AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 92
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeJeu 11 Juin - 15:05

Nous sommes en 1943. Grindelwald sème la terreur en Europe mais se tient éloigné de la Grande-Bretagne, tandis que dans le monde moldu, les Alliés débarquent une première fois en Europe.

Mais c’est une toute autre bataille que Derek Hayes, 31 ans, s’apprête à mener à Londres, au Ministère de la Magie. C’est aujourd’hui que son divorce sera officialisé aux yeux de la Justice Magique.

Une partie du briseur de sorts est soulagée. Fini ces longs mois à se disputer avec Garance pour tout et pour rien, ces reproches incessants sur ses absences. Garance ne parvient pas à comprendre qu’il fait ça entre autres pour mettre de l’argent de côté, pour le bien de sa femme et de la petite Karen, 11 ans. Elle ne parvient pas non plus à comprendre que Derek a besoin de l’adrénaline que ce métier lui procure. Il est un authentique Gryffondor, avec tout ce que cela implique, et une Poufsouffle ne peut certainement pas comprendre cela. Alors, le futur divorcé est quelque part content de prendre enfin le taureau par les cornes.

Mais cet événement est aussi synonyme de beaucoup de doutes et d’inquiétudes pour Derek. Sa fille unique est entrée à Poudlard il y a quelques mois, et il craint que tout cela ne perturbe l’enfant. Bien entendu, il est aussi tout simplement inquiet pour la décision du juge, qui doit entre autres définir la manière dont s’organisera la garde de Karen. Et tout le monde le lui a dit : c’est toujours la femme qui a l’avantage dans ce genre de débats.

Et l’humeur du briseur de sorts ne s’est pas améliorée lorsqu’il a appris l’identité du juge censé s’occuper de son cas. Thaddeus Yaxley.

Quelle vaste blague…

Derek ressasse tout cela alors qu’il attend devant la porte l’autorisation d’entrer pour passer aux choses sérieuses. Quelques-uns de ses amis proches sont passés le voir pour l’encourager, mais ils ne peuvent pas l’accompagner sur le banc des accusés -car c’est un peu comme ça qu’il se voit, lui l’homme jeté par sa femme pour n’avoir pas su être assez présent.

Derek Hayes et Thaddeus Yaxley ne sont pas de grands amis, c’est le moins que l’on puisse dire. Derek a passé ses années à l’école des sorciers à persécuter Tibérius, l’aîné de la fratrie Yaxley -et on peut dire que son rival le lui rendait bien à sa manière. Thaddeus était encore un enfant à l’époque mais il s’est un jour mêlé de ce qui ne le regardait pas, et Derek lui avait fait la tête au carré pour lui apprendre à s’occuper de ses oignons. Avec le recul, Derek s’est plusieurs fois fait la remarque qu’il n’aurait pas dû s’en prendre à un petit môme, tout Sang-Pur qu’il était, et il le regrette encore plus maintenant que c’est le môme en question qui doit décider de son sort en tant qu’homme bientôt divorcé.

Derek aurait été disposé à s’excuser auprès de Thaddeus Yaxley. Pas pour s’être battu avec son frère aîné pendant des années, non. Pas non plus pour leur avoir reproché leur Sang-Pur, ce qu’il continue à faire sans même réaliser qu’ils ne l’ont pas plus choisi que Garance a choisi d'être née moldue. Mais il aurait souhaité s’excuser pour avoir isolé et frappé un môme de première année alors que lui, du haut de ses seize ans, faisait déjà partie des Gryffondor les plus costauds, et les plus bagarreurs.

Il est sans doute un peu tard pour tout ça, désormais ; il lui faut entrer et affronter ses erreurs d’adolescent et d’homme marié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 48
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeVen 12 Juin - 20:48

Incroyable comme la vie vous fait parfois des cadeaux, avait songé Thaddeus lorsqu’on lui avait attribué une énième affaire de divorce. Soyons francs : sa première réaction avait été de soupirer, parce que ces dossiers étaient ennuyeux à en mourir, et parce qu’ils constituaient l’essentiel de son travail. Le cadet Yaxley n’avait ni l’envergure, ni l’efficacité pour hériter des affaires brûlantes. À vrai dire, il aurait sans doute été aussi capable qu’un autre de les traiter ; après tout, il avait étudié le droit sorcier, et il n’était pas plus bête que la moyenne. Mais il s’était toujours arrangé pour qu’on ne lui confie aucune responsabilité au Ministère, par précaution. Son recrutement en tant que magistrat devait beaucoup plus aux relations de son père qu’à son talent personnel, il le savait et ne s’en formalisait pas. Passer pour un velléitaire lui permettait de laisser libre cours à sa fantaisie sans que personne s’avise de le lui reprocher. D’ailleurs, au département de la Justice, lorsqu’on disait “Yaxley”, on pensait forcément à Tibérius, jeune juge énergique et prometteur. Et lorsqu’il fallait parler de Thaddeus, on ajoutait, un peu condescendant “non, l’autre”... Celui qui écrit des poèmes ou fait des versions hongroises pendant les heures de travail, vous savez. Celui qui exaspère un peu tout le monde mais qu’on aime quand même bien parce qu’il est bon camarade. Thaddeus Yaxley, quoi.

