la journée ensemble. Elle ajouta, un peu plus bas, même s’il n’y avait rien de compromettant.Tu m’as manqué, je suis heureuse d’être là avec toi !

Elizabeth n’était jamais à l’aise quand il s’agissait d’exprimer ses sentiments, aussi purs et simples étaient ils que l’attachement qu’elle éprouvait envers Bonnie. Elle prit place sur le tabouret à côté de son ami, et commanda rapidement une boisson chaude : il faisait bien trop froid pour quelque chose d’autre qu’un thé.

- Alors, tu as dû être bien occupée! Elle lança un regard bref vers le ventre de son amie, et sourit de plus belle. Je n’arrive même pas à imaginer le changement que ça doit représenter… Comment tu te sens ?

; color:blackpv: Bonnie Hornby
[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une bonne bouffée d'air ! (Elizabeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-