AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -25%
ASUS PC portable Gamer FX571GT-BQ691T 15″ FHD ...
Voir le deal
599.99 €

Partagez | 
 

 The Same Old Story || Warwick Grant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Xena Hart
▌ Messages : 62
Humeur :
The Same Old Story || Warwick Grant Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The Same Old Story || Warwick Grant Right_bar_bleue

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine, crin de Sombral, rigide, 25,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Brianna Hildebrand

The Same Old Story || Warwick Grant Empty
Message#Sujet: The Same Old Story || Warwick Grant   The Same Old Story || Warwick Grant Icon_minitimeLun 2 Nov - 20:09

The Same Old Story
ft. Warwick Grant
Xena pensait dur comme fer qu’elle ne pouvait réellement s’attacher à personne et, surtout, qu’elle ne devait sous aucun prétexte le faire. Elle devait garder la tête froide, rester pratique. C’était pour ça qu’elle était là, c’était sur cette base que Tobias avait accepté de changer sa vie. C’était sur ça, sur cette simple règle, que tenait tout ce qu’elle avait aujourd’hui. Alors Xena essayait de s’y tenir, de rester la plus neutre possible : qui pouvait bien savoir quand on lui demanderait de trahir une des personnes qu’elle côtoyait au quotidien ? Elle, elle n’en savait rien, alors, pour ne pas souffrir, il ne fallait pas développer de sentiments.

De toute évidence – même si Xena refusait de l’avouer – cette mission de neutralité sociale était un échec. Et comment l’en blâmer ? A dix-sept ans à peine, ASPIC en poche, elle avait été balancée dans la Police Magique, dans la vie d’adulte, elle qui n’avait jamais vécu de façon responsable. Xena avait dû apprendre à gérer son argent, à être ponctuelle, à faire ses courses ou encore à payer son loyer. Tout cela du jour au lendemain, sans aide. Alors elle avait commencé à rencontrer de plus en plus de monde, à créer des habitudes.

Et maintenant… Onze ans plus tard, elle avait des collègues de longue date, des habitudes chez tel ou tel commerçant, des affinités… Et, sortant du lot, il y avait Nobby, bien sûr. Lui qui l’avait guidé de loin dès le départ, se rapprochant au fur et à mesure. Cet homme qui était ce qui se rapprochait le plus d’une figure paternelle pour cette gamine qui n’avait pas su bien grandir.

Alors, inconsciemment, Xena avait développé une farouche possessivité dont chaque personne trop proche d’elle faisait les frais. Si elle devait avoir peu de proches, elle ferait en sorte de les garder. Pourtant, Xena n’admettait absolument pas cette possessivité qui l’habitait.

Voilà sûrement pourquoi elle se retrouvait à suivre ce type qu’elle ne connaissait, sur la seule base de son instinct et celui de Reha – aussi, un peu, voire même beaucoup. Le nom de ce gus ? Warwick. Elle n’avait pas de nom de famille à disposition, donc pas de moyen de se renseigner convenablement par de façon plus… conventionnelle. Elle avait donc choisi la filature. Pourquoi ? Parce que ce type était louche, tout simplement, et que Nobby n’avait pas besoin de ça en ce moment. En fait, il n’avait pas besoin de ça tout court. Malheureusement, son patron avait tendance à prendre trop en pitié les cas désespérés - Xena en étant le parfait exemple. Alors, d’un commun accord, quand le chef de la Police Magique avait parlé de ce type aux filles, elles avaient décidé que quelque chose clochait. D’où il sortait ? Pourquoi maintenant, pourquoi Nobby ? Trop de questions, si peu de réponses.

Alors Xena avait attendu. Elle l’avait guetté, longtemps, se fiant à ce qu’elle savait, et elle avait fini par le repérer. De là était partie la filature. Et, par Viviane, il agissait de façon extrêmement bizarre. Plus elle en voyait, plus Xena se disait qu’elle avait bien fait de le suivre. Nobby faisait peut-être confiance à ce type, mais elle allait lui montrer qu’il ne fallait pas. Et si ce Warwick décidait de lui compliquer la tâche… Elle lui ferait comprendre qu’il était tombé sur la mauvaise personne.

La filature dura un long moment. Xena n’avait pas prévu d’intervenir. Et pourtant, quand elle le vit prendre la direction du Londres Moldu, elle sentit soudain une certaine urgence la gagner. S’il s’engageait dans cette zone-là, elle ne pourrait plus le suivre… Elle ne connaissait plus le monde moldu ; elle n’avait pas envie de s’y aventurer et, dans cette partie du monde, elle ne pourrait pas obtenir les informations qu’elle voulait.

Alors, tandis que la barrière se rapprochait de plus en plus, Xena prit sa décision : elle se faufila à travers la foule jusqu’à cet inconnu qu’elle suivait, sortit sa baguette et, en arrivant sur lui, lança un sortilège de confusion. Le temps que ce dernier opère, elle attrapa le type par le bras et l’entraîna avec elle dans une ruelle adjacente. Elle le lâcha presque aussitôt, le repoussant contre le mur. Ici, il n’y avait personne. Le champ était libre.

