AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeDim 20 Sep - 18:56

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Reha déteste l’hivers. Est-ce en raison des origines de sa famille ou peut-être simplement de son caractère, bien peu compatible avec la monotonie qu’offre le temps anglais lors de la froide saison, mais elle n’a jamais supporté le froid mordant qui souffle sur son visage lors de ses longues journées. Mars arrive vers sa fin et si le printemps tente timidement de faire une incursion, ce n’est pas vraiment réussi pour le moment. Les rigueurs de l’hivers sont encore présente et c’est pour ça que la médicomage est emmitouflée dans une cape doublée de fourrure alors qu’elle se dirige vers la librairie où travaille son ami. Avec sa cape noire qui ne laisse passer que voir que son visage, ses cheveux noirs jais, sa peau foncée et ses yeux d’ébène. Elle ressemble à un oiseau de mauvais augure.

Peut-on encore dire que James est son ami ? C’est une question que la jeune femme ne se pose pas, mais qu’elle devrait probablement envisagé. Il faut dire que leurs derniers échanges n’ont pas été très cordiaux. Reha, lors du divorce de James et Lindsay, ayant clairement pris le parti de son amie par loyauté, sans chercher à écouter James. Il faut dire que la Gryffondor a un caractère à l’image de sa maison et que la nuance n’a pas toujours sa place dans une discussion lorsqu’elle est mise au pied du mur. Son amie, à l’époque où ils se sont séparés fut tellement catégorique quant aux fautes de James qu’elle n’a pu qu’aller dans son sens. A l’époque, la jeune femme, enceinte, lui semblait avoir bien plus besoin de son soutient.

Nul doute que James lui en tient rigueur et, le temps ayant passé, la mangemort le comprend. Néanmoins, il lui semble que justement, il est désormais temps de mettre leur malentendu de côté et d’avancer. Elle espère simplement que le libraire sera réceptif à sa demande. Après tout, ça reste dans l’intérêt de deux personnes qu’ils aiment tous les deux qu’elle le fait.

N’étant pas du genre à remettre à plus tard ce qui peut être fait demain, c’est avec conviction que la jeune femme pousse la porte de la librairie. L’endroit est calme en cette fin de journée et il règne un silence apaisant dans l’endroit. Le soleil de fin de journée vient frapper à travers les fenêtres la tranche des livres dans les rayonnages, mettant en lumière la poussière qui danse son éternel ballet dans l’air.

La jeune femme s’avance entre les rayonnages en quête de son ami et se perd dans le magasin. Finalement, elle entend des voix et aperçoit, un peu plus loin, James en compagnie d’un homme, un livre à la main, à qui il parle. Probablement un client songe la jeune femme. Elle décide d’attendre et prend un livre au hasard qu’elle ouvre pendant qu’il finit son affaire. Une dizaine de minute plus tard, l’homme s’éloigne et Reha, petite silhouette noire, émerge des rayonnages pour se diriger vers l’ancien serdaigle.

- Bonjour James, ça faisait longtemps.

Trop longtemps pour Reha, peut-être pas assez pour l’ex-mari de Lindsay.

:copyright: 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeLun 21 Sep - 18:29



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
L

e temps panse les blessures, dit-on, c'est en partie vrai... Mais c'était un constat que James n'avait pas envie de faire. Il le ressentait comme trahison. Il voulait se débarrasser de ce poids qui écrasait tout son être et lui faisait un mal terrible et en même temps ne voulait rien oublier de cette douleur. Il imaginait l'absence d'Ethan comme un creux profond, un fossé creusé à même son coeur... Les jours passaient et le fossé rétrécissait, et James s'en voulait. Une part de lui ne voulait pas seulement se rappeler de cette relation comme d'une belle histoire d'amour qui avait, hélas, mal terminé, mais comme cette histoire véritable que rien au monde n'égalerait.

Il voulait croire dans l'éternité de ses sentiments comme l'on se conforte dans les idéaux des romans les plus romantiques... Il avait peur d'oublier Ethan... Il ne pouvait en supporter l'idée. Mais les jours se changeaient en semaines, les semaines en mois, sans la moindre nouvelle de lui, et en entendant... il fallait vivre... Et il avait moins mal, à présent, c'était un fait... Déplaisant par aspect, mais un fait malgré tout. Pouvait-on avoir mal d'avoir moins mal ?

Va savoir... ce qui est certain, c'est que le quotidien et sa monotonie encourageaient l'oubli. Et ce train-train, James s'y trouvait enfoncé jusqu'au cou, volontairement certes, mais tout de même. Certes, il y avait les à-côtés, ses rendez-vous réguliers avec son fils, toujours sous la supervision de Lindsay, son travail d'écriture avec Derek, ces instants dérobés et clandestins avec Trevor... mais même tout ça finissait fort par ressemblait à une routine nouvelle, qui avait simplement remplacé l'ancienne. Et elle n'était pas si mal. Est-ce qu'elle était mieux ? Répondre oui, c'était trahir Ethan, répondre oui, c'était trahir Gabriel... Mieux valait ne pas trop y songer.

Le travail était sa constante, et il s'y appliquait avec le plus grand soin. Il se trouvait d'ailleurs chez Fleury & Botts, affairé à l'ouvrage (avec mauvais jeu de mot), quand il reconnut une silhouette familière. Reha... Il n'avait pas particulièrement envie de la voir ou de lui parler. James était trop lâche pour être rancunier, mais il lui en voulait toujours d'avoir si directement pris le parti de Lindsay au moment de sa séparation avec elle, même si tout ça lui semblait remonter à une éternité, à présent. Reha vint l'aborder, il ne put prétendre ne pas l'avoir vue.

-Salut Reha, qu'est-ce que tu fais ici ?
Avant de réaliser où ils étaient. Ah, oui, les livres... Voilà qui le ferait passer à coup sûr pour un employé consciencieux. Tu vas bien ? Déjà mieux, même s'il n'était pas certain qu'engager plus loin la discussion soit une bonne chose.
   

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeLun 21 Sep - 21:03

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Est-ce que James est heureux de la voir ? Reha en doute fortement. Est-ce que ça a de l’importance ? Oui, dans la mesure où la jeune femme estime toujours que l’ancien Serdaigle est un ami, mais non puisque la situation de leur amie commune nécessite qu’il passe au delà de la rancoeur qu’il semble encore épprouver pour elle. Peut-être est-ce une partie du problème ?

Dans le fond, est-ce que l’ancienne Gryffondor n’a pas toujours un peu privilégier Lindsay plutôt que James, donnant un trop grand décalage dans leur amitié. Ce n’est pas par méchanceté, en réalité, la médicomage juge probablement son amie plus faible que son ex-mari et c’est en partie ça qui l’a toujours amenée à soutenir l’une plutôt que l’autre. Il n’est pas question de justice dans cette affaire, ce n’est pas le style de Reha. Selon elle, on ne peut pas permettre aux sentiments de jouer avec des notions telles que l’équité, ça serait les dénaturer. Néanmoins, elle est consciente qu’elle est résolument en minorité lorsqu’il s’agit d’envisager les choses sous cet angle. En attendant, qu’il soit content ou non de la voir, James la salue tout de même aimablement et c’est déjà quelque chose.

- Les livres ?, demande-t-elle un peu perdue.

Pendant sa scolarité, on ne peut pas dire que Reha ait été une élève assidue ni même brillante. Joyeuse, joviale, toujours bien entourée, fêtarde, elle comptait plus sur ses amis que sur elle-même pour faire ses devoirs. Si elle a toujours apprécié lire, elle n’a jamais vraiment de temps à consacrer à cette activité qu’elle trouve trop statique à son goût. Aussi lui semble-t-il évident que ce n’est pas vraiment pour trouver de quoi se distraire le samedi soir qu’elle vient, mais bien pour parler à James.

- Oh non, je venais pour toi en réalité et je vais très bien merci. Et toi ? Tu as l’air un peu fatigué si je peux me permettre.


Pas gênée le moins du monde, elle bavarde avec l’aisance d’une vieille connaissance. Si elle gêne James, il n’a qu’à lui dire et s’il ne le fait pas, c’est qu’il est au moins décidé à tolérer sa présence. Il faut dire que même si ce n’était le cas, ça n’inciterait pas Reha à bouger le moins du monde.

