AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au nom de la vérité (Despina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 20:24

Au nom de la vérité

Elle n’aimait pas se retrouver ici. Ce n’était pas la première fois ni la dernière fois que ça arriverait, mais le déplaisir était toujours le même. Elle détestait cet endroit pour des milliers de raisons. Il y avait évidemment les plus évidentes. Il n’y avait rien de franchement réjouissant dans le fait de se rendre dans n’importe quelle prison, mais encore moins quand celle-ci était gardée par des créatures affamées d’âmes, qui vous en faisaient voir de toutes les couleurs. Mais dans son cas, il y avait aussi tout le reste. La prison était intrinsèquement lié à l’histoire de sa famille. C’était elle qui avait injustement enfermé sa belle-sœur entre ses murs, c’était elle qui devrait abriter l’aîné de ses frères à la place. C’était elle, enfin, qui privait progressivement son frère de sa santé mentale, au point qu’il se ressemble de moins en moins à chaque fois qu’ils se voyaient.

D’ailleurs, la jeune femme s’était arrangée pour ne pas avoir affaire à son frère. Elle ne se sentait pas capable de faire face à Aristide, encore moins après l’épisode de Noël, qui lui avait cruellement fait prendre conscience de l’étendue des dégâts. Elle en était passé par son supérieur, un type conciliant, ami de Christopher et ancien Warden, qui accepta sans difficulté de l’exaucer. L’homme ne semblait pas être un grand fan de ses deux frères. Ça aidait sûrement. Elle n’eut pas besoin d’avancer beaucoup d’arguments pour qu’il lui accorde un tête-à-tête avec Despina. D’autant qu’il semblait s’être pris d’affection pour cette dernière. Tout ce qui était susceptible de la tirer de son enfer était bon à prendre.

On leur avait ménagé une pièce isolée où elles pourraient discuter posément. Ce n’était pas le grand confort, rien n’était confortable à Azkaban, mais elles feraient avec. Elles n’avaient pas beaucoup de temps également. Ce genre de rendez-vous étaient forcément limités dans le temps. Mais au moins, elles pourraient réfléchir à un plan d’action. Dosia, plus que jamais déterminée à sortir sa belle-sœur de prison ne passerait à côté d’aucune information, susceptible de changer la donne.

Despina installée face à elle, Dosia l’observa avec une immense compassion. Elle avait beaucoup changé physiquement. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Ça lui fendait le cœur de la voir dans cet état. Mais ça ne durerait pas, c’était la promesse qu’elle se faisait.


"Bonsoir Despina. Tu tiens le coup ?"

Pas d’entrée en matière trop brutale, tant qu’à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeMer 19 Aoû - 11:34


C'était Diggory qui lui avait appris la nouvelle, elle allait pouvoir quitter sa cellule, juste quelques minutes, le temps d'une conversation en tête-à-tête avec sa belle-sœur. Elle le savait, Diggory n'accordait pas de telles largesses à tout le monde, elle était une privilégiée. Elle était une privilégiée, parce qu'il était sans doute trop intéressé par elle, un intérêt qu'elle comptait bien entretenir si cela pouvait lui permettre de se dégourdir les jambes, ne serait-ce qu'un peu, et de changer d'air.

Changer d'air, c'était vite dit, ceci étant. Car elle quittait certes sa cellule, mais certainement pas la prison, il ne fallait pas exagérer. C'était toujours le même froid glacial ambiant et les mêmes murs de pierre. Mais quand on avait passé des mois dans la même ridicule petite cage exiguë, un petit aller vers une salle d'entretien sobrissime passait pour un voyage de rêve sous les Tropiques.

Elle était donc plutôt bien disposée à retrouver Theodosia, à plus forte raison qu'elle était l'un des rares espoirs qu'il lui restait. Amos approchait de ses onze ans, le temps était compté, et sa survie importait bien plus à Despina que son destin à cet endroit, un destin qui promettait d'être bien morne et déplaisant.

Theodosia était l'exception qui confirmait la règle. Despina détestait profondément quiconque portait le nom de Beurk... Mais Dosia était une seconde exception, au même titre qu'Amos, et pour des raisons équivalentes. A ses yeux, ils n'appartenaient plus vraiment à la famille Beurk, au mieux ils le prétendaient, et c'était tout. Dosia était devenue le mouton noire de sa famille, et Despina lui en était terriblement reconnaissante. D'autant que Dosia était une Auror. Elle avait le pouvoir de faire une différence.

Despina, une fois dans cette nouvelle pièce, en retrouvant sa belle-soeur, réalisa à quel point cela lui faisait du bien de revoir un visage familier et amical. Elle ne l'aurait pas forcément réalisé autrement, mais elle lui avait véritablement manqué.


"Bonsoir Despina. Tu tiens le coup ?"

Despina n'aimait pas lire la compassion dans sa voix et dans son regard, mais il fallait bien en passer par là. Et il valait mieux de la compassion plutôt que du dégoût, de toute évidence.


"A ton avis ? Je fais du mieux que je peux."
Elle marqua une pause. "Mais tu vas me sortir de là, pas vrai ?" C'était presque ironique. Dosia avait du pouvoir, mais est-ce que ce serait suffisant ? "Tu as des nouvelles d'Amos ?"

A Dosia, elle pouvait le lui demander. Elle savait qu'elle serait complètement sincère.


