AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -38%
– 38% sur PHILIPS SpeedPro Aspirateur Balais 2 ...
Voir le deal
209.99 €

Partagez | 
 

 Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 196
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeLun 18 Mai - 18:06


Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
I

l n'était pas dans la nature d'Orpheus de faire le moindre secret à ses parents. Bien au contraire, il s'était toujours montré direct et transparent avec eux, même quand il avait dû s'agir d'exprimer auprès d'eux ses pires craintes, comme celle de voir son fils ne jamais afficher le moindre signe de magie. Mais il y avait un sujet concernant lequel, et malgré toute la franchise - parfois insupportable - dont il était capable, il prenait des gants, et c'était le sujet de son frère. Orpheus était frondeur, il prenait plaisir à dire ce qu'il pensait, et quand une chose ne lui plaisait pas, il n'hésitait pas à le faire savoir... mais ses parents n'étaient pas en mesure d'entendre ce qu'il avait à dire au sujet d'Aristide, et par ailleurs, il ne voulait pas, en remuant le couteau dans une plaie qui n'avait jamais cicatrisée, blesser sa mère plus qu'elle ne l'était encore.

Alors au moment de confier Amos à ses parents pour la soirée, il leur avait menti et prétendu qu'il devait se concentrer sur son travail. Ce n'était pas entièrement faux. La reconversion professionnelle qu'il projetait exigeait qu'il règle les derniers dossiers qu'il avait sur le feu au ministère et se focalise sur le programme qu'il comptait élaborer à l'adresse des élèves de Poudlard... Mais c'était une chose qu'il trouverait le temps de faire à un autre moment, et en présence de son fils s'il le fallait. Non, ce soir, ce n'était pas à titre professionnel qu'il passait sa soirée ailleurs que chez lui. Ce soir, il allait retrouver son frère chez lui.

Un anti-Moldus aussi radical qu'Orpheus aurait pu détester profondément son frère, qui n'était jamais qu'un sang-mêlé, mais ce n'était pas le cas, loin de là. Il considérait Aristide de la même manière que sa mère : une cruelle victime des circonstances, et lui, n'aurait jamais de cesse que de repérer les cruelles horreurs commises cette sinistre soirée, et qu'il n'avait pas été capable d'empêcher à l'époque.

Orpheus était donc impatient de passer du temps avec son frère, surtout qu'ils devaient compenser le dîner de Noël que la famille s'était épargnée cette année (vu les circonstances, ça aurait été de mauvais ton). Il avait apporté avec lui une des meilleures bouteilles de sa cave, un cadeau emballé dans du ruban, et son plus beau sourire, qui s'agrandit quand Aristide lui ouvrit la porte. Au premier coup d'oeil, il semblait aller bien, tant mieux. Parfois, Orpheus s'inquiétait un peu de la santé de son frère, pas tant physique que mentale, mais Aristide pouvait le rassurer en un mot... Ou inversement.

-Salut frangin. Comment tu vas depuis la dernière fois ?
lui demanda-t-il tout en prenant soin d'entrer chez son frère.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Aristide Beurk
▌ Messages : 65
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de séquoia, 34,5 cm, nerf de coeur de dragon
Camp: Mal
Avatar: Ryan Gosling

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeMar 19 Mai - 13:13

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
Cet appartement était beaucoup trop silencieux. Aristide était allongé sur son canapé depuis son retour de Azkaban, le regard planté sur le plafond. Il attendait que quelqu’un fasse du bruit quelque part, parce qu’il ne supportait pas le silence. Mais à force, le silence disparaissait petit à petit puisque sa tête devenait tout simplement un brouillard de bruit, de son et de paroles, pas forcément audible cela dit. De temps en temps, quelques mots sortaient de la bouche de Aristide, se parlant à lui-même, ou parlant à quelqu’un d’autre ? Dans tous les cas, le jeune homme ne se rendait pas forcément compte de ce qu’il faisait, de la déclinaison de son état mentale. En même temps, il ne s’était jamais aussi senti vivant que depuis qu’il travaillait à Azkaban, cet endroit où il avait enfin réellement une place, où il avait prouvé sa valeur, où il avait prouvé qu’il valait vraiment quelque chose et qu’il pouvait faire quelque chose de sa vie.