Thaddeus Yaxley qui, en ouvrant le dossier et en découvrant de quoi il s’agissait, avait eu un sourire sadique qui ne lui ressemblait pas. Le jeune homme était d’ordinaire un bon caractère, peu porté sur les coups de pute et autres abus de pouvoir. Mais là… soit c’était une coïncidence absolument inimaginable, soit le Derek Hayes mentionné comme l’une des parties était la terreur de ses onze ans. À Poudlard, Hayes, un gros Gryffondor aussi idiot que musclé, avait pris l’habitude de se défouler sur Tibérius. Un jour, Thaddeus était tombé par hasard sur l’une de ces séances d’humiliation et avait volé au secours de son frère en plantant ses dents dans le bras de Hayes. Le Gryffondor avait dû abandonner la partie face aux deux frères, mais sa vengeance ne s’était pas fait attendre. Quelques jours plus tard, il coinçait Thaddeus dans un couloir désert pour lui faire payer son intervention. Sans doute n’était-ce pas vraiment méchant de sa part ; il aurait pu, sans la moindre difficulté, casser Thaddeus en deux. Il s’était contenté, bon prince, de lui flanquer une rouste en bonne et due forme. Cinq minutes à tout casser, mais cinq minutes qui avaient suffi à terroriser le gamin. Il avait passé les deux années suivantes - jusqu’à ce que Hayes quitte l’école, en fait - à sursauter au moindre bruit et à éviter soigneusement le fameux recoin où l’autre l’avait cramponné. Ce n’est qu’en troisième année qu’il avait appris, tout doucement, à ne plus avoir peur lorsqu’il se déplaçait seul dans les couloirs.

Et voilà que cette enflure de Hayes se trouvait à la merci du petit Serdaigle qu’il avait cogné. Non, vraiment, c’était trop beau. Oubliant l’agacement que lui inspiraient les affaires de divorce, Thaddeus s’était plongé dans le dossier avec passion. Il voulait connaître sur le bout des doigts cette insignifiante affaire, pour tirer parti de tout ce qui pourrait servir. Hayes allait la sentir passer, la justice magique.

Un moment avant, il avait reçu celle qui serait bientôt l’ex-épouse de Hayes, pour lui exposer l’arrêt qu’il s’apprêtait à rendre. lI l’avait assurée de sa sympathie, et de celle de la justice. Un discours bien différent de celui qu’il envisageait de tenir face à Hayes. Le magistrat prit le temps de terminer son thé, histoire de laisser mariner son client encore un peu, puis alla ouvrir sa porte et appeler d’une voix neutre :


-Hayes Derek.

Il fit signe à Hayes de s’asseoir sur l’une des chaises placées en face de son bureau, et, machinalement, se mit à arranger les pages du dossier pour en faire une pile bien nette. La manoeuvre dura quelques instants, puis Yaxley, un petit sourire aux lèvres, se laissa aller confortablement contre le dossier de son fauteuil et fit :

-La vie a parfois des ironies… mordantes, n’est-ce pas, monsieur Hayes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 92
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeDim 14 Juin - 9:51

Merde alors, Thadminus a bien grandi.

La première pensée qui vient à l’esprit du briseur de sorts en entrant dans la salle. Bien-sûr, il se garde bien de la faire à haute voix. Et c’est vrai que Thaddeus Yaxley a bien grandi. Il faut dire que Derek l’a très peu vu cette dernière décennie. Et cette fois, pour la première fois depuis les ASPICs du futur divorcé, il est presque assez près pour toucher l’illustre visage du Sang-Pur.

Ne me tentez pas.

