AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Boisson Aloe Vera à la Myrtille – Lot de ...
Voir le deal
16.14 €

Partagez | 
 

 Mercredi noir + Famille Yaxley & cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 174
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeSam 13 Mar - 20:58



Mercredi noir
Famille Yaxley & Cie
C’est un mercredi plutôt calme. Tibérius a décidé de prendre sa matinée et le petit déjeuner se passe calmement. Au bout d’un moment tout de même, il réalise qu’il manque une personne à la table. Baissant son journal, il demande, intrigué : « Gaïa n’est pas descendue ? » Non que sa sœur lui parle beaucoup ces derniers temps, mais il se soucie tout de même d’elle. L’elfe, qui fait le service lui apporte une réponse : « Elle n’est pas rentrée, Maitre Tibérius. »  Fronçant les sourcils, il se tourne vers l’autre jumelle : « Comment ça, pas rentrée ? Tu ne m’as pas dit qu’elle devait rentrer après sa conférence, Marcia ? » Celle-ci répond d’un hochement de tête désolé, faisant signe qu’elle n’en sait pas plus. Un peu contrarié, mais sans penser à quelque chose de grave pour autant, le magistrat réplique : « Bon. Je vais voir ce qu’il en est…elle aura dormi chez l’une ou l’autre de ses amies et aura oublié de prévenir.»

Après une série de hiboux envoyés à la volée – Gaïa est-elle chez vous ? avez-vous de ses nouvelles ? – et restés lettres mortes, puisque que personne ne sait lui répondre, Tibérius commence à s’inquiéter un peu. Il a même tenté d’écrire à Rose, sait-on jamais, alors qu’il est très improbable que Gaïa et elles se soient vues.  Il part en quête de son futur beau-frère, Riyadh Shafiq, au Ministère : la dernière explication logique qu’il a est que Gaïa ait passé la nuit avec lui. Pas forcément exactement respectable avant le mariage, mais il s’en occupera après. Mais Riyadh, face aux questions de Tibérius, parait aussi surpris et inquiet que lui : Gaïa devait effectivement passer le voir, mais elle avait bien prévu de rentrer après au Manoir Yaxley. Mais elle n’est tout simplement pas venue, et il pensait que lui, Tibérius, aurait des nouvelles. Ledit Tibérius sent une pierre tomber au fond de son estomac. « Bon. Très bien, ne paniquons pas. Je vais remonter au 2e étage prévenir la police magique. Peut-être qu’elle aura réapparu d’ici là. Je vais convoquer une réunion à onze heures au Manoir, rejoins-nous-y. » Il s’est passé quelque chose. Mais quoi ? A peine les membres de son association ont-elles pu lui apprendre qu’elle était bien là à la conférence qu’elle devait mener. Après ? Après, elles ne savent pas. Et c’est tout le problème.

Le temps d’informer sa fratrie par un patronus parlant de ladite réunion, Tibérius débarque en trombe dans le bureau de Nobby Leach : « Tiens, Monsieur Yaxley. Je voulais justement vous voir pour vous dire que nous allons expertiser… » Sur le moment, il étriperait volontiers le directeur de la police magique, et doit prendre sur lui pour ne pas perdre ses nerfs : « Je me fiche de vos investigations, vous allez les arrêter tout de suite et vous concentrer sur de vraies priorités ! Je viens signaler une disparition inquiétante. Ma sœur, Gaïa Yaxley, n’est pas rentrée hier et nous n’avons aucune nouvelle depuis. » Haletant, Tibérius s’arrête. Un instant, Leach le regarde d’un air interloqué, puis son visage reprend un aspect professionnel et lui ouvre la porte de son bureau : « Suivez-moi. »

10 minutes plus tard, la situation expliquée, il quitte Leach alors que ce dernier mobilise des hommes. La panique ne cesse de grimper au fur et à mesure que le sentiment que quelque chose de grave est arrivé à sa sœur. Il transplane de nouveau, et il court presque dans le parc pour rejoindre le hall, où il trouve Rose, qui vient d’arriver. Sans prendre le temps de lui expliquer ni de chercher à comprendre, il lance : « Viens, tu tombes au bon moment, nous faisons un conseil de famille. »

