AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
The Legend of Zelda : Breath of the Wild – Jeu ...
Voir le deal
46.34 €

Partagez | 
 

 There's no such thing as selfless friendships

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMer 20 Mai - 9:14


Aucune amitié n'est jamais innocente, aucune relation n'est jamais anodine ou désintéressée. Pas dans mon vocabulaire en tout cas. Est-ce que cela rend ces amitiés moins sincères pour autant ? En ce qui me concerne, non. Et après tout, c'est donnant-donnant. Si l'on n'a rien à attendre des relations que l'on entretient, eh bien autant ne compter que sur soi-même. Peu importe les circonstances, l'on sera toujours ses meilleurs alliés, c'est comme ça que ça fonctionne. Mais il est des personnes avec lesquelles les affinités sont tout à fait naturelles et évidentes.

Avec Pollux, c'est le cas, et ça ne date pas d'hier. Nous avons fait nos classes à Poudlard ensemble. C'est là qu'est née notre amitié et que cette amitié a perduré. Nous partageons des visions de l'existence infiniment similaires tous les deux, si bien que le voir rejoindre ma cause et encourager l'établissement de mon empire, celui de l'Hydre, tient de la pire logique. Pour autant, je n'ai pas voulu lui forcer la main, notre amitié veut aussi cela. Mais à présent que la situation devient plus urgente, à présent qu'il nous est plus que nécessaire de placer nos pions rapidement et efficacement.

Ce n'est donc pas sans répondre à une certaine exigence, à une certaine urgence, que j'ai proposé à Pollux de dîner ensemble, mais ce n'est pas le seul but. Je serais ravi dans tous les cas de passer du temps avec lui. D'autant que Pollux fêtait son anniversaire récemment, ce qui me donne un prétexte parfait pour justifier cette invitation, et initier un dialogue qui, avec un peu de chance, se clôturera par la consolidation de nos rangs. Nous verrons, je n'ai pas de plan précis. Pollux a ce privilège. Je ne le manipulerai pas. Il est mon meilleur ami, et il l'est sincèrement. En revanche, je veux tout de même le placer face à l'évidence, et lui faire admettre que la situation se doit d'être appréhendée de front.

Je l'attends donc devant le restaurant où nous nous sommes donné rendez-vous, et Pollux ne tarde pas à arriver, sans surprise. Et pour cause, je ne l'ai jamais vu en retard, peu importe les circonstances.

-Bonsoir Pollux. Comment vas-tu ? J'ai l'impression qu'on ne s'est pas vus depuis une éternité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 540
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMer 20 Mai - 18:47


There's no such thing as selfless friendships
P

ollux n'avait jamais vraiment ressenti d'enthousiasme à l'idée de souffler l'une ou l'autre bougie supplémentaire, il avait d'ailleurs bien du mal à se souvenir du fait que ça avait pu être le cas un jour. Dans son esprit, ces passages d'année en année ne signifiaient rien. Ils ne le réjouissaient pas plus qu'il ne s'en désespérait. Vieillir ne lui posait pas de souci, il avait de toute manière le sentiment d'avoir vieilli avant l'âge. Devenir père si jeune n'y avait sans doute pas été pour rien. Aussi, si les anniversaires des membres de sa famille importait toujours, il faisait l'impasse sur le sien propre sans l'ombre d'un souci. Mais si lui-même n'en faisait que peu de cas, ça ne signifiait pas pour autant que d'autres ne pouvaient pas y penser pour lui.

En l'occurrence, Ignatius lui avait proposé de dîner avec lui en cet honneur. Au fond, Pollux se doutait bien que son anniversaire n'était qu'un prétexte en la circonstance. Ignatius avait beau être le meilleur de ses amis (et c'était un qualificatif qu'il n'employait certainement pas à la légère), ce n'était pas pour autant que Pollux et lui se voyaient si régulièrement que cela. Il faut dire qu'ils avaient fort à faire l'un comme l'autre, entre leurs carrières et leurs familles respectives (et encore, Pollux ne savait rien des activités qui accaparaient autrement l'attention d'Ignatius, qui s'était lancé dans un haut dessein à mille lieues de tout ce que le patron de la Gazette du Sorcier était capable de soupçonner. Les prétextes à se voir étaient donc rares, mais d'autant plus appréciés, et il est certain qu'ils avaient du temps à rattraper, et par la même, de fait, plus d'une anecdote à échanger. Surtout qu'il savait tout de même qu'il y avait eu plus d'un bouleversement à noter dans la vie d'Ignatius, à commencer par la présence du petit Augustus au sein de son foyer, qui pour l'heure était élevé comme un Prewett (et le resterait si tout allait bien).

Il arriva au restaurant à l'heure dite de leur rendez-vous, et adressa un sincère sourire à son meilleur ami, qui était déjà présent et observa qu'il avait le sentiment qu'ils ne s'étaient pas vus depuis une éternité.

