AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 91
Humeur :
As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Left_bar_bleue50 / 10050 / 100As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitimeDim 26 Avr - 21:56



As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde
Grace & Nobby
« Regardez, patron, c’est Grace Irving. » Sourire de Nobby. Il est à l’aise comme un poisson dans l’eau dans ce genre de bar où se croisent les célébrités sorcières, les grands noms des familles de sang pur, et les officiels du Ministère. On y joue, on y boit, on s’y amuse. Il aime cette ambiance, parce qu’il est joueur lui-même à l’occasion, et pour la déférence qu’on lui donne. Si on l’y respecte, Leach le sait, ce n’est ni à cause de son nom, ni de son sang, ni même de sa fortune. C’est parce qu’il est la Loi. L’impression d’être un chien dans un jeu de quille – en bref, d’avoir braqué la banque avec succès – lui donne entière satisfaction. C’est la preuve qu’avec un peu de volonté, n’importe qui peut s’acheter l’apparence de respectabilité qu’ils se donnent tous. La seule différence, c’est que lui, à côté d’eux, il est décent. Ca ne coute rien, d’être décent. Mais tout le monde n’en est pas capable tout de même. Ne pas faire du mal aux gens, tout court, ne coute rien. Mais ça semble hors de portée de beaucoup de monde, dans l’univers sorcier.

On ne peut pas dire que Nobby Leach ait ce défaut là, bien au contraire. Peut-être est-il seulement un peu trop frimeur, qu’il aime un peu trop la lumière, quand bien même il sait se faire discret. Mais pas dans ses relations : pourquoi cacher son succès, lui le né-moldu dont tout le monde se moquait ? Il salue donc ostensiblement la chanteuse : « Ah oui, en effet. Bonsoir, mademoiselle Irving ! » Il adresse, de loin, un signe de la main, quasi un salut militaire, à Grace. Ils ne se connaissent que de vue, mais assez pour qu’il soit aimable avec elle, voire qu’ils parlent un peu. Pour l’instant, cependant, ils sont occupés, en pleine partie de poker en apparence, surtout à surveiller l’activité du soir. Le Londres sorcier ne différe pas totalement du monde moldu. Ici aussi, la pègre côtoie l’aristocratie, et la police surveille tout le monde – parfois des gens qu’ils connaissent, tutoie, et trouvent sympathiques. Nobby n’échappe pas à la règle, étant un personnage ouvert et accessible. Il trouve tout le monde sympathique, et est parfois un peu trop sensible à la flatterie. Jamais longtemps, cependant, quand il s’agit de criminels, faut pas déconner.

Alors qu’il gagne gros, il jette un coup d’œil circulaire autour de lui. Personne d’intéressant, d’un point de vue judiciaire, en vue. « Bon les enfants, vous allez pouvoir plier, je pense. Tant que tonton Nobby est dans le coin, ces messieurs devraient se tenir à carreau. » Il sourit. « Et je ne le dis pas uniquement parce que je gagne uniquement contre toi, Jack. » Il s’attire les rires de son équipe. Leach est, à quelques exceptions près, un chef plutôt apprécié. « Allez, filez. » Ses supérieurs, c’est un peu comme ses gosses. Avec eux, il est chef, capitaine, père de famille, camarade, pas seulement le mec qui donne des ordres. Ce qui fait qu’on s’inquiète aussi pour lui : « Et vous, chef, vous rentrez pas ? » Nobby sourit d’un air vague, se lève à son tour. « Non, moi je vais reprendre un verre, et puis on verra. » A vrai dire, il s’est encore disputé avec sa femme, et rentrer aussi tôt ne l’enthousiasme pas. Comme il ne voit dans l’immédiat aucune personne avec qui discuter – où est donc Reha quand on a besoin d’elle ? – le plan le plus fiable consiste à reboire un verre. Il ajoute une dernière fois la main en direction de ses hommes. « A plus tard les gars, bonne nuit à tous, et oubliez pas : beware of darkness ! »