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeSam 29 Aoû - 19:24

Au nom de la vérité

La réplique de Despina était cinglante, mais Dosia serait la dernière à reprocher à sa belle-soeur de réagir de la sorte. Elle était injustement emprisonnée, elle subissait les pires sévices, elle vivait dans des conditions proprement insupportables, et elle bataillait pour garder la raison et un minimum de vivacité d'esprit. Alors oui, il était normal que quand on lui demandait comment elle s'en sortait, sa réponse soit un rien amère. C'était même plutôt bon signe. Cela voulait dire qu'elle gardait la tête sur les épaules, et ça c'était primordial pour la suite. Si Despina devait craquer, si elle devait perdre sa raison, sa santé mentale, il deviendrait beaucoup plus difficile pour Dosia de la tirer de cette impasse.

Le ton ironique qu'elle percevait dans la question que Despina lui posa ensuite, en suggérant qu'elle allait la tirer d'affaire, était un peu plus désagréable à entendre. D'un autre côté, Dosia pouvait difficilement reprocher à Despina de douter de ses pouvoirs en temps qu'Auror... Dosia elle-même doutait de ses capacités à gérer et à mener de front cette affaire, parfois, alors... Despina, depuis sa cellule, devait parfois désespérer, et c'était bien normal au bout du compte. Pas grave, Dosia comptait garder son calme. Elle lui donnerait des preuves concrètes, lui montrerait qu'elle avait raison de lui faire confiance. Cela vaudrait mieux que des milliers de mots.


"Très peu... il n'est pas facile à approcher... Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est en bonne santé, mais il va raisonnablement bien au vu des circonstances."
Dosia marqua une pause. "Tu n'as pas à t'inquiéter pour lui, il ne lui fera rien. Si nous n'avons pas réussi à te sortir d'ici avant cet été, alors j'obtiendrai sa garde et je le tiendrai à l'écart de son père. Pour le moment, il faut que tu te concentres sur ta libération." Elle laissa passer un nouveau temps de silence. "J'ai bon espoir qu'Amos soit bientôt tiré d'affaire. Le directeur de la police magique en personne a Orpheus dans le collimateur, et il est loin d'être infaillible. Je l'ai vu, l'autre jour... Il a de plus en plus de mal à garder son calme, à faire illusion. Il est sous pression. Crois-moi, on le tient."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeMer 2 Sep - 13:15


"Très peu... il n'est pas facile à approcher... Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est en bonne santé, mais il va raisonnablement bien au vu des circonstances."

Despina aurait aimé entendre autre chose, mais elle n'était pas surprise de la réponse de sa belle-soeur. Elle savait qu'elle pouvait compter sur elle (la seule Beurk sur laquelle elle pouvait encore compter, d'ailleurs) pour ne pas déformer la vérité, même si cette vérité devait être difficile à entendre en fin de compte.

Amos n'était pas en bonne santé, comment pourrait-il l'être quand il subissait une torture si constante qu'il finissait par la croire consentie ? Au moins, il devait tenir debout, être capable de communiquer. Il devait survivre... Et c'était tout ce que Despina voulait entendre. Elle lui rendrait goût à la vie le moment venu. Mais pour l'instant, il fallait seulement qu'il tienne le coup le temps qu'Orpheus soit mis hors d'état de nuire. Sur ce point, sa résilience était plutôt rassurante. Il lui serait plus simple de tout endurer s'il n'avait pas entièrement conscience de ce qu'il endurait.


"Tu n'as pas à t'inquiéter pour lui, il ne lui fera rien. Si nous n'avons pas réussi à te sortir d'ici avant cet été, alors j'obtiendrai sa garde et je le tiendrai à l'écart de son père. Pour le moment, il faut que tu te concentres sur ta libération."

Bien sûr, qu'elle avait à s'inquiéter pour lui. Et elle ne cesserait jamais de le faire. Impossible pour elle de simplement se dire que rien n'allait se passer, que son fils n'était pas en danger de mort.

Elle devait admettre qu'elle préférerait être celle qui prendrait Amos sous son aile. Si Dosia devait obtenir sa garde, elle se sentirait en partie soulagée, oui, mais ça resterait douloureux. Elle ne voulait pas que qui que ce soit sinon elle ait le droit de tenir un rôle de mère auprès de sa chair et de son sang.

Mais Dosia avait raison sur un point : Despina n'avait pas vraiment de prise sur la situation d'Amos, même si elle le voudrait. Mais elle pouvait en avoir une sur sa propre situation. Et pour cela, elle savait qu'elle devait compter sur sa belle-soeur. Elle n'avait pas le choix, même.


"J'ai bon espoir qu'Amos soit bientôt tiré d'affaire. Le directeur de la police magique en personne a Orpheus dans le collimateur, et il est loin d'être infaillible. Je l'ai vu, l'autre jour... Il a de plus en plus de mal à garder son calme, à faire illusion. Il est sous pression. Crois-moi, on le tient."

Despina devait reconnaître que le fait d'entendre que le directeur de la police magique lui-même prenait cette affaire à coeur la rassurait beaucoup. Quant au fait qu'Orpheus perdait de plus en plus son calme, qu'il était sous pression, elle en avait effectivement la confirmation. Elle le voyait à chacune de ses visites. Il était toujours plus tendu, toujours plus nerveux.


"J'espère..."
, répondit Despina d'une voix qui ressemblait presque à un souffle. Elle laissa passer quelques secondes de silence avant d'accepter de reprendre la parole. "Quand il est venu me voir la dernière fois..." Elle avait des frissons rien que d'y penser. "Il a parlé de faire venir Amos ici."