-Bonsoir Ignatius, j'allais te faire exactement la même réflexion. Je vais très bien, beaucoup de travail en ce moment, et les fêtes de Noël n'ont pas été de tout repos, mais tout va pour le mieux. Et toi ? Et Lucretia ? Et le petit Augustus ?
demanda-t-il tandis qu'ils entraient dans le restaurant s'installaient à une table.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMer 10 Juin - 8:22


Revoir Pollux me fait presque instantanément du bien. Il est de ces rares personnes dont la présence sait d'office me garantir une humeur bien moins maussade que celle qui peut parfois m'accompagner. Après cette entrevue, nous regretterons sans doute d'avoir laissé passer trop de temps entre deux de nos conversations. Puis immanquablement, nous commettrons à nouveau cette même erreur. C'est que nous ne pouvons pas prétendre avoir des vies tout à fait sereines, et encore, l'agitation qui trouble la mienne n'est pas conne de Pollux. Pas encore. Mais ça va être le cas.

Il m'apprend qu'il a beaucoup de travail en ce moment. Je ne suis pas étonné de l'entendre. Pollux est toujours surchargé de travail, parce qu'il le décide. Au-delà du fait que ses activités sont forcément chronophages. On ne peut pas diriger le journal le plus lu du monde des sorciers sans s'attendre à ce que cela engendre, forcément, l'une ou l'autre contrariété. Pour ce qui est des fêtes de Noël, qui n'ont pas été de tout repos, là encore je ne suis en rien surpris. C'est rarement un moment apaisant et agréable, en réalité. Et pourtant, on se l'impose toujours.

Ce qui importe, c'est que tout aille pour le mieux, et il me garantit que c'est le cas. Ce qui ne m'étonne pas. Ceux qui se plaignent de leur vie sont ceux qui n'en ont pas la maîtrise, et Pollux n'a jamais été de ceux-là. Il a toujours su ce qu'il fallait faire, pour rester aux commandes de sa vie. C'est une des qualités que nous avons indéniablement en commun, et c'est certainement ce qui justifie que je le considère comme mon meilleur ami.

-Tout se passe très bien. Lucretia est une mère admirable, et Augustus répond à toutes nos attentes. Je vais finir en vrai papa-poule, comme toi.


J'ai très envie de lui parler plus avant de mes projets. Mais chaque chose en son temps, ce n'est pas encore le moment. Je donne des nouvelles, et je veux connaître la sienne. Il est l'une de ces rares personnes dont la vie m'importe vraiment. Nous avons tout le temps de cette soirée pour en venir au vif du sujet.

-Et toi, la famille ? J'ai appris pour les fiançailles de Walburga et Orion. Félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 540
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMer 10 Juin - 17:59


There's no such thing as selfless friendships
L

es nouvelles, de la part d'Ignatius, sont bonnes. Pollux n'en était pas surpris. Il n'avait pas le sentiment d'avoir un jour entendu son meilleur ami se plaindre de quoi que ce soit, alors que Pollux aurait pourtant été prêt à lui accorder l'oreille attentive dont il aurait eu besoin alors. Mais ce n'était jamais parce qu'il dissimulait ses vraies pensées ou parce qu'il ne rencontrait jamais aucune difficulté. Non, c'était simplement parce qu'Ignatius trouvait toujours une manière, peu importe laquelle, de retomber sur ses pattes, peu importe les difficultés qu'il rencontrait. C'était une chose qu'ils avaient en commun tous les deux.

On n'avait jamais vu Pollux se lamenter après le scandale qui l'avait touché du temps de Poudlard, ou encore après le décès d'Irma. Ce n'était pas qu'il n'en avait pas souffert, surtout de ce dernier, bien au contraire, mais il avait immédiatement su ce que devaient être ses priorités. En l'occurrence, elles avaient été évidentes à ses yeux. C'étaient ses enfants, son journal, son héritage, son empire. Pour Ignatius, c'était la même chose. Jamais, par exemple, ne s'était-il plaint au décès de sa première épouse, ou quand Lucretia et lui avaient découvert qu'ils ne pourraient jamais avoir d'enfant biologique. Ils avaient pris le taureau par les cornes, et à présent, ils avaient Augustus. Et en quelques mots, Pollux devinait qu'il accordait à son fils la même sorte d'affection que lui-même ne savait qu'adresser à ses trois enfants. La prunelle de ses yeux.

Et d'ailleurs, à ce sujet, Ignatius ne manqua pas de l'interroger bien vite au sujet de sa propre famille. Et ce qu'il y avait de plus important à savoir, il en avait d'ores et déjà connaissance, bien évidemment : à savoir les fiançailles de Walburga et d'Alphard, qui avaient été annoncées à peu de temps d'intervalle (surtout parce que Walburga l'avait un peu pris de court, pour le coup, alors qu'il négociait les fiançailles du plus difficile de ses enfants depuis un moment déjà). Oui, l'avenir de ses enfants était en marche, et il en était ravi, vraiment. Tout se passait très exactement ainsi qu'il l'avait souhaité pour eux. De manière générale, sa vie était définitivement sur les bons rails.

