AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -31%
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 ...
Voir le deal
2199 €

Partagez | 
 

 Le début de la fin // FT. Albus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CRACMOL
Argus Rusard
▌ Messages : 121
Humeur :
Le début de la fin // FT. Albus Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le début de la fin // FT. Albus Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Henry Hopper

Le début de la fin // FT. Albus Empty
Message#Sujet: Le début de la fin // FT. Albus   Le début de la fin // FT. Albus Icon_minitimeVen 31 Juil - 14:34




Le début de la fin
Ft. Argus & Dumbledore

Cela va faire plus d'un an que j'occupe ce poste stupide et dégradant, sans conteste mon record personnel, à moi qui suis généralement habitué à être viré de mon boulot, quel qu'il soit, après quelques mois seulement, la faute à mon sale caractère, il paraît, mais à mon avis, mon statut de sang n'y est pas pour rien non plus, sauf que ça personne ne le dira jamais à voix haute. En attendant, donc, à la poste sorcière, ils ont visiblement pas envie de s'embarrasser à me retrouver un remplaçant, parce que malgré un ou deux esclandres, quelques incidents (et par quelques je veux dire plusieurs dizaines), ils ont décidé de me garder.

Tant mieux, au moins j'arrive à joindre les deux bouts et je ne suis pas complètement en galère à chaque fin de mois. Cela fait un bail que je n'ai plus payé mon loyer en retard, et dans ma petite vie minable, ça fait une sacrée différence, faut le savoir. Donc ça, c'est bien. Mais ma vie n'en est pas moins minable pour autant. Elle est même toujours aussi foncièrement pathétique.

Parce que je déteste mon boulot, vous n'imaginez même pas à quel point. Je déteste mon petit appartement minable... si on peut appeler ça un appartement, puisque c'est un grenier vaguement aménagé et pas du tout isolé que me sous-loue une petite vieille de Pré-au-Lard. Et évidemment, cerise sur le gâteau. Je me déteste. Encore plus dernièrement.

Depuis notre petit séjour "amical", j'évite Arabella comme la peste. Quand elle frappe à ma porte, je fais mine d'être sorti, je réponds pas à ses courriers, je fais le mort. Mort je le suis. De honte. Je ne veux plus jamais lui parler. Je suis beaucoup trop bête. C'est sûrement pas plus mal. Elle me rend bête. Alors bon.

Bref, c'est une journée de travail comme les autres, calme au moins parce que pas de sortie des petits crétins de Poudlard qui eux ont eu le droit d'étudier la magie, et qui me les brisent quand ils débarquent en masse. J'attends que les heures passent, attablé au comptoir. J'ai le nez plongé dans la Gazette quand quelqu'un rentre. Je ne lève pas le nez tout de suite en prenant la parole d'un ton mécanique et pas du tout accueillant.

-C'est pour...
Je lève le nez et reconnaît immédiatement l'homme qui me fait face. Même moi qui fait mine de ne pas être impressionnable, eh bien il m'impressionne quand même : Albus Dumbledore. ... quoi ?

:copyright: Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Albus Dumbledore
▌ Messages : 286
Humeur :
Le début de la fin // FT. Albus Left_bar_bleue70 / 10070 / 100Le début de la fin // FT. Albus Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Le début de la fin // FT. Albus Empty
Message#Sujet: Re: Le début de la fin // FT. Albus   Le début de la fin // FT. Albus Icon_minitimeDim 2 Aoû - 9:40


Le début de la fin
Avec Argus Rusard

On ne pouvait pas aider tout le monde. Albus le savait pertinemment et le regrettait bien souvent. Il voudrait être capable de tendre sa main à quiconque en éprouverait la nécessité. Mais surtout, il voudrait que ceux à qui il tendait la main ne la rejettent pas et sachent abonder dans son sens, qui était le bon,bien sûr. Albus avait trop souvent assisté au déclin de l'humain, tout comme il avait fait face à ses propres failles, à son propres déclin, pour être insensible aux sorts gâchés. Il n'avait pas la prétention de penser pouvoir sauver tout le monde, mais il avait du moins la prétention d'en caresser l'ambition, en commençant, solution de facilité, par ceux qui seraient les plus simples à convaincre.

