AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
TINEO Matelas bébé climatisé 60 x ...
Voir le deal
36.99 €

Partagez | 
 

 Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
Hermès Diggory
▌ Messages : 42
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, crin de licorne, 27 cm
Camp: Bien
Avatar: George Clooney

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeJeu 26 Nov - 8:55

Une vérité accommodante est une vérité accommodée.

Toutes les fois où Hermès avait rencontré Wilhelmina depuis que cette dernière avait été promue au rang de ministre de la Magie, ça avait toujours été de manière informelle, dans des circonstances qui ne changeaient rien des habitudes qu'ils avaient eues tous deux quand elle n'occupait pas encore un poste si influent. Et même encore aujourd'hui, Hermès avait parfois du mal, quand il passait du temps avec elle, à se remettre en tête le fait qu'elle était la sorcière la plus influente de Grande-Bretagne, pas parce que ce titre ne lui allait pas, c'était même tout l'inverse, mais parce qu'à ses yeux, elle était et serait toujours cette amie d'enfance avec qui il avait fait quatre cents coups et qui continuait de compter parmi les meilleures amies qu'il ait jamais eu.

Mais aujourd'hui, il ne risquait pas d'oublier à qui il avait affaire, puisque c'était dans un cadre tout à fait formel et professionnel que Wilhelmina avait demandé à le voir. Il avait même eu droit à son courrier officiel du ministère pour le convoquer dans le bureau de la ministre.

Il savait que c'était un privilège malgré tout. S'il n'échappait pas aux questionnements de la police magique et du bureau des Aurors qui ne l'avaient jamais autant sollicité que dernièrement, il savait que si sa parole pouvait être entendue par la ministre en personne, c'était au nom de l'estime que Wilhelmina avait pour lui, sans quoi elle s'épargnerait peut-être un entretien en tête à tête.

Malgré tout, Hermès était assez nerveux à l'idée de rencontrer Wilhelmina dans ces circonstances. Il la mettait dans une position très délicate et il le savait. Des rumeurs circulaient déjà, d'absurdes théories du complot au sujet de l'implication que la ministre aurait dans leurs événements, et leur amitié aurait tendance à confirmer toutes ces absurdes élucubrations, et difficile de mettre un terme aux bruits qui courent. L'une des solutions allait sans doute être la transparence et la sincérité, mais il ne savait pas s'il pouvait vraiment lui dire certaines choses. Il y avait tant d'imbrications, l'affaire était beaucoup trop complexe pour être considérée avec une distance trop insolente.

Hermès prit une grande inspiration devant la porte du bureau de Wilhelmina. Il n'avait aucune idée de comment se passerait cet entretien, et ça le rendait particulièrement nerveux. Mais dans tous les cas, il n'était définitivement plus possible de faire marche arrière. Il frappa, attendit. Le reste dépendait à peine de lui.



_________________
Hermès Diggory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 246
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMar 1 Déc - 12:21


Voilà plusieurs jours que Wilhelmina ne dormait pas, ne dormait plus. Comment le pourrait-elle quand son monde semblait, de toute part, au bord de l'implosion. Si elle avait estimé que le gouvernement dont on lui avait donné la charge était en état de crise violente et profonde, il semblait que ce qu'elle avait enduré jusqu'alors était un partie de plaisir en comparaison de ce qu'il lui fallait affronter à présent.

Le ministère était en ébullition. Il fallait être sur tous les fronts à la fois : des criminels en fuite, des détraqueurs dans la nature, un mage noir en pleine ascension, et une sinistre affaire de mensonge, d'évasion et de complicité de crime contre son prédécesseur... sans oublier, évidemment, les accusations absurdes et complotistes qui se déployaient maintenant de toute part... Parmi les rumeurs les plus inconcevables, elle avait entendu dire qu'on la soupçonnait d'avoir contribuait à cette situation chaotique. Au nom de quels intérêts ? Les complotistes n'avaient jamais besoin d'aller aussi loin.

En attendant, si elle avait eu l'impression de perdre doucement pieds ces derniers temps, c'était bien pire maintenant. Elle était immergée, le niveau de l'eau montait, montait, et elle avait beau se débattre encore et encore, elle n'entrapercevait même plus la surface. Elle se noyait, purement et simplement... et tout allait de mal en pis.