Arrivé au bar, il commande un double-whisky pur-feu, et s’apprête à aller se rassoir avec sa commande quand il tombe nez à nez avec Grace Irving. « Mademoiselle Irving, comme on se retrouve. » C’est bien la première fois qu’il la voit seule, remarque Leach pour lui-même, ce qui le surprend un peu. « J’ai beaucoup aimé votre récital de l’autre fois, j’ai pas eu l’occasion de vous le dire. » Il regarde autour d’eux, cherchant à savoir si elle est seule ou accompagnée. Manifestement, c’est la première option. « Vous êtes toute seule ? Corrigez moi si je me trompe, je crois que c’est la première fois que je ne vous vois pas avec les autres mondains de la haute, si vous me passez l’expression. » Nobby Leach, toujours sans filtre, capable d’envoyer valser au diable toutes les conventions sorcières d’un ton bonhomme. « Je vous paye un verre, si vous voulez ? Ca me fera plaisir. » Ils n’ont jamais vraiment eu l’occasion de discuter ensemble, c’est une jolie femme, elle n’a pas l’air méchante, et comme sa femme fait la gueule, n’importe quelle compagnie sera plus agréable.
(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Grace Irving
▌ Messages : 45
Humeur :
As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Left_bar_bleue90 / 10090 / 100As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Right_bar_bleue

En couple avec : personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: Re: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitimeMer 29 Avr - 0:50

As if I'm gonna trust Bonnie & Clyde

De loin et avec le brouhaha ambiant, Grace ne perçut que peu le salut de Nobby Leach. Mais le signe de la main qui accompagnait ses paroles ne laissait aucun doute sur ce qu’il avait pu dire. Que le quarantenaire le veuille ou non, ce geste trahissait d’ailleurs toute sa martialité. N’était pas directeur de la Police Magique qui voulait, il fallait le reconnaître. Elle inclina la tête, un grand sourire aux lèvres, et leva doucement la main pour le saluer également. Une fois la politesse élémentaire respectée, Grace reporta son attention sur son interlocuteur. Il s’agissait d’un homme qui semblait tout à fait intéressé par sa personne. Son intérêt dépassait largement ses qualités de chanteuse, et cela ne déplaisait pas à cette dernière.

Finalement, leur conversion s’écourta lorsque les amis de celui-ci lui proposèrent de changer de bar. L’homme avait bien suggéré plus ou moins élégamment à Grace de les suivre, mais elle n’en avait pas envie. Leur discussion n’avait pas été assez intéressante, et lui-même ne l’était pas suffisamment pour qu’elle envisage d’aller avec eux. Et elle avait mieux à faire que d’être la potiche d’un groupe d’amis trop alcoolisés. Mieux à faire, en effet, comme par exemple aller commander à boire. Leur discussion lui avait asséché la gorge, et son verre était vide. Au comptoir, alors qu’elle attendait que le serveur daigne la considérer – que faisait-il, bon sang ? – elle sourit en entendant Nobby Leach.

- Merci. Ravie que cela vous ait plu, monsieur Leach.


Un compliment sur un de ses spectacles pour entamer la discussion. Bien vu, Leach, bien vu. Mais il n’était pas le premier à utiliser ce prétexte pour converser avec elle. Cependant, Grace tenait Leach pour quelqu’un de respectable – au fond, ils étaient moins différents qu’elle pouvait le penser. Elle ne l’admettrait pas et ne l’avouerait évidemment à personne, mais ils se ressemblaient. Effectivement, elle était seule – l’avait-il espionnée toute la soirée ? Non, il avait vraisemblablement mieux à faire, comme travailler… D’autant plus qu’elle remarqua qu’il n’avait pas son alliance, après avoir jeté un œil à ses doigts. Cependant, tout le monde savait qu’il était marié et père de famille. Il aurait fallu être un Moldu pour ne pas le savoir.

