AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -60%
POWERADD Batterie externe 26800mAh – 3 Sorties / ...
Voir le deal
15.99 €

Partagez | 
 

 Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 507
Humeur :
Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Empty
Message#Sujet: Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)   Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Icon_minitimeMar 19 Mai - 10:51

Se faire des relations, c'est difficile.
Après son « accident », Aaron avait été obligé de prendre quelques jours de congés forcément. Évidemment, il n’avait pas pu retourner comme ça au travail, il avait dû prendre un peu de temps pour se reposer et surtout reprendre un peu plus de force psychologiquement. Par chance, son patron était parfaitement au fait de la situation, si on pouvait appeler une chance puisque Aaron avait juste le sentiment d’avoir trahi la confiance de l’homme qui comptait le plus pour lui. Ignatius n’était pas juste son patron, il n’était pas juste le leader de l’Hydre pour lui, c’était son mentor, c’était son modèle tout simplement. Autant dire que Aaron souffrait de sa trahison… Bon, en un sens, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait eu le choix, mais par moment, le jeune homme se disait qu’il aurait dû mourir à ce moment-là, plutôt que de parler. C’était plus personnelle comme pensée, Aaron se sentait mal de ne pas avoir été à la hauteur, qu’à cause de lui les mangemorts avaient conscience de certains de leurs secrets, de leur existence même. Il se sentait responsable de tout ça et c’était difficile de l’assumer, même si en même temps il avait conscience qu’il n’avait pas pu faire autrement.

Dans tous les cas, les choses étaient faites maintenant et Aaron ne pouvait faire qu’une seule chose, aller de l’avant et se rattraper pour son erreur. Il ne savait pas s’il allait parvenir à réparer les pots cassés, mais en tout cas il pouvait tout faire dans le but d’arranger un peu les choses et servir du mieux possible Ignatius. Même si forcément, il n’était pas totalement à l’aise. Cela dit, le fait de retourner à la banque des sorciers, ça lui permettait quand même de reprendre un sens à sa vie, en quelque sorte, ça lui permettait de retrouver une utilité et potentiellement prouver à Ignatius qu’il n’était pas à abandonner. Le jeune homme se donna entièrement à son travail ce jour-là, voulant en grande partie se vider l’esprit et ne pas penser à tout ce qu’il avait vécu. Parce que mine de rien, les traitements de ce mangemort l’avaient sacrément traumatisé, il avait encore du mal à trouver le sommeil.

Alors qu’il prenait sa pause, le jeune homme arriva dans la salle prévue pour les employés de la banque, et tomba nez à nez avec l’un de ses collègues. Aaron n’avait rien contre Derek, mais il ne le connaissait pas spécialement. Aaron avait l’habitude de se montrer discret dans son travail, il ne prenait pas spécialement la peine de parler à qui que ce soit, du moins pas plus qu’il ne le fallait. Il ne s’en faisait pas des amis. Ce n’était pas contre eux… il avait du mal à avoir des amis tout simplement.

« Bonjour Derek. » Dit-il simplement, avant de servir une tasse de café bien mérité, parce qu’il n’avait pas beaucoup fermé l’œil de la nuit.

La reprise du travail était particulièrement difficile, mais il n’avait pas envie de lâcher l’affaire non plus, il voulait prouver qu’il était fort.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 114
Humeur :
Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Empty
Message#Sujet: Re: Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)   Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Icon_minitimeMar 19 Mai - 12:23

La partie londonienne du travail de Derek n’était pas celle qu’il préférait -loin de là. Entre la présence régulière d’Ignatius et le contenu même du travail, beaucoup moins palpitant que celui sur le terrain, le briseur de sorts avait surtout tendance à considérer ces périodes comme des repos nécessaires à long terme et l’occasion de passer du temps avec ses proches.

Et justement, depuis quelques temps, l’esprit de Derek avait de quoi se tenir occupé pendant les longues journées à la Banque des sorciers, a régler des détails administratif et à compiler des données collectées sur le terrain. Il passait ses journées, tout en travaillant, à penser à son nouveau projet avec James. C’était comme si le projet était toujours à l’arrière-plan d’une photo au premier plan de laquelle se serait trouvée le travail, et les autres considérations pratiques du quotidien. Cela plaisait à Derek : il aimait avoir l’esprit occupé, et il se délectait de cette sensation nouvelle qu’était celle d’avoir une ambition à mener à bien.

