AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -47%
Réduction de 47% sur la souris gaming Razer ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez | 
 

 Le gendre idéal (Lisbeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Billy Stubbs
▌ Messages : 168
Humeur :
Le gendre idéal (Lisbeth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le gendre idéal (Lisbeth) Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Iwan Rheon

Le gendre idéal (Lisbeth) Empty
Message#Sujet: Le gendre idéal (Lisbeth)   Le gendre idéal (Lisbeth) Icon_minitimeVen 3 Avr - 15:31

Le gendre idéal

Impeccablement vêtu de son costume trois-pièces, parfaitement coiffé et apprêté, il avait tout du gendre idéal. Ou en tout cas, il avait bien sûr tout fait pour. Il avait prévu le coup. Toujours dans le même objectif. Qu’il avait la ferme intention de poursuivre coûte que coûte, et peu importe si son obstination devait faire peur (elle faisait peur, c’était la pure et stricte vérité). Quand il voulait quelque chose, Billy était tel un gamin capricieux. Il n’était pas capable d’accepter que certaines choses lui échappaient, qu’il ne pouvait pas tout avoir, malgré ses efforts. Quand il avait un objectif, quand il avait quelque chose en tête, il ne l’avait pas ailleurs, et déloger ce quelque chose de son esprit tenait de la mission impossible. Et en l’occurrence, il voulait Amy.

C’était comme ça. Depuis qu’il avait retrouvé Amy, devenue une vraie femme, au charme et aux atouts manifestes, il la voulait. Il lui avait mené la vie impossible du temps de l’orphelinat. Peut-être qu’elle l’attirait déjà alors sans qu’il l’assume, mais maintenant, il ne cachait plus l’attrait qu’elle exerçait sur lui. Et le fait qu’elle se dérobe constamment, même si c’était positivement agaçant, faisait qu’il la voulait encore davantage.

S’adresser directement à elle n’avait pas suffi à s’attirer les bonnes grâce de la belle jeune femme, mais Billy n’était pas à court d’arguments pour autant. Il était convaincu du bien-fondé de sa démarche, et nul ne saurait l’en détourner. Il fallait juste qu’il passe par des voies… plus détournées s’il voulait vraiment obtenir ce qu’il voulait. Gagner l’objet de son attirance. Qui pourtant ne l’attirerait peut-être plus une fois qu’il les aurait obtenus. Il avait donc décidé de rencontrer les parents de la jeune femme. La mère, surtout, car c’était toujours plus simple, du moins de son point de vue misogyne, de s’attirer les faveurs de la femme plutôt que de celles de l’homme. Il avait tenu compte des horaires de consultation des deux psychologues afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Normalement, à cette heure de l’après-midi, Lisbeth Benson, à l’inverse de son mari, ne consultait pas. Il devrait donc avoir le champ libre.

Tout propre sur lui, un bouquet de roses à la main, Billy frappa donc à la porte de l’appartement des Benson. Il avait fiché sur ses lèvres le sourire le plus agréables. Billy ne pensait pas être si mauvais quand il fallait charmer son monde, et là, c’était son moment, et il s’en donnait bien évidemment à cœur joie. Il jouait un rôle, mais pas totalement, parce que c’était une chose à laquelle il prenait le plus grand plaisir, pour tout dire. On lui ouvrit. Et il fut ravi en constatant que c’était bien la mère qui se trouvait en face de lui.

"Bonjour. Madame Benson, je présume ? Je me présente, Billy Stubbs. J’ignore si Amy vous a parlé de moi, je suis un ami de votre fille."
             



_________________
Billy Stubbs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lisbeth Benson
▌ Messages : 48
Humeur :
Le gendre idéal (Lisbeth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le gendre idéal (Lisbeth) Right_bar_bleue

En couple avec : Gregory Benson

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Wiona Ryder

Le gendre idéal (Lisbeth) Empty
Message#Sujet: Re: Le gendre idéal (Lisbeth)   Le gendre idéal (Lisbeth) Icon_minitimeJeu 6 Aoû - 11:08

Le gendre idéal.
Cet après-midi-là, Lisbeth ne consultait pas. Elle n’avait pas constamment des consultations non plus, sinon il était évident qu’elle n’aurait plus de temps pour sa famille. Elle avait des creux, donc, dans ses heures de consultation pour s’occuper de la maison, pour s’occuper de Amy, quand de son côté il était rare que Gregory ne consulte pas, à moins de ne pas avoir de rendez-vous du tout. La mère de famille s’employait donc à s’occuper un peu de la maison, du lingue, des affaires à mettre en ordre, ce genre de chose. Amy n’était pas chez eux, pour une fois, elle avait accepté d’aller se promener un peu dehors – sans que Lisbeth ne sache vraiment si ça allait lui faire du bien, même si elle considérait que sa fille devait réellement prendre l’air –, Lisbeth était donc seule dans leur appartement (même si son mari n’était pas bien loin puisque son bureau était juste à côté) et elle avançait dans les tâches qu’elle avait à faire.

