AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -15%
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil ...
Voir le deal
5.95 €

Partagez | 
 

 Semer le vent || Reha, Nobby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Robert Colton
▌ Messages : 8
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 27.7 cm
Camp: Bien
Avatar: Thierry Neuvic

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeSam 9 Mai - 19:03

Deux jours que ça dure. Deux jours que Harriet semble fuir son frère, deux jours qu’elle est mystérieusement absente lorsqu’il frappe à sa porte, deux jours qu’il se dit que quelque chose ne tourne pas rond chez sa soeur. Robert n’est pas un bileux, mais là, ça commence à l’inquiéter. Harriet n’est pas du genre à faire la tronche sans raison, et, la dernière fois qu’ils se sont vus, ils se sont quittés en très bons termes. Si elle se montre aussi distante, c’est qu’il y a autre chose - et Robert est porté à croire que c’est sérieux.

Lorsqu’il finit enfin par la coincer, après s’être installé sur le pas de sa porte pour être sûr de ne pas la rater, Harriet s’effondre. Elle ne voulait pas l’inquiéter, dit-elle entre deux sanglots, mais oui, il s’est bel et bien passé quelque chose. Lorsqu’elle prononce le prénom de Joan, sa seconde fille, Robert sent un poids lui tomber dans l’estomac. L'une de ses nièces ? Quelque chose de grave ? Il secoue presque Harriet, qui peine un peu à rassembler ses esprits. Elle pleure, chose inhabituelle chez cette femme de tête, à tel point que son frère ne trouve rien de plus approprié que de lui servir un verre de gin. Peu à peu, Harriet se reprend, et finit par raconter à Robert ce qui se passe. Un hibou de Poudlard est arrivé l’avant-veille. Sa fille Joan, élève en quatrième année, a été retrouvée la nuit précédente dans le parc, en état de choc, couverte de sang et complètement désorientée. De toute évidence, il s’agit d’une agression, mais ce n’est pas établi avec certitude puisque la petite, prostrée depuis cette nuit, ne prononce plus la moindre parole. Elle a été transportée à Sainte-Mangouste ; elle est toujours mutique, refuse de s’alimenter et fixe le vide. On ne sait pas encore si cet état sera réversible ou pas.

Dévoré d’inquiétude, Robert annonce qu’il se rend immédiatement à l’hôpital. Il veut voir sa nièce. Harriet et lui prennent la poudre de Cheminette, et, une fois sur place, sa soeur prend monte directement au quatrième étage. Elle a déjà passé de longues heures au chevet de sa fille, sans obtenir la moindre réaction de l’adolescente.

Dans le couloir, une sorcière en robe verte arrête Harriet, pour l’informer qu’il y avait eu une légère amélioration ; Joan a mangé et semble moins hagarde. Qu’est-ce que ça devait être, songe Robert en découvrant sa nièce, assise immobile sur son lit, les yeux fixés sur le mur d’en face. Un vrai légume. Il sourit cependant à la jeune fille, prend gentiment sa main, essaie de tout son coeur de la réconforter. Dans son esprit, pourtant, ça se bouscule. Une agression, a dit Harriet. C’est l’école qui le lui a dit, et ils n’auraient pas balancé ça à la légère. Qui ? Que lui ont-ils fait ? Lorsqu’une autre médicomage entre dans la chambre, il se précipite à sa rencontre.


-Bonjour, Docteur, commence-t-il dans un murmure, sans même se dire qu’on n’utilise pas ce terme chez les sorciers. Robert Colton, je suis l’oncle de cette demoiselle. Vous savez ce qui s’est passé ? Qu’est-ce qui a pu provoquer cet état ? Vous croyez qu’elle va s’en remettre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 84
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kaling

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeSam 9 Mai - 22:22


❝Robert, Nobby & Reha ❞Semer le ventQuand la petite Sally aperçoit Robert Colton dans la chambre de leur nouvelle patiente, c’est presque instantanément le coup de foudre. C’est qu’elle est jeune l’apprentie médicomage et des beaux hommes comme lui, ça ne court pas le service. Elle, elle fait sa ronde pour s’assurer que les patients n’ont besoin de rien, mais poser un diagnostic, Merlin, elle n’est pas encore prête ça ne fait que trois mois qu’elle est là. Charmée par la détresse de l’oncle de Joan, elle balbutie et se sent rougir tandis qu’elle répond.

- Oh mais monsieur, je ne saurais vous dire. Je suis apprentie.

Elle se tord un peu les mains et rougis sous le coup de la honte. C’est qu’elle voudrait pouvoir lui être utile. La jeune fille déteste le fait de le laisser dans l’incertitude, alors une idée lumineuse lui vient en tête.

- Ma supérieure est dans le bâtiment, je vais vous la chercher, elle saura sûrement répondre !

C’est donc sans avoir conscience du danger pour sa tranquillité personnelle qu’elle s’en va dans les couloirs du quatrième essayer de trouver la médicomage Shafiq. Si on lui a souvent dit qu’il fallait faire attention à son caractère de cochon, elle ne l’a jamais vue de mauvaise humeur aussi ne saisit-elle pas vraiment l’erreur qu’elle fait en tirant la jeune femme de son sommeil dans la salle de repos.