Il traverse le hall à grands pas, et surgit dans le salon avec la mine grave. Sans prendre de gants ni la peine de s’assoir, Tibérius commence : « Bon. Je suis navré d’avoir demandé à tout le monde de venir en urgence Je n’ai pas de bonnes manières d’annoncer ce qu’il se passe. Parmi les choses que je suis censé gérer et qu’on m’a préparé à faire, celle-ci n’y figurait pas. » Sa gorge est nouée et la panique monte encore : « Gaïa a disparu depuis hier soir. Personne n’a de nouvelles d’elle depuis la fin de sa conférence. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais tout porte à croire qu’il lui est arrivé quelque chose de grave. »  
(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 664
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeSam 13 Mar - 21:59

❝ Yaxley & Cie ❞Mercredi NoirMercredi matin, quand Rose voit un des hiboux des Yaxley tapoter sa fenêtre du bout du bec, elle se demande ce que Thaddeus peut bien lui vouloir si tôt le matin. Il faut dire que vu ses relations avec le reste de la fratrie en ce moment, il n’y a que de lui dont elle peut attendre un courrier. Quel n’est donc pas sa surprise de reconnaître l’écriture de Tibérius sur le devant de la lettre. Un soupir se forme sur ses lèvres tandis qu’elle se demande ce que son cousin peut bien lui vouloir cette fois-ci. Rose pose la lettre sur la console à côté de l’entrée et vaque à d’autres tâches.

Certes, entre eux, les choses sont un peu moins tendues, mais ça ne veut pas dire que tout va bien pour autant ni que Rose lui a pardonné quoi que ce soit. Néanmoins, son entrée dans l’Hydre change la donne et la jeune femme est bien obligée de concéder que, en effet, Tibérius a toujours ses intérêts à coeur. Finalement, elle revient vers la lettre et regarde l’adresse écrite à la hâte comme si elle pouvait lui en relever le contenu. Avec un dernier soupir, elle se saisit du coupe papier en argent et fait sauter le sceau de cire pour lire.

Gaïa, chez elle ? L’idée est devenue tellement improbable qu’elle s’étonne que son cousin prenne la peine de demander. Mais justement, c’est ça qui lui met la puce à l’oreille. Rose envoie un courrier pour indiquer que, non, sa cousine n’a pas dormi chez elle et savoir s’il y a un problème. Après un moment, devant l’absence de réponse, elle est prise d’un doute. Elle s’habille et lance de la poudre dans sa cheminée avant de dire distinctement :

- Yaxley House

La botaniste arrive dans le hall d’entrée qu’elle trouve vide. S'apprêtant à appeler un elfe, elle sursaute en entendant la porte s’ouvrir avec fracas. A peine a-t-elle le temps de se retourner que Tibérius lui intime de le suivre. Peinant à suivre ses grandes enjambées, elle arrive finalement dans le salon où elle trouve Darius, Thaddeus, Marciana, Riyadh, Octavia, Circé et même Pulchra dont personne ne s’occupe vu que Archibald n’est plus là.

Elle va à la rencontre de Thaddeus et n’a pas le temps de lui demander de quoi il en retourne que l’aîné des Yaxley se met à parler. La nouvelle la laisse un instant abasourdie et finalement, c’est Pulchra qui, voyant ses frères et sœurs peu disposés à la discussion, lui tire la manche pour lui demander.

- Rose, tu crois qu’il veut dire vraiment grave ?
- Non, bien sûr que non, déclare-t-elle pour la rassurer mais sans la moindre certitude. Romsy, dit-elle en appelant un des elfes de maison. Conduit miss Pulchra dans la salle de jeu. Je viendrais t’expliquer tantôt si tu veux, dit-elle gentiment à l’enfant. Va, tu vas t’ennuyer sinon.

Fermement, mais gentiment, Rose fait évacuer la petite tandis que Circé se pose dans un fauteuil sans rien dire. Finalement, la jeune femme rejoint la discussion.

- Est-ce que tu es bien certain ? Je suppose que tu as déjà avertis la Police Magique ? Est-ce qu’on sait si elle avait des ennemis ?

En réalité, depuis l’affaire Octavia, les ennemis des Yaxley n’ont cessé d’augmenter.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 109
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeDim 14 Mar - 12:36

Mercredi noirYaxley & Co

L’affaire Octavia a eu un effet inattendu sur Thaddeus Yaxley : depuis quelques semaines, le juge semble un peu moins désinvolte, un peu plus investi dans son travail. Les manuels de hongrois et autres occupations hors sujet ont disparu de son bureau, au Ministère, et il se concentre davantage sur les dossiers qu’on lui donne à traiter. Le changement est d’autant plus remarquable qu’il se double d’une inhabituelle morosité ; cela ne laisse pas de laisser ses collègues perplexes, voire légèrement inquiets, mais ses supérieurs ne se plaignent pas de ce regain d’efficacité.