Car il faut être lucide, si le juge est maintenant plus grand, ce n’est pas un poids lourd pour autant. Mais dans le monde des adultes, les problèmes ne se règlent pas au jeu du plus costaud. Il arrive qu’une partie de Derek regrette cela : il y a fort à parier que beaucoup de ceux qui lui pourrissent la vie, comme son chef ou le juge qui se tient devant lui, ne dureraient pas longtemps contre lui dans un bon vieux duel de poings. Mais il faut être raisonnable : un père de famille ne peut pas régler ses différends de la sorte. Cela donnerait un bien mauvais exemple à sa fille, en plus de lui valoir tôt ou tard un séjour à Azkaban.

-Il faut croire que le destin aime se jouer de nous, monsieur le juge, répond Derek avec un sourire de façade.

Le briseur de sorts sent que la situation est critique. Il lui faut absolument dominer son sang de Gryffondor s’il veut avoir une chance de limiter la casse -car Thaddeus Yaxley vient de l’affirmer par cette première attaque, il ne compte pas le ménager.

Les quelques personnes qui ont assisté au début de l’échange, avant que Derek n’entre dans le bureau, a semblé saisir que quelque chose se passait qui leur échappait, et Derek a un rictus. Ils ne peuvent pas imaginer ce qui les lie. Ils seraient horrifiés d’apprendre que cette simple affaire de divorce était sur le point de se transformer en combat entre le lion impétueux et l’aigle arrogant. Mais cette fois, le duel se jouera à la plume aiguisée et à la langue de serpent ; Derek affronte Yaxley sur son propre domaine. Au fond de lui, il sait qu’on ne peut pas gagner contre quelqu’un qui a le pouvoir de décider de l’issue de son divorce ; mais même déjà vaincu, le briseur de sorts compte sauver l’honneur. Des ironies mordantes, hein ? Il laisse le premier point à Yaxley ; il prendra le deuxième.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 48
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeDim 21 Juin - 22:01

À vrai dire, Thaddeus n’avait jamais envisagé de se venger de Derek Hayes - jusqu’au moment, du moins, où son dossier de divorce avait atterri sur son bureau. Jusque-là, il s’était contenté d’enfouir ces mauvais souvenirs au plus profond de sa mémoire, et, peu à peu, les années passant, il avait fini par ne plus y penser. Cependant, ces pénibles épisodes étaient toujours là, même si une épaisse couche de sédiments les avait recouverts, et le simple fait de relire le nom de Hayes avait suffi à les raviver. Ce n’est qu’à ce moment que l’idée d’une vengeance avait fait son chemin dans l’esprit du juge, une bonne petite vengeance à la sauce judiciaire, bien loin des coups de poing qui étaient la marque de fabrique de l’ancien Gryffondor.
Alors Thaddeus s’était plongé dans le dossier avec un intérêt bien éloigné de son habituelle nonchalance. Il avait lu et relu chaque pièce au point d’en savoir par coeur de pleins passages. Il avait reçu Garance, l’épouse de Hayes, et avait résisté au besoin de lui demander ce qui lui avait esquinté les neurones au point de se marier avec cet énergumène. Bien au contraire : il s’était montré compréhensif, soucieux du bien-être de la famille, en un mot, professionnel. Il avait même rencontré la petite Karen Hayes, pour faire bonne mesure. Jamais il ne s’était autant investi dans aucun dossier jusqu’à cette banale affaire de divorce. En homme prudent, il s’était entouré de mille précautions, ce dont il ne tarda pas à informer Hayes :


-Parlons peu, parlons bien, monsieur Hayes. Je sais qu’avec quelqu’un comme vous, toute précaution est bonne à prendre. Je ne veux pas que vous alliez vous plaindre d’avoir été moins bien traité qu’un autre justiciable, ce qui n’est pas le cas. Je vous signale donc que j’ai demandé à trois membres du Magenmagot, dont le doyen, de valider, en temps voulu, mes conclusions sur ce dossier.

Yaxley avait effectivement sollicité trois collègues, qui ne s’étaient guère fait prier pour lui promettre d’apposer leur signature sur l’arrêt qu’il s’apprêtait à rendre. Il ne mentionna pas que le doyen du Magenmagot, le juge Rosier, n’était autre que son grand-oncle ; de tels détails n’intéressaient personne. L’important était que trois autres magistrats avaient accepté de donner leur aval à ses décisions, et que Hayes ne pourrait en aucun cas l’accuser de partialité. Thaddeus était plutôt content de lui, sur ce coup. Il rassembla à nouveau les feuillets du dossier, avant de poursuivre sur un ton neutre :

-C’est dans le même souci d’objectivité que je n’ai pas souhaité vous rencontrer avant aujourd’hui. J’ai entendu Garance McIntosh, qui est à l’origine de cette demande de divorce, ainsi que Karen Hayes, l’unique enfant issue de votre mariage. Aujourd’hui, je souhaite vous entendre, afin de pouvoir rendre mes conclusions.