Il y a des jours avec et des jours sans. Aujourd’hui est indubitablement un jour sans. Sa garde qui ne devait durer “que” 24 heures s’est transformée en une garde de 36 heures parce qu’une de ses collègues - enceinte jusqu’au cou - n’a rien trouvé de mieux que vêlé un mois avant son terme en plein milieu du service. Reha, sans enfant et mari à rejoindre à la fin de son service, à donc été priée de rester. Bien entendu elle est payée pour ses heures supplémentaires, mais si Reha avait besoin d’argent ça se saurait. On a fait appel à son sens des responsabilités. Il n’y a que des stagiaires présents aujourd’hui ou des nouveaux, il faut quelqu’un avec de la poigne, etc, etc. C’est donc de mauvaise grâce que Reha est présente aujourd’hui. Pour couronner le tout, loin d’être une garde simple ou elle peut se reposer, il n’y a que des urgences depuis quelques jours. Entre des sorciers qui ont décidés de jouer aux apprentis et d’inventer des nouveaux sortilèges, se retrouvant au passage dans un coma magique et la gamine de toutes évidences torturées par ses petits condisciples, autant dire qu’elle a du boulot.

Elle est donc somnolente, prenant un repos bien mérité dans la salle qui leur est réservé quand elle se fait réveiller par cette petite dinde de Sally et son air paniqué. Après un “keskiya” pâteux, elle se renfrogne comprenant qu’il n’y a pas d’urgence. Elle fusille l’apprentie du regard et cette fois-ci, Sally comprend que ses émois amoureux ne valait peut-être pas la peine de réveiller sa chef. Cela dit, le mal est fait et c’est donc renfrognée et promettant intérieure milles morts et corvées désagréable à l’inconsciente que celle-ci se dirige vers la chambre de la petite Joan. Avec tout le professionnalisme requis, elle salue les personnes présente dans la chambre de la jeune fille et se présente. La gamine n’est pas sa patiente et elle connaît mal le dossier. D’un accio, elle récupère le parchemin laissé à l’attention des médicomages et le parcours. Les causes de l’accident sont encore inconnues à ce stade, on sait juste que ce sont des gosses sang pur qui se sont amusés sur l’enfant. Reha a beau faire partie des mangemorts, elle n’est pas particulièrement adepte de la violence gratuite. C’est le genre d’actes qui leur font une mauvaise publicité en plus d’être particulièrement inutile.

- Ma collègue me dit que vous voudriez plus de renseignement, je ne suis pas la médicomage en charge, mais dites-moi ce que vous voulez savoir, je tenterai de vous éclairer.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 28
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeDim 10 Mai - 16:18



Semer le vent
Robert, Reha & Nobby

L’histoire est moche. Elle l’était déjà quand le dossier de la petite Joan Colton a atterri sur le bureau de Nobby pour qu’il le répartisse à ses hommes, mais plus il y pense et se torture l’esprit à propos de ce cas, plus il se dit que c’est vraiment du grand art dans l’échelle de la saloperie. C’est un de ces dossiers qui vous foutent mal à l’aise. « Putain de sang purs…font chier. » Les jurons traduisent sa pensée. Le dossier est plutôt clair, la gamine ne s’est pas fait ça toute seule. Maintenant, la question, c’est de savoir qui. Ce n’est pas un dossier assez important pour atterrir au bureau des aurors, mais c’est assez sordide pour qu’il le récupère. Et c’est emmerdant. C’est emmerdant parce que Nobby connait la famille Colton et qu’il voit exactement pourquoi on a pu s’en prendre à cette gamine. A Poudlard, ils soupçonnent une agression, lui, d’expérience, il soupçonne assez précisemment une partie des élèves. Les sangs purs ne changent pas, jamais. C’était déjà les mêmes qui lui pourrissaient la vie à Poudlard. A lui, et à son vieux copain Robert Colton. Ca doit être sa nièce, ou peut-être sa fille. « Ah c’est clair que c’est plus facile, quand c’est une gamine, hein… » Lui il savait jouer des poings, on lui a foutu la paix…mais il est hors de question qu’il laisse faire. Parce que c’est aussi emmerdant s’ils commencent à dépasser le stade des brimades et de la rivalité inter-maison, et que Dumbledore ne parvient plus à maintenir l’ordre au point de devoir saisir la police magique…Même si ça n’a plus rien d’étonnant, quand on connait le passif « Chambre des Secrets » de l’école.  Ça ne plait pas du tout au directeur de la police magique, même. Alors il va s’en occuper lui-même. « Jones, Rafferty ! » Un duo de brigadiers assez jeunes se présente à lui au quart de tour. « Reggie, tu vas me trouver le juge Gallagher, tu lui dis que j’aurais besoin de le voir. Et fais gaffe aux Yaxley, je ne veux pas qu'ils choppent ce dossier. Ronnie, tu vas aller à Poudlard avec ça sous le bras. Je veux que tu fouines un peu pour savoir ce qui est arrivé à cette gamine. Elle a forcément des petits camarades qui ont vu quelque chose. Faites moi un rapport en fin de journée. Je vais aller voir à Sainte-Mangouste de mon côté. »

L’affaire lui tient à cœur. Nobby trouve absolument dégueulasse et révoltant ce qui est arrivé à la petite Joan. C’est précisement pour arrêter le genre de salopards qui fait ça qu’il s’est engagé dans la police magique. En allant à Sainte-Mangouste, il espère croiser la famille, les assurer de son soutien et leur dire qu’il sera fait quelque chose, que le Ministère, le Gouvernement, la Justice, est de leur côté, et pas de celui des petits sadiques qui ont fait ça. Qui qu’ils soient, il les retrouvera. Il voudrait aussi voir s’il peut poser quelques questions à la gamine et si les guérisseurs peuvent lui donner quelques indications. Il aurait bien demandé à Jill, mais elle est de repos aujourd’hui, donc il composera avec qui il trouvera – pour une fois qu’il ne vient pas à Sainte-Mangouste pour se rabibocher avec sa femme ou se faire rafistoler, il y a du progrès.