Malgré tout, elle cherchait à garder une posture digne, à ne rien montrer de son angoisse, de sa fatigue, de son désœuvrement. Elle s'était engagé sur l'honneur à défendre les intérêts de la communauté magique britannique, envers et contre tout, et peu importe la violence de l'opposition, peu importe les déchaînements de violence... elle tiendrait bon tant que ses jambes la porteraient.

Evidemment, dans ce contexte, une rencontre "officielle" avec le directeur d'Azkaban était indispensable. Et Wilhelmina songeait qu'il serait plus simple si Hermès Diggory n'était qu'un fonctionnaire comme les autres à ses yeux. Seulement, il était aussi son ami, et c'était là tout le problème. Qui justifiait les bruits de couloir les plus fous et ajoutaient à son inquiétude. Elle ne voulait pas en arriver là, mais...

A l'heure de leur rendez-vous, il frappa à la porte de son bureau, au moins était-il ponctuel.


"Entre, Hermès",
dit-elle d'une voix toute ministérielle bien que fatiguée, plus qu'amicale. "Installe-toi", ajouta-t-elle en lui désignant la chaise libre en face de son bureau. "Je vais avoir besoin de ton entière sincérité. Est-ce que tu es capable de m'accorder ça ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Hermès Diggory
▌ Messages : 42
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, crin de licorne, 27 cm
Camp: Bien
Avatar: George Clooney

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeSam 12 Déc - 14:13

Une vérité accommodante est une vérité accommodée.

Ce serait un euphémisme de dire qu'Hermès était un peu nerveux. Il l'était complètement. Il n'avait pas la moindre idée de ce qui allait se passer, d'à quel point la ministre allait laisser passer ses mensonges les plus évidents. Hermès connaissait bien Wilhelmina, et l'une des choses qu'il admirait le plus chez elle était son intégrité... et dans ces circonstances, l'intégrité à toute épreuve de la ministre avait peu de chances de l'arranger, il faut quand même le dire. Ils avaient beau être amis, il y avait de bonnes chances pour que ça ne pèse pas un seul instant dans la balance. Il ne voulait pas de traitement de faveur, en même temps... mais il ne voulait pas que cet instant signe la fin de sa carrière, tout comme il redoutait très clairement les répercussions de cette situation sur sa carrière, sur sa réputation, sur sa vie.

Et il n'y avait pas que lui. Il s'était engagé auprès de Christopher à jouer les innocents, à mentir aussi effrontément que possible, mais ça bien sûr, c'était plus facile à dire qu'à faire, surtout quand c'était les yeux dans les yeux avec une de ses meilleures amies. Ils se connaissaient depuis si longtemps tous les deux. Est-ce qu'il était seulement capable de lui mentir effrontément sans que ça se voie immédiatement sur son visage ? Il en doutait un peu. Mais il allait s'en tenir à sa ligne directrice, et il verrait bien ce que ça donnerait, et si ça suffirait à convaincre la ministre.

Installé, anxieux, il attendit que la ministre prenne la parole et... entame les hostilités. Cela n'allait être une conversation agréable ni pour elle, ni pour lui. En cet instant, le directeur d'Azkaban se doutait que la ministre devrait vouloir être n'importe où ailleurs, et faire n'importe quoi d'autre plutôt que de faire face à cette situation particulièrement désastreuse. Elle avait déjà eu beaucoup de pain sur la planche avec tout ce qu'elle devait affronter, mais là, elle était dans aucune situation que ses prédécesseurs, même ceux qui étaient décédés précédemment, lui envieraient.

-Oui,
répondit Hermès, déjà mal à l'aise à l'idée de lui mentir aussi effrontément. Non, il ne serait pas sincère en cet instant, mais il se devait d'être convaincant. Lui non plus ne devait pas laisser son amitié pour Wilhelmina influencer son jugement. Pose-moi tes questions, je te promets que je répondrai sans mentir.



_________________
Hermès Diggory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 246
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMar 15 Déc - 12:14


-Oui.

Ne plus savoir dissocier ses amis de ses ennemis, le mensonge de la vérité. Certains l’avaient avertie au moment de sa prise de position : cela lui arriverait tôt ou tard. Quand on prenait part intégrante à l’échiquier politique, et qui plus est à un niveau aussi élevé que Wilhelmina, il ne fallait plus compter que sur soi-même et sur une poignée choisie d’autres personnes qui elles non plus ne vous trahiraient pas… Et même avec ces personnes-là, il faudrait savoir se montrer attentive et vigilante.

