AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 122
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeMar 23 Juin - 21:22

Rien de tel qu'un ennemi commun

Dosia ne s'était jamais senti vraiment proche de son oncle Kenneth (ils n'avaient certes aucun sang commun, puisque jusqu'à il y a peu, Kenneth Barjow et Herbert Beurk s'étaient toujours considérés comme des frères, elle l'avait toujours considéré comme un oncle... et plus direct que la plupart de ses autres - nombreux - oncles et tantes qui peuplaient son arbre généalogique au point de presque lui donner mal au crâne). Elle le tolérait dans son entourage, mais elle ne l'appréciait pas outre mesure, et ça ne s'était pas arrangé à mesure que sa pensée s'affirmait et s'éloignait drastiquement de l'idéal promu par la famille Beurk.

Pourtant, c'était bien avec lui qu'elle avait rendez-vous en cet instant, à l'insu de tous les membres de sa famille, à qui elle ne rendait plus le moindre compte depuis un moment déjà. Est-ce que son respect pour Kenneth avait grandi ? Pas forcément. Il restait à ses yeux un homme aux convictions douteuses et au penchant forcément dangereux pour la magie noire. Mais ils avaient un intérêt commun, et celui-ci n'était pas des moindres. Quiconque escomptait, avec autant d'obstination qu'elle, libérer Despina Barjow d'Azkaban et envoyer Orpheus à sa place (de même que de protéger la vie d'Amos, qui était bien davantage encore qu'un dommage collatéral dans toute cette affaire) était forcément un allié précieux, et qu'elle prenait par conséquent très au sérieux.

Dosia savait qu'elle pourrait compter sur Kenneth Barjow. Elle avait eu un peu peur, quand toute l'histoire s'était envenimé et qu'il avait commencé à être évident que son père et son frère seraient capables de tout pour réveiller chez son neveu une magie inexistante, que Kenneth se range à leur opinion. Peut-être qu'il l'aurait fait, au fond, si Despina n'avait pas si drastiquement pris le parti de son fils (en même temps, que pouvait-elle faire d'autre ?) à l'encontre même de son époux. Réfléchir aux tenants et aboutissants, refaire le monde avec des "si" n'intéressait pas Dosia dans tous les cas. Ce que cette dernière voulait, c'était obtenir justice, et ce par tous les moyens possibles. Il était donc grand temps qu'elle ait une discussion avec Kenneth.

Elle l'avait invité dans un café moldu, où elle savait définitivement que ni son père, ni son frère ne foutraient jamais les pieds, pas même sous la menace. Et il finit par arriver.


"Bonjour, merci de t'être déplacé, je n'étais pas sûre que tu viendrais."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Kenneth Barjow
▌ Messages : 111
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeJeu 25 Juin - 10:38





 

Theodosia & Kenneth

“ Rien de tel qu'un ennemi commun ”
D
e tous les Beurk, Dosia a toujours été celle avec qui je me suis le moins entendue, du moins jusque récemment. Je l'ai considéré comme ma nièce, comme un membre à part entière de ma famille, parce que c'était ainsi que j'avais procédé avec tous les Beurk avant qu'ils ne me trahissent le plus cruellement possible. Je n'avais rien contre elle, elle était une gamine intelligente, après tout, et elle l'est toujours, mais difficile de trouver des affinités et de la fierté chez une personne qui s'appliquait à renier tous nos préceptes familiaux. J'ai participé tout naturellement à la déception générale quand l'adolescente devenue jeune femme, à sa sortie de Poudlard, a pris la décision clivante et contrariante de suivre la formation des Aurors, et de tirer un trait pas encore définitif, mais bientôt, sur ses proches et sa famille.