Thaddeus marqua une brève pause, les mains jointes sous son menton, le regard fixé sur Hayes. Curieux comme il faisait moins le faraud qu'à Poudlard.

-Miss McIntosh fait porter sur vous la responsabilité de l’échec de votre mariage. Elle incrimine notamment vos nombreuses absences, qui, selon elle, auraient un effet dévastateur sur votre fille. En revanche (il fit mine de chercher dans ses parchemins) elle ne mentionne pas d’infidélité de votre part. Que pensez-vous de tout cela, monsieur Hayes ? êtes-vous d’accord avec ces déclarations ? Avez-vous quelque chose à ajouter, à préciser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 92
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeLun 6 Juil - 12:52

Derek reste silencieux en écoutant le juge. Il encaisse sans broncher le « quelqu’un comme vous », parvenant à garder son calme pour l’instant. Ce que lui dit Yaxley sur l’approbation d’autres magistrats devrait le rassurer, mais quelque chose lui souffle de se méfier tout de même -si tous les magistrats sont des Sang-Pur, Thadminus n’aura eu aucun mal à se trouver des complices.

Il a appris depuis les bancs de l’école que les loups-garous ne se mordent pas entre eux ; on ne la lui fait pas. Pour autant, il ne peut bien entendu rien prouver.

Miss McIntosh. Drek ne peut retenir un rictus : cela fait bien longtemps que personne n’avait appelé Garance comme ça. Cela rend la situation actuelle plus concrète aux yeux du briseur de sorts, qui réalise alors pleinement que, s’il joue mal, il se retrouvera sans femme, sans fille et sans toit avant la tombée du jour.

Et bien-sûr, Garance l’a accablé. Il ne sert plus à rien de tenter de sauver son mariage. Derek est là pour se battre pour sa fille, il le sait. Cependant, la dernière remarque de Yaxley le pousse à réagir.

-Monsieur, j’ai pu faire des choses que je regrette aujourd’hui, mais je suis un homme d’honneur, et jamais je n’ai commis d’infidélité en effet. Quant aux accusations d’absences, Ga- Miss McIntosh ne semble pas comprendre que je travaille beaucoup pour m’assurer qu’elle et ma fille ne manqueront de rien. Il s'arrête le temps de reprendre son souffle et poursuit avant que Yaxley ne réponde : J’ai grandi dans une époque et un milieu où les hommes passaient leur journée au travail, dans des emplois souvent plus rudes que ce que vous et moi connaissons aujourd’hui, pour assurer la subsistance de leur famille. On ne m’a pas appris à être un père présent, mais à rapporter de l’argent. J’ai dû apprendre sur le terrain, pour le reste.

Il ne se serait pas confié ainsi à un Yaxley en temps normal, mais il faut bien qu’il plaide sa cause, et il sait qu’il va falloir faire des concessions en termes de fierté personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 48
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeMar 21 Juil - 22:53

La mine grave, Thaddeus fixait Derek Hayes, uniquement concentré, semblait-il, sur ce que l’autre lui disait. De temps à autre, il se fendait d’un petit hochement de tête, pour manifester son intérêt et l’encourager à poursuivre. Il était tout de même incroyable, songeait-il tout en écoutant, de voir à quel point cette pathétique affaire de divorce, qui l’aurait fait mourir d’ennui en temps normal, savait le garder en éveil. Juste parce qu’il s’agissait de Hayes, de cette saloperie de Hayes, chaque détail prenait une saveur inédite. Tu vas voir, bonhomme.

Thaddeus avait eu envie de ricaner lorsque Derek l’avait appelé “Monsieur”, oubliant le Thadminus dont il le gratifiait jadis. Tiens, on s’est acheté des manières ? Non, bien sûr que non. Hayes essayait simplement de se concilier celui qui détenait, pour le moment, la clé de la boîte à baffes. Simple réflexe de survie, à la fois comique et pitoyable. Il fallait n’avoir aucun honneur pour servir ainsi du Monsieur à celui qu’on avait un jour humilié et frappé. Ignorant tout de la paternité, Thaddeus ne s’imaginait pas qu’un homme pouvait à ce point s’abaisser pour son enfant. Tout ce qu’il voyait, c’était que ce type n’avait aucun amour-propre. Cela ne faisait que confirmer ce qu’il avait toujours pensé ; une brute épaisse, sans valeurs - et sans valeur, puisqu’il fallait dire les choses.