Ce mercredi matin, il a pris un petit déjeuner solitaire - personne, dans la maison, n’était encore levé - et assez lugubre, à l’image de son humeur de ces derniers temps. L’elfe lui avait pourtant préparé des toasts et des oeufs brouillés exactement comme il les aime, s’était assuré que son thé soit à la température idéale, et avait pris soin d’éplucher soigneusement une orange ; mais Yaxley a mangé sans le moindre plaisir, au grand dam de la créature qui aime beaucoup son Maître Thaddeus. De toute évidence, le jeune homme ne va pas bien, ces dernières semaines, et si l’elfe était formé à la psychologie, il soupçonnerait un début de dépression.

Thaddeus est arrivé parmi les premiers au Ministère, chose rare s’il en est. L’Atrium était encore presque vide, ce qui lui a évité de devoir parler à quiconque : exactement ce qu’il recherche. Au département de la Justice Magique, de même, il n’a guère croisé qu’une secrétaire aussi matinale que lui, et ils n’ont échangé qu’un bonjour poli. Puis Thaddeus s’est enfermé dans son bureau et s’est plongé dans la relecture d’un dossier qu’on lui a confié la veille - pas une vague affaire de citrouilles volées, pour une fois, quelque chose d’un peu plus croustillant, d’un peu plus important ; une filière présumée de trafic d’ingrédients interdits pour les potions, le genre de dossier qu’on ne confie pas, en général, à ce je-m’en-foutiste de Thaddeus Yaxley. Il faut croire que son changement d’attitude a été remarqué, ou alors que tous les autres magistrats sont beaucoup trop occupés pour prendre l’affaire en main.

Plume en main, très concentré, il entame sa troisième lecture avec prise de notes, lorsque quelqu’un frappe nerveusement à la porte. C’est la secrétaire de tout à l’heure, très pâle.


-Monsieur le juge, pardonnez-moi de vous déranger, je voulais vous avertir… Je viens de croiser votre frère… il est dans tous ses états… il se passe quelque chose, il voulait voir monsieur Leach, pour une affaire très grave, a-t-il dit…

Elle peut à peine terminer sa phrase qu’un patronus apparaît devant eux, et la voix de Tibérius informe son frère qu’une réunion se tient en urgence au manoir à onze heures. Dans un petit quart d’heure, donc. Thaddeus jette sa plume, récupère en hâte sa cape, et rejoint au pas de course l’ascenseur. Que peut-il bien se passer ?

Au manoir, personne n’est vraiment au courant, mais il règne une ambiance désagréable d’effervescence mêlée d’affolement. Quand Tibérius se montre enfin, Thaddeus comprend que la situation est vraiment grave ; jamais il n’a vu son frère dans un pareil état. Il cesse de faire les cent pas dans le salon pour écouter l’annonce que le chef de famille a à faire, et ce qu’il entend lui coupe les pattes, suffisamment pour qu’il se laisse tomber dans un fauteuil. Il a beau être en froid avec Gaïa, elle n’en demeure pas moins sa soeur, et ce n’est pas dans ses habitudes de disparaître ainsi. Tandis que l’elfe escorte Pulchra hors de la pièce, Thaddeus se prend la tête dans ses mains, accablé. Rose demande si Gaïa avait des ennemis… Bien sûr. On ne peut pas tranquillement s’afficher dans la presse et essayer de faire passer une agression contre une née-moldue pour une simple pichenette sans s’attirer de nombreuses inimitiés. Conscient que ce n’est pas la chose à dire, Thaddeus garde cependant le silence ; il se lève, va rejoindre sa mère, qui s’est enfoncée dans un fauteuil comme si elle voulait y disparaître, et la prend dans ses bras en chuchotant :


-Ça va aller, maman, ne vous inquiétez pas.