Le sort du jeune Argus Rusard, un jeune cracmol qui vivait désespérément mal sa condition de non-magique, l'intriguait et l'intéressait beaucoup en ce sens. Il ressentait, intuitivement, profondément, que le jeune homme avait besoin de guidance. Il n'avait pas forcément estimé devoir être celui qui la lui apporterait, mais personne ne semblait vouloir se dévouer. Et en attendant, eh bien, le jeune homme se gâchait, irrémédiablement.

A l'heure où s'imposait à lui une équipe contestable, à l'heure où le remplacement de Carlotta Pinkstone par l'abject Orpheus Beurk laisserait presque place à un laisser aller de sa part, il choisit d'inverser la vapeur. Montgomery Beresford était un excellent concierge, mais il approchait lentement mais sûrement de la retraite. Après avoir longuement discuté avec lui, ils avaient tous les deux convenu du fait qu'il n'aurait rien contre le fait d'avoir un assistant à son côté pour l'aider et se partager la tâche. Et pour le former, également, avant que Montgomery ne choisisse de s'accorder une pause qu'il aura dès lors amplement mérité.

Alors Albus avait pris la décision d'aller trouver Argus Rusard, au bureau de poste où il travaillait toujours, afin de le convaincre d'accepter ce nouveau poste au sein duquel il s'épanouirait sans doute bien plus, en tout cas Albus y comptait pour sa part.


"Bonjour Argus. Je voudrais discuter un peu avec toi, j'ai quelque chose à te proposer. Tu as un moment ?"
proposa-t-il en dardant son interlocuteur de ses yeux bleus électriques.
Code bye  Joy

_________________
Albus Dumbledore

« Ce ne sont pas nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes,ce sont nos choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Argus Rusard
▌ Messages : 121
Humeur :
Le début de la fin // FT. Albus Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le début de la fin // FT. Albus Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Henry Hopper

Le début de la fin // FT. Albus Empty
Message#Sujet: Re: Le début de la fin // FT. Albus   Le début de la fin // FT. Albus Icon_minitimeMer 5 Aoû - 16:41




Le début de la fin
Ft. Argus & Dumbledore


Je me sens franchement mal à l'aise à cette seconde. Je souffre de ce sentiment ambivalent, difficile à accepter, mais qui me frappe clairement, là, maintenant. J'ai toujours voulu attirer l'attention sur moi, dans le bon sens du terme, parce que je veux être un sorcier digne de ce nom, je veux réussir où tous les autres ont échoué jusqu'alors, je veux prouve qu'un cracmol duquel on n'attendait plus rien est capable de plus que ce qu'on aurait bien pu s'imaginer. J'ai des ambitions de la taille d'une planète, surtout parce que je veux rendre la monnaie de leur pièce à tous ceux qui m'ont fait souffrir, et ça fait un paquet de monde, c'est moi qui vous le dit. Oui, j'ai envie d'attirer l'attention sur moi, mais quand le sorcier le plus puissant de Grande-Bretagne, si ce n'est du monde, me regarde droit dans les yeux et m'interroge, j'ai envie de disparaître profondément dans le sol, de me noyer dans les tréfonds de la terre, pour qu'il me foute la paix et que je puisse reprendre le cours de ma vie (ma vie minable, je sais bien, mais ça reste ma vie malgré tout, même si c'est une vie complètement nulle).

Mais il reste là, et je comprends qu'il n'est pas là pour rechercher ou envoyer un courrier. Il est là parce qu'il veut me parler, à moi, tout de suite. Quelque part, j'ai envie de lui rétorquer qu'il s'y prend un peu tard. J'ai rêvé, moi, qu'un professeur venu de Poudlard (ou le directeur tant qu'à faire) vienne me trouver et me donne ma chance d'apprendre la magie, mais j'ai manqué le coche. Pas de lettres pour l'école de magie. Rien, que dalle, nada. Un bordel de vide absolu. Ecoeurant. Mais oui, je réplique rien, parce que face aux personnes les plus puissantes, je reste un lâche et un planqué.

-J'ai l'air débordé, peut-être ?


Presque instantanément, je me gifle mentalement pour lui avoir parlé comme à n'importe qui... Mais bon, le mal est fait.

-C'est à quel sujet ?


Je vais pas non plus l'envoyer balader, je veux savoir ce qu'il me veut... mais bon.

:copyright: Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le début de la fin // FT. Albus Empty
Message#Sujet: Re: Le début de la fin // FT. Albus   Le début de la fin // FT. Albus Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début de la fin // FT. Albus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: La Poste
-