On lui indique sans difficulté la chambre de la petite Joan. Nobby s’attendait à voir de la famille, et des médicomages, mais sans doute pas au tableau qu’offrent Robert Colton et Reha Shafiq – pour un peu, il passerait presque à côté de Joan et de sa mère elles-mêmes. Au moins, cela lui permet de confirmer ce qu’il avait deviné, à savoir que la petite est bien la nièce de son ami d’enfance. Il fait un pas dans la chambre, interrogeant Reha du regard : « Je peux entrer ? Ou les visites trop nombreuses sont contre-indiquées ? » Pas de trace de moquerie ou de sarcasme dans sa voix, l’affaire est sérieuse et c’est à la médicomage qu’il parle, pas à la sang pure un peu acariâtre. Ayant l’impression d’un assentiment muet, il s’avance, tendant la main à Robert : « Salut, Bob, ça fait longtemps. Et je suis désolé que ce soit en de telles circonstances… » Ca fait un bail qu’ils ne se sont pas vus. Colton avait un peu disparu des radars depuis Poudlard, ce qui n’a qu’à moitié étonné Nobby. Dans leur cas, à part flic ou truand, il ne restait pas grand-chose, à part joueur de quidditch, peut-être, une carrière qui a bêtement échappé à Leach à cause de son accident. S’il se demande ce qu’a pu devenir Bobby, il ne serait donc pas autrement surpris d’apprendre qu’il trempe dans des combines louches. C’est le cas de beaucoup d’amis à lui. Ça ne l’empêche pas de compatir ou d’être désolé, ni pédagogue. Avec assurance, sortant sa carte de la poche de son costume pour expliquer les raisons de sa présence, en particulier pour Harriet, qui ne le connait pas : « Nobby Leach, directeur de la Brigade de Police Magique. Mon service a récupéré l’affaire. Est-ce qu’il est possible de vous parler un peu, Madame ? Vous êtes la mère de Joan ? Bob, si tu es d’accord, j’ai aussi quelques questions… » Il se tourne vers Reha, observant d’un air aussi compatissant qu’intrigué la jeune victime, qui affiche l’air le plus désorienté et absent du monde. « Je suppose que c’est trop tôt pour essayer de lui poser des questions ? »
(C) CANTARELLA.

_________________

( laugh hard at the absurdly evil )
And I could cry "power" ! But power has been cried, by those stronger than me, straight into the face that tells you to rattle your chains if you love being free...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robert Colton
▌ Messages : 8
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 27.7 cm
Camp: Bien
Avatar: Thierry Neuvic

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeMar 12 Mai - 21:58

Une apprentie, c’est bien ma chance, songe Robert en voyant rougir la personne qu’il vient d’interroger. Préoccupé qu’il est par l’état de sa nièce, il n’a pas pris garde que cette demoiselle est peut-être, effectivement, un peu jeune pour être médicomage. Il n’a même pas remarqué le regard énamouré dont elle l’a gratifié, ni l’ondulation prometteuse de ses hanches sous sa blouse tandis qu’elle court chercher sa chef. C’est dire s’il n’est pas dans son assiette, le Robert. Toute son attention est dirigée vers sa nièce et, à vrai dire, il faudrait être un fameux pourri pour ne pas mourir d’inquiétude en la voyant. Qu’est-ce qu’ils ont bien pu lui faire, putain ? Une gamine si vive, toujours de bonne humeur, un vrai petit oiseau. Un peu comme Harriet au même âge, se dit Robert en les regardant, toutes les deux. Elle aussi avait cette charmante effronterie, cette joie de vivre, cet esprit batailleur. Et maintenant la voilà penchée sur sa fille, murmurant à son oreille, et elle a l’air d’avoir pris dix ans d’un coup.

Qu’est-ce qu’ils lui ont fait ? Robert n’est pas un grand sorcier, mais il sait que sa nièce a subi des sévices autres que physiques. Déjà, elle ne serait pas là, s’il ne s’agissait que de blessures. On ne dérange pas le service de pathologie des sortilèges pour des bobos.Les quelques patients de l’étage qu’il a vus sont des légumes, dont on devine bien qu’ils se sont pris dans la courge ce que la magie peut faire de plus violent. Joan ne dépare pas dans le paysage, d’ailleurs, avec son regard fixe. Robert se souvient avoir vu quelque part une illustration du baiser du Détraqueur, et sa nièce lui rappelle douloureusement cette image. Entre colère et angoisse, il détourne le regard, incapable d’en supporter davantage. Il n’a pas le courage de sa soeur, qui ne quitte pas sa fille d’un pouce. Leurs cheveux se mélangent tandis qu’elle continue de lui parler tout doucement à l’oreille. Que peut-elle lui dire ? Que peut-on dire à une gamine brisée ?

Une bouffée de haine s’empare de Robert. Pour se donner une contenance, il se dirige vers la porte et se met à lire les quelques annonces placardées. Le salon de thé est ouvert de huit heures à vingt heures, ça me fait une belle jambe. Il s’écarte juste à temps lorsque la porte s’ouvre, livrant passage à une autre médicomage - sans doute la fameuse chef promise par la jeune femme. Robert lui laisse le temps de prendre connaissance des documents laissés par ses collègues, et recommence sa tirade :


-Oui, je voudrais en savoir plus. Je suis son oncle, ma soeur m’a dit ce qu’elle savait mais vos collègues lui ont dit qu’ils ne pouvaient pas se prononcer pour le moment… Que s’est-il passé ? De quoi souffre-t-elle exactement ? Est-ce qu’elle va s’en remettre ?

