AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-52%
Le deal à ne pas rater :
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
58 € 120 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Flash-back - The point of no return - Joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 283
Humeur :
Flash-back - The point of no return - Joan Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Flash-back - The point of no return - Joan Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

Flash-back - The point of no return - Joan Empty
Message#Sujet: Flash-back - The point of no return - Joan   Flash-back - The point of no return - Joan Icon_minitimeJeu 25 Fév - 15:16


The point of no return
ft. Joan Greene-Colton

Elle attend, patiemment. Nerveusement. Elle ne comprend pas pourquoi elle est aussi nerveuse. Elle veut prendre sa fébrilité pour de l'excitation. Elle n'a pas peur, non, Octavia Yaxley ne peut pas avoir peur, mais elle est impatiente. Oui ça doit être ça, de l'impatience. Ou non, en fait, elle a bel et bien peur. Elle doit faire les choses bien, elle doit faire ses preuves, donner un signal par un acte fort et radical. Elle le sait et elle en a conscience depuis un moment. Elle n'a pas su attirer son attention quand il était encore à Poudlard, elle était sans doute trop jeune pour ça, mais maintenant, elle a le bon âge, elle se sent prête, déterminer, et elle veut lui faire signe, elle veut que ce soit grandiose, qu'il ne puisse pas passer à côté.

Il ne lui a pas été difficile de trouver sur qui jeter son dévolu. Elle a bien sûr pensé à l'insupportable Augusta, mais la miss est de sang pur, même si elle trahit complètement son sang et sa famille, elle n'est pas forcément la cible la plus appropriée. A l'inverse de celle qui devrait la rejoindre incessamment sous peu, maintenant, à savoir Greene-Colton, qui concentre aisément tout ce qu'Octavia déteste le plus chez autrui : un sang impur, une grande gueule, des convictions politiques bas de plafond... Elle ne manquera à personne.

Octavia a tout prévu. Tout devrait bien se passer, conformément à ses plans. Elle a trouvé un prétexte pour faire venir la rouge et or dans ce cachot auquel elle a appliqué tous les sorts adéquats pour qu'une fois toutes deux enfermées à l'intérieur, personne ne puisse les entendre. Elle sait que c'est à double tranchant. Si Joan doit se défendre un peu trop bien, ça pourrait tout à fait lui retomber dessus, mais elle compte sur l'effet de surprise.

La rouge et or ne sait pas ce qui l'attend alors qu'Octavia, elle, a toutes les cartes en mains, et la ferme intention d'en découdre. Au-delà de ses motivations les plus nobles, se défouler sans restriction sur Joan sera un bonus. Le matin même encore, elles s'étaient pris la tête dans les grandes largeurs, c'était d'ailleurs ce qui l'avait convaincue de précipiter son projet, quitte à commettre d'éventuelles erreurs.

Elle tourne et retourne sa baguette autour de ses doigts, impatiente. Une part d'elle a envie que Joan ne vienne pas. Elle ne le dira pas, elle ne se l'avouerait pas même à elle-même, mais c'est le cas, elle est nerveuse, très nerveuse, et elle a envie de repousser le moment, et en même temps, il est temps. Il faut bien se jeter à l'eau, à un moment ou à un autre. C'est Joan qui doit se sentir nerveuse. Pas elle. La porte du cachot s'ouvre enfin. On y est.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Joan Greene-Colton
▌ Messages : 82
Humeur :
Flash-back - The point of no return - Joan Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Flash-back - The point of no return - Joan Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, crin de licorne, 25 cm
Camp: Neutre
Avatar: Kiernan Shipka

Flash-back - The point of no return - Joan Empty
Message#Sujet: Re: Flash-back - The point of no return - Joan   Flash-back - The point of no return - Joan Icon_minitimeLun 8 Mar - 9:11


Joan & Octavia

The point of no return

Je suis d'une humeur massacrante. La défaite de l'équipe de Gryffondor contre celle de Serpentard de ce week-end me reste en travers de la gorge. Le pire, c'est que pour une fois, je veux bien avouer qu'ils ne l'ont pas volé, cette victoire. Ils restent des serpentards, donc on va pas dire non plus qu'ils ont tout fait comme il fallait, mais pas de faute majeure et un rattrapage brillant grâce à la récupération in extremis du vif d'or sous le nez de notre attrapeuse. Ils ne l'ont pas volé, et même si je suis compétitrice, je pourrais passer outre, mais c'est sans compter sur la vanité des vert et argent qui nous agitent leur victoire sous le nez sans discontinuer depuis plusieurs jours, là.

Ajoutez encore à ça mon devoir de métamorphose complètement foiré du matin, et vous comprendrez que ma patience est à bout. Alors quand, en plus, Yaxley m'est rentrée dans le lard ce matin-là, bah j'ai répliqué, au bout d'un moment, faut pas déconner. Le ton est monté, fort, mais entre nous, c'est pas quelque chose d'inédit. Mais ça en est resté là, on est parties chacune dans notre coin, ça valait mieux, et la journée s'est poursuivie, comme d'habitude.