Tout en laissant une partie de son esprit vagabonder ainsi en arrière-plan, Thaddeus avait tout de même écouté avec attention les explications de Hayes. Monsieur se saignait aux quatre veines pour sa femme et sa fille, monsieur ramenait les Gallions à la maison, mais monsieur était un père et un époux absent. Il fallait tout de même être idiote pour demander le divorce pour ce motif ; la future ex-madame Hayes se plaignait de ne pas voir assez son époux, mais elle le verrait encore moins une fois le divorce prononcé. Et la logique, dans tout ça ? De toute façon, Thaddeus réprouvait l’idée même du divorce. Lorsqu’on était responsable, estimait-il, on ne divorçait pas. Ses parents avaient-ils divorcé, par exemple, lorsque son père, directeur d’Azkaban, était forcé à de longues absences ? Au contraire, ils avaient su préserver leur famille, même en étant séparés. Mais le divorce était légal, et on ne pouvait refuser aux gens de recourir à cette solution de facilité. Le magistrat poussa un soupir avant de reprendre la parole :

-Si je résume, vous confirmez donc les allégations de Miss McIntosh. Vous reconnaissez être un père absent, bien que vos absences soient dues, selon vous, au désir d’assurer une vie décente à votre famille. En père soucieux du bien-être de votre enfant, vous serez certainement d’accord pour dire que votre fille a besoin de stabilité, et je crois, monsieur Hayes, que vous n’êtes pas en mesure de lui offrir cette stabilité. Vous comprendrez que je confie donc la garde de cette enfant à sa mère, en vous accordant un droit de visite et d’hébergement durant la moitié des vacances scolaires, si tant est que vous puissiez vous assurer d’être présent à ces périodes. Le but est bien entendu de préserver les liens entre votre fille et vous, c’est pourquoi j’insiste sur la nécessité de vous rendre disponible pour les moments où l’enfant sera sous votre garde. J’espère que nous nous comprenons bien sur ce point.

Il avait prononcé cette dernière phrase avec sévérité, comme si ses propos en apparence anodins comportaient une forme de menace. Sans attendre de réponse, il trempa sa plume dans l’encrier et se mit en devoir d’ajouter quelques mots à ses conclusions, avant d’aborder la question de la pension alimentaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 92
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeVen 24 Juil - 15:47

Derek a l’impression de tomber lorsque la sentence de Thadminus, ou plutôt du juge Yaxley, tombe finalement. Il lui enlève la garde de Karen ? Il ne pourra la voir qu’aux vacances, et encore seulement s’il arrive à se libérer ? Quel manque d’égard pour les impératifs de son métier ! La rage envahit l’esprit du briseur de sorts.

Ah ça, quand on est juge, on peut rentrer tous les soirs à la maison, ça n’est pas un problème ! Comment un type comme Thaddeus Yaxley peut-il comprendre la vie de Derek ? Et dire que Derek a mis tout son ego de côté pour faire le premier pas vers une trêve qui lui aurait permis d’être traité avec justice par le juge.

Bien entendu, on pourrait trouver des arguments pour valider la décision de son interlocuteur, mais de telles pensées rationnelles ne parviennent pas à atteindre l’esprit de l’ancien Gryffondor dans l’immédiat. Il n’est pas toujours évident de faire entendre raison à un homme comme Derek Hayes, et la nouvelle qu’on lui enlève la garde de sa fille suffit à lui faire perdre tout sens de la mesure. Il se lève brusquement, envoyant son fauteuil en arrière.

-Monsieur le juge, bredouille Derek en s’efforçant de maîtriser sa voix tremblante sous l’effet de la colère, sauf votre respect, je ne peux pas accepter ces dispositions sans protester. J’ai voué ces dernières années à gagner le salaire nécessaire au bien-être de ma fille, vous ne pouvez pas m’enlever cela.

Si Derek pouvait réfléchir de manière rationnelle, il réaliserait que cet éclat de rage ne peut en aucun cas jouer en sa faveur, mais aussi mauvaise conseillère que la colère puisse être, elle a été son alliée trop longtemps dans sa jeunesse pour qu’il puisse la congédier d’un revers de main. Au lieu de cela il se dresse de toute sa hauteur, oubliant les agents de sécurité du ministère, oubliant que cette posture est d’autant plus menaçante quand on a une carrure de gardien de Quidditch.