_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeDim 6 Sep - 19:38

Au nom de la vérité

Dosia savait, sentait bien que son interlocutrice n'était pas totalement convaincue par son discours, ses promesses. Comment le lui reprocher ? Dans la situation où elle se trouvait, il devait être particulièrement difficile de relativiser, de rester optimiste. C'était simple de se dire que demain serait un jour meilleur quand le lendemain ne nous promettait pas de demeurer enfermer être des murs de pierre, soumis à la présence morbide des détraqueurs. Seuls les faits effaceraient la défiance de Despina, c'était une chose que Dosia avait comprise et intégrée, il le fallait bien. Et ce n'était pas si terrible, en fin de compte, même si par moment, elle ne cracherait pas sur un semblant de reconnaissance, même insignifiant.

Mais ce semblant de reconnaissance, elle y aurait droit quand la situation progresserait vraiment, quand on passerait des promesses à quelque chose de plus certain, de plus concret. Cela viendrait, Despina en était intimement convaincue. Mais dans l'attente, il fallait bien au moins qu'elles sachent se convaincre de leur possibilité de réussite, sans quoi la situation se gâterait invariablement. Déjà que Dosia n'avait qu'un pouvoir limité sur la situation.

Despina reprit la parole en évoquant une situation particulière et tout autant alarmante. Elle lui parla de la dernière visite d'Orpheus. A cette simple évocation, Dosia grimaça déjà. Elle n'aimait définitivement pas l'idée que son frère paye ainsi des visites régulières à son épouse. D'accord, techniquement, c'était dans son bon droit, mais c'était tellement... malsain. Bon, si Orpheus était quelqu'un de sain, ça se saurait, c'était établi depuis un moment qu'il ne filait pas droit et que quelque chose n'allait pas chez lui mais... trop c'était trop. Et qu'il parle d'emmener Amos...


"Il n'a aucun droit de faire une chose pareille"
, assura Dosia d'un ton catégorique. Aucun mineur n'est autorisé à se rendre à Azkaban. S'il fait ça... ça n'aidera pas sa cause... Et c'était un bon point pour elles. Oui, mais pas pour Amos, qui pourrait en ressortir plus traumatisé qu'il ne l'était déjà. Non, elles ne pouvaient pas vouloir que ça arrive. "Il ne pourra rien faire sans le soutien d'Aristide... je devrais réussir à le convaincre d'empêcher ça."

En fait, elle n'en savait rien, mais elle pensait avoir encore un minimum d'influence sur son frère. Alors elle devait en jouer, ou au moins essayer d'en jouer.

"Il t'a dit pourquoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeJeu 10 Sep - 13:12


"Il n'a aucun droit de faire une chose pareille"

Entendre la colère et l'affliction de Theodosia, cela faisait du bien à Despina, vraiment beaucoup de bien. Elle avait parfois le sentiment de devenir folle, que ses notions de bien et de mal devaient être déconstruites. Elle ne savait plus quoi penser, quoi croire, son jugement brouillé par des discours en contradiction totale avec sa pensée, mais qui tous coincidaient les uns avec les autres...

Mais Dosia la réconfortait. Non, Orpheus n'avait aucun droit de conduire Amos ici, il n'avait pas l'âge. Elle se sentait rassurée par cette information, même si pas complètement non plus. Ce ne serait pas la première fois qu'Orpheus outrepasserait ses droits, outrepasserait les droits. C'était même une chose qu'il faisait constamment, en fait. Surtout si c'était pour Amos.

L'idée fugace que justement, cette enfreinte à la loi puisse lui causer du tort et l'aider dans sa quête de liberté l'effleura en même temps qu'elle effleura Dosia, mais elle ne l'articula pas. Elle ne pouvait pas faire ça à son fils. Elle ne le pouvait tout simplement pas... Elle ignorait à quel point cette situation ferait du mal à Amos, mais elle en ferait à coup sûr. Et ça, c'était hors de question.


"Il ne pourra rien faire sans le soutien d'Aristide... je devrais réussir à le convaincre d'empêcher ça."

Despina afficha une légère grimace, elle était loin d'en être aussi convaincue de son côté. Même si Aristide tenait peut-être encore beaucoup à sa soeur, Orpheus semblait avoir le dessus. Et surtout, Aristide, à coup sûr, ne verrait pas le mal à ce qu'il ferait subir à Amos. Pour lui, ce serait sans doute une balade de santé au milieu des détraqueurs et rien d'autre. En fait, c'était même sûr.

Mais elle ne dit rien. Grâce à Dosia, elle réalisait que si le pire devait advenir, si elle devait vraiment se trouver face à Amos, elle pourrait s'en servir d'argument coup de poing pour empêcher Orpheus de jamais revoir son fils.


"Il t'a dit pourquoi ?"

Despina hocha la tête. Elle se doutait que son interlocutrice connaissait déjà la réponse à cette question. Elle voulait seulement en avoir la confirmation, rien d'autre.


"Toujours la même chose... Il espère un déclic. Il m'a dit que c'était sa chance de sauver Amos..."
Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. "Tu l'aurais vu... Il est complètement fou..."


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeDim 13 Sep - 18:45

Au nom de la vérité

Dosia posait la question, mais elle savait pertinemment ce qu'allait être la réponse de son interlocutrice tant cette dernière était évidente. Orpheus pouvait invoquer qu'il était important pour un enfant de voir sa mère, et que c'étaient là ses raisons, mais même s'il était sérieusement dérangé, son frère n'était pas bête. Il savait pertinemment que l'expérience serait bouleversante, voire traumatisante, pour Amos. Il le savait et il l'acceptait totalement, parce qu'il se disait que le fameux "déclic" interviendrait alors.

