AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
NIKE : 25% SUR TOUT LE SITE
Voir le deal

Partagez | 
 

 Loin de ses griffes (Amos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 132
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 21:26

Loin de ses griffes

Dosia s’était toujours imaginée devenir mère, peut-être parce qu’elle était issue d’une famille où la famille était un socle à préserver à tout prix, où le mariage et la parentalité étaient à la base de tout, mais plus le temps passait, moins se marier, se ranger et fonder une famille l’intéressait… elle n’y était pas fermée, mais si ça n’arrivait pas, eh bien.. tant pis ? Ses parents n’étaient pas vraiment des exemples à suivre, finalement, contrairement à ce qu’elle pensait dans sa jeunesse. Et son métier ne lui laissait pas l’occasion de rencontrer grand-monde. Elle avait, en somme, d’autres préoccupations. Pour ce qui était des enfants… Elle ne s’imaginait que devenir mère par défaut ces derniers temps, mais elle y tenait en revanche beaucoup. Parce que c’était la seule solution, et la situation était urgente.

L’été approchait, l’échéance aussi… et encore, ça, c’était si les expériences d’Orpheus ne tuaient pas son fils avant qu’il ne s’en charge directement. Dosia voudrait croire que son frère n’était pas capable d’une telle cruauté, mais elle ne se faisait pas d’illusions. Il était muré dans cette sorte d’obstination violente qui laissait présager le pire par Amos s’ils n’intervenaient pas. Heureusement, ils étaient nombreux à vouloir faire quelque chose. Suffisamment pour que Dosia estime leurs chances d’arracher son neveu aux griffes de son frère effectivement probantes.

Mais même quand c’était le cas, il ne s’agirait pas juste de sauver Amos pour l’abandonner à son sort ensuite. Il faudrait prendre soin de lui. Et pour ce faire, Dosia était déterminée à réclamer la garde de son neveu. En sa qualité de marraine (décision lointaine qu’Orpheus devait amèrement regretter à présent), elle pensait avoir de bonnes chances. Et puis, elle tenait à son neveu. Elle se doutait que ce dernier la considèrerait, dans un premier temps comme le diable souhaitant le priver de son père, mais avec le temps, il comprendrait. Il comprendrait que vivre dans la peur n’avait rien d’une obligation. Et qu’il pouvait être heureux. Entouré des bonnes personnes. Qui l’aimeraient peu importe qui il était. Pouvoirs ou pas. Elle avait l’intention de lui rendre la vie dont on l’avait privé pendant beaucoup trop longtemps. Elle savait que pour commencer, le garçon ferait de la résistance. Orpheus lui avait totalement lavé le cerveau… mais à force de temps et d’affection, il comprendrait. Mais pour ça, encore fallait-il réussir à l’approcher et à le mettre en confiance. Et ce n’était pas encore gagné. Affaire compliquée. Mais pas infaisable, en revanche.

Elle avait frappé à la porte de ses parents, sachant qu’Amos y serait, sa mère en tout cas (son père serait sûrement à la boutique, tant mieux), elle devrait peut-être forcer le passage, mais elle espérait réussir à adresser quelques mots à Amos. Ce qui serait peut-être plus simple qu’elle ne l’aurait cru. Quand elle frappa à la porte, ce fut son neveu qui ouvrit.


"Bonjour Amos, je suis contente de te revoir. Tu vas bien ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
Amos Beurk
▌ Messages : 11
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: /
Camp: Neutre
Avatar: Asa Butterfield

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeSam 17 Oct - 12:53

Loin de ses griffes
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Amos était chez ses grands-parents, comme tous les jours ou presque. Quand son père devait se rendre au travail, il le faisait garder par ses parents. Ça ne dérangeait pas Amos dans la mesure où il les adorait, mais il préfèrerait tout de même passer du temps avec son père. Surtout qu’il n’était toujours pas un sorcier, et que son anniversaire approchait, mais bon, il ne pouvait pas lui demander de louper le travail, il le savait bien. Quoiqu’il en soit, il était toujours bien chez ses grands-parents, parfois il allait à la boutique avec son grand-père, mais là, il était seul avec sa grand-mère. Au moins, elle lui donnait tout ce qu’il voulait, ce qui n’était pas déplaisant, même si au fond, Amos ne réclamait pas grand-chose, si ce n’est rien du tout. Il n’avait jamais été un enfant capricieux.

Amos restait silencieux la plupart du temps, sauf quand on lui parlait. Encore que, cela dépendait de qui lui adressait la parole, mais quand c’était du côté de son père, ça allait, il daignait répondre. Mais sinon, il pouvait très bien passer des heures sans décrocher le moindre mot. Il était bien trop occupé à penser, à angoisser surtout. Il avait peur de ne pas devenir un sorcier à temps. Malgré tous les efforts de son père, ça ne donnait rien pour le moment, et Amos n’était en rien rassuré.