Mais le ton de sa voix trahit trop sa propre inquiétude, et Circé lève vers lui un regard humide qui ne l’aide pas à avoir l’air sûr de lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 283
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeLun 15 Mar - 8:21


Mercredi noir
ft. Les Yaxley & co

Octavia aime être le centre de l'attention, mais elle aime surtout en décider, et le faire à sa manière. Là, alors que le concierge lui fait dire qu'elle doit rejoindre le bureau du directeur en urgence, elle n'apprécie guère la manière dont il lui faut faire face à cet imprévu sous le nez de ses camarades. Elle n'a pas eu le temps de se composer la mine suffisante qu'elle apprécie tant d'arborer en temps normal, elle est décontenancée par la situation, et l'idée de suivre l'autre cracmol à travers les dédales de Poudlard pour rejoindre le bureau du vieux barbu ne l'enchante guère. Que lui reproche-t-on encore ? Est-ce que Joan a de nouveau ouvert son claque-merde pour une raison X ou Y ? Il faudrait définitivement la faire taire pour de bon.

Mais il ne s'agit pas de cela. On vient lui transmettre de toute urgence un message pour lui apprendre qu'elle doit se rendre de toute urgence au manoir familial. Elle n'a pas plus d'explications à ce sujet, et elle sent la tension monter d'un cran tandis qu'elle ne sait rien faire d'autre que hocher la tête en attendant de procéder. On lui autorise à emprunter le réseau de cheminettes, qui n'est accessible que depuis la cheminée du bureau directorial. Elle ne perd pas une minute. Le coeur battant, elle redoute d'apprendre à quelle sauce elle va être manger. Ce genre de réunions n'est jamais organisée sans une très bonne raison. On est très dramatique, chez les Yaxley, mais on a de très bonnes raisons de l'être.

Ils sont tous là, suspendus aux lèvres de Tibérius et de ce qu'il pourra dire. Octavia n'est pas enchantée, franchement pas. La dernière fois qu'ils se sont retrouvés dans une situation à peu près similaire, elle en avait pris pour son grade, et elle n'a pas spécialement envie de réitérer de sitôt, déjà que la situation est compliquée entre elle et... l'écrasante majorité des membres de sa famille.

Enfin non, tout le monde n'est pas là, non, il manque quelqu'un. Octavia l'a cherchée du regard au moment d'entrer dans la pièce, elle s'est dit qu'elle avait juste du retard. Mais non, elle doit vite comprendre que c'est grave, plus grave que ça. Gaïa a disparu. Le sang d'Octavia se glace. Gaïa est une grande fille, elle peut juste avoir décidé de prendre un peu d'air (Octavia peut comprendre ce sentiment-là), mais il se peut que ce soit tout autre chose. Et vu les circonstances... Est-ce que Gaïa a des ennemis ? Oui. Tous les Yaxley ont des ennemis. Et la vert et argent sait qu'elle n'a pas arrangé les choses. Elle n'ose pas tourner son regard vers leur
mère... D'autant qu'elle se sent évidemment coupable, terriblement coupable.

« Est-ce que vous pensez... ça peut être à cause de moi ? »

Une revanche prise sur un autre membre de sa famille. Mais pourquoi ne pas s'en prendre à elle directement ?  Octavia préférerait. Mais ils s'alarment peut-être pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Rihyad Shafiq
▌ Messages : 17
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : Gaia Yaxley

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeLun 15 Mar - 15:09

Ce qu’on pouvait dire, c’est que Rihyad n’avait aucunement anticipé que sa journée se dégraderait aussi rapidement.

Bien entendu, il avait été un peu contrarié que Gaia lui fasse faux bond la veille. Ils avaient prévu de se voir après sa conférence, mais sa fiancée n’était jamais venue. Il s’était bien un petit peu inquiété, mais avait rapidement mis ça sur le compte d’une inquiétude irrationnelle tout à fait naturelle lorsqu’on se fait poser un lapin. Après tout, il sait que Gaia est une femme des sociétés mondaines, et qu’elle est bien occupée à sa façon. D’ailleurs, lui aussi est un homme occupé, si bien que l’anecdote cesse bien vite de le tourmenter -il a une montagne de dossiers dont il doit prendre connaissance, car il semble que les gens ne manquent jamais d’idées lorsqu’il s’agit d’inventer des méthodes de se mettre en danger -ou d’embêter les moldus. La recrudescence de ce genre d’incident pourrait en inquiéter plus d’un, mais Rihyad n’est pas aveugle : la haine des moldus est en hausse, et il le voit au quotidien autour de lui. Rien d’étonnant à ce que de plus en plus d’abrutis s’amusent à leur tendre des blagues de mauvais goût -et toute considération politique mise à part, le jeune directeur commence à en avoir assez de devoir nettoyer derrière.

