AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Le fils du héros [Hyppolite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 150
Humeur :
Le fils du héros [Hyppolite] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fils du héros [Hyppolite] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

Le fils du héros [Hyppolite] Empty
Message#Sujet: Le fils du héros [Hyppolite]   Le fils du héros [Hyppolite] Icon_minitimeJeu 12 Nov - 11:43

Le fils du héros


Silvanus était soucieux. C'était le troisième entretien qu'il acceptait avec des employés du ministère et le deuxième avec des journalistes de deux tribunes différentes. Il n'était pas forcément doué dans les exercices du genre, mais il était inquiet de la tournure que prenait la situation, et puisqu'il entendait dire tout et son contraire au sujet des détraqueurs, il estimait nécessaire de rétablir ce qu'il pouvait de vérité en sa qualité d'expert, si cela pouvait permettre d'endiguer la crise plus facilement.

Bien sûr, il ne s'imaginait pas que cette situation allait se résoudre plus facilement grâce à lui, d'autant que d'autres experts - le grand Norbert Dragonneau en tête - étaient bien plus à même que lui d'apporter leur pierre à l'édifice, mais Silvanus voulait faire sa part. Dans les circonstances terribles qui frappaient les deux mondes, c'était là le seul rôle qu'il s'estimait capable de jouer auprès du gouvernement et d'une population terrifiée à juste titre par le déroulé irrépressible d'événements terribles, alors il prenait sa part du mieux qu'il le pouvait.

Il venait tout juste d'achever une interview qui avait épuisé beaucoup de son énergie et de sa salive, ce qui en disait beaucoup compte tenu des réserves qu'avaient le professeur de soin aux créatures magiques dans ce domaine. Il était plutôt satisfait de cet entretien. Il espérait qu'il ne finirait pas biaisé ou déformé, d'autant que l'un des grands défauts, des plus évidents, de Silvanus, était sa maladresse, et son passif, ponctué de nombreuses mises à pied, n'inspirait pas forcément la confiance de prime abord.

Il pensait avoir bien mérité un en-cas. Et une bonne chope de bièraubeurre (oui, à son déjà grand âge, il continuait d'avoir un faible tout particulier pour cette boisson). Il s'apprêtait donc à prendre place à une table quand il repéra une silhouette familière. Celle du jeune Dragonneau, celui qui devait certainement avoir assez d'entendre celui qui n'était même pas encore son professeur (et ne le serait peut-être jamais) lui faire l'article au sujet de son incroyable paternel et de tous ses exploits. Et cette fois allait contribuer à la coutume, puisque le voyant seul à sa table, Silvanus ne résistait pas à la tentation d'aller lui parler, même si ce dernier n'avait sans doute pas envie de perdre du temps avec un de ses professeurs.

"Eh bien, Hyppolite, comment vas-tu ?"


Il n'attendit pas l'assentiment du jaune et noir pour s'installer avec lui. Dans l'art de s'imposer, Silvanus était un maître. Pas dans beaucoup d'autres, malheureusement.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
Hyppolite Dragonneau
▌ Messages : 937
Humeur :
Le fils du héros [Hyppolite] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fils du héros [Hyppolite] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, Crin de licorne, 18,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jacob Tremblay

Le fils du héros [Hyppolite] Empty
Message#Sujet: Re: Le fils du héros [Hyppolite]   Le fils du héros [Hyppolite] Icon_minitimeLun 16 Nov - 15:12





 

Hyppolite & Silvanus

“ Rien ne sépare jamais deux vrais amis.  ”
J
e n'ai absolument rien à faire là et je le sais. Je commence même un peu à regretter d'avoir pris ce risque alors que je pourrais être tranquillement à l'abri, dans le confort de ma salle commune, mais j'avais besoin... de changer d'air. C'est difficile à expliquer, c'est comme ça tout le temps. Les grands espaces me font peur, maintenant, parce que j'ai l'impression que le danger pourrait venir de partout.

Mais les espaces confinés m'angoissent aussi. Ils me rappellent la chambre sans fenêtre dans laquelle cette tarée de Lestrange m'a enfermé. Y a pas de raison qu'elle s'en prenne à moi de nouveau, on me l'a bien dit, mais ça n'empêche pas la panique. J'ai toujours su que c'était pas un sentiment franchement rationnel, mais là, c'est clair et net. Il me prend à n'importe quel moment et dans des circonstances où ça n'a aucun sens.

Bref, j'ai rien à faire là, parce qu'on n'est pas en sortie officielle, mais j'ai emprunté un des passages secrets dont m'a parlé Rhian, et me voilà installé à une table des Trois-Balais, seul devant une bièraubeurre. C'est presque triste, mais j'ai pas fait le trajet pour rien. J'en ai profité pour faire des emplettes pour le pack express. Le pack express, c'est comme ça que j'appelle le sac sans fond dans lequel j'ajoute tout ce que je peux au fil de mes trouvailles.