Elle pouffa doucement lorsqu’il s’excusa de son langage. Elle ne s’arrêterait pas à si peu, surtout que les deux avaient déjà eu l’occasion de discuter. Enfin, discuter était un bien grand mot. Quelques banalités, sur leurs métiers respectifs, sur les spectacles de l’une ou le statut de l’autre. Rien de très personnel ou singulier. L’idée de se faire offrir un verre ne la rebutait pas le moins du monde : elle attendait pour commander depuis des lustres (3 minutes), peut-être que lui serait plus chanceux. Et l’occasion était trop belle pour refuser.

- Effectivement, je suis seule. Vous savez, je ne suis pas constamment entourée de personnes importantes ! Je sais aussi dégager du temps pour des personnes… différentes, conclut-elle avec un clin d’œil. Pour le verre, c’est avec plaisir. Après avoir regardé le contenu de son verre. La même chose, si vous voulez bien.
; color:blackpv: Nobby Leach


Dernière édition par Grace Irving le Dim 10 Mai - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 91
Humeur :
As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Left_bar_bleue50 / 10050 / 100As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: Re: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitimeJeu 30 Avr - 17:49



As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde
Grace & Nobby
Nobby Leach est un type honnête. De l’avis général, peut-être parfois est-il un peu brut de fonderie, mais il est généralement apprécié car bienveillant, et franc du collier. C’est un Gryffondor pur jus, dépourvu de malveillance, quand bien même ça ne l’empêche pas d’être un peu roublard. Mais pas pour faire des crasses aux gens dans leurs dos. Ça, ce n’est pas son genre, et il déteste les gens qui appliquent ces méthodes-là. Le mal, l’injustice, tous ces trucs-là, il en a une vision assez clair, avec un bon sens quasi-instinctif qui pourrait s’apparenter à ce que Orwell, l’écrivain moldu, nomme la common decency, qu’on retrouve justement chez les classes populaires. Pour ce qui concerne Nobby, cela dit, cette vision-là du monde, couplée avec une certaine empathie et une sociabilité définitive, font de lui un bon policier, décidé à rétablir l’ordre et à protéger les gens. Mais dans sa vie personnelle, cela tendrait plutôt à être un désavantage, car il n’imagine que les gens qu’il apprécie puissent vouloir lui faire cela, ni non plus qu’il serait capable de faire quoique ce soit de ce genre.