On l’avait accepté dans la prison et maintenant, il avait quand même une haute fonction qui le rendait lui-même fier. Autant dire qu’il ne risquait pas d’avoir envie de changer la perspective de son avenir, même si en même temps ça pouvait peut-être le faire couler de plus en plus vers le bas. Mais il ne s’en rendait pas compte, il n’avait aucune envie de s’en rendre compte. Ce ne fut que quand il entendit frapper à la porte de son appartement que le jeune homme reprit un peu son esprit. Il n’attendait personne, enfin… il ne pensait pas. Il attendait quelqu’un ? Peut-être.

Quand il s’approcha de la porte, ce fut son frère qui se trouvait derrière la porte. Aristide ne saurait dire s’ils avaient prévu de se voir ou pas, mais dans tous les cas le jeune homme afficha un large sourire en voyant son frère et surtout en voyant la bouteille qu’il avait dans la main. Ce dernier entra dans son appartement, lui demandant comment il allait depuis la dernière fois.

« Très bien, encore mieux depuis que tu es là mon frère adoré ! » R
épondit-il vivement, avant de prendre la bouteille des mains de son ainé. « C’est parfait, j’ai plein de truc pour accompagner ça ! » Dit-il avant de se rendre dans la cuisine et de sortir tout un tas de truc à manger. « Et toi comment ça va ? »

Il y avait eu noël, qu’ils n’avaient pas fêter, pour le plus grand plaisir de Aristide. Soit il n’était pas spécialement convié et bon, ça l’emmerdait quand même sacrément d’être constamment rejeté, soit il l’était mais ça ne se passait pas bien dans tous les cas. Et puis forcément, sans la présence de Theodosia, ce n’était quand même pas aussi agréable. Clairement, ne pas fêter noël avait été la meilleure chose pour Aristide, il ne pouvait que s’en porter mieux. D’ailleurs, en parlant de noël.

« Tiens, j’ai un truc pour toi frangin ! » Il s’approcha de la commode du salon dans le but de fouiller un tiroir, qu’il mit un peu de temps à fouiller avant de sortir un paquet qu’il tendit à son frère. C’est un portefeuille, mais pas un truc de pauvre, un truc qui valait super cher.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 196
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeMar 19 Mai - 18:33


Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
O

rpheus eut comme la désagréable impression qu'Aristide avait totalement occulté le fait que son frère devait lui rendre visite, mais il décida de ne pas s'attarder sur ce sentiment peut-être trompeur pour se concentrer davantage sur l'enthousiasme qu'Aristide avait à le voir, et qui lui faisait toujours du bien. Il avait le sentiment d'échouer, toujours, à protéger les personnes qu'il aimait le plus : sa mère, sa soeur, Despina, Amos... Il ne semblait faire du bon boulot qu'avec Aristide, et donc il ne boudait pas son plaisir à voir Aristide si heureux de le voir. D'autant que c'était complètement réciproque. Aristide était son frère, certes, mais il était surtout son meilleur ami.

Une fois à l'intérieur, Aristide vida ses placards et accumula de quoi nourrir un régiment afin d'accompagner sa bouteille. Cela convainquait de plus en plus Orpheus du fait que son frère avait totalement occulté leur rendez-vous, mais peu importe, au moins il ne tombait pas comme un cheveu sur la soupe, et Aristide avait visiblement sa soirée à lui consacrer malgré tout.

-Je vais bien aussi, répondit Orpheus, un peu fatigué, ajouta-t-il afin de se montrer complètement honnête, même s'il ne voulait pas non plus accabler Aristide avec une inquiétude inutile. Oui, il était fatigué, mais ce n'était rien d'ingérable. Le fait d'être sur tous les fronts, entre Amos, le ministère, Poudlard, Despina, les mangemorts, ne lui laissait que peu de temps à consacrer au repos. Mais ça passerait et ça finirait par aller mieux. Il croyait encore dur comme fer dans une situation plus simple et plus apaisante, même si ça devait paraître singulièrement utopiste.