C'est pas pour moi. C'est pour Rhian - et pour Cenlyn. J'aime pas trop cette idée de fugue, mais je les en ai pas dissuadés pour autant. Je les comprends. Et je sais qu'ils partiront quoi que j'en pense, donc autant les aider comme je peux. J'ai récupéré deux-trois trucs chez Honeydukes et aussi chez Derviche & Bang. Je suppose que je vais pas tarder à y aller.

Et c'est à ce moment-là qu'on s'installe à ma table. Je comprends pas tout de suite. Puis je réalise que c'est Brulopot qui vient de squatter à ma place. Mince. J'ai rien à faire là, je le répète. Est-ce qu'il va me dénoncer ?

-Euh... ça va.
J'hésite. Professeur, je peux vous expliquer...

En fait non, je peux pas, il va falloir que j'improvise. Mais c'est le vide abyssal, dans ma tête, tout de suite.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 150
Humeur :
Le fils du héros [Hyppolite] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fils du héros [Hyppolite] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

Le fils du héros [Hyppolite] Empty
Message#Sujet: Re: Le fils du héros [Hyppolite]   Le fils du héros [Hyppolite] Icon_minitimeDim 22 Nov - 17:55

Le fils du héros


Silvanus, comme à son habitude, était complètement dans la lune. Alors qu'Hyppolite lui assurait qu'il pouvait tout lui expliquer, le professeur de soin aux créatures magiques, de son côté, était purement incapable de comprendre de quoi il voulait parler exactement. Comment ça, tout lui expliquer ? Il n'avait même pas envisagé de s'interroger sur ce qui faisait que la présence de l'adolescent aux Trois-Balais alors qu'aucune sortie n'avait été organisée par l'école était incongrue. Non, la question ne s'était absolument pas posée dans son esprit. Peut-être parce que lui-même avait tendance à s'absoudre constamment de toute forme de règlement, il se retrouvait dans l'incapacité la plus totale de considérer la situation avec le sérieux qu'imposait normalement son statut de professeur. Autant le dire, ça lui passait dangereusement au-dessus. Ce ne fut qu'après un instant qu'il parvint à comprendre ce que le jeune jaune et noir pouvait bien vouloir entendre par là et en quoi ça pouvait éventuellement le concerner, effectivement.

"M'expliquer... ?"
Il avait regardé autour de lui, et ce ne fut qu'au moment de constater que cet endroit était quand même particulièrement vide, et absent de tout élève, qu'il réalisa ce qu'il en était. "Merlin, je n'avais même pas réalisé..." Il adressa un sourire à son jeune interlocuteur. "Ce n'est rien. Disons que votre escapade en dehors des murs de Poudlard restera entre nous, qu'est-ce que vous en dites ?"

La question était bien sûr rhétorique, elle n'exigeait pas vraiment de réponse de la part du jeune élève de Poufsouffle qui, dans tous les cas, se retrouvait à présent coincé avec son professeur, sans autre choix que d'écouter ses discours enjoués et ses élucubrations, lui qui était évidemment beaucoup trop heureux de pouvoir passer du temps avec le fils de son idole, qui lui permettrait sans doute d'évoquer un peu ce qui était l'un de ses sujets de conversation préférés, à vrai dire.

"Dites-moi, Hyppolite, comment va votre père ?"

Il ne lui avait fallu que quelques secondes pour décider de rentrer dans le vif du sujet. Il n'allait pas tourner autour du pot, en même temps. Hyppolite devait s'en douter, puisque c'était une question que Silvanus lui posait plus ou moins systématiquement à chaque fois que l'occasion se présentait (et quand l'occasion ne se présentait pas, eh bien il la créait).
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
Hyppolite Dragonneau
▌ Messages : 937
Humeur :
Le fils du héros [Hyppolite] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fils du héros [Hyppolite] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, Crin de licorne, 18,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jacob Tremblay

Le fils du héros [Hyppolite] Empty
Message#Sujet: Re: Le fils du héros [Hyppolite]   Le fils du héros [Hyppolite] Icon_minitimeVen 27 Nov - 14:51





 

Hyppolite & Silvanus

“ Rien ne sépare jamais deux vrais amis.  ”
J'
aurais dû compter après le fait que Silvanus Brûlopot est très souvent à côté de la plaque. Je m'en veux un peu d'avoir joué les coupables d'entrée de jeu, je me suis mis dedans tout seul alors que j'aurais mieux fait de laisser sagement couler. Je suis pas forcément le plus malin, mais bon, dans tous les cas, ça ne change pas grand chose, je n'ai pas l'impression qu'il en ait quelque chose à faire que j'envoie balader le règlement pour être ici du moment que je daigne lui adresser la parole. Et sur ce point, il a évidemment gagné. Je peux clairement pas me dérober, là. Je sais pas qui est le plus grand faiseur de bourdes entre nous deux, mais en tout cas, je suis coincé, je vois pas trop comment échapper à la conversation, même en essayant de jouer la carte de la politesse.

