AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Jeux en promotion pour Nintendo Switch : -50%
Voir le deal

Partagez | 
 

 Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais | Harfang & Geoffrey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Geoffrey Waldman
▌ Messages : 302
Humeur :
Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais | Harfang & Geoffrey Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais | Harfang & Geoffrey Right_bar_bleue

En couple avec : Melissa Waldman

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois d'acajou, écaille de sirène
Camp: Neutre
Avatar: Michael Fassbender

Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais | Harfang & Geoffrey Empty
Message#Sujet: Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais | Harfang & Geoffrey   Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais | Harfang & Geoffrey Icon_minitimeJeu 4 Mar - 8:33

Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Geoffrey était encore sous le choc des révélations d’Agrippine. Que ce soit la grossesse, ou le comportement de Melissa. Il était perdu, et ça ne lui ressemblait pas. Il ne savait pas comment il était censé gérer la situation, et ce qu’il devait faire, tout simplement. Agrippine ne rayonnait pas du tout, et il avait bien compris qu’elle ne voulait pas de cette grossesse, ni de cet enfant. La raison pour laquelle elle était toujours enceinte, c’était probablement à cause du chantage de Melissa. La conversation qu’il avait tenté d’avoir avec cette dernière n’avait rien donné, ils s’étaient contentés de savoir qui criait le plus fort, et Melissa ne l’avait pas écouté. Il ne la reconnaissait plus, elle était devenue folle, et il n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire.

Il n’allait pas mentir sur le fait que la situation ne le rendait pas un peu heureux, dans le fond. Geoffrey avait essayé plusieurs fois d’avoir un enfant avec Melissa, et cela s’était toujours soldé par une fausse couche. L’enfant d’Agrippine n’était pas prévu, d’autant qu’Agrippine était sa maîtresse, et s’il était conscient qu’elle ne partageait pas son avis, il était vraiment content de cet enfant à naître. Il allait devenir père, et cette idée l’emplissait de joie.

Mais tout le contexte qui entourait cette grossesse avait tendance à enterrer cette joie. Quoiqu’il en soit, il n’avait pas envie de passer son temps à ruminer, et à se poser mille et unes questions. Il avait envie d’en parler, et il n’y avait qu’une seule et unique personne avec qui il pouvait en discuter. Harfang. Il savait bien que cela allait forcément être un peu étrange, parce qu’il n’était pas ignorant de l’effet qu’avait Agrippine sur son meilleur ami, et il savait qu’il n’était pas intéressé que par une démarche purement physique, mais il espérait quand même qu’Harfang saurait l’écouter, et l’aider à y voir plus clair. Ils n’allaient tout de même pas commencer à se disputer pour une fille. Surtout qu’ils étaient tous les deux mariés, et qu’Agrippine ne voulait probablement aucun d’eux, alors ce serait idiot.

Enfin bref, Geoffrey avait donné rendez-vous à son ami dans un bar assez calme, où ils pourraient discuter sans avoir besoin de crier pour couvrir le brouhaha. Il avait déjà commencé à boire, en attendant le jeune homme, autant faire en sorte d’être un peu plus à l’aise, ça n’allait pas être simple. Il lui fit un léger signe de la main, quand il aperçut ce dernier, pour lui signifier sa présence.


« Bonsoir Harfang, merci d’être venu. Comment tu vas ? »

black pumpkin

_________________

- Geoffrey Waldman -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les vrais amis sont présents dans les bons moments, comme dans les mauvais | Harfang & Geoffrey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-