Ainsi, s’il n’a pas d’alliance ce soir, c’est uniquement pour le travail, mais il ne fait pas mystère qu’il est marié et qu’il a une fille, qu’il aime sa femme et sa petite Rebecca. Mais Jill a un sale caractère, et lui, il travaille trop. Il n’a pas le courage, ce soir, d’une dispute de plus, il verra demain. En attendant, il s’amuse et c’est son naturel sociable qui reprend le dessus. Qu’y a-t-il de mal à sympathiser avec Grace Irving ? Ils se connaissent déjà un peu, et elle a l’air de meilleure composition que sa femme. Ils peuvent bien discuter un peu. Mauvais dragueur, mais bon mari, il passe à côté du signal qu’elle lui envoie, mais est sensible au compliment qu’elle lui adresse. Il répond donc avec humour : « Well, j’aurais plutôt tendance à dire que ce sont eux les gens différents…on ne vient définitivement pas du même monde. » Quand bien même il est aussi important qu’eux, voire plus, maintenant. Nobby assume d’où il vient, sans aucun problème. Les conventions et l’idée de rester à sa place, ce n’est pas pour lui. Il ne croit pas, en ce sens, à la lutte des classes, parce qu’il n’a aucune place assignée et que personne ne peut lui dire, et n’a à lui dire, quelle place est la sienne. Il n’a bien entendu aucune idée du véritable parcours de Grace, ni à quel point il est similaire au sien, mais il apprécierait sans doute d’autant plus la jeune femme s’il savait. Il est même un peu provocateur sur ce sujet : « Mais j’aime bien voir leurs têtes quand ils s’aperçoivent qu’il y a un intrus. » Avant d’ajouter avec fierté : « Je suis plutôt un homme du peuple, moi. » Oh que oui, il en est fier. Fier de ses origines, et d’en être arrivé là sans s’être égaré et s’être perdu lui-même - c'est aussi pour ça qu'il est populaire parmi les sorciers lambdas, et détesté par les sang purs. Il apprécie sa réussite, quand bien même elle n’est parfois qu’en demi-teinte. Son mariage devait être une réussite, et Nobby ne comprend pas pourquoi ça a si mal tourné, quand bien même il ne lui viendrait pas à l’idée d’y mettre un terme (ce qui ne veut pas dire que cela serait impossible, simplement qu’il faudrait l’y pousser). Mais pour le reste, il adore son statut un peu à part, et les mondanités auxquelles il lui donne d’occasion d’assister. Ceux qui lui y font une place deviennent instantanément des connaissances appréciées, à cause de leur audace, et il semble que Grace Irving soit de ceux-là. Cela entraine d’ailleurs une nouvelle question de la part de Nobby : « Ça ne va pas vous causer d’ennuis, d’ailleurs, de boire un verre avec moi ? » Demande-t-il en commandant deux whisky pur-feu d’un geste auprès du serveur, peu choqué par les femmes qui savent boire.

Dans un léger froncement de sourcils, il repense à un détail : « Cela dit, je crois avoir reconnu Charles Miller, des Flèches d’Appleby, avec vous tout à l’heure…Il ne vous ennuie pas, j’espère ? Je peux lui dire deux mots pour vous, si vous voulez. » Il n’aime pas les hommes qui ennuient les femmes, il n’aime pas globalement les fauteurs de troubles, et celui là, il le connait bien. Mais Nobby réalise que ça peut éventuellement être perçu comme un peu invasif : « Oh, je m’excuse encore, vous allez croire que je vous surveille, pardonnez-moi. C’est juste l’habitude, si je peux rendre service, comme je n’ai pas grand-chose à faire ce soir… » Une confidence en apparence banale mais qui en révèle déjà un peu plus sur son état d’esprit. Mais les verres arrivent sur ces entrefaites et Nobby n’a pas le temps de s’attarder sur cet aspect déplaisant de la soirée. Au lieu de ça, il lève son verre avec un sourire : « Je vous laisse choisir à quoi nous buvons, Mademoiselle Irving ? »
(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Grace Irving
▌ Messages : 45
Humeur :
As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Left_bar_bleue90 / 10090 / 100As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Right_bar_bleue

En couple avec : personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: Re: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitimeDim 10 Mai - 14:43

message effacé par erreur:


- Vous êtes quelqu’un de respectable, monsieur Leach. Personne ne trouvera rien à dire, pas frontalement en tout cas - vous savez comment tout cela fonctionne.

- Ne vous en faites pas pour lui, nous discutions juste, et je n’ai simplement pas eu envie de les suivre ailleurs.

- Eh bien… À nous, et à cette soirée qui s’annonce.


Dernière édition par Grace Irving le Lun 24 Aoû - 12:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 91
Humeur :
As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Left_bar_bleue50 / 10050 / 100As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: Re: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitimeMar 19 Mai - 23:10