-Tu es bien informé, en effet. Et je te remercie. Cygnus saurait difficilement me rendre plus fier, Walburga grandit beaucoup trop vite et Alphard pas assez, pour le reste les choses n'ont pas vraiment changé
, dit-il alors avec un fin sourire, capable de parler plus légèrement quand il était en présence de son meilleur ami. Et le travail, alors ? Des espoirs de promotion, peut-être ?

Ignatius convoitait le poste d'Harfang Londubat, c'était chose connue. Mais parfois, même le plus intelligent et ingénieux des sorciers pouvait avoir un petit coup de pouce bienvenu de la part d'un ami.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeJeu 18 Juin - 8:58


J'affiche un léger sourire humble quand Pollux observe que je suis bien informé. Je ne pourrais jamais prétendre l'être autant que mon meilleur ami qui au vu de sa position privilégiée au sein de la Gazette est bien souvent le premier au courant de ce qui se trame dans le monde sorcier (raison de plus pour le vouloir dans nos rangs), mais j'ai mes propres sources. Bien que dans ces circonstances, le mérite n'est pas bien grand pour être honnête. Pollux n'a pas fait un secret des derniers rebondissements qui occupent la famille Black, et ce que je pourrais ignorer, je le sais très vite par l'intermédiaire de Lucretia. Après tout, c'est son frère que la fille de Pollux va épouser... Les grandes familles de sang pur ont toujours tendance à se lier de bien des manières. Il est rare qu'un seul lien les tisse entre elles tant c'est un indispensable de la préservation de notre sang et de nos valeurs.

Le récapitulatif rapide qu'il me fait de sa vie familiale me décoche un fin sourire. C'est toujours un peu la même chose, mais ce que j'apprécie d'entendre, surtout, c'est ce qui s'écoute en filigrane et qu'il ne dit pas plus précisément. Parce que ces précisions ne sont pas vraiment nécessaires, l'affection de Pollux pour ses enfants est évidente. Il est fier et heureux d'être père, comme je le suis depuis qu'Augustus est entré dans la vie. Il porte haut sa fierté,en dépit des difficultés qu'il rencontre parfois, notamment avec le plus jeune de la fratrie, Alphard, qui est une véritable tête brûlée.

-Pas encore, Londubat s'accroche à son poste comme une moule à son rocher, mais je ne perds pas espoir de l'en déloger. Je guette la moindre erreur de sa part, et nous savons tous les deux que c'est inévitable
, j'ajoute avec un fin sourire de connivence.

J'estime que c'est vrai. Ce n'est qu'avec mauvaise foi que je peux prétendre que Londubat est un incompétent. En revanche, c'est en toute bonne foi que je considère être meilleur que lui. Et un jour, je gagnerai ma juste place.

-Mais j'ai d'autres projets en cours, pour le moment, qui exigent davantage de mon attention.


Voilà, je rentre plus frontalement dans le vif du sujet. Pollux est mon meilleur ami, je connais son tempérament et ses convictions, je sais que je n'ai pas besoin de tourner cent ans autour du pot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 540
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeJeu 18 Juin - 17:48


There's no such thing as selfless friendships
L

a manière dont Pollux présenta les choses eut le don de soutirer à Pollux un sourire amusé. Ceci dit, même si l'image ne manquait pas d'être cocasse, le patron de la Gazette du Sorcier se doutait qu'elle était également plus que réaliste. Pollux ne connaissait pas très bien Harfang Londubat. Même s'ils étaient cousins par alliance, il avait bien plus d'affinités avec Callidora qu'avec Harfang et ne cherchait pas forcément à en avoir davantage avec le sous-directeur de Gringotts, mais il pensait avoir cerné un peu son caractère tout comme il connaissait sa réputation. Harfang ne payait pas forcément de mine au premier abord mais il avait néanmoins les dents longues.

S'il était parvenu à atteindre ce poste privilégié, ce n'était de toute évidence pas sans raison. Il avait parfaitement su comment placer ses pions et tirer avantage de chaque situation. Est-ce que cela signifiait que les espoirs d'Ignatius de le supplanter étaient vains ? Pas le moins du monde, mais l'erreur la plus grave que l'on puisse commettre était de sous-estimer l'"ennemi". Et Ignatius ne sous-estimait sans doute pas Harfang. Il était le mieux placé, d'ailleurs, pour savoir à qui il avait affaire précisément.

-Si tu as besoin d'un petit... coup de pouce du destin à ce sujet, tu sais évidemment que tu peux compter sur moi.


Pollux ne se montrait pas beaucoup plus explicite, mais il ne pensait pas en avoir la nécessité. A ses yeux, l'affaire était très clair, et son meilleur ami le connaissait bien assez pour savoir à quoi il faisait référence plus précisément. Ce ne serait pas la première fois que Pollux Black userait et abuserait de son pouvoir à la tête de la Gazette pour briser une carrière ou une réputation. C'était un art dans lequel il était passé expert. Et il ne ressentait aucun scrupule à l'affirmer par ailleurs... du moins en présence des bonnes personnes.