- Merlin qu’il fait chaud !, commente-t-elle en ôtant sa lourde cape.

Elle regarde autour d’elle et ne voit rien d’autre si ce n’est les rayonnages vide de tout clients.

- Tu n’aurais pas un endroit où l’on pourrait s’asseoir pour parler ? Je t’avoue que je ne suis pas venue pour le seul plaisir de te voir. J’imagine que tu m’en veux toujours ? Oh ne fait pas cette tête, pas le moindre message en un an ? Je ne suis pas la plus fine, mais même moi j’arrive à comprendre le sous-entendu. Je propose d’ailleurs qu’on crève l’abcès, mais je dois t’entretenir de quelque chose de plus important avant.

Comme d’habitude, Reha est Reha. Bruyante, joyeuse, directive, elle prend de la place, met des couleurs, mais peut aussi être sacrément encombrante. Pas sûr que ça soit la combinaison que le libraire préfére.

:copyright: 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeMar 22 Sep - 17:39



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
A

h, elle était là pour le voir, vraiment ? James ne savait pas quoi penser de cette information. Il était plus simple de s'imaginer qu'elle était là parce que la librairie était à tout le monde, et que même les moins féru de lecture pouvaient avoir un prétexte pour se trouver là. Mais non, elle était là pour lui parler, et donc, il ne pourrait pas échapper à cette discussion. Bon, elle ne serait peut-être pas si désagréable que cela. Après tout, Reha ne lui paraissait pas hostile pour un sou. Mais ce n'est pas pour autant que le libraire se sentait rassuré outre mesure... d'autant qu'elle s'imposait clairement, chose que lui-même était bien incapable de faire et qu'il n'appréciait définitivement qu'à moitié.

Il ne répondit rien quand elle lui demanda comment il allait, ajoutant qu'il semblait fatigué. Il la croyait sans problème, il ne dormait définitivement pas assez ces derniers temps, et il ne s'était pas accordé de vraies vacances depuis une bonne éternité, mais elle avait tout dit et il ne se voyait pas entrer ave elle dans le détail de ce qui faisait qu'il allait plus ou moins bien selon les détails de sa vie sur lesquels on décidait de se pencher. De toute façon, elle reprenait tout de suite la parole, ne lui laissant pas spécialement le temps d'en rajouter davantage. Et que je retire ma cape, et que je suggère d'aller parler ailleurs, et que je fasse une entorse à toutes les règles les plus élémentaires de bienséances...

James n'avait aucune envie d'avoir une conversation en tête-à-tête avec Reha. Il ne pensait pas faire de tête en particulier quand elle observait qu'il devait toujours lui en vouloir, ce n'était pas vraiment comme s'il s'en était caché. Quand on connaissait suffisamment James, on comprenait que s'il rompait le contact avec vous, c'était qu'il ne voulait plus avoir de contact, et il estimait que c'était suffisamment clair pour ne pas avoir joué les offusqués. Oui, il lui en voulait toujours, et c'était pour cette raison qu'il ne voulait pas spécialement entendre ce qu'elle avait à lui dire. D'un autre côté, qu'il le veuille ou pas, elle n'en ferait qu'à sa tête, il le savait bien, et il n'allait pas prétendre ne pas être ne serait-ce qu'un peu curieux.

-Bon, attends une minute,
concéda-t-il finalement.

Le temps pour lui d'aller trouver un de ses collègues et de le prévenir qu'il allait s'absenter quelques instants. La librairie était raisonnablement vide, on saurait s'épargner sa présence. Suite à quoi il rejoignit Reha et l'invita à le rejoindre dans la pièce qui servait de salle de pause au personnel de Fleury & Botts, vide à cette heure.

-Je t'écoute, qu'est-ce qu'il y a de si important ?

   

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeMar 22 Sep - 18:58

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Le moins qu’on puisse dire, c’est que James ne lui facilite pas la tâche. L’ancienne Gryffondor se rappelle avoir connu des tableaux plus bavard à Poudlard. Certes, elle-même n’est jamais en reste quand il s’agit de tenir le crachoir, mais tout de même, il pourrait participer à la conversation. Le problème avec James, c’est qu’il est toujours difficile de savoir ce qu’il pense. A l’inverse de Reha, il garde le plus souvent une expression neutre et ne fait pas vraiment étalage de son déplaisir.

A l’instant, par exemple, elle est certaine qu’elle lui tape sur le système. Il n’a pas envie de la voir. Nul besoin d’être un génie pour le savoir et pourtant, sans une once de subtilité, la jeune femme lui force la main. Elle le fait, bien entendu, pour la bonne cause, mais il n’empêche qu’elle le fait tout de même. C’est une partie de la personnalité de James qui l’a toujours consternée. Lorsqu’elle a pris le parti de Lindsay plutôt que le sien, elle n’a pas compris la passivité qui a suivis. Elle-même, dans une situation similaire, aurait probablement crier, tempêter et exiger d’avoir des explications. Pas James, il avait simplement purement et progressivement coupé le contact.

Ca serait mentir de dire que le geste du libraire n’a pas affecté la médicomage. Reha, stéréotype de sa maison, reste quelqu’un de très fidèle qui accorde une importance énorme à l’amitié et aux gens qui l’entourent. Savoir qu’elle a probablement entaché cette amitié l’a toujours dérangé, mais elle ne doute pas que Lindsay avait une bonne raison. Néanmoins, maintenant que l’eau à coulé sous les ponts et que nécessité fait loi, la mangemort voudrait bien régler cette affaire.

Il ne faut pas longtemps pour que James revienne et l’invite à la suivre dans une petite salle qui devait servir de salle de pause au personnel. Elle pose sa cape sur une chaise et s’installe dessus le plus naturellement du monde attendant que James fasse de même. Maintenant, de façon légitime, James voudrait savoir ce qui l’a ammené ici et la jeune femme ne voit pas l’intérêt de tourner autour du pot, elle s’excute donc sans se faire prier.

- Désolé d’être venu te déranger au travail, s’excuse-t-elle chose rare chez elle. Je me suis dis que tu n’ouvrirais pas mon courrier, ni ta porte si j’étais venue chez toi. J’aurais pu passer par Derek ou Grace, mais je déteste les intermédiaires. Je suis ici pour te parler de Lindsay.


Lindsay dont elle est responsable du deuil. Lindsay qui part à la dérive et ne semble rien à voir à quoi se raccrocher. Leur amie et la mère de son fils qui a vu son existence chamboulée trop de fois pour sa courte vie.

- Je suis allée chez elle plusieurs fois dernièrement, je n’avais pas vraiment eu le temps avec les gardes à Sainte-Mangouste. Plus les semaines passent, moins ça va. Je suis loin d’être psychomage, mais je sais reconnaître une dépression quand j’en vois une. Or, elle refuse de voir qui que ce soit et même si elle fait probablement un effort quand tu es là ou que je suis présente, elle s’enfonce de plus de plus dedans plutôt que d’en sortir. Je pensais que le temps ferait un peu son effet, mais ce n’est pas le cas. Je m’inquiète et je me disais qu’on pourrait essayer de faire quelque chose. Même si vous avez vos différents, tu restes le père de son enfant. Tes paroles auront peut-être plus d’impacts que les miennes.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeMer 23 Sep - 17:30



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
J

ames fut agréablement surpris d'entendre Reha s'excuser de le déranger dans son travail. En réponse, il lui adressa un simple haussement d'épaules qui voulait signifier "Ce n'est rien", mais en vérité, si, c'était bel et bien quelque chose, il n'aimait pas être bouleversé dans ses habitudes ou causer des problèmes, et s'absenter quelques secondes de son travail, même si c'était pour discuter d'un sujet important, c'était forcément une situation particulièrement inconfortable pour lui. Ceci dit, il pouvait bien faire l'impasse, puisque les excuses de Reha semblaient sincère, ce qui au passage l'alarmait d'autant plus concernant ce qu'elle pouvait bien avoir à lui dire exactement. Elle avait raison, il n'aurait pas ouvert son courrier, en revanche, il n'était pas du genre à laisser un ancien ami sur son palier si ce dernier venait frapper à sa porte. Reha l'avait déçu, blessé, vexé, mais tout de même pas au point qu'il la laisse mariner devant sa porte. Enfin... ça n'avait pas vraiment d'importance, au fond. Ils étaient là, à présent, et le dialogue était plus ou moins ouvert (même si Reha parlerait sans doute beaucoup plus que James), c'était ce qui importait.