As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde
Grace & Nobby
Elle est maline, Grace Irving, et sa répartie tire un sourire absolument enchanté à Nobby. Oui, personne ne dira rien devant eux, mais ça fera jaser dans les chaumières où les bons sang purs diront d’un air scandalisé…quoi, d’ailleurs ? Que le directeur de la brigade de police magique apprécie la compagnie de jolies jeunes femmes intelligentes et qu’il la préfère à la leur, tristes éteignoirs méprisants et rasoirs qu’ils sont ? La bonne blague. De toute façon, Leach est à peu près sûr qu’il n’obtiendra jamais aucun avis positif sur sa personne, jamais, de leur part, et c’est la plus belle des médailles. Ca et le fin sourire de Grace, car mine de rien, s’il ne drague pas forcément, Nobby aime plaire et il aime aussi la reconnaissance. C’est comme si une connivence s’installait entre eux et il oublie un peu le reste de la soirée et le bar pour se concentrer uniquement sur la jeune femme, sa conversation rafraichissante et totalement différente de ce qu’il doit subir d’habitude. Il ne manque pas de répartie, même si c’est rarement méchant, c’est juste que Nobby Leach n’aime pas vraiment les conversations sérieuses en dehors de son travail. Même si par déformation professionnelle, et sans doute beaucoup par galanterie, pour plaire là encore, il n’hésite pas à proposer ses services. Manifestement, Grace n’en a pas besoin, et quelque chose lui dit qu’elle est capable de se débrouiller seule de toute façon. Alors Nobby sourit encore, répliquant avec galanterie : « Seulement si vous avez envie qu’on vous surveille, sinon je me contenterai d’être de bonne compagnie. » Rieur, il glisse avec un amusement non dissimulé : « Il parait que c’est également dans mes cordes. »

Finalement, cette soirée un peu lugubre pourrait s’avérer positive et plus amusante que prévue. Distrayante et lui évitant de penser à sa femme et ses crises de jalousies. Il faut qu’il règle ce problème, sans doute, mais Nobby n’en a pas le courage, ou pas les idées. Cela dit, cette fois, il croit capter une invitation certaine de la part de Grace. Serait-ce une proposition ? Voilà qui ne lui était pas venu à l’idée – il est un peu trop honnête pour se saisir de l’occasion seul. Et cela le surprend, car Grace doit avoir des tas de prétendants, plus beaux et plus jeunes que lui…Que faire, que faire ? Déjà, être sûr des choses, et après décider. Alors il trinque avec un petit sourire pour la jeune femme :  « A cette soirée…et à nous ! » La police lui a appris cela : enquêter et vérifier, il doit bien pouvoir se faire une idée, non ? Une fois qu’il sera sûr, il pourra décider de ce qu’il veut, lui. Grande question, ça. Si c’est vraiment une invitation, est-il intéressé ? Il ne l’avait jamais envisagé, mais maintenant qu’on lui met une possible proposition sous le nez…Grace est jolie, séduisante, et plutôt drôle. Devrait-il tenter une approche ? Est-ce cela qu’elle attend ?

C’est l’arrivée impromptue du serveur qui l’incite à se décider. « Un message pour vous, M. Leach. » Il hausse les sourcils, surpris qu’on le dérange en soirée, mais remercie poliment le serveur : « Hm ? Donnez, donnez. Merci. Excusez moi un instant, mademoiselle Irving…» La lecture de la lettre lui tire une grimace : encore un mot de menace de Jill, qui le somme de rentrer sous peine de châtiments divers et variés, dont son départ. Encore. Qu’elle aille au diable, songe Nobby. Qu’elle aille au diable, lui il va voir s’il est encore capable de plaire à d’autres femmes plus gentilles, ouvertes, et aimables. En bon Gryffondor, c’est sûr un coup de tête et un coup de colère qu’il a pris sa décision, mais c’est fait. Il plie d’un geste la lettre, la fourrant sans embage dans la poche intérieure de sa veste, il redresse la tête pour adresser un petit sourire contrit à Grace : « Eh bien, je peux m’estimer heureux qu’il ne s’agisse pas d’une beuglante. » Voyons un peu si elle le plaint, qu’elle compatit à son sort. « Je vous prie de m’excuser pour cette interruption intempestive. Ma femme se rappelle à mon bon souvenir. » Puis, d’un air complice, mais un peu désabusé : « Un conseil parce que je m’y connais. Evitez le mariage comme la peste, mademoiselle Irving… Grace ? Si je peux me permettre ? » Il n’a jamais été un don juan, mais il sait parler, et il envie d’établir cette proximité entre eux. Le prénom de la jeune femme sonne agréablement en bouche, délicat et aérien, à son image en somme. « Ça se referme sur vous comme un piège à loup, cette histoire. »

