AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-53%
Le deal à ne pas rater :
Balance connectée Xiaomi Mi Body à 18,99€ au lieu de 39,99€
18.99 € 39.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 108
Humeur :
There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Empty
Message#Sujet: There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd   There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Icon_minitimeDim 10 Jan - 23:01



There's an answer in everything, even in the unresponsive
Gaïa, Octavia, Thaddeus & Nobby
Il faut se figurer un bloc, lisse, sans aspérité à laquelle s’accrocher, pour comprendre les sang purs : autant dire que les faire parler et découvrir la vérité est quasiment mission impossible. De ce fait, interroger Octavia Yaxley, pour Nobby Leach, a été une gageure improbable. D’abord elle était à Poudlard, donc inaccessible car étant mineure, il fallait qu’elle soit accompagnée d’un représentant légal majeur, et puis il y avait des témoignages et une enquête à mener à Poudlard même, Leach ne voulant négliger aucune piste ni aucun témoin potentiel. Pour l’instant, tous les témoignages des camarades qui les connaissent tendent à montrer une rivalité et un mode de pensée plein de morgue et d’arrogance chez la gamine Yaxley – surprenant venant d’une gamine de sang pure élevée par une famille de barges traditionnalistes, a commenté Leach avec pragmatisme - et le témoignage de Joan reste un point clef : d’une manière ou d’une Octavia Yaxley est impliquée dans cette agression. Et l’enquête n’a pas permis d’établir d’autres suspects ou des complices. Conclusion logique : la gamine Yaxley est le suspect numéro 1, et il est difficile d’en arriver à une autre solution, ce qui devrait suffire pour convaincre un juge. C’est aussi assez pour la convoquer et essayer de la confondre : la faire revenir de Poudlard devrait la déstabiliser un peu et peut-être même sa famille, même si Nobby reste prudent. Lui a progressé en obtenant une autorisation du juge d’instruction pour ce faire, mais le temps aura permis aux Yaxley de monter leur version de l’histoire, qu’ils n’ont pas hésité à montrer dans les journaux, trop heureux d’en faire leur chou gras. Encore que ça ne les a pas forcément servi : en dehors des sang purs au Ministère, Nobby n’a entendu que des échos effrayés des parents d’élèves qu’il connait. L’opinion publique est du côté de la petite Joan, constate-t-il avec satisfaction : c’est d’ailleurs ce qui a fait hésité ses supérieurs, qui ne veulent pas se mettre la population à dos, et ce qui lui a permis de continuer son enquête. Cependant, il n’est pas certain que cela reste le cas si Bob Colton se met en tête d’agir lui-même et de devenir violent.

Autant dire que le chef de la police est pris dans une course contre la montre où tout le monde ou presque veut lui mettre des batons dans les roues. Pas étonnant qu’il dorme mal la nuit et que sa femme râle à cause de ses insomnies. Pourtant il n’abandonne pas. C’est devenu un challenge personnel. Parce qu’il doit la justice à cette gamine. Parce qu’il ne faut à aucun prix que cette poudrière n’explose. Parce qu’il peut et qu’il doit prouver que la justice marche. Sinon autant donner carte blanche à Robert Colton – et il ne pourra même pas lui en vouloir, dans ce cas là.

Pourtant, ce matin, Nobby Leach s’est levé avec un sourire calme et de meilleure humeur que d’habitude. Il a embrassé Jill qui l’a regardé d’un air surpris, ayant plus l’habitude de le voir fatigué et préoccupé que de bonne humeur, et il a joué un instant avec leur fille, avant de transplaner au Ministère, très directorial dans son costume sombre. C’est que c’est une bonne journée qui s’annonce. Il a obtenu l’autorisation de convoquer Octavia Yaxley au Ministère ; on l’a faite venir de Poudlard pour cela. Le temps de faire le tour des bureaux, de lire et de répondre à son courrier, et de donner les consignes de la journée à ses équipes. l’heure de l’interrogatoire est arrivée. « Vous les ferez patienter en salle 2, je vous prie ? Signalez moi leur arrivée. » Lance-t-il à sa secrétaire avant de monter chercher Andrew Wilson, le juge en charge de l’affaire. « Octavia Yaxley est là, Frances ? Accompagnée comme demandé ?» Un hochement de tête lui apprend que oui. « Merci Frances. A tout à l’heure, Andrew. »