À aucun moment Lisbeth ne s’attendait donc à recevoir de la visite. Quand on frappa à la porte, elle fut surprise, mais pas déstabilisée. Quand elle ouvrit la porte, ce fut sur un jeune homme particulièrement élégant, un bouquet à la main, que ses yeux tombèrent. De nouveau, Lisbeth fut étonnée, surprise et là elle devait bien avouer qu’elle était aussi quelque peu circonspecte. L’homme se présenta, l’appelant par son nom donc il savait parfaitement qui elle était, et lui affirma qu’il était un ami de sa fille. Oh. Alors la psychologue fut encore plus surprise d’entendre ces mots. Elle n’avait jamais entendu parler de ce Billy Stubbs, et on ne pouvait quand même pas réellement dire que sa fille avait beaucoup d’amis. Mais… ce jeune homme avait l’air parfaitement charmant en tout cas.

« Bonjour Monsieur Stubbs, je n’ai malheureusement jamais entendu parler de vous en effet. Ma fille n’a pas beaucoup d’ami… »
Lisbeth, même si elle trouvait ce jeune homme parfaitement bien apprêté et charmant, ne pouvait quand même pas s’empêcher d’être un peu sur la réserve quand même. Elle n’avait jamais entendu parler de Billy Stubbs, du moins pas dernièrement. En réalité, Amy avait sans doute dû lui parler de lui quand elle avait abordé ses souvenirs de l’orphelinat, mais Lisbeth ne faisait pas le rapprochement pour l’heure. Elle était encore un peu méfiante donc, mais pas au point de fermer la porte à ce jeune homme. « Si vous désiriez voir Amy… elle n’est pas à la maison pour le moment. » Ajouta-t-elle, se disant que c’était pour cela qu’il était là.

Et que ces fleurs, dans sa main, devaient être pour elle. Ce qui l’intriguait quand même, parce que Amy n’avait pas forcément l’occasion de recevoir souvent des fleurs de la part « d’ami ». Elle se demandait quand même quelles étaient les intentions de ce jeune homme.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Billy Stubbs
▌ Messages : 168
Humeur :
Le gendre idéal (Lisbeth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le gendre idéal (Lisbeth) Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Neutre
Avatar: Iwan Rheon

Le gendre idéal (Lisbeth) Empty
Message#Sujet: Re: Le gendre idéal (Lisbeth)   Le gendre idéal (Lisbeth) Icon_minitimeDim 9 Aoû - 10:04

]
Le gendre idéal

Billy se sentirait presque vexé d'entendre qu'Amy n'a jamais parlé de lui à ses parents, mais au fond, c'est sûrement tant mieux. Il partirait sur de moins bonnes bases, sans doute, si Lisbeth Benson avait la moindre idée de qui il était. C'est que Billy n'avait pas été tendre du tout avec la belle Amy du temps de l'orphelinat. Il estimait avoir changé et évolué depuis (mon oeil), mais en attendant, on ne peut pas changer le passé non plus, et ce passé ne faisait pas de lui le gendre idéal. Là, il avait toutes ses cartes à jouer, et il allait en profiter. Comme Lisbeth Benson ne savait rien de lui, il pouvait se présenter sous le jour qu'il voulait, comme il le voulait, et il n'avait pas la moindre intention de s'en priver, bien évidemment.

"Oh, je vois",
fit Billy en prétendant être embarrassé alors que tout ceci était calculé au millimètre près et qu'il avait tenu à se retrouver seul avec la mère d'Amy, afin de se la mettre plus facilement dans la poche. "Amy et moi étions amis, du temps de l'orphelinat, nous nous sommes perdus de vue après son départ, mais... Enfin, je l'ai revue récemment et, pour ne rien vous cacher, je m'inquiète un peu pour elle."

Son discours aussi était millimétré. Billy n'avait rien laissé au hasard et l'avait révisé. Il tenait à ce que tout soit parfait, à ce que Lisbeth Benson ne résiste pas à l'envie de l'inviter chez elle, puis à sa table, puis dans sa famille. C'était ainsi qu'il se creuserait un nid, très sûrement, au sein de la famille Benson, et à partir de là, il estimait que l'affaire serait dans le sac. Le poisson ferré, il n'y aurait plus grand-chose à faire de sa part. Plus rien du tout en fait, juste à observer le résultat et en profiter, et c'est tout.

"Est-ce que vous pourrez lui offrir ceci de ma part... Et lui dire que je suis passé ?"
ajouta Billy en tendant les fleurs à son interlocutrice.

Il ne voulait pas être mis à la porte, c'était un risque que de parler comme ça, mais il voulait croire que sa gentillesse et la curiosité de Lisbeth l'inviteraient à entrer et lui permettraient de mettre un premier pas chez elle.


_________________
Billy Stubbs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le gendre idéal (Lisbeth) Empty
Message#Sujet: Re: Le gendre idéal (Lisbeth)   Le gendre idéal (Lisbeth) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le gendre idéal (Lisbeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Benson (Londres)
-