Aujourd'hui, elle est sans doute celle avec qui je suis le plus susceptible de m'entendre. Parce qu'elle est la seule à se ranger de mon côté. Contre l'opinion de ses parents et de ses frères, elle a pris le parti le plus juste. Le mien. Celui de Despina et d'Amos. Elle est Auror, elle a le pouvoir d'inverser la vapeur, de faire jouer la situation en ma faveur. Je ne peux évidemment pas passer à côté de cette possibilité. Quand elle a demandé à ce que nous nous rencontrions, j'ai tout de suite su les motifs de ce rendez-vous. Et je ne pouvais qu'accepter. Nous n'avons pas encore eu de conversation à coeur ouvert sur la question. Il est grand temps. Ne serait-ce que pour éviter que nos manoeuvres respectives ne se contrecarrent. Nous avons tout intérêt à faire oeuvre commune en cet instant.

Elle m'a donné rendez-vous dans un café moldu. Je déteste les endroits du genre, mais il faut ce qu'il faut, et elle a raison d'avoir choisi ce genre d'endroit. Ici, il y aura moins d'oreilles déplaisantes pour venir traîner et empêcher la situation.

-Je pense qu'il est dans notre intérêt à tous les deux d'avoir une conversation,
je lui réponds en lui adressant un sourire engageant. Autant briser la glace. Il va nous falloir être soudé. Ne perdons pas de temps, j'ajoute une fois installé. Dis-moi ce que tu sais.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 122
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeMar 7 Juil - 23:26

Rien de tel qu'un ennemi commun

Dosia hocha la tête avec gravité quand son interlocuteur observa qu'il était dans leur intérêt à tous les deux d'avoir une conversation. C'était une certitude, et ni lui, ni elle, ne pouvaient passer à côté de ce constat : même si c'était presque contre-intuitif pour eux, ils devaient compter l'un sur l'autre, il le fallait, impérativement, parce que s'ils se contentaient de faire les choses dans leurs coins plutôt que de se concerter, ils prenaient le risque de se mettre bêtement des bâtons dans les roues.

Elle ne savait pas où ça les mènerait, sachant que ce qu'ils avaient à leur disposition était encore trop maigre, mais elle restait sûre et certaine de pouvoir faire quelque chose. Forte de ses opinions et de ses certitudes, elle ne relâcherait pas l'attention quoi qu'il advienne. Elle resterait à l'affût, quoi qu'il puisse advenir. Kenneth voulait aller droit au but, et elle en était gré, même si elle craignait fort de le décevoir alors qu'il lui demandait ce qu'elle savait. Car elle ne pouvait pas réellement prétendre qu'elle en savait plus que lui sur la question. Elle avait ses certitudes et elle manquait cruellement de preuves. C'était le problème, depuis le début.


"Sur ce point, je pense que nous en savons malheureusement autant l'un que l'autre. Je suis convaincue de l'innocence de Despina, et je suis certaine qu'Orpheus fait subir le pire à Amos... et je ne parle pas de ce qu'il sera susceptible de lui faire quand il aura dépassé ses onze ans." Dosia marqua une pause. "L'affaire est classée, pour le bureau des Aurors, mais rien n'est perdu pour autant. Je sais que le directeur de la police magique en personne l'a dans le collimateur. Si on peut apporter la preuve de sa maltraitance envers Amos, on pourra remettre en question le sort qui a été réservé à Despina et inverser la tendance, mais je vais avoir besoin de toi. J'imagine que papa a dû se servir allègrement dans les réserves de la boutique pour "aider" Amos... si on pouvait avoir la moindre idée plus précise de ce qu'ils lui ont fait subir, on ferait déjà un grand pas en avant."


Dosia parlait à toute vitesse et en avait bien conscience, mais elle tenait à ne rien oublier, à ne surtout rien omettre. La moindre information était de la plus haute importance, et ils se devaient de réfléchir ensemble à un plan d'action.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Kenneth Barjow
▌ Messages : 111
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeJeu 16 Juil - 10:27





 

Theodosia & Kenneth

“ Rien de tel qu'un ennemi commun ”
J'
aurais voulu que Dosia m'abreuve d'informations que je ne possédais pas encore, d'éléments coup de poing qui feraient toute la différence, mais c'était aller trop vite en besogne, et moi-même j'en ai bien conscience, même s'il n'est pas des plus évident de garder une approche rationnelle d'une situation qui en appelle à tant de considérations hautement personnelles et émotionnelles.

