AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Borderlands 3 pour PS4
6.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Une âme à sonder [pv Dennis :333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Gregory Benson
▌ Messages : 60
Humeur :
Une âme à sonder [pv Dennis :333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une âme à sonder [pv Dennis :333] Right_bar_bleue

En couple avec : Lisbeth Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Daniel Craig

Une âme à sonder [pv Dennis :333] Empty
Message#Sujet: Une âme à sonder [pv Dennis :333]   Une âme à sonder [pv Dennis :333] Icon_minitimeLun 30 Mar - 22:37


Une âme à sonder
A

ujourd'hui, Gregory ne travaillait pas. C'était un luxe qu'il s'offrait et qu'il était facile de prendre en ces périodes de fin d'année où ses patients étaient quoi qu'il en soit trop accaparés par leurs réunions familiales pour prendre le temps de s'asseoir sur le divan et de consulter leur psychanalyste. Ce qui l'arrangeait, car lui aussi avait envie de profiter de sa famille... Qui plus est, Gregory savait que cette période était souvent prolifique dans son milieu. Car la dinde et la bûches avalées, les vieux secrets de famille faisaient surface, et ses patients en avaient pour leur argent au moment de ressasser en détails les épisodes désastreux qu'avaient comporté leurs réunions familiales. Mais donc, ce serait pour plus tard. Pour le moment, Gregory était installé sur le canapé du salon et relisait un ouvrage de médecine qu'il avait déjà écorné tant il y était revenu, mais auquel il trouvait un intérêt sans cesse renouvelé au fil des ans. A plus forte raison qu'à mesure que sa méthode et ses connaissances s'affinaient, il accordait de l'importance à des détails qui, jusqu'alors et à son corps défendant, lui avaient échappé.

Il était plongé dans sa lecture méticuleuse quand on frappa à la porte. Gregory devait bien reconnaître en être surpris. La famille n'attendait personne. Leurs rendez-vous étaient toujours bien notés et retenus, qu'ils soient professionnels ou personnels. C'était un sujet que le psychanalyste prenait particulièrement au sérieux. Mais on n'était jamais à l'abri d'un imprévu. Que ce soit un patient qui aurait confondu les dates (et cela arrivait bien souvent, il faut le dire), un vendeur à la sauvette ou une arrivée improviste comme il ne les aimait guère.

Il alla ouvrir mais prit soin avant cela de regarder à travers le judas afin de s'assurer qu'un gêneur ne se trouvait pas de l'autre côté. Et pour tout dire, au moment d'ouvrir, il n'était pas spécialement certain de bien faire, mais au moins identifiait-il le jeune homme à l'air penaud qui lui faisait face et que lui surplombait de toute sa suffisance.

-Dennis Bishop, c'est bien ça ?


Il n'attendait pas vraiment de réponse. Il savait que c'était lui. Ce gamin avait été dans le même orphelinat qu'Amy, il l'avait rencontré à l'époque. A force de séances et d'entretiens, il avait bien compris que Dennis et Amy avaient vécu le même traumatisme. Et pour cette raison, ce gamin l'intriguait. D'une manière ou d'une autre, il devait participer au processus de guérison de sa fille, et c'était une chose que Gregory gardait bien évidemment à l'esprit.

-Entre. Si tu cherches Amy, elle est sortie avec sa mère, mais tu peux l'attendre avec moi.


Et se faire analyser dans la foulée, car c'était bien sûr de ça qu'il était question.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Dennis Bishop
▌ Messages : 136
Humeur :
Une âme à sonder [pv Dennis :333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une âme à sonder [pv Dennis :333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Andrew Garfield

Une âme à sonder [pv Dennis :333] Empty
Message#Sujet: Re: Une âme à sonder [pv Dennis :333]   Une âme à sonder [pv Dennis :333] Icon_minitimeMer 1 Avr - 12:22

Une âme à sonder.
Dennis n’avait aucune idée de ce qu’il était en train de faire présentement. Enfin, si, il avait une idée bien précise de la bêtise qu’il était en train de faire. C’était idiot, ça l’avait pris comme ça, il avait eu envie de voir Amy, il avait eu envie de… de passer du temps avec elle. Et il avait décidé de quitter son appartement pour se rendre chez elle, chez ses parents plus précisément. Ça faisait au moins une bonne demi-heure que le jeune homme se trouvait devant la porte de l’appartement de la jeune femme, n’osant pas frapper. Plusieurs fois il avait commencé à rebrousser chemin, avant de revenir encore en arrière et de se retrouver devant la porte de l’appartement.