Mais malgré les apparences, il ne viendrait jamais à l’esprit du briseur de sorts de lever la main sur un juge, fut-il un vieil ennemi… n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 48
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeDim 26 Juil - 11:55

C’était tout de même curieux, songeait Thaddeus ; ce Derek Hayes qui avait été sa terreur d’enfant, quelques mois durant, ne lui inspirait plus que dédain et presque compassion. À aucun moment de l’entretien le jeune juge n’avait ressenti la moindre once de peur, pas même lorsque Hayes se leva brusquement en renversant presque son siège. Yaxley termina posément d’écrire les quelques mots qu’il avait commencé à ajouter à un des documents, avant de ramener le fauteuil à sa place d’un coup de baguette.

-Rasseyez-vous, Hayes, ordonna-t-il froidement.

Baguette en main, il demeura quelques instants silencieux, fixant son interlocuteur pour voir s’il s’exécutait. Avait-il le choix, en réalité ? Thaddeus attendit quelques secondes, le temps que Derek se calme ou du moins fasse semblant de se calmer, puis reprit, un peu comme s’il s’adressait à un enfant de cinq ans :


-Essayons de réfléchir, si vous voulez bien, monsieur Hayes. À aucun moment je n’ai mis en doute vos mérites de père nourricier. Vous avez assuré le bien-être matériel de votre fille, et probablement avez-vous tout mis en oeuvre pour assurer également son bien-être moral. Je n’ai aucun reproche à vous faire sur ces points. Cependant, je me dois de penser avant tout à l’enfant. Imaginons que je vous en confie la garde, je dis bien imaginons. Que se passera-t-il si Poudlard doit vous contacter en urgence parce que votre fille est malade et que, malheureusement, ce jour-là, vous êtes en déplacement professionnel en Colombie ou au Cambodge ? Vous comprenez que miss McIntosh, qui exerce une profession sédentaire, offre une plus grande stabilité, hein ? vous comprenez ?

Fais un effort, Hayes, et tu seras d’accord avec moi. On ne peut pas en même temps aller casser la gueule à des dragons gardiens de trésors et veiller à l’éducation d’une jeune fille. Le premier Gryffondor venu doit arriver à comprendre ça. Avec un petit sourire, un infernal petit sourire, Thaddeus reprit :

-Je prends bonne note de votre souhait que votre fille ne manque de rien. Vous serez donc d’accord pour verser chaque mois une pension à sa mère, afin de participer à l’entretien de l’enfant. J’ai demandé à Gringotts un extrait de vos fiches de paie, et il ne semble pertinent de fixer le montant de cette pension à vingt pour cent de votre salaire.

La note était salée, volontairement. Mais Père Courage ne pouvait tout de même pas se plaindre que le juge veuille lui assurer une vie confortable, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 92
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeMar 28 Juil - 8:48

Derek hésite un instant. Il lance un regard à la main de Yaxley qui tient encore sa baguette. Il ne s’agirait pas de prendre un maléfice : le juge n’aurait qu’à prétendre que c’était de la légitime défense, et personne ne remettrait ça en doute. De toute manière, même si les deux hommes se battaient et que Derek l’emportait, il n’aurait aucune chance ensuite d’échapper aux conséquences judiciaires de son acte.

D’autant plus, il faut bien l’avouer, que son interlocuteur lui apparaît plus impartial maintenant. Il admet les mérites de Derek -et le briseur de sorts ne peut s’empêcher de ressentir une bouffée de fierté. Il est un bon père oui, à sa manière certes, moins présent que Garance, mais bon tout de même.

L’argument suivant le laisse un peu dubitatif. Si Garance et lui se partagent la garde équitablement, les chances que Karen tombe malade alors qu’elle est sous sa garde et lui en déplacement sont faibles -et quand bien même, il suffirait à Poudlard de contacter ensuite Garance. Si la situation est urgente au point que Poudlard n’ait pas le temps de contacter les deux parents séparément, c’était aux Aurors ou aux médicomages qu’il fallait s’adresser.

Cependant, le ton raisonnable du juge l’incite à se calmer et Derek entreprend de se rassoir, les jambes encore légèrement tremblantes de la décharge d’adrénaline -mais quand on exerce un métier comme le sien, on est habitué à ce genre de sensation. Mais c’est sans compter le prochain coup du juge qui, pareil à un habile joueur d’échec, semble toujours en avoir un d’avance sur le briseur de sorts.

-V-vingt pourcent ? bredouille Derek, surpris.

La somme est exorbitante. Le salaire du briseur de sorts devrait lui permettre de vivre décemment malgré cela, mais il lui faudra abandonner une partie de son confort jusqu’à sa prochaine promotion. L’idée de devoir verser une somme beaucoup plus importante que ce qui se fait d’habitude à la femme responsable de toute cette situation pourrie, alors même qu’on vient de lui enlever la garde de sa fille unique, lui donne le sentiment intolérable d’avoir subi une injustice cuisante.