Malgré tout, Pollux devinait que son interlocuteur ne voudrait pas de son aide. Ignatius aimait devoir ses succès à ses seuls mérites... Mais pour Pollux, profiter des armes à sa disposition ne vous rendait pas moins méritant. A lui de le voir. Comme bien souvent, Ignatius avait les cartes en mains. Et plus de cartes encore que ce qu'il soupçonnait pour le moment, car il était loin, bien loin de se douter de ce qu'étaient les projets de son interlocuteur et de ce qu'ils impliquaient précisément.

-D'autres projets ?
demanda Pollux, dont la curiosité avait été piquée à vif, ce qui avait très certainement été le but recherché par son meilleur ami, au demeurant. Quel genre de projets ?

Connaissant Ignatius Prewett, Pollux se doutait qu'ils seraient forcément, d'une manière ou d'une autre, dignes de son intérêt. Même s'il était loin d'en avoir la complète certitude encore.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMar 30 Juin - 8:20


J'adresse un sourire de connivence à Pollux quand il me rappelle (car c'est une chose que je n'ai pas oubliée) que si je veux faire tomber Londubat, il peut me donner un coup de main à ce sujet. Je sais qu'il en a le pouvoir. Alors qu'il gère la Gazette du Sorcier, mon meilleur ami peut faire et défaire toutes les réputation qu'il le souhaite. C'est un pouvoir particulièrement utile et exceptionnel, et qu'il a toujours su utiliser à bon escient. Et je pense vraiment que ce pouvoir nous serait terriblement utile au sein de l'Hydre. Pollux n'a pas besoin d'intégrer l'Hydre pour ça, bien sûr... Pas besoin du tout, même, mais ce serait un bonus, en plus de tout ce qu'il a mis en place autour de lui.

Et à ce sujet, revenons-en à nos moutons... Car c'est bien dans l'espoir de le recruter, évidemment, que je voulais le voir et que je m'adresse à lui en cet instant. Pollux est curieux, manifestement... et tant mieux. C'est ce que j'ai voulu : aiguiser sa curiosité, dans l'espoir qu'il morde à l'hameçon. Je n'ai pas l'intention de le manipuler, je compte lui présenter très directement la situation. Je ne pense pas qu'il me blâmera ou me jugera. Nous partageons la même opinion, tous les deux. Et je pense que c'est simplement l'absence de circonstances et d'opportunités qui font qu'il ne s'est pas rangé plus concrètement à notre cause. En plus de politiquement.

-Le genre de longue haleine,
je réponds avec un sourire très cryptique. Dis-moi, que penses-tu sur celui qui veut se faire passer pour le nouveau seigneur des ténèbres ?

Je prends les choses à rebours, mais j'oriente ma question. Je ne veux surtout pas qu'il approuve les choix et les projets de celui qui a pris le pseudonyme prétentieux de Lord Voldemort. Je ne peux pas deviner ce qu'il pense surtout de son point de vue extérieur. S'il doit se montrer trop enthousiaste, je saurai faire en sorte de le ranger à mon opinion malgré tout. Ce ne devrait pas être difficile, parce que nos opinions ont toujours été communes et similaires. Nous avons grandi dans les mêmes sphères, nourris des mêmes convictions, alors il n'y a très évidemment rien de surprenant à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 540
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMar 30 Juin - 18:01


There's no such thing as selfless friendships
P

ollux était un homme curieux de nature. Parce qu'il était érudit, c'est certain, mais surtout parce qu'il avait compris de longue date que l'information était l'une des clés essentiel de la réussite. L'information, c'était ce qui vous permettait de garder le contrôle en toute circonstance, ca quand on possédait l'information, on ne se laissait pas décontenancer. Et quand on possédait l'information, on était capable de l'utiliser à notre bénéfice quand cela nous chantait. En l'occurrence, sa curiosité était double. Celle du patron de presse influent qui tenait à tout savoir sur tout n'était jamais loin, évidemment, mais celle de l'ami était plus prégnante encore. Ignatius était sur un gros coup, ça s'entendait, ça se sentait, et Pollux tenait à en connaître le moindre détail, cela va sans dire.

Il s'était donc engagé dans un projet de longue haleine. voilà qui lui mettait l'eau à la bouche mais ne suffisait bien évidemment pas. Pollux tenait à en apprendre davantage, et il comptait bien être exaucé. Heureusement, il savait que son meilleur ami ne se ferait pas prier pour se confier plus avant. Quoi qu'il ait à lui révéler, il semblait tout de même impatient de le partager avec lui, et l'impatience était un sentiment partagé.