Je dois me focaliser sur ce qui importe quoi qu'il en soit, et ce qu'il importe, c'est que Theodosia devient pour moi une alliée supplémentaire, et le fait qu'elle porte le nom de l'ennemi joue clairement en ma faveur (en espérant tout de même que cela ne se retourne pas contre moi d'un façon ou d'une autre, mais je ne le pense pas, la rage et la haine de Dosia sont bien réels). Avant le sort de mon petit-fils, c'est définitivement celui de ma fille qui me concerne le plus. Elle est innocente, et ce que je souhaite avant toute chose, c'est qu'elle sorte de prison. Dosia peut m'y aider, c'est tout ce que je retiens.

-J'y ai déjà pensé,
je réponds, au fond déçu que les éléments à la portée de Dosia ne soient pas différents de ceux que je possède moi-même. J'ai épluché notre inventaire en long, en large et en travers, il est malin, il n'a laissé aucun indice. Et je pense qu'il a bénéficié par ailleurs de l'assistance de notre nouvel employé. Ou en tout cas je n'en serais pas surpris.

Pour moi, Jedusor et Herbert sont de connivence, j'en suis de plus en plus certain, il permet à mon ancien ami de s'en sortir blanc comme neige, mais je ne laisserais certainement pas cette situation durer beaucoup plus longtemps.

-Enfin, un regard extérieur ne serait pas du luxe. Je peux te donner accès à nos dossiers administratifs et comptables. Tu y trouveras peut-être quelque chose qui m'a échappé.

C'est un constat que je n'aime pas faire, car je n'apprécie pas d'admettre que quoi que ce soit ait pu échapper à ma vigilance, mais une situation comme celle-ci mérite que l'on mette son ego de côté.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 122
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeSam 25 Juil - 18:23

Rien de tel qu'un ennemi commun

Dosia se doutait, à la réaction de Kenneth, que ce dernier avait espéré de sa part des informations plus cruciales, et plus croustillantes également. Malheureusement, elle n'était pas capable de lui donner davantage d'informations. C'était une chose à laquelle il allait falloir qu'ils travaillent sérieusement, et le plus scrupuleusement du monde, c'était pour cette raison qu'il était préférable qu'ils y travaillent ensemble, dès les débuts de ce processus, même s'il était frustrant, pour l'un comme pour l'autre de ne pas être beaucoup plus avancés. Ils seraient, de fait, bien plus efficaces.

Kenneth avait eu la même intuition qu'elle, mais apparemment, cela ne l'avait malheureusement mené nulle part. Dosia aurait voulu entendre autre chose, mais elle n'était pas surprise. Son père était malin, et elle était bien placée pour le savoir. Ce n'était pas pour rien si la police magique n'avait jamais fait fermer Barjow & Beurk, même si certaines preuves devaient sembler flagrantes et au-delà des petits arrangements qui pouvaient exister entre le bureau des Aurors et ce commerce peu scrupuleux, afin de se rancarder sur sa clientèle.

Malgré tout, Kenneth soulevait un point intéressant, alors qu'il affirmait qu'Herbert avait sûrement bénéficié de l'aide de son nouvel employé. Elle en avait entendu parler, oui. Elle avait été surprise, d'abord, d'entendre qu'ils avaient engagé un jeune apprenti... puis ça avait fait sens. Aucun de leurs enfants ne prendrait la relève, il fallait donc prendre la relève.


"Je veux bien, oui, même si je suis convaincu que tu n'auras rien laissé t'échapper."
Elle marqua une pause. "Qu'est-ce que tu penses de votre nouvel employé ? Tu crois qu'il serait possible de le cuisiner ? Peut-être qu'on peut le ranger de notre côté ?"

