AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
SEAGATE – Disque Dur Externe – Expansion portable – 4To – USB ...
79.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 What matters and what does not + Ignatius P.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 181
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeMar 26 Jan - 23:20



What matters and what does not
Ignatius & Tibérius
« Dois absolument te voir, affaire urgente. Serai là mardi si tu peux. » Quelques mots et une signature on suffit à Tibérius pour prévenir Ignatius Prewett de ses inquiétudes par rapport aux Beurk et de ses projets par rapport à Rose. Par lettre, il n’en dit jamais beaucoup : rien à propos de l’Hydre, de la localisation de leur quartier général et surtout rien non plus à propos des sujets qui les occupe. Voire qui le préoccupent, dans son cas. Guettant impatiemment la réponse de son mentor, il n’a pas tardé à recevoir celle-ci, positive. Parfait, a-t-il songé en se frottant les mains. Somme toute, les choses n’ont pas trop mal tourné ensuite. Il a pu parler à Rose, et si elle lui en veut toujours, au moins elle l’a écouté. Du point de vue de Yaxley, c’est une bonne chose tant pour l’Hydre et le fait qu’il n’aura sans doute jamais à se battre contre elle que sur un plan plus personnel. Le dialogue n’est pas totalement rompu entre eux, puisqu’elle a cessé de l’ignorer. Entre cela et leur dernière rencontre chez les Shafiq, il progresse. Mais pour l’instant, l’attitude des mangemorts le préoccupe plus. Il faut s’assurer d’avoir Rose avec eux et qu’il la laisseront tranquille.

Pour cela il a besoin de Ignatius, et il faut absolument qu’il lui parle. Même s’il est un peu plus calme et de retour aux affaires, ses audiences et la gestion des affaires familiales ne l’empêchent pas de se ronger les sangs. Bien sûr, Tibérius est de nouveau capable de prévoir, d’échafauder des plans, de donner des ordres pour gérer le domaine, qu’on peut le voir parcourir en tous sens ces derniers temps, passant du costume de juge à celui de gentleman-farmer sans souci, donnant des instructions à propos de leur élevage de chevaux ailés avant de retourner écrire une tribune fulminante contre le laxisme de ses opposants politiques, incapables de gérer la crise d’Azkaban. Mais ce soir, il a repris ses habits de conspirationnistes. Au quartier général, il n’y a pas grand monde, ils ne sont que quelques uns, mais Ignatius est déjà là. L’atmosphère est sombre au dehors, comme si le soleil couchant pâtissait, lui aussi, des détraqueurs échappés qui trainent dehors depuis l’évasion et que personne n’a encore réussi à ramener à Azkaban – un autre point qu’il devra abordé avec Prewett.

« Comment ça va ? »
Lance-t-il en lui serrant la main. Yaxley se demande si le conflit entre les frères s’est apaisé : il n’a pas croisé Alastor ou Lucrétia, dont il est moins proche, depuis longtemps. De son point de vue, le chef de l’Hydre a l’air un peu fatigué, mais il n’a de leçons à donner à personne, avec son coquard, un peu atténué par les onguents de soin mais qui tarde à disparaitre. « Je te remercie d’avoir répondu aussi vite. C’est assez urgent…» Tibérius s’assoit, cherchant ses mots : c’est que si plan était clair, il ne sait pas trop comment présenter Rose à Ignatius, ni comment décrire leur relation. « J’ai une recrue potentielle. Une amie. Une très bonne amie. » C’est qu’il en rougirait presque, chose étonnante quand on sait que ses sentiments pour la jeune femme sont bien la chose la plus innocente qui sera évoquée dans cette conversation. C’est que si il s’est enfin décidé à savoir ce qu’il veut, dire les choses est encore difficile, surtout auprès de Ignatius : ils sont proches, mais c’est une question d’affinité intellectuelle et politique, pas au point d’évoquer sa vie sentimentale avec son ainé, qu’il considère comme un modèle. « J’ai appris par un de nos informateurs qu’un des hommes de Jedusor avait sondé le terrain auprès d’elle. Lestrange. » Il le regarde d’un air sombre. Leurs ennemis sont partout, malheureusement, y compris chez leurs cousins plus ou moins éloignés. « Je ne veux pas qu’elle les rejoigne. » Le ton de Yaxley se fait plus ferme. Il ne veut même pas l’envisager. Il espère que Ignatius comprendra le message et compte sur la subtilité de Prewett sur ce plan : ce serait comme devoir se battre avec Lucrétia, pour lui. « On n’est pas en très bons termes, pour le moment, mais…pour l’instant, j’ai réussi à la dissuader. » S’espérant convaincant, il ajoute : « Ce serait une bonne recrue, pour nous. Je pense qu’elle serait intéressée, si tu lui parlais. Et si eux la veulent, on a tout intérêt à l’avoir avec nous. »
(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 180
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeJeu 28 Jan - 15:23