Au dela des confidences, il sonde un peu le terrain, parce qu’il n’est pas sûr de ce à quoi s’attendre. « Parlons d’autre chose, pardon, mes problèmes de couple ne sont pas très intéressants. » Posant un coude sur le comptoir, il tourne vers son regard clair, réduisant la distance physique entre eux : « Alors dites moi, quand vous ne buvez pas un verre avec le directeur de la police magique et que vous ne chantez pas, qu’est-ce que fait Grace Irving pour se distraire ? » Il y a des tas d’idées intéressantes qu’il pourrait lui proposer si elle s’ennuie, plus intéressantes que ce bar mondain, que Nobby apprécie pourtant. Si elle est curieuse, il lui fera découvrir le Londres moldus, ça amuse en général ceux qui ne le connaissent que mal, et il en connait tous les secrets : « Et question plus indiscrète, pour poursuivre ce petit interrogatoire, j’aimerai bien savoir ce que vous mettez derrière le “nous”, de tout à l’heure. A vrai dire, ça m’intéresserait beaucoup, même. » Conclut-il, toujours avec le sourire, histoire de voir jusqu’où le ménera cette ambiguité qui s’installe.

(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Grace Irving
▌ Messages : 45
Humeur :
As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Left_bar_bleue90 / 10090 / 100As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Right_bar_bleue

En couple avec : personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: Re: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitimeLun 24 Aoû - 12:49

Entre gens d'honneur, parole vaut contrat

La voix de Nobby l’hypnotise presque, elle se concentre sur le liquide dans son verre, qui est bientôt dans sa gorge, pour essayer de reprendre contenance. Allons Grace, tu n’as plus 15 ans, et ce n’est pas un sourire et de jolies paroles qui vont te déstabiliser, si ? … Si. L’arrivée du serveur les arrache à cette atmosphère particulière qui est celle des premières discussions. Un message pour lui, cela ne présageait rien de bon. Allait-il devoir partir précipitamment, car le monde magique et la justice n’attendaient pas ? Alors qu’il s’excuse, elle lui sourit, et sirote son verre, sans tenter outre mesure de lire par-dessus son épaule.

Sa femme. Ce n’est pas une grande nouvelle, on sait qu’il est marié, et son alliance qu’elle a déjà vue a son doigt ne trompe pas. Mais pendant ces quelques minutes, elle avait oublié ce détail, plus ou moins inconsciemment. Peut-être avait-elle seulement décidé d’en faire abstraction, pour ne pas se poser de questions morales. Mais il n’y avait rien de mal à discuter. Se marier, elle ne l’avait pas envisagé pour l’instant. Avec qui ? Se marier reviendrait à se dévoiler entièrement, à moins qu’elle puisse continuer ainsi… Mais cela ne serait pas sain.

- Bien sûr, Nobby , glisse-t-elle.

Il semble avoir besoin de se changer les idées. Cela tombe bien, elle a toute la soirée devant elle. À sa question, elle répond simplement.

- De l’équitation, j’essaie de monter régulièrement. Cela fait quelques années, maintenant. Et que fait le directeur de la police magique dans son temps libre ? S’il a seulement du temps libre, évidemment.

Un interrogatoire. Elle sourit légèrement – toutes les rencontres n’étaient-elles pas une sorte d’interrogatoire ? Apprivoiser l’autre, orienter la discussion, découvrir de nouvelles choses sur la personne… C’est comparable, sur certains points. Mais pour le directeur de la police magique, ce mot était teinté d’une connotation toute particulière. Elle ne lui en tenait évidemment pas rigueur : Elle se doutait de combien cela devait être difficile d’abandonner certains réflexes propres à son métier dans la vie privée.