Il pousse la porte de la salle d’interrogatoire, dossier sous le bras, alors que le juge s’installe dans le couloir pour observer l’échange à travers la vitre teintée de celle. L’assistance fait néanmoins froncer les sourcils de Nobby : « Miss Yaxley, Miss Yaxley, et M. Yaxley. » Il dévisage un instant successivement Octavia, sa suspecte, et ses accompagnateurs, avant d’annoncer calmement : « Je vous remercie pour le déplacement. » S’asseyant en face d’eux, il pose une plume à papote sur un parchemin destiné à la retranscription de celle-ci. « Vous a-t-on proposé un café, du thé ? » Continue-t-il d’une voix égale, avant de relever la tête. Pour la première fois, il se permet de dévisager Octavia Yaxley. Une gamine brune, ressemblant à sa sœur. Pas vieille. Il lui donnerait le bon dieu sans confession dans d’autres circonstances. Gaia, quant à elle, le regarde avec une certaine hostilité, voire une hostilité certaine. Le plus neutre lui semble encore Thaddeus, qu’il a du mal à lire.

3 contre 1, donc, la partie risque d’être serrée. Qu’importe. « Bien, pour le registre ceci constitue le procès-verbal de l’interrogatoire de Miss Octavia Yaxley, ordonné par le juge Andrew Wilson dans le cadre de l’instruction concernant l’agression dont a été victime Joan Greene-Colton. Miss Octavia Yaxley est accompagnée par Miss Gaia Yaxley, sans profession, et M. Thaddeus Yaxley, juge du Magenmagot, en leurs qualités de représentant légaux majeurs. Une mention particulière est faite de la profession de M. Yaxley, au vu du risque de conflits d’intérêts éventuels. » Son regard s'arrête un instant sur ledit Thaddeus, mais n'exprime rien d'autre qu'une certaine curiosité quand au choix de se dernier d'assister à l'entretien alors que cela est source de suspicion, selon Leach. « L’interrogatoire est menée sous la supervision du juge Wilson par Nobby Leach, Directeur de la Brigade de Police Magique. »

Il se tourne ensuite vers Octavia pour ajouter d’un ton moins mécanique : « Bien, Miss Yaxley, vous avez le droit de répondre aux questions, ou de garder le silence. En revanche, tout ce que vous pourrez dire pourra être retenu contre vous, et bien évidemment mentir afin d’entraver l’enquête étant une infraction, c’est à éviter. Est-ce que vous comprenez vos droits ? » Ouvrant son dossier,il continue ensuite : « Le but de cet interrogatoire est de déterminer votre version des faits et de vous permettre de présenter différentes justifications et alibis. De notre côté, le but est aussi de déterminer à quel point vous êtes impliquée dans l’agression de Joan Greene-Colton. Avant que nous commencions, avez-vous des observations ou remarques à formuler ? »
(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gaïa Yaxley
▌ Messages : 42
Humeur :
There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Left_bar_bleue70 / 10070 / 100There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Right_bar_bleue

En couple avec : Riyadh Shafiq

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Jessica Brown Findlay

There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Empty
Message#Sujet: Re: There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd   There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Icon_minitimeMer 13 Jan - 21:56