Quelle n’est pas sa surprise lorsque Tibérius déboule à son bureau. Rihyad envisage presque de râler en se voyant ainsi dérangé -patriarche ou pas, il est seul maître dans son département. Mais l’envie de retourner à ses papiers le quitte bien vite lorsque Tibérius lui apprend que Gaia a disparu depuis la veille. Et tout à coup, son absence lui revient en mémoire et lui apparaît sous un tout nouveau jour.
Mais lorsque le patriarche s’éclipse, il est hors de question pour Rihyad de rester passif pendant que chacun mène sa petite enquête. Où Gaia peut-elle être passée ? Inutile de contacter le reste de la fratrie, et Tibérius a déjà ratissé large…

-Spero patronum ! Trouve Reha, demande-lui si elle a vu Gaia à Sainte-Mangouste, et de me répondre aussi vite que possible si c’est le cas !

Il attrape son manteau et ajoute :

-Si elle ne répond pas rapidement, je me mettrai en route vers le manoir des Yaxley.

Le gros rat semble presque écouter ses instructions consciemment, avant de s’élancer d’abord sur le bureau, puis dans les airs pour disparaître dans le mur.

Bien entendu, la réponse de Reha est négative -et quelque part, il semble presque à Rihyad qu’il s’en doutait. Un mauvais pressentiment ne le quitte pas, et il s’en veut de ne pas s’être plus inquiété la veille. Il est temps de rejoindre le manoir Yaxley pour tenir un nouveau conseil de guerre -et cette fois, il est directement impliqué et concerné.

Il arrive dans le salon quelques instants seulement avant Tibérius, et ne prend pas le temps de saluer toute la fratrie. La dernière fois, il avait savouré ces mondanités avant d’entrer dans une discussion qui s’annonçait longue et pénible ; cette fois-ci, il ne supporte pas l’idée de perdre une seconde de plus.
Sans être particulièrement proche d’elle, il a toujours semblé à Rihyad que Rose était intelligente et sympathique. C’est pourquoi il ne supporte pas son hypocrisie lorsqu’elle demande si Gaia a des ennemis connus.

-Oh vraiment, en voilà une question, qui donc pourrait nous vouloir du mal ?

Il n’est pas dans ses habitudes de s’énerver et de hausser le ton, mais la situation est grave et maintenant qu’il est de nouveau assis avec la famille de sa fiancée, il n’arrive plus à réprimer l’angoisse qui l’étreint. Il doit faire un effort pour se retenir d'ajouter quoi que ce soit à l'intervention d'Octavia.

A ton avis, si c’est à cause de toi, espèce d’emmerdeuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 174
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeLun 15 Mar - 22:10



Mercredi noir
Famille Yaxley & Cie
L’ambiance est plus que tendue. Tibérius lui-même est livide et c’est peut-être pour cela qu’au départ, il ne dit rien. Il se sent, pour la première fois, dépassé par les évenements, et il manque les choses les plus élémentaires. Pulchra ne devra pas rester ici ; quelqu’un devrait s’occuper de leur mère, qui parait sur le point de fondre en larmes. Marciana n’a pas tellement l’air mieux. Mais lui-même est dans un tel état de sidération et de panique qu’il est incapable de réagir. Le magistrat est de nature inquiète, mais là, il se sentirait presque sur le point de défaillir, simplement à cause du stress. Alors il finit par se laisser tomber dans un fauteuil, muet, toujours avec le même teint de cendre, remerciant intérieurement Rose et Thaddeus de prendre soin, respectivement, de sa sœur et de leur mère.

S’il s’écoutait, il se mettrait à pleurer. De rage, ou d’impuissance, il ne sait pas. C’est bien le problème, il ne sait pas. Des ennemis ? Oui, des ennemis ils en ont plein, une foule, même, et en fait, c’est ça le plus terrible. Il sait que ce n’est rien d’explicable, de rationnel, un accident qui l’aurait conduit à Sainte-Mangouste, un empêchement, rien, rien, rien, de tout cela n’est possible, sinon on l’aurait prévenu ou Gaia serait rentrée. Il sait donc, que quelque chose s’est passé, et que quelqu’un a fait, ou fait à l’heure actuelle, du mal à sa sœur, et ça lui donne une sensation proche de la nausée.