C'est sur les coups de midi que j'ai reçu une invitation à me rendre dans les cachots le soir même. Forcément que j'ai trouvé ça suspect. Est-ce que j'en ai parlé à quelqu'un pour autant ? Non, parce que des fois, je suis un peu bête. Bête et curieuse. Cela aurait été simple d'ignorer ce mot et de passer la soirée tranquillement à bavarder et blaguer avec Augusta auprès du feu... mais je suis une tête de mule. J'ai inventé l'excuse bidon d'aller chercher deux-trois trucs en cuisine (mais je pensais y faire un détour tant qu'à faire, histoire de joindre l'utile à l'agréable), et je me suis donc rendu au point de rendez-vous.

"Ah merde, c'était donc toi mon admiratrice secrète, la déception"
, je raille quand je découvre, dans le cachot abandonné, Yaxley en personne, qui a l'air de m'attendre depuis plusieurs bonnes minutes.

Les Serpentard et leur goût pour le mélodrame. D'accord, on n'est pas toujours mieux chez les Gryffondor, mais on aurait tendance à étaler notre linge sale devant tout le monde, pas à faire ça dans l'inconfort humide d'un cachot hyper glauque. Au fond, je me doutais qu'il s'agissait d'elle. A la limite, je suis même surprise qu'elle ne m'ait pas directement provoquée en duel. Elle a pas dû être fichue de se trouver un second, c'est ce qui arrive quand on est antipathique au point de ne même pas réussir à se faire des amis dans son propre camp.

"Qu'est-ce que tu me veux ? Je peux savoir le pourquoi de cette mise en scène ?"

En fait, je m'en doute. Si mes doigts se crispent autour de ma baguette au creux de ma poche, ce n'est pas pour rien. Je me doute, j'essaie surtout de gagner du temps... J'ai vraiment pas envie de me lancer là-dedans.
Code by Fremione.


_________________


What doesn't kill you...I drag myself out of nightmares each morning and find there's no relief in waking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 283
Humeur :
Flash-back - The point of no return - Joan Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Flash-back - The point of no return - Joan Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

Flash-back - The point of no return - Joan Empty
Message#Sujet: Re: Flash-back - The point of no return - Joan   Flash-back - The point of no return - Joan Icon_minitimeMer 7 Avr - 14:55


The point of no return
ft. Joan Greene-Colton

Octavia adresse à Joan un sourire pincé quand cette dernière fait montre de l'humour qui la caractérise, et qui aux yeux de la vert et argent n'a rien de fin ni encore moins de drôle. Elle ne sait pas comment ses amis font pour la supporter, décidément, la moindre saillie drolatique de son interlocutrice lui font penser aux efforts absurdes d'un clown triste, totalement déphasé. Au moins, quand Octavia en aura fini avec elle, Joan perdra toute envie de rire, et cette pensée conforte l'adolescente dans sa décision.

Elle se concentre sur tout ce qu'elle déteste le plus viscéralement chez la rouge et or : son attitude indolente, son humour au ras des pâquerettes, sa nonchalance insupportable, tout ce qui lui permet de convoquer en elle suffisamment de rage pour pouvoir la laisser s'exprimer en temps voulu. Elle ne compte pas faire de quartier, ni montre de la moindre pitié. Elle sera intransigeante, elle sera sans pitié, et elle ne s'excusera auprès de personne si ce n'est avec une hypocrisie pure, c'est ce qu'elle s'est promis, et vu ce qui est en jeu, c'est ce à quoi elle se tiendra quoi qu'il advienne.

Octavia ne répond pas tout de suite, elle prend son temps. Elle veut donner le sentiment de dominer la situation du début à la fin. Est-ce que c'est vraiment le cas ? Pas forcément, mais il faudra bien qu'elle donne le change malgré tout. La vert et argent a la ferme intention de mener ce règlement de compte d'une main de maître, et sans laisser la moindre bribe d'opportunité à son ennemie affichée de se dérober. A peine veut-elle lui laisser l'opportunité de répliquer, ce n'est pas le but non plus. Pour commencer, elle verrouille la porte du cachot avec soin, afin de s'assurer que personne ne vienne les déranger, et ajoute des sortilèges d'insonorisation à ceux dont elle s'était déjà servis afin de s'assurer que personne ne vienne contrarier ses projets et n'aille interrompre leur confrontation.

« Est-ce que tu as dit à quelqu'un où tu étais, ce que tu faisais ? »
demande-t-elle posément. « J'aimerais qu'on parle, toutes les deux, mais d'abord, je voudrais que tu me passes ta baguette, tu veux bien ? »

Elle ne voudra pas, mais ce n'est pas grave : Octavia la lui prendra de force, ça lui est égal. Ce qui lui importe, c'est surtout, c'est de gagner du temps, avant de passer à l'offensive. Pour garder contenance ou parce qu'une part d'elle a peur de ce qu'elle s'apprête à faire ? Elle n'en dira rien. Elle préfère ne rien en dire. C'est plus simple de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Flash-back - The point of no return - Joan Empty
Message#Sujet: Re: Flash-back - The point of no return - Joan   Flash-back - The point of no return - Joan Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Flash-back - The point of no return - Joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Les sous-sol :: Un vaste cachot.
-