There's An Answer In Everything, Even In The Unresponsive
ft. Nobby leach, Thaddeus Yaxley & Octavia Yaxley
Il aurait été exagéré de dire que Gaïa était anxieuse. La jeune femme aimait à penser qu’elle ne s’inquiétait pas de grand-chose, au fond, et c’était plutôt vrai. Mais la situation était somme toute exceptionnelle, alors elle voulait bien reconnaître qu’elle était un peu inquiète. Légèrement tendue peut-être, mais pas anxieuse. Leach était tenace, un peu comme un pitbull qui refuserait de lâcher la jambe de pantalon qu’il est en train de mordre, mais il suffisait de le mater une bonne fois pour toute pour s’en débarrasser. C’était certes un interrogatoire qui se préparait, mais il fallait y voir davantage que quelques questions. C’était le moment décisif de la bataille : quand ils ressortiraient tous du Ministère, le sort d’Octavia serait très majoritairement scellé. Il fallait la jouer fine, la jouer plus fine que la partie adverse. Comme le disait si bien Tibérius dans ses livres, une guerre se préparait – Gaïa pouvait reconnaître cette clairvoyance à son aîné. Et dans un climat de guerre, chaque bataille comptait. Cet interrogatoire en était une.

Le bruit de la cheminée dans son dos sortit la jeune femme de ses pensées. Gaïa se retourna pour découvrir Octavia dans le salon, fraîchement débarquée de Poudlard – pour l’occasion, une connexion avait exceptionnellement été faite entre le manoir et l’école.

- Comment vas-tu ? demanda la jeune femme, s’approchant de sa sœur pour effacer une trace de suie sur sa joue. Le directeur n’a pas trop pinaillé ?

Dumbledore était un vieux sénile qui, malgré tout le respect que Gaïa pouvait avoir pour son savoir, lui tapait copieusement sur les nerfs. Il passait son temps à descendre les Serpentards -majoritairement issus des Sang-Purs – au profit des Sang-de-Bourbe de Gryffondor et des autres maisons. C’était lassant. Il n’aurait pas été étonnant qu’il tente de faire la morale à Octavia. Comme s’ils avaient besoin de ça en plus…

- Thaddeus ne devrait plus tarder. Ensuite, direction le Ministère.

Avec une tendresse certaine, Gaïa posa sa main sur le bras de sa sœur.

- Tout va bien se passer. On s’en tient à ce qu’on a dit et Leach pourra continuer à s’acharner comme il le souhaite, tu ne seras pas inquiétée. Tu vas très bien t’en sortir, et n’oublie pas qu’on est là pour t’aider.

Gaïa n’était pas sûre de ce qu’allait être le comportement d’Octavia une fois sur place, et c’était là toute l’origine de ce stress qu’elle tentait tant bien que mal de contenir. Cette histoire pesait sur sa sœur, d’une façon ou d’une autre, et ce n’était jamais bon dans les situations critiques d’avoir une ado sous-pression à gérer. Gaïa avait peur qu’Octavia ne s’emballe et ne commette un impair mais, pour l’instant, elle pouvait juste lui faire confiance.

Quelques instants plus tard, Thaddeus les rejoignit. L’ambiance, jusque là tendue mais relativement chaleureuse, changea vers quelque chose de plus froid. Gaïa, toujours profondément vexée, feignit l’indifférence la plus totale face à son frère. Ils ne pouvaient pas arriver au Ministère sur une dispute, mais elle ne pouvait pas se résoudre pour autant à faire comme si de rien n’était. Alors elle se contenta du minimum.

- Nous allons pouvoir y aller, désormais. Je passerai la première. Octavia, tu me suis. Tu auras l’amabilité de fermer la marche, Thaddeus, ajouta-t-elle à l’attention de son frère, le gratifiant d’un regard froid.

Un peu de poudre de cheminette et la voilà au Ministère. L’Atrium était bondé. Un instant, Gaïa se sentit étouffée et impuissante face à tant de monde. L’apparition d’Octavia à sa suite la fit se reprendre. Ils ne pouvaient pas se permettre les états d’âme, encore moins aujourd’hui, encore moins ici. Tous ces gens autour d’eux… Ils savaient tous ce que les Yaxley venaient faire ici. Gaïa les toisa tous d’un regard dur, défiant du regard quiconque de faire la moindre remarque sur leur passage. Elle posa ensuite sa main sur l’épaule d’Octavia, échangea un rapide regard avec son frère et ils se dirigèrent vers leur lieu de rendez-vous.