Elle était là pour parler de Lindsay. Au fond, il s'en était douté... et ça ne l'enchantait pas du tout... Lindsay était en partie responsable de l'effondrement de leur amitié... peut-être pas directement, mais James, même s'il s'était réconcilié avec elle, se disait encore aujourd'hui qu'elle avait dû prendre un malin plaisir à liguer certains de leurs amis communs contre lui. Ceci dit, elle avait de très bonnes raisons de s'être montrée à ce point amère... et au final, c'était plutôt contre Lindsay que la plupart de leurs amis communs s'était liguée, chose qu'elle ne méritait pas du tout.

Elle allait mal... Cela n'avait pas échappé à James, mais Reha le lui confirmait, et il se doutait qu'il lui était donné de la voir sous un jour que Lindsay ne lui laissait plus observer depuis longtemps. Ils n'étaient plus tout à fait eux-mêmes, quand ils se voyaient. Ils mettaient entre eux une distance parfois douloureuse et souvent nécessaire. Pour autant, la détresse de Lindsay n'indifférait pas de James, loin de là... Même, il se sentait mal, désemparé face à cette détresse, d'autant qu'il s'en savait en partie responsable... Certes pas entièrement, mais il avait joué sa part dans la succession de drames qu'avait subi son ex-femme... et aujourd'hui, c'était sans doute son rôle de réparer ce qui était réparable dans tout ce qui avait été brisé, mais la vérité, c'est qu'il ne savait pas vraiment comment faire.

-Je n'en suis pas sûr,
répondit James avec prudence. Je m'inquiète pour elle, sincèrement, et je vois bien qu'elle va mal, et crois-moi, je déteste la voir comme ça. Leur situation était complexe, mais James aimait Lindsay. Pas comme un mari aurait dû aimer sa femme, mais il l'aimait malgré tout... Mais je pense qu'elle ne voudra rien entendre qui vienne de moi. Qu'on arrive à se parler à peu près normalement, c'est déjà miraculeux. J'ai peur de ne faire qu'envenimer les choses.
   

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeJeu 24 Sep - 20:27

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Au grand soulagement de Reha, un dialogue s’est installé entre eux. Ce n’est pas comme si le refus de James d’avoir un dialogue eut changé quoique ce soit au but de la visite de la jeune femme, mais elle préfère tout de même que les choses se fassent d’un commun accord plutôt que l’inverse. Sa relation avec James est toujours compliquée et elle préfère ne pas abîmer celle-ci plus qu’elle ne l’est déjà.

Même si ça fait longtemps qu’ils ne se sont plus parlé, elle connait bien le libraire. Elle le sait taiseux et peu porté à l’action. C’est donc à se demander si Reha a raison de s’adresser à lui. En même temps, quoiqu’il arrive, c’est lui la connaît le mieux. Certes, ils se sont séparés, en mauvais terme qui plus est, mais ils étaient déjà ensemble à Poudlard et sont restés mariés un moment. Alors peut-être que James n’est pas le plus actif quand il s’agit de se décider, mais en attendant, ça vaut le coup d’essayer.

Le premier réflexe du père de Gabriel est d’ailleurs de faire marche arrière. Il s’inquiète pour elle et ça, Reha, quoiqu’en pense Lindsay, n’en a jamais douté une seule seconde. Si elle n’a jamais pu savoir ce que James avait fait pour être bannis ainsi de la vie de son fils et de son ex-femme, la mangemort n’a jamais cru un seul instant qu’il ne se souciait pas de son amie.

- Tu vas trouver que j’insiste et tu n’auras pas tord. Le problème vois-tu, c’est que j’ai beau y penser, je ne vois pas qui mieux que toi pourrait lui en parler. J’ai essayé, crois-moi, mais je vois bien qu’elle me dit oui uniquement pour me faire plaisir. Je crois que dans le fin fond, elle entend mes arguments et que si elle en avait la force, elle suivrait peut-être mes conseils, mais en tant qu’amie, je n’ai pas …. comment dire ça. Je crois que je n’ai pas le poids nécessaire pour lui donner l’impulsion dont elle a besoin.


Tandis que James, lui, peut jouer sur un autre plan : Gabriel. Oh bien sûr, on pourrait dire que c’est cruel de la part de Reha de jouer la dessus. En un sens, oui, elle se sert de l’enfant pour atteindre ses objectifs, mais d’un autre côté, elle sait également qu’elle a raison. Gabriel, et Lindsay l’admet elle même, est sensible aux émotions de sa mère et plus le temps passe, moins l’environnement dans lequel grandit l’enfant est sain. C’est un point qu’elle souligne.

- Sans compter que rien de tout ça n’est bon pour Gabriel. Lindsay le dit elle-même, le petit boit ses émotions. Or, elle est de plus en plus déprimée et ça a un impact sur l’enfant. Si elle ne le fait pas pour elle, il faut au moins qu’elle le fasse pour lui.

Songeuse, elle se tait un instant avant de regarder James dans les yeux. Son expression ne trompe pas, c’est la même que celle qu’elle avait à Poudlard lorsqu’elle s’apprête à demander quelque chose d’embarassant qui ne la regarde pas. Quoique si on y réfléchit bien, est-ce que ça ne la regarde pas un peu justement ? Cette histoire, ça n’a pas touché qu’eux trois, mais bien le groupe d’amis qu’ils étaient qui a du faire un choix sans même savoir de quoi il en retournait.

- James, commence-t-elle, je n’ai jamais demandé parce qu’il m’a semblé que je n’avais pas le droit de le faire, mais je me sens obligée de te poser la question. Qu’est-ce qui c’est passé ? Qu’est-ce qui c’est passé pour que tout soit foutu en l’air, pour qu’on se retrouve monté les uns contre les autres et pour qu’on en soit arrivé à un stade où on ne sait même plus aider quelqu’un qui nous est cher ?

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeVen 25 Sep - 18:35



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
R

eha n'avait sans doute pas tort, même James devait le reconnaître. Il était certainement le mieux placé pour aller parler à Lindsay et essayer de l'aider mais... il n'était pas sûr d'être à la hauteur. Pour autant, il est vrai qu'aucun autre nom ne lui venait à l'esprit. Enfin si, il y avait Ignatius, et sans doute se parlaient-ils beaucoup, mais Ignatius n'était pas forcément le mieux placé malgré tout... enfin, là c'était l'animosité de James qui parlait, très clairement, mais tout de même, il pensait que l'avis d'Ignatius était biaisé par ses sentiments pour son ex-femme, si bien qu'il pourrait ne pas forcément être du meilleur conseil. Oui, il était peut-être le mieux placé... et se sentait le moins bien placé en même temps. Est-ce que c'était vraiment possible ?

Pour autant, que lui dire ? Des conseils, James en avait déjà donnés à Lindsay, et il n'avait pas le sentiment qu'elle l'ait seulement écouté. Ceci dit, il n'avait pas été particulièrement insistant. Il était toujours dans ses petits souliers quand il se trouvait en compagnie de Lindsay. Logique, il lui avait fait du mal... Et il lui en faisait sans doute encore ne serait-ce qu'en respirant, alors... Mais Reha pouvait être là pour ça. Si James avait le poids, Reha, elle, avait peut-être les mots. Et cela valait d'autant plus la peine qu'ils enterrent la hache de guerre (que James avait déterré tout seul)... parce que c'était important. Pour Lindsay, et pour Gabriel. Le pauvre enfant ne grandissait décidément pas dans les meilleurs conditions possibles. Et difficile de déterminer tout ce qu'il emmagasinait du haut de ses un an et quelques mois... sans doute plus que ce que l'on pouvait bien soupçonner.

-Je suis responsable de ce qui s'est passé,
répondit James avec prudence, bien conscient que sa rupture avec Lindsay n'avait pas eu des conséquences que sur eux deux, surtout au vu de la brutalité de leur divorce. J'ai quitté Lindsay pour une autre femme alors qu'elle était enceinte, et que je le savais, et je l'ai laissée vivre sa grossesse toute seule. ... Elle t'a jamais dit ça ?