Qu’est-ce qu’elle faisait exactement ? Xena ne le savait pas trop. En tout cas, une chose était sûre, c’était tout le contraire de sa volonté de neutralité. Elle se laissait emporter et tout ça allait mal finir, à n’en pas douter. D’autant plus que ce cher « Warwick » semblait reprendre ses esprits et, s’il y avait une chose que Xena savait bien, c’était que personne n’était de bonne humeur après un sortilège de confusion.

D’un geste, elle brandit de nouveau sa baguette, la pointant directement sur la poitrine du type en face d’elle. Simple mesure de précaution.

- Un conseil, ne commence pas à brailler ou à poser des questions. Warwick, c’est ça ? Je crois qu’on a des choses à se dire, toi et moi. Et si tu te tiens à carreaux, tout se passera très bien, ajouta-t-elle en faisant un petit mouvement de baguette, pour la forme.

Encore une fois, le type en face d’elle faisait bien trente bons centimètres de plus qu’elle. Mais ça n’empêchait pas Xena d’avoir l’air parfaitement sérieuse et d’être prête à sérieusement mettre en application ses avertissements. Alors qu’il n’essaie pas de jouer au plus malin avec elle : ça risquait de très mal tourner, sinon.

En fait, ça allait mal tourner, peu importait la suite des événements.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Warwick Grant
▌ Messages : 109
Humeur :
The Same Old Story || Warwick Grant Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The Same Old Story || Warwick Grant Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Le genre qui fonctionne à la poudre à canon
Camp: Bien
Avatar: Logan Lerman

The Same Old Story || Warwick Grant Empty
Message#Sujet: Re: The Same Old Story || Warwick Grant   The Same Old Story || Warwick Grant Icon_minitimeLun 2 Nov - 21:18

Plus le temps passait, plus Warwick se familiarisait avec le Londres magique. En même temps, il fallait dire qu’il y passait du temps, notamment dans le but de perfectionner son déguisement. Lorenzo, sorcier d’origine italienne à l’accent un peu forcé, était même connu de quelques commerçants, à force -mais le jeune homme évitait les bavardages trop longs, qui étaient autant d’occasions de se trahir et de contredire ses propres mensonges.

Passer devant l’hôpital Sainte-Mangouste lui tira un sourire amusé. Il repense à son passage récent dans le curieux endroit, après s’être si bêtement blessé. Il repense aux capacités de la médecine magique, qui dépasse de bien loin tout ce qu’il a pu voir dans son monde d’origine. Penser à tous ceux qui auraient pu être sauvés par la magie n’était pas vraiment bon pour son humeur, mais il avait du mal à s’en empêcher depuis qu’il a fait la rencontre d’une médicomage.

Perdu dans ces sombres pensées, il traversa les rues animées sans tendre l’oreille comme à son habitude -car après tout, son activité ici consistait à laisser traîner ses oreilles partout. D’ailleurs, il ne faisait pas du tout attention à son environnement -mais de toute manière, il faut admettre que certaines filatures sont menées avec trop d’habileté pour les percer à jour.

Il se dirigea vers le passage menant au Londres moldu. Car même si Warwick était chaque jour un sorcier plus convaincant, sa vraie force venait de son aptitude inégalée à se fondre parmi les Moldus -même les Nés-Moldus, trop habitués aux sortilèges après les années passées à Poudlard, sentaient la magie à des kilomètres. Si un sorcier ennemi le croisait dans le monde moldu, il était très peu probable que Warwick attire son attention, car il était un Moldu pure souche.

Il n’était plus qu’à quelques mètres du passage vers son monde, où il pourrait... Que venait-il faire là encore ? Voilà qu’il ne savait plus pourquoi il était sorti… D’ailleurs, il était à la caserne ou au QG aujourd’hui ? Il n’eut pas la présence d’esprit lorsqu’on le saisit fermement par le bras pour l’envoyer se cogner contre le mur d’une ruelle adjacente. Un instant, son esprit eut d’ailleurs du mal à comprendre comment son corps était passé de la rue principale à la ruelle, mais la solution à l’équation se présenta sous la forme d’une jeune femme de petite taille, aux cheveux anormalement courts et à l’air particulièrement coriace. Comprenant finalement qu’il avait dû être manipulé par magie -la deuxième expérience n’étant pas plus agréable que la première-, il sentit également sa pensée redevenir cohérente au moment où son assaillante prenait la parole en le maintenant sous la menace de sa baguette. Malheureusement, il avait perdu l’occasion de réagir dès le début de l’attaque à cause du sortilège, et maintenant, il était dans une situation délicate.

-Qu’est-ce que tu me veux ?

Bon, Lorenzo avait fait long feu et ne pourrait pas grand-chose pour lui sur le coup, c’était à Warwick de parler.

-Et toi alors, tu as un prénom ?

Il n’était pas très agréable de converser avec une baguette magique pointée sur la poitrine. Profitant que ses questions aient légèrement distrait la jeune femme, il leva le bras, frappant celui de la jeune femme par en dessous et éloignant la pointe de la baguette de lui, avant de maintenir le bras armé dans cette nouvelle direction, bien moins périlleuse pour lui.

Maintenant, ils pouvaient causer.

_________________
The Same Old Story || Warwick Grant 4MBQ

Je combats, tu combats, nous combattons,
Chacun doit entrer dans la ronde,
Je termine ainsi ma présentation :
Je suis un soldat des deux mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Same Old Story || Warwick Grant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-