La voix de Riyadh, agressive et teintée d’angoisse, fait revenir à la réalité Tibérius, et il lève une main pour arrêter Rose, qui s’apprêtait déjà à répliquer : « S’il vous plait. Personne n’en sait plus les uns que les autres, pour le moment, je doute que nous asséner mutuellement des piques aide à résoudre quoique ce soit la situation, alors que nous inquiétons tous. » Sa voix est un peu éteinte, et assez hésitante, loin des accents directifs de la dernière réunion. Sombrement, Tibérius ajoute : « La question n’est pas si, je pense, mais plutôt qui. » C’est à ce moment là que la plus jeune de ses sœurs encore présente prend la parole. Le silence qui lui succède pourrait tenir lieu de réponse, mais Yaxley décide de verbaliser les choses : « Je ne vais pas te mentir, Octavia, c’est possible. » A vrai dire, c’est même plus que probable, même si ce n’est pas la seule piste, et alors qu’il voit sa mère pleurer du coin de l’œil sans savoir si c’est de colère contre Octavia ou de terreur pour Gaia, Tibérius ajoute doucement : « Entre ceux qui auront mal pris l’interview ou la famille de la gamine elle-même, ça fait déjà deux pistes sérieuses. Sans compter les détenus évadés de Azkaban qui auraient pu connaitre Père. Ou ceux que j’y ai envoyé. Ou leur famille. » Un paquet de monde, en somme.

Les yeux dans le vague, il finit par dire : « J’ai prévenu Leach. Il avait l’air de me prendre au sérieux. » Abattu, Tibérius se prend un instant la tête dans les mains pour essayer de se resaisisir, mais force est de le constater, le masque craque peu à peu et il ne reste pas grand-chose de la façade de chef de famille. « Je ne sais pas quoi vous dire de plus, pour le moment. J’aimerais mais je n’en sais plus que vous. Je refuse de rester là sans avoir aucune information ni aucun moyen d’agir pendant que Leach enquête mais j’avoue ne pas savoir où commencer non plus. » Dépassé, il est dépassé, et il en perd presque tous ses moyens.

(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 664
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeLun 15 Mar - 22:54

❝ Yaxley & Cie ❞Mercredi NoirDans une autre situation, même Rose se serait offusquée des paroles de Riyadh. Des paroles qui lui ressemblent assez peu. Les deux outsiders se sont toujours bien entendus et elle n’est pas habituée à une telle agressivité de la part de son cousin. Néanmoins, la botaniste doit bien admettre que la situation est particulière et à ce titre, il mérite toute son indulgence. Elle se contente donc de le fusiller du regard et dans un soupir, elle approuve Tibérius qui, une fois n’est pas coutume, tente de calmer le jeu.

- Je me suis mal exprimée Riyadh, je suis bien consciente qu’on ne manque pas d’ennemis, mais je voulais savoir si un nom spécifique vous venait en tête. C’est tout.

Evidemment, le jeune homme est en panique. En réalité, tout le monde l’est. Rose, comme le reste de la famille, est bouleversée par la nouvelle. La jeune femme a beau être en froid avec sa cousine depuis des mois, ça ne change rien à l’affection qu’elle lui porte et en cet instant, elle regrette amèrement qu’elles aient pu se brouiller pour ce qui n’était finalement pas grand chose. Si elle, qui est probablement la moins proche de Gaïa dans cette pièce, se sent ainsi, il ne faut pas demander comment se sentent les autres.

Marciana d’ailleurs à fondu en larmes. C’est que Gaïa est sa moitié, depuis qu’elles sont jeunes, il n’y a rien qu’elles n’aient fait sans l’autre et si elles sont profondément différentes, ça ne les empêche pas d’être plus proches que personne ne pourrait comprendre. Finalement, quand Octavia prend la parole, Rose se mord les lèvres, la réponse est évidente et Tibérius choisit de ne pas rester silencieux. Elle-même ajoute :

- Ce serait logique, Octavia. L’histoire a fait pas mal de bruit et les sang-mêlé et nés-moldus sont mécontents. Je ne serais pas étonnée qu’un groupe ait décidé de s’approprier la cause et de se venger à sa manière. A Poudlard, tu es inatteignable. Gaïa par contre …

Somme toute, il y a des chances que l’aîné paye pour la cadette. Évidemment, tout ça sont des spéculations et ils n’ont aucune certitudes.

- Bien entendu, ça pourrait être quelqu’un qui en veut à Tibérius, mais il faut avouer que le timing rend la première option facilement imaginable.