Il était jeune, de ce qu'elle savait, donc peut-être impressionnable (de toute évidence, elle ne savait pas du tout à qui elle avait affaire). S'ils pouvaient l'inciter à jouer les infiltrés pour eux, peut-être qu'ils réussiraient à gagner du terrain, va savoir ? Elle l'espérait, en tout cas. Ils avaient besoin d'aborder les choses sous un nouvel angle, essayer de négocier la situation d'une façon différente. Et elle pensait bel et bien qu'ils tenaient quelque chose. Une chose qu'elle n'avait pas envisagée jusqu'alors.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Kenneth Barjow
▌ Messages : 111
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeMer 26 Aoû - 15:27





 

Theodosia & Kenneth

“ Rien de tel qu'un ennemi commun ”
J
e hoche la tête, convaincu moi aussi que rien ne m'aura échappé quand Theodosia suggère que c'est le cas. J'en suis tout autant convaincu, mais je sais bien, malgré tout, que personne n'est à l'abri de l'erreur. En temps normal, je défends quiconque de ne serait-ce suggérer que je puisse être capable de la moindre intelligence, mais la situation n'est pas normale, elle exige de moi, de nous, que nous l'appréhendions de façon très différente. En l'occurrence, je ne peux me passer de l'opinion de Theodosia alors que je sais qu'elle poursuit les mêmes objectifs que moi, ce serait d'une absurdité innommable.

Je ne suis pas stupide, d'autant que tous ces bouleversements, qui m'impactent émotionnellement, peuvent avoir raison de mon jugement. Je ne veux pas croire que ce puisse être possible, mais il faut bien que je me confronte à cela. Une partie de moi n'est plus à sa place depuis que ma fille est en prison. Tout rentrera dans l'ordre quand on finira par l'en sortir. C'est indispensable.

Kenneth m'interroge sur notre nouvel employé, l'acteur imprévu (et imprévisible) de toute cette histoire. A-t-il choisi son camp dans ces conflits familiaux. Il semble s'en distancier autant que faire se peut, ce qui ne veut pas dire qu'il n'a rien à voir dans tout cela, ou du moins qu'il n'a pas un rôle, passé, présent ou futur, à jouer dans tout cela.

-C'est un gamin intelligent, trop intelligent pour le poste qu'il occupe. Il fait du bon boulot, mais... je ne lui ferais pas confiance. Si tu veux l'interroger, méfie-toi de tout ce qu'il pourra te dire, je ne suis pas convaincu qu'il soit complètement fiable.


Encore aujourd'hui, et même si cela fait un moment que Tom Jedusor bosse pour nous, je ne saurais toujours pas dire précisément ce qu'il faut penser de lui. Je pense juste qu'il vaut mieux ne pas trop se fier à lui, même si l'avoir de notre côté serait un luxe très plaisant. Surtout qu'Herbert doit s'imaginer l'avoir dans la poche. Mais il y a encore pas mal de choses que je dois apprendre concernant ce gamin.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 122
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeDim 30 Aoû - 23:10

Rien de tel qu'un ennemi commun
Apparemment, Kenneth n'avait pas le nouvel employé de Barjow & Beurk à la bonne. Dosia n'en tirerait pas malgré tout de conclusions trop hâtives. Elle avait beau apprécier que Kenneth soit de son côté dans tout cela, elle ne doutait pas que sa rancoeur envers son collaborateur et ancien meilleur ami devait avoir le don d'obscurcir son jugement. Si elle voulait vraiment se faire une opinion au sujet de ce Tom Jedusor, le plus simple serait encore d'aller lui parler directement et de voir ce qu'elle pourrait bien en retirer.

Kenneth le qualifia d'intelligent, et Dosia était bien placée pour savoir que "intelligent" n'était pas toujours un compliment, en fonction des circonstances. Des personnes qu'elle était capable de qualifier d'intelligentes et qui pourtant étaient redoutables et dangereuses à cause de cette même intelligence, elle en avait vu défiler beaucoup dans son métier. C'était ce qui qualifiait les psychopathes les plus durs à cuire qu'elle avait envoyés derrière les barreaux. Alors être intelligent dans ces circonstances, ce n'était pas un compliment, non... D'autant qu'un jeune homme présumément intelligent qui faisait sciemment le choix de travailler dans une boutique spécialisée dans la magie noire, ce n'était pas forcément en sa faveur.