Quand ils arrivèrent, on les fit patienter. Merveilleux. Comme si l’attente n’était pas déjà suffisamment pénible. Mais Gaïa ne répondit rien d’autre qu’un sourire qu’elle espérait aimable, avant de s’installer à la gauche d’Octavia dans la salle d’interrogatoire. Après quelques minutes de silence, la jeune femme n’en pouvait pourtant déjà plus. Tapotant du bout des doigts sur la table, Gaïa tentait de maîtriser l’impatience qui montait en elle. Leach se payait-il leur tête ? Etait-ce un moyen de mettre la pression sur Octavia pour la faire parler ? Une ruse ? Inquiète, elle posa une nouvelle fois la main sur l’épaule de sa sœur en signe de réconfort, n’osant rien dire de peur de braquer la jeune femme.

Puis le chef de la Brigade Magique entra enfin dans la pièce, marquant un temps d’arrêt face aux accompagnants – arrêt qui ne manqua pas de réjouir Gaïa. Ils bénéficiaient au moins d’un minuscule effet de surprise. Et puis, les connaissances juridiques de Thaddeus seraient bénéfiques à leur parti – si, toutes fois, son frère décidait de les mettre à profit…

- Sauf votre respect, Monsieur Leach, si nous avions voulu une boisson chaude, nous ne serions pas venus la boire en salle d’interrogatoire. Mais votre considération est de bon ton.

Quoi ? Elle n’allait tout de même pas lui faire des courbettes. Il ne fallait pas oublier ce qu’il essayait de faire, et pourquoi : être aimable, oui, s’il le fallait vraiment, mais Gaïa n’allait tout de même pas lui faciliter la tâche. Autant en venir au fait et ne pas faire traîner ça plus en longueur que ça ne s’annonçait déjà.

Vint ensuite le vif du sujet. Leach énonça la situation – faisant grincer Gaïa des dents quand il mentionna son « non » emploi – puis expliqua ses droits à Octavia. Voilà. La partie était lancée. Maintenant, restait à savoir qui la gagnerait.

Sous la table, les mains de Gaïa se resserrèrent sur sa jupe. Leach se rendrait-il compte qu’ils jouaient avec des dés pipés ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 75
Humeur :
There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Left_bar_bleue50 / 10050 / 100There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Empty
Message#Sujet: Re: There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd   There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Icon_minitimeJeu 14 Jan - 13:47

Et voilà ce qui arrive, songe Thaddeus tandis qu’il achève de se préparer, lorsqu’on profère des sottises telles que “si je peux faire quelque chose pour t’aider, tu n’as qu’à me le dire”. Dans son esprit, les choses étaient pourtant claires : il s’agissait uniquement d’aider Tibérius à surmonter sa rupture avec Rose. Jamais il n’a parlé d’être à sa disposition pour autre chose. Mais voilà ; le grand a compris les choses autrement, considérant visiblement que Thaddeus voulait prendre toute sa place de second de la famille. C’est ainsi que, peu après leur grande réunion autour d’Octavia, il a appelé son cadet dans son bureau pour lui demander, gravement, d’accompagner la gamine à sa convocation chez Nobby Leach. Lui-même, a-t-il expliqué, ne peut s’y rendre, sous peine de provoquer un grave incident diplomatique. Darius est trop jeune, pas encore diplômé en droit sorcier. Et on ne peut tout de même pas laisser Octavia seule avec Gaïa, sans une présence masculine pour les chaperonner. Le machisme a de beaux jours devant lui, chez les Yaxley. Riyadh ? Il ne peut prétendre au titre de représentant d’Octavia, dans la mesure où il n’est pas encore officiellement l’époux de Gaïa - et, de toute façon, Riyadh, c’est la voix de son maître, ou plutôt de sa maîtresse. Il ne dira ni ne fera rien que Gaïa n’approuve. Même Thaddeus juge son futur beau-frère trop bonne pâte, c’est tout dire.

