AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -52%
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
Voir le deal
58 €

Partagez | 
 

 Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 387
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeVen 26 Fév - 17:47


   
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
   
   
L

e rendez-vous chez H&A s'était bien passé, comme à chaque fois. Avec eux, c'était une collaboration de longue date (enfin, toute proportion gardée, car après tout, Rudolf était encore jeune - ne vous avisez pas de dire le contraire), et une affaire qui marchait plutôt bien. Par moments, même, il prenait un certain plaisir à ces rendez-vous, quand il s'agissait notamment de procéder au test de nouveaux prototypes. A d'autres moments, c'était déjà bien moins intéressant. Il fallait discuter chiffres, graphiques, administratif... tout ce que Rudolf appréciait beaucoup moins, mais à quoi il fallait bien s'intéresser, ne serait-ce que pour se remplir les poches de quelques gallions supplémentaires et alimenter l'équipe des Busards de Heidelberg d'équipement tout neuf (et ne nous mentons pas, Rudolf aimait l'argent et l'assumait, alors s'il fallait en passer par là, eh bien soit).

Ce rendez-vous, relativement barbant on ne va pas se mentir, avait eu un net avantage qui lui n'avait certainement pas déplu à Rudolf : il lui avait permis de faire la connaissance de Robin, la fille Hammond, qu'il rencontrait pour la toute première fois. Renouvellement de contrat, jargon juridique, il avait écouté d'une oreille distraite et s'était intéressé bien davantage à la jolie blonde qu'à toute cette paperasse qu'on lui avait demandé de signer (bon, il avait quand même lu en détails, y compris les mots écrits en tout petit en bas de page, il s'était déjà fait avoir durant ses premières années de joueur du Quidditch professionnel, il avait un minimum retenu sa leçon).

Robin Hammond était son genre de femme, à n'en pas douter. Quiconque le connaissait un peu savait que Rudolf n'était définitivement pas un homme difficile - le genre à vous dire que toutes les femmes sont belles sans distinction, et à le penser vraiment (même si Gwen serait au-dessus du lot, toujours) -, mais oui, il avait toujours eu un faible pour les blondes. Et avec un fort caractère si possible. Encore qu'il ne lui avait pas encore été donné de jauger le caractère de la jeune stagiaire pour le moment, mais il avait la ferme intention d'y remédier.

Quand ils en eurent terminés et une fois quelques mains serrées, le capitaine des Busards jeta un coup d'œil à sa montre pour constater avec satisfaction que le timing était idéal. Il était midi passé de quelques minutes seulement. Quelques rendez-vous l'attendaient dans l'après-midi, plus un entraînement tardif avec son équipe en début de soirée, mais il avait largement le temps de se poser le temps de manger un morceau, et tant qu'à faire, autant que ce soit en bonne compagnie, n'est-ce pas ? Pas du genre à y passer par quatre chemins, Rudolf s'adressa d'office à Robin.

-Vous avez le temps de déjeuner ? Je meurs de faim.

   


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robin Hammond
▌ Messages : 104
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Florence Pugh

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeDim 28 Fév - 14:40

❝ Rudolf & Robin ❞Qu'une âme généreuse est facile à séduireIl n’aura pas fallu longtemps pour que Hammond & Avery’s Broomstick Company devienne un lieu familier à la jeune Robin. Il faut dire que c’est un endroit qu’elle connaît depuis son enfance. A l’origine, une petite boutique non loin du célèbre Chemin de Traverse, l’entreprise à fini par racheter des bâtiments, s’étendre, engager des employés et devenir la grosse machine qu’elle est aujourd’hui. Néanmoins, l’ancienne Poufsouffle se souvient encore du petit rez- de -chaussée que son père et son associé occupaient à leur début et ne s’est jamais senti intimidé par le bâtiment.

Souvent de bonne humeur, facile à vivre et sociable, la jeune femme n’a pas de mal à se faire une place au sein de son équipe. Sa directrice est une femme affable et intelligente. Ses collègues, désirant de toute évidence correspondre à la caricature du juriste, ne sont pas les plus amusants, mais ils sont compétents et agréables à vivre. Évidemment, Robin n’est pas naïve au point de ne pas comprendre qu’être la fille chérie du patron facilite beaucoup de choses pour elle, mais ça la pousse justement à faire pour un mieux. Elle a toujours été travailleuse et refuse qu’on la taxe de népotisme.

Volontaire, elle a justement décidé de faire ses preuves en proposant de s’occuper du renouvellement du contrat de Rudolf Brand, le capitaine de Busards de Heidelberg. Evidemment, Robin a entendu parlé du joueur. Dans sa famille, le Quidditch est l’affaire de tout. Elle n’a jamais su si elle s’était passionnée pour le sport par goût personnel ou simplement parce qu’elle a été biberonné avec, mais le résultat est le même. La jeune femme a toujours suivi le sport avec attention, elle connaît les joueurs et les équipes.

La rencontre se passe bien et la jeune juriste se rend compte que le Capitaine des Busards n’a vraiment pas usurpé sa réputation. C’est un bel homme, de toute évidence intelligent et sympathique. Le contrat est vite renouvelé et on ne peine, ni d’un côté, ni de l’autre à trouver un terrain d’entente sur les différents points qui pourraient devenir une friction à l’avenir. Elle s’apprête à retourner à son travail quand le jeune homme l’invite à déjeuner. Robin hésite un instant, se demandant s’il n’est pas malvenu d’aller manger avec un client, puis finit par conclure qu’au contraire, son père estimera que c’est une bonne chose. Un client content n’est jamais une mauvaise chose et Robin n’avait de toute façon rien de prévu.

- J’ai un peu de temps, répond-elle aimablement en consultant sa montre. Je pars déjeuner, lance-t-elle à la cantonade avant de saisir son sac et de suivre le joueur dehors. Se tournant vers lui tout naturellement, elle entame la conversation comme s’ils étaient deux vieux amis. Il n’y a jamais rien de calculé chez elle ou rarement. Une envie particulière ? On peut manger ici, mais je sais que le Chaudron fait un lunch sympathique à midi. On peut se tutoyer j’imagine ? Je suis Robin ou Robbie ça dépend des préférences.

Regardant à gauche puis à droite, elle finit par conclure avec bonne humeur :

- Je suis ! Après tout, l’invitation ne vient pas de moi.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 387
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeDim 28 Fév - 17:45


   
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
   
   
L'

invitation à déjeuner semblait tout à fait enthousiasmer la jeune femme, ce qui ne faisait que conforter le joueur de Quidditch dans sa décision. La jolie blonde ne semblait ni intimidée, ni dans ses petits souliers, comme ça pouvait parfois être le cas avec celles et ceux qu'il rencontrait dans un tel contexte, elle semblait tout à fait sympathique et sociable, ce qui ajoutait définitivement au charme qu'il lui trouvait déjà (en se fondant sur des critères uniquement physiques, on l'aura bien compris). Elle suggéra de déjeuner ici, mais évidemment, il n'en était pas question, cette seule perspective le déprimait, et par ailleurs, il avait bien envie de sortir la jeune femme de son cadre habituel. Même s'il pourrait se servir du contexte professionnel de leur rencontre pour justifier de passer davantage de temps avec elle, il ne s'en donnait pas cette peine. Il était généralement assez transparent dans ses démarches et dans ses intentions, on pourrait sans doute reprocher beaucoup de choses au coureur de jupons qu'il était, mais certainement pas cela.

-Enchanté, Robbie
, répondit Rudolf avec un sourire, choisissant d'office de l'appeler par son surnom, puisqu'elle le lui proposait. Autant créer d'office un rapport de proximité, surtout quand c'était si simple. D'autant plus simple qu'elle lui suggérait, dans la foulée, de la tutoyer, ce à quoi il n'allait pas dire non non plus, d'autant qu'au vu de son âge, il trouverait étrange de continuer de la vouvoyer, bien que politesse et galanterie obligent.

Il ne fit pas la plaisanterie douteuse de se présenter en retour - même si ça l'avait effleuré (il n'avait pas forcément l'humour le plus fin ou le plus intéressant qui soit, on ne va pas se mentir). A la place, il se contenta de reprendre, concernant l'endroit où ils pourraient déjeuner.

-Je connais un petit restaurant très sympathique pas très loin,
reprit-il alors en invitant Robin à l'accompagner à l'extérieur.

Depuis qu'il vivait à Londres, Rudolf avait ses adresses, en l'occurrence, le restaurant qu'il visait avait le mérite d'être convivial sans être trop bruyant ou pris d'assaut sur l'heure du déjeuner, justement, et on y mangeait bien, malgré tout. Qui plus est, les propriétaires du restaurant, qui l'avaient reconnu la première fois qu'il y avait mis les pieds, lui réservaient toujours un traitement de faveur - c'était un bonus sur lequel il ne crachait pas.

-Alors Robbie,
dit-il tandis qu'ils cheminaient jusqu'au restaurant en question, qui se trouvait quelques rues plus loin. Si j'ai bien compris, tu es stagiaire pour le moment ? C'est le quidditch qui te passionne ou bien le côté juridique du métier ? Fais-moi plaisir, dis-moi que tu es une grande fan de quidditch. Si tu peux ajouter que les Busards sont ton équipe préférée, c'est encore mieux.
   


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robin Hammond
▌ Messages : 104
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Florence Pugh

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeDim 28 Fév - 21:36

❝ Rudolf & Robin ❞Qu'une âme généreuse est facile à séduireAlors qu’ils discutent en se dirigeant vers la sortie, Robin ne peut pas s’empêcher de constater que les regards se tournent vers eux. Plus spécifiquement vers Rudolf qui provoque toujours le même émois à chaque fois qu’il arrive au sein de H&A. Il faut dire qu’il est plutôt beau garçon, probablement aussi beau qu’il n’est bon joueur ce qui n’enlève rien à son charme, bien au contraire. C’est bien parce qu’il est en compagnie de la fille du patron que l’on se contente de chuchoter et que l’on ose pas aller l’aborder, l’air un peu timide ou embarrassé pour lui demander un autographe. Ca ne manque pas d’amuser la jeune femme qui se garde bien de faire le moindre commentaire et préfère plutôt se concentrer sur leur conversation.

Il faut dire que le courant passe plutôt bien. Rudolf semble, tout comme elle, du genre sociable, en témoigne son invitation à manger. Elle s’y attendait, le mess de l’entreprise ne lui semble que peu attirant et c’est pour un mieux. Gourmande, Robin a toujours aimé bien manger et elle n’est pas contre l’idée de découvrir de nouvelles adresses au sein de la capitale sorcière. Elle accepte donc sans mal de le suivre et se retrouve à rire sous le soleil de midi.

- Ni l’un, ni l’autre. Je suis passionnée de Quidditch, attention, je crois que c’est un prérequis dans ma famille où on se serait demandé si je n’étais pas adoptée. J’aurais adoré faire du Quidditch pro, mais je n’étais pas assez bonne pour ça, du coup, je me suis reconvertie vers le droit. D’ici un an ou deux, j’aimerai bien postuler à la Justice Magique. Le commercial, c’est moins mon domaine.

Inutile de s’étendre sur le sujet et de lui expliquer qu’elle a une vision un peu trop romantique de la Justice Magique. Une partie d’elle sait qu’elle sera probablement déçue par la réalité du Ministère, mais Robin ne peut pas s’empêcher d’être pleine d’espoir et de se dire qu’elle peut réellement faire une différence. A vingt-deux, elle estime qu’il est trop tôt pour être blasée et décider à l’avance que ça ne marchera pas. La jeune femme préfère avoir de l’espoir, quitte à paraître naïve et un peu idiote plutôt que de baisser les bras.

- Les Busards, mon équipe préférée ?Je suis une inconditionnelle des Harpies, dit-elle en songeant à Glynnis dont elle essaie de voir tous les matchs. Il va falloir faire un peu mieux pour que je daigne peindre mon visage à vos couleurs. Il faut être à la hauteur de nos balais, le provoque-t-elle amicalement.

Il faut dire que la jeune fille n’est pas très objective quand on parle de Quidditch. Elle a ses équipes et surtout ses joueurs. En l'occurrence ici, ses joueuses. Glynnis a beau être son amie, elle l’a toujours trouvée bourrée de talent, même à l’époque où elles jouaient toutes les deux dans l’équipe des Poufsouffle. Et puis, il faut bien l’admettre, une équipe entièrement constituée de femmes à une époque où celles-ci ont bien du monde à faire valoir leur place dans la société et le monde du travail, ça ne peut que lui parler. A force de discuter, ils arrivent devant un joli petit restaurant et Robbie interroge Rudolf du regard. Après tout, à lui l’honneur.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 387
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeLun 1 Mar - 17:21


   
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
   
   
R

obin lui confirma être passionnée de Quidditch. Tant mieux, le joueur professionnel n'avait pas forcément beaucoup de critères, et il pouvait même accepter que certaines de ses conquêtes n'éprouvent qu'un intérêt limité à l'adresse de son sport de prédilection (il ne parlait que peu avec ces dernières dans tous les cas, ils avaient à l'évidence mieux à faire), mais il préférait tout de même jeter son dévolu sur celles qui avaient des affinités similaires aux siennes. La jeune Hammond avait dû être baignée dans le Quidditch depuis qu'elle était toute petite, ceci expliquait cela, mais pour tout dire, ce n'était pas forcément un argument qui devait justifier à coup sûr sa passion pour les balais volants, vifs d'or et autres souafles, elle aurait tout à fait pu décider de justement se détourner du monde du Quidditch par pur esprit de contradiction. Enfin, ils avaient donc un autre point commun.

-Je suis sûr que tu sous-estimes tes compétences, j'adorerais voir ce que tu vaux sur un balai, il faudra que tu me fasses une démonstration à l'occasion.
Une occasion directe et rapide de suggérer déjà un futur rendez-vous. Que voulez-vous, on ne perd jamais le nord, surtout pas quand on s'appelle Rudolf Brand. Passer du Quidditch au droit, c'est ce que j'appellerais un sacré grand écart, mais je suis admiratif. Je suppose que ça s'est vu, mais tout ce jargon juridique n'a ni queue ni tête pour moi.

Oui et non, il en savait assez tout de même pour ne jamais commettre ses erreurs qui le rendraient prisonniers de circonvolutions ou déboires judiciaires desquels il lui serait difficile de se dépêtrer, mais tout de même, le droit ne serait jamais sa grande passion, et la jeune femme ne devrait pas compter sur lui pour en discuter trop longuement, il n'en avait pas la moindre intention, vraiment pas.

Rudolf afficha une fausse grimace déçue quand Robin lui apprit qu'elle soutenait les Harpies. En vérité, la réponse était attendue et logique. Il n'avait jamais rencontré aucune sorcière britannique qui lui ait un jour affirmé avoir une autre équipe de prédilection. Compréhensible. Une équipe complètement féminine et qui refilait de bonnes raclées à leurs homologues masculins, il y avait de quoi les favoriser. Et elles ne volaient pas leur réputation. Plus d'une fois, les busards s'étaient fait écraser par les Harpies. Entre son amitié pour Glynnis et la relation très particulière qu'il entretenait avec Gwen, cette équipe était certainement celle qu'il s'appliquerait le plus à suivre et soutenir s'il ne se devait pas, bien sûr, de privilégier les siens.

-Tu me brises le coeur
, prétendit-il, faisant mine d'être plus affecté qu'il ne l'était vraiment. Mais soit, pour le plaisir de voir ce joli visage porter nos couleurs, je vais redoubler d'efforts. Il afficha un sourire. Je n'arrive même pas à te le reprocher. Les Harpies sont... assez exceptionnelles dans leur genre. Alors qu'il prononçait ces mots, ils arrivaient à l'entrée du restaurant. Nous y sommes.


   


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robin Hammond
▌ Messages : 104
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Florence Pugh

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeLun 1 Mar - 21:08

❝ Rudolf & Robin ❞Qu'une âme généreuse est facile à séduire. Où est la frontière entre un homme amical et un homme qui vous drague ? Robin n’en a absolument aucune idée. Il faut dire qu’à vingt-deux ans, si elle a eu quelques aventures du temps de Poudlard, elle n’a jamais voulu aller plus loin. Entendez par là qu’elle ne se sentait pas prête et que contrairement à nombre de ses condisciples, elle ne s’est jamais gênée pour le faire savoir. Elle a rencontré de tout, des garçons compréhensifs, d’autres frustrés qui sous-entendaient qu’elle était peut-être frigide. La jeune fille ne s’en est jamais formalisée pour autant. Céder et faire les choses sous la pression, parce que c’est ce qu’on attend d’elle n’a jamais été un moteur puissant chez elle. L’ancienne Poufsouffle a toujours été trop sûre d’elle pour ça.

La jeune Hammond est donc sûre d’elle, mais également sans expérience. On pourrait croire que deux ans à l’étranger aurait arrangé ce léger détail, mais c’est tout l’inverse. Avec une tante célibataire pour l’accompagner - autrement dit la chaperonner - la jeune fille a peu eu l’occasion de partager des moments d’intimiter avec ses conquêtes. Quand Rudolf lui propose une démonstration, elle hésite. Est-ce une proposition ? L’idée est vite rejetée dans un coin de sa tête, ils viennent de se rencontrer et ça lui semble bien peu probable. Elle accepte donc avec bonne humeur sans soupçonner la moins arrière pensée.

- Pourquoi pas ! Je n’ai pas joué depuis des lustres, il faudra être indulgent avec moi. Ça me donnera l’occasion de tester la gamme que l’on sort le mois prochain. Je suis sûre que Papa n’y verra pas d’inconvénients.

On pourrait facilement lui reprocher d’être une fille à son papa. En un sens, c’est bien c’est qu’elle est. Dernière née d’une famille qui ne compte plus que des filles, la seule vivant encore à la maison, Robin est choyée et possède tous les avantages du cadet. Elle le sait et ne cherche pas à s’en excuser. Les choses sont comme elles sont et il serait ridicule de se flageller simplement parce qu’elle a un peu plus de chance que d’autre. Sans l’étaler, elle en profite quand elle en a l’occasion.

- J’imagine que ça devrait t’intéresser, plus que le contrat que je t’ai fait signer tout à l’heure. Tu es mon premier d’ailleurs, ça te donnera toujours une petite place spéciale, déclare-t-elle avec une fausse émotion et un rire amusé.

Du reste, elle doit admettre qu’elle a rarement vu quelqu’un d’autre qu’un juriste s’intéresser aux textes de loi. Si elle aime ce qu’ils lui permettent de faire, Robbie doit avouer qu’elle peut comprendre l’absence de passion que ses contemporains éprouvent pour ceux-ci. Si Rudolf n’a aucune passion pour les textes, il a tout de même une petite base et au moins en ce qui concerne ses propres contrats, la jeune femme a l’impression qu’il sait tout de même de quoi il parle ce qu’elle ne manque pas de lui faire remarquer :

- Hmm, tu dis ça, mais je doute avoir pu réussir à te faire signer quoique ce soit de désavantageux si je l’avais voulu. Tu as quand même une certaine expertise. Cela dit, je pensais honnêtement que les joueurs de ton niveau avaient des managers qui s’occupaient de signer ce genre de contrat. Pas que je me plaigne, je suis sûre que la rencontre aurait été moins plaisante.

La juriste le dit sans arrière pensée, mais avec beaucoup d'honnêteté. Ils ne se connaissent pas depuis longtemps, mais Robbie est sociable et sent qu’ils ont de quoi bien s’entendre. Elle-même ne voit pas les choses plus loin qu’une franche camaraderie. Le pauvre Rudolf risque d’être déçu s’il pense qu’elle joue le même jeu que lui.

- Te briser le cœur, quelle responsabilité
, s’amuse-t-elle. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire pour me faire pardonner ? J’imagine que je peux payer le repas où venir voir un match.

Ils arrivent devant le restaurant et la jeune fille n’a pas le temps de commenter qu’en effet, son équipe préférée est constituée de joueuses hors du commun. Évidemment, il y a Glynnis, mais même si Gwenn et elle ne sont pas toujours les meilleures amies, Robbie doit bien reconnaître qu’elle n’a pas son pareil sur un terrain.

Les propriétaires du restaurant reconnaissent vite le joueur et ils sont rapidement installés à la meilleure table où on leur apporte promptement la carte.

- Merlin, ça vaut le coup de venir avec toi au restaurant vu la rapidité du service. Qu’est-ce que tu me conseilles ? Elle regarde la carte un instant en silence avant de se décider puis continue : Pour revenir à ce qu’on disait, je ne soutiens pas que les Harpies, j’ai longtemps suivi les Flèches d’Appleby, j’avais un bon ami qui y jouait.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 387
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeMar 2 Mar - 17:51


   
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
   
   
P

lus elle s'exprimait, plus Rudolf apprenait à appréciait le caractère de Robin, qui n'était pas seulement un joli minois, à l'évidence, elle le lui prouvait plus que largement en cet instant. Il appréciait de la voir si bavarde, si à l'aise. Certains (certaines) se sentaient bien vite intimidées en sa compagnie. Cela pouvait être flatteur par certains aspects, il ne pouvait le nier, mais assez lassant, aussi. Le jeune homme aimait les échanges vifs, naturels, spontanés, il aimait la légèreté, et rien ne l'incommodait plus que les conversations au cours desquelles il avait ce sentiment déplaisant d'être passé au crible, ou encore que son interlocuteur (interlocutrice) calculait le moindre de ses faits et gestes pour lui plaire. Il ne pensait pas que ce soit le cas de la charmante Robbie. Elle lui plaisait d'autant plus qu'elle ne faisait pas l'effort de lui plaire - ou bien, si elle le faisait, c'était si subtilement et naturellement qu'il n'y voyait que du feu.

Et puis, elle savait le caresser dans le sens du poil, ce qui ne gâchait rien. Il gardait dans un coin de sa tête la possibilité de la voir un jour voler sur un balai. L'air de rien, il serait assez curieux de la voir à l'oeuvre, même si dans ce domaine, à force d'avoir fait face aux plus grandes équipes, il n'y avait plus grand-chose qui soit susceptible de véritablement l'impressionner. Quant au fait de savoir faire preuve de la vigilance nécessaire lors de la signature de ses contrats.

-Prétendre que je suis du genre à ne pas me faire avoir, ce serait typiquement le discours de quelqu'un qui chercherait à me la mettre à l'envers, tu sais ?
suggéra-t-il avec humour, sans en penser mot. Et pour cause, cela faisait suffisamment longtemps qu'il était sponsorisé par H&A sans la moindre entourloupe pour que, sans forcément avoir baissé sa vigilance, il ne s'inquiète pas réellement d'être pris pour un pigeon (ce qui serait un comble pour un busard). J'ai eu de mauvaises expériences avec mes précédents managers, j'ai fini par réaliser qu'on n'était jamais mieux servi que par soi-même, précisa-t-il alors qu'ils pénétraient dans le restaurant.

Comme toujours, Rudolf fut traité avec toute la déférence du monde, et à peine eurent-ils l'occasion de s'installer que leurs verres étaient déjà remplis.

-Je te conseillerais les maultaschens, sans aucune hésitation, je suis sûr qu'ils ont ajouté ce plat à la carte quand j'ai commencé à prendre mes habitudes ici, mais je n'en ai pas goûté d'aussi bonnes même à Stuttgart, alors je ne risque pas de m'en plaindre.
Il sourit. Commande vraiment ce que tu veux, il est hors de question que tu payes quoi que ce soit. Et ils en revinrent au Quidditch, sujet bien plus passionnant s'il en est. Ah, les flèches d'Appleby, des concurrents redoutables. J'avais assisté à leur fameux match contre les  Vautours de Vratsa... j'avais quoi... neuf-dix ans ? J'ai obligé mes parents à revenir tous les jours jusqu'au verdict final, et pourtant on n'y voyait pas à un mètre. Dis-moi le nom de ton ami, je le connais peut-être.

   


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robin Hammond
▌ Messages : 104
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Florence Pugh

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeSam 6 Mar - 20:38

❝ Rudolf & Robin ❞Qu'une âme généreuse est facile à séduireCette journée s’annonce bien plus plaisante que Robin ne l’avait imaginé. Il y a des gens qui n’aiment rien tant que de rester toujours avec le même groupe de personnes. Il y a un certain confort à toujours fréquenter les mêmes gens parce que l’on sait à quoi s’attendre. A l’inverse, la jeune femme est aventureuse et elle apprécie particulièrement de rencontrer de nouvelles têtes. On ne peut pas nier que Rudolf est une rencontre tout ce qu’il y a de plus sympathique. Intéressant, il a la conversation facile et plutôt beau garçon, elle doit l’admettre. Ça ne gâche donc rien au programme. La proposition de déjeuner ensemble tombait à point nommé pour casser la monotonie de sa journée. Elle ne regrette absolument pas d’avoir accepté, surtout quand elle s'aperçoit que son interlocuteur peut ajouter l’humour à ses autres qualités.

- Qui sait ? Je cherche peut-être vraiment à t’embrouiller, répond-elle sur le même ton. Elle rit à son tour et ajoute : Impossible, ça ne serait pas digne d’un Poufsouffle, on est connu pour notre loyauté.

Il faut avouer que les étudiants de Poudlard, des années après leur sortie, ont encore tendance à s’identifier à leur maison respective. C’est dire à quel point le sentiment d’appartenance est important et surtout travaillé durant ses sept années passées dans la prestigieuse école de magie. Rudolf de son côté, est à peine plus âgé qu’elle et si ses souvenirs sont bons, il n’a pas fait ses classes en Angleterre. Ils entrent dans le restaurant et elle se dit qu’elle lui demandera à l’occasion. Alors qu’ils sont installés promptement, leurs verres sont remplis avant même qu’ils n’aient à demander quoique ce soit. Robin regarde distraitement la carte, mais décide finalement de faire confiance à son compagnon.

- Je vais prendre ça alors. Je n’en ai jamais goûté je dois dire. J’ai fait un tour de l’Europe ces deux dernières années, mais on est pas passé par l’Allemagne.

Nul besoin de préciser le pourquoi. Le conflit n’avait beau concerné que les moldus, les sorciers ont également été impactés et seulement un an après la fin de la guerre, il semblait fort malvenu de pénétrer dans ce qui avait été un territoire ennemi pendant des années. En réalité, la jeune femme a entendu des récits à glacer le sang sur l’Allemagne pendant la guerre, mais également sur l’état du pays à la fin du conflit et elle ne sait pas si elle est attristée ou non de ne pas l’avoir vue. La discussion revient sur le quidditch et la dispense d’y penser vraiment. Les yeux de la juriste s’illumine lorsqu’il parle du match légendaire contre les Vautours de Vratsa, elle se penche en avant et s’exclame :

- Merlin, tu l’as vraiment vu ? J’aurais adoré le voir ! J’étais beaucoup trop jeune, mais mon frère est allé le voir, il m’en a tellement parlé que j’ai l’impression d’y avoir assisté !

Quand elle y pense, c’est vrai qu’il n’est pas improbable que Rudolf connaisse Thorn au moins de nom. Après tout, avant sa blessure, son ami était une étoile montante du Quidditch.

- Tu le connais sûrement quand j’y pense. Il a son nom sur la porte de l’entreprise. C’est Hawthorn Avery. C’est un bon ami.

En tout cas, c’est comme ça que Robin le voit. Nulle doute que lui a des sentiments plus mitigés sur elle et sa famille, mais la pauvre est loin de s’en douter. On est passé prendre leur commande et la jeune fille relance la conversation.

- Tiens, je me demandais, où as-tu étudié ? J’imagine que tu n’as pas fait tes classes à Poudlard, tu es à peine plus âgé que moi, on se serait croisé. C’est dommage, on aurait pu s’affronter sur le terrain quand j’avais encore une chance.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 387
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeDim 7 Mar - 8:27


   
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
   
   
R

obin, dans ton son enthousiasme et le franc-parler dont elle faisait preuve, était le genre de personnes avec qui Rudolf prenait un plaisir total à parler et échanger. Il sentait qu'elle ne forçait en rien la discussion : cette dernière était fluide, naturelle. La jeune femme ne mentait pas quand elle affirmait aimer le Quidditch, et il était convaincu qu'il pourrait aborder des sujet très pointus avec elle sans qu'elle soit perdue ou déphasée, et c'était une considération sine qua non à une conversation agréable avec Rudolf Brand.

-Oh, Hawthorn ! Oui, bien sûr que je le connais. J'ai même eu l'occasion de jouer contre lui à mes tout débuts. Un excellent joueur, c'est vraiment dommage qu'il ait dû arrêter. Mais oui, je le connais plutôt bien, c'est ami à moi.

Il aurait pu le deviner, au fond, puisqu'en toute logique, les deux devaient travailler ensemble à présent, mais oui, en effet, Rudolf le connaissait bien. Comme toujours, il ne pouvait que constater que le monde des sorciers était petit. Et le monde du Quidditch au sein de ce même monde des sorciers encore davantage.

Et la conversation reprit de plus belle, chacun rebondissait sur les observations de l'autre. La conversation était fluide, simple, confortable, et chaque minute de conversation leur en apprenait un peu plus au sujet de l'autre, et est-ce que ce n'était pas là la meilleure manière de faire connaissance ? Certains n'appréciaient pas d'en dire trop à leur propre sujet d'entrée de jeu, pour le plaisir d'entretenir une sorte de mystère, mais le jeune homme était bien loin de penser de cette manière. Bien au contraire, même, il avait tendance à en dire beaucoup d'entrée de jeu. Après, on ne pourrait pas le taxer d'hypocrisie ou prétendre qu'il avait bien caché son jeu (encore que, bien évidemment, il savait y faire pour faire en sorte que ses défauts ne soient pas trop apparents - mais c'était normal, ça, pas vrai ?).

-Eh non, j'ai fait mes études à Beauxbâtons. Et j'ai toujours été étonné de l'ardeur des Britanniques à défendre leur école de magie comme la meilleure du monde.


Mais il fallait être un peu chauvin, pas vrai ? Lui-même affirmerait sans doute que Beauxbâtons était la meilleure des écoles de magie, même si, à vrai dire, il n'irait pas non plus la défendre corps et âme. Cela restait une école, et Rudolf n'était pas un grand passionné des études. Il avait obtenu ses diplômes de justesse, et clairement, tout le monde était satisfait de le voir choisir une carrière sportive... il aurait certainement fait un piètre employé de bureau... aussi indiscipliné qu'on peut l'imaginer.

-Où est-ce que tu es allée, durant ton tour d'Europe, alors ?
demanda-t-il, toujours curieux de cette information lâchée plus tôt sans avoir été développée davantage.

   


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robin Hammond
▌ Messages : 104
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Florence Pugh

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeMer 10 Mar - 20:06

❝ Rudolf & Robin ❞Qu'une âme généreuse est facile à séduireFinalement, c’est sans réelle surprise qu’elle apprend que Rudolf connaît Hawthorn. C’est même en réalité tout à fait logique. Avant d’être réduit, à cause de sa blessure, à travailler chez H&A comme ingénieur, il faisait partie des stars du monde du Quidditch. La jeune femme ne doute pas que, sans son accident, il serait devenu mondialement connu et aurait connu une carrière formidable. Ce n’est d’ailleurs pas tant son amitié qui parle, mais bien une connaissance approfondie du sport et de ses athlètes. Toute partiale qu’elle puisse être sur ses amis et leur capacité, la jeune femme a appris, au côté de son père, a reconnaître un talent quand elle en voit un.

- J’aurais dû me douter que tu le connaissais. Rien d’étonnant ! Je ne savais pas que vous aviez joué l’un contre l’autre. C’est un match que je suis désolée d’avoir raté.

D’autant plus que Thorn n’aurait plus jamais l’occasion de jouer à ce niveau songe-t-elle avec une certaine tristesse. Reprenant la conversation, elle ajoute :

- Vu que vous vous connaissez bien, on n'aura qu’à aller manger ensemble quand je t’inviterai.

Si Robin n’épprouve aucune gêne à se faire inviter, elle compte bien faire de même par la suite. Il faut dire que puisque Rudolf lui est sympathique, elle ne voit aucune raison de ne pas le proposer. La jeune femme, un peu naïve, ne s’imagine pas que le capitaine des Busard ne verait peut-être pas d’un oeil favorable l’idée d’être invité par une femme. Bien entendu, Thorn a protesté quand elle a proposé, mais Robbie s’est simplement figurée que c’était parce qu’il tenait à sa figure de grand-frère et pas autre chose.

Alors qu’ils attendent leur commande, la discussion continue à bâtons rompus. L’ancienne Poufsouffle est du genre bavard et tout l’intéresse. Quoiqu’elle soit assez délicate pour ne pas poser de questions gênantes, elle n’hésite tout de même à en poser quelques-unes plus personnelles pour meiux connaître son interlocuteur.

- Beauxbâtons, j’ai rencontré quelques sorciers français qui m’ont dit que l’école était magnifique. Evidemment, je n’ai pas eu la chance de la voir de mes propres yeux.

Pourtant, ce n’est pas l’envie qui lui manquait, mais les français, comme les anglais, jaloux de leur école, en gardent jalousement l'accès.

- Je ne sais pas si c’est la meilleure, répond la jeune femme avec honnêteté. Je n’en ai jamais fait ou vu d’être, mais par contre, j’en garde d'excellents souvenirs. Poudlard et surtout ma maison ont vraiment été une seconde famille pour moi. J’ai eu beaucoup de chance, je crois.

Si Robin fait partie des gens privilégiés, elle ne se fait pas d’illusion sur ce qu’était Poudlard ni sur l’ambiance qui pouvait parfois régner au sein des autres maisons. Quoiqu’elle ne l’ait jamais compris, la discrimination liée au sang était particulièrement présente et il ne faisait pas toujours bon d’être né-moldus. Se désintéressant de la question, c’est sur les voyages que leur conversation se porte. La jeune femme s’anime, ses yeux pétillent de plaisir et il y a une pointe de nostalgie dans sa voix quand elle évoque ses voyages.

- On a voyagé un peu partout. On est d’abord allé en Norvège et puis on est passé brièvement par la Suède avant de faire le Danemark. De là, on est allé au Pays-Bas, en Belgique puis en Suisse avant de passer par la France. Enfin on est allé en Grèce et on est allé au Portugal avant de revenir en Angleterre.

Tout un trajet, mais avec des pays dans lesquels ils sont sont bien gardé d’aller comme l’Allemagne, l’Italie ou encore l’Espagne. Le serveur arrive avec leur plat et pendant qu’ils mangent la jeune femme demande :

- J’imagine que tu voyages beaucoup avec le Quidditch, tu as des voyages prévus prochainement ?

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 387
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeJeu 11 Mar - 18:04


   
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
   
   
R

udolf répondit par un "Pourquoi pas ?" tout à fait avenant quand son interlocutrice suggéra qu'Hawthorn se joigne à eux la prochaine fois qu'ils se verraient - et qu'elle l'inviterait. On ne va pas se mentir, il préférait retrouver la jeune femme en tête à tête, la présence d'Hawthorn, même s'il l'appréciait beaucoup, gâcherait une partie de l'intérêt, mais il n'allait pas faire sa mauvaise tête pour autant. Qui plus est, c'était plutôt un bon point, que les deux se connaissent et s'entendent bien, il allait peut-être pouvoir en profiter pour glaner des informations au sujet de la jolie blonde auprès d'Hawthorn, et toutes les informations étaient toujours bonnes à prendre dans ce genre de circonstances.

Pour le moment, ceci dit, il n'avait pas besoin de se rancarder avec qui que ce soit pour en apprendre davantage au sujet de son interlocutrice, cette dernière était bavarde, avenante, et n'hésitait pas à parler d'elle-même sans jouer non plus les égocentriques de bas étage. Bref, plus ça allait, plus elle lui plaisait, et il aimait bien pouvoir discuter de tout et de rien avec elle, passer de façon fluide d'un sujet de conversation à un autre sans le moindre blanc.

Notamment sur cette histoire de rivalité entre les écoles qui, de toute façon, ne reposait sur rien puisque les sorciers qui avaient vraiment pu mettre les pieds dans toutes les écoles de magie du monde étaient finalement peu nombreux. Pas contre, ces écoles avaient un certain talent, visiblement, quand il était question d'entretenir l'esprit de corps d'une école. Pas dit que ce soit une si bonne chose que cela, en vérité.

-Ah oui, vos systèmes de maison, c'est vrai. C'est drôle, j'ai remarqué que vous continuiez à vous identifier à vos maisons des années plus tard. Vous avez ça en commun avec les Américains, d'ailleurs. Attends, laisse-moi deviner... Gryffondor ? Mmm... non, poufsouffle, je dirais.


Une chance sur quatre, ce n'était pas un gros risque, mais ça pouvait toujours faire son petit effet. Il ne la voyait pas forcément à Serdaigle ou serpentard... pour ce qui est des Gryffondor, Gwen était sa référence en la matière, et il n'était pas difficile de voir en quoi leurs personnalités différaient.

-Tu sais quoi, tu t'es payé le luxe de découvrir des pays que je n'ai jamais visités. Je ne suis jamais allé au Portugal. Mais je veux croire que ça finira par arriver. Effectivement, on bouge sans arrêt, c'est à peine si j'ai le temps de me poser chez moi plus de deux jours. Enfin "chez moi"... Je suppose que Londres est mon nouveau chez-moi, mais j'ai l'impression de ne jamais y être. Notre prochain match est en Norvège, à Bergen, contre les Cerfs-volants de Karasjok. On va devoir les battre sur leur terrain.

   

   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robin Hammond
▌ Messages : 104
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Florence Pugh

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeVen 12 Mar - 21:34

❝ Rudolf & Robin ❞Qu'une âme généreuse est facile à séduireQuand, bourrée de bonnes intentions, Robin propose à Rudolf d’inclure Thorn dans leur prochaine rencontre, la jeune femme est loin de se douter qu’elle entrave peut-être les plans de son interlocuteur. Rudolf serait d’ailleurs peut-être fort déçu de constater que tout son charme n’a pas suffit à faire réaliser à la jeune femme qu’elle était plus ou moins courtisée. Dans la démarche du capitaine des Busard, elle ne voit qu’une manœuvre amicale et le début d’une relation qui pourrait devenir une franche amitié. Après tout, n’a-t-il pas tout pour plaire ? Si, certainement ! Jeune, agréable à regarder, une conversation facile, une passion pour le Quidditch et des amis communs, voilà des bases sur lesquelles Robbie peut travailler.

Puisqu’à sa proposition, Rudolf a répondu un pourquoi quoi enthousiaste, il ne semble pas utile de revenir la dessus et la discussion continue. De fils en aiguille, c’est de leur scolarité dont ils finissent par parler. Robin n’est pas sorti des bancs de l’école depuis longtemps et dans le fond Poudlard est toujours imprégné dans sa mémoire. Elle sourit en le voyant tenter de deviner où elle a été placée.

- Les américains font pareil ? Je ne savais pas. Je dois t’avouer que je n’ai jamais eu l’occasion d’en croiser. Naïvement, quand j’étais plus jeune, je pensais que toutes les écoles de magie avaient un système de maison. Sinon, bien trouvé, c’est Poufsouffle. Il n’y a vraiment pas eu d’hésitation pour moi, le Choixpeau a dû rester un dixième de seconde sur ma tête, pas plus. Je crois que je n’ai probablement pas assez de courage, ou j’ai un instinct de survie trop développé, pour être à Gryffondor sourit-elle.

Poufsouffle où la maison qui semble la moins glorieuse de Poudlard. Elle se souvient que ses parents se sont demandés s’ils n’y avaient pas une erreur. Après tout, eux-mêmes étaient respectivement à Serpentard et Serdaigle. Sa sœur et son frère ont suivi les traces de leurs parents. Tandis qu’elle se faisait son nid chez les jaune et noir. De son côté, Robin a toujours été contente du choix du Choixpeau.

- J’imagine que l’avantage d’avoir des maisons, c’est que les matchs de Quidditch étaient toujours ultra compétitifs. Entre Serpentard et Gryffondor, il y avait parfois des bagarres le jour avant tant la tension était à son comble.

Son sourire se fait un peu nostalgique, mais elle ne veut pas ennuyer son nouvel ami avec ses vieux souvenirs d’adolescentes. Les voyages et leur vie actuelle sont probablement plus passionnantes. Si elle a un peu voyagé, Rudolf n’est pas en reste non plus.

- Tu as pas mal voyagé aussi d’après ce que je comprends. Je suis certaine que tu as vu des choses que je n’ai pas encore eu l’occasion de voir. C’est vrai que tu n’es pas né ici, j’ai tendance à l’oublier tant tu n’as pas d’accent. C’est décidé, tu as définitivement émigré en Angleterre d’ailleurs ? Des voyages, il n’en manque pas. Des voyages, il en a d’ailleurs encore de prévu, la preuve avec son prochain match. Hmm, à cette période de l’année, il ne fait pas trop froid en Norvège, vous ne devriez pas trop souffrir des conditions climatiques pour le match. Vous avez déjà joué contre eux ?

Leurs plats sont finis depuis un moment et distraitement, la jeune fille regarde l’heure et un soupir se forme.

- Merlin, je ne vais pas trainer. Ça va faire mauvais genre si je prends des pauses trop longues. Tu me raccompagnes ? On parlera sur le chemin. Où tu as peut-être autre chose à faire.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 387
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeSam 13 Mar - 9:04


   
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
   
   
R

udolf afficha un sourire satisfait en apprenant qu'il avait tapé juste en devinant quelle était la maison de son interlocutrice. Pas que cela ait une importance monstrueuse. Même si le joueur de Quidditch, à force de fréquenter des Britanniques, savait à peu près quelle maison correspondait à quelle sorte de personnalité, ça restait un jeu bien innocent dans son esprit, d'autant que ce que l'on déterminait de sa personnalité quand on avait onze ans pouvait difficilement avoir des chances de vous définir dans toute votre vie future.

-Je pense que j'aurais fini à Gryffondor de mon côté, trop tête brûlée.


Beaucoup vantaient la maison Gryffondor, peut-être parce que c'était dans cette maison qu'on trouvait les grandes gueules, qui s'appliquaient à prendre plus de place que les autres. Au final, ce n'était pas franchement un compliment ou une façon de se faire mousser, plus une manière d'en dire un peu plus de soi en peu de mots. Ce système de maisons avait certainement cet avantage, il pouvait aisément créer des connivences entre les individus, de façon plutôt naturelle. Et en effet, ce devait aussi être drôle de voir quelle ferveur accompagnait ces matchs scolaires, surtout quand deux maisons "ennemies" s'opposaient. On pouvait se demander quel était l'intérêt pédagogique à créer un tel climat d'hostilité et d'adversité chez des individus aussi jeunes, mais ça, c'était encore une autre affaire. Quoi qu'il en soit, c'était à l'évidence d'une efficacité redoutable, et Rudolf regrettait un peu de ne pas avoir assisté à ça. Il y avait des matchs scolaires à Beauxbâtons, mais la répartition des équipes était relativement aléatoire, facilitée par le nombre d'élèves présents au sein de l'école européenne, bien plus nombreux qu'à Poudlard.

-Tu me flattes, pour mon accent,
mais tant mieux, j'ai beaucoup travaillé dessus pour arriver à ce résultat, s'amusa Rudolf. Et même s'il maitrisait parfaitement l'anglais, qui était la langue que les joueurs avaient tous tendance à parler à l'étranger, même quand ils n'étaient pas en territoire anglophone, il pensait avoir gardé un reste d'accent germanique. Cela l'arrangeait assez qu'il ne soit pas spécialement audible. Les tensions n'étaient pas aussi grandes côté sorciers que côté moldus, mais il n'avait pas fait bon afficher haut et clair son patriotisme envers l'Allemagne ces temps derniers... et puisque c'était pour cette exacte raison, et pour protéger ses parents qu'ils avaient traversé la Manche jusqu'en Angleterre, Rudolf pourrait difficilement s'en insurger. Pour le moment, je me sens bien en Angleterre, mais je pense que je me sentirai toujours un peu étranger, ici, accent irréprochable ou pas. Rudolf reprit, au sujet de l'équipe norvégienne. Oui, mais c'était il y a cinq-six ans, je n'étais pas encore capitaine à cette époque, et surtout, les trois-quarts des joueurs des Cerfs-Volants ont changé, leurs stratégies ne sont plus du tout les mêmes, ça va être... intéressant, je pense. Un challenge. Et Rudolf adorait les challenges.

Rudolf s'apprête à reprendre la parole quand Robin constate combien le temps a passé vite. Effectivement, il lui a tenu la jambe un moment... Mais il n'aurait pas été contre le fait de le faire davantage.

-Je t'accompagne, j'ai encore un peu de temps devant moi.


   

   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Robin Hammond
▌ Messages : 104
Humeur :
Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Right_bar_bleue

En couple avec : /
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Florence Pugh

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitimeSam 13 Mar - 23:34

❝ Rudolf & Robin ❞Qu'une âme généreuse est facile à séduireGryffondor ? Hmm, je ne te connais pas assez pour l’affirmer, il faudra que je vois à l’usage, mais pourquoi pas. Après, si je suis honnête, les Gryffondor ont une réputation de tête brûlée, mais ça vaut pour une minorité d’entre eux. On aime bien se caricaturer nous-mêmes, déclare-t-elle avec un petit rire.

On ne peut pas réduire les gens aux quatre caractéristiques principales que l’on attribue aux maisons de Poudlard, la jeune femme le sait bien. Néanmoins, bon nombre d’anciens étudiants de Poudlard ont tendance à l’oublier et même des années après leur sortie de la prestigieuse école de magie, ils se fient encore à ses stéréotypes. Loin d’être innocent, cette caricature que l’on finit par faire des uns et des autres a une influence à la fois dans la vie sociale et dans la vie politique anglaise. Selon votre maison, vous attirez, selon la situation, la sympathie, l’indifférence ou le mépris voir la haine.

Une conception des choses assez simpliste qui ne manque jamais de l’étonner. Comment peut-on avoir aussi peu de nuances dans ces propos ? Une question sans réponse à présent puisque moldus comme sorciers semblent affligés de la même tare. Ca explique probablement le départ de Rudolf de son pays natal. Sans connaître vraiment ce qui a poussé les moldus à mettre l’Europe et une partie du reste du monde à feu et à sang, la jeune femme se doute que la raison principale est aussi peu valable que l’antipathie que les sang pur éprouve pour les né-moldu. Du reste, Robbie ne ment pas quand elle dit qu’elle ne perçoit presque pas son accent. En dehors de quelques mots, le capitaine des Busard s’exprime comme un local.

- Je suppose que l’Angleterre doit être fort différente de l’Allemagne. Déjà juste pour la cuisine. Après tout, je n’ai jamais connu un étranger qui ne se plaignait pas de nos tourtes ou de nos panses de brebis.

Pas vraiment connus pour leur art culinaire, ils sont généralement décriés par leurs pairs européens. Il faut admettre que pour avoir un peu voyagé, Robin ne peut que comprendre les français qui font la grimace devant leur plat à côté du raffinement des leurs. Néanmoins, on trouve de la très bonne cuisine en Angleterre, en témoigne la nourriture du restaurant. La juriste doit admettre que c’est une bonne découverte et elle note l’adresse dans un recoin de sa tête pour y revenir à l’occasion. Ce n’est pas loin du boulot, peut-être le proposera-t-elle à Thorn la prochaine fois qu’ils iront manger ensemble.

Finalement ils parlent du match à venir et la jeune femme avoue son manque de connaissance des Cerf-Volants. Hélas, l’heure tourne et il faut bientôt retourner au travail. Elle laisse son compagnon payer - après tout, il l’a invité - et sort du restaurant en sa compagnie. Sur le chemin du retour, ils discutent et Robin en profite pour jeter un œil à la vitrine du magasin de Quidditch.

- Oh je vois qu’ils ont notre dernier modèle en vitrine, commente-t-elle. Il faudra que je passe te regarder la prochaine fois que tu viens essayer un balai. Je ne sais pas quand j’aurais l’occasion de voir un de tes matchs. N’oublie pas, il faudra me convaincre si tu veux que je porte les couleurs des Busards, conclut-elle avec un clin d'œil.

Arrivé dans H&A, la jeune femme se sépare à regret de son compagnon en le remerciant.

- Merci encore pour le repas, c’était vraiment agréable. On remet ça vite, ça sera pour moi la prochaine fois. Envoie-moi un hibou quand tu es libre !

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Empty
Message#Sujet: Re: Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]   Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! [pv Robin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-