C'était la version officielle, et c'était presque toute la vérité. C'est sûr, ça ne lui donnait pas le beau rôle, mais en même temps, oui, c'était la vérité, il était le salaud de l'histoire, même si ça semblait très peu lui ressembler. Bien sûr, il manquait l'information complémentaire, celle qui faisait toute la différence, que la femme était en fait un homme. Mais au final, James estimait que c'était extérieur à tout ça... La guerre avait été ainsi déclarée et Lindsay avait appris bien plus tard que sa maîtresse était en fait un amant. Et il n'y avait rien à dire de plus.

-J'ai agi comme un vrai salaud...  
 

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeDim 27 Sep - 20:47

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Trente-trois ans, anciennement fiancée, pas encore mariée et pas prête de l’être. Pas de relation fixe, toujours volage, papillonant d’un homme à un autre sans prendre le temps de se rapeller leur prénom. Voilà à quoi se résume la vie sentimentale de Reha ou plutôt son absence. Nul besoin de souligner que ça fait le désespoir de Sélène, sa mère, mais de son côté elle est parfaitement heureuse. Du coup, on pourrait croire que la jeune femme n’y connait strictement rien en relation. Mettant toujours un point d’honneur à ne pas s’attacher à ses amants, il y aurait fort à parier qu’elle ne pourrait pas comprendre comment fonctionne un couple.

C’est pourtant tout l’inverse. Fiancée de longue année à Tibérius, s’il y a bien chose qu’elle a appris, c’est que dans une dispute de couple, la faute est toujours partagée. Un constat dur à accepter pour quelqu’un d’aussi foncièrement borné et de mauvaise foi qu’elle, mais que la jeune femme est tout de même capable d’admettre.

Dans cette histoire entre James et Lindsay, qui dure désormais depuis quelques années, elle a toujours entendu dire que James était le fautif. Lui-même l’admet encore volontier aujourd’hui, pourtant, plus le temps passe, plus elle se demande si c’est vrai. Non pas qu’elle veuille mettre la parole de Lindsay en doute, mais elle lui a toujours semblé trop catégorique pour ne pas qu’elle ait des suspicions.

Elle écoute donc son ami lui raconter son histoire d’un air quelque peu septique, mais ne dit rien et le laisse parler en restant silencieuse. Certes, s’il l’a trompé, on ne peut pas dire que ça soit glorieux. En particulier alors que celle-ci était enceinte. Néanmoins, Reha ne vient pas du même milieu qu’eux et l’histoire serait hélas tristement banale si elle ne concernait pas des amis qui lui sont chers. Elle hésite à souligner à James que chez les sang pur, on ne divorce pas pour si peu, mais elle se doute que son commentaire manquera de délicatesse et décide de partir dans une autre direction.

- Je dois avouer que tu ne t’es pas illustré, mais je ne suis pas là pour juger.

En effet, si elle a pris le parti de Lindsay par solidarité féminine, elle ne l’a en revanche jamais fait pour basher James et ce n’est pas maintenant qu’elle compte commencer. Dans le fond, l’ancienne Gryffondor n’était pas dans leur couple et Godric seul sait comment ils fonctionnaient.

- Elle ne m’en a jamais parlé. Pour être honnête, la dernière fois qu’on a parlé, je lui ai posé la question. Je voulais savoir. Elle m’a dit qu’elle était désolée, qu’elle ne pouvait rien me dire, mais que tu n’étais pas l’homme que l’on pensait que tu étais. Tu me connais, les devinettes ça n’a jamais été mon fort. Cela dit, j’ai beau faire, je ne vois pas pourquoi elle m’aurait caché que tu l’avais trompé. Ce n’est pas que je veuille mettre ta parole en doute, mais il semble que si elle a refusé de parler aussi longtemps, c’était pour quelque chose de plus grave que ça.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeLun 28 Sep - 17:42



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
J

ames était pour le moins sceptique quand Reha lui affirmait qu'elle n'était pas là pour juger. Bon, peut-être qu'elle n'était pas là pour le juger, là, maintenant, parce qu'ils avaient plus importants à gérer et qu'il semblait primordial de se focaliser avant tout et surtout sur le bien-être de Lindsay, mais il était convaincu qu'elle ne s'était pas privée de porter sur lui un jugement très catégorique, sans quoi, il comprenait mal qu'elle se soit si naturellement rangée du côté de son ex-femme durant et après leur divorce : la solidarité féminine ne justifiait pas tout, si ?

Si, peut-être, car pour tout dire, James tombait un peu des nues en apprenant que Lindsay n'avait pas même évoqué sa liaison en présence de Reha. Il devait bien le reconnaître, il était un peu honteux de l'avoir présumé, même si cette présomption ne reposait pas sur rien. Il savait que dans les premiers temps de leur séparation, quand elle n'avait pas encore compris ses préférences, quand elle l'imaginait filer le parfait amour avec sa meilleure amie de l'époque, elle ne s'était pas privée d'en parler autour d'elle et de les dénigrer, autant lui que Nemesis... Enfin, là encore, peut-être déformait-il un peu la réalité...

Lindsay avait beau avoir beaucoup de rancoeur - justifiée - à son adresse, il réalisait encore une fois combien elle cherchait sans cesse à le protéger, alors qu'une autre se serait sans doute bassement vengée pour tout ce qu'il avait fait, d'autant que révéler la vérité au grand jour lui aurait assuré la garde à coup sûr de Gabriel, la lui assurerait encore maintenant, tandis que le décès de son époux fragilisait les droits qu'elle avait acquis sur son fils. Pourtant, elle n'avait rien dit, même à Christian, elle n'avait pas parlé. Si ce n'est quelques mots un rien cryptiques qui étaient désagréables à entendre mais mérités : il n'était pas l'homme qu'elle pensait qu'il était. En effet. Il ne l'était pas. Il avait été le premier surpris d'ailleurs de se découvrir un autre que ce qu'il avait toujours cru être.

Il pouvait se défendre en faisant remarquer que cela pouvait bien s'appliquer au fait qu'il était infidèle, ce que l'on n'aurait pas forcément soupçonner de lui avant que la vérité n'éclate. Mais Reha n'était pas dupe, au grand embarras de James. S'il avait eu la faiblesse d'avouer son secret à Derek, il ne se voyait définitivement pas réitérer avec Reha. D'autant que si la réaction de son ami avait été plus que tolérante, il ne présumait rien de ce que penserait Reha. Et de préférence, il ne voulait pas avoir à en accuser les conséquences.

-Je ne sais pas quoi te dire, Reha, en ce qui me concerne, il me semblait qu'elle en avait parlé à tous ses proches. Ignatius est au courant, Elros est au courant, Melissa aussi...


Pour le coup, c'était la vérité, et il pouvait se permettre de jouer sur la temporalité. Son homosexualité avait aggravé les tensions entre eux, mais ce n'était pas ce qui avait provoqué leur rupture - enfin si, techniquement, mais Lindsay ne le savait pas à l'époque, alors elle ne pouvait évidemment pas en parler.

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeLun 5 Oct - 15:16

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Chercher à comprendre Reha : un exercice difficile. Il faut dire que la principale intéressée n’a jamais vraiment été versée dans le sentimentalisme ou en tout cas ce qu’elle considère l’être. C’est que pour comprendre les choses, il faut accepter d’en parler, d’analyser ses sentiments, somme toute, s’ouvrir entièrement aux autres. Or, si la mangemort est une femme festive, enthousiaste, amicale, sincèrement fidèle à ses amis, elle est aussi, en quelque sorte, assez secrète. Elle parle d’elle, mais on sait rarement ce qu’elle ressent et dans le fond, peut-être préfère-t-elle, elle aussi, ne pas savoir. Rien d’étonnant à ce que James n’ait jamais compris la décision de son amie de soutenir son ex-femme plutôt que lui. S’il lui posait la question, s’il lui demandait de l’expliquer rationnellement, la jeune femme serait dans l’incapacité de lui expliquer ce qui a motivé sa décision même encore maintenant. Elle a agi parce qu’elle ne pouvait pas ne pas le faire. La neutralité n’ayant jamais été son fort. Dans sa tête, Reha a fait ce qui était nécessaire, ce qui devait être fait tout aussi déplaisante que ça ait été. Elle a pris, sa décision, l’assume, mais ce ne veut pas dire qu’elle l’a fait de gaîté de coeur. Tant de nuances qu’il faudrait expliquer à James s’il prenait la peine de demander et si elle-même était capable d’expliquer ses sentiments.