Comment pouvait-il avoir à la fois conscience des situations brutales et violentes auxquelles il exposait son fils et dans le même temps ne pas se rendre compte du fait qu'il le faisait souffrir terriblement. Si, par va savoir quel miracle, Amos survivait à ses onze ans, il en serait pour toujours perturbé, voire traumatisé... Il n'aurait jamais une vie normale avec des fondations si éprouvantes et fragiles. C'était l'existence entière de son neveu qu'il était en train de réduire à néant... Et ça lui brisait le coeur. Elle n'imaginait même pas ce que ça devait être pour Despina.


"Oui, il perd totalement la tête... c'est alarmant pour Amos, mais c'est peut-être une chance pour nous. Il est plus que jamais susceptible de faire des erreurs. Prouver qu'il n'est pas apte à s'occuper de son fils et l'éloigner de lui par ce biais, ça pourrait nous faire gagner un temps précieux."


Peut-être bien, oui, sauf que pour le moment, Orpheus s'y entendait tout de même pour préserver les apparences et les faire jouer à son avantage. Et s'ils pouvaient faire jouer la folie d'Orpheus en leur faveur pour justifier qu'on éloigne son fils de lui, elles auraient tout gagné... cela pourrait aussi aider Despina à sortir de prison, si on admettait que son acte avait tenu de la légitime défense, et la protection de son fils. Mais tout ça restait de l'ordre de la supposition.


"Je parlerais à Diggory, afin qu'il prenne les mesures qui s'imposent pour qu'Amos ne mette jamais les pieds ici."
Elle marqua une pause. "Si ça doit arriver, Despina, on les arrêtera avant qu'ils ne te trouvent, et on aura un argument très tangible pour le faire tomber."

Mais il y avait une part d'incertitude dans ce projet. Que les faits confirmeraient. Dans les faits, ils ne parviendraient pas à empêcher cette rencontre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeVen 18 Sep - 12:02


"Oui, il perd totalement la tête... c'est alarmant pour Amos, mais c'est peut-être une chance pour nous. Il est plus que jamais susceptible de faire des erreurs. Prouver qu'il n'est pas apte à s'occuper de son fils et l'éloigner de lui par ce biais, ça pourrait nous faire gagner un temps précieux."

Despina appréciait l’esprit rationnel et logique de sa belle-sœur. Elle en avait le plus grand besoin en cet instant pour ne pas sombrer dans les pires écueils, et pour ne pas simplement se focaliser sur le négatif, laisser le mouron qu’elle se faisait pour son fils dominer tout le reste. Mais même ainsi, elle n’était pas vraiment sûre d’être capable d’endurer cette situation ou d’entendre ce que son interlocutrice cherchait à lui faire comprendre. La folie d’Orpheus, elle avait du mal à l’entendre comme un bon signe, quand bien même les arguments de Theodosia ne manquaient pas d’être convaincants, vraiment.

Il fallait qu’il fasse des erreurs, qu’il se détache de cette façade de perfection afin qu’ils se donnent l’occasion de progresser et de le faire tomber. Mais Despina ne savait que trop combien il y avait de chances pour que l’erreur que commettrait son mari ait directement des répercussions sur son fils, et ça, c’était proprement intenable. Malheureusement, elle n’avait pas la main là-dessus… et l’Auror ne l’avait sans doute pas non plus. On touchait là à un domaine sur lequel ils n’avaient définitivement aucune prise.


"Je parlerais à Diggory, afin qu'il prenne les mesures qui s'imposent pour qu'Amos ne mette jamais les pieds ici."

Despina adressa un sourire de gratitude à l’adresse de sa belle-sœur. Elle se doutait que l’avertissement aurait davantage d’impact si il venait d’un Auror du ministère, et elle savait aussi qu’elle avait la chance d’avoir Diggory de son ôté. Elle n’était pas sans le savoir, cet homme l’aimait bien, et il se pouvait bien qu’il lui arrive d’en jouer quelques fois. Elle n’en était pas forcément fière mais… cela n’empêchait. Et en l’occurrence, ça lui rendrait plus que jamais service.


"Si ça doit arriver, Despina, on les arrêtera avant qu'ils ne te trouvent, et on aura un argument très tangible pour le faire tomber."

"Peut-être bien… mais si ça doit arriver, Amos ne s’en remettra pas"
, répondit catégoriquement Despina.

Elle était convaincue de cela. Ce serait le coup de trop, celui qui aurait définitivement raison de la santé mentale et de l’équilibre de son fils… Avoir ce prétexte pour faire tomber Orpheus, ce n’était pas suffisant. Parce qu’à ce moment-là, Amos ne serait définitivement plus que l’ombre de lui-même.



_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeMer 23 Sep - 21:45

Au nom de la vérité

Dosia lisait la peur dans le regard de Despina, et elle songea qu'elle n'aurait pas dû exprimer le fond de sa pensée à voix haute. Elle avait espéré que cela communiquerait au moins un peu d'espoir à son interlocutrice, mais ses chances de liberté n'étaient rien en comparaison de la peur qu'elle avait dorénavant de perdre son fils pour de bon. Et elle n'avait pas tort dans son propos. Dosia essayait de se rassurer, de rationnaliser les choses en se donnant pour date butoire la date d'anniversaire d'Amos. Mais la vérité, c'était qu'Amos pourrait bien être perdu avant cette date.