"Je vois..."
, répondit Dosia avec autant de prudence que possible, car elle ne voulait pas trop s'avancer, elle préférait récolter ses propres éléments avant d'en tirer des conclusions trop hâtives. C'était aussi inhérent à son corps de métier que de réfléchir posément à vérifier et revérifier ses sources. Surtout quand elle était bien trop impliquée émotionnellement pour porter un jugement digne de ce nom sur la situation. "J'en déduis que c'est mon père qui l'a engagé et non toi", ajouta Dosia avant tout pour savoir si son interlocuteur allait devoir faire face ou non à l'une ou l'autre contradiction d'usage. "C'était avant ou après que Despina soit envoyée à Azkaban ?"

Le ton était très professionnel et donc peut-être un peu indélicat, mais Dosia avait besoin de cela pour traiter comme il se doit du sujet qui les concernait sans perdre complètement ses moyens. Elle était forcément impliquée émotionnellement... Alors elle préférait encore se montrer aussi distante que possible afin de ne pas tout simplement faire n'importe quoi. Et même si elle ne s'orientait peut-être pas dans la bonne direction, elle devait tout tenter malgré tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Kenneth Barjow
▌ Messages : 111
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeVen 11 Sep - 15:28





 

Theodosia & Kenneth

“ Rien de tel qu'un ennemi commun ”
J
e confirme d'un nouvel hochement de tête ce que Theodosia a parfaitement compris sans avoir besoin d'épiloguer sur la question. C'est Herbert qui a décidé qu'il avait mieux à faire que de s'occuper à plein temps de la boutique (peut-être parce qu'il est trop occupé à aider son fils à torturer son petit-fils... je n'en serais pas vraiment étonné, pour tout dire, et ça coïncide plutôt en termes de dates), et c'est lui qui a décidé d'embaucher le petit parvenu.

Sur le moment, je n'y ai pas vu d'inconvénients, surtout que le gamin et persuasif et efficace. Il est parvenu à nous dénicher des clients que nous avions eu nous-mêmes bien des difficultés à convaincre. Il passe bien auprès de la clientèle, avec son petit numéro de charme. Mais c'est un manipulateur, ça se voit dans la manière dont il travaille, et ça se sent dans nos conversations.

Je me méfie de lui, surtout que je pense que si la balance doit pencher d'un côté, ce ne sera pas en ma faveur si Tom Jedusor doit décider qu'il est temps pour lui de prendre parti entre Barjow et Beurk, même si pour le moment, il donne l'air de ne pas s'en soucier le moins du monde, peut-être parce que c'est effectivement le cas. Il semble toujours avoir à l'esprit de plus hautes considérations, ce qui ne m'aide là encore pas à apprécier son caractère... Ces considérations qu'il prétend avoir ne peuvent bien sûr être que du vent, rien d'autre. Dosia m'interroge, presque trop procédurière pour les circonstances, mais ça me va. C'est à l'Auror que je m'adresse, pas à la fille de mon collaborateur. Et c'est sur l'Auror que je veux compter.

-Avant... Mais peu de temps auparavant, pour tout dire... Je doute fort qu'il soit mêlé à tout ça, mais je ne serais pas étonné, par contre, qu'Herbert ait espéré se servir de lui pour couvrir ses arrières par certains aspects, en l'engageant.