Même si, faute de lui dévoiler directement quelque information plus précise, il fit le choix de s'engager sur une voie relativement différente. Bien sûr, Pollux se doutait que les deux étaient liés, mais il était loin d'avoir encore rassemblé les éléments du puzzle. A l'entendre parler ainsi, Pollux se demandait si son ami n'avait pas rejoint les rangs de ce nouveau mage noir à la tête de mort. Qu'en penserait-il si tel devait être le cas ? Il n'en savait trop rien, en réalité. A dire vrai, Pollux n'était pas capable de voir Ignatius à la botte de qui que ce soit. Il suffisait de voir combien cela le contrariait dans le milieu professionnel pour le comprendre. Ce n'était définitivement pas sa tasse de thé. Mais visiblement, pour obtenir des réponses, il allait falloir que lui-même réponde. Et tant mieux. Cela ne le dérangeait pas réellement de se prêter au jeu.

-J'en pense qu'il fait vendre,
répondit Pollux d'un ton très pragmatique, un sourire entendu aux lèvres. Et c'était le cas, tout le monde s'arrachait la Gazette dans l'espoir de savoir si la marque des ténèbres était à nouveau apparue quelque part dans le ciel britannique et le glas de qui elle aurait sonné cette fois. J'en pense que ses idées ne sont pas à jeter. Mais je doute fort qu'il fasse long feu. Il a le sens du spectacle, et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, mais je serais surpris qu'il fasse encore parler de lui d'ici quelques années. Il marqua une pause. Tu n'envisages pas de le rejoindre, tout de même ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeVen 10 Juil - 9:12


La réponse de Pollux me décoche un sourire. Elle m'amuse beaucoup, indéniablement, car elle est totalement conforme à son caractère, à ce qui fait que je ne peux que, tout naturellement, le considérer comme mon meilleur ami. Il est pragmatique en diable, quelles que soient les circonstances. Oui, la situation est critique, et il sait comment y répondre, à sa manière bien à lui. Un drame, une catastrophe se produit ? Il y réagira avec le regard de celui qui veille tout d'abord à ses intérêts personnels.

Et que lui dictent, exactement, ses intérêts personnels ? Ses intérêts personnels l'encouragent à s'engager sur la voie qui lui sied plus qu'à songer au bien commun. Forcément, je m'identifie. Je ne m'offusque pas de son égoïsme, bien au contraire, je l'admire beaucoup. Et je suis d'autant plus convaincu du fait qu'il me faut l'avoir de mon côté. Même si c'est une chose dont je n'ai jamais réellement douté.

Pour le reste, il est lucide, et je me sens soulagé de ne pas l'entendre prononcer des mots qu'il aurait tout à fait pu ne pas penser (je suis certain qu'il est entièrement sincère à mon égard, et c'est une chose dont je lui sais gré, et c'est aussi pour cela qu'il me faut être sincère à mon tour avec lui). Oui, même moi, je peux admettre que les idées de l'arriviste de première ne sont pas mauvaises, pas mauvaises du tout, même, elles se rapprochent des idées qui furent celle de Grindelwald, que je garderai toujours en grande estime. Mais l'exécution, l'exécution... Elle est insupportablement grossière, et j'estime valoir beaucoup mieux que ça, pour tout dire.

-Certainement pas
, je réponds quand Pollux suggère que l'idée puisse me venir de rejoindre Jedusor. Il n'est pas venu, le jour où je consentirai à me diminuer à ce point. Non, il n'est vraiment pas question pour moi de grossir les rangs où de me ranger à l'opinion de ce gamin. Je rejoins ton opinion. Ses idées sont bonnes, mais leur exécution laisse à désirer. Il a mis en lumière la nécessité de faire bouger les lignes, il a défriché la voie ouverte par Grindelwald, mais ce n'est pas en son nom que j'arpenterai un tel chemin. En revanche, j'estime qu'il est important de l'emprunter.

Je mesure chacun de mes mots, mais je suis surtout, à présent, beaucoup plus direct. Je ne peux me permettre de passer par quatre chemins vu cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 540
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeVen 10 Juil - 18:15


There's no such thing as selfless friendships
L

a réponse d'Ignatius ne manquait pas de rassurer Pollux. S'il avait dû affirmer qu'il tenait à rejoindre les rangs du successeur autoproclamé de Grindelwald, Pollux aurait insisté pour qu'il y réfléchisse à deux fois. Certes, Ignatius restait libre de ses opinions et de ses décisions, mais il aurait forcément été un peu déçu de cette situation, et n'aurait pas forcément su de quelle manière en appréhender les conséquence. Il avait beau se placer en maître de l'information, certaines lui échappaient malgré tout, et la situation présente allait d'ailleurs lui confirmer que quelques-unes d'entre elles, plus conséquentes qu'il n'était capable de l'imaginer, avaient totalement échapper à sa vigilance et à son réseau pourtant tentaculaire.

-Ce "gamin" ?


Ce mot n'était pas entré dans l'oreille d'un sourd, et Pollux ne pouvait s'empêcher de s'interroger. Ignatius autant que lui connaissait l'importance de n'importe quel discours, savait pertinemment que chaque mot comptait. Alors, sil avait utilisé le mot "gamin", ce n'était pas anodin. C'était peut-être parce qu'Ignatius considérait les méthodes du mage noir immatures, ce qui irait plutôt de pair, en effet, avec son côté ostentatoire et radicalement m'as-tu-vu. Mais il se pouvait aussi qu'Ignatius en sache plus que ce qu'il prétendait. Cette hypothèse était particulièrement probante et paraissait assez logique compte tenu du mystère que le briseur de sort faisait au sujet de ses nouveaux projets... mystère qu'il allait certainement lever.