Plus le temps passerait, plus Orpheus se montrerait violent et exigeant, empressé de "sauver" Amos, et l'une de ses tentatives pourrait bien être la dernière. C'était déjà une chance que le pauvre enfant ne soit pas complètement brisé par tout ce qu'il avait enduré. Certes, toutes les expériences menées sur lui avaient de toute évidence eu un impact sur son tempérament, et il ne serait pas du tout le même si on l'avait laissé avoir une enfance ce qu'il y a de plus normale et équilibrée, mais il n'était pas entièrement brisé encore. Il pouvait être sauvé, il pouvait vraiment l'être... Mais le temps jouait contre elle... ce qui poussait Dosia à vouloir mener son frère dans ses retranchements... aux dépens d'Amos, c'était bien possible, et il lui avait fallu la réaction de Despina pour le réaliser pleinement.


"Despina, je te promets que j'ai l'intention de tout faire, absolument tout ce qui est en mon pouvoir, pour le protéger."


Elle ne savait pas si elle serait capable de tenir cette parole tant la condition d'Amos était fragile, mais dès l'instant où Amos renoncerait à sa lucidité, Despina ressentirait aussitôt à la sienne, les deux étaient connectés d'une façon certaine et inexprimable en même temps. Elle devait veiller sur l'un comme sur l'autre. Despina sentait bien que c'était son rôle, que c'était définitivement son rôle.

"Ton fils est le garçon le plus fort et le plus courageux que je connaisse, il tiendra bon, et je le protégerai. Tu me crois, n'est-ce pas ?"

C'était important qu'elle le croie. Maintenant, c'était à Dosia de lui donner les meilleures raisons du monde de l'avoir crue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeLun 28 Sep - 13:58


"Despina, je te promets que j'ai l'intention de tout faire, absolument tout ce qui est en mon pouvoir, pour le protéger."

C'était une belle promesse, et Despina comprenait bien que Dosia avait vraiment envie d'y croire. Mais c'était bien là le problème. Elle en avait envie, mais est-ce qu'elle y croyait vraiment ? Elle-même devait bien se douter qu'il y avait de très bonnes chances pour qu'ils n'arrivent à rien.

Faire tout ce qui était en son pouvoir pour sauver Amos, ce n'était pas vraiment une garantie de succès, mais c'était mieux, c'est sûr, que d'attendre les bras croisés qu'Orpheus tue son propre fils à petit feu - ou à grand feu... Même si tout ça avait encore l'air complètement abstrait, abstrait comme ça ne pourrait pas être permis.


"Ton fils est le garçon le plus fort et le plus courageux que je connaisse, il tiendra bon, et je le protégerai. Tu me crois, n'est-ce pas ?"

Le garçon le plus fort qu'elle connaissait... Elle esquissa un sourire triste. Elle n'avait pas la moindre idée d'à quoi ressemblait son fils à présent. Son état s'était déjà bien dégradé avant qu'on ne l'envoie en prison, elle n'avait pas la moindre idée ce qu'il lui arrivait, de comment il allait. Elle voulait penser que Dosia était honnête, qu'Amos était fort et qu'il tenait bon, mais elle pouvait tout aussi bien prononcer ces mots pour les rassurer et rien d'autre.

Despina hocha la tête. Est-ce qu'elle y croyait ? En partie seulement. Mais surtout, elle avait impérieusement besoin d'y croire. C'était tout ce qu'elle avait, tout ce qu'il lui restait. Sans quoi, elle n'allait définitivement pas s'en sortir.


"Je crois que tu en es convaincue."
Despina poussa un soupir. "S'il le faut... si la justice est trop lente." Elle marqua une légère pause. "S'il te plaît, emmène Amos avec toi et partez, d'accord. Je te le confie si tu me promets de tout faire pour le garder en vie."

Car avant qu'elle-même puisse sortir de prison, il risquait fort de s'écouler un temps beaucoup trop long, chose dont elles avaient toutes les deux bien conscience... Il fallait prendre des décisions plus radicales, c'était nécessaire.


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeMar 13 Oct - 20:37

Au nom de la vérité
Convaincue, au fond, Dosia pourrait l'être davantage. Oui, elle était clairement déterminée. Son sens aigu de la justice parlait pour elle et elle tenait à ce que tout se passe conformément à ses attentes, des attentes qui elles-mêmes se conformaient à ses convictions et à son sens moral. Maintenant, elle ne s'autorisait pas à être naïve, raison pour laquelle elle savait par combien d'aspects son initiative allait être susceptible d'être sapée : parce que les Beurk était une famille puissante de sangs purs, et en dehors d'elle maintenant, ils se protégeaient entre eux, parce qu'Amos était totalement endoctriné par son père et incapable de voir le mal que ce dernier lui faisait, parce que la justice était trop lente, parce que les preuves manquaient, parce qu'Orpheus était un homme intelligent et déterminée...

Il y avait d'excellentes raisons de douter voire d'appréhender la défaite. Par contre, ce ne serait pas des raisons suffisantes pour pousser Dosia à baisser les bras, ça non. Elle faisait ce qui était juste, et la présence et les attentes de Despina lui rappelaient largement en quoi tout ceci avait un sens et était loin d'être vain. Elle devait à tout prix s'accrocher à cette conviction pure, parce que sans elle, elle ne savait pas ce qu'elle deviendrait. Elle sentait que c'était son rôle, la seule chose sur laquelle elle avait prise. Sauver deux vies : celle d'Amos et celle de Despina. Ne sauver que celle d'Amos si Despina devait ne jamais sortir de prison.