Les bras croisés sur la poitrine, Rose regarde autour d’elle et l’angoisse qu’elle lit sur les visages de ceux qui lui sont le plus cher lui fend le cœur. Quoiqu’elle même tout aussi inquiète, elle se sait plus rationnelle parce que plus détachée. A voix basse, elle commande à un elfe du thé. Evidemment, ce n’est pas le moment de boire, mais Circé est au bord de la panique et une tasse ne lui fera pas de mal, quant à Thadd, Rose sait qu’ils auront besoin de lui aussi. En cet instant, Tibérius semble plus désemparé qu’elle ne l’a jamais vu et c’est à ses frères de prendre le relais.

- Tant mieux si Leach prend ça au sérieux, mais on ne peut pas rester les bras croisés de notre côté, même si ça ne mène à rien. On a tous nos entrées au Ministère et accès à des départements avec des informations parfois confidentielles. Essayons de faire jouer nos contacts, ça ne pourra pas faire pire.

Sans y penser, elle pose une main amicale sur l’épaule de Tibérius. En cet instant, le temps n’est pas à la dissention et les querelles doivent être mises de côté. Tant que Gaïa n’est pas retrouvée, ils ont besoin d’unité.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 109
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeMar 16 Mar - 17:55

Mercredi noirYaxley & Co

Dans son fauteuil, Circé se tasse de plus en plus, et Thaddeus se demande si elle ne va pas finir par se confondre totalement avec le meuble. Il s’est assis sur l’accoudoir, et a passé son bras droit autour du cou de sa mère. Elle a pris sa main gauche dans la sienne, et la serre avec une force qui a quelque chose d’un peu surnaturel. Thaddeus sent les cheveux de sa mère caresser son visage tandis qu’elle abandonne un peu sa tête contre sa poitrine, et le mouvement saccadé de sa respiration lui dit qu’elle sanglote discrètement - de moins en moins discrètement à mesure que les uns et les autres s’expriment. Peu soucieux de faire valoir son point de vue, et de toute façon coincé dans une position qui n’incite pas à parler; Thaddeus commence par garder le silence.

Dans son esprit, toutes les hypothèses se bousculent. Un accident ? On l’aurait retrouvée, sans doute. Elle serait à l’hôpital, et on les aurait prévenus. Une fugue ? Il ne voit pas sa soeur organiser sa propre disparition. Elle a ses défauts, mais comme tous les membres du clan Yaxley, elle a trop le sens de la famille pour faire souffrir les siens. Un enlèvement ? Dans ce cas, on aura une revendication, et il suffit d’attendre - manière de parler, quand l’attente est si pénible. Un meurtre ? Il est difficile de se prononcer ; en tout cas, aucun corps n’a été retrouvé, mais il est certain que Nobby Leach doit enquêter sur cette possibilité. Reste à savoir s’il s’agirait d’un meurtre crapuleux, ou s’il aurait pu être provoqué par ses prises de position… Mais encore une fois, c’est le travail de Leach de découvrir tout cela.

Les différentes possibilités sont toutes plus sinistres les unes que les autres, et il suffit de regarder les autres membres de la famille pour savoir qu’ils les ont, eux aussi, passées en revue. L’elfe de maison rentre dans la pièce avec un plateau et commence à servir du thé aux uns et aux autres ; Thaddeus prend une tasse qu’il tend à sa mère, en murmurant :


-Buvez, maman. Buvez, ça va vous faire du bien.

Il se dégage doucement de son étreinte pour la laisser boire, et se relève, un peu ankylosé, pour recommencer à faire les cent pas. Un instant de silence pesant s’est abattu sur eux tous avec l’entrée de l’elfe, et c’est finalement Thaddeus qui le rompt :

-Je crois que malheureusement, tu ne peux rien faire, Tibérius. Je sais que c’est difficile à admettre pour toi et pour beaucoup ici, mais nous n’avons d’autre choix que de nous en remettre à Nobby Leach. Il a dû commencer les investigations à l’heure qu’il est et je pense qu’on peut lui faire confiance pour nous tenir au courant. Si vous voulez, je me chargerai de faire le lien avec lui, nous sommes en assez bons termes.


Il prend au passage la tasse de thé que l’elfe a déposé sur un meuble à son intention, et poursuit :

-Si Gaïa a été victime d’une vengeance liée à l’affaire Greene-Colton, nous ne tarderons pas à le savoir. Il y aura une revendication, que ce soit une simple déclaration ou une demande de rançon. Personnellement, je penche pour cette hypothèse, je vois mal par quel hasard elle aurait pu être victime d’un crime crapuleux lors d’une conférence dans un hôtel. Ça me semblerait vraiment gros, comme coïncidence.