Le courrier envoyé par Tibérius est succinct, ne contient que le minimum d'informations. Il ne m'en faut pas davantage. Les missives trop verbeuses, même si elles peuvent avoir vocation à noyer le poisson, ont rarement ma préférence. S'il affirme qu'il doit me voir urgemment, je sais que je peux lui faire confiance et qu'il ne me fera pas perdre mon temps, Tibérius ne me l'a jamais fait perdre. Au vu de la situation présente, il n'est guère difficile de dresser une liste d'urgence qui au demeurant nécessite bel et bien une conversation et la mise en place de nouvelles stratégies. La réponse que je lui transmets est tout aussi concise. Rendez-vous est pris, et c'est curieux que j'attends de savoir plus précisément à quel sujet Tibérius juge bon de me consulter.

Quand il arrive au quartier général de l'Hydre, je l'attends, déjà sur place. Je ne donne qu'une réponse relativement vague à Tibérius quand ce dernier me demande comment je me porte. Ce n'est pas l'essentiel, et je n'ai pas la moindre intention de m'épancher sur quelque éventuel état d'âme alors que nous avons, cela va sans dire, d'autres fléreurs à fouetter. J'attends donc qu'il s'exprime, et qu'il m'apprenne de quoi il retourne.

La première information qu'il me communique ne justifie pas de réelle urgence selon moi, et je me fie complètement au jugement de Tibérius. Si ce dernier estime qu'elle a sa place parmi nous, je le crois, son jugement a toujours été sûr, et je doute fort qu'il mettrait toute notre organisation en péril pour une simple et futile inclination. Sans compter que grossir nos rangs est une nécessité. D'autant plus que de son côté, l'ennemi ne s'en prive pas. Le nombre n'est pas la seule chose qui saurait nous avantager, mais il s'agit tout de même d'un critère qu'il serait idiot et plus naïf encore de négliger.

Je constate tout de même que le jugement de Tibérius pourrait être éventuellement altéré par l'affection qu'il ressent pour cette personne. Raison de plus pour aller trouver moi-même cette mystérieuse personne et sonder le terrain. Dans tous les cas, nous ne pouvons réellement nous permettre de laisser les mangemorts s'accaparer quelque recrue que ce soit qui pourrait être susceptible de se joindre à nous.

-J'irai lui parler,
je réponds tout d'abord Tibérius pour le rassurer sur ce point. Il a su m'intriguer, et je veux croire que s'il l'estime précieuse, même si c'est d'un point de vue qui n'a rien à voir avec nos aspirations, c'est qu'elle peut l'être aussi au nom de la cause que nous défendons. Encore faut-il que tu me donnes son nom et que tu m'apprennes ce qui selon toi ferait d'elle une bonne recrue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 181
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeDim 7 Fév - 21:14



What matters and what does not
Ignatius & Tibérius
L’attention de Ignatius le rassure. Tibérius a œuvré avec tellement de fièvre et de panique qu’il s’est parfois demandé s’il n’était pas le seul à être convaincu du bien fondé de ses idées – comme si personne d’autre ne pouvait comprendre combien il est urgent de recruter Rose. Dans un sens, il est sans doute certain que personne ne le vit aussi intimement que lui, et qu’au mieux, Prewett pourra simplement comprendre. Et du moins être assez objectif sur le recrutement en lui-même, quoique Yaxley soit convaincu qu’au-delà de ses sentiments, Rose a vraiment quelque chose à apporter au mouvement. Il hoche donc la tête avec approbation : « Merci. Je pense qu’elle écoutera. Elle me parait…disons prête. Et nous contenter de la dissuader, sans essayer de la convaincre, ça me semble limité. »