Puisqu'il n'a pas attendu que Despina soit enfermée pour prêter main forte à Orpheus concernant Amos. Tout cela, je ne le réalise que maintenant et bien trop tard, mais l'avantage, c'est que les pièces du puzzle sont toujours là. Même si j'envisage tardivement de les rassembler, ce qui compte, c'est de le faire tout compte fait.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 122
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeDim 13 Sep - 19:26

Rien de tel qu'un ennemi commun
Dosia ne pensait pas que le sujet dériverait de la sorte, et elle ne savait pas trop encore si ils digressaient, peut-être qu'ils étaient sur la mauvaise voie, mais en abordant le sujet Tom Jedusor, ils poursuivaient une piste qu'elle n'avait pas encore songé à explorer, et c'était un sujet dont elle devait clairement se saisir. Herbert avait bel et bien engagé Tom Jedusor, pas Kenneth, et même si les concordances de temps n'étaient que pure coincidence, il y avait peut-être plus à creuser qu'il n'y paraissait.

Elle se devait, dans tous les cas, d'examiner le moindre détail, et celui-ci paraissait prometteur. Et Dosia se fiait complètement à l'opinion de Kenneth sur la question. Et elle sentait qu'il se posait à présente des questions qui ne lui étaient pas venues à l'esprit jusqu'alors. Et c'était bien le but de ce genre de brainstormings, justement : de les pousser à s'interroger sur ce qui n'avait pas encore été questionné, jusqu'à se saisir de ce point de rupture qui définitivement leur permettrait d'aller au-devant de ce drame familial qui se jouait en tant d'actes que Dosia elle-même avait tendance à perdre le fil quelques fois, et elle se disait qu'elle était peut-être plus d'une fois passée à côté de l'élément-clé par excellence qui aurait le mérite de tout dénouer.


"Couvrir ses arrières de quelle manière, exactement ?"
l'interrogea de nouveau Dosia, qui ne réussissait toujours pas à se défaire de son ton trop professionnel, quand bien même elle était en présence d'un homme qui la connaissait depuis qu'elle était haute comme trois pommes, quand bien même elle n'était pas en fonction, puisque même si elle faisait ce qu'elle voulait de son temps libre, elle n'avait normalement absolument rien à faire là et ne devrait pas prendre à bras le corps cette affaire qui devait techniquement échapper à sa vigilance et à ses directives.

Elle se doutait de ce qui était possible, mais elle n'avait jamais mis le nez aussi assiduement dans les affaires de la boutique familiale que ces derniers temps, et elle savait qu'il lui restait encore pas mal de choses à découvrir... et qui la convaincraient sans doute qu'elle avait sérieusement bien fait de se détacher de cette famille de fous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Kenneth Barjow
▌ Messages : 111
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeVen 2 Oct - 10:19





 

Theodosia & Kenneth

“ Rien de tel qu'un ennemi commun ”
J'
ignore si nous touchons à quelque chose ou non, si cette conversation nous mènera où que ce soit, mais ce que je sais à coup sûr, c'est que ça me fait, dans tous les cas, le plus grand bien que de parler de tout ça. J'ai le sentiment que tout est plus limpide, que mes idées sont plus claires, et ça me fait du bien. J'avais vraiment besoin d'en parler, et d'articuler en mots ces quelques détails qui quand ils ne sont formulés qu'en pensées n'ont pas autant de force ou d'impact. N'allons pas jusqu'à dire que je suis complètement sûr de moi et de ce que j'avance, mais ce dont je suis certain, du moins, c'est que je progresse vraiment vers quelque chose de différent des considérations que j'avais eues jusque-là.

Avant ma conversation avec Dosia, je n'aurais par exemple pas envisagé de réfléchir à l'implication du jeune Jedusor dans cette affaire. Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis à présent totalement sûr de moi, mais j'y vois tout du moins beaucoup plus clair, et c'est quelque chose qui me fait véritablement du bien. Je réalise que ce contact si difficile autrefois avec Theodosia devient à présent lucide. Comme quoi, rien de mieux qu'un véritable drame familial pour renforcer des liens distendus de longue date... et briser d'autres liens qui étaient au final plus fragiles que tout ce qu'on avait bien pu s'imaginer avant cela.

-Il est de plus en plus absent de la boutique, il n'est pas rare que le gamin soit laissé seul aux commandes. Herbert lui a même confié certains de nos plus gros clients. Ce n'est pas une mauvaise stratégie, Tom est un garçon persuasif, mais il se met de plus en plus à distance de la boutique. Je suppose qu'il en profite pour mener ses propres recherches en parallèle.