Il ne voulait pas décevoir son père, il ne voulait pas qu’il ait honte de lui. Amos faisait pourtant tout ce qu’il pouvait pour que cela marche, il endurait tout ce qu’il y avait à endurer, sans jamais se plaindre. Mais ça n’était pas encore suffisant. Mais il n’abandonnait rien pour autant. L’échéance approchait, mais il restait encore du temps. Il faisait confiance à son père pour trouver une solution, quelle qu’elle soit. Mais pendant ce temps, il devait vivre une vie de garçon de son âge, qui n’était pas du tout en adéquation avec toutes ses pensées. Pour le moment, il était seul, installé à table, occupé à faire des dessins. Même s’ils étaient tous bien ternes, en même temps, Amos n’utilisait que des couleurs sombres, et froides. Sa grand-mère se reposait, alors il s’occupait en attendant. Ça ne le dérangeait pas d’être seul, il avait l’habitude.

Il releva la tête quand il entendit frapper à la porte. Il n’avait aucune idée de qui cela pouvait être. L’elfe de maison était occupé dans la cuisine, et il ne voulait pas aller lui parler. Il n’avait pas non plus envie d’aller déranger sa grand-mère. Et puis… c’était peut-être son père qui rentrait plus tôt ? Il n’y croyait pas vraiment mais il descendit tout de même de sa chaise avant d’aller ouvrir la porte.

"Bonjour Amos, je suis contente de te revoir. Tu vas bien ?"

Manque de chance, c’était Dosia. Amos fut tenté de refermer la porte. Fut un temps, il aurait été vraiment content de voir sa tante, qui était aussi sa marraine, mais les choses avaient changé. Il savait qu’elle était du côté de sa mère, et qu’elle voulait l’enlever à son père. Amos se demanda brièvement si elle était d’ailleurs venue pour tenter de le kidnapper, mais elle n’avait pas forcément les moyens de savoir s’il était là, même s’il n’y avait pas mille endroits où il pouvait être. Il réfléchit durant quelques instants, ne sachant pas trop quoi lui dire. Finalement, il se contenta d’un mot.

« Bonjour.»

black pumpkin

_________________

- Amos Beurk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 132
Humeur :
Loin de ses griffes (Amos) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Loin de ses griffes (Amos) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitimeMer 21 Oct - 21:02

Loin de ses griffes

Un simple bonjour et rien d'autre. Bon. Ce qui est sûr, c'est que ça n'allait pas être simple, mais ce n'était pas une surprise. Au fond, Dosia savait que c'était déjà une chance qu'il lui adresse ne serait-ce qu'un seul mot. Il aurait pu lui fermer la porte au nez, tout simplement, et elle aurait eu l'air bien bête. Là, elle avait l'air bête aussi, mais au moins, elle avait une ouverture... si légère soit-elle, et elle allait en profiter. Elle savait pertinemment qu'elle ne pouvait faire qu'une chose et une seule, et c'était d'arrondir les angles, de s'attirer la confiance de son neveu, et elle savait qu'elle partait de loin, de très loin, même... Surtout qu'il se pouvait en plus du reste qu'Orpheus lui ait monté la tête le concernant. C'était à elle de lui montrer qu'elle n'était pas hostile, qu'elle ne lui voulait aucun mal. Au contraire, même, elle ne voulait que son bien.

Il ne répondit pas quand elle lui demanda comment il allait, elle allait devoir déduire la réponse d'elle-même, mais en même temps, elle le savait déjà. Amos allait mal. Il arrivait peut-être à se convaincre du contraire parce que son père lui avait lavé le cerveau bien comme il faut. Physiquement, il semblait moins éprouvé qu'elle ne l'avait craint, même si cela se voyait tout de même qu'il était plus... éteint que ne l'étaient la plupart des enfants de son âge. Mais il semblait capable en tout cas de tenir le coup jusqu'à ce qu'on le libère du joug de son géniteur, et ça c'était une vraie victoire.


"C'est bien que ce soit toi qui aies ouvert, c'est toi que je voulais voir", reprit Dosia, consciente qu'elle allait devoir faire la conversation toute seule. Tant pis, elle était prête à le faire. "J'ai un cadeau pour toi. Comme on ne s'est pas vus à Noël..."

Elle fouilla dans son sac et en sortit un paquet emballé par ses soins. Elle ne savait pas grand-chose de ses goûts, difficile de lui offrir le cadeau qui ferait mouche à tous les coups, mais elle verrait bien... Le paquet contenait un jeu d'échecs version sorciers de première qualité. Est-ce qu'elle tentait de l'acheter ? Oui, un peu. On faisait ce qu'on pouvait.


"Tiens."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Loin de ses griffes (Amos) Empty
Message#Sujet: Re: Loin de ses griffes (Amos)   Loin de ses griffes (Amos) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Loin de ses griffes (Amos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-