Derek bout de colère, et il ne sait pas comment il peut arranger la situation, alors il renoue sans tout à fait le vouloir avec ses vieilles habitudes de l’adolescence, patiemment mises à l’écart et dominées pendant ses années de jeune adulte, puis de jeune parent.

Quelqu’un va devoir payer.

Et ce quelqu’un est juste en face de lui, et paraît un bon exutoire. Bien-sûr, les conséquences tant médicales que juridiques d’une rixe entre deux adultes sont sans commune mesure avec celles d’une bagarre d’adolescents, et ne pourront en rien arranger sa situation, mais dans l’immédiat, tout cela lui paraît très secondaire.

Inconsciemment, Derek abandonne l’idée d’obtenir justice et de se sortir honorablement de l’audience. Il cède de la même manière à la tentation de recourir aux vieilles méthodes. Il ne réfléchit plus.

Alors il se lève à nouveau, indifférent à la baguette du juge, contourne le bureau avec la vivacité d’un fauve et attrape Thadminus par le col, l’obligeant à se lever plus ou moins, avant d’armer son poing. Quand celui-ci va arriver, Yaxley va comprendre sa douleur, Derek s’en fait le serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 48
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeMer 29 Juil - 21:04

Jusque-là, les choses se déroulaient plutôt simplement, et c’était presque décevant. Thaddeus s’était attendu à quelque chose d’un peu plus sportif, et il avait d’ailleurs préparé cette audience comme un athlète prépare une compétition. Et voilà que Hayes, le grand méchant Hayes, se laissait faire en protestant à peine. Ce type était vraiment nul jusqu’au bout. Renverser un fauteuil, c’était vraiment le service minimum. Il venait de se faire retirer la garde de sa gamine, et voilà tout ce qu’il avait en réserve ? Le juge Yaxley observait son vis-à-vis avec une curiosité presque scientifique. Enfant, il avait eu peur de ce grand escogriffe, et la peur échappe à toute rationalité. Désormais, il pouvait se permettre d’analyser le personnage, et de décortiquer sa propre peur de gosse. Ce qui l’effrayait chez Hayes, c’était sa capacité à faire du mal, la puissance de ses poings, sa science de la mandale en somme. Son sens de l’humiliation aussi ; même si Thaddeus lui-même n’y avait pas eu droit, il n’était pas près d’oublier ce moment où il avait trouvé son frère à moitié noyé dans les toilettes de l’école. De fait, le cadet Yaxley avait toujours soigneusement évité de croiser Hayes dans un coin désert, pour ne pas risquer de recevoir le même traitement que son aîné.

Et maintenant ? Maintenant, il n’avait plus peur. C’était lui qui détenait le vrai pouvoir, et toute la violence dont Hayes était capable n’y changerait rien. Mon terrain, mes règles. Tu pouvais me flanquer une rouste, moi je peux briser ta vie. Et lorsque je repense à ce que tu as fait à mon frère, je regrette presque de devoir respecter les limites de la loi. Avec les vingt pour cent du salaire,Thaddeus avait tapé dans la fourchette haute, mais la loi l’autorisait à fixer une pension alimentaire encore plus élevée. Il avait résisté à la tentation, pour ne pas prêter le flanc à la critique. Comment pouvait-on se plaindre de devoir donner un cinquième de son salaire pour son enfant, lorsque les textes prévoyaient jusqu’au tiers ? Nulle mansuétude dans la décision du juge, qui avait simplement jugé plus prudent d’être mesuré dans l’abus de pouvoir. Il confirma paisiblement le chiffre à un Derek balbutiant :


-Oui, monsieur Hayes, vingt pour cent. Compte tenu de vos revenus, c’est une propor…

Il s’interrompit. L’autre contournait le bureau pour le saisir au col, et lui asséner une de ces châtaignes qui avaient fait sa réputation à Poudlard. On a beau ne pas avoir peur, ça n’empêche pas d’avoir mal ; Thaddeus s’effondra, à moitié assommé, la lèvre éclatée. Un instant, il craignit que Hayes ne pousse le vice jusqu’à lui tataner la figure, mais il n’en eut pas le temps ; grâce aux enchantements de sécurité de l’étage, l’agression avait été détectée et deux vigiles entrèrent en trombe dans le bureau. Ils encadrèrent Derek, tandis que Thaddeus essayait péniblement de retrouver ses esprits. Il commença par s’asseoir à côté de son bureau ; la tête lui tournait un peu. Il resta un instant immobile, à contempler les gouttes de sang qui tombaient sur sa chemise. Enfin, il termina de se lever, et lança à l’adresse de Hayes :

-Très bien. Je comprends votre inquiétude. Che chera donc vingt-chinq pour chent. Mechieurs, ajouta-t-il à l’intention des vigiles, vous voudrez bien empêcher chet individu de quitter le bâtiment le temps que je pache dépoger plainte au département de la poliche magique. Che ne devrait pas être long.