Cette pensée déplaisait profondément à la ministre, mais elle était bien forcée de constater que c’est ce qui la guettait à présent. Parmi ceux en qui elle avait choisi d’avoir une confiance aveugle, plusieurs l’avait déjà trahie, ou déçue. Cela avait été le cas de Christopher, et ce semblait devoir être le cas d’Hermès.

Elle espérait, réellement, qu’il soit honnête et ait bel et bien l’intention de lui confier la vérité, sa vérité, sans détours à n’en plus finir, et sans tergiversations pour faire passer la pilule plus facilement. Mais force était pour elle de constater qu’elle n’en était pas tout à fait sûre.

Elle qui aurait pu jurer, il y a seulement quelques semaines de cela, avoir la plus aveugle confiance en lui, voilà qu’elle n’oserait plus présumer de rien. Elle ne savait pas qui il était vraiment, ni ce dont il pouvait réellement être capable, et ça la plongeait dans un véritable état de confusion. Que faire dans ces circonstances ? Elle savait que son devoir de ministre devait passer avant tout. Et que donc il passerait avant tout.


- Pose-moi tes questions, je te promets que je répondrai sans mentir.

Elle hocha la tête. Autant dire qu’elle attendait de voir. Mais elle consentait à laisser le bénéfice du doute à son ami. Même s’il avait fait ce dont on l’accusait, ce qui était hautement probable, il pouvait avoir eu de bonnes, voire très bonnes raisons d’agir ainsi, et elle n’attendait pas de sa part tant la confirmation de ces agissements que la justification de leur motif. En espérant qu’ils seraient convaincants, En espérant qu’elle n’aurait aucun regret.

Elle allait donc poser ses questions, même si elle n’estimait pas forcément nécessaire qu’elle les formule tant leur nature lui apparaissait évidente.


« Eh bien, comme tu t’en doutes, je veux savoir si oui ou non, tu as participé à l’évasion des fugitifs, et si oui, comment et pourquoi. »


Toutes les réponses étaient posées d’un coup. Et Wilhelmina espérait surtout que son interlocuteur (et ami ?) ne s’y déroberait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Hermès Diggory
▌ Messages : 42
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, crin de licorne, 27 cm
Camp: Bien
Avatar: George Clooney

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMer 23 Déc - 16:43

Une vérité accommodante est une vérité accommodée.

Wilhelmina ne tournait pas autour, et au fond tant mieux. Hermès n'avait pas envie d'être ainsi placé face à ses contradictions. L'idée d'être ainsi mis en difficulté, tout en prenant le risque d'être percé à jour par son amie, lui déplaisait, mais il se doutait bien du fait que, malheureusement, il ne pourrait pas tourner autour du pot ou s'en tirer avec un ou deux tours de passe-passe sémantique. Vu l'ampleur et la complexité de la situation c'était, en réalité, inenvisageable.

Il allait falloir lui mentir en face et consentir à ce que ses mensonges soient passés au crible, analysés, scrutés. Il n'était pas certain d'en sortir indemne, mais il n'avait pas le choix. Quelles que soient les réponses qu'il donnerait, il faudrait qu'il se plie aux règles qu'elle fixerait tout en honorant sa promesse à Christopher. Tout un programme, en gros, un programme peut-être trop chargé pour lui.

Comme après la mort de sa femme, quand il avait accepté de rejoindre les Warden, puis l'Ysbridion, il souffrait de cette nette impression d'avoir consenti à quelque chose de plus grand, de plus fort que lui. Il ne savait pas vraiment comment il serait capable de faire face, mais il le ferait, aussi bravement que faire se pouvait. Parce que ce n'était pas juste nécessaire, c'était essentiel à une situation qui, par bien des aspects, dépassait tout ce qu'ils avaient su envisager jusqu'ici, tout ce en quoi ils avaient cru ou pensé croire.

-Je n'ai pas participé à leur évasion, Wilhelmina,
répondit-il en s'employant à se montrer le plus convaincant possible.