Ce n’est pas le cas, heureusement ou malheureusement pour eux, le malentendu et le malaise reste présent, même si Reha en fait fi. C’est qu’ils ont d’autres chats à fouetter et qu’elle estime que l’état de Lindsay est plus préoccupant que leur ego malmené. Bien décidé à mettre le sien de côté, elle ne s’offusque même pas de savoir que l’ensemble de leur groupe - ou presque - semble au courant de la situation alors qu’elle-même ne l’était pas. Pourtant, quelque chose cloche, elle en est certaine. Elle n’a pas de troisième oeil, pas d’intuition particulière, mais elle est médicomage. Ses journées se passent auprès de patients qui mentent sur leur condition, la façon dont ils ont eu un accident ou leur famille. A force, on apprend à reconnaître cette sensation, une impression qui n’a rien de rationnel, mais souffle au creux de l’oreille que quelque chose ne tourne pas rond.

Bien entendu, elle pourrait insister. L’ancienne Gryffondor est connue pour ça. Son style dans la vie est aussi agressif que celui qu’elle avait lorsqu’elle jouait au Quidditch et lançait les cognards en direction de ses adversaires. Or, preuve qu’elle fait des efforts - que personne ne semble remarquer - elle décide de laisser passer tout en signalant à son ami qu’elle ne croit pas à ses explications. Ils veulent mentir ? C’est leur problème, Reha elle-même n’étant pas exempte de reproche à propos de la situation dans laquelle se trouve Lindsay et n’ayant aucune intention d’avouer la chose.

- Soit je ne fais pas partie de ses proches, soit il y a autre chose qu’aucun de vous deux ne veut me dire. Je pencherai pour la seconde solution. La discussion que j’ai eu avec elle allait dans ce sens, mais je ne forcerai pas tes confidences James. Ce n’est pas pour ça que je suis venue. Si un jour tu voulais lâcher le morceau, tu es le bienvenu, mais je ne te demanderai pas de me dire ce que tu veux de toute évidence cacher.


C’est du Reha tout craché. Elle ne prend pas de pincettes quand elle a quelque chose à dire que ça plaise ou non. Bornée et persuadée d’avoir raison, elle ne voit pas comment James pourrait la détromper.

- En attendant, ça ne nous avance pas. On fait quoi ? Parce qu’il faut faire quelque chose. Rester là sans bouger pendant qu’elle s’enfonce dans une dépression n’est pas une option.

Christian est mort et aussi triste que ça soit, il faut avancer et continuer. Or pour le moment, Lindsay pourrait tout aussi bien se laisser mourir que ça reviendrait au même.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeLun 5 Oct - 18:59



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
J

ames ne réalisa qu'après avoir parlé (c'était bien trop souvent son cas) qu'il avait peut-être pu se montrer insultant envers Reha en suggérant que tous les proches de Lindsay était au courant de son infidélité sauf elle. Il n'avait rien inventé, les noms qu'il avait cités seraient effectivement à même de répéter la même histoire, mais ce discours avait sans doute singulièrement manqué de délicatesse. Et ça n'avait pas été son attention. On pourrait le croire, parce qu'il conservait de la rancoeur envers son interlocutrice, mais il ne s'agissait pas de ça.

En revanche, il se pouvait bien qu'il se soit agi d'un mécanisme involontaire de sa part, parce qu'il connaissait suffisamment Reha pour savoir à quel point cette dernière pouvait se montrer obstinée, et quand il appréhendait que son secret soit mis en danger (ce qui était toujours le cas, il n'avait pas oublié son maître chanteur, même s'il l'avait laissé tranquille depuis le départ d'Ethan - faute de matière, sans doute), il pouvait être un peu trop sur la défensive. Il en était convaincu, si Reha apprenait quel genre d'homme il était, c'en serait fini pour de bon de ce qu'il restait de leur amitié. Et il ne voulait pas que ça arrive, ni que la nouvelle se répande comme une traînée de poudre avec, inexorablement, les conséquences qui iraient avec.

Il avait peur qu'elle insiste, qu'elle le mette au pied du mur, mais elle en revint aux raisons principales de sa venue (même si tout était lié, bien sûr). Oh, il redoutait tout de même que Reha cherche ses réponses ailleurs, et les trouve. Elle était opiniâtre, et elle avait tendance à obtenir ce qu'elle voulait, ce qui ne l'arrangeait franchement. D'autant plus que lui, de son côté, avait plutôt tendance à tout laisser lui échapper constamment. Mais oui, il fallait qu'ils se concentrent sur Lindsay. Elle était celle qui était en difficulté, celle pour qui il fallait s'inquiéter. Pour elle et pour Gabriel, qui se prenait éventuellement de plein fouet l'état déplorable où se trouvait sa mère. Il ne répondit pas de suite. Il ne voulait pas parler dans le vide. "On fait quoi ?" La question était vaste et complexe. Malheureuse, ils n'avaient pas un siècle pour y trouver une réponse.

-Lindsay n'a jamais vécu seul, j'imagine que ça doit lui peser.

"Jamais" ou presque en tout cas. Ils s'étaient installés ensemble juste après la sortie de Poudlard, et même si elle avait vécu quelques mois seuls après leur séparation, elle avait très vite rencontré Christian et s'était encore plus vite mariée et installée avec lui.

-Et avec Gabriel en prime, elle doit rarement avoir le temps de se reposer ou de penser à elle, de voir ses proches sans qu'il l'accapare. Je ne demanderais qu'à m'occuper de Gabriel seul pour lui laisser du temps, mais je sais d'avance qu'elle refusera de me le laisser sans supervision.
Il marqua une pause. Mais ça n'a pas besoin d'être sa supervision à elle.

Il tourna vers Reha un regard qui laissait deviner le fond de sa pensée. Il ne pensait pas forcément spécifiquement à elle, mais elle avait suffisamment pris parti contre lui pour que Lindsay ne s'attende pas à ce qu'elle la lui mette à l'envers, du moins. La perspective de garder Gabriel en présence de Reha ne l'enchantait franchement pas. Mais il n'était pas question de lui.

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeJeu 8 Oct - 22:09

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Quand on fait partie de ce que les gens comme elle aiment nommer “l’élite”, que l’on est jeune, riche et que l’on a globalement les coudées franches, c’est parfois facile d’oublier que l’on est en 1948 et que beaucoup de femmes ne bénéficient pas de sa liberté de mouvement. Il faut dire qu’à trente-trois Reha a la chance de vivre seule depuis des années sans autre contrainte que des dîners de famille réguliers et un statut à tenir. Rien de bien contraignant en réalité, ce sont des choses qu’elle fait avec le même naturel que respirer si bien qu’elle n’y pense même pas.

Parce qu’elle est égoïste et voit souvent les choses par le prisme de son propre regard, Reha oublie parfois son époque. Que Lindsay n’ait jamais vécu seule lui semble étrange. Ca lui tirerait presque un rictus si on ne parlait pas d’une amie. Mais Lindsay est à part. Lindsay souffre, n’est pas dans son état normal, pire, elle est fragile alors elle prend des pincettes.

Peut-être est-ce une mauvaise chose en réalité. En essayant d’épargner la sensibilité de Lindsay, ils lui font plus de mal que de bien. Dans le fond, ne feraient-ils pas mieux de la forcer à revenir à la vie ? Bien entendu, le processus n’a rien d’agréable, mais c’est un processus par lequel toutes les femmes qui n’ont pas la liberté que Reha peut s’accorder, doivent passer. Sans se dire que sa réflexion n’est probablement pas la même que celle de James, elle déclare songeuse :

- Tu penses qu’on devrait essayer de lui faire rencontrer quelqu’un ? Oh rien de sérieux, mais simplement d’autres personnes que nous, élargir ses horizons, tu as raison, elle ne devrait peut-être pas rester seule. Elle me disait qu’elle devait faire attention à l’argent, ajoute-t-elle plus bas un peu songeuse.