Et cela devient si évident que je m'en veux de n'avoir rien soupçonné. Pourtant, ça tombe sous le sens à plus d'un titre. On peut invoquer nos grands âges, mais jusque-là, Herbert n'avait pas semblé si pressé de prendre un employé. Et tout à coup, voilà que Jedusor nous tombe dans le bec. Oui, c'est bien possible que le but, déjà à l'époque, ait été de couvrir ses arrières.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 122
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeMar 13 Oct - 21:39

Rien de tel qu'un ennemi commun

Dosia écouta avec attention la réponse de Kenneth. Il sentait que tout comme elle, il mettait soudainement le doigt sur un point qui se révélait important mais qui leur avait échappé à tous les deux jusqu'ici. Maintenant, il fallait savoir en faire quelque chose de consistant, et leurs deux cerveaux ne seraient sans doute pas de trop pour réfléchir aussi posément que possible à cette situation qui présentait de nouveaux aspects à chaque jour qui passait, quelques uns très favorables, d'autres particulièrement déplorables et chaotiques, malheureusement.

Ainsi, Dosia apprit que son père s'absentait de plus en plus de la boutique. Les choses changeaient, définitivement : à une époque, il aurait été tout bonnement impensable qu'Herbert Beurk ne laisse les clés de sa boutique à qui que ce soit, certainement pas en l'absence de Kenneth, en tout cas. Que faisait-il quand il n'était pas chez Barjow & Beurk ? Peut-être ses activités n'avaient-elles absolument rien à voir avec Orpheus et Amos, mais il allait falloir, dans tous les cas, que l'Auror en ait le coeur net... Un petit exercice de filature, même s'il devait se révéler relativement illégal, ne serait pas forcément du luxe en la circonstance, elle en était à peu près sûre.

Donc non seulement son père laissait ce jeune Jedusor aux commandes de la boutique, mais en plus du reste, le jeune homme avait récupéré certains de leurs plus gros clients... Pour un gamin d'à peine vingt ans, ça tenait presque du prodige que d'avoir acquis un tel degré de confiance de la part de son père... Et plus elle y pensait, plus elle se disait que, définitivement, ce jeune homme pouvait ne pas avoir été engagé par ailleurs. Et dans ce cas, c'était un mystère qu'il fallait qu'elle perce à tout prix.


"Est-ce que tu as une idée de son emploi du temps ? Je pourrais le suivre discrètement et essayer de déterminer ce qu'il fait de tout le temps libre qu'il s'accorde"
, suggéra Dosia.

Elle savait ne pas être dans la franche légalité en faisant cette suggestion... elle ne l'était pas en enquêtant sur son frère dans tous les cas, cela dit, alors elle n'était plus vraiment à ça près. Et il lui suffisait de penser à Amos et à Despina, aux vies misérables qu'ils menaient pour oublier tout scrupule. Aux grands maux les grands remèdes, c'était l'expression. Et ça ne venait pas de nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Kenneth Barjow
▌ Messages : 111
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeSam 17 Oct - 17:40





 

Theodosia & Kenneth

“ Rien de tel qu'un ennemi commun ”
J
e préfère ne pas trop m'avancer, mais j'ai le sentiment que nous touchons du doigt quelque chose. Quelque chose de fragile, à laquelle nous ne saurions donner une définition stricte encore, mais en tout cas quelque chose de vraiment important. Et ce quelque chose, nous nous devons de le creuser jusqu'à parvenir à donner un sens entier et certain à une situation qui en manque encore, et qui met en danger la personne à laquelle je tiens le plus au monde et que je dois de sauver quoi qu'il m'en coûte. Je lui ai promis de la sortir de là quitte à me sacrifier pour elle et je le ferai. Mais il y a peut-être un autre moyen, un moyen que nous n'avions pas encore envisagé, et il est à présent temps.