Il n’allait pas bien en ce moment, pas bien du tout. Ses angoisses prenaient énormément d’ampleur. Le jeune homme ne saurait dire si c’était l’approche des fêtes de fin d’année ou non, mais clairement il n’allait pas bien. Il ne dormait pas beaucoup et quand il parvenait à dormir, le jeune homme ne dormait pas d’un sommeil du juste… et même les potions qu’il prenait dans le but de l’aider ne semblaient pas si efficace que ça. Enfin, si, un peu, sinon ça serait bien pire. En attendant, Dennis ne se sentait vraiment pas bien et il avait juste envie de voir Amy, il ne savait même pas pourquoi, mais parce qu’il se sentait toujours un peu mieux à ses côtés, parce qu’elle était la seule capable de le comprendre.

Cela lui prit du temps, mais finalement, le cœur battant il parvint à frapper à la porte. Sauf que ce ne fut pas Amy qui ouvrit la porte, mais… son père. Il ne l’avait pas beaucoup vu, il se rappelait de lui quand ils étaient venus avec sa femme à l’orphelinat, avant de lui voler Amy (même si déjà à l’époque, ils s’étaient quelque peu éloignés, par la force des choses). Dennis s’était dit que les parents de la jeune femme seraient en train de travailler et qu’il la trouverait seule chez elle, comme à son habitude, parce qu’elle ne sortait pas. Mais non… il se trouvait devant le père de la jeune femme et il était complètement paumé. Surtout que ce dernier l’appela par son nom et son prénom, visiblement conscience de qui il était. Il lui demanda même de rentrer, précisant que Amy était sortie avec sa mère et qu’ils pouvaient l’attendre ensemble.

« Eh bien, heu… »
Dennis bégaya un peu, ne parvenant pas vraiment à articuler plusieurs mots ensemble. Le jeune homme avait simplement envie de prendre ses jambes à son cou, de dire non, qu’il voulait rentrer chez lui. Ce n’était pas contre son interlocuteur, mais il n’avait vraiment aucune envie de passer du temps en sa compagnie, il ne voulait pas, il ne pouvait pas… « Je… je… ne veux… pas vous déranger. »

Ou plutôt, il avait envie de s’en aller, mais ses jambes étaient clouées, incapable de bouger. Il voulait s’en aller, mais il n’y parvenait pas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Gregory Benson
▌ Messages : 60
Humeur :
Une âme à sonder [pv Dennis :333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une âme à sonder [pv Dennis :333] Right_bar_bleue

En couple avec : Lisbeth Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Daniel Craig

Une âme à sonder [pv Dennis :333] Empty
Message#Sujet: Re: Une âme à sonder [pv Dennis :333]   Une âme à sonder [pv Dennis :333] Icon_minitimeMer 1 Avr - 18:17


Une âme à sonder
G

regory pouvait bien donner à Dennis une vague illusion de choix, tout ceci n'était bien sûr qu'illusoire. L'invitation qu'il donnait au jeune homme ne pouvait être refusée, ou, dans le cas contraire, Dennis devrait s'attendre à en payer les conséquences. Ce jeune homme intriguait beaucoup le psychanalyste. Il ne serait pas spécialement étonné de découvrir qu'une part de ce que Amy avait refoulé le concernait directement. Est-ce que ça signifiait qu'il en était responsable ? N'allons pas jusque-là, le scientifique n'avait en tout cas pas l'intention de tirer de conclusions trop hâtives... Mais il comptait en tirer bel et bien, et pour cela, il allait falloir qu'il sonde l'esprit de ce garçon qui, dans son attitude, aussi bien sa posture que son débit de parole, ne lui faisait évidemment que trop penser à sa fille adoptive.

-Tu ne déranges pas, bien au contraire,
affirma Gregory avant d'entraîner le jeune homme à l'intérieur, une main posée dans son dos pour le faire avancer, afin de ne plus vraiment lui donner la possibilité de se dérober. Voilà un moment que j'attendais d'avoir l'occasion de parler avec toi, ajouta-t-il en refermant la porte derrière eux. Installe-toi, je t'en prie, dit-il en désignant les fauteuils vacants dans le salon.