Les questions de Ignatius lui font tout de même réaliser qu’il est resté assez évasif, tout à ses projets, qui dans son esprit, sont parfaitement cohérents, mais qui pour un interlocuteur extérieur, peuvent paraitre assez hermétiques. Il réplique donc fébrilement : «  Oui, bien sûr. Rose Ashford-Selwyn. » Puis il se lance dans une explication et un plaidoyer qu’il espère convaincant : « C’est une de mes cousines au premier degré. » Plus que ça en réalité, mais chez les sang purs ce n’est pas incompatible, et même, en réalité, plutôt commun, et de toute façon sur le moment, Tibérius n’a pas trop envie d’en parler. « Elle travaille au département des Mystères, ce qui explique sans doute pourquoi ils lui ont envoyé un collègue. Mais ce serait un atout pour nous aussi. Une langue-de-plomb, ça nous serait utile. » Avec conviction, il ajoute, ayant réfléchi à la question et étant sûr de son fait : « On peut lui faire confiance. Je sais qu’elle partage nos idées. Je la connais depuis que je suis gamin, nous avons quasiment grandi ensemble : c’est quelqu’un de fiable. A vrai dire, Lestrange m’a pris de court, je pensais la sonder moi-même et puis les circonstances ont fait que je n’ai pas pu… » Il est vrai que c’est compliqué entre Rose et lui, et là encore il n’a pas envie de s’attarder là-dessus. On n’explique pas les problèmes de cœurs, chez les Yaxley, encore moins lorsqu’on parle de politique, et même si le sujet est plus que personnel et que ses motivations ne sont pas toutes politiques. Il ne veut pas se battre contre elle, mais il est aussi persuadé qu’elle serait bien plus à sa place si elle se battait à leurs côtés, justement : et ça, même si Rose lui en veut, il pense que ce sera au moins audible. Peut-être même plus si c’est Ignatius qui lui parle et pas lui.

Revenant à des considérations plus pragmatiques, le juge ajoute : « En tout cas, elle m’a dit que le discours de Lestrange ressemblait à celui que nous avons. Et je pense qu’elle croyait en toute bonne foi pouvoir faire quelque chose pour la cause, elle ne savait pas pour Jedusor. Je pense qu’elle est prête à s’impliquer et à faire quelque chose. Elle n’avait pas vraiment idée de qui sont les mangemorts ni de ce que vaut Jedusor. » Heureusement qu’il a pris les choses en marche et qu’il a réussi à les stopper. Fronçant les sourcils, il remarque également : « Elle travaillait sur un projet qui concernait Azkaban, il y a quelques temps. Je n’en sais pas plus, et je ne m’aviserai pas de lui demander. Mais avec l’évasion, je ne sais pas…peut-être qu’ils ont pu vouloir l’utiliser. »

Ce qui l’amène, cette fois, à un autre constat, tout aussi urgent, mais qui n’a rien à voir avec Rose : « En revanche, je me demande si je n’ai pas découvert qui est responsable de ça. Et ça ne me plait pas. » Il se demande d’ailleurs ce qu’en pense Ignatius. Connaissant Prewett, il a du suivre ça de très près, mais Tibérius serait curieux d’avoir son avis : sait-il déjà qui sont les coupables, et comment leurs ennemis ont fait ?


(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 180
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeMar 9 Fév - 11:49


Rose Ashford-Selwyn. Sans l'avoir fréquentée personnellement, je vois de qui il s'agit. J'ai eu quelques échos la concernant, aucun qui me dissuade d'accepter la suggestion de Tibérius. J'ai foi dans son jugement, même si je sais combien tout jugement peut être obstrué par des considérations personnelles, et n'ignore évidemment pas que considérations personnelles il y a dans ce cas de figure précis.

Oui, elle peut être un excellent élément, je le conçois tout à fait. Elle fréquente les bons cercles, elle est du bon côté de la barrière, et en effet, avoir dans notre camp un employé des Mystères ne peut pas faire de mal, surtout compte tenu du fait que les mangemorts, eux, ont Lestrange, un élément qu'on ne pourrait envisager de détourner, puisqu'il a été parmi les premiers à rejoindre le clan rival à l'époque.

Pour ce qui est de lui faire confiance, j'attends tout de même de la rencontrer et de me faire ma propre opinion, mais je ne suis définitivement pas opposé à la perspective de lui laisser sa chance. Tibérius sait me vendre l'intérêt qu'elle saurait revêtir, je n'irai en rien remettre sa parole en question. Mais là encore, un point de vue objectif est parfois nécessaire, même si je ne peux non plus prétendre faire exception à un fonctionnement par affinités quand j'ai enjoint mon épouse de me suivre sur cette voie (mais cette voie a pu être tracée en grande partie grâce à elle, en vérité), ainsi que mon propre frère... concernant lequel j'ai parfois plus de doutes, il faut bien que je l'admette.

