AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -17%
Manette Xbox Series sans fil nouvelle ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez | 
 

 Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 54
Humeur :
Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice   Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeMar 27 Oct - 9:28

Quand on prie la bonne étoile
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice était sur un petit nuage, elle ne se souvenait pas de la dernière fois où elle avait été aussi heureuse. Cela faisait des années que sa vie ressemblait à un enfer, ponctué de moments de douceurs offerts par Clarice et Nigel, mais la sorcière n’était tout bonnement pas heureuse. Son mariage était un raté sans nom, et elle le subissait, jour après jours. Elle s’inquiétait sans cesse pour sa fille, ne savait pas quoi faire pour lui donner une vie meilleure. Elle s’était toujours sentie totalement impuissance face à la détresse de Clarice, face à sa souffrance. La seule chose qu’elle pouvait faire, c’était lui donner tout son amour, et la gâter plus qu’il n’en faudrait. Ce n’était pas la solution, mais ça faisait sourire sa fille, et c’était le plus important.

Mais lorsqu’elle se retrouvait seule avec elle même, elle déprimait. Elle repensait à toutes ces années passées, toutes ces années perdues. Elle était prisonnière d’une vie qui l’empoisonnait, sans échappatoire visible. Mais à présent, les choses étaient différentes. Eurydice avait eu la plus merveilleuse des nouvelles, et elle peinait à y croire, tant c’était inespéré.

Cela faisait déjà quelques temps, qu’elle s’était sentie mal. Fatiguée, nauséeuse, et particulièrement à fleur de peau. Elle ne savait pas vraiment à quoi c’était dû et elle avait laissé traîné, pendant à quelque chose d’insignifiant. Mais les symptômes avaient persisté alors elle avait été consulté un medicomage et il lui avait appris qu’elle était enceinte. Cela avait été un véritable choc pour elle, elle n’aurait jamais cru que cela lui arriverait, même si elle l’avait ardemment désiré, évidemment. Un autre enfant, c’était ce qu’il lui fallait pour combler ce vide qu’elle ressentait. Clarice grandissait, elle quitterait bientôt le nid et Eurydice avait eu très peur de se retrouver seule avec Trevor, elle appréhendait ce moment comme la dragoncelle.

De retour chez elle, le temps d’assimilé la nouvelle, elle avait réfléchi à l’identité du père de son enfant. Et après un rapide calcul, il n’y avait aucun doute sur le fait que le géniteur était Orpheus. Et, elle en était étrangement satisfaite. Orpheus était son ami, et elle l’appréciait beaucoup, en plus de le trouver très plaisant. Il y avait une sensibilité et une douceur chez lui qui la touchait énormément. Quoiqu’il en soit, elle n’avait pas besoin de réfléchir à si elle devait le mettre au courant ou non. Il était clair que oui. Elle voulait qu’il le soit, avant Trevor même. Elle allait mettre au courant son mari, ils devaient en discuter, mais  plus tard.

Campée de la porte des Beurk, Eurydice était nerveuse. Elle n’avait aucune idée de comment le jeune homme allait réagir, et elle appréhendait un peu, mais elle n’avait pas le choix. Après une profonde inspiration, elle sonna à la porte et lui accorda un sourire quand il ouvrit.

« Bonjour Orpheus, j’espère que je ne te dérange pas. Je dois te parler de quelque chose d’important. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 224
Humeur :
Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice   Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeMar 27 Oct - 18:28



Quand on prie la bonne étoile
S

on rythme de croisière était pour le moins harassant, dernièrement, et Orpheus avait un peu le sentiment de ne pas avoir une seule seconde à lui. Il l'avait cherché, c'est certain. Si enseigner une matière optionnelle lui offrait plus de temps libre que certains de ses collègues de Poudlard, cela ne l'empêchait pas d'être pour le moins accaparé par son nouvel emploi du temps. Entre ses cours, la préparation de ces derniers, ses missions au service du seigneur des ténèbres, ses visites à Despina et bien sûr, bien sûr, ses tentatives à répétition pour sauver Amos, il avait le sentiment que le temps, ce fichu temps qui jouait contre lui, n'allait qu'en accélérant plus encore, bien bien qu'il s'enfonçait de plus en plus.

Cette soirée, il avait décidé de la passer en compagnie de son fils. Avec, après le dîner, une énième expérience qui s'était soldée par un nouvel échec, un rituel très ancien qui n'avait certes eu aucun effet sur la magie d'Amos, mais l'avait épuisé, si bien qu'il était parti se coucher tôt. Des moments privilégiés avec son fils, Orpheus admettait de plus en plus qu'il lui en restait bien trop peu. Et cette pensée le divisait, une part de lui, la plus lucide, n'envisageait plus que de profiter du moindre instant au maximum, sans plus faire subir à son fils un rythme aussi éprouvant pour un résultat aussi inefficace, l'autre part, moins raisonnable, l'emportait néanmoins toujours : il ne pouvait pas baisser les bras maintenant. Il ne pourrait que se reprocher ensuite de ne pas s'être battu jusqu'au bout.

C'était clairement démoralisé et abattu, après avoir vérifié qu'Amos dormait bien et que ses derniers essais n'avaient pas entraînés de conséquences plus désastreuses que nécessaires, qu'Orpheus s'était affalé dans son canapé, épuisé. Il eut à peine le temps de s'asseoir, ceci dit, que la sonnerie de la porte d'entrée retentit. Orpheus ayant demandé à l'elfe de maison de demeurer au chevet d'Amos afin de le prévenir si quoi que ce soit d'alarmant devait se produire, il allait ouvrir de lui-même, assez curieux, pour tout dire. Il n'attendit personne, et surtout, il n'était pas certain d'être franchement en état d'accueillir qui que ce soit.

-Eurydice ?
Son coeur manqua un battement. Il n'attendait absolument pas sa venue et se sentait plus embarrassé que jamais à l'idée de la trouver sur son palier, sans admettre en même temps que sa présence pourrait justement lui faire le plus grand bien. Tu ne me déranges pas. Amos est à la maison - Il se sentait obligé de le préciser, sans doute parce qu'il était un peu trop conscient de tout ce qu'il était capable d'oublier quand la jeune femme était dans les parages - mais il dort. Entre, je t'en prie.

Il s'écarta pour la laisser entrer et s'installer dans le salon.

-Qu'est-ce qui se passe ? Tout va bien ?

Si elle devait lui parler de quelque chose d'important, la réponse devait être non. Tous les cas de figure lui vinrent à l'esprit, il songea notamment que Trevor avait peut-être eu vent de leur liaison. Mais il était encore bien loin de la vérité.
   


code by Mandy

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-