- Nous… Disons, notre rencontre, et le fait que nous prenons enfin le temps de faire connaissance. Depuis le temps…

Depuis le temps que j’attends cela, depuis le temps que nous nous sommes rencontrés ? Elle laissait le champ libre à Nobby pour interpréter la fin de sa phrase. Elle lui offrit un sourire, un de plus, tout en le regardant pour observer sa réaction.

; color:blackpv: Nobby Leach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 91
Humeur :
As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Left_bar_bleue50 / 10050 / 100As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: Re: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitimeJeu 3 Sep - 0:35



As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde
Grace & Nobby
Ça l’ennuie, cette histoire de lettre, Nobby. Il n’est plus très heureux, avec sa femme, ça fait un moment, même, maintenant. Il ne faudrait pas grand-chose pour le faire basculer : et c’est la lettre qui lui fait prendre sa décision. Jill a décidé d’être odieuse ? Très bien, alors il ne lui doit plus rien, et Grace lui plait bien, au fond. Il ne sait pas du tout où tout cela le mènera. Leach ne pourrait pas être qualifié de bon dragueur, ni de mauvais : simplement, il n’a pas dragué quiconque depuis Poudlard grosso modo, et malgré tout, il a quarante-deux ans, presque quarante-trois. Il reste un peu vieux jeu et son étiquette de père de famille lui colle à la peau, malgré tout, comme en témoigne sa réponse. « Pas beaucoup, je dois dire. J’ai une petite fille, vous savez. Son bonheur passe avant mes passe-temps. » Il se rend compte en le disant que ce n’est pas forcément tout à fait faire une présentation avantageuse de sa personne à Grace que de le dire. Nobby adore sa fille, il ne faut pas s’y tromper. La beauté qu’elle est et qu’elle lui apporte est une vraie illumination. La seule chose qui permet à son mariage de tenir. Mais ce soir, c’est une autre beauté qui le frappe, celle de Grace, et il n’est pas sûr d’avoir envie que ce mariage tienne, ou plutôt il s’en fiche. « Il se peut que je parie un peu trop sur les résultats des matchs de Quidditch et sur les duels. Mais ce n’est qu’une rumeur, il ne faut pas trop y croire. » S’amuse-t-il sur le ton de la confidence, adressant un clin d’œil à la jeune femme. Voilà qui est déjà plus aventureux et peut-être plus séduisant. Même si ce n’est pas tout à fait réaliste. A vrai dire le principal passe-temps de Nobby est politique : mais sauver le monde des mangemorts et lutter contre l’injustice est-il vraiment un passe-temps ?

Peu importe, ça, pour le coup il ne peut en parler à Grace. Pour le moment, le chef de la police magique se fait un peu embobiner, et en d’autres circonstances, il se morigénerait lui-même. Mais pas là. Il est sous le charme, c’est tout, et n’envisage pas un instant que Grace Irving puisse le manipuler – l’ego masculin, c’est quelque chose. « C’est vrai. » Il l’observe avec une certaine fascination par-dessus son verre. Il ne sait même plus à quoi il répond, mais il se dit que oui, définitivement, ils ont perdu du temps. « Ça vous dirait, de faire un tour avec moi ? Je ne sais pas vous, mais je m’entends à peine penser ici, et notre discussion m’intéresse plus que l’ambiance du bar. » Il est presque tenté de la prendre par la main, mais poli, il demande avant :  « Vous connaissez le Londres moldu ? Venez. Je vous montre le pont de Londres comme vous ne l’avez jamais vu, si vous voulez. »


(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Empty
Message#Sujet: Re: As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace   As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

As if I'm gonna trust Bonnie and Clyde + Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 123456789... Déclaration !
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-