Et qui, putain, qui lui a fait ça ? Un nom, juste un nom et je vous garantis que j’en fais des copeaux, sans avoir besoin de recourir à la magie.

Comme Robert achève sa question, une nouvelle personne entre dans la chambre. Colton a besoin de quelques instants pour refaire le point ; il le connaît, il faut juste que les choses se mettent en place. Gryffondor. Quidditch. Leach. Il tend la main à son ancien condisciple :

-Ouais, ça fait un bail, mon vieux. Je suis content que ce soit toi qui t’en occupes.

À vrai dire, savoir que son vieux coéquipier est devenu le chef de la Brigade de Police magique lui fait drôle, mais autant que ce soit lui qui enquête sur ce qui est arrivé à Joan. Leach est un type droit, et puis c’est un né-moldu, comme Robert et comme sa nièce. C’est le genre de détail qui a son importance, surtout dans ces circonstances. Colton jette un coup d’oeil vers sa soeur, qui se cramponne comme une désespérée à Joan, et suggère à voix basse :

-On peut sortir parler dans le couloir, peut-être, ça laissera à ma soeur le temps de se remettre un peu avant que tu l’interroges. Moi, je veux bien te répondre, mais c’est pas moi qui vais t’apprendre grand-chose, je pense... Je viens juste d’apprendre… et j’étais justement en train de demander au docteur de me dire ce qui s’était passé. Ça  doit t’intéresser aussi, Nobby, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 84
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kaling

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeSam 16 Mai - 22:01

❝Robert, Nobby & Reha ❞Semer le ventL’ambiance dans la chambre de la petite Joan Jones-Colton est plutôt sinistre quand Reha y pénètre son apprentie sur les talons. Si Sally jette toujours un regard énamouré à Robbert tout en essayant de ne pas être dans la champ de vision de sa supérieure, on ne peut pas dire que l’oncle de la gamine lui accorde le moindre regard. Ce qui semble être la mère de l’enfant est prostrée à côté de celle-ci, lui caressant délicatement les cheveux tout en murmurant nerveusement des choses que Reha n’entend pas d’ici. Si elle lève les yeux à l’arrivée de Reha, elle laisse de toute évidence l’homme prendre le contrôle de la situation.

La médicomage a à peine le temps d’écouter les demandes du dénommés Robert qu’on frappe à la porte discrètement. C’est Nobby qui passe la porte et Reha se doute bien qu’il n’est pas venu faire une visite de courtoisie cette fois-ci. D’un très bref signe de tête, elle fait signe qu’il peut entrer et après quelques rapides salutations, ils sortent de la chambre pour discuter plus sérieusement. Reha les suit, le dossier de la gamine entre les mains. C’est seulement une fois dehors qu’elle s'aperçoit que Sally est toujours présente les yeux mouillés d’admiration pour quelqu’un d’autre que sa chef. Reha n’a pas le temps d’essayer de comprendre lequel des deux types en face d’elle agite les hormones de la jeune femme et décide de l’envoyer voir ailleurs si elle n’y est pas.

- Qu’est-ce que tu fais encore ici ? Tu n’as pas des rondes à finir ? Apporte-nous plutôt trois cafés au lieu de rester planter là à ne rien faire.

A priori, il lui faudra bien ça pour rester éveillée et nul doute que ça ne fera pas de mal à Noby et son ancien camarade. Maintenant qu’ils ont un peu de calme elle parcourt de nouveau rapidement le dossier des yeux. Difficile de répondre aux questions que l’oncle de la gamine semble se poser avec ça.

- Bon, bon, par où commencer ? Déjà, je peux vous dire sans surprise que la petite est en état de choc. Je n’étais pas la médicomage en charge quand elle est arrivée ici, donc je ne sais que ce qui est marqué dans le dossier, mais il semblerait qu’il s’agisse d’un règlement de compte entre élèves. Elle va physiquement aussi bien que possible. Ses blessures étaient légères comparés à l’amas de sang qu’on a trouvé. C’est psychologiquement que le bât blesse.

Comment est-ce que ça à pu dégénérer au point d’une enfant se retrouver à l’hôpital, Reha se le demande. Des accidents, il y en a toujours eu à Poudlard et il y en aura toujours. Être sorcier n’a jamais été sans danger, mais ce genre d’accidents est moins fréquent. De son côté, au vu des origines de la petite, Reha en déduit assez facilement que c’est probablement une bande de partisans de Tom toujours à Poudlard où des adolescents isolés qui ont fait le coup. Elle soupçonne plus facilement la seconde option, mais ce n’est pas le genre de chose qu’elle peut dire. Quoiqu’il en soit, peu importe qui sont les commanditaires, elle trouve que la manoeuvre manque de finesse et qu’elle ne sert à rien à part leur donner une mauvaise réputation. La cible a l’air d’avoir politiquement peu d’intérêt.

- Comme elle est en état de choc, ça me semble délicat d’essayer de forcer la conversation. Je pense que son esprit s’est volontairement isolé pour faire face au choc qu’elle a vécu. Elle est absente parce que son esprit essaie de la protéger du choc justement. Ca explique l’absence d’envie de s’alimenter ou même de réaction. Ca ne veut pas dire qu’elle va rester dans cet état là indéfiniment, mais il va falloir un peu de temps et surtout de la patience et de la compréhension pour qu’elle puisse de nouveau revenir parmis nous. On va la mettre sous perfusion aujourd’hui pour l’alimentation et l’hydratation, ça semble plus indiqué qu’essayer de la forcer à manger pour le moment.