"Je te le promets. Sur tout ce que j'ai. Si je dois aller à l'encontre de la loi pour protéger Amos, je le ferai."

Elle était très sincère. Elle n'avait aucune envie d'aller à l'encontre des règles et des principes qui étaient si importants pour elle, mais le sort de son neveu serait toujours plus important, et elle comprenait qu'il reposait entre ses mains. Il fallait que ce soit elle qui s'occupe de cet enfant tant que Despina n'en serait pas capable, si seulement elle en était un jour capable. Et tant qu'Orpheus pourrait rôder autour de son fils, il faudrait le conduire le plus loin possible. Pour son bien, Theodosia était capable de sacrifier beaucoup de choses. Elle espérait que ce ne serait pas nécessaire, bien sûr. Mais elle était prête en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeLun 19 Oct - 12:45


"Je te le promets. Sur tout ce que j'ai. Si je dois aller à l'encontre de la loi pour protéger Amos, je le ferai."

Des promesses, Despina en entendait plus qu'elle n'était capable d'en supporter, dernièrement. Certaines étaient douces à son oreille : toutes ces promesses de libération, de revoir la lumière du jour, de pouvoir prendre à nouveau son fils dans ses bras, ça lui mettait évidemment du baume au coeur... mais ce n'était pas assez, ce n'était plus assez.

Plus le temps passait, plus les paroles semblaient creuses, et la bonne volonté de ceux qui s'adressaient à elle n'y était pas pour grand-chose. C'était elle qui, peu à peu, perdait foi en tout, y compris dans ses perspectives d'avenir. Mais si elle était prête à renoncer à son propre avenir, elle ne se voyait certainement pas, en revanche, renoncer à celui d'Amos. Petit à petit, elle ne demandait plus aucune promesse qui concerne directement sa propre personne, même s'il lui arrivait encore qu'on lui en fasse. C'était son fils, son trésor, la chair de sa chair, qu'elle cherchait à protéger quoi qu'il lui en coûte.

Même si elle continuait de n'y croire qu'à moitié, plus ils étaient nombreux à lui garantir de protéger son fils, qu'il s'agisse de son père, de Nobby Leach ou encore de Dosia, plus il lui devenait facile d'y croire, de se rassurer... Mais seuls les résultats importants.

Pour cela, donc, elle exigeait des voeux radicaux, comme ici, celui de protéger Amos à tout prix, quitte à enfreindre la loi. Dosia et Despina n'avaient pas vraiment été proches avant son emprisonnement. C'était, contradictoirement, sa mise à l'ombre qui les avait rapprochées. Mais elle la connaissait, elle en savait suffisamment, du moins, sur elle, pour savoir que sa soif incommensurable de justice passait bien avant tout le reste... normalement. Elle acceptait de devenir hors-la-loi, même de risquer son poste d'Auror, pour protéger son neveu, et c'était la preuve la plus fondamentale de sa bonne foi.


"Merci, vraiment... J'ai besoin d'entendre ça, de savoir qu'il aura une mère, quand je ne serai plus là..."

Elle en parlait comme d'une certitude. Elle n'allait plus survivre, pas dans ces conditions. Et elle ne sortirait pas de là, elle n'y croyait pas. Alors... il ne lui restait rien d'autre.

_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeMer 21 Oct - 22:57

Au nom de la vérité

La gratitude de Despina était si profonde, si sincère, qu'elle troubla légèrement Dosia qui ne prenait que davantage la mesure de sa promesse. Jamais personne n'avait à ce point compté sur elle. Elle ne pouvait pas se permettre de la décevoir. Pour Despina, ce n'était pas juste une question de justice comme cela pouvait l'être par certains aspects pour Dosia, c'était une question de vie ou de mort, et ce n'était malheureusement pas une exagération. Les propos que tint Despina ensuite en disaient très long à ce sujet et ne laissaient aucun doute quant à ce que la jeune femme avait à l'esprit, quant à la manière dont elle observait sa propre situation.

Ses propos la firent trembler. Elle eut le sentiment d'avoir fait quelque chose de travers, comme si Despina, soulagée de la crainte de sacrifier son fils, abandonnait pour elle-même. Et si, convaincue par la promesse de Dosia, elle choisissait d'arrêter de se battre ? Si elle tenait bon, si elle parvenait encore à conserver toute sa lucidité, c'était parce que son esprit était en lutte constante pour cela, et c'était son amour pour son fils qui la faisait tenir, Dosia en était convaincue... Et elle ne voulait pas, par sa promesse bien que sincère, la convaincre de cesser de lutter. Peut-être qu'elle en ressentait le besoin, de s'abandonner à la fatigue, parce que ce combat contre la folie était trop intenable, mais Dosia ne voulait pas assister à cela, et encore moins en être responsable.


"Hey, Despina, tout ça c'est temporaire, d'accord ?"


Son regard chercha celui de sa belle-soeur pour la pousser à le planter dans le sien. Il était hors de question qu'elle fasse ne serait-ce que suggérer la possibilité de se laisser mourir, de partir et de laisser son fils orphelin de mère. Car oui, Dosia pourrait s'occuper de lui, prendre soin de lui, jouer les mamans de substitution, mais elle ne remplacerait jamais Despina. Outre le fait que c'était impossible, c'était une chose qu'elle ne voulait pas.


"C'est toi sa mère. Moi, je m'occuperai juste de lui en attendant ton retour, mais tu vas sortir de là, tu vas le retrouver, tu pourras le prendre dans tes bras, t'occuper de lui... c'est bien compris ?"