Car si certains de ses proches, comme James, voyaient l’existence du briseur de sorts comme une aventure palpitante sans cesse renouvelée, la façon dont lui le ressentait était tout autre. Une forme de routine s’était installée. Bien-sûr, il aimait toujours autant son boulot, et les semaines passées sur le terrain à tâcher de déjouer des sorts complexes étaient toujours palpitantes ; mais la routine était un parasite vicieux prêt à se glisser dans chaque interstice, et elle s’était tout simplement établie dans cette alternance sans cesse répétée entre ce travail de terrain et la vie à Londres, qui était alors le plus souvent réglée comme du papier à musique.

Pour toutes ces raisons, Derek se réjouissait du tournant que prenait sa vie. En plus du projet avec James, il y avait le partenariat avec les Ollivander qui le changeait de ses tâches habituelles également, et sur lequel il aimait travailler également.

Il essayait justement de se vider l’esprit de ce partenariat le temps de sa pause lorsqu’Aaron entra dans la salle. Derek leva les yeux de son café -il en buvait de plus en plus depuis qu’il travaillait avec James- et répondit au salut de son collègue.

-Bonjour Aaron. Comment tu vas ? Pas trop galère la reprise ?

Derek ne savait pas vraiment pourquoi Aaron avait été absent, et il ne comptait pas fouiner -maladie ou deuil, la vie privée de son collègue ne regardait que lui. Mais il savait qu’une absence signifiait souvent l’accumulation du travail à faire, et des journées particulièrement pénibles après la reprise. Derek ne connaissait pas bien Aaron, et s’il s’en méfiait un peu comme de toute personne s’entendant avec le patron, il n’avait rien de particulier contre lui et compatissait sincèrement aux quelques jours de travail débordant qui l’attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 507
Humeur :
Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Empty
Message#Sujet: Re: Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)   Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 10:38

Se faire des relations, c'est difficile.
Derek le salua à son tour. Les choses auraient très bien pu en rester là, si l’homme ne reprenait pas la parole, ce qui allait très bien à Aaron. Oh, il n’avait rien du tout contre son collègue, mais ils ne se connaissaient pas vraiment, et Aaron avait un peu de mal avec les personnes qu’il ne connaissait pas. Cela pouvait très bien passer pour une sorte de prudence, mais ce n’était pas juste ça, il y avait aussi une grande habitude à la timidité. Aaron avait du mal à se faire des amis, et encore plus des amis hommes d’ailleurs. Ce n’était pas pour rien que le jeune homme avait principalement que des amies femmes, même si certaines ne pouvaient plus réellement être considéré comme des amies depuis que son rôle dans l’Hydre avait été découvert.

Mais Derek lui demanda comment il allait, et si la reprise n’était pas trop difficile. Aaron n’avait clairement aucune envie de parler de tout cela, il ne voulait pas aborder le sujet parce que c’était délicat. Il n’avait aucune envie de parler de la raison de son absence, même s’il avait une excuse parfaitement bien rodée. Mais ça le mettait toujours mal à l’aise. Autant dire qu’il n’était clairement pas en bonne condition pour être un espion, à se demandait comment il avait pu tenir aussi longtemps sans se faire découvrir. Mais là était toute la solution, il avait fini par se faire découvrir tout simplement.

« Eh bien, ce n’est pas évident je dois bien reconnaître. » Dit-il la tasse de café en main, bien heureux de pouvoir justement l’avoir en main. Son retour au travail était loin d’être évident. Il avait pas mal souffert, forcément, physiquement et mentalement. C’était difficile pour lui de reprendre une « vie normale », même si en même temps sa vie ne pourra plus jamais être normale. Et il y avait des chances pour qu’il soit constamment sur une sorte de corde raide. Mais il ne devait rien en montrer, surtout pas à des personnes qui n’avaient justement rien à voir là-dedans. « Mais je vais bien, il faut juste que je reprenne le rythme. » Ajouta-t-il, en espérant que Derek n’allait pas se montrer plus curieux.

Le jeune homme hésita à ne rien ajouter du tout, à se contenter de s’installer dans un coin et de boire son café avant de repartir travailler. Mais en même temps, il n’avait aucune envie que Derek décide de relancer la conversation à son sujet. Alors pour éviter que ça soit le cas, le mieux était sans doute qu’il décide de reprendre quand même la parole pour se concentrer sur son collègue.

« Et toi comment tu vas ? »
Demanda-t-il donc.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 114
Humeur :
Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Empty
Message#Sujet: Re: Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)   Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Icon_minitimeDim 16 Aoû - 8:20

Être briseur de sorts, c’était avant tout être observateur et ne négliger aucun détail. Bien-sûr, dans sa jeunesse, et même plus tard en quelques occasions qu’ils regrettaient toutes, il s’était laissé emporter par son côté fonceur -s’il avait été réparti à Gryffondor et non à Serdaigle, il y avait des années de cela, c’est qu’il y avait une raison -le Choixpeau ne se trompait jamais.