En effet, il se montra plus explicite, admit que le nouveau mage noir qui cherchait à imposait sa loi ouvrait une voie. Mais cette voie en question devait achever d'être défrichée par un vrai leader, véritablement digne de ce nom. Pollux ne pouvait donner tort à aucun de ces arguments, même s'il demeurait malgré tout défiant. Il pensait entrevoir là où son meilleur ami voulait en venir. Ce qu'il lui restait à déterminer, c'était l'ampleur exact de l'implication et de l'investissement d'Ignatius dans l'affaire. Mais s'il en parlait de la sorte, c'est qu'il devait être tout sauf moindre, à n'en pas douter.

-Et je suppose que tu as déjà tout planifié, je me trompe ?
demanda alors Pollux, qui attendait surtout d'entendre Ignatius expliciter ses projets.

Car oui, il était convaincu de ne pas se tromper. S'il n'était pas capable encore de prendre la mesure de ce à quoi Ignatius s'était engagé plus précisément, il devinait en revanche que ça n'avait rien d'anodin, et il fallait qu'il en prenne la mesure. Il pensait bien connaître Ignatius. Peut-être pas autant que son épouse et son frère, mais suffisamment quoi qu'il en soit.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMar 21 Juil - 8:22


Je sais bien, en prononçant le mot "gamin", j'aiguise sa curiosité et j'en dis, quelque part, déjà trop. Mais pour moi, puisque j'ai l'intention de tout dire et sans tourner autour du pot, il n'y a pas vraiment de circonstances dans lesquelles je pourrais vraiment en dire trop. Il faut qu'il connaisse toutes les informations, et même s'il doit choisir d'en divulguer certaines au sein de la Gazette, je serai le dernier à l'en blâmer, bien au contraire, il me rendra le plus fier des service. Mais nous n'en sommes pas encore là.

J'ai capté l'attention de mon meilleur ami, à présent il faut que je la conserve, que je l'entretienne, jusqu'à me le mettre dans la poche - en toute amitié, bien sûr. Il y a des rapports de domination, même en amitié, je suis le premier à le reconnaître et à l'affirmer, l'assumer. J'affiche un sourire de connivence quand Pollux suggère que j'ai déjà mis en place ce qui devait l'être. Il me connaît bien. Il sait pertinemment que je ne prononce jamais aucune parole en l'air, non, jamais. Quoi que je dise, quoi que je fasse, c'est toujours mûrement réfléchi, et je ne me contente jamais de commenter sans chercher à jouer un rôle un tant soit peu impactant dans le même temps. Je hoche donc la tête, impatient de lui en apprendre plus sur mes plans, mes projets.

-En effet. J'ai fondé une organisation en parallèle, et sans me jeter des fleurs, elle rencontre un certain succès. Nous n'avons plus besoin de grand-chose pour devenir l'organisme dominant.

Je ne tourne pas autour du pot. Mais en même temps, Pollux est intelligent, et il est comme un frère pour moi, nous n'avons aucun besoin ni aucune raison de perdre du temps, encore et encore, en circonvolutions à n'en plus finir. Ce serait complètement contre-productif, selon moi. Nous n'avons pas besoin de prendre des pincettes l'un avec l'autre, nous n'avons qu'à présenter les choses telles qu'elles sont.

-Et tu ferais un immense honneur à notre cause si tu devais envisager de la rejoindre.


Je le brosse dans le sens du poil, c'est vrai, mais il n'y a pas un seul mot que je prononce en cet instant que je ne pense pas sincèrement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 540
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMar 21 Juil - 17:59



There's no such thing as selfless friendships
I

gnatius allait toujours au bout de ses idées. Quand il décidait de quelque chose, l'idée n'était jamais lâchée en l'air pour être ensuite oubliée, non, il n'était pas du tout question de cela. Surtout quand cela touchait à ses convictions les plus profondes, à ce qui le touchait ou bien l'indignait. Pollux et lui se connaissaient depuis très longtemps, tous les deux, alors il était très bien placé pour le savoir. Oui, le chef de la Gazette avait immédiatement su où tout ceci allait les mener, et que les mots de son meilleur ami n'étaient pas seulement jetés en l'air sans aucune forme de conséquences. Malgré tout, rien ne l'avait préparé à ce qu'Ignatius lui apprenait autrement.

Pollux s'était attendu à ce que son interlocuteur lui demande de discréditer ce mage noir autoproclamé pour sa propre satisfaction - ce qu'il était au demeurant prêt à faire, mais il était encore question d'autre chose, en l'occurrence. Une organisation parallèle à celle des mangemorts, qui tenait à faire disparaître Lord Voldemort des mémoires pour le remplacer, ce n'était pas rien, et Pollux s'étonnait, lui qui se targuait de toujours tout savoir sur tout, de ne rien avoir remarqué, de ne rien avoir deviné des intentions et des stratégies d'Ignatius. Mais à présent, Pollux était parfaitement au courant, et il devait en prendre son parti.