Orpheus s'apprêtait à ajouter autre chose quand Aristide lui tendit un paquet. Le jeune homme le remercia avec un sourire sincère avant d'en déballer le contenu avec précaution, des fois que ce dernier soit fragile. Il s'agissait d'un porte-feuille magnifiquement ouvragé. Il avait dû coûter une fortune à Aristide. L'attention lui allait droit au coeur.

-Merci, tu n'aurais pas dû, ça a dû te coûter une fortune
, observa-t-il tout en acceptant tout de même le cadeau de bon coeur. J'ai aussi quelque chose pour toi, ajouta-t-il dans la foulée en fouillant dans son sac sans fond à la recherche du paquet d'Aristide, qu'il tendit à ce dernier.

C'était un scrutoscope. Par les temps qui couraient, Orpheus estimat que ce ne pouvait qu'être une bonne chose que son frère en possède un. Le danger était omniprésent et ne pouvait pas être négligé. Même s'il était probable qu'il s'agite de façon constante dans son bureau à Azkaban, entre les détraqueurs et les détenus tous plus dangereux les uns que les autres qui occupaient cet endroit.

-J'ai aussi...
Orpheus s'éclaircit la gorge tout en tirant un deuxième paquet de sa poche. C'est pour Despina... Tu crois que tu pourrais le lui transmettre ?

Ce n'était pas très légal, mais...

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Aristide Beurk
▌ Messages : 65
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de séquoia, 34,5 cm, nerf de coeur de dragon
Camp: Mal
Avatar: Ryan Gosling

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeJeu 21 Mai - 0:20

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
Son frère lui apprit qu’il allait bien, même s’il était un peu fatigué. Forcément, ces dernier temps Orpheus ne s’arrêtait jamais. Entre son fils qu’il devait gérer tout seul, son travail au ministère et son changement de travail pour Poudlard, les mangemorts et tout ce genre de chose, clairement le jeune homme se doutait que son frère devait être bien occupé et donc fatigué. Mais malgré ça, il lui accordait du temps, forcément c’était quelque chose qui faisait plaisir à Aristide. Parce qu’on ne pouvait pas dire qu’il avait eu beaucoup l’habitude qu’on l’apprécie dans sa famille en dehors de Orpheus et de sa sœur… mais puisque cette dernière ne voulait plus entendre parler d’eux, forcément il ne pouvait que compter sur son grand-frère.

En attendant, fatigué ou pas, Aristide avait quand même l’intention d’en profiter pour qu’ils puissent fêter un peu noël ensemble. Après tout, ils n’avaient pas pu fêter noël comme il le fallait, ce qui avait arrangé grandement Aristide. Mais du coup, le jeune homme avait quand même envie d’offrir son cadeau à son frère. Il afficha un sourire quand son frère le remercia, en affirmant quand même qu’il n’aurait pas dû parce que ça avait coûté une fortune. C’était le cas, mais il n’en avait que faire, ce n’était pas comme s’il avait des raisons de se retenir de dépenser son argent. Ça allait vider grandement son coffre à la banque, mais au moins ça servait à quelque chose. Son frère avait aussi un cadeau pour lui. Aristide attrapa vivement le cadeau de son frère.

« Oh génial, merci ! »
Lança-t-il en découvrant le scrutoscope. C’était une très bonne idée en effet. Enfin, Aristide se doutait qu’en l’aillant dans son bureau à Azkaban ça allait sans doute être compliqué de le faire taire, mais en même temps ça pouvait quand même être grandement utile. Il n’avait pas spécialement envie de s’attirer les ennuis, mais en même temps il ne pouvait quand même pas évider ces fameux ennuis. Il pensait dire autre chose, mais son frère sorti un deuxième paquet.

Forcément, il avait pris quelque chose pour sa femme. C’était clairement impossible normalement de faire passer des colis aux prisonniers d’Azkaban, s’ils se trouvaient en prison ce n’était pas pour rien. Certains avaient le droit à de la visite, quand ils n’étaient pas les plus dangereux. Mais on ne pouvait pas faire passer de colis, normalement.

« Je peux m’arranger, si ça te fait plaisir. » Répondit-il, en prenant le paquet et en le posant sur sa commode. Il avait réellement l’intention de répondre à la requête de son frère, il ferait tout pour lui en même temps, parce qu’il n’était pas seulement son frère, il était son meilleur ami. Il ne pouvait rien lui refuser. « Mais… tu sais qu’elle n’en voudra pas hein ? » Aristide se montrait direct, parce qu’il n’avait aucune envie de tourner autour du pot. Despina n’aimait déjà pas quand Orpheus lui rendait visite, alors recevoir un présent… elle ne l’acceptera pas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 196
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeJeu 21 Mai - 7:57


Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
O

rpheus afficha un sourire, heureux de constater que son cadeau faisait mouche et plaisait sincèrement à son frère (même s'il pouvait bien faire semblant pour lui faire plaisir... ceci dit, Aristide était sincère de nature, c'était l'une de ses grandes qualités). Sourire qui s'affaissa un peu quand son frère lui assura que même s'il acceptait de transmettre son paquet à Despina, ce n'est pas pour autant que cette dernière accepterait quoi que ce soit. Il en avait conscience, bien évidemment. Il savait pertinemment que Despina n'allait pas tout à coup se montrer plus amène et joviale sous le prétexte qu'il lui aura fait un cadeau. Mais s'il n'essayait plus rien, il ne saurait jamais...

Au moins, Aristide acceptait de transmettre le cadeau sans broncher, sans même lui demander ce qu'il contenait. Il lui faisait confiance. Et il avait raison de lui faire confiance, par ailleurs, car Orpheus ne ferait jamais rien qui pourrait compromettre les fonctions de son frère. Il n'allait pas fournir à Despina tout le nécessaire pour s'évader, il n'était pas fou... Il lui avait juste offert quelques vêtements, de quoi se changer, ce qui en prison pourrait ne pas être un luxe, plus quelques friandises qu'il savait qu'il aimait particulièrement. Que des choses innocentes, donc. Mais oui, ce n'était pas parce que c'était innocent... et peut-être même nécessaire, que ça allait changer quoi que ce soit. Despina était... terriblement fière.

Il hocha la tête. Aristide n'était clairement pas le tact incarné... C'était même tout l'inverse. Mais Orpheus préférait ça, qu'il ljui parle franchement, plutôt qu'il tourne autour du pot, fasse semblant, ou lui mente. Il poussa un soupir, même si c'était en vain, il continuerait d'essayer, encore et encore. C'était la moindre des choses qu'il pouvait faire... puisqu'il ne pouvait rien faire d'autre. Oui, Despina chercherait peut-être à le tuer de nouveau à la moindre occasion si elle endormait sa confiance et s'il lui en donnait les moyens, mais c'était un risque qu'il voulait courir. Parce que c'était ainsi que sa vie devrait être. Il voulait son épouse, docile et amoureuse, à ses côtés. Il voulait leur fils auprès d'eux, un fils que serait totalement normal, et dont les pouvoirs se seraient bel et bien manifestés en temps et en heure.

-Oui... Eh bien... Essaie quand même, tu veux bien ? On ne sait jamais. Il y a une lettre aussi... et une photo d'Amos, peut-être que ça la fera changer d'avis.
Il marqua une pause, poussa un nouveau soupir. C'était son premier Noël sans sa mère. Il m'a harcelé de questions. Il en souffre beaucoup. Je suppose que ça n'aide pas... son état.

Même si en vérité, si Amos souffrait, c'était surtout parce que son père le torturait régulièrement. Chose qu'il n'avouait évidemment pas. Parce qu'il ne s'en rendait pas compte.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Aristide Beurk
▌ Messages : 65
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de séquoia, 34,5 cm, nerf de coeur de dragon
Camp: Mal
Avatar: Ryan Gosling

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeDim 24 Mai - 16:12

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
Orpheus lui demanda d’essayer tout de même, ce que Aristide avait l’intention de faire réellement. Il n’avait pas l’intention de refuser quoi que ce soit à son frère, de toute façon, surtout quand cela concernait sa femme. Il savait bien que Orpheus avait à cœur qu’elle se montre plus douce avec lui, sinon il ne prendrait pas la peine de venir régulièrement la voir et Aristide avait vraiment envie d’aider son ainé, sinon il ne le laisserait pas rendre autant visite à sa femme que ce qu’il faisait présentement. C’était l’avantage d’avoir le sous-directeur de la prison dans la poche. Aristide ferait tout pour Orpheus, même s’embêter à donner ce paquet à sa belle-sœur en aillant bien conscience que ça n’allait rien changer du tout.

Mais il allait essayer oui, parce qu’il ne pouvait pas faire autrement. Parce que son frère y tenait et que de son côté, il avait forcément envie de faire plaisir à ce frère. Il avait envie de croire au fait que Despina puisse finalement se dire qu’elle devait pardonner à son mari, qu’elle puisse enfin s’ouvrir un peu plus à Orpheus. Sauf qu’évidemment, ça n’était pas aussi facile que ça, rien n’était aussi facile que ça. Son frère avait donc joint une lettre et une photo de son fils, peut-être que Despina changera d’avis… ou pas, dans tous les cas ils le sauront forcément.

Orpheus parla un peu plus de Amos et du premier noël sans sa mère de son neveu. Forcément, ça n’avait pas dû être évident que ce dernier de supporter ce moment sans la présence de sa mère. Cela dit, Aristide ne pouvait pas réellement témoigner de son côté, d’aussi loin était-il capable de se souvenir, les noëls n’étaient jamais une partie de plaisir pour lui. Il n’y avait pas grand-chose de beaucoup plaisant quand ça pouvait concernant ses parents. Est-ce que la souffrance de l’absence de sa mère n’arrangeait pas l’état de Amos ? Peut-être bien. Aristide n’avait pas forcément d’avis, mais il espérait quand même que son neveu allait finalement montrer des signes de magie (il ne voulait pas imaginer comment les choses allaient se passer sinon).

« Je suis sûr que ça finira par aller. »
On ne pouvait pas être si sûr que cela en réalité, mais Aristide avait envie de croire que ça allait s’arranger. Quand bien même, il n’y avait aucune preuve que ça allait être le cas, il fallait simplement y croire. « Pourquoi tu ne l’emmènes pas voir sa mère, ça pourra peut-être lui faire du bien ? »

D’accord… ce n’était clairement pas une bonne idée, mais Aristide ne voyait pas le mal que ça serait de faire venir voir sa mère à Amos. Cela dit, il n’avait pas du tout la même perspective de la prison que le commun des mortels, tant c’était son élément maintenant. Preuve en était du fait qu’il se sentait bien mieux à Azkaban que chez ses parents.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 196
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeDim 24 Mai - 16:38


Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
O

rpheus esquissa un fin sourire. Il ne demandait qu'à croire dans la parole terriblement optimiste de son frère. La vérité, c'est que s'il devait observer la situation avec toute la lucidité qui s'imposait, force lui serait de reconnaître que non, rien n'irait, à aucun titre. Amos ne se remettrait jamais de l'emprisonnement de sa mère, lui qui avait été aux premières loges pour assister à sa tentative d'assassinat, et rien n'irait pour lui puisque ses pouvoirs magiques ne se réveilleraient pas quoi qu'il en soit. Parce qu'il n'en avait pas. Mais Orpheus préférait s'abreuver d'espoirs, même s'ils devaient être vains en définitive, et il aimait entendre les paroles encourageantes d'Aristide. Il avait besoin que son entourage le plus proche croit en lui et dans l'évolution de sa situation. Dans le cas contraire, il se laisserait tout simplement sombrer, et rien n'irait. Alors oui, même si Aristide était... eh bien, Aristide. Il prenait le plus grand soin de l'écouter quoi qu'il en soit.

De l'écouter, mais pas toujours d'appliquer ses conseils à la lettre malgré tout. Amos ? Aller voir sa mère en prison ? Non... Il ne voulait pas qu'Amos voit Despina dans cet état, ça lui fendrait le coeur. Et puis, il ne comprendrait pas. Alors dans un premier temps, sa décision, évidente, était de répondre non, même s'il comprenait le disours de son frère et meilleur ami, et qu'il savait que ça partait d'une bonne intention. La meilleure intention du monde...

-Non, je ne pense pas que ça lui ferait du bien. Voir sa mère dans cet état, ce serait un choc pour lui...


Tout en prononçant ces mots, il eut comme un déclic. Un choc. Provoquer un électrochoc chez son fils, c'était ce qu'il cherchait à faire depuis plusieurs années, dans l'espoir que cela occasionne une réaction chez lui. Est-ce que le choc brutal d'Azkaban, la présence de sa mère, la compagnie des détraqueurs... Est-ce que ça pourrait avoir un effet sur lui... ?

-En fait...,
se reprit-il, c'est peut-être toi qui as raison. Toute cette situation n'aide vraiment pas le développement d'Amos, c'est certain, mais s'il pouvait passer un peu de temps avec sa mère...

Et, qui sait, peut-être que Despina accepterait aussi de lui adresser la parole si elle le voyait accompagné de Amos ? Au final, à bien y regarder, ce n'était pas grand-chose en comparaison de tout ce que ce pauvre gamin avait subi jusqu'ici. Mais Orpheus ne voyait, une fois n'est pas coutume, pas les choses de cette manière. Il était capable de reconnaître que c'était une solution des plus brutales mais... Et si elle portait ses fruits ? Et pourquoi ne les porterait-elle pas ? Il devait tout tenter. Et ça, de toute évidence, il ne l'avait pas encore fait.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Aristide Beurk
▌ Messages : 65
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de séquoia, 34,5 cm, nerf de coeur de dragon
Camp: Mal
Avatar: Ryan Gosling

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeMer 5 Aoû - 11:41

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
Quand Orpheus répondit, dans un premier temps, à la proposition de Aristide d’emmener son fils voire sa mère en prison, le sorcier ne fut pas surpris de sa réponse. Évidemment que c’était « non ». Aristide proposait cette solution, en sachant parfaitement que son frère risquait de répondre non. Ce n’était pas qu’il tenait spécialement à lui donner de fausses bonnes idées, il se contentait surtout de dire ce qu’il pensait et de son côté, il se disait que ça pouvait fonctionner. Mais Azkaban était quand même un peu un endroit particulier et beaucoup de personne avait du mal avec cet endroit, contrairement à lui qui était comme un poisson dans l’eau.

Aristide ne fut donc pas surpris, mais avant même qu’il n’ait le temps de dire quelque chose, Orpheus reprit la parole, se reprenant. En fait ? Aristide afficha un léger sourire quand son frère affirma que c’était peut-être lui qui avait raison, mine de rien il aimait quand même entendre ce genre de mot. Cette situation n’aidait pas le développement de Amos… le fait qu’il nait pas encore fait signe de ses pouvoirs magiques ? S’il pouvait passer du temps avec sa mère…

Quand Orpheus avait conscience que ça pouvait être un peu brutale pour son fils de le conduire à Azkaban, Aristide de son côté ne voyait pas vraiment de raison de considérer que ça allait être brutale. Franchement, il y avait quand même pire que de se retrouver à la prison, entouré des détraqueurs, il ne fallait pas exagérer. Lui, il se disait simplement que son neveu allait peut-être pouvoir être mieux en compagnie de sa mère, tout simplement.

« Je vais organiser ça. » Répondit-il dans un fin sourire, avant de poser une main sur l’épaule de son frère. « On fera ça discrètement, c’est mieux je pense. Ce n’est pas vraiment dans nos habitudes de faire venir des gosses à la prison. Mais on fera ça bien. Je te tiendrais au courant de quand tu pourras venir avec lui. Je m’en occupe rapidement. » Pour son frère, en même temps, il était à quelque chose prêt à tout.

Même à faire entrer un gamin innocent à Azkaban, un gamin qui n’avait clairement pas besoin de ça en plus pour être traumatisé. Mais bon, c’était pour son bien, tout ce que Orpheus faisait pour son fils c’était forcément dans le but de l’aider, il ne lui ferait pas de mal. En tout cas, Aristide savait être suffisamment peu objectif pour le penser.

« Je suis sûr qu’il va adorer, il va en découvrir des choses ! »
Ajouta-t-il enjoué, bien trop enjoué sans doute pour la situation qu’ils étaient en train de mettre en place.

Mais lui, sérieusement, ça le bottait bien de faire venir son neveu sur son lieu de travail. Et il pensait vraiment que Amos pouvait apprécier l’atmosphère du lieu, qu’il pourrait peut-être même apprécier la présence des détraqueurs. Ils n’étaient pas si pires que cela quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 196
Humeur :
Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitimeMer 5 Aoû - 12:24


Aucun homme au monde n'est préférable à un frère.
O

rpheus avait bien conscience de ce que sa requête (si on pouvait parler de requête, puisqu'elle lui avait très largement été soufflée par son frère, tout de même, et encouragée par lui qui plus est) avait d'insensée et de dangereuse. Mais il n'était plus à une décision dangereuse et insensée près, et à dire vrai, il en était à un tel stade de détresse concernant son fils qu'il se sentait capable d'à peu près n'importe quoi. S'il avait ne serait-ce que l'assurance que sacrifier sa propre vie permettrait à Amos d'en avoir une, en devenant le sorcier qu'il devait être et en menant une existence normale et digne de son statut, il n'hésiterait pas. Depuis l'emprisonnement de Despina, ne comptait plus que son fils et les moyens qu'il pouvait mettre en oeuvre pour le protéger, le sauver. S'il fallait qu'ils soient inconsidérés, eh bien très bien. En attendant, il le faisait en parfaite bonne conscience.

Donc oui, il devait tenter le tout pour le tout, et il choisissait, pour se faire, de conduire son fils à Azkaban, de l'amener voir sa mère, chose qui n'aurait été évidemment pas possible sans le poste qu'occupait son frère au sein de la prison sorcière. Il le lui fit bien comprendre, avec ce qu'il lui restait de lucidité (pas assez tout de même pour refuser à son aîné de prendre cette décision complètement folle), que les enfants n'étaient normalement pas autorisés à la moindre visite à Azkaban, ce qui semblait logique, et qu'il faudrait donc être discret. Orpheus y comptait dans tous les cas. Même s'il estimait que ne pourraient lui reprocher sa démarche que ceux qui n'accepteraient pas de comprendre à quel point cette dernière était légitime et essentielle, il voulait bien reconnaître qu'elle comprenait une part de risque (nécessaire) et qu'elle serait forcément mal vue par les principaux concernés. Si Dosia ou encore Kenneth devaient avoir vent de ce qui était en train de se tramer, il en entendrait éternellement parler, il le savait bien, et il n'avait pas particulièrement envie de donner du grain à moudre à ses détracteurs.

-On verra bien,
répondit Orpheus avec un fin sourire, qui n'irait quand même pas jusqu'à partager l'opinion d'Aristide quant au fait qu'Amos allait s'amuser comme un petit fou à Azkaban. Non, ce ne serait pas le cas, c'était évident. Ce serait au contraire une expérience traumatisante. Et c'était ce qu'Orpheus voulait en effet : traumatiser son fils. Pour son bien. Il est impératif que personne d'autre que nous ne l'apprenne, ajouta-t-il d'un ton très sérieux. Les Aurors et la police magique me surveillent de très près, je ne peux pas me permettre qu'ils aient vent de toute cette situation.

Il se sentait obligé d'insister, il ne voulait pas qu'Aristide commette une imprudence, même si ce serait sans voir à mal, les retombées sur lui seraient terribles.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Empty
Message#Sujet: Re: Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]   Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Aucun homme au monde n'est préférable à un frère. [pv Aristide <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Village Hentaï
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-