Mais il avait appris à observer avant d’agir, et même s’il aurait été incapable de percer la raison du trouble d’Aaron, il sentait que quelque chose n’allait pas. Aaron paraissait fatigué et légèrement mal à l’aise, mais à nouveau, Derek se rappela que ça ne le regardait pas. Qu’avait pu faire ou vivre Aaron ? Avait-il eu un souci personnel dans sa famille ou son couple ? Avait-il eu des petits soucis avec la justice ? Derek lui-même, sous ses airs de père divorcé rangé dans son quotidien, avait eu maille à partir avec la Justice Magique en son temps, alors à moins qu’Aaron ait commis un meurtre, il ne voyait à nouveau aucune raison de creuser la question dans l’immédiat.

Et voilà que son collègue lui retournait la question. Après tout, pourquoi ne pas continuer à discuter ? Il pouvait être agréable de sympathiser avec Aaron, qu’il ne connaissait pas bien. Pour autant, il devait garder à l’esprit que le briseur de sorts était un proche du patron honni, alors attention à ne rien révéler qui pourrait encore aggraver l’image déplorable qu’Ignatius Prewett avait de l’ancien Gryffondor. Il aurait tout le temps, si la discussion se poursuivait, de creuser un peu pour en savoir plus sur l’absence d’Aaron, une fois celui-ci un peu à l’aise.

-Globalement, je dirais que ça va, sourit Derek. J’ai pu profiter de la fin d’année et de mon retour à Londres pour voir un vieil ami et ma fille, ça faisait un moment. C’est important, les amis et la famille, pas vrai ?

Et derrière le sourire affable et les épaules larges en apparence tout à fait détendues, le regard perçant du briseur de sorts étudia chaque détail du visage d’Aaron. Comment le sorcier réagira-t-il à l’évocation du divorce de Derek ? Tout le monde dans la boîte savait que Derek est divorcé, et il avait eu droit à toutes les réactions imaginables, de la compassion au mépris voire au reproche, alors il savait que le sujet était une bonne manière de mesurer le degré de purisme d’un interlocuteur.

Pourtant, Derek aussi avait eu une éducation traditionnelle, à défaut d’être puriste. Mais contrairement à certains de ses semblables, le briseur de sorts avait eu une vie variée et bien remplie et il n’avait cessé d’apprendre. S’il ne se considérait pas comme quelqu’un de sage -il espérait que cette qualité viendrait avec la vieillesse comme c’est souvent le cas, il était cependant conscient d’avoir une ouverture d’esprit que tous ses contemporains n’avaient pas. Qui savait ? Peut-être qu’un jour, les Nés-Moldus seraient les égaux des Sang-Pur, le divorce serait anodin et les hommes pourraient sortir avec les hommes. Mais c’était à l’Histoire avec un grand H de décider de tout cela, certainement pas à deux hommes ivres dans un bar de Londres occupés à refaire le monde sur un projet fou de recueil de nouvelles.

Il sourit à ce souvenir. Que dirait Aaron s’il savait ce que James lui avait raconté ce jour-là ? Il se noierait dans son café, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 507
Humeur :
Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Empty
Message#Sujet: Re: Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)   Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Icon_minitimeDim 21 Fév - 19:39

Se faire des relations, c'est difficile.
Aaron aurait très bien pu ne rien ajouter du tout et se contenter de planter son regard dans sa tasse de café, mais il avait conscience que normalement, c’était mieux de discuter avec ses collègues. Le jeune homme n’était clairement pas doué avec les interactions sociales, à se demander comme il avait pu finir par sortir avec Phèdre, même s’ils cachaient à tout le monde ce qu’ils vivaient. Mais puisque Derek lui répondit, le briseur de sort se dit qu’il avait bien fait. Ou pas, cela dépendait du point de vu bien sûr, parce qu’il n’était vraiment pas certain d’avoir vraiment envie de continuer cette conversation. Il ne parvenait pas à se sentir entièrement à l’aise en compagnie de son collègue, quand il lui parlait, il avait le sentiment que l’homme le scrutait entièrement dans le but de le décrypter. Sauf qu’il n’avait aucune envie qu’on le décrypte. Techniquement, le jeune homme ne pensait pas risquer grand-chose avec Derek, il savait après tout qu’il n’était pas un mangemort, mais quand même…