C'était sa raison de se battre, et elle ne devait pas la perdre. Le soulagement qu'elle ressentait à l'idée que Dosia prenne soin d'Amos ne devait pas lui faire oublier cela pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeMar 27 Oct - 12:42


"Hey, Despina, tout ça c'est temporaire, d'accord ?"

Despina sentait que Dosia cherchait à attirer son regard, mais la jeune femme le lui refusait obstinément. Il y avait des promesses qui étaient parfois intenables, et dans ce cas, mieux valait qu'elles ne soient pas prononcées les yeux dans les yeux. L'Auror pouvait lui promettre de retirer Amos à son père et de le protéger par tous les moyens, et Despina y croyait. En revanche, elle ne pouvait pas lui promettre que tout ceci ne serait que temporaire.

Il était plus que probable que cette situation n'évolue jamais vers autre chose, et il fallait être capable d'en prendre son parti. Elle préférait se convaincre de la survie de son fils au prix de la sienne.

Dans tous les cas, la vie d'Amos était cent fois plus précieuse et importante que la sienne ne le serait jamais. Elle n'éprouvait plus vraiment de difficulté à se sacrifier. Quand on vivait sous l'influence des détraqueurs comme c'était son cas, mourir ressemblait davantage à une récompense qu'à une source éternelle d'angoisse. Partir ne lui faisait pas peur. Mais dans quelles conditions ?

"C'est toi sa mère. Moi, je m'occuperai juste de lui en attendant ton retour, mais tu vas sortir de là, tu vas le retrouver, tu pourras le prendre dans tes bras, t'occuper de lui... c'est bien compris ?"

Elle afficha un fin sourire. Elle appréciait tout de même l'idée que Dosia, même en décidant d'être celle qui s'occuperait de son fils, ne remette jamais en question son statut de mère. Car Despina n'avait pourtant pas été une bonne mère. Elle détestait le dire, elle ne voulait surtout pas le penser, mais c'était presque impossible. Elle avait manqué commettre un crime devant ses yeux.

Même si c'était pour son bien, impossible de lui reprocher en retour de la voir comme un monstre. Mais elle restait sa mère envers et contre tout. C'était quelque chose de viscéral, de plus fort et profond qu'elle. Il n'y avait rien au monde qu'elle se sente incapable de faire pour lui... Mourir pour lui n'était qu'une option parmi tant d'autres.


"Ne te le reproche pas, Dosia", répondit Despina avec une légère douceur. "Si tu n'y arrives pas, si tu ne réussis pas à me sortir de là, ce n'est pas grave, vraiment, ne t'en veux pas pour ça."

Elle estimait important de le lui dire, de le lui dire et de le lui répéter. Elle ne serait jamais à blâmer pour ce qu'elle pourrait éventuellement subir. Elle était, au contraire, ce qu'elle retiendrait de plus positif dans ces instants, s'ils étaient les derniers.

_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeJeu 5 Nov - 22:17

Au nom de la vérité

Ne pas se reprocher cette situation et son issue éventuelle, c'était plus facile à dire qu'à faire pour Dosia, qui était une spécialiste quand il devenait question de se reprocher tout ce qui se passait de travers. Pour l'infinie perfectionniste qu'elle était, le moindre cafouillage relevait déjà de l'affaire d'Etat, et là, on ne parlait pas d'une innocente erreur mais bel et bien d'une situation catastrophique, dont elle n'était pas responsable d'accord, mais concernant laquelle elle se sentait vraiment impuissante, au point même que ce finisse par en devenir insupportable. Elle voulait résoudre cette situation, par tous les moyens envisageables, et si elle devait ne pas y arriver, elle s'en tiendrait évidemment et logiquement pour responsable. Jamais elle ne tolérerait d'admettre que qui que ce soit d'autre puisse être à blâmer pour cela... En dehors du responsable le plus évident, qui était son propre frère - ce qui ajoutait évidemment à la complexité de l'affaire.

Elle tenait à sauver Despina parce qu'elle considérait que sa place n'était définitivement pas derrière ces barreaux. C'était la vérité, c'était un fait. Et en présence de la vérité, on devrait s'incliner sans discussion, et c'est tout. Ce qui n'était pas le cas du tout à l'heure actuelle. Despina cherchait à la rassurer, et Dosia s'en voulait d'autant plus. Les rôles étaient totalement inversés. Ce n'était vraiment pas le rôle de sa belle-soeur de la rassurer. C'était tout l'inverse. C'était à Dosia de prouver à Despina que tout irait bien, que la situation évoluerait dans son sens, et que la justice vaincrait, parce que c'était en son nom qu'il fallait agir, parce que c'était à elle qu'il fallait obéir, et cela peu importe les circonstances. Et donc non, elle n'avait pas à lui promettre quoi que ce soit.


"Je n'aurai pas besoin de m'en vouloir pour ça parce que ça n'arrivera pas, d'accord, il va falloir te le mettre en tête"
, répondit Dosia en regardant Despina dans le blanc des yeux.

Elle devrait peut-être se sentir soulagée d'entendre qu'elle ne trahirait aucune parole éventuelle faite à son interlocutrice si les choses se passaient mal (et il y avait de bonnes chances, tout de même), mais elle ne voulait pas avoir en tête cette optique. C'était comme se dire que ce n'était pas grave si toute cette histoire finissait mal, si Orpheus s'en tirait blanc comme neige. Hors de question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 125
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeMar 10 Nov - 12:26


"Je n'aurai pas besoin de m'en vouloir pour ça parce que ça n'arrivera pas, d'accord, il va falloir te le mettre en tête."