Bien évidemment, ce n’est pas exactement ce qui intéresse les deux hommes. Ce qu’ils veulent savoir c’est qui a fait ça, comment et surtout pourquoi. Elle ne doute pas que Nobby enquêtera consciencieusement sur le sujet et l’oncle semble être le genre de type tout à fait capable de se passer de la justice pour se faire entendre. De son côté, la jeune femme apprécierait franchement être le moins possible lié à l’affaire. Après tout, ce n’est même pas elle le médecin de Joan. Elle se tourne d’ailleurs vers Nobby et poursuit :

- J’imagine bien que ce n’est pas ça qui t’intéresse, mais elle ne parlera en effet pas tout de suite. Si elle était au moins réactive à ce qu’on lui dit à défaut de parler, je pourrais suggérer qu’on tenter de mettre ses souvenirs dans une pensine pour en savoir plus, mais en l’état c’est impossible. Le veritaserum n’aura à priori pas plus d’effets sur elle à ce stade. On a des sorts qui permettent de forcer une partie de la mémoire, mais il faut un consentement parental et surtout il faut que la justice magique fasse la demande.


Autant dire que ça n’allait pas être de la tarte.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 28
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeVen 22 Mai - 23:45



Semer le vent
Robert, Reha & Nobby

Nobby est assez content d’être tombé sur Reha : elle a beau, encore une fois, lui faire lever les yeux au ciel alors qu’elle engueule la jeune stagiaire – est-ce toujours la même ou est-ce que c’est une autre ? C’est vrai qu’elles se ressemblent un peu toutes… - il sait qu’elle est assez professionnelle pour qu’on puisse lui faire confiance et qu’elle puisse véritablement les aider. En revanche, le directeur de la police magique est désolé que cette sale histoire soit tombée sur la famille d’un de ses anciens camarades, un dont il se souvient qu’il l’appréciait, de plus. Bob Colton, un type doué au Quidditch, il ne se souvient presque de ça, et d’un sale caractère, un peu rebelle, semblable au sien, finalement. Au moins, en étant présent lui-même sur l’affaire, ce qui n’est pas compliqué puisque c’est lui qui répartit les affaires. Mais c’est vraiment une sale histoire. Poudlard est un guêpier et Nobby en est désormais à peu près convaincu. En même temps, ce n’est pas totalement illogique : les enfants sont le reflet de leurs parents, en général. Sans même parler de ça, l’enfance est une période cruelle, et en bande les bambins deviennent rapidement méchants. Alors avec des gamins sangs purs dans le coin, en période d’affrontement…enfin, attention, il ne faut pas confondre ce qu’il sait en tant que résistant et son boulot de directeur de la police magique. Il ne faut négliger aucune piste, c’est bien pour ça qu’il y a une enquête. C’est d’ailleurs de cela qu’il informe Robert en premier lieu : pour l’instant, la mère de la petite Joan n’est pas disponible, mais Nobby essaye déjà de préparer le terrain un peu pour donner quelques informations et ne pas laisser toute la famille dans le flou. Il verra Harriet après, si cela est possible – sur ce plan, il est du genre patient, et il a tout son temps pour interroger tout le monde.  « C’est l’école qui nous a prévenu. Ils n’en savent pas plus pour l’instant, alors c’est revenu jusqu’à nous. Ils pensent, à ce stade, qu’il s’agit d’une bagarre entre élèves qui aurait mal tourné, sans savoir dans quels circonstances. » Le ton est précis, professionnel. Si Nobby ne tient pas encore les coupables, il maitrise bien le déroulé des affaires.  « En soi, j’ai assez d’éléments pour commencer une enquête, mais je pense qu’une plainte serait appropriée en plus. » Pour la simple et bonne raison qu’il connait son monde. Une gamine de sang mêlé, à moitié d’origine née-moldue au moins – il faudra qu’il vérifie – ça n’intéresse pas forcément grand monde, et un juge sang pur aurait vite tendance à classer le bordel. C’est plus dur si la famille insiste.

Pour l’instant, il a besoin d’en savoir plus. Nobby comprend vite que la partie sera compliqué : la petite devrait être son témoin clef, parce qu’elle sait ce qu’il s’est passé et que comme Poudlard fonctionne en huis clos, elle connait sans doute ses agresseurs. Mais à écouter Reha, il va falloir remettre ça à plus tard.  Le tableau est pessimiste et Nobby s’assombrit un peu. L’expérience a du réellement être traumatisante, mais que s’est-il passé ? Il ne doit pas rester beaucoup de disciples de Grindelwald ou des mangemorts, ni même de l’Hydre, à Poudlard même. Même si la simple appartenance à une famille de sang pur peut parfois suffire pour amener leurs rejetons à péter les plombs. Une hypothèse qu’il ne veut pas trop émettre devant Reha non plus, pas question de se laisser entrainer dans un débat sur le sang devant elle, il connait déjà ses opinions politiques, et même s’il la sait professionnelle, il ne veut pas que cela parasite les choses. D’un autre côté, il n’est pas établi non plus que les agresseurs de Joan soient des sangs purs. Ni des élèves. A défaut d’un mobile, il peut au moins essayer de voir ce qu’il en est de la méthode, et réduire ainsi son champ de suspects. « Autrement dit, quelqu’un s’est définitivement acharné sur elle…est-ce qu’il y a moyen de savoir quels sorts ont pu causer ce genre de traumatismes et de blessures ? » Autrement dit : est-ce que ses camarades auraient vraiment pu lui faire cela ? Et si oui, lesquels ? « Si on a affaire à des élèves, je suppose qu’ils doivent être d’un niveau assez avancé…tu as une idée du cycle auquel ils pourraient appartenir ? » Il n’y a pas tant d’élèves que ça à Poudlard, et sans doute encore moins capables de traumatiser si violemment une camarade qu’elle en devienne muette. Le sentiment de révolte qui agite Nobby est terrible, face à tant d’injustices, et il est difficile pour lui de rester professionnel. Il s’oblige pourtant à le faire, sortant un petit carnet de sa poche, entreprenant de noter les informations obtenues à l'aide d'une plume magique ensorcelée pour écrire seule pendant qu'il poursuit la conversation. Cela doit être terrible pour sa famille, et il n’ose même pas imaginer l’état d’esprit de ses parents et de Bobby. A sa place, il serait sans doute déjà parti à Poudlard secouer tous ceux qui peuvent savoir quelque chose ; mais il est flic, et les flics ne font pas ça.

Il tourne ensuite un regard plein de compassion vers la porte de la chambre, désormais fermée. « Je vois. Je ne veux pas la forcer à retrouver la mémoire si ça fait partie du processus du guérison, ou quoique ce soit du même style… est-ce que ce serait vraiment efficace ? Est-ce qu’elle en souffrirait ? Parce que si c’est des choses comme de la légilimancie, bon…je pense qu’on peut éviter.  Même si je n’y connais rien sur le plan médical, ça me semble contre-productif. » Peut-être efficace, mais ce processus est une saloperie relevant quasiment de la magie noire et extrêmement invasif. « Je ne sais pas ce que tu en penses, Bob ? » Il ne veut pas décider pour la famille. Leach ne connait pas la petite Joan. Serait-elle capable de survivre à cette action magique ? De la supporter, au moins ? Nobby a toujours veillé sur les victimes des affaires sur lesquelles il enquêtait : la vérité est importante, mais ne pas ajouter à leur peine aussi. Il se tourne de nouveau vers Reha, pensif : « Tu as une idée de combien de temps ça peut prendre pour qu’elle revienne au moins à un état où elle serait capable de parler ? Est-ce qu’il n’y a pas des potions…des sorts…pour aider ? » Sans doute que non, si c’est l’esprit. Mais ça vaut la peine de demander. Ne rien laisser à l’écart ou au hasard, encore une fois, voilà la clef. L’attention de Nobby se porte de nouveau sur Robert : il n’est sans doute effectivement pas le mieux placé pour répondre, mais il faut essayer, ça sera peut-être déjà de premières pistes. « J’ai déjà envoyé quelqu’un interroger tout le monde à Poudlard. Je vais quand même avoir des questions pour essayer d’orienter les recherches. Je pense que tu pourras quand même m’aider pour certaines, Bob…elle est dans quelle maison, ta nièce ? Tu sais comment ça se passait, sa scolarité ? Pas de soucis avec ses camarades ? Une idée, même vague, de pourquoi quelqu'un aurait  voulu lui faire ça ? »   Il n'y croit pas lui même. Qui est assez tordu pour torturer une gamine de 14 ans, qu'est-ce qui justifie ça ?
(C) CANTARELLA.

_________________

( laugh hard at the absurdly evil )
And I could cry "power" ! But power has been cried, by those stronger than me, straight into the face that tells you to rattle your chains if you love being free...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robert Colton
▌ Messages : 8
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 27.7 cm
Camp: Bien
Avatar: Thierry Neuvic

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeLun 25 Mai - 13:33

Pour qui connaît un peu Robert, il est évident que la situation est éminemment casse-gueule. Colton est du genre à régler ce genre de problème par le feu et le sang, sans même prendre la peine de dégainer une baguette magique que, de toute façon, ses adversaires manient probablement mieux que lui. C’est certainement pour cela que Harriet, lucide malgré son chagrin, ne l’a pas immédiatement informé de ce qui s’était passé. Elle connaît assez son frère pour savoir qu’il risque de tirer dans le tas sans chercher à comprendre.

Et Nobby, est-il conscient de cela ? Robert et lui ne se sont pas vus depuis un bail. Leach se souvient-il assez de son vieux camarade pour avoir gardé en mémoire sa propension à la violence ? À vrai dire, ils ne se sont guère fréquentés en-dehors du Quidditch. Ils s’entendaient bien, mais chacun avait ses amis, dans sa propre année. Trois ans de différence, ça compte, à cet âge-là. Robert se rappelle pourtant quelques épisodes fameux, qu’ils aient eu lieu sur le terrain ou ailleurs. L’équipe de Quidditch de Gryffondor se composait majoritairement de gens aussi mauvais coucheurs que lui, et les pourris d’en face - comprenez les Serpentard, on ne s’est jamais battu contre les autres maisons - le leur rendaient bien. Entre bagarres, matches “animés” et expéditions punitives, Robert et Nobby ont malgré tout partagé quelques moments épiques. Et ce n’est peut-être pas terminé, vu la tournure que prennent les choses.

