AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Réduction sur la console Nintendo Switch Lite
Voir le deal
196.29 €

Partagez | 
 

 Ta naissance définit ton existence. (Agrippine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Aristide Beurk
▌ Messages : 47
Humeur :
Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de séquoia, 34,5 cm, nerf de coeur de dragon
Camp: Mal
Avatar: Ryan Gosling

Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Empty
Message#Sujet: Ta naissance définit ton existence. (Agrippine)   Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Icon_minitimeMar 19 Mai - 12:01

Ta naissance définit ton existence.
Aristide aimait Azkaban, beaucoup se sentait mal à l’aise dans la prison, mais le jeune homme avait fini par s’y habituer et il devait bien reconnaître que c’était quand il se trouvait en dehors de la prison pour sorcier qu’il avait le sentiment de ne pas être à l’aise, de ne pas être entièrement à sa place. Autant dire que ce n’était pas forcément évident. Et plus encore quand il était question de son propre appartement. Cet endroit était son cocon, un endroit qu’il appréciait bien sûr, mais bordel, qu’est-ce que c’était silencieux. C’était beaucoup trop silencieux, par moment il priait pour que ses voisins fassent du bruit tant il en avait marre du silence. Alors dès qu’il pouvait avoir une « excuse » pour sortir de chez lui, il le faisait. Même si c’était pour se retrouver dans la boutique de son cher et adorable paternel qui l’adorait tellement qu’il le couvait trop au point qu’il ne soit plus capable de respirer à cause de tout cet amour. Vous y avez cru ?

Il se trouvait bel et bien dans la boutique du paternel, mais ce n’était pas vraiment par plaisir. Oh, il préférait en un sens ça que de se retrouver seul chez lui dans le silence, mais s’il pouvait éviter de voir son père pendant un long moment, ça lui convenait parfaitement. Mais il avait eu des choses à régler, des choses à voir avec lui. Quelque chose que le cadet des Beurk avait évidemment remis au plus tard possible. Par chance, on ne pouvait pas réellement dire que le paternel Beurk courrait derrière lui non plus. Au moins il n’y avait pas eu l’autre Barjow qui ne supportait plus aucun Beurk depuis que sa fille avait tenté de tuer Orpheus. Clairement, Aristide ne venait pas de passer le meilleur des moments, mais au moins, c’était terminé à présent et le jeune homme sortait de la boutique familiale qu’il appréciait de ne pas avoir besoin de voir souvent.

Il était en train de remonter l’allée des Embrumes quand son regard se posa sur une jeune femme à la chevelure flamboyante. Directement, Aristide afficha un sourire en voyant Agrippine, s’il y avait bien une personne qu’il appréciait dans ce monde, c’était elle.

« Salut Agrippine ! » Dit-il en arrivant à la hauteur de la jeune femme, en reprenant directement sans lui avoir laissé le temps de répondre quelque chose. « Dis-moi que tu n’as rien de prévu et que tu as une folle envie de passer du temps avec moi ! »

Il ne forçait pas du tout les choses. Le jeune homme n’avait juste pas spécialement envie de rentrer chez lui après le moment qu’il venait de passer avec son paternel, il avait bien envie de pouvoir se changer un peu les idées en parfaite compagnie et Agrippine représentait tout ce qui était de parfaite compagnie. Et ça depuis toujours d’ailleurs, parce qu’ils se connaissaient depuis Poudlard. Quand bien même Aristide était beaucoup plus réservé à l’époque, il n’était pas aussi… comme maintenant tout simplement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1085
Humeur :
Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Empty
Message#Sujet: Re: Ta naissance définit ton existence. (Agrippine)   Ta naissance définit ton existence. (Agrippine) Icon_minitimeMar 19 Mai - 18:04


Ta naissance définit ton existence.
A

grippine était malade. Encore. Ces derniers temps, c’était de plus en plus régulier, et c’était en train de l’emmerder sacrément. Elle était infichue d’en comprendre les raisons, peut-être un peu par déni, au vu d’une réalité à laquelle elle n’avait vraiment pas envie de faire face, mais dans tous les cas, son corps la rappelait à l’ordre un peu trop régulièrement pour qu’elle puisse faire abstraction de son mal-être. Elle aurait pu voir un toubib, c’est vrai, mais elle avait ces gens-là en horreur. Elle détestait exposer son corps au regard d’un prétendu « expert » qui la passerait au crible, elle détestait faire état de sa faiblesse… et surtout, elle flippait toujours à l’idée d’un diagnostic qui se révélerait atroce ou insupportable. Alors merci mais non merci. Elle se disait que ça allait passer, pour changer. C’était peut-être juste les excès de ces dernières soirées… Elle n’avait plus vingt ans, après tout, elle se rapprochait d’ailleurs très dangereusement de la trentaine, alors c’est sûr que les soirées arrosées et les substances douteuses piquaient un peu plus qu’avant. Fatigue, nausée, mal de crâne, ce n’était jamais qu’une sorte de mini-gueule de bois en continu, après tout. Alors non, pas de quoi s’alarmer, par contre il était sûrement grand temps qu’elle lève le pied et se repose un peu.

Elle revenait d’un rendez-vous avec un client sacrément suspect, transaction qui avait eu lieu dans un des bars les plus malfamés de l’allée des embrumes. Encore un riche qui n’y connaissait rien et qui avait l’attitude la plus suspecte du monde, mais à qui elle avait pu soutirer un bon paquet de fric, il fallait quand même le reconnaître, et Agrippine ne crachait pas dessus, surtout que Noël lui avait un peu vidé les poches et eu raison de la fortune que Croupton lui avait confiée (finalement sans résultat mais bon, elle faisait pas dans le service après-vente, elle). Elle allait donc rentrer, la bourse bien pleine et la tête bien vide, chez elle, quand elle croisa un visage familier. Un sourire orna ses lèvres aussitôt. Rentrer chez elle, s’étaler sur son lit et se reposer ? Eh bien, ce n’était plus au programme, à présent, elle avait bien mieux à faire. Comme Aristide le lui suggéra d’ailleurs d’entrée de jeu.

-Je n’ai rien de prévu et j’ai une folle envie de passer du temps avec toi,
répondit-elle du tac-au-tac, ravie et sans se faire prier.

La compagnie d’Aristide lui ferait autant de bien qu’une bonne sieste, elle en était certaine. Elle adorait ce type. Ce qui ne datait pas d’hier, déjà du temps de Poudlard, ils étaient très régulièrement fourrés ensemble. Et encore plus aujourd’hui qu’avant. On disait qu’il perdait doucement la tête. Peut-être bien que c’était vrai, mais l’aura de folie douce qui l’entourait le rendait encore plus séduisant en vérité. Agrippine s’agrippa (c’est le cas de le dire) au bras d’Aristide, prête à se laisser entraîner où il le déciderait, ravie de ce retournement de situation inattendu, et qui allait pimenter sa soirée.

-Alors, où est-ce que tu m’emmènes ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ta naissance définit ton existence. (Agrippine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: L'allée des embrumes
-