Et je sais comment elle va tourner, la conversation, parce qu'avec le professeur de soin aux créatures magiques, c'est comme ça. Je ne me sens pas flatté en me disant que je suis le chouchou d'un prof parce qu'il aurait reconnu en moi un grand potentiel ou quelque chose du genre (non, ça c'est plutôt le rôle d'Adrian, qui a toujours su faire comme papa mieux que moi... et même si j'ai un peu dépassé ma jalousie, j'oublie pas). Je sais qu'il veut me parler uniquement parce que je suis le fils de mon père.

Il ne met pas longtemps à me le confirmer, d'ailleurs, à mon grand agacement, que j'ai du mal à dissimuler. Faut pas croire, j'aime mon père et je suis fier d'être son fils, mais être assimilé à lui reste quelque chose de déplaisant quand c'est à ce point systématique. Et avec Silvanus Brûlopot, ça l'est toujours. La preuve : de qui est-ce qu'il finit par me parler ? Je vous le donne en mille. Le paternel.

-Euh, ben, il va bien...
Qu'est-ce qu'il veut que je lui réponde, en même temps ? Je vais pas commencer à raconter ma vie non plus, il ne manquerait plus que ça... Puis, je suis pas dans sa tête. Enfin, aux dernières nouvelles. Je marque une pause. Si vous voulez de ses nouvelles, vous avez qu'à lui écrire.





         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 150
Humeur :
Le fils du héros [Hyppolite] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fils du héros [Hyppolite] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

Le fils du héros [Hyppolite] Empty
Message#Sujet: Re: Le fils du héros [Hyppolite]   Le fils du héros [Hyppolite] Icon_minitimeAujourd'hui à 9:24

Le fils du héros


Hyppolite ne semblait pas très enthousiaste à la perspective de parler de son père. C'était une chose que le professeur de soin aux créatures magiques devrait être capable de comprendre de lui-même. Après tout, lui non plus n'aurait pas forcément aimé à l'âge de l'adolescent (et même encore maintenant) devoir s'engager dans une longue conversation au sujet de ses géniteurs.

Mais même si c'était absolument logique, il n'était pas capable malgré tout de l'entendre de cette oreille, parce que le père du jaune et noir n'était pas n'importe qui, ce n'était pas juste un homme isolé, sans intérêt ou sans histoire : Norbert Dragonneau était un véritable héros dans ce domaine, et il ne pouvait pas imaginer que quand on grandissait auprès d'un homme aussi brillant, talentueux et nécessaire dans le milieu de la magizoologie, on ne puisse pas se considérer comme la personne la plus infiniment chanceuse qui soit. Le professeur, tout biaisé qu'il était, ne réussissait pourtant pas à dépasser ces mêmes biais, il restait avant tout et majoritairement dominé par une impression qui lui venait de sa propre admiration pour celui qu'il considérait comme le maître incontesté de son propre domaine d'expertise. Il ne voulait pas renoncer à la perspective de l'approcher davantage, même par procuration.

"Oui, oui, bien sûr"
, répondit Silvanus, volontairement évasif.

Hyppolite avait évidemment raison. S'il tenait tant que ça à entendre parler de Norbert Dragonneau et de son travail, le plus simple était encore d'aller lui parler directement, et d'ailleurs, Silvanus ne se privait pas de s'adresser à lui pour un rien, pour un oui ou pour un non. Souvent, ses courriers restaient sans réponse, mais Silvanus ne s'en formalisait pas. Norbert Dragonneau était un homme occupé, après tout, et il voyageait souvent. Bien évidemment, le signal était clair. Hyppolite n'avait pas envie de parler de son père et voulait qu'on le laisse tranquille.

Est-ce que, pour autant, Silvanus allait respecter sa volonté ? C'était fort peu probable. Non, maintenant qu'il était lancé, il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, surtout qu'il ne réalisait pas vraiment que le pauvre Hyppolite voulait surtout qu'il lui lâche la grappe. Il y avait, comme ça, des signaux que le professeur avait toujours un peu de mal à assimiler.

"Est-ce que tu sais sur quoi il travaille, en ce moment ? Tu sais s'il a planifié un voyage prochainement ?"


Eh oui, il avait décidé de lui tenir la jambe, il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin, il ne fallait pas compter sur lui pour ça.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le fils du héros [Hyppolite] Empty
Message#Sujet: Re: Le fils du héros [Hyppolite]   Le fils du héros [Hyppolite] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le fils du héros [Hyppolite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-