Évidemment, cette sortie théâtrale aurait été mieux si le juge avait pu parler normalement, mais il avait l’impression que sa mâchoire avait explosé sous le coup. Néanmoins, en passant devant Derek, il eut un petit sourire narquois (et si douloureux qu’il le regretta presque). C’est peut-être toujours toi qui tapes, mais maintenant, c’est moi qui gagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SORCIER
Derek Hayes
▌ Messages : 92
Humeur :
FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, acacia, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jon Bernthal

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitimeMar 25 Aoû - 10:03

Mais qu’est-ce qui lui a pris ?

Il a cogné un juge !

Il ne se débat pas lorsque les deux vigiles l’empoignent fermement, sous le choc de ce qu’il vient de faire. Et soudain, le nouveau célibataire se retrouve dans un couloir de Poudlard, seul et tremblant de rage et de honte, son bras rougi par un saignement sans gravité serré contre lui tandis que les dernières limaces se traînent sur le sol. Il se souvient bien de ce jour-là, et pas seulement parce que l’humiliation retentissante qu’il a infligée à Tibérius Yaxley a fini par se retourner contre lui.

Car ce jour-là, il a remis en question sa tendance à la colère et à la violence. Pas seulement pour les conséquences que cela peut avoir sur lui -il reste convaincu que le retournement de situation est dû à un éclat temporaire de bravoure de Thadminus, et que Tibérius n’aurait rien pu faire sans cela. Mais pour ce que cela impliquait pour lui. Il s’en était voulu d’avoir eu, un instant, l’envie de frapper le petit môme après lui avoir fait lâché prise. Après ça, en arrière-plan de l'excitation du combat, il avait eu l’impression confuse que chaque bagarre souillait un peu plus son âme.

Parlant de cela, il n’a plus trop le cœur à ridiculiser Thaddeus Yaxley avec un surnom ridicule. Il préférerait se cacher ou partir en courant. Pourquoi pas ? Les vigiles savent sans doute viser avec une baguette mais ils n’ont pas l’air bien costaud, et personne n’est très réactif après un coup de coude, alors il devrait pouvoir se libérer et s’éloigner avant qu’ils ne comprennent ce qui leur arrive.
Il a un maléfice d’Entrave sur le bout de la langue depuis ce fameux jour à Poudlard, c’est peut-être le moment…

Mais c’est le visage de Karen, qui s’imprime sur sa rétine, qui l’arrête avant même qu’il n’envisage sérieusement de mettre son plan à exécution. Il est déjà dans la merde, et jusqu’au cou. Un coup de poing, c’est moins bien vu de la part d’un adulte, encore plus sur un juge. Cette histoire va se terminer au tribunal -comme s’il n’avait pas passé assez de temps dans des dédales juridiques avec le divorce. Mais s’il tâche de fuir, il sera rattrapé et enfermé, ou contraint de vivre comme un clandestin. Il ne verrait plus jamais Karen. Et elle est tout ce qu’il lui reste.

Il lance un regard désemparé à Thaddeus Yaxley, sa lèvre fendue faisant office de triste rappel de son accès de colère. Mais bien-sûr, aucune compassion n’est visible dans les yeux du juge -et comment lui en vouloir ? Un accès de colère l’envahit un instant -le juge a tout fait pour le faire sortir de ses gongs ! Mais sa combativité l’a définitivement abandonné.

-Thadde… Monsieur le juge,
bredouille-t-il, se rappelant au dernier moment qu’il ne peut plus s’adresser à Yaxley comme il l’aurait fait à Poudlard.

Une partie de lui a presque envie de s’excuser. Maigre tentative d’alléger sa peine, ou expression d’un remord sincère ? Un peu des deux, sans doute. Mais il est foutu, quoi qu’il en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Empty
Message#Sujet: Re: FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)   FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

FB : Toute arrivée a son départ (Thaddeus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Arrivée à la demeurre Tohsaka (Topic Hentaï)
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Boa vs. Python (V) [DVDRiP]
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-