Car il n'était pas seulement question de prendre connaissance de cette information, il était également question d'y prendre part ou non. Pollux voulait croire qu'en dépit de toute l'autorité dont Ignatius était capable, il ne l'obligerait jamais à rejoindre son camp, même s'il ferait peut-être preuve d'une grande insistance. C'était.. son privilège, dira-t-on. De même que le privilège de prendre le temps d'y réfléchir. Car Pollux se retrouvait pris de court, et il n'était absolument pas sûr de ce qu'il devait faire. Agir plus qu'il ne le faisait déjà ? C'était dans ses cordes, c'était peut-être même un devoir qu'il se devait d'évoluer. Mais il ne s'engageait jamais à quoi que ce soit sans une vision très claire et précise de la situation, et il attendait donc qu'Ignatius lui fournisse les détails qu'il ne possédait pas encore.

-Je vais devoir t'en demander plus. Combien êtes-vous ? Comment est-ce que vous agissez ? Quel sera mon rôle ?


La moindre de ces interrogations exigeait une réponse claire, nette et précise. Il en allait de son avenir et de sa réputation. Certes, il n'était pas contre le fait de jouer son rôle, et Ignatius avait toute sa confiance. Mais jamais il ne s'engagerait à quoi que ce soit sans avoir fait preuve de toute la prudence préalable.


code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMer 5 Aoû - 9:41


Pollux me couvre de questions, et chacune d'elle me fait sourire. Pas parce que je m'en moque, mais parce que je ne me lasse pas de sa curiosité, et je sais qu'elle fait partie de son caractère. C'est une curiosité complètement légitime, par ailleurs. Je sais très bien qu'il ne s'engagera à rien sans en savoir plus, et en ce qui me concerne, je suis prêt à lui apprendre tout ce qu'il peut ignorer, même si l'endroit n'est pas forcément le plus approprié. Oui, je l'ai choisi, je le sais. Je voulais que les lieux soient informels, à l'image de nos réunions habituelles, et ça n'a pas manqué. Ce n'est pas grave, le but n'est pas de le briefer tout de suite entièrement. Ce que je veux, c'est surtout éveiller son attention, lui laisser le temps de réfléchir avant de prendre sa décision. Après tout, il sait où me trouver.

-Nous sommes une vingtaine
, je commence quand mon interlocuteur me demande combien nous sommes.

Le nombre peut sembler dérisoire, mais notre chiffre augmente chaque jour, nous prenons de l'ampleur, et chacun des membres de l'Hydre a une importance et un rôle bien établi, nous progressons, rien de ce que nous faisons n'est jamais vain. Pour le moment, j'ajoute, car nous serons bientôt davantage, et j'espère pouvoir compter sur Pollux très prochainement.

-Pour ce qui est de nos agissements...
Je jette un regard circulaire autour de moi, il est évident que je ne pourrais pas me permettre de parler complètement librement, ici et maintenant, les murs ont des oreilles, nous le savons tous deux. Nous avons tout intérêt à se montrer les plus prudents possible. Je t'en dirais davantage plus tard, ici, nous sommes trop exposés.

Et je ne veux pas que le moindre détail de nos plans tombent dans les mauvaises oreilles. En attendant, je suis de plus en plus confiant quant à la réponse de Pollux. Le fait que ce dernier me demande quel pourrait être son rôle très exactement me laisse penser qu'il a vraiment l'intention de considérer ma proposition. Et il aura raison de le faire, parce qu'il a beaucoup à gagner à nous rejoindre, je suis entièrement sûr et convaincu de cela.

-Pour ce qui est de ton rôle, je ne prendrai pas le risque de te mettre en première ligne, mais je pense que ta position privilégiée au sein des médias nous serait d'une grande utilité. Tu pourrais... manipuler l'information à notre guise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pollux Black
▌ Messages : 540
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Veuf

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, 34 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: James McAvoy

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeMer 5 Aoû - 13:31


   

   
There's no such thing as selfless friendships
   
   
U
ne vingtaine. Le nombre paraissait bien mince compte tenu du nombre d'opposants qui viendraient forcément contrarier cette organisation, qu'il s'agisse des mangemorts qu'Ignatius semblait plus que déterminé à faire taire définitivement ou les Aurors du ministère. Ils avaient l'avantage de la discrétion, mais c'était évidemment un avantage qui ne durerait qu'un temps et sur lequel il ne serait pas possible de compter éternellement non plus. Ceci dit, l'organisation semblait neuve, et si elle était aussi récente que le présumait le patron de la Gazette du sorcier, c'était un nombre assez impressionnant. Surtout s'il comptait dans ses rangs avant tout et surtout des sorciers influents comme Pollux estimait l'être de son côté (non, il n'avait toujours pas dit oui, mais il n'allait pas cacher le fait qu'il était intrigué, et donc intrigué - dans le cas contraire, il ne poserait aucune question).