Costume sombre, cravate sombre, et la tronche qui va avec. Dire que Thaddeus n’est pas content de se voir imposer la corvée d’accompagner Octavia est un doux euphémisme. Pour se donner du courage, il s’adresse un sourire dans le miroir, mais le cœur n’y est pas. Apparemment, Tibérius n’a pas remarqué, ou voulu remarquer, la répulsion que lui inspirent les actes de leur sœur. Lui n’a pas osé le dire, et il se sent pris en étau entre la nécessaire loyauté que l’on doit à sa famille et les mouvements de sa conscience. Vivement midi, c’est tout ce qu’il arrive à se dire. À midi, tout cela sera terminé, si tout va bien, et il envisage d’aller proposer à Rose de déjeuner ensemble pour se remettre de ses émotions.

Silencieux, il rejoint ses sœurs au salon, d’où ils ont prévu de se rendre au Ministère. Il se rend bien compte en arrivant qu’il interrompt une conversation ; manifestement, Gaïa prend les intérêts d’Octavia beaucoup plus à cœur que lui. Il les salue à mi-voix, si bas qu’il n’est même pas sûr qu’elles l’aient entendu ; Gaïa s’arroge la direction des opérations, lui ordonnant d’entrer en dernier dans la cheminée, et il la gratifie d’un
“Bien, madame” sarcastique pour toute réponse.

Retrouver l’Atrium bondé du Ministère est un soulagement pour l’homme hautement sociable qu’est Thaddeus. Dans la foule, il reconnaît plusieurs personnes, mais il ne peut perdre de temps à les saluer ; il se contente d’adresser quelques signes de tête, tout en suivant ses sœurs. Sa présence lui semble de plus en plus relever de la figuration, tant Gaïa s’impose dans le trio. Peu lui importe, après tout. Ce n’est pas comme s’il avait l’intention de se plier en quatre pour Octavia. Pas après ce qu’elle a fait. Il ne s’explique pas l’union sacrée autour d’elle alors qu’elle a commis des actes immondes. Les liens du sang ? Ils empêchent donc d’avoir un cœur, un sens moral ?

Thaddeus se sent profondément triste lorsqu’enfin, Nobby Leach vient prendre livraison du trio. Il murmure un
“Bonjour, monsieur Leach” timide, mais qui résonne étrangement. Il connaît un peu le chef de la police magique, et, contrairement au reste de sa famille, ses origines ne lui font ni chaud ni froid. Curieux, alors que c’est bien le cœur du problème ; tous sont convaincus de la supériorité des sang-pur, supériorité qui justifie à elle seule le traitement qu’Octavia a fait subir à sa camarade née-moldue. Lui seul - mais c’est un poète, il n’a pas la tête sur les épaules, on le lui a assez dit - refuse de penser en termes de sang. Et le voilà pourtant assis dans le bureau du directeur de la police magique, avec la tâche de défendre sa sœur. C’est apparemment bien ainsi que Leach a compris les choses, puisqu’il mentionne immédiatement les éventuels conflits d’intérêt qui pourraient découler de sa présence dans ce bureau. Posément, Yaxley répond :

-Je suis bien décidé à ce qu’aucun conflit d’intérêt ne puisse m’être reproché, monsieur Leach. Il va de soi que je ne prends aucune part ni à l’instruction, ni au jugement de cette affaire. Considérez que je suis ici en tant que simple particulier accompagnant sa sœur mineure.

Tibérius ne l’entendrait pas de cette oreille, mais il n’avait qu’à se déranger lui-même, après tout. Thaddeus est bien résolu à faire le service minimum. D’ailleurs, il ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel lorsque Gaïa décline cavalièrement l’offre de Leach de leur faire servir à boire. Décidément, il faut toujours qu’elle en fasse des tonnes. Lui-même se contente d’un signe de tête négatif - même une simple tasse de thé ne passerait pas. Vivement midi, se dit-il encore en tournant le regard vers Octavia, curieux, malgré tout, de l’entendre répondre à Leach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Empty
Message#Sujet: Re: There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd   There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

There's an answer in everything, even in the unresponsive + Gaia, Octavia et Thadd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-