Ca n’a pas manqué d’étonner Reha, il lui semblait que Christian lui avait laissé un héritage, mais dans le fond, que sait-elle de la vie d’une personne normale ?

- Oui, je lui avais suggéré qu’elle te laisse peut-être le petit l’espace d’une après-midi pour prendre un peu de temps pour elle, mais elle m’a dit que c’était hors de question. C’est là qu’elle m’a dit que tu n’étais pas celui que je pensais, ajoute-elle en haussant les épaules.

Il faut un peu de temps pour que ce que propose James devienne clair pour la jeune femme. Elle hausse un sourcil interrogateur, pas vraiment persuadée que ça soit la meilleure solution.

Avec moi ? Comprend-moi, j’aime les enfants et j’adore Gabriel, mais tu ne préférais pas Ignatius ou Elros justement ? Je doute être ton premier choix.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeVen 9 Oct - 18:15



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
F

aire rencontrer quelqu'un à Lindsay, James y avait évidemment pensé, mais outre le fait qu'il estimait être la dernière personne à devoir tenir ce rôle-là, il n'était pas certain que Lindsay soit prête à rencontrer quelqu'un, émotionnellement parlant, surtout, il n'était pas vraiment sûr qu'elle soit capable d'envisager une relation qui ne soit pas sérieuse... Après tout, sa relation avec Christian aurait tout à fait pu être considérée comme une relation-pansement (et James avait pensé un peu fort que c'était le cas, du moins au début), et ils avaient finis mariés peu de temps après s'être mis ensemble, finalement, quelques mois tout au plus. Bon, ça ne voulait pas dire qu'elle ne puisse pas avoir d'autres sortes de relation, juste pour le plaisir de plaire et de voir des hommes. Après tout, lui non plus n'avait jamais été habitué à ce genre de choses, étant encore plus précipitamment que son ex-femme passé d'une relation sérieuse à une autre, et il se rattrapait plutôt bien. Mais ce n'était pas comparable.

Lui avait quitté Lindsay, et Ethan était parti, il n'était pas décédé brutalement. Lindsay se croyait maudite, c'était ce qu'elle avait dit. Au point où elle en était, elle devait croire que ses relations étaient destinées à aboutir au désastre le plus total... c'était faux, bien sûr, et James ne demandait qu'à la voir heureuse, et juste apprécier la compagnie d'un homme, relation sérieuse ou pas... Mais... bref, ça restait son ex-femme, et il restait mal à l'aise à l'idée de jouer les entremetteurs avec la femme avec qui il avait vécu pendant plus de dix ans.

-J'imagine que lui permettre de rencontrer d'autres personnes lui ferait du bien, mais je suis le moins bien placé au monde pour ça. Et puis... je connais pas vraiment d'autres personnes...

Ses amitiés remontaient globalement toutes à Poudlard, il en avait à peine crées de nouvelles ensuite, et pas depuis sa séparation avec Lindsay. Ou bien des fréquentations que Lindsay n'avait aucune envie de connaître.

James resta muet quand Reha ajouta qu'elle-même avait voulu suggérer à Lindsay de lui laisser Gabriel, chose qu'elle avait refusée tout net... avant d'ajouter ces propos qui oui, laissaient définitivement suggérer qu'il n'avait pas seulement trompé sa femme. Mais il n'allait pas s'en justifier, bien sûr, puisqu'il n'avait aucun moyen de s'en justifier vraiment en réalité... Donc autant faire comme s'il n'avait pas entendu, hein. Même s'il était évident que ses propos ne lui avaient pas échappé et qu'il était très mauvais pour prétendre (sans surprise).

-Entre toi et Ignatius, je préfère cent fois garder Gabriel avec toi,
répondit-il en regrettant presque ses propos, car même s'il pensait que le fait qu'Ignatius et lui ne s'entendaient pas n'avait échappé à personne, même s'ils donnaient vaguement le change quand ils se croisaient, il était rarement incisif envers les personnes qu'il n'aimait pas. Sa propension à fuir le conflit transcendait toute limite. Et justement, je pense que l'idée que je garde Gabriel sera plus acceptable pour elle si c'est avec quelqu'un qui a toujours pris sa défense à elle...

Donc, pas Elros. Il ne pensait pas que c'était le plan du siècle, et ça ne l'enchantait pas tant non plus de passer du temps avec Reha, mais vu les circonstances, et dans l'intérêt aussi bien de Lindsay que de Gabriel...


   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeSam 10 Oct - 21:44

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Dans le fond, Reha est ravie de voir que James semble penser comme elle. En tout cas, il ne semble pas opposé à l’idée que son ex-femme puisse rencontrer de nouveau quelqu’un et ça lui semble déjà quelque chose. Après tout, quoique Lindsay puisse en penser, James reste le père de Gabriel et à ce titre, aux yeux de la jeune femme, il a le droit de regarder quels hommes vont influencer la vie de son fils pour le futur. Surtout si James doit faire office d’étranger dans la vie de son fils. L’enfant est jeune aussi ne se rend-il pas compte de ce qui se passe entre ses deux parents, mais nul doute que plus tard, si les choses continuent comme elles sont, il risque d’en vouloir à son père de ne pas avoir été plus présent dans sa vie.

- Je suis contente de voir qu’on est sur la même longueur d’ondes, mais Merlin James, si on t’écoute, tu n’es bien placé pour rien ! Tu ne crois pas qu’il faudrait arrêter de te culpabiliser ? Tu as fait une erreur peu importe laquelle et tu as payé pour. Gabriel est ton fils autant que le sien et tu ne leur rends pas service en ne t’affirmant pas.


Si elle a l’air un peu exaspérée, c’est parce qu’en réalité, elle ne comprend pas l’attitude de James. Il faut dire que c’est à se demander comment ils ont bien pu faire pour devenir ami. L’attitude passive de James a tendance à l’exaspérer tandis que sa tendance ruer dans les brancards, avec une absence de forme qui ferait passer les géants pour des gens délicats, doit irriter l’ex-mari de Lindsay. Pourtant, malgré leurs - nombreux- différends, ils trouvent tout de même le moyen d’essayer d’être présent pour une personne qui leur tient à coeur.

- Et pour le reste, ce n’est pas grave si tu ne connais personne, le but c’est surtout qu’elle soit réceptive à l’idée. C’est une belle femme et je suis persuadée qu’un bons nombres de sorciers n’hésiteront pas à lui faire la cour si elle sort de son deuil.

Pas gagné donc, mais une chose à la fois. Savoir que James est de son côté est déjà une bonne chose. Il ne reste plus qu’à trouver comment essayer de lui redonner vie, mais Reha, optimiste se dit qu’ils y arriveront. Dans le fond, elle reste (naïvement) persuadée qu’entourée de ses amis, la jeune femme ne peut qu’aller mieux.

Si Reha lance bien quelques piques pour voir si James va mordre à l’hameçon, elle s'aperçoit vite que ce n’est pas le cas. Pour une personne franche comme elle, c’est une torture de voir que l’on fait des ronds de jambe dans son dos et elle ne s’abaisserait pas à demander à Elros, Derek ou Grace s’ils savent ce qui c’est réellement passé. Bien entendu, Lindsay comme James lui répèteront qu’elle se fait des idées, mais une fois persuadée de quelque chose, il est difficile de la faire changer d’avis.

Finalement, la discussion dérive sur l’éventualité que James garde son fils sous la supervision de Reha et si l’idée semble compliquée à mettre en application au vu de ses horaires de travail, la jeune femme n’est pas contre. Néanmoins, elle écarquille les yeux un peu étonnée devant la violence de ses propos envers Ignatius. Il faut dire que ça fait des années que l’ensemble du groupe qu’ils étaient à Poudlard ne s’est pas retrouvé et pour certains, ils se sont parfois un peu perdu de vue, néanmoins Reha n’a pas le souvenir d’avoir vu James aussi vindicatif en parlant de quelqu’un.

- Je suppose que je dois prendre ça comme un compliment, même si je ne suis pas certaine que ça en soit un, commente-t-elle sans montrer que la remarque la blesse tout de même un peu. Je ne savais que tu étais en froid avec Ignatius. Comment ça se fait ?