Dosia pourra bien le lui dire et le lui répéter de toutes les manières possibles, il était moins que possible que Despina y croie totalement. Elle en avait envie, bien sûr, et elle n'avait pas l'intention de baisser les bras, mais elle comptait bien se montrer vigilante.

Si l'expérience lui avait appris une chose à coup sûr, c'est que toujours la méfiance était de mise et jamais ne devait être négligée... Ce n'était certes pas de Dosia que sa belle-soeur se méfiait, mais de ses promesses.

Elle comprenait, bien sûr, que l'Auror ressente le profond besoin d'y croire. Elle voyait sa famille entière s'effondrer. Rien d'illogique à ce qu'elle cherche à y donner du sens, ou à arranger les choses, au moins. Mais certaines choses n'étaient pas en son pouvoir, et Despina l'acceptait, vraiment.

Elle était capable d'entendre que Dosia n'était pas et ne serait pas en mesure de la sortir de là, du moment qu'elle la savait capable de prendre soin de son fils, envers et contre tout. Elle était la seule que Despina estimait capable d'une telle chose. Il y avait bien son père, également, mais quelque part, elle se doutait que s'il n'avait été question de ce qui lui arrivait à elle, il n'aurait pas vraiment eu de scrupule à lui faire subir le sort dont le menaçait chaque jour Orpheus.

Il éprouvait de la honte à l'égard de son petit-fils cracmol, elle le savait. Ce n'était pas l'éducation d'Orpheus qui engageait sa haine, c'était la manière dont il avait brutalement rompu avec ses voeux de mariage, y compris celui de la protéger quoi qu'il advienne. Au fond, Despina n'avait que faire de ça aussi. Elle voulait bien qu'Orpheus trahisse tous leurs voeux de mariage, à ce stade. S'il pouvait faire le choix de divorcer d'elle, elle en ressentirait un vif soulagement, elle serait libérée d'un poids. Mais ça ne semblait pas prévu au programme.


"D'accord, d'accord..."
, répondit simplement la prisonnière dans un léger hochement de tête.

Elle ne se voyait pas débattre ou discuter de cette affirmation avec Dosia. Au fond, cela l'arrangeait que sa belle-soeur soit si déterminée à la sortir de là. Ainsi, il y avait en effet plus de chances qu'elle s'en tire. Des chances qui restaient maigres, bien sûr, mais qui n'étaient pas moins réelles. Et dont elle pouvait tenir compte.


"Merci..."
ajouta-t-elle d'une voix faible. Puis, devinant que leur entretien allait prendre fin bientôt, soucieuse de retrouver sa cellule solitaire. "Tu reviens me voir bientôt ?"

Sa présence lui ferait cent fois plus de bien que celle de son mari, qui lui venait la voir trop souvent.



_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 153
Humeur :
Au nom de la vérité (Despina) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Au nom de la vérité (Despina) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitimeJeu 26 Nov - 23:40

Au nom de la vérité

Dosia n'était malheureusement pas certaine d'avoir réussi à convaincre Despina. Malheureusement, elle ne savait que faire ou dire d'autre pour le moment. Même si c'était sans doute très faible, même si ce n'était évidemment pas assez, elle n'avait rien de mieux à l'heure actuelle à offrir à sa belle-soeur que ces promesses répétées de justice et de libération. Quand on se trouvait de ses côtés des barreaux, elle voulait bien croire que ça devait sembler bien faible, voire même un peu risible, malheureusement, elle ne pourrait rien lui adresser pour le moment, et il allait falloir que Despina sache s'en contenter, ce que Despina avait l'air de bien vouloir faire, même si c'était tout de même un peu à contrecoeur.

Dosia allait donc se contenter de ce "d'accord". Peu importe la sincérité de ce dernier ou la foi que la prisonnière daignait y porter, l'essentiel résidait dans le fait qu'elle sache encore tenir le coup le temps qu'il faudrait. Ce ne serait sûrement pas assez encore, mais il fallait à tout prix insister dans ce sens, c'était ce qu'ils pouvaient faire de mieux pour le moment. L'espoir pouvait aisément passer pour quelque chose de désuet, voire d'un peu absurde, mais en attendant c'était une des armes les plus puissantes qu'elles possédaient à l'heure actuelle, et elles ne devaient surtout pas la négliger, sous aucun prétexte.


"Oui, je reviens te voir d'ici quelques jours", promit Dosia.

Quelques jours, c'était une promesse un peu aventureuse étant donné l'emploi du temps très chargé de Despina, mais la jeune femme avait tout de même l'intention de s'y tenir. Dans les circonstances présentes, si la compagnie des personnes qui acceptaient de la soutenir était ce qu'il fallait à Despina pour tenir bon et ne pas se laisser dominer par la douleur et la peur, alors... Elle pouvait bien lui accorder tout le temps qui était nécessaire.


"Tiens bon"
, ajouta-t-elle avec toute la douceur et tous les encouragements qu'elle pouvait dans la voix avant de prendre cette fois la décision de prendre congé de sa belle-soeur.

Elle n'aimait pas la laisser dans cet état, c'était de pire en pire à chaque fois qu'elle quittait Azkaban, mais ce n'était pas en restant ici qu'elle s'arrangerait pour que Despina soit ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Au nom de la vérité (Despina) Empty
Message#Sujet: Re: Au nom de la vérité (Despina)   Au nom de la vérité (Despina) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Au nom de la vérité (Despina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Prison d'Azkaban
-