Le yeux baissés, Colton écoute sagement la médicomage, regrettant intérieurement qu’il ne soit pas possible à ce stade d’identifier les coupables. Joan avant tout, se dit-il pour se raisonner ; si cette dame déconseille d’intervenir pour récupérer ses souvenirs, elle doit savoir de quoi elle parle. De toute façon, pour l’heure, l’inquiétude prend le pas sur la colère, même chez Robert qui est pourtant prompt à s’emporter. D’une petite voix qui ne lui ressemble pas, il demande, un peu à la désespérée :


-Mais elle va s’en sortir, hein ? Elle va redevenir… comme avant ?

Bien sûr, la médicomage ne pourra pas lui répondre, et il le sait. Il y a autant de possibilités que de patients, et Joan peut rester prostrée toute sa vie. La petite stagiaire revient avec les trois cafés demandés, Colton la remercie d’une voix absente sans se rendre compte qu’elle espère au moins un regard, et commence à siroter son breuvage en écoutant le policier et la médicomage. Lorsque Nobby lui demande ce qu’il pense d’une intervention sur la mémoire de sa nièce, il secoue la tête :

-Je ne sais pas. J’ai peur que ce soit dangereux. Elle est costaud, en temps normal, mais là on n’est pas vraiment en temps normal… Je crois qu’il vaut mieux s’en tenir à l’avis de la spécialiste,
conclut-il à contrecoeur en jetant un coup d’oeil en direction de Reha.

Et pourtant, il donnerait n’importe quoi pour savoir ce qui s’est passé, mais il faut être raisonnable. Laisser du temps au temps, comme on dit. Et espérer que ça suffise à ramener Joan à son état normal. Robert sent une curieuse émotion lui serrer la gorge ; aussi, lorsque Nobby lui pose des questions sur sa nièce, ne se fait-il pas prier pour répondre, heureux qu’il est d’évoquer cette gamine.


-Joan ? Gryffondor, bien sûr... en quatrième année… aucun problème dans ses études… Elle est plutôt douée. Gardienne dans l’équipe de sa maison, aussi, ça peut avoir son importance. Par contre… Robert s’interrompt, cherche ses mots. Tu as connu sa mère, Nobby ? C’est un peu la même… Toujours le poing levé, pas du genre à fermer sa gueule et à se laisser faire. J’imagine que certains ont pas aimé, surtout venant d’une né-moldue.

Joan a repris le flambeau des affrontements liés au sang, après son oncle, sa tante et sa mère, après bien d’autres bien décidés à prouver que les sang-de-bourbe ont toute leur place à Poudlard. Nobby, lui-même, a fait partie de ceux-là. Et la médicomage ? Robert lui jette un regard en coin. Qui est-elle ? Il ne connaît même pas son nom. Le fait que Nobby semble la connaître lui semble de bon augure, mais il se promet tout de même d’interroger son vieux camarade à son sujet, juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 84
Humeur :
Semer le vent || Reha, Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Semer le vent || Reha, Nobby Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kaling

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitimeMar 26 Mai - 22:41

❝Robert, Nobby & Reha ❞Semer le ventSi on enlève le fait que la petite Joan est la fille d’une née-moldue, c’est en effet une triste histoire qui se déroule sous les yeux de Reha. La gamine est jeune et globalement, on ne peut pas dire qu’il y l’air d’y avoir quoique ce soit qui mérite qu’elle se retrouve en état de choc à Sainte-Mangouste, incapable de s’alimenter ou de répondre à une simple question. Dans cette pièce, Reha n’a pas le rôle le plus enviable. Si Nobby est le visage de celui qui apportera un éclaircissement à la famille sur ce qui c’est passé, Reha, quant à elle, est l’oiseau de mauvais augure qui doit expliquer que non, la petite ne risque pas de parler de sitôt, ni de s’en remettre tout de suite.

Dans le fond, la jeune femme est curieuse aussi. Ce n’est pas tout les jours qu’on voit arriver un élève de Poudlard dans cet état. Si la famille Colton cherche à savoir qui à fait ça pour pouvoir le punir et surtout pourquoi est-ce que la gamine a été attaquée, Reha, elle, espère que ce n’est qu’une dispute qui aurait mal tourné. Si la plupart des membres de la résistance et des partisans de Tom Jedusor ont maintenant quitté Poudlard, ça ne veut pas dire qu’ils n’en restent pas. Rien ne dit qu’il n’y a pas un excès de zèle qui aurait été fait après une parole malencontreuse. Autant dire qu’elle ne doute pas que le Lord ne sera pas spécialement heureux s’il s’avère que c’est le cas. Désormais, les attaques et les mouvements des forces de Jedusor sont planifiés et personne n’en fait à sa guise. Pas sans que les retombées soient plus que désagréables pour les concernés.

Cela dit, elle spécule et pour le moment, elle n’a aucune preuve que les partisans à leur cause sont impliqués dans cette histoire. A la place, elle préfère se concentrer sur le dossier et les choses qu’elle peut maîtriser. La question de Leach rentre dans cette catégorie. Est-ce qu’on s’est acharné sur la petite ? Oui, sans l’ombre dans doute. On ne se fait pas des blessures pareilles par accident. Même en imaginant un duel amical qui tourne mal, il y a trop de blessures pour que ça soit possible. Elle jette un oeil à Robert, l’homme semble capable d’encaisser pas mal de chose, mais elle n’est pas certaine que le récit qu’elle s'apprête à leur faire soit de nature à rassurer l’homme sur le sort de sa nièce. Elle s’adresse d’abord à lui avec une certaine douceur qui ne lui ressemble pas. On la connaît souvent sèche et impatiente, mais elle fait preuve de beaucoup de tact avec les patients et leur famille.