Il ne savait pas si le résultat était au rendez-vous mais il faisait, du moins, de son mieux. L'inflexion de sa voix, l'intensité de son regard, tout devait prêter à laisser entendre que cette situation le dépassait autant qu'elle, et qu'il n'était dorénavant que soucieux de lui montrer sa bonne foi. En gros, il mentait comme un arracheur de dents. Définitivement pas de quoi être fier. Et il ne l'était pas. Mais il n'avait pas le choix. A déterminer où devait aller sa loyauté en cet instant précis, il avait tout simplement fait son choix. Etait-ce le bon ? Rien n'était moins sûr, mais il avait été fait avec autant de sagesse et de lucidité que possible, en tout cas.

-Tu as raison de soupçonner la complicité d'un membre du corps pénitentiaire, c'est même évident qu'ils auront dû obtenir la complicité de quelqu'un venu de l'intérieur. Mais je te promets, très sincèrement, qu'il ne s'agit pas de moi.

Oh, comme il avait des scrupules.



_________________
Hermès Diggory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 246
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeJeu 31 Déc - 12:11


-Je n'ai pas participé à leur évasion, Wilhelmina.

Cette réponse, Hermès l'avait articulée en la regardant dans le blanc des yeux, comme il le ferait dans d'autres circonstances, des circonstances moins accablantes, pour lui montrer sa bonne foi. Et dans des circonstances moins accablantes, elle le croirait sans hésitation. Avant toutes ces histoires, il ne lui serait jamais venu à l'idée de remettre sa parole en question.

Elle avait confiance en Hermès, il faisait normalement partie de ces personnes en qui elle savait pouvoir croire aveuglément. Et c'était bien le problème... La confiance aveugle n'avait aucun effet dans ces circonstances... surtout, elle devait être abandonnée. C'était ainsi. Wilhelmina ne pouvait avoir confiance en personne, un point c'est tout.

Elle voudrait que la seule parole d'Hermès lui suffise, mais dans les circonstances présentes, elle devait bien constater que ce n'était pas le cas. Que fallait-il qu'elle fasse alors ? L'accabler ? Ce n'était pas la bonne solution, bien sûr, mais quoi alors ? Elle ne pouvait pas se contenter de ces seules paroles et les considérer comme des acquis, ça ne pouvait pas marcher ainsi.

Ceci dit, le directeur d'Azkaban n'en avait pas encore fini et reprit la parole, donnant des arguments supplémentaires pour sa défense. Des arguments qui, dans les circonstances présentes, ne pouvaient pas passer pour superflus. Elle avait le plus grand besoin de les entendre. Et une part d'elle avait envie de les entendre.

-Tu as raison de soupçonner la complicité d'un membre du corps pénitentiaire, c'est même évident qu'ils auront dû obtenir la complicité de quelqu'un venu de l'intérieur. Mais je te promets, très sincèrement, qu'il ne s'agit pas de moi.
Là-dessus, elle était convaincue de sa sincérité, pour la simple et bonne raison qu'il était impensable de concevoir toute cette histoire sans admettre qu'une personne au sein même d'Azkaban était intervenu dans cette situation. Les évadés avaient bénéficié d'une complicité extérieure, et si l'on admettait qu'il ne s'agissait pas de celle d'Hermès, alors il fallait escompter sur celle de quelqu'un d'autre.

Et au nom de leur amitié qu'elle voyait se fragiliser à vue d'oeil, la ministre de la Magie espérait de tout coeur pouvoir donner raison au directeur d'Azkaban... mais elle ne comptait pas se laiisser abuser par ses sentiments contradictoires et contrariés.


"Alors de qui s'agit-il selon toi ?"


Elle lui laissait le bénéfice du doute. Temporairement. Mais les soupçons étaient tout sauf évaporés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Hermès Diggory
▌ Messages : 42
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, crin de licorne, 27 cm
Camp: Bien
Avatar: George Clooney

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeLun 11 Jan - 9:00

Une vérité accommodante est une vérité accommodée.

Hermès sentait bien que Wilhelmina n'était pas totalement convaincue, qu'elle restait sur sa réserve. Il devinait l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait, elle devait avoir envie de le croire sur parole, tout en sachant quelle erreur ce serait que de consentir beaucoup trop légèrement à n'importe quel discours qu'il lui tiendrait. La ministre se trouvait bien évidemment et très clairement dans une situation plus que délicate. Il y avait un fossé, un fossé manifeste, entre ce que l'on attendait d'elle, ce qu'elle attendait d'elle-même, ce que les circonstances lui imposaient et ce qu'elle devait avoir elle-même en tête.