Dans le fond, elle est surprise de voir que tant de chose se sont passé sous nez sans qu’elle en ait connaissance. Il faut dire qu’elle n’aime pas les ragots et les non dit et soudain, il semblerait que sa vie en soit rempli.

- Tu as probablement raison pour Gabriel, elle cédera peut-être plus facilement si c’est moi. Je pense que tu devrais en parler toi-même. Si ça vient de moi, ça donnera l’impression que je prends ton parti, ça ruinerait l’effet.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeDim 11 Oct - 9:22



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
J

ames se laissa houspiller sans rien dire. Il savait bien que Reha avait raison, dans le fond, qu'il se laissait porter par la vie plutôt que d'y prendre une part active... mais en même temps, il avait le sentiment que chaque décision ferme qu'il prenait engendrait des conséquences plus catastrophiques les unes que les autres : il avait fait souffrir tout ceux auprès de qui il avait pris des initiatives. Bon, là encore, c'était une vision très défaitiste des choses. Il serait plus que temps que James prenne le taureau par les cornes et agisse au lieu de subir, mais il faudrait plus que les remontrances de Reha pour le décider, ne serait-ce que parce qu'en plus du nombre infini de ses autres défauts, James souffrait quand même d'un léger esprit de contradiction. La pilule passerait mieux avec quelqu'un qu'il apprécierait, c'est sûr... Même s'il ne détestait pas totalement Reha non plus, au contraire. Il était juste... vexé et déçu de la tournure que leur relation avait prise, même si là encore, c'était sans doute lui qui était à blâmer pour n'avoir pas su préserver leur amitié.

-Je ne suis pas vraiment en froid avec Ignatius,
répondit James, pour qui il était plus facile de répondre à cette remarque que d'essayer de plaider sa propre cause sans faire preuve de la plus absurde des mauvaises fois. Disons plutôt qu'on ne s'est jamais vraiment entendus. C'est le meilleur ami de Lindsay, je n'allais pas l'envoyer balader non plus mais... Enfin, t'as dû le remarquer aussi, non ? qu'il est amoureux d'elle...

Au fond, c'était peut-être ça, qui devrait être l'issue de toute cette histoire : Lindsay devait peut-être finir avec Ignatius. Mais par orgueil masculin tout à fait mal placé, James n'avait aucune envie que ça arrive. Même si en l'occurrence, il avait quelques trains de retard et ignorait - c'est dire si les deux n'étaient pas proches et n'avaient aucune raison de se fréquenter depuis son divorce - qu'Ignatius avait miraculeusement trouvé une petite amie et chaussure à son pied.

-J'irai suggérer l'idée à Lindsay, en revanche, pour ce qui est de lui faire rencontrer du monde, tu admettras quand même que tu es mieux placée que moi.
Il laissa passer un temps de silence. Et comme à peu près tout le temps, il prit réellement conscience de sa maladresse un peu trop en décalage. Je suis désolé... ce ne serait pas une torture du tout de garder Gabriel avec toi, je veux pas que tu penses ça. J'ai eu l'impression que tu m'avais abandonné, et je ne vais pas te mentir, je l'ai mal pris. Mais tu n'as pas tort, je ne sais jamais m'imposer ou me battre pour ce que je veux vraiment. Si j'avais voulu préserver notre amitié, j'aurais dû... prendre les devants et faire ce qu'il fallait.

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeDim 18 Oct - 16:23

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Les histoires d’amour des uns et des autres. Voilà un sujet qui ne passionne pas vraiment Reha. Il faut dire que sa vie sentimentale n’a rien de conventionnel, en particulier pour une femme et surtout une femme de son rang. Chez les sang pur, on attend des jeunes femmes non mariée qu’elles ne papillonnent pas d’un homme à un autre, mais bien qu’elles se gardent jusqu’au mariage. Autant dire que la mère de la jeune femme fut vite déçue puisque la médicomage a perdu sa vertu avant même d’avoir quitté Poudlard. Peut-être y aurait-elle trouvé un réconfort en sachant que c’était avec le fiancé que son père et elle lui avaient désigné, mais elle en doute sincèrement. Quoiqu’il en soit, elle a déjà bien du mal à s’intéresser à la sienne, alors celle des autres… Néanmoins, même elle semble plus informée sur ce qui se passe dans la vie de leurs amis que James et elle finit par se demander s’il ne s’est pas un peu volontairement mis à l’écart depuis son divorce.

- C’était il y a longtemps, James et puis même s’il était amoureux, c’est toi qu’elle a décidé d’épouser et c’est ce qui est important. Sans compter qu’il a quelqu’un maintenant. Ne me demande pas qui, c’est un nom obscur que je n’ai pas réussi à retenir, mais il paraît qu’il file le parfait amour.


Dans son esprit de sang pur, Reha dissocie l’amour et l’alliance. Dans le fond, on peut être amoureux de n’importe qui, mais ce qui est vraiment important, c’est la personne à qui on est marié et les alliances que l’on forme autour. Evidemment, elle n’est pas naïve et sait que c’est une vision que seul les sang pur ont tendance à avoir. James et Lindsay ne pensent probablement pas comme elle. De son point de vue un peu égoïste, elle se dit que c’est dommage. Si ça avait été le cas, ils seraient toujours ensemble et Gabriel n’aurait pas eu à souffrir du divorce de ses parents. Impossible de le dire à James comme à Lindsay sans paraître insensible, ça, même elle le sait, la jeune femme préfère donc taire ce qu’elle pense vraiment pour une fois.

- Je me chargerai de lui faire rencontrer des gens, approuve-t-elle. Je suppose que j’arriverai aussi à embarquer Grace dans le processus. Elle connaît pas mal de monde,
conclut-elle en mettant de côté l’ennui qu’elle éprouve à l’idée de devoir s’associer avec la jeune femme. C’est qu’elles ne se sont jamais vraiment totalement entendu, mais un peu comme Ignatius et James, elles ont mis ça de côté pour préserver l’harmonie du groupe qu’ils étaient.

Les excuses de James sont acceptées de bonne grâce. Reha peut être rancunière, mais elle n’a pas de raison d’en vouloir à James plus que ça. Elle l’a en effet laissé tomber et le fait que ça ait signifier quelque chose pour lui la touche même si elle est incapable de l’exprimer avec la sensibilité requise.

- Tu sais, je ne peux pas t’en vouloir d’avoir été fâché contre moi. Je ne prétends pas qu’il y a toujours quelque chose de rationnel derrière mes décisions. La plupart du temps, j’ai un choix à faire et je le fais qu’il soit bon ou mauvais et j’en assume les conséquences. Sauf que pour vous deux vois-tu, je ne pense pas qu’il y avait vraiment un bon choix. Si je suis honnête, je crois que j’ai aussi soutenu Lindsay parce qu’il me semblait qu’elle était moins capable que toi de supporter que ses amis se mettent contre elle. Je pense qu’en un sens, je te trouve plus fort, plus solide.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeLun 19 Oct - 18:12



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
R

eha devait s'imaginer être la plus informée au sujet de leurs "amis" communs, et pour ce qui était des événements les plus récents, elle avait sans doute raison, mais en ce qui concernait Ignatius, il était franchement convaincu de ne rien exagérer. Non, Tuft n'avait pas juste eu un léger béguin pour Lindsay qui lui était passé avec le temps... James l'avait suffisamment vu rôder autour de sa femme, pendant plus de dix ans, alors qu'ils étaient justement mariés, pour penser voir juste à ce sujet. Bon, là où il avait visiblement tout faux, c'est qu'apparemment, il avait une petite amie, maintenant.

Cela devait dater d'après le divorce, sans aucun doute, puisque les seules nouvelles que James aurait pu avoir d'Ignatius auraient été via Lindsay, sans compter cette fois très déplaisantes durant laquelle ils s'étaient pris la tête au sujet d'une femme que donc ils ne fréquentaient ni l'un ni l'autre. Ceci dit, si Ignatius était avec quelqu'un, c'était tant mieux, ça ne changerait tout de même rien au fait qu'ils n'avaient jamais vraiment été amis tous les deux, et qu'ils ne le seraient jamais. Il était l'une des rares personnes au sujet desquelles James serait capable de se montrer à ce point intransigeant. Bref, inutile de revenir dessus, il était exclu qu'il passe du temps avec lui, casé ou pas, point final.