Theodosia propose de se servir de son emploi du temps pour le pister en toute discrétion. Je me doute qu'elle n'est pas du tout autorisée par le bureau des Aurors à faire ça. Je devine qu'elle pourrait même avoir de gros ennuis si l'on apprenait son projet de filature, et en toute honnêteté, ça me met en confiance, si elle aussi est prête à tant de sacrifices, quitte à même mettre sa carrière en péril, je sais que je peux lui faire confiance et croire en elle.

Même si ça n'a pas toujours été le cas, à l'heure actuelle, nous sommes dans le même camp, tous les deux. Et en conjuguant nos compétences respectives, je pense que nous devrions parvenir à nos fins. Avec difficulté certes, mais pas tant que ça, au final. En tout cas, elle a raison, il est grand temps que nous mettions le nez plus en détails dans les affaires de mon ancien collègue et que nous déterminions de quoi il retourne. J'ai quelques hypothèses sur la question, mais j'aimerais en avoir la confirmation, c'est certain.

-Si tu me laisses une ou deux semaines, je devrais pouvoir t'adresser un emploi du temps détaillé... Je pense effectivement que c'est une bonne idée. Et je suppose qu'il n'est pas nécessaire de te demander d'être prudente.


Je ne le dis pas tant pour elle que pour les répercussions que ça pourrait avoir sur moi, mais je ne m'autoriserais pas à le dire à voix haute, bien sûr.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 122
Humeur :
Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitimeMer 21 Oct - 22:19

Rien de tel qu'un ennemi commun
Leur petite machination prenait doucement forme, pour le plus grand plaisir de Dosia qui avait le sentiment de voir enfin le bout du tunnel. Oh, il était encore très lointain, à part une vague lueur à l'horizon, et rien ne garantissait encore qu'il ne s'agisse pas juste d'une pure illusion, mais ça valait mieux que tout ce qu'elle s'autorisait à ressentir et espérer ces temps derniers.

Elle avait la nette impression de toucher du doigt quelque chose de concret, de tangible, qui s'illustrait par une piste que jusqu'alors personne n'avait songé à explorer. Elle allait peut-être être vivement déçue, elle allait peut-être finalement réaliser que tout ceci était vain, mais en attendant, elle avait un nouvel objectif, et c'était à l'heure où elle le découvrait qu'elle réalisait, par la même occasion, à quel point elle en avait eu besoin, et combien c'était important pour elle.

Avec l'emploi du temps détaillé d'Herbert Beurk, ils allaient définitivement pouvoir progresser dans la bonne direction tous les deux, et c'était définitivement ce qu'elle espérait. Peut-être pour rien. Mais aussi, peut-être, pour quelque chose, et quelque chose de véritablement important, voire crucial. Une à deux semaines, c'était long, mais Dosia comprenait parfaitement que c'était le temps qu'il fallait à son interlocuteur pour rassembler tous les éléments qui les aideraient à une meilleure appréhension de la situation, sans mauvaise surprise - ou en tout cas il fallait l'espérer.


"Non, ce n'est pas nécessaire"
, répondit Dosia avec un sourire entendu quand Kenneth l'exhorta à la prudence.

Elle savait les risques qu'elle encourrait, elle n'avait pas la moindre envie que l'on découvre ses manigances, même si c'était peut-être peine perdue. Elle serait prudente, elle s'y engageait autant pour elle-même et sa carrière qui pourrait s'en trouver compromise que pour Kenneth, en qui elle avait trouvé un allié aussi inattendu qu'inestimable, ou encore pour Despina et Amos, de qui dépendrait aussi leur soin du détail et de la discrétion.


"Je te remercie vraiment, Kenneth, tu m'as beaucoup aidée." Elle lui adressa un nouveau sourire. "Je te laisse, contacte-moi dès que tu as du nouveau, d'accord ?"

Ils avaient fait le tour de la question pour le moment, mais elle ne doutait pas qu'ils se reverraient très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Empty
Message#Sujet: Re: Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)   Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien de tel qu'un ennemi commun (pv Kenneth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-