Il y avait bien des précisions dont Pollux avait besoin pour prendre sa décision, mais pour le moment, il comprenait qu'il devrait se contenter de ce que son ami pouvait lui communiquer d'informations lacunaires et disparates. Il était logique, au fond, qu'il ne puisse pas lui en dire plus. Il prenait sans doute déjà des risques à lui parler si librement de ses activités illicites (même s'il pouvait évidemment se le permettre, d'autant plus qu'il savait qu'il avait toute sa confiance. S'il y avait bien quelqu'un dont Pollux ne trahirait jamais la confiance, outre celle de ses enfants, c'était bien celle de son meilleur ami). Alors soit, ça attendrait, mais Pollux n'en resterait pas là, il avait l'intention de savoir tout ce qu'il y avait à savoir sur cette organisation secrète qui décidait de contrarier les mangemorts dans leur ascension au pouvoir en proposant une alternative que, sur le principe, Pollux avait évidemment envie de trouver plus séduisante.

Il développa ensuite davantage le rôle qu'il jouerait au sein de l'organisation. Un rôle sur mesure, donc. Jamais Pollux ne se serait rangé à la cause des mangemorts, en grande partie parce qu'il n'avait aucune intention d'avoir du sang sur les mains, en tout cas pas directement. Et il ne voulait pas compromettre son poste, son assise dans le monde de la magie et sa réputation. En revanche, se servir de ses fonctions au sein de la presse pour manipuler l'information à sa guise, c'était dans ses cordes, et il l'avait même fait plus d'une fois en réalité... C'était tentant, à vrai dire, mais il restait indécis.

-Je vais devoir prendre le temps de réfléchir à ta proposition, mais je pense en tout cas que c'est largement dans mes cordes.


Et ça l'intéressait de prendre une part active dans cette entreprise.

-Quand aura-t-on l'occasion de discuter plus précisément... du reste ?

   


   
code by Mandy

   
   


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 146
Humeur :
There's no such thing as selfless friendships Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's no such thing as selfless friendships Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 10:49


Je ne peux m’empêcher d’afficher un sourire satisfait en entendant la réponse de Pollux. Je n’ai pas voulu le manipuler au sens où j’espérais sincèrement qu’il se rangerait de mon côté sans avoir besoin d’insister, parce que nos mentalités sont similaires et que nous poursuivons les mêmes intérêts, mais je ne saurais dire quelle aurait été ma réaction s’il avait dû refuser de m’épauler sur ce coup. Je préfère que les choses se fassent de cette manière, je le reconnais. Bon, rien n’est entièrement fait encore, mais il est évident que nous sommes sur la bonne voie, et j’estime que je suis en droit de me montrer confiant. Pollux est un homme intelligent. Il sait où se situe son intérêt, et il a toujours su se ranger du côté du plus fort. En l’occurrence, je lui demande de prendre parti pour moi, et je ne pense pas que ça lui demandera de sacrifice particulier.

Juste de mettre à profit des compétences et des moyens qu’il possède déjà au bénéfice d’une cause qui nous tient à cœur à tous les deux. Il a besoin d’y réfléchir, c’est ce qu’il me dit. Donc rien n’est fait, oui, mais je me permets d’être très confiant. Je pense que cette situation joue en notre faveur. Et je suis plutôt sûr du fait que sa réponse est un « oui » déguisé. Que je décide d’entendre et de comprendre comme tel. Il me dit que c’est dans ses cordes. Je le connais depuis suffisamment longtemps pour en tirer mes propres déductions, vraiment. Même si en effet, il a raison, pour ce qui est des détails, il est plus simple que nous nous rencontrions en lieu sûr, à l’abri des oreilles et des regards, pour discuter plus posément d’un plan d’action auquel je veux évidemment qu’il prenne entièrement part.

-Je me tiens à ta disposition pour la suite,
je réponds en estimant que c’est là le plus simple et le plus pratique, autant pour lui que pour moi, en fin de compte. Il se donnera le temps qu’il faut pour réfléchir, et moi, je me libérerai du temps pour discuter plus longuement de tout ceci. Tu n’auras qu’à m’envoyer un hibou quand tu seras décidé. Mais sache que je serai honoré de te compter parmi nous.

Ce n’est pas de la flatterie mal placée. Je le pense très honnêtement. Pollux serait un élément de choix. Et je n’ai aucune envie de me l’épargner.

-Et si nous profitions de ce délicieux dîner, à présent ?

Le plus important est dit. Notre conversation va, à présent, devenir seulement plaisante et cordiale comme elle l’est d’usage. Mais l’avenir s’est ici décidé en quelques mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

There's no such thing as selfless friendships Empty
Message#Sujet: Re: There's no such thing as selfless friendships   There's no such thing as selfless friendships Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

There's no such thing as selfless friendships

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-