Il s’arrête un instant de marcher pour fixer Tibérius, puis balayer du regard l’ensemble de l’assistance :


-Je crois que la seule chose que nous puissions faire, pour le moment, c’est attendre, décider quoi dire à la presse, qui ne manquera pas de nous tomber dessus dès la nouvelle connue, et surtout quoi dire à Pulchra. Elle a bientôt onze ans, elle a l’âge de comprendre beaucoup de choses et nous ne pouvons pas la laisser de côté comme si elle était encore un bébé, d’autant qu’elle a déjà connu suffisamment d’épreuves comme ça.

Il baisse la tête, rougissant comme s’il réalisait soudain qu’il a parlé en public, et qu’il a parlé avec une détermination inhabituelle. Il se rassoit sur l’accoudoir du fauteuil de Circé, presque honteux de lui-même, et baisse les yeux sur sa tasse de thé, espérant ne pas avoir choqué les autres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 664
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeMar 16 Mar - 22:00

❝ Yaxley & Cie ❞Mercredi NoirQuelques instants avant que Thaddeus ne prennent la parole, Rose songeait que vu la façon dont Tibérius semble s’effondrer, il n’aurait pas trop de ses deux frères pour le soutenir. De Riyadh, elle n’attend pas grand chose pour la simple et bonne raison que d' eux tous, il fait partie des plus touchés. Les fiançailles de son cousin et de Gaïa ont beau être un arrangement fait dans l’urgence pour ne pas froisser les Yaxley quand la cadette des Shafiq a déclaré qu’elle n’épouserait jamais Tibérius, Rose, comme le reste de la famille, sait qu’une solide affection existe entre eux.

Finalement, Thaddeus la surprend au-delà de ses espérances. Avec une maturité et un calme qu’on ne lui connaît pas, le grand distrait de la famille fait des remarques pertinentes qui ne peuvent que rencontrer l’approbation du reste de la famille. Il semble en effet raisonnable que ça soit lui qui soit en liaison avec Leach. Tibérius serait bien incapable de garder son calme et Thaddeus reste le second en position. Elle hoche la tête, approuvant la proposition de son ami tandis qu’il fait remarquer qu’il est fort probable que ce qui semble être un enlèvement ait un rapport avec l’affaire Joan.

A l’heure où tous les regards convergent vers Octavia, Rose estime qu’il serait contre productif d’accabler la jeune fille. Evidemment, ses actes ont eu des conséquences, ils n’ont eu cesse de lui répéter lorsqu’ils ont eu leur réunion à ce propos, néanmoins, personne n’aurait pu imaginer que les choses tourneraient ainsi.

De son côté, Rose est toujours au côté de Tibérius, reprenant la place qu’elle a naturellement eu pendant des mois, comme si rien n’était arrivé entre-temps. Sa main toujours sur l’épaule de son cousin, elle commente les recommandations de Thaddeus alors qu’il reprend sa place à côté de Circé, rougissant comme s’il avait fait quelque chose de mal.

- Marciana et Darius devraient être le visage de la famille avec Riyadh puisqu’il est son fiancé. Tibérius n’a pas la patience, ni le tact nécessaire et comme toi il est juge, toute déclaration de votre part pourraient être prise comme voulant interférer avec l’enquête de Leach. Octavia est trop jeune et sera à Poudlard, sans compter qu’elle ne véhicule pas une image très positive des Yaxley en ce moment, déclare-t-elle en lançant un regard désolé à l’adolescente.

Rose, comme Gaïa, a toujours eu le goût des relations publiques et elle sait que la jeune femme peu importe à quel point la situation est dramatique, agirait à l’identique.

- Je crois qu’il faudra être prudent dans nos déclarations. Si c’est en effet un enlèvement et que les coupables ont des revendications, on ferait bien de veiller à ne pas les contrarier dans la presse par des propos trop agressives.

C’est peut-être la vie de sa cousine qui est en jeu et on ne peut jamais être trop prudent. Ce n’est pas un risque qu’elle est prête à prendre.

- Je pense que tu as raison, votre sœur grandit, il faut lui expliquer qu’il est arrivé quelque chose de grave sans trop rentrer dans les détails. Par contre, il faut envisager que Gