AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-27%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
130 € 179 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:39


You don't get a win unless you play in the game
U
n mouvement tel que celui que Lord Voldemort avait mis en oeuvre ne pouvait prendre de l'ampleur sans s'accompagner très naturellement de désagréments qu'il se serait à l'évidence épargnés, mais avec lesquels le mage noir était bien contraint de combiner. Le désavantage du nombre. Tom ne comptait plus après une poignée de sbires loyaux qui se dévouaient à lui sans conditions, c'était un empire qu'il bâtissait progressivement, pierre après pierre, et pour chaque nouveau mangemort recruté naissait une possibilité de plus en plus grande de fausse dévotion.

Certains se contentaient de suivre le mouvement, d'autres n'avaient pas l'air de précisément savoir ce qu'ils faisaient là. D'autres encore, de par leurs échecs et leurs actions, se révélaient soit inutiles, soit décevants... Tom avait mieux à faire de son temps que de s'amuser à tirer les oreilles de tous les tire-au-flanc qui iraient compromettre l'œuvre de toute son existence, mais la vigilance pouvait et devait être de mise. Il serait stupide de compromettre son œuvre sous le prétexte de n'avoir su "motiver" au mieux quelques membres pour ainsi dire récalcitrants. Il y avait toujours un moyen de pression à exercer, un fil sur lequel tirer, et il ne doutait pas d'y parvenir comme à son habitude.

Il n'avait définitivement pas de temps à consacrer à des affaires à ce point futiles, pourtant. En libérant les prisonniers d'Azkaban et au mettant une grande majorité de détraqueurs à son service (merci Aristide), le seigneur des ténèbres avait voulu frapper un grand coup dans la fourmilière mais n'avait pas eu la moindre idée des vérités qu'il déterrerait au passage. Retrouver ceux qui l'avaient trop longtemps dupé faisait partie de ses priorités les plus absolues, mais il ne fallait certainement pas compter sur celles et ceux qui assistaient aux réunions en touristes pour prendre conscience de l'urgence de la situation et, par la même, pour agir en conséquence. On n'était jamais mieux servi que par soi-même, disait l'adage, mais un royaume ne se construisait pas seul.

Bref, l'heure était aux remontrances et quelque part, Hawthorn Avery devrait se sentir flatté que le mage noir le laisse empiéter sur son temps précieux, où chaque seconde comptait. Et si on voulait filer la métaphore (moisie) jusqu'au bout, il était temps de lui remettre les pendules à l'heure.

Il attendait donc patiemment Avery, qu'il avait convoqué sans lui en donner les raisons. Si ce dernier était suffisamment malin (et doté d'un esprit de préservation suffisamment avancé), il comprendrait quels étaient les motifs de cette convocation, dans le cas contraire, il ne tarderait pas à en apprendre davantage. Voldemort tenait à ce que ses sbires filent droit, tous autant qu'ils étaient, et sans exception. Ou bien ils ne lui étaient plus utiles, et dans ce cas...

Arrivé en avance, il l'attendait à présent, en espérant que le mangemort ne lui ferait pas, lui, l'affront d'être en retard, ce serait plus que malvenu.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Hawthorn Avery
▌ Messages : 41
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue

En couple avec : -
Nouveau nom (voyageurs temporels) : -

QUI SUIS-JE?
Baguette: A définir
Camp: Mal
Avatar: Tom Hardy

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeDim 7 Mar - 20:51



You don't get a win unless you play in the game
Hawthorn & Tom
Un détour par chez lui apprend à Thorn qu’un huissier s’est décidé à réclamer un impayé qu’il avait oublié. Prudemment, il fait demi-tour dans l’optique d’aller ailleurs et finit par atterrir, comme à chaque fois qu’il a ce genre d’ennui, chez le cousin Reed, celui là même, qui avec Reha, l’a convaincu de rejoindre le groupe de Jedusor. Après une énième discussion avec son oncle Rowland, qui a accepté de payer pour lui la dette en question, Thorn a repris son discours classique, le même qu’il sert à chaque fois à son oncle et que son cousin écoute d’un air navré qui lui va affreusement mal selon son ainé – quel petit con, Reed ! Mais de son côté, c’est toujours la même chose. Une dernière fois, promis, je rembourserai, oui, évidemment, je vais me refaire, ce n’est qu’une question de temps, j’ai eu une idée, tu verras. Il a toujours des idées, Hawthorn, le problème, c’est qu’il en a toujours un peu trop, justement, même si cette fois c’est réel : s’il n’en dit rien, c’est simplement qu’il peaufine un énième plan.

De fait, on pourrait croire qu’il a appris sa leçon et qu’il sait qu’elles le mènent à chaque fois à la catastrophe et qu’elles l’enfoncent un peu plus. Exemple éloquent : le fait d’avoir rejoint les mangemorts, justement. Au départ, il pensait sincèrement avoir rejoint un réseau, un groupe de sangs purs, quelque chose de mondain qui lui permettrait d’avoir des contacts, gentiment illuminés sur le plan politique, mais qui l’aideraient lui – après tout n’est-il pas leur cousin à tous ? Mais plus le temps passe, plus Hawthorn se pose des questions, qu’il aurait peut-être mieux fait de se poser avant, d’ailleurs. Retrouver un type comme Jester Bulstrode, qui le met mal à l’aise depuis Poudlard, dans les conspirateurs, l’a inquiété. Alors il s’est mis à considérer Jedusor, le chef de toute la bande, d’un œil différent, alors qu’il n’y voyait jusqu’à là qu’un gamin au sens du théâtre et du drame un peu grotesque, se demandant pourquoi Reed lui vouait une dévotion hallucinante et teintée de terreur. Est-il possible que ce soit plus que ça ? Dans quoi est-ce qu’il est tombé ?

La brulure qu’il ressent au bras droit, à l’emplacement de cette…marque des Ténèbres lui rappelle douloureusement l’existence de Jedusor, à peine franchi le pas de sa porte. Un instant, livide, Hawthorn reste debout dans le salon, qui lui sert aussi de chambre et de bureau. C’est qu’il commence à ressentir une sensation d’angoisse qu’il ne connait que trop bien et qui lui est étrangement familière. Ça pourrait s’apparenter au sentiment de submersion qu’il ressent quand la fin du mois arrive, ou quand un huissier vient frapper à sa porte. En pire. Parce qu’il ne sait pas trop à quelle sauce il va être mangé.

Si le Maitre te convoque, tu viens.
Au moins a-t-il la présence d’esprit de se souvenir de ce conseil, quoiqu’il soit difficile à oublier vu le nombre de fois où Reha le lui a martelé. Avec un sale sentiment de terreur face à l’inconnu, Hawthorn transplane au QG des mangemorts.

Il faut bien l’admettre, il est naïf, et il prend peut-être trop à la légère les choses, n’ayant que des doutes sur ce dans quoi il s’est engagé. Il ne voit d’ailleurs pas bien ce qu’on attend de lui, parce qu’il est nouveau de toute façon et que même si le but était la domination sang pure, il ne va tout de même pas se mettre à tuer des gens, si ? Il faut dire, d’abord, que Hawthorn n’est pas en lui-même un méchant garçon. Dans le fond, il n’a rien contre les sang mêlés, les nés-moldus, ou même les moldus eux-mêmes. Et puis, ensuite, il a du mal à imaginer Reha et Reed, qui sont de sa famille, qui sont ses amis, en assassins professionnels et politiques, sans compter le fait que lui-même n’est pas vraiment un duelliste, ni même un théoricien de la suprématie du sang convaincu. Alors il assiste aux réunions, il est là, il soutient sans vraiment trop comprendre, ni sans trop savoir quoi faire d’ailleurs, se demandant ce qu’on attend exactement de lui, le nouveau, parce qu’au fond, Hawthorn est opportuniste : il voit surtout qu’à un moment, on lui rendre H&A…du moins, c’est ce qu’ils ont dit, non ? Non ?

Avec Jedusor – qui semble l’attendre, et d’aussi mauvaise humeur que l’huissier de l’après-midi – enfin avec le Maitre, comme ils l’appellent tous, les choses sont différentes d’avec ses cousins. Non qu’il ait (à tort, mais en bon Gryffondor, Hawthorn Avery est parfois affligé d’une certaine forme d’inconscience) vraiment peur de lui, mais il se dégage de ce type une aura qui le fiche…mal à l’aise. Pour le moins. Gêné, l’ingénieur s’arrête en face de Jedusor – du Seigneur des Ténèbres (ce titre…). « Hem. Bonjour. » Pour se donner une contenance, il époussette une des manches de sa veste, avant de demander d’un ton interrogateur : « Vous…euh. Vous vouliez me voir ? »
(C) CANTARELLA.

_________________
WELCOME TO THE LOSERS CLUB, ASSHOLE !

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeLun 8 Mar - 17:45


You don't get a win unless you play in the game
A

very débarquait au quartier général comme il avait débarqué au sein du groupe, sans avoir vraiment conscience de ce qu'il faisait là et de ce qu'on attend de lui... C'étiat en soi un sentiment qui pourrait compréhensible, le seigneur des ténèbres autoproclamés n'attendait pas forcément de ses sbires qu'ils prennent d'office la mesure et l'ampleur de l'ordre qu'ils avaient rejoint. En revanche, il attendait de la part une ferveur certaine, une inaliénable dévotion à la cause et le dépassement le plus prompt possible de cette sidération première pour se montrer digne de la marque gravé sur la chair de leurs avant-bras. Si elle était là, ce n'était pas pour faire joli, après tout. Mais à mesure que le temps passait, il devenait de plus en plus certain qu'Avery ne pourrait se voir attribuer un rôle de valeur.

Mettre entre ses mains des informations trop compromettantes ou lui confier des tâches trop conséquentes était prendre le risque d'une trahison, qui pourrait même ne pas être volontaire. Pas qu'Avery soit un idiot, Tom ne commettrait pas l'erreur de penser qu'il l'était mais il s'évertuait à l'évidence à se voiler la face, sans doute plus par commodité à présent, parce qu'il n'avait pas envie de considérer l'entièreté de ce qui était requis de sa part. Il avait prêté une allégeance à laquelle il n'existait qu'une seule et unique manière de se soustraire... Et il avait intérêt à filer droit.

-Ta présence m'honore, Avery,
commença le mage noir d'un ton qui ne dissimule pas son ironie, même si, à l'évidence, l'héritier de Serpentard n'est pas un amateur de gaudriole et encore moins un comique en devenir. Comme tu le constates, j'ai tenu à te voir personnellement.

Et quand c'était le cas, l'on pouvait s'attendre au meilleur comme au pire. Certains de ses sbires rêveraient de ce genre de tête à tête, qui leur permettaient de gagner des points auprès de leur maître et donc de se faire une place au sein de la hiérarchie interne des mangemorts (car à l'évidence, il y en avait une), d'autres redoutaient les face à face du genre, car il n'était pas forcément dit d'en ressortir indemne, surtout quand on avait des choses à se reprocher. Ce qui était le cas d'Hawthorn, qu'il en ait conscience ou pas. La passivité était en effet plus que malvenue parmi ses rangs, plus encore dans une période à ce point critique, qui exigeait plus que jamais de l'implication et de la rigueur.

-N'as-tu pas ne serait-ce qu'une petite idée de ce qui te vaut un tel privilège ?


Il voulait l'entendre de sa bouche, mais il était bien probable qu'il doive finir par lui tirer les vers du nez. Eh bien, s'il le fallait, il le ferait.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Hawthorn Avery
▌ Messages : 41
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue

En couple avec : -
Nouveau nom (voyageurs temporels) : -

QUI SUIS-JE?
Baguette: A définir
Camp: Mal
Avatar: Tom Hardy

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeMar 16 Mar - 23:42



You don't get a win unless you play in the game
Hawthorn & Tom
Est-il intéressé par la cause ? Moyennement. Est-il intéressé ? Oui, si les mangemorts lui permettent de récupérer ce qui lui revient de droit. Hawthorn est le fils de Jeremy Avery : il n’a pas grandi dans le milieu traditionnel des sang purs et s’il est fier de sa famille et de son nom, les projets à la Grindelwald lui feraient presque plus peur qu’autre chose. Écraser les gens, très peu pour lui…Or, c’est précisement le but des mangemorts et un but pour le moins actif. Autant dire que s’en sortir comme il s’en sort toujours, c’est-à-dire en louvoyant, ne va pas être réellement être possible. Cependant, il ne faudrait pas grand-chose pour qu’il bascule vraiment. Il n’est pas encore mur pour détester tous ceux qui sont sang mêlés ou nés-moldus, mais après tout Setor n’est-il pas lui-même sang mêlé ? D’un ennemi à un groupe à éliminer, de l’intérêt personnel au fanatisme, il ne faudrait pas grand-chose. Promettre à Avery qu’il pourrait récupérer son entreprise a déjà été suffisant pour l’attirer dans les griffes du Seigneur des Ténèbres,  lui dire que la condition sine qua none pour que cela se produise est sa plus stricte implication. Ça marcherait peut-être, il suffirait d’une dette de trop, mais il faut bien avouer que pour l’instant, un vieux fond de morale l’empêche de plonger totalement dans cela.

Sauf que de fait, Hawthorn y est déjà. Et ce qui était censé être un plan brillant pour utiliser un réseau politique, où il a vendu qu’il serait parfaitement à l’aise, s’est transformé en une énième galère. On pourrait croire qu’il aurait appris de ses erreurs et qu’il s’est méfié, mais absolument pas, et maintenant…maintenant, il est trop tard. Quoiqu’il en dise, il est mort de trouille. Il y a quelque chose d’étrange chez Jedusor, une atmosphère qu’il soupçonne d’être soigneusement créé et entretenue d’ailleurs, qui lui fait perdre pied peu à peu. « Ah, oui… » Murmure-t-il en regardant autour de lui d’un air inquiet. Personne ne viendra donc l’aider si ça tourne mal et Thorn commence à se dire que c’est une hypothèse de plus en plus probable, parce qu’il n’a pas l’impression d’avoir fait quelque chose de particulier qui mériterait récompense ou promotion, comme dans son boulot. Et si on veut filer la métaphore de l’employeur jusqu’au bout, se faire convoquer ainsi, chez H&A, c’est plutôt synonyme de blâme ou de licenciement. Sauf que Jedusor n’a pas l’air du genre à blâmer ou licencier, sachant que sa conception du contrat d’embauche est celle de marquer les gens dans leur chair…Bref, en quelques mots, voilà Thorn passé d’une posture un peu bravache et indifférente, voire peut-être même un peu moqueuse face au gamin qu’est Jedusor à une peur qui ne cesse d’augmenter, et qui l’empêche de répliquer un « trop aimable » très inconscient et très Gryffondor quand Jedusor lui dit que sa présence l’honore.

Non, maintenant, il est tendu comme un arc et un peu affolé, essayant de deviner ce que l’autre lui veut et ce qu’il a fait de mal – ou qu’il n’a pas fait. Est-ce son manque d’implication ? Un peu hésitant, Avery avance donc, prudent : « C’est-à-dire que je pensais que vous me le diriez…» Après tout, c’est lui qui l’a convoqué, et donc lui qui fixe l’ordre du jour : « Sinon, je ne suis pas sûr, et je ne prétendrai pas penser à votre place.  » On pourrait croire que c’est de la flagornerie, ce n’est en est pas : d’abord, il n’a jamais aimé discuté de choses à mots couverts et cette pression est insupportable, et d’autre part, il commence à se dire que ce type là n’apprécierait pas non plus qu’on interprète ce qu’il dit. Maladroitement, il se retrouve d’ailleurs à essayer de se justifier : « Je euh…je débute, vous savez que je ne suis pas ici, avec Vous, depuis longtemps. Si j’ai fait quelque chose qu’il ne fallait pas, j’en suis désolé et je peux essayer de le corriger, mais je vous assure que ce n’est pas volontaire…» Après tout, il n’est que magico-ingénieur, et rejeton d’une branche cadette et maudite de sang purs. Certains diront, et Jedusor pensera peut-être, que c’est encore une manière d’essayer de s’en sortir à bon compte, mais en réalité Thorn ne voit vraiment pas quoi faire de plus : il n’a pas signé pour être un tueur, et secrètement, il espère encore que ce n’est pas ça, bien qu’il commence sérieusement à comprendre qu’il y a peu de chance que ce ne le soit pas, et encore moins qu’on le laisse partir. Alors, comme d’habitude, il galère, espérant minimiser les conséquences de mauvais choix, même si cette fois, le mauvais choix était sans doute le pire de tous.  

(C) CANTARELLA.

_________________
WELCOME TO THE LOSERS CLUB, ASSHOLE !

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeMer 17 Mar - 17:54


You don't get a win unless you play in the game
L

a réponse d'Hawthorn n'était qu'à moitié bienvenue, mais à dire vrai, il n'y avait pas de bonne réponse à sa question. Peu importe ce qu'il aurait daigné lui dire, le seigneur des ténèbres autoproclamé n'aurait pas pu le considérer comme satisfaisant, car c'était le comportement de son interlocuteur, dans l'ensemble, qui était insuffisant et qu'il allait lui falloir corriger. Il aurait été prétentieux de sa part de prétendre savoir exactement de quoi il retournait, et cela donnerait la preuve qu'il agissait en pleine conscience de ses lacunes sans pour autant chercher à les corriger.

En revanche, jouer les innocents et affirmer qu'il n'avait pas la moindre idée de ce que lui valait cette convocation n'aurait pas été beaucoup plus avisé, loin de là, ce serait une preuve d'intolérable d'abandonnisme et d'indifférence. Avery avait penché pour une sorte d'entre-deux. En y ajoutant un soupçon de flatterie qui était toujours le bienvenu quand il était question de Jedusor. Cela ne le préserverait pas de ses foudres, mais initierait une conversation qu'il était grand temps pour eux d'avoir, pusqu'Avery ne serait pas de ceux qui chercheraient à se corriger et à faire leurs preuves par eux-mêmes.

Il se justifia par le fait de "débuter". Certes. Mais même les faux départs n'étaient pas admis parmi les mangemorts. Même si c'était de moins en moins vrai à mesure que leurs rangs grossissaient, les mangemorts étaient supposés rejoindre la cause par conviction, et cette dernière devait leur permettre, d'office, de savoir précisément quelle place tenir et quelle importance accorder au devoir quasi-sacré qui leur était imposé dès l'instant où ils obtenaient l'insigne honneur d'être marqués (comme du bétail, et alors ?).

-Non, tu ne t'es pas distingué par des actions répréhensibles. Tu ne t'es pas distingué du tout, en réalité, et c'est ce que je te reproche.
Il n'attendait pas de grands coups d'éclat qui, à l'inverse, pouvait les compromettre, mais il attendait de la détermination, de la dévotion, le respect d'un certain code de conduite. Que penses-tu que nous faisons, ici, exactement ?

Oh, Tom en avait une bonne idée, et à l'évidence, l'image qu'Hawthorn se faisait de leur organisation était à mille lieues de ce qu'étaient leurs véritables desseins, ses véritables desseins. Il ne suffirait pas de les lui apprendre ou de les lui inculquer pour que son comportement change du tout au tout, certes, mais chaque chose en son temps. Ensuite, il serait temps de le mettre à l'épreuve, car il semblait que ce ne puisse qu'être une nécessité dans les circonstances absolues. A ceux à qui il ne pouvait pas imposer le respect, il se contentait tout à fait d'inspirer la peur, et de manière générale, c'était une méthode plutôt efficace.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Hawthorn Avery
▌ Messages : 41
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue

En couple avec : -
Nouveau nom (voyageurs temporels) : -

QUI SUIS-JE?
Baguette: A définir
Camp: Mal
Avatar: Tom Hardy

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeDim 21 Mar - 20:28



You don't get a win unless you play in the game
Hawthorn & Tom
Est-ce qu’il préfère ne pas savoir ou qu’il ignore vraiment ce qu’il se passe ? Probablement un mélange des deux. L’ignorance est plus confortable, parce qu’elle laisse à Hawthorn le loisir de ne pas trop penser au fait qu’il s’est encore embarqué dans une galère, comme toutes les fois où ses idées lui semblent formidables et qu’elles échouent lamentablement. Au fond, c’est ce refus, ou cette naiveté, ou cette incapacité à regarder les choses en face et telles qu’elles sont, c’est-à-dire désespérées et sans issue, qui le maintient à flot. Optimisme ou naiveté, peu importe comment on appelle cela, c’est ce qui caractérise le mieux Hawthorn Avery. Sans ça, ça ferait un moment qu’il se serait effondré et qu’il ne se serait pas relever.

Encore une fois, donc, il se convainc que ce qu’il vit là est une mauvaise passe et que s’il donne à Jedusor ce qu’il veut, ça ira. Sauf que ledit Jedusor, ou Voldemort, n’a pas l’air content et a l’air bien décidé à ce qu’il affronte en face la réalité, et à ce que Thorn lui donne quelque chose qu’il n’est pas sûr de pouvoir lui donner. C’est que Avery n’est pas un tueur, ni un fanatique ; et quoiqu’il soit amer et aigri envers certains sang mêlés, il n’est pas vraiment le genre à se distinguer dans un engagement politique qu’il ne comprend pas vraiment, ne serait-ce que parce qu’il en a été victime aussi. Gryffondor, comme sang pur, c’était presque une humiliation et en tout cas un prétexte à ce que ses cousins se foutent de lui. Traitre à son sang, comme son père, puisque fiancé à une sang mêlée. Loser, comme le reste de cette branche de la famille, puisqu’il a tout perdu. Bref, que Hawthorn Avery ait fini chez les mangemorts est indubitablement une erreur de casting et un malentendu.

Pas le genre de considération que semble être capable d’entendre Tom Jedusor, alors Hawthorn opte pour une attitude plus prudente, essayant de prévoir les risques et ce qui va lui être dit. Tout au fond de lui, il enterre ce qui lui reste de fierté sang pure et de provocation Gryffondor. Vous n’êtes pas mon chef, je refuse que vous parliez comme ça, je n’ai pas à vous rendre de compte. Et quant à ce que vous faites, une partie de bavboules, et vous allez la finir sans moi. Mais il se tait, réprimant ce mouvement bravache de colère. Il y a longtemps qu’il a appris à avaler des couleuvres, très longtemps. L’impression amère de lâcheté que cela lui laisse n’est cependant sans aucune mesure avec la croyance que s’il ne dit pas ce que Jedusor veut qu’il lui dise, il va avoir un tas d’ennuis qui feront passer ses dettes et ses soucis pour des broutilles et les cheveux de Thorn se dresseraient presque sur sa tête de terreur.

« Je…mais que voudriez-vous que je fasse ? » Mauvaise idée, de demander ça, de laisser Jedusor décider pour lui. Mais Hawthorn se sent de plus en plus pris au piège et il ne voit pas d’autres issues. Qu’il lui dise ce qu’il veut, et il obéira. Jusqu’à là, il se demandait pourquoi tous les mangemorts qu’il avait croisé parlaient avec terreur de ce gamin qui lui le mettait juste mal à l’aise. Maintenant, il comprend mieux et il aimerait ne jamais avoir compris ou avoir eu besoin de comprendre. « Je…il s’agit de politique. De rétablir les sang purs dans leurs droits…non ? » Un projet raisonnable, un projet qu’il comprend puisqu’il peut s’y projeter. Alors il se défend et se justifie comme il peut, par rapport à ça, c'est à dire mal, répondant cependant déjà à l'aune du but réel des mangemorts :  « Je n’ai pas menti sur ce que je pouvais apporter, vous savez qui je suis et qui je connais…enfin, je suis magico-ingénieur, pas politicien. » De fait, Hawthorn ne comprend pas bien où l’autre veut en venir. Ou plutôt si. Au fond il sait que la manière de présenter les choses qu’il adopte est fausse parce qu’il ne décrit pas la méthode. Mais dans cette méthode, il y a des meurtres et du sang. Ce qu’il préférerait éviter. Ce qu’il n’est même pas sûr de savoir faire. Problème, à ce stade il commence à se douter que s’il ne plie pas (sauf qu’il ne voit pas comment le faire), son interlocuteur ne se contentera pas de le renvoyer. Et Hawthorn n’est pas sûr d’être spécialement friand de savoir quelle genre de sanction on lui réserve. Encore moins friand que de savoir à quoi servent réellement les mangemort, ou qu’il ne peut plus s’en détourner maintenant. De toute façon, il a déjà dit oui, quelque part, quelques soient ses protestations futures, et il est coincé.


(C) CANTARELLA.

_________________
WELCOME TO THE LOSERS CLUB, ASSHOLE !

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeLun 22 Mar - 17:40


You don't get a win unless you play in the game
L

a réponse d'Hawthorn était hésitante, incertaine, confirmant l'idée qu'il avait fait le "choix" de rejoindre les mangemorts comme on fait le choix de sortir dîner au restaurant plutôt que de rester manger chez soi, comme s'il était question de quelque chose d'anodin qui, dans le pire des cas, relèverait de la mauvaise expérience jamais réitérée, dans le meilleur des cas offrirait l'opportunité d'une bonne adresse où retourner. Il avait agi avec inconséquence, avec légèreté, un comportement que le mage noir autoproclamé était loin, très loin d'apprécier. Mais cela allait changer. Cela changeait déjà, Tom pouvait le sentir, à cette angoisse à peine perceptible mais bien présente qui l'animait, et qui prouvait bien autant son malaise que sa prise de conscience. La réalisation trop lente mais nécessaire et irrévocable du piège dans lequel il était à présent empêtré, et duquel il ne sortirait pas, si ce n'est les pieds devant.

Sur un point, il avait effectivement raison : il était question de politique, en quelque sorte, puisque tout était politique et que l'ordre qu'il cherchait à instaurer répondait à une restructuration de l'ordre social. Un acte politique, certes, mais qui s'épargnait tous les verbiages interminables des politiciens dont les convictions parfois intéressantes, souvent creuses, dans tous les cas brimées par des règles et une structure liberticides, hantaient les murs du ministère. Si Tom Jedusor avait voulu faire de la politique, il aurait emprunté la voie que bon nombre de ses professeurs (exception faite de Dumbledore, sans surprise) avaient voulu tracer pour lui, et aurait gravi les échelons jusqu'à prendre la place pour l'heure accaparée (si ce n'est dérobée - mais grâce à son intervention, elle devrait l'en remercier, d'ailleurs, au lieu d'espérer lui mettre des bâtons dans les roues) par Wilhelmina Tuft.

Il n'était pas question ici de parler de changer le monde en bavardant autour d'une bonne tasse de thé, il s'agissait d'agir, directement, chaque action devait avoir un impact direct et contribuer durablement à mettre à jour un ordre nouveau qui bientôt serait le seul à prévaloir. Et tous ceux qui s'y opposeraient ou feraient même preuve de reluctance à ce sujet seraient d'office considérés en parias.

-Pourquoi t'es-tu engagé auprès de moi si tu t'estimais d'office incompétent ?
demanda très tranquillement l'héritier de Serpentard en dévisageant son interlocuteur du regard. J'ai horreur des poids morts. Ceux qui ne savent pas servir mes desseins ou peinent à le deviner n'ont pas un grand avenir, parmi nous. Il marqua une pause. Je suis sûr qu'avec un petit effort, tu seras capable de te distinguer et de te faire une place de choix parmi nous, ajouta-t-il. Mais encore faut-il que ce soit ce que tu souhaites ? Il allait le mettre à l'épreuve, à l'évidence. Il n'en fallait pas moins pour prouver sa valeur ou tout du moins s'en donner une. Dis-moi, Hawthorn, que consentirais-tu à endurer, à sacrifier, pour notre cause ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Hawthorn Avery
▌ Messages : 41
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue

En couple avec : -
Nouveau nom (voyageurs temporels) : -

QUI SUIS-JE?
Baguette: A définir
Camp: Mal
Avatar: Tom Hardy

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeMar 6 Avr - 21:19



You don't get a win unless you play in the game
Hawthorn & Tom
Dans un monde professionnel, disons comme manager, Tom Jedusor ne ferait pas long feu, songe pensivement, et bien malgré lui, un Hawthorn qui ne pensait regretter un jour la direction et la manière de gérer les ressources humaines de Setor Hammond et sa manière pourtant détestable de lui faire sentir qu’il lui doit tout et qu’il devrait le remercier. Mais Jedusor est pire : il ne dit pas ce qu’il veut et par conséquent, quoiqu’il lui réponde, il a toute les chances d’avoir faux et de se tromper. Il est vrai cela dit qu’il n’a pas grand-chose pour lui, et que même s’il comprend ce qu’il se passe, ou du moins qu’il commence à le comprendre mieux, il songe que définitivement, il était loin du compte. Oui, il ne s’est pas impliqué beaucoup, mais en même temps, on ne lui a jamais assigné de mission claire : cela dit, si on lui avait dit dès le début de quoi il s’agissait vraiment, il est très probable que Hawthorn ne serait pas là en premier lieu. Il faut dire qu’il s’est peut-être avancé en croyant pouvoir se servir des mangemorts en n’ayant rien à vendre de son côté : la relation n’était pas égale, depuis le début, et en réalité il ne pourra pas lutter, c’est fichu, mais il pensait pouvoir s’en sortir avec un échange de bons procédés. Pour lui ce n’était jamais qu’un club d’illuminés de plus, mécontents de la politique du Ministère et pro-sang-purs. Il ne s’y reconnait pas vraiment, mais après tout, s’ils peuvent l’aider, s’est dit Thorn, pourquoi pas. Jedusor n’était pas très impressionnant, un peu illuminé, il s’est dit qu’ils se contenteraient tous d’avoir un autre de leurs pairs avec eux. Parler et embobiner les gens, il sait faire, l’ingénieur, les mondanités aussi – du moins le croit-il, car son éducation l’a entrainé pour, même si on l’en écarte régulièrement, à son grand désespoir.

Il ne pensait pas que ça irait plus loin, il ne pensait pas non plus avoir peur de ce gamin qui lui parle actuellement un jour. Maintenant, il rêve de tourner les talons, car il commence à comprendre pourquoi les autres craignaient Jedusor et pourquoi le surnom qu’il s’est donné peut inspirer la crainte. C’est une galère, une de plus, seulement celle là, s’il y reste, Hawthorn commence à se dire qu’il n’y laissera pas que de l’argent, n’ayant aucune envie de savoir quel sort réserve Jedusor à ceux qu’il considère comme des poids morts. Cependant, il se sent insulté, dans une certaine mesure, que ce type lui dise que c’est sa faute et le convoque comme un des employés. C’est qu’il a avalé des couleuvres toute sa vie, Avery. Qu’il dit depuis longtemps « oui not’monsieur, oui not’ bon maitre » sans broncher. Mais que malgré tout, il a une certaine fierté, et qu’il refuse de se laisser traiter de couard, d’incompétent, ou de se laisser parler ainsi. Alors, dans un réflexe très rouge et or, et totalement inconscient, il réplique, piqué au vif : « Je n’ai pas dit que j’étais incompétent…s’il s’agit de politique, je ne suis pas moins doué qu’un autre, je peux apprendre, mais le fait est que je ne comprends pas du tout ce que vous attendez de moi, si ce n’est plus que du dialogues et des contacts. Et vous paraissez attendre autre chose. Vous ne m’avez pas dit quoi non plus. »

Qui est-il, ce type, pour l'insulter ainsi ? Qu’il lui dise ce qu’il veut et on verra s’ils peuvent faire affaire. Malheureusement Thorn ne se doutait pas d’à quel point il aurait préféré rester dans l’ignorance, car ce qu’il entend ne lui plait absolument pas, au contraire : ça le terrifie. Il a un mouvement de recul, par réflexe, fronçant les sourcils. « Sacrifier…mais pourquoi voulez-vous que je sacrifie quoique ce soit ? » Il ne veut plus en savoir plus, il en a assez vu. Ce type est dingue, il le sait maintenant, et il est hors de question qu’il reste avec eux. Ou qu’il participe à le moindre de ces plans. Avec une certaine hauteur, vieux réflexe acquis de son éducation sang pur, de ceux qui ne se salissent pas les mains, il lâche : « Ce ne sont pas des méthodes. Je n’ai jamais été d’accord pour ça. Je pense qu’il y a erreur, et que nous ferions mieux de nous arrêter là. » Encore un pas en arrière, et puis fermement : « Vous ne pouvez pas exiger ce genre de choses des gens. » C’est sa limite. Il refuse de cautionner ça, même pour récupérer H&A, même pour redonner leur grandeur aux Avery. Aucune cause ou engagement ne vaut ça, et l’idée de sacrifice lui semble glauque et malsaine. C’est trop, et mieux vaut renoncer.


(C) CANTARELLA.

_________________
WELCOME TO THE LOSERS CLUB, ASSHOLE !

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeMer 7 Avr - 17:46


You don't get a win unless you play in the game
T

rès calmement, Tom observait son interlocuteur, piqué dans son orgueil, se donner l'illusion d'un choix qu'il lui ferait très vite oublier au profit d'une réalité qui ne tolérait pour chacun de ses sbires qu'une liberté individuelles particulièrement limitée. Il pouvait bien tenter de défendre ses compétences et ses intérêts, le mage noir autoproclamé se contentait, pour sa part, des faits, et dans les faits, pour l'heure, son interlocuteur était loin d'avoir fait ses preuves encore, et c'était un comportement d'une légèreté inacceptable, qu'il allait lui falloir au plus vite corriger. Il le laissa parler quand il affirma qu'il était tout aussi capable qu'un autre, que s'il était question de politique, il pouvait tout à fait être au niveau, soit, mais Tom ne gérait pas un centre de formation très élaboré, Lord Voldemort attendait de ses mangemorts qu'ils soient efficaces, ici et maintenant, qu'ils obéissent sans broncher, qu'ils se plient très directement aux grandes ordonnances induites par sa quête en revanche toute personnelle de pouvoir.

Et voilà à présent qu'il se permettait de contester ses méthodes comme s'il était réellement en position de le faire. Dès lors qu'il avait consenti à porter la marque des ténèbres, il avait par la même consenti à filer droit, à ne pas contester, à accepter... et à sacrifier, oui. Que cela lui plaise ou non, c'était bel et bien ce qui allait se passer, il était sommé de faire comme bon lui semblait à lui, et le nombre des sacrifices auxquels il serait contraint de consentir serait évidemment proportionnel à son degré de docilité. Tom le laissait s'agiter dans le vide, il ne se sentait pas le moins du monde menacé, et à peine contrarié par les réflexions de son interlocuteur, au mieux était-il seulement navré de constater que la vérité à ses yeux si évidente soit si complexe à observer et à assumer pour lui. S'il ne changeait pas son fusil d'épaules, il le paierait cher, c'est certain.

-Détrompe-toi, je peux tout exiger de toi,
répondit posément le seigneur des ténèbres autoproclamé.

De lui et de n'importe qui, c'était bel et bien ce qu'il pensait, et nul ne lui ferait voir les choses d'une manière différente. On ne quittait pas les mangemorts sous prétexte d'avoir mal lu les petites lignes au bas du contrat, oh non. Non, ça ne se passait jamais de cette manière.

-Toute décision hâtive de ta part pourrait avoir des conséquences plus que terribles sur ta réputation, ton avenir, ton entourage.


Tout ce qui était capable de l'atteindre plus directement, lui qui comme beaucoup de ses sbires était motivé par des sentiments d'une humanité mielleuse et absurde, à l'écart desquels il se tenait à très bonne distance, mais sans oublier de les prendre en compte pour autant. Exploiter les faiblesses d'autrui avait toujours fait partie de ses spécialités.

-Tu es très attachée à ta mère, il me semble, n'est-ce pas ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Hawthorn Avery
▌ Messages : 41
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue

En couple avec : -
Nouveau nom (voyageurs temporels) : -

QUI SUIS-JE?
Baguette: A définir
Camp: Mal
Avatar: Tom Hardy

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeMer 14 Avr - 21:36



You don't get a win unless you play in the game
Hawthorn & Tom
Non, ils ne feront pas affaire, c’est décidé. Définitivement, si tout cela est politiquement, Jedusor est dangereux et trop menaçant : ses plans, que Hawthorn ne fait que deviner, n’impliquent pas de rester un cercle de réflexion ou un genre de country club pour sang purs. Non, Tom Jedusor a une autre ambition, et pas que celle d’avoir un nom grandiloquent et d’être vénéré par des gens terrorisé. Mais il n’est pas terrorisé, lui, et Jedusor ne peut rien lui prendre, si. Pour un peu, Avery aurait un reniflement de mépris lorsqu’il lui dit qu’il a tout pouvoir sur lui. Après tout, il n’a d’ordres à recevoir de personne. Pour qui se prend-il, ce sang mêlé sorti de nulle part, d’ailleurs ? Les restes de son éducation ont la vie dure, malgré tout. Et quoiqu’on lui manque souvent de respecter, à ce point là, c’est inédit.

Il manque de lui dire qu’il n’a pas de pouvoir sur lui, parce qu’il n’a rien à perdre. Après tout, pour être privé d’une réputation ou d’un avenir, songe l’ancien joueur de Quidditch avec amertume, il faudrait en avoir eu, une réputation ou un avenir, à l’origine, et on ne peut pas vraiment dire que ce soit le cas. Donc rien à faire, il va s’en aller comme il l’a dit que cela plaise ou non à Jedusor. La pique de ce dernier entraine d’ailleurs une nouvelle réplique acerbe : « Est-ce que vous me menacez ? Vous vous prenez pour qui, exactement ? Vous ne me faites pas peur. » Ça, c’est un mensonge, mais la colère le laisse y croire et lui donne de l’audace, ce qui est une erreur. Comme beaucoup de Gryffondor, Hawthorn partage avec ses camarades une forme de courage aveugle et un peu inconscient, doublée d’une certaine impulsivité. En général, il est plutôt calme et il gère plutôt bien ses mouvements de colère. Avery n’est pas de nature belliqueuse ou violente, et la vie lui a appris que parfois, il faut aller contre sa nature et faire le dos rond pour laisser passer l’orage. Mais les menaces proféré par Tom sont la goutte qui fait déborder le vase. Il passe son temps à subir, alors si le jeune homme lui fait peur contrairement à ce qu’il prétend, il ne compte certainement pas se laisser faire. Cependant, Thorn n’a sans doute pas choisi le meilleur interlocuteur pour passer ses nerfs. Car Tom l’achève de quelques mots lancés mine de rien. Il s’apprêtait à tourner les talons, mais se fige sur place : « Ma mère… ? Mais qu’est-ce que vous lui voulez, à ma mère ? Fichez-lui la paix, laissez-la en dehors de ça. » Il ne fait que commencer à découvrir jusqu’où Jedusor peut aller.

Lentement, le piège se referme : il ne s’agit plus seulement d’un projet qu’il n’approuve pas, et de réprimandes le mettant mal à l’aise. C’est à un autre niveau de violence et de terreur qu’il a affaire, bien plus sombre et horrible. Il recule d’un pas, et proteste encore, plus faiblement pourtant : « Vous ne pouvez pas plus la menacer que moi. Qu’est-ce que vous cherchez, à ce que j’aille voir la police ? » Parce qu’à ce stade, tout ce que mérite ce type, c’est de finir à Azkaban. Il y finira sans doute avec Jedusor, mais après tout, à ce stade, c’est peut-être mieux, si ça protège sa mère. Pour une fois, bouillant de colère, Thorn se dit que c’est la chose à faire, et tant pis pour lui, ses plans et son avenir. Jedusor est dangereux et il ne peut pas laisser passer ça…du moins, s’il y parvient, mais sur cela, il commence à avoir des doutes également.
(C) CANTARELLA.

_________________
WELCOME TO THE LOSERS CLUB, ASSHOLE !

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeJeu 15 Avr - 17:32


You don't get a win unless you play in the game
O

ui, il le menaçait, c'était bel et bien ce qu'il était en train de faire, et sans l'ombre du moindre scrupule, au demeurant. Pour certains, les arguments menaçants étaient les seuls qu'ils étaient capables d'entendre. Ce n'était pas forcément la méthode que préférait le mage noir, mais c'était en revanche l'une des plus efficaces, et de loin. Il y avait toujours, toujours un moyen de pression qu'il était possible d'exercer sur les pairs. Tout le monde avait sa faiblesse, son talon d'Achille... Y compris lui, d'ailleurs. Il faisait seulement en sorte de rendre cette information la moins accessible possible, et surtout, il l'avait associée à quelque chose qui n'avait qu'un bien moindre rapport avec le champ d'émotions qu'il se gardait bien d'expérimenter pour la plupart. Oui c'était du chantage, en bonne et due forme, et Hawthorn avait tout intérêt à s'y plier s'il ne voulait pas en accuser les sévères conséquences. Pour ce qui était d'affirmer qu'il ne lui faisait pas peur, peut-être le pensait-il sur le moment, mais ça ne durerait pas. Bien sûr qu'il fallait qu'il est peur. Il le devait. C'était dans son intérêt le plus pur.

Alors sa mère, puisque c'était à l'évidence le point sensible sur lequel il pouvait appuyer pour obtenir ce qu'il souhaitait, il n'avait aucune intention de la laisser tranquille, ça non... Ou du moins si, il la laisserait tranquille tant que son interlocuteur filerait droit, et si pour le moment, ce dernier osait encore imaginer qu'il y avait d'autres alternatives, cela lui passerait : il faudrait bien qu'il se rende à l'évidence, et l'évidence la plus pure voulait qu'il se fasse une raison. Même s'il continuait de protester, il semblait tout de même avoir conscience du piège qui se refermait sur lui... En vérité, pris au piège, il l'était depuis un moment déjà, mais il n'était jamais trop tard pour en prendre conscience, après tout. Bon, sauf quand on en était mort... Mais le mage noir voulait croire que son interlocuteur privilégierait sa survie.

-C'est bien simple,
répondit posément Jedusor, soit tu outrepasses mon autorité, et dans ce cas, c'est la dernière chose que tu feras jamais - et ta très chère mère ne sera pas en reste, je ne l'oublierai pas. Il marqua une légère pause... Soit tu te gardes d'avertir la police, ou qui que ce soit d'ailleurs, et ainsi ta mère et toi restez en vie, et même en sécurité, c'est à toi de voir.

Sa vie n'avait pas suffisamment de valeur pour qu'il ne mette pas ses menaces à exécution si vraiment son interlocuteur escompter aller au bout des siennes. Tom avait tous les droits, tous les pouvoirs. Il se les était octroyés... A lui de suivre, à présent.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Hawthorn Avery
▌ Messages : 41
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue

En couple avec : -
Nouveau nom (voyageurs temporels) : -

QUI SUIS-JE?
Baguette: A définir
Camp: Mal
Avatar: Tom Hardy

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeLun 26 Avr - 23:34



You don't get a win unless you play in the game
Hawthorn & Tom
Sa mère. Sa mère. Ça fiche le vertige à Hawthorn et il recule encore d’un pas, livide. Mais la porte est fermée et il n’a plus d’échappatoire, sauf à rentrer dans le mur pour s’y fondre, ce qui est tentant mais impossible : il doit faire face à Jedusor, et il n’a pas le choix. Pas beaucoup d’issues non plus. Il est coincé qu’il le veuille ou non, et soudainement, il ne voit pas comment s’en sortir. Parce qu’il ne sortira pas d’ici vivant, il le voit bien, s’il ne dit pas oui. Encore que cela, à la limite, Hawthorn pourrait le supporter, dans un grand élan de courage un peu idiot et très Gryffondor, là encore. Curieusement, il n’échappe pas à un trait commun qui est que chez la plupart des gens, il est plus facile de se sacrifier que de laisser leurs proches mourir, trait que Voldemort ne s’est – mais il ne peut pas le savoir, et il trouverait ça monstrueusement cynique et horrible s’il le savait – jamais privé d’utiliser pour manipuler les gens. C’est que pour Hawthorn, ça ne changerait pas grand-chose : il a des amis et un peu de famille, certes, mais globalement, sa vie et sa situation financière sont un tels désastre qu’il ne manquerait à personne. Sauf à sa mère, justement, et en tout cas s’il survivait lui, sa mère lui manquerait. En réalité, Persephone MacMillan, avec sa rancœur envers ceux qui lui ont pris son mari, et son amour inconditionnel pour son fils, c’est tout ce qu’il reste vraiment à Thorn. Sa mère est fatiguée, et son monde et le sien s’est réduit comme une boite à chaussure, à eux contre le reste du monde – les huissiers, les riches, les moqueurs, ceux qui ont oublié qu’ils restaient des Avery et qu’à ce titre on leur devait du respect – mais il aime sa mère et il ne supporterait pas qu’on la touche.

Mais ce type…Jedusor, il ne lui inspire que du dégout. Il ne veut pas participer à ça, il ne veut plus. Le chantage honteux que lui fait le chef des Mangemorts prouve bien que c’était la pire des idées que Avery ait eu et que tout ceci est au mieux une vaste supercherie et une conspiration pour faire régner la terreur et au pire, que Jedusor est complètement fou et que tout ceci est glauque et terrifiant. Mais voilà, on en revient au même point : Thorn est coincé. Il gronde encore : « Vous êtes dingue. Vous êtes complètement dingue. » Parce qu’il est horrifié, au fond, et réellement en colère, de voir ce que Jedusor veut lui faire et qu’il refuse de céder sans résistance. En colère, il l’est également contre lui-même : il a encore un minimum d’honneur et il se rend compte qu’il se perd en acceptant cela, et que s’il n’a plus le choix, c’est entièrement de sa faute. C’est son appat du gain et l’argent après lequel il court qui l’a mené à ça et il s’en veut terriblement. D’aucuns lui diraient que ce n’est pas sa faute et qu’il mériterait de la pitié. C’est sans doute le cas. D’autres seraient sans doute prêts à l’aider, mais Thorn ne sait pas vers qui se tourner. La technique de Jedusor, doué pour faire croire aux gens qu’ils sont acculés, fonctionne remarquablement bien sur les gens qui sont déjà isolés, ce qu’il est : ce n’est pas pour rien qu’il s’est retrouvé chez les mangemorts. L’ancien joueur de Quidditch avait déjà l’impression de n’avoir personne vers qui se tourner : voilà comment il s’est trouvé embarqué là-dedans. Et il regrette, à présent, bien sûr qu’il regrette. Mais il n’a plus choix.

C’est bien là l’information clef, le fait qu’il cède, pas qu’il enrage. Cela, c’est pour la façade, pour se dire qu’il a protesté, qu’il ne s’est pas laissé faire. Abattu, pourtant, l’ingénieur s’effondre peu à peu, pris d’une violente nausée. Un moment, il ne dit plus rien du tout. Et puis, d’une voix sourde, il dit : « Qu’est-ce qui me garantit que vous ne lui ferez rien ? Autant que je sache, vous m’avez déjà menti et rien ne me garantit que vous ne le referez pas. » Bon, la vérité exacte serait qu’il s’est parfaitement illusionnée et que Jedusor n’a eu qu’à le laisser faire.  Mais il n’empêche que Hawthorn n’a aucune confiance en lui tout de même. « Et qu’est-ce que vous attendez de moi en échange, qu’est-ce qu’il faut que je fasse pour que vous la laissiez ? »
(C) CANTARELLA.

_________________
WELCOME TO THE LOSERS CLUB, ASSHOLE !

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeMar 27 Avr - 17:30


You don't get a win unless you play in the game
T

om demeura indifférent aux réflexions de son interlocuteur. Il ne se laissait pas insulter gratuitement, mais il savait reconnaître les circonstances dans lesquelles ces insultes étaient prononcées par un homme au pied du mur et non par un homme disposant de la moindre capacité de révolte. Tom Jedusor était dingue, c'était admis... Le reconnaîtrait-il lui-même ? Evidemment que non, mais il avait conscience en revanche du fait que ses projets et ses ambitions, de par leur nature et le jusqu'au-boutisme du mage noir, devaient passer pour fous aux yeux de ceux qui n'étaient pas capables des mêmes prétentions. Ce que l'on ne peut ou ne sait atteindre peut nous paraître insensé, mais Tom, lui, estimait avoir la pleine et entière maîtrise de la situation et des circonstances, et donc, Hawthorn pouvait bien s'amuser à le traiter de cinglé autant qu'il le voulait. Pour que son opinion le touche, il faudrait que son opinion lui importe, et ce n'était évidemment pas le cas. Tom attendait de son interlocuteur qu'il file droit. Point. Et pour cela, il était convaincu que ses arguments, s'ils n'étaient pas appréciés, faisaient mouche malgré tout.

-Je n'ai jamais été que sincère envers toi, Hawthorn. Et je suis un homme de parole.


Si l'on voulait. Il avait été sincère, oui. Si Thorn s'était illusionné, avait pris les mangemorts pour ce qu'ils n'étaient pas et s'était engagé sans la moindre idée de ce qui l'attendait, le seigneur des ténèbres autoproclamé n'estimait pas devoir en être tenu pour responsable en quoi que ce soit. Certes, il n'avait pas vraiment pris le temps ni le soin de dissiper les illusions d'Avery jusqu'ici, mais si ce dernier voulait reprocher à qui que ce soit de lui avoir menti, ce n'était définitivement pas vers lui qu'il devait se tourner... Il y gagnerait davantage à se regarder dans le miroir. Pour ce qui était du fait d'être un homme de parole, c'était une autre affaire. Il était menteur et manipulateur de nature. Mais l'apanage du menteur et du manipulateur de nature, c'était bien de faire mine de ne pas l'être, n'est-ce pas ?

-Dans ton propre intérêt, crois-moi sur parole et ne tente pas le diable.
Et en parlant de diable... Quant à ce que j'attends de toi, c'est très simple. Dans les prochains temps, je mettrais tes compétences et ton allégeance à l'épreuve. Tu devras te rendre disponible chaque fois que je l'exigerai, et faire très précisément ce que je te demanderai. Au moindre écart de conduite... Il laissa passer un temps de silence éloquent. Ta discrétion, également, est plus qu'exigée. J'ose espérer qu'il ne t'auras pas pris l'idée regrettable de parler de nos réunions à quiconque d'extérieur à notre cercle, n'est-ce pas ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Hawthorn Avery
▌ Messages : 41
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue

En couple avec : -
Nouveau nom (voyageurs temporels) : -

QUI SUIS-JE?
Baguette: A définir
Camp: Mal
Avatar: Tom Hardy

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeDim 2 Mai - 19:27



You don't get a win unless you play in the game
Hawthorn & Tom
Hawthorn s’est certainement bercé d’illusions, c’est vrai, et il le réalise, maintenant, aveuglé par la promesse de retrouver ce qui lui appartient et l’honneur et la fortune perdues de sa famille. Il n’a pas voulu voir dans quoi il tombait, mais on ne peut pas vraiment dire non plus qu’en face, Reha, Reed et Jedusor lui-même aient été tout à fait honnêtes avec lui. On pourrait même dire qu’ils en ont joué et même qu’ils se sont servis de sa détresse contre lui pour l’attirer dans ce piège dont il ne peut plus vraiment sortir à présent, même s’il s’est en parti laissé faire. Cependant, s’il avait su avec qui il s’engageait, c’est-à-dire un chef prêt à tuer parce qu’on le contrarie, et donc sans doute prêt à faire pire pour atteindre ses objectifs, il n’aurait pas accepté, ni songé une seconde à cela. Or ils se sont bien gardés de lui dire ce qu’il a fini par deviner et ce que cet entretien avec Jedusor révèle en menaçant sa mère : s’il s’agit de politique, c’est quelque chose de bien plus sombre et criminel que ce qu’il avait envisagé. De tous les plans qu’il a monté, Avery n’a jamais été aussi loin, et l’idée même le répugne. Sans compter que de toute façon, à présent, il n’est pas sûr que cela l’aide à atteindre son objectif, d’être chez les mangemorts, ni même de s’en sortir vivant ou de pouvoir protéger sa mère – et sans elle il n’aura définitivement plus rien – car Jedusor sert ses propres objectifs.

S’il lui a menti là-dessus, quoiqu’il dise, Thorn se doute cependant que concernant Perséphone, il mettra sa menace à exécution sans hésiter. Considéré sous cet angle, on peut bien dire que Lord Voldemort est un homme de parole – mais une parole qui ne vaut que pour les menaces et le fait de détruire les gens. Parce que, comme Avery l’a dit, il est dingue. Et lui, quoiqu’il en dise, est à sa merci, alternant entre terreur et colère. Il ne voulait pas être un tueur, ni soutenir ça – il est pauvre, pas criminel, et il ne veut pas de mal aux autres. En venir à plier face à un mégalomane pareil, malsain au possible, le heurte et le révulse. Mais tout autant que le fait que sa mère puisse payer ses propres erreurs. Alors oui, il serre les dents, approuve lentement de la tête, sans rien dire, avant de souffler : « A qui vouliez vous que j’en parle ? Les huissiers qui me poursuivent ? Bien sûr que non. Qui m’aurait cru, de toute façon ? » Il y a encore de la rage et une certaine incrédulité chez Thorn, comme si, jusqu’au bout, il voulait se battre alors qu’il a déjà cédé – mais c’est encore une illusion qu’il se fait à lui-même. Sinon, il s’écroulerait par dégout de lui-même : sauf qu’il ne le peut pas, il doit protéger sa mère. S’il fait ce que l’autre lui dit, peut-être qu’il a une chance ? Il ne voit pas d’autres moyens de toute façon, sans se rendre compte qu’il pourrait peut-être le prendre de vitesse en parlant aux bonnes personnes. Mais voilà : les bonnes personnes, Thorn n’a plus l’impression de les connaitre non plus, vu ses expériences récentes…

Silencieux un moment, il finit par cracher, attendant aussi de voir la réaction de Jedusor : « Vous avez eu ce que vous vouliez, non, puisque j’ai dit oui… » Enfin il a hoché la tête, mais il faut croire que Voldemort veut l’obliger à verbaliser les choses, histoire de détruire toute sa volonté personnelle et de l’humilier jusqu’au bout. Rageur, Thorn lance encore : « Je n’ai pas le choix, je ferai ce que vous me dites. Laissez-moi partir, maintenant. A moins que vous n’ayez d’autres instructions ? » Il est coincé, il n’a pas le choix d’obéir, mais que Jedusor ne s’attende pas à de la servilité. A ce moment là, quoiqu’il soit pieds et poings liés, il le hait autant qu’il est terrifié. Et il ne rêve que d’une chose : s’échapper de cette antre.

(C) CANTARELLA.

_________________
WELCOME TO THE LOSERS CLUB, ASSHOLE !

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12290
Humeur :
You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitimeLun 3 Mai - 17:34


You don't get a win unless you play in the game
L'

idée cheminait, implacable, dans l'esprit d'Hawthorn, Tom n'avait pas besoin de se frayer un chemin dans l'esprit de son interlocuteur pour en avoir conscience. Il était en colère, certes, mais cette colère n'avait pas l'ascendant sur la crainte qu'il avait de voir le mage noir mettre ses menaces à exécution. Et en effet, il avait tout intérêt à prendre son discours au sérieux. Il ne coûtait pas grand-chose - rien, à vrai dire - à l'Héritier de Serpentard de s'en prendre à ceux qui pour lui ne représentaient rien et pour les personnes qu'il voulait intimider ou plier à son bon vouloir représentaient le monde ou pas loin. Donc oui, il acceptait de le prendre au sérieux. Il continuerait de le taxer de dingue, soit, mais il savait qu'il s'agissait là d'une folie dont il fallait savoir par-dessus tout se méfier.

Quand Hawthorn joua la carte de l'ironie en affirmant qu'il n'y aurait pas grand monde à qui il aurait pu parler de tout cela, et que ce n'était pas une chose qu'il aurait apprise à ses créanciers au détour d'une - forcément déplaisante - discussion. Tom ne doutait pas du fait qu'il puisse y avoir dans l'entourage de son interlocuteur des oreilles attentives ou indiscrètes qui n'avaient guère à entendre quoi que ce soit de ce qui se tramait ici, mais il consentait tout de même à croire que son interlocuteur avait bel et bien tenu sa langue. Et il avait tout intérêt à continuer ainsi... Il savait maintenant ce qu'il lui en coûterait s'il devait lui venir l'idée pour le moins hasardeuse de parler un peu trop. Par conséquent, le seigneur des ténèbres autoproclamé que c'était une chose qu'il ne ferait pas, non.

Avery baissait les armes, il comprenait que c'était la seule chose qu'il puisse faire, et donc, le mage noir était satisfait. Il comptait bel et bien mettre la "loyauté" de son interlocuteur à l'épreuve dans les temps à venir, mais dans l'attente, il constatait que celle-ci lui était acquise à présent. Extorquée par la force, à l'évidence, mais il était rare que Tom obtienne ce qu'il voulait de ses sbires d'une autre manière. A ses yeux, la violence restait et demeurerait la meilleure façon de se faire entendre et respecter.

-Tu peux disposer
, confirma Tom qui estimait avoir obtenu ce qu'il souhaitait, en effet. A présent, il faudrait mettre le "dévouement" du mangemort à l'épreuve, raison pour laquelle il ajouta. Tu auras de mes nouvelles très prochainement, tâche à te rendre disponible, se contenta-t-il de répondre. Avant d'ajouter, presque aimablement, comme s'il venait de l'inviter à prendre le thé et qu'une conversation tout à fait amicale venait de prendre fin. C'était un plaisir de parler avec toi, Hawthorn.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Empty
Message#Sujet: Re: You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]   You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

You don't get a win unless you play in the game [pv Hawthorn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Hentaï RP
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général des mangemorts
-