Reha approuvait le fait de faire rencontrer à Lindsay d'autres personnes, ce qui était une très bonne chose. Elle était la mieux placée pour cela. En espérant qu'elle accepterait de quitter sa tanière et de bel et bien faire la connaissance de nouvelles personnes. Il savait à quel point elle était rétive, mais il savait aussi à quel point Reha pouvait être persuasive, sans doute que cela devrait aider. Et effectivement, elle se sentirait sans doute moins piégée si Grace était de la partie. Et le fait que Reha fasse cette suggestion prouvait bien à quel point elle s'inquiétait pour leur amie commune. Si James n'avait jamais apprécié Ignatius, il semblait aussi que Reha n'ait jamais apprécié Grace. Au sein d'un tel réseau d'amis, rien d'étonnant à ce que certains aient plus d'atomes crochus entre eux que d'autres. La scission dans leur groupe provoqué par le divorce des Hopkirk avait mis en lumière plusieurs de ces divergences.

-J'ai jamais imaginé être le plus fort ou le plus solide des deux. Et je ne pensais pas que qui que ce soit ait un jour imaginé ça. C'est toujours Lindsay qui prenait toutes les décisions, j'ai laissé... beaucoup de choses reposer sur ses épaules, justement parce que je l'imaginais plus forte, justement. Mais honnêtement, c'était elle qui devait être entourée de ses amis, et je le sais très bien.
Elle était seule, enceinte, bafouée, bien sûr que c'était elle qui avait besoin de soutien émotionnel. J'aurais aimé que vous n'ayez pas à choisir de camp, surtout.

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 222
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeMar 27 Oct - 21:22

❝James & Reha ❞Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié Toutes les amitiés ne peuvent durer. C’est un constat assez amer que font les enfants dès leur plus jeune âge. Ils se promettent, parfois dès leur rencontre, une amitié et fidélité éternelle sans savoir que, dans le plupart des cas, celle-ci tiendra au mieux quelques années. C’est que, à l’inverse du mariage, il n’y a aucune obligation financière ou d’enfants pour faire tenir un des personnes qui n’ont plus rien en commun. Les gens grandissent, changent et finalement, la période bénie où l’on pouvait encore mettre ses différences de côté pour se concentrer sur ce qui rassemble plutôt que ce qui dérange est passée sans même que l’on ait eu le temps de tourner la tête.

Alors qu’elle converse avec James, Reha se demande si ce n’est pas ce qui leur est arrivé. Évidemment, le divorce de Lindsay et ce dernier était une bonne excuse pour voir le groupe éclater, mais n’était-ce pas également un événement naturel qui serait arrivé à un moment ou l’autre ? Dans un coin de la tête de la jeune femme, il y a une petite voix désagréable qui ne peut s’empêcher de lui souffler que c’était juste une excuse bien pratique pour tout le monde. Savoir que ce n’est pas faux la perturbe plus qu’elle ne veut l’admettre. Il suffit de voir comment tourne la conversation. James et Ignatius qui ont toujours eu un peu de mal à se supporter, elle qui n’a jamais été une grande fan de Grace et réciproquement, c’est bien parce qu’il y a Lindsay que Reha est prête à faire un effort.

Si on y regarde bien, qu’est-ce qui les rassemble encore ? La jeune femme se pose la question. De son côté, si aucun d’eux n’est né-moldu, ils sont en tout cas sang mêlé et si Reha a toujours été très tolérante, il n’empêche que l’âge a mis en avant à quel point leur vie n’ont pas la même réalité. Alors qu’elle partira de la boutique, James se torturera probablement l’esprit pour savoir comment voir son fils et finir ses fins de mois tandis que Reha retournera dans un monde où interdire à un père de voir son enfant mènerait à l'opprobre et l’ostracisation de toute la bonne société.

- On est pas toujours ce qu’on pense être, James. Peut-être que dans le fond, ta force ne réside pas dans ta capacité à te mettre en avant, mais plutôt dans celle à résister à ce que la vie t’envoie dans la figure.


Du point de vue de la jeune femme, il faut une certaine force a un père pour accepter d’être éjecter de la vie de son enfant ou de la lacheté, mais Reha n’a pas envie de penser son ami lâche tout comme elle n’a pas envie de penser qu’elle manque du courage dont les Gryffondor font largement étalage en n’assumant pas être en partie responsable de la mort de Christian.

- C’est utopique de penser qu’il y aurait eu une situation où l’on aurait pu ne pas choisir. Ce n’est pas comme ça que ça marche. Que ça soit pour l’amitié ou pour le reste, on est toujours obligé de se positionner, personne ne peut rester neutre, assène-t-elle avec plus de force qu’elle ne voudrait.

C’est qu’elle ne pense pas uniquement à James et Lindsay en le disant, les choses bougent, les choses changent et bientôt la neutralité tranquille dans laquelle la population se languit ne sera plus possible. Il faudra faire un choix et Reha devra faire le sien également. Heureusement pour elle, ce n’est pas encore le moment, pas tout à fait, alors elle se contente de profiter de ce qu’il reste de son amitié avec l’ancien mari de Lindsay.

- Je t'enverrais un hibou dès que j’aurais parlé à Lindsay. Je suppose que tu dois retourner travailler ?

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1652
Humeur :
Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitimeMer 28 Oct - 17:49



Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié
A

h ça, c'est certain, on n'était rarement ce qu'on pensait être, et James enviait de tout cœur ceux qui avaient la pleine conscience de qui ils étaient vraiment, avec certitude et sans se leurrer. Même si le libraire estimait avoir tout de même fait du chemin (il s'était tout de même menti sur sa propre sexualité pendant près de trois décennies, il fallait le faire), il savait qu'il était encore loin, bien loin de se percevoir tel qu'il était ou tel que les autres le percevaient, et sur ce point comme sur beaucoup d'autres, l'opinion de Reha lui était précieuse. Raison pour laquelle il ne pouvait qu'admettre que tout ce temps passé à s'ignorer avait été du temps perdu.

S'entourer de personnes qui vous soutiennent, c'est bien, mais avoir auprès de soi des personnes à même de bouleverser vos perspectives et de vous faire vous remettre en question, ce n'était pas seulement une bonne chose, c'était primordial. Reha devait avoir raison, contre toute attente, il était capable d'une ténacité qui le dépassait lui-même, et c'était peut-être sa force, effectivement. Maintenant, il fallait qu'il sache la mettre à profit. Il avait attendu de Lindsay qu'elle soit forte pour deux presque tout au long de leur relation. C'était la moindre des choses à présent que d'inverser enfin les rôles, même s'il avait - certainement un peu lâchement - attendu qu'ils ne soient plus ensemble pour cela.

Il ne réussissait pas à être d'accord, en revanche, quand Reha affirmait avec fermeté qu'il fallait toujours choisir un camp, que l'on ne pouvait pas toujours être neutre. Pourtant, c'était peut-être elle qui était dans le vrai. Il ne voulait pas le reconnaître, mais... c'était là encore de la lâcheté que de ne pas affirmer une position, pour ne pas trop se mouiller. Qu'est-ce qu'il aurait fait, lui ? A la place de Reha, Ignatius, Elros, Grace, tous leurs amis communs ? Il n'en avait aucune idée. Forcément, dans sa position, la question ne s'était pas posé - et encore, il aurait peut-être pu se battre pour garder certaines amitiés qu'il avait préféré négliger, à la base. La neutralité est l'Eden des planqués.

-Oh oui, il est plus que temps, même
, reconnut James, se rappelant tout à coup - merci Reha - qu'il était encore sur son lieu de travail et qu'il était plus que temps qu'il se remette à l'ouvrage. Tiens-moi au courant. Et... merci.

D'être venu le trouver, d'être présent pour Lindsay, et de mettre de côté leurs différends pour trouver ce nécessaire terrain d'entente. Les conditions n'étaient vraiment pas idéales, mais il avait au moins le sentiment de l'avoir retrouvée un peu, et c'était un sentiment encourageant.

   
code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Empty
Message#Sujet: Re: Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James   Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables n'est pas une amitié - James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Fleury & Bott
-