-Amène Rose ici dès que tu le pourras, nous discuterons de tout ceci ensemble, mais j'ai foi dans ton opinion. Et si elle doit se joindre à nous, elle aura une place de choix au sein de l'Hydre,
lui fais-je la promesse.

Tout le monde a une place de choix, j'y veille, il est hors de question que certains ne se contentent que de faire acte de présence. Chacun a un rôle bien spécifique à tenir, et ce que Tibérius m'apprend de cette femme m'aide déjà à me faire une idée du rôle qu'elle pourra bien tenir à notre compte.

-Quant à l'affaire Azkaban, j'ai mes propres théories à ce sujet, mais je serais curieux d'entendre ton opinion sur la question. Je t'écoute.

Evidemment, cette affaire nous concerne aussi. Elle nous a fait perdre un avantage mais peut nous en faire gagner d'autres si nous décidons de jouer les bonnes cartes au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 181
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeJeu 11 Fév - 23:58



What matters and what does not
Ignatius & Tibérius
Ayant réussi à convaincre Rose de l’écouter et à la dissuader d’accepter la proposition de Caleb Lestrange, les choses se présentent sous un angle bien meilleur selon Tibérius. Il aurait donc pu s’arrêter ici, mais pour quoi faire, alors que la lutte et le bon sens - enfin, bon, tout est relatif dans ce cas précis – lui suggèrent que la jeune femme ferait une bonne recrue ? A minima, il pouvait au moins en parler à Ignatius, ce qu’il fait maintenant. Il fait entièrement au jugement de son mentor, et de toute façon, il lui est impossible de recruter quelqu’un sans lui en parler : il est même logique qu’il en soit le premier informé et le décisionnaire final. Et puis, au moins, cela lui aura aussi permis de d’expliquer à Prewett que leurs ennemis semblent accélérer leur stratégie de recrutement, ou du moins procéder de façon plus active, voire agressive. « Je vais lui faire passer le message, tu peux compter sur moi. Je te remercie. » Il hoche finalement la tête en réponse à Ignatius, qui clot le sujet. Il sait que ce dernier l’écoute et qu’il peut compter sur lui : c’est l’avantage qu’ils ont. Ils sont quasiment tous en famille, et leur parole vaut quelque chose lorsqu’ils la donnent. Quant au reste, Ignatius et Tibérius ont la même vision des choses. On n’intègre pas les gens qui n’ont pas un rôle à jouer ; en revanche, tous ceux qu’on intègre, participent. Et le choix ne doit pas se faire en fonction de l’ego, mais des objectifs. En théorie, il est d’accord, en pratique, concernant Rose, il est moins capable d’objectivité et de faire preuve de la praticité clinique qui le caractérise habituellement. « Je te tiendrai au courant au plus vite, je vais lui en parler. » Les choses vont un peu mieux entre lui et la jeune femme, cela devrait donc être possible, si d’ici là, aucune autre catastrophe ne lui est tombée dessus.

Il faut dire qu’entre la situation politique actuelle, l’évasion d’Azkaban, Rose, et sa famille, Tibérius n’en voit pas le bout. Et c’est d’ailleurs de l’évasion dont il veut parler à Ignatius. Guère étonné que Prewett se soit interrogé et ait son opinion sur la question – qui ne s’interroge pas en ce moment – Yaxley déclare sombrement : « La famille Beurk. » Peut-être est-ce une vue de son esprit, il n’en sait rien, mais il y a quelque chose là-dedans qui le met mal à l’aise. « J’ai eu vent qu’ils avaient été interrogé dans leur ensemble par Nobby Leach. Au départ, je n’y ai pas beaucoup prêté attention…tu sais comment est Leach. Il est persuadé qu’Orpheus Beurk maltraite son fils, comme il s’est mêlé des affaires de ma famille parce qu’il croit de bon ton de jouer le justicier anti-sang-pur. Je pensais que comme Aristide Beurk travaille à Azkaban, il se servait de cela pour enquêter à propos du fils d’Orpheus. Mais d’un autre côté, plus j’y réfléchis plus ça me parait…possible. Probable, même. » Il se demande si Ignatius est parvenu aux mêmes conclusions, et si non, quelles sont ses théories. « Je peux totalement me tromper, mais j’aimerai y regarder de plus près. Sauf si tu as eu d’autres échos ? » Il y a de la curiosité dans sa voix : il est évident que leurs ennemis sont à la manœuvre, mais qui ? Si c’était Orpheus, ce qu’il n’espère pas, il serait profondément déçu, car l’héritier de la famille Beurk a toujours été son ami. Au fond, il espère presque que Ignatius le détrompe.
(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 180
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeMer 17 Fév - 9:17