L’homme lui apprit donc qu’il allait bien globalement. Tant mieux, Derek aurait très bien pu se contenter de répondre ça, ça lui aurait convenu entièrement. Mais il reprit, affirmant qu’il avait pu profiter de la fin de l’année et de son retour à Londres pour voir un vieil ami et sa fille. D’accord… clairement, Aaron ne comprenait vraiment pas pourquoi l’homme lui parlait de tout cela, mais d’accord. Et puis il continua, précisant que c’était important la famille et les amis, lui demandant en prime son avis. Aaron se sentit mal à l’aise encore une fois, il avait vraiment le sentiment que Derek était en train de le sonder, qu’il attendait quelque chose de lui. Son regard perçant ne lui plaisait en aucun cas.

« Eh bien, sans doute oui que ça doit être important. J’en sais trop rien. »

Parce que de la famille, il n’en avait plus depuis le décès de sa mère, que des amis… bon, il en avait plusieurs, mais il n’avait aucune envie de juste répondre que oui, les amis c’était important. Même s’il était d’accord et que le jeune homme était prêt à tout faire pour ses proches, pour la femme qu’il aimait, pour ses amies. Aaron ne devrait pas continuer, il devrait vraiment se contenter de boire son café en silence, parce que à chaque fois qu’il parlait avec Derek il se sentait trop mal à l’aise. Mais en même temps, il ne pouvait pas complètement taire sa curiosité soudaine.

« Tu… tu ne vie pas avec ta fille ? » Demanda-t-il alors, ne sachant pas réellement si c’était une bonne chose d’aborder le sujet.

Mais puisqu’il affirmait qu’il en avait profité pour voir sa fille, c’était qu’il ne devait pas la voir tout le temps, donc… qu’ils ne vivaient pas ensemble. Et ça le rendait curieux, il ne pouvait pas s’en empêcher.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 114
Humeur :
Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Empty
Message#Sujet: Re: Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)   Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Icon_minitimeSam 13 Mar - 9:26

Derek hocha la tête pensivement lorsqu’Aaron lui confirma l’importance des amis et de la famille. Ça, pour sûr que c’était important ! Mais c’était quoi ce genre de réflexion ? Peut-être qu’il commençait à vieillir, après tout -d’un autre côté, il n’allait pas aborder avec Aaron des sujets aussi privés qu’avec James, alors il fallait sans doute se satisfaire de discussions un peu plus bateau. Au moins, on n’en était pas à parler du mauvais temps -sujet de conversation ô combien répétitif quand on vivait à Londres, au demeurant.

-T’en sais trop rien ? Excuse-moi si c’est indiscret, tu n’as pas beaucoup de contacts avec ta famille ?

Derek prenait ses précautions. Aaron n’avait jamais été le plus assuré de ses collègues, mais il semblait particulièrement fébrile, alors Derek ne voulait pas le mettre mal à l’aise en l’obligeant à répondre à ses questions. Misère, et si son absence était due à un décès dans son entourage ? Le briseur de sorts espérait ne pas avoir mis les pieds dans le plat comme ça…

Derek sourit ensuite à la question d’Aaron. Penser à Karen quand elle n’est pas là… C’était toujours étrange. Il était à la fois heureux, mais aussi un peu ému, car une pointe de tristesse, et même d’amertume vis-à-vis de ses choix de vie, n’était jamais loin…

-Non, je ne la vois pas si souvent que ça… Elle est à Poudlard, tu sais ! Alors forcément, elle ne rentre que pendant les vacances. Et puis…

Et voilà, on arrivait au sujet un peu délicat. Qu’en dira Aaron, lorsqu’il mentionnera sa situation familiale compliquée ?

-Comme tu le sais sans doute, je suis divorcé depuis plusieurs années, et c’est généralement ma femme qui a la garde.

Il n’était pas forcément utile de préciser que cette situation était en partie due au coup de poing qu’il avait décoché au juge. Ses erreurs de jeunesse -un terme bien commode pour désigner la stupidité qui a pourri sa vie familiale- ne regardaient pas son collègue.

-Tu n’as pas d’enfants, toi, si ?

Cela pouvait aussi justifier l'incertitude de son collègue vis-à-vis de la question précédente. Avoir un enfant, ça vous faisait mûrir d'un coup, ça vous faisait prendre conscience de l'importance des choses -quoique, Derek n'était pas sûr qu'on puisse dire de lui que cette expérience l'avait rendu sage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Empty
Message#Sujet: Re: Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)   Se faire des relations, c'est difficile. (Derek) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Se faire des relations, c'est difficile. (Derek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Gringotts
-