Enfin, c'étaient là des choses qu'Hermès ne pouvait que supposer. Mais il connaissait bien son amie, il la connaissait depuis très longtemps, même, suffisamment pour pouvoir se mettre à sa place, même s'il était certainement présomptueux que de croire pouvoir se mettre à la place de la ministre de la Magie en personne, mais à l'époque où ils s'étaient rencontrés, ce n'était pas le cas. Déjà un sacré caractère et beaucoup d'ambitions, mais certainement pas autant de responsabilités.

-Je n'ai pas de preuves concrètes à avancer, mais j'ai beaucoup de doutes en ce qui concerne Aristide Beurk.

Ce n'était pas bien joli de balancer son collègue, et en l'occurrence pour un crime qu'il n'avait pas commis, mais aux grands maux les grands remèdes, il fallait juste qu'il parvienne à détourner l'attention. Et laisser planer un soupçon sur Aristide n'était pas une si mauvaise chose. Certes, il n'avait pas aidé à l'évasion de Pomona et des voyageurs temporels (cela n'aurait vraiment pas été bien stratégique de sa part), mais Orpheus mettrait sa main à couper qu'en revanche, la dernière évasion massive de prisonniers était de son fait, ou en tout cas en partie. Lui et sa fichue obsession des détraqueurs... non, clairement, il était loin, bien loin d'être blanc comme neige.

Faire tomber un mangemort instable psychologiquement pour préserver ses intérêts, ceux de Christopher et ceux de la Résistance, peut-être que ce n'était pas quelque chose de très élégant, mais définitivement le pire qu'ils pourraient faire. Mais il se devait de prendre des pincettes tout de même. Des éléments compromettants à l'encontre d'Aristide, il pouvait en trouver, mais l'inverse aussi. Il fallait éviter de se compromettre en pensant dominer le jeu.



_________________
Hermès Diggory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 246
Humeur :
Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitimeMer 13 Jan - 13:37


Wilhelmina était prête à laisser le bénéfice du doute à Hermès. Par faiblesse, parce qu'ils étaient amis de longue date tous les deux ? Il y avait sans doute un peu de cela, mais pas seulement. La ministre de la Magie aurait sans doute écouté ses arguments de la même manière ou presque s'ils ne se connaissaient pas à titre personnel.

Jugement hâtif et accusations fallacieuses les avaient déjà largement desservis par le passé. Alors, dans les circonstances présentes, elle voulait entendre tous les sons de cloche avant que de s'arrêter définitivement sur l'une ou l'autre conclusion. Il ne fallait pas se leurrer, la situation dans laquelle se trouvait son interlocuteur n'avait absolument rien d'idéale, et il était plus que probable qu'il en subisse des conséquences assez lourdes, mais il avait des choses à dire pour sa défense, alors elle l'écoutait.

Et le coupable qu'il lui pointait des doigts n'était pas improbable du tout. D'ailleurs, il était d'ores et déjà dans le collimateur du ministère dans l
e cadre de cette affaire épineuse qui les concernait à plus d'un titre.

-Je n'ai pas de preuves concrètes à avancer, mais j'ai beaucoup de doutes en ce qui concerne Aristide Beurk.

C'était le nom que la ministre s'était attendue à entendre de la part de son interlocuteur. Ce semblait logique. S'il fallait admettre que les voyageurs temporels et Pomona Fitz avaient bénéficié d'une aide interne, les grands noms d'Azkaban devaient forcément ressurgir.

Elle hocha doucement la tête afin de faire comprendre à son ami que c'était bel et bien une piste qu'ils avaient l'intention de creuser et de ne pas négliger. Vu les circonstances, ce paraissait plutôt nécessaire, en réalité.


"Sa réputation ne plaide pas forcément en sa faveur... mais comme tu le dis toi-même, il n'y a aucune preuve tangible pour confirmer ces suppositions. Et quelles auraient été ses motivations ?"

Peut-être aucune, car la réputation d'Aristide, cette réputation qui ne plaidait pas en sa faveur, était bien celle d'un homme instable, qui perdait doucement pied avec la réalité et n'avait pas forcément conscience des torts qu'il pouvait causer, lui qui nourrissait une fascination et un intérêt de plus en plus grand pour les détraqueurs, ce qui ne pouvait qu'en dire long en soi sur le personnage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Empty
Message#Sujet: Re: Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)   Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une vérité accommodante est une vérité accommodée. (Wilhelmina Tuft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 1
-