La famille Beurk, n'est-ce pas ? Il semblerait bien que nous en soyons venus aux mêmes conclusions au même moment. Certes, l'affaire est neuve et relativement incertaine, suffisamment pour que Aaron n'ait pu en avoir l'écho avant de tomber en disgrâce de son côté, mais je pense que les indices convergent de façon suffisamment évidente dans leur direction pour que le doute soit très clairement autorisé sans être pour cela taxés d'excès de défiance, voire de paranoïa.

Je n'étais pas informé de la perquisition que Nobby Leach a ordonnée chez Orpheus Beurk, mais en suis-je étonné ? Pas vraiment. La réputation de Leach le précède, et je ne suis pas surpris qu'il ait les Beurk dans le collimateur. Est-ce que c'est seulement pour le petit Amos, y a-t-il autre chose ? La question se pose effectivement, pour des raisons plus que manifestes. Dans tous les cas, il serait important d'en avoir le coeur net, et sur ce point, j'ai déjà une idée arrêtée.

-Je n'ai pas de certitudes sur la question, mais mes hypothèses abondent malheureusement dans ton sens. Jedusor, comme tu le sais, travaille "pour" Beurk. Il est lié à cette famille, d'une façon ou d'une autre.


Propos à nuancer, car Tom Jedusor ne travaille que pour lui-même, et si l'intérêt qu'il trouve à son poste chez Barjow et Beurk suscite bien des interrogations, il est évident qu'il dissimule un dessein plus précis, à prendre avec beaucoup plus de considération.

-Kenneth Barjow est des nôtres, à présent, il a entre autres pour mission de tirer cela au clair, mais ton regard sur la situation sera apprécié. Tu es proche d'Orpheus Beurk, n'est-ce pas ? Peut-être te sera-t-il plus simple d'obtenir le fin mot de cette histoire. Et qui sait, de convaincre Orpheus de s'orienter vers un choix qui lui soit plus profitable.

Les partisans de Jedusor n'ont pas forcément à être considéré comme des ennemis en tant que tels. Ils sont des épines dans notre pied tant qu'ils s'obstinent à servir le mauvais maître, mais ils peuvent devenir des alliés précieux s'ils prennent la pleine conscience de leur erreur et consentent à rendre leur loyauté à ceux qui méritent réellement de l'obtenir. En tous les cas, je ne compte pas empêcher, en effet, Tibérius de creuser davantage la question. Ne pas le faire serait même une erreur stratégique qu'il serait plus que dommageable de commettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 181
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeVen 19 Fév - 21:51



What matters and what does not
Ignatius & Tibérius
Ils ont des conclusions plutôt…proches. Tibérius ne sait pas trop s’il doit se réjouir de l’approbation d’Ignatius. Parce que Orpheus ne travaille pas à la boutique, il n’avait pas tout de suite pensé à la présence de Jedusor dans la boutique de son père, mais cela ne fait qu’un indice de plus en faveur de la conclusion à laquelle il a abouti en parallèle de Prewett…à son grand désespoir. Orpheus est son ami, un de ses meilleurs amis, sinon le plus proches en dehors de sa famille directe et de sa fratrie (à ce titre, quelques soient leurs différents, Thaddeus remporterait sans doute la palme de cette distinction affectueuse qui pourrait être plutôt un poison, selon le point de vue), et Yaxley s’est toujours bien entendu avec le reste des Beurk, alors ce qu’il vit comme une trahison (de façon un peu théâtrale, tout différent idéologique, et surtout concernant le choix d’appartenir à une autre faction de conspirateurs, est toujours vécue comme telle par Tibérius) le déprime et le heurte profondément, au point qu’il a du mal à l’envisager lui-même, et qu’il aurait peut-être même préféré que Ignatius le contredise. Même s’il ne peut réfuter que la présence de Jedusor est bien un indice de quelque chose : ils sont liés. « Tu penses qu’il aurait entrainé le vieux Herbert avec lui ? et tous ses enfants auraient suivi ? » Interroge-t-il, curieux. C’est une hypothèse. Le père Beurk est un type intéressé et Tom Jedusor est…intéressant. Fascinant. A la manière d’un fauve dévorant une proie vivante, cependant, si on est lucide, et à Tibérius, il inspire du dégout, si bien qu’il se demande comment les Beurk ont pu autant manquer de lucidité, à part peut-être Aristide qui n’est plus à un sujet de fascination glauque près.

Au moins, Ignatius a une nouvelle qui lui redonne le sourire lorsqu’il évoque le fait que Kenneth Barjow les ait rejoint. Tibérius a toujours eu beaucoup d’affection pour cet ami de son père, qui est aussi son parrain, et l’avoir avec eux est un vrai motif de réjouissance. Au moins, il reste quelqu’un de raisonnable dans la barque Barjow & Beurk. Cependant, s’il approuve sans réserve la stratégie de Ignatius concernant la surveillance de Jedusor, car Kenneth est le mieux placé pour cela, et qu’il est plus que prêt à creuser de son côté concernant Orpheus, il a un doute concernant sa capacité à convaincre son ami, tout comme d’ailleurs, à ce qu’il se laisse aller à donner des indices devant son beau père. « Nous sommes proches, oui, du moins je le croyais…ce qui arrive à son fils le rend…étrange, sans parler du fait qu’il m’a potentiellement menti. Je ne suis pas sûr que je puisse encore le comprendre. » Il ne cherche pas à cacher qu’il est déçu, et donc, un peu perdu par Orpheus, même si, en fait, ça fait un bon moment qu’il l’est. Du point de vue de Tibérius, il aurait fallu se débarrasser d’Amos, ce qui aurait été plus simple pour tout le monde, aurait éviter à Despina et Orpheus de s’entredéchirer et à leurs familles de s’opposer  - et lui ne serait pas pris dans une tenaille entre son meilleur ami et son parrain en la présence de Kenneth. Cependant, si Orpheus et qu’il ne veut pas l’écouter, le problème va rapidement se résoudre de lui-même. Même si Tibérius n’en tire aucune joie, ils ne peuvent se permettre de laisser passer cela. Il est d’autant moins enclin à le faire qu’il serait extrêmement déçu si c’était le cas. Orpheus pourra bien s’amender, Yaxley ne comprendra pas pour autant une telle naïveté de sa part : exigeant et psychorigide, il ne supporte pas la faiblesse intellectuelle, et rejoindre les mangemorts est une vraie déchéance pour lui. Mais peut-être que Beurk a été manipulé, à voir. Mais il n’y croit que moyennement, parce que ce n’est pas le genre de son ami, comme il finit par l’expliquer franchement à Ignatius.  « Je peux essayer de le faire parler, mais je ne sais pas si j’arriverai à faire quoique ce soit pour lui. Ce qu’il arrive à Amos lui fait perdre la tête, et il en veut beaucoup à Despina. S’il apprend que mon oncle est avec nous, il est possible qu’il se braque… » Il n’a jamais rien caché à Ignatius, et il ne le dit pas pour paraitre défaitiste. C’est ce qui est, la vérité brute et sans fard, qu’il refuse d’euphémiser ou de dissimuler, peu importe qu’elle plaise ou non. Pour Tibérius, un exposé sincère et brutal des faits vaut toujours mieux qu’un optimisme irréaliste, en terme d’efficacité. Il soupire, et finit par interroger : « J’essaierai. Il faudra…aviser, dans le cas contraire. Que veux-tu que je fasse s’il refuse ? »
(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 180
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeMer 3 Mar - 16:01


Si l'affaire semble décidée en ce qui concerne Rose Ashford-Selwyn, encore que je compte bien la rencontrer afin de me faire une opinion plus précise à son sujet, il nous reste d'autres sujets à aborder, qui sont tout aussi importants par ailleurs, à commencer par le problème que représente la famille Beurk. Kenneth Barjow peut en partie m'aider à le résoudre, mais Tibérius pourrait également m'aider à y parvenir plus rapidement, puisqu'il semblerait que lui et Orpheus Beurk soient de connivence.

En tout cas pour le moment. A l'heure où chacun est tenu de choisir son camp, même ceux qui se montrent le plus réticent à le faire, certaines amitiés sont vouées à se consolider et d'autres à se dissoudre, c'est ainsi. Faire dans le sentimentalisme est un luxe improbable, pour ne pas dire absurde, quand on veille à un dessein hautement plus grand que celui-là.

Je hoche la tête en réponse quand Tibérius s'interroge sur l'affiliation éventuelle d'Herbert Beurk aux mangemorts. Sans avoir de certitudes sur la question, je suis enclin à penser tout de même qu'il a dû être largement influencé par son jeune employé... s'il n'a peut-être pas jugé être en âge de porter la marque des ténèbres (puisque c'est ainsi que le prétentieux de service l'appelle), il aura sans doute recommandé, en revanche, à ses enfants (exception faite de Theodosia, s'il faut encore le préciser), de suivre le mouvement. Le mauvais mouvement.

-Orpheus Beurk me semble être quelqu'un de relativement instable, en effet
, je me contente d'observer en toute neutralité.

Ce qui ne signifie pas qu'il ferait un mauvais élément au service de l'Hydre, loin de là, car je devine sans mal quelle plus-value il pourrait apporter à notre cause. Mais je pense que son cas est perdu. Le plus simple sera certainement de nous débarrasser de ce problème avant qu'il ne s'envenime.

-S'il devait ne pas entendre raison... Il sera préférable de le réduire au silence, j'ajoute d'un ton entendu.

Il y a bien des manières de procéder pour ce faire. Certaines radicales, d'autres plus "douces" si l'on peut dire, mais il ne faudrait pas laisser l'ennemi gagner du terrain. Recruter dans leurs rangs doit rester dans nos prérogatives, encore faut-il ne jamais oublier de le faire aussi discrètement que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 181
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeSam 6 Mar - 22:14



What matters and what does not
Ignatius & Tibérius
Convaincre Orpheus, Tibérius y croit peu. Pour la simple et bonne raison que Ignatius a raison : il est devenu particulièrement instable, et les gens instables sont peu sensibles aux arguments logiques. Pour peu que Jedusor lui ait promis que son enfant bénéficieraient de pouvoirs quelconques, ou que ça ait tout simplement vraiment rendu fou son ami, il doute d’être entendu, sans parler du fait que Kenneth Barjow est avec eux. Mais il essaiera. Parce qu’il est de son devoir de ramener les brebis égarées à la bergerie, parce qu’il en va de leur salut de s’unir et de retrouver la bonne vision des choses. Moins scientifiquement, il serait content de compter un ami de plus avec eux, car il ne comprend pas comment Orpheus, un homme de valeur, a pu s’égarer à ce point. Mais sinon, l’esprit de prêcheur illuminé, proche du croisé, de Tibérius Yaxley n’a aucune objection à ce qu’il faille éliminer Orpheus. « Evidemment. » Il hoche lentement la tête, cherchant une méthode. Non qu’il soit contre éliminer les brebis qui deviendraient galeuses, bien au contraire, sa position est ici exactement la même que celle de Prewett, mais il faut admettre que le magistrat n’est pas un tueur. Il s’en sortirait probablement, n’étant pas mauvais sorcier, mais en soit il n’est pas duelliste, et les guet-apens qu’il monte sont politiques et juridiques, pas sanglants. Mais les alternatives ne manquent pas, comme il le signale de lui-même : « Ce ne sont pas les possibilités qui manquent. Au pire, il n’y aura qu’à…laisser Leach faire son œuvre. Si ça doit tourner ainsi, nous pourrons peut-être nous en débarrasser en même temps. » Sinon, il trouvera un moyen alternatif, même s’il faut déjà commencer par parler à Orpheus et vérifier leurs informations. « Je te tiendrais au courant concernant ce point là aussi. Si nous devons en venir à de telles extrémités. »

Il espère que non, mais Tibérius n’est pas plus optimiste que Ignatius en la matière. C’est dommage, ce n’est pas agréable, mais il n’y peut rien. Ce n’est après tout pas sa faute si Beurk n’a pas choisi le bon camps, et s’il est triste de perdre un ami comme cela, il n’aura pas de scrupules à organiser les choses pour que la cause l’emporte. Après tout, ils ne sont que des pièces, des soldats au service de celle-ci et la cause efface tout le reste, poussant à l’inimaginable. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a préféré avertir Rose, la recruter et la faire passer dans leur camps. Pour Orpheus, même si c’est son plus vieil ami en dehors de sa famille, Yaxley n’a guère de scrupules – il n’est plus sûr, de toute façon, que Beurk en aurait pour lui, vu comment Jedusor manipule ses fidèles, même s’il essaiera quand même de le ramener sur le droit chemin. Pour Rose, c’est différent : il n’en dit rien à Ignatius, même si, Prewett étant d’une intelligence redoutable et cela n’étant pas dur à voir, il n’aura sans doute pas eu de mal à le deviner, mais ça aurait été un choix impossible, et au final, dans l’impasse, incapable de choisir, Tibérius aurait sans doute explosé en vol. Mais il l’a évité ; c’est le principal.

Pour l’heure, évoquer Orpheus le fait penser à quelque chose d’autre, qui agite le monde sorcier depuis des jours et autour duquel ils tournent depuis le début. L’évasion d’Azkaban. Pensivement, le juge déclare : « Jedusor joue gros, cette fois…il a peut-être réussi à avoir ce qu’il voulait, avec les détraqueurs, mais Leach est à leurs trousses, maintenant. S’il tire suffisamment les fils, il finira par trouver toutes les magouilles de Jedusor. Enfin, s’il laisse tranquille ma sœur. Passons. » Il est furieux de cela, mais s’ils pouvaient manipuler ce fichu sang-de-bourbe, mieux, le mettre sur les bonnes pistes concernant les Beurk et plus largement les mangemorts, et le faire couler en même temps, cela ferait définitivement d’une pierre deux coups, quelque chose d’efficace et qui convient à Tibérius. Il s’y emploierait d’ailleurs volontiers, si Ignatius le veut. « S’il y a quoi que ce soit que je puisses faire là-dessus, tu sais où je suis également. » Il a de son côté fait le tour de ce dont il voulait informer Ignatius, mais évidemment, l’évasion de Azkaban reste un sujet majeur, dont ils pourraient parti…ou non, selon les mouvements de l’ennemi. Reste à voir si Prewett est disposé, ou non, à partager sa stratégie, ou si Tibérius n’en apprendra pas plus ce soir.

(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 180
Humeur :
What matters and what does not + Ignatius P.  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100What matters and what does not + Ignatius P.  Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitimeJeu 18 Mar - 15:54


Le cas Orpheus est laissé en suspens. Pour le moment, il n'est pas forcément nécessaire de nous y attarder. Il est possible que la justice officielle se charge d'elle-même de son cas, ce qui ne nous mentons pas nous facilitera grandement la tâche. Dans tous les cas, je sais que nous sommes d'accord quant à la démarche qu'il nous faudra éventuellement adopter. Lui comme moi ne nous faisons pas d'illusions à ce sujet. Mais il est inutile d'aller trop vite en besogne. Nous aviserons le moment venu. Pour le moment, il nous faut encore aborder d'autres sujets, qui réclament plus instamment notre attention et notre considération.

-Je ne suis pas entièrement certain de comprendre complètement ce qu'a été sa démarche,
je remarque simplement quand Tibérius observe que l'initiative de Jedusor a été à double tranchant.

C'est en effet le cas, il a semé un sacré chaos et parvenir à se créer une armée de détraqueur peut suffire à être considéré comme une fin en soi, en plus de récupérer un certain nombre de fidèles parmi les évadés de la prison, mais cela justifie-t-il tout ce remue-ménage. Est-ce que quelque chose nous échappe, dans tout ce chaos, ou bien Jedusor a-t-il seulement estimé qu'avoir la police magique aux trousses en semant des indices de trop grande envergure était un risque qu'il n'était pas inquiet de prendre ?

Pourquoi pas, après tout. La plus grande faiblesse de notre ennemi, cela s'est vérifié plus d'une fois, tient dans son ego démesuré et cette conviction absurdement acquise d'être inarrêtable. Un bon complexe de dieu à l'oeuvre qui le fera sans doute sombrer par où il a péché et tant mieux, j'ai toujours été très friand de ce genre de retour de bâtons proprement ironiques.

-Pour l'instant, je préfère ne pas me précipiter avant d'intervenir, mais au moment opportun, je saurai où te trouver,
je lui confirme. Je n'ai pas l'intention de m'épargner son aide quand je sais combien celle-ci peut m'être précieuse. Tibérius est un fin stratège, m'épargner ses compétences serait une erreur certaine, que je n'ai pas l'intention de me voir commettre. Pour le moment je pense que nous nous sommes tout dit. Nous allons convenir d'un rendez-vous avec Rose, nous aviserons ensemble de la meilleure manière de mettre ses compétences à profit.

Je n'oublie pas les raisons initiales de sa venue, et je pense que cette rencontre, en effet, ne manquera en rien d'intérêt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

What matters and what does not + Ignatius P.  Empty
Message#Sujet: Re: What matters and what does not + Ignatius P.    What matters and what does not + Ignatius P.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

What matters and what does not + Ignatius P.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général de l'Hydre
-