- Elle s’en sortira, monsieur Colton. Maintenant, je ne peux pas vous garantir qu’elle redeviendra “comme avant”. Si par là vous me demandez si elle recommencera à s’alimenter d’elle-même, marcher, parler, rire. Oui, elle finira par le faire, maintenant, je peux déjà prédire qu’il y aura un changement chez elle. Aucun patient ne subit ce genre de chose sans garder des séquelles. Bien entendu, elle est mineure et lui effacer la mémoire une fois l’enquête terminée est une possibilité. Certains parents en font la demande lorsque leur enfant ont vécus un événement traumatique et qu’ils souhaitent que celui-ci continue sa vie le plus “normalement” possible. A titre personnel, c’est une procédure que je déconseille toujours vivement. Effacer la mémoire de la petite vous semble probablement une solution salutaire, mais les études sur la façon dont fonctionne les sorts qui effacent la mémoire ne sont pas encore bien précise sur les conséquences que ça peut avoir sur celle-ci à long terme. Sans compter que si la mémoire est effacée, dans le cas de Joan, son corps, lui, se souviendra et son cerveau risque de ne pas comprendre pour le corps se souvient d’un événement traumatique que sa mémoire n’arrive pas à se rappeler, sans compter qu’en bien ou en mal, c’est un événement qui, comme tout ce qui arrive dans notre vie, aura une influence sur son caractère. Bien entendu, tous mes collègues ne sont pas du même avis et c’est une décision qu’il faudra que vous preniez en famille quand le moment sera venu.

La jeune femme se veut honnête. Bien entendu, ce que l’adolescente a vécu est un événement traumatisant, mais à son sens, l’oubli n’est pas la solution. Ce n’est qu’une fuite, un faux semblant puisque le corps, tout comme les gens autour, se rappellent d’un événement dont seul vous ne semblez pas avoir connaissance. Si certains de ses collègues prônent la facilité, l’ancienne Gryffondor estime qu’on ne guérit de ses traumatismes qu’en les affrontant. Elle se tourne vers Nobby pour répondre aux questions plus techniques.

- Au vu du rapport, je peux déduire une partie des sorts qui ont été utilisés. Je pense pouvoir affirmer sans l’ombre d’un doute qu’il y a quelques Confringo, je dirais que le Confundo a probablement été utilisé aussi d’après le rapport que mon collègue a fait sur son état lors de l’arrivée. Elle était confuse, mais pas uniquement à cause des blessures. Ils n’ont pas été très imaginatif parce que le panel de sort physique n’est pas fort varié. J’ai l’impression qu’un maléfice de Flagrance a aussi été utilisé, certaines brûlures me semblent trop forte pour être due à un Confringo. Confringo et Confundo, ce sont des sorts que tu apprends au début du cursus de sortilèges, par contre le maléfice de Flagrance est d’un niveau beaucoup plus avancé. Je pense que tu peux t’orienter vers des élèves plus âgés, mais sans certitude. Je peux te confirmer qu’ils étaient plusieurs, elle montre les photographies du dossier, prise à l’arrivée de la gamine avant qu’elle ne soit soignée, tâchant d’éviter à l’oncle de le voir. Si tu regardes ici, on voit que les sorts n’ont pas la même intensité, il est très probable que plusieurs baguettes aient servies, du coup, tu peux très bien avoir un groupe hétérogène avec des membres plus jeunes et d’autres plus âgés. Pour le reste, difficile de t’en dire plus pour le moment.

Pour en savoir plus, il faudra faire des examens, mais surtout, attendre que la gamine émerge. Une attente difficile pour les parents tant que pour Nobby qui a besoin d’informations assez rapidement. Si Reha ne se mêle pas de la partie judiciaire, elle peut néanmoins conseiller sur ce qu’on peut faire ou non à l’enfant. Même Robet sous ses airs de grand ours a l’air de songer qu’il n’est peut-être pas prudent de forcer un éveil de conscience tout de suite et la médicomage est bien de son avis.

- Le problème de la légilimancie, c’est qu’il faut que la petite soit avec nous pour que ça puisse marcher. Actuellement, son esprit est protégé au même titre que son corps. C’est pour ça qu’elle ne réagit pas quand on lui parle et c’est pour ça qu’elle ne se nourrit pas d’elle-même. La protection n’est pas uniquement physique si je puis dire. Je n’ai pas de sortilèges miracles pour lui faire reprendre conscience plus vite, par contre, je peux parler à un de mes collègues spécialisé en potion pour voir s’il n’a pas une suggestion qui peut aider. Pour ce qui est de la douleur du processus, je ne pense pas que ça sera douloureux physiquement, mais revivre le traumatisme ne sera pas agréable pour elle, c’est certain.

Le reste de la discussion la concerne moins. En apparence en tout cas, elle écoute les réponses de Colton aux question de Nobby et si son air désapprobateur pourrait faire croire qu’elle condamne les actions commises sur Joan, ce n’est pas tout à fait ça. Elle les condamne oui, mais pas pour les mêmes raisons, simplement parce que tout porte à croire que ce sont des représailles parce que la gamine n’a pas su où était sa place. C’est ce qu’elle disait à Nobby l’autre jour. Ils arrivent dans un monde dont ils ne comprennent pas les codes et cherchent à le modeler à leur image. Personne ne leur a demandé de rester dans le fond.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Semer le vent || Reha, Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Semer le vent || Reha, Nobby   Semer le vent || Reha, Nobby Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Semer le vent || Reha, Nobby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste :: Quatrième étage
-