Gregory devait bien reconnaître qu'il avait été tenté de pousser le vice jusqu'à proposer à Dennis de prendre immédiatement place dans son bureau afin de procéder à une psychanalyse en règle, mais il était inutile de le braquer inutilement. De toute évidence, Dennis Bishop n'avait en rien besoin de cela pour se braquer quoi qu'il en soit. Et ce mythe du divan sur lequel le patient s'allonge avant de dérouler le fil de sa vie, sans être erronné, tenait plus de la mise en scène, cela n'influençait en rien - ou à peine - sa pratique. Gregory était capable de vous psychanalyser dans n'importe quel contexte et dans n'importe quelles circonstances. Et ce n'étaient certainement pas son épouse et sa fille qui diraient le contraire, puisqu'elles avaient été les premières à pouvoir le constater, à l'heure où Gregory ne s'épargnait jamais une seule minute de les sonder. Mais pour leur propre bien, bien sûr, dans l'espoir de les aider à s'en sortir pour de bon.

-Alors, dis-moi, Dennis, depuis quand Amy et toi avez-vous repris contact ?
demanda-t-il en servant d'autorité un verre d'eau à Dennis sans lui avoir demander au préalable s'il avait envie de boire quoi que ce soit. Je reconnais avoir été surpris d'apprendre qu'elle avait franchi ce pas. C'est une chose que sa mère et moi lui recommandons de faire depuis très longtemps, ajouta Gregory, toujours sur le même ton.

Ses yeux bleus électriques ne lâchaient pas le jeune homme du regard, prêt à sonder sa moindre parole au crible.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Dennis Bishop
▌ Messages : 136
Humeur :
Une âme à sonder [pv Dennis :333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une âme à sonder [pv Dennis :333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Andrew Garfield

Une âme à sonder [pv Dennis :333] Empty
Message#Sujet: Re: Une âme à sonder [pv Dennis :333]   Une âme à sonder [pv Dennis :333] Icon_minitimeMar 4 Aoû - 17:03

Une âme à sonder.
Dennis avait envie de prendre ses jambes à son cou, il avait envie de s’en aller tout simplement. Mais le père de Amy ne lui laissa pas réellement le choix. Il posa une main dans son dos et l’entraina vers le salon, refermant la porte derrière eux et l’invitant à s’assoir. Il n’avait aucune envie de le faire… mais en même temps, le jeune homme ne pouvait pas réellement partir maintenant qu’il était là. Alors tremblant, le jeune moldu s’installa dans un des fauteuils en priant pour que le père de Amy ne lui parle pas trop. Mais il savait d’avance que ça n’allait pas être le cas.

L’homme commença à le questionner, servant des verres d’eau. Dennis attrapa le sien, d’une main tremblante, manquant presque de faire tomber le liquide, mais il avait besoin d’avoir quelque chose dans les mains, quelque chose lui permettant de « s’occuper » un peu. D’ailleurs, il but une gorgée, prenant son temps pour le faire, alors qu’il devait sans doute répondre aux questions de son interlocuteur. Apparemment, les parents de Amy l’avaient poussé pendant longtemps à reprendre contact avec lui. Il devrait surement les remercier pour cela, parce que ça lui faisait vraiment plaisir de pouvoir avoir la jeune femme dans sa vie. Mais il était quand même sacrément mal à l’aise.

« Je… eh bien, je ne sais plus trop. Je crois que c’était vers… mars ou… avril… je sais plus. » Se concentrer sur quand ils avaient repris contact, ce n’était pas mal en soit. Ça évidemment à Dennis de penser au fait que l’homme sous ses yeux était surpris qu’elle l’ait fait, alors qu’il avait poussé sa fille à le faire. Parce qu’il était surpris, parce qu’il se demandait ce qu’il savait, parce qu’il… se demandait ce qu’il pensait de tout cela. « Elle… Amy… elle, elle vous a dit… quoi… au juste ? »

Il ne pensait pas qu’elle ait pu dire tout ce qu’ils avaient vécu, elle n’avait pas parlé du monde magique, ce genre de chose. Mais Dennis se demandait ce qu’elle avait pu dire à son sujet. Parce que si ses parents l’avaient poussé à reprendre contact avec lui, c’était surement pour une raison bien précise. Et peut-être parce qu’ils se disaient qu’il pouvait l’aider alors que clairement, Dennis n’était pas certain du tout de pouvoir aider qui que ce soit. Il n’arrivait déjà pas à s’aider soi-même. Cependant, il tenait vraiment à Amy et il avait le sentiment d’être un peu plus fort quand elle se trouvait avec lui. Depuis qu’elle était revenue dans sa vie, le jeune homme avait appris l’existence du monde magique, découvert que Jedusor était un sorcier psychopathe et ça ne l’avait clairement pas rassuré. Mais en même temps, il se disait qu’il n’était pas seul pour affronter ses cauchemars et que c’était bien ce qui lui avait causé du tort toutes ces années, le fait de ne pas pouvoir compter sur quelqu’un capable de réellement le comprendre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Gregory Benson
▌ Messages : 60
Humeur :
Une âme à sonder [pv Dennis :333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une âme à sonder [pv Dennis :333] Right_bar_bleue

En couple avec : Lisbeth Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Daniel Craig

Une âme à sonder [pv Dennis :333] Empty
Message#Sujet: Re: Une âme à sonder [pv Dennis :333]   Une âme à sonder [pv Dennis :333] Icon_minitimeMar 4 Aoû - 17:20


Une âme à sonder
C

ela faisait donc un moment que Dennis et Amy se revoyaient. A quelle fréquence exactement ? Difficile à dire, pas assez sans doute compte tenu du fait que sa fille passait tout de même bien plus de temps dans le confort de sa chambre qu'à affronter le monde extérieur. On pourrait reprocher aux Benson, peut-être, de ne pas surveiller suffisamment les allées et venues de leur fille, même si du haut de ses dix-neuf ans, elle avait largement l'âge d'être autonome et en pleine disposition de ses moyens, en vérité. Mais il est vrai que sa fragilité pouvait prêter à interrogations. Mais justement, Gregory considérait qu'il était important qu'Amy conquiert son autonomie, chose qui ne pourrait pas être possible si elle se sentait épiée et surveillée constamment. Ce qui ne voulait pas dire que le père ne s'intéressait pas de très près à tout ce qui concernait sa fille. Preuve en était de la situation présente. S'il tenait à ce point à cuisiner Dennis à ce point, ce n'était pas pour rien. Il était ce point important sur lequel il fallait appuyer avec insistance, celui par qui toute la situation d'Amy pourrait bien finir par se dénouer, à la vérité.

-Tu es associé à presque tous les souvenirs qu'elle veut bien nous confier du temps qu'elle a passé à l'orphelinat,
observa posément le psychanalyste en réponse à la question de son jeune interlocuteur.

Tout en prononçant ces mots, il sondait le regard de son interlocuteur. Avait-il posé cette question innocemment ? A la vérité, Gregory en doutait un peu. Il était humain que de vouloir savoir ce que l'on disait de soi, bien sûr, mais Gregory devinait que cette situation, cette interrogation, dissimulait encore autre chose, un quelque chose qu'il ne demandait qu'à creuser. Il était proche d'obtenir les réponses qu'il voulait, il le sentait. Tout se jouait sur un instant, un instant que les deux meilleurs amis d'enfance avaient manifestement partagé, et que Gregory voulait les pousser, les forcer même à revivre, par tous les moyens possibles.

-Je sais qu'il y a eu un moment de scission. Après lequel vous avez cessé de vous parler. J'ignore si tu as contribué à son traumatisme ou si tu en as été le témoin. Ce que je sais, c'est qu'elle ne t'en tient pas rigueur.
Il marqua une pause. Ce que je sais de toi, Dennis, c'est que tu la renforces et la fragilise en même temps, et je veux comprendre pourquoi.

Tout comme il voulait s'assurer, par la même occasion, que Dennis ne serait pas susceptible de faire du mal à sa fille. Il lui laissait le champ libre, certes, mais ce n'est pas pour autant qu'il accepterait que le jeune homme détruise par sa simple présence des années de thérapie. Amy progressait, même si ces progrès étaient lents. Et il ne réduirait pas ces efforts à néant.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Une âme à sonder [pv Dennis :333] Empty
Message#Sujet: Re: Une âme à sonder [pv Dennis :333]   Une âme à sonder [pv Dennis :333] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une âme à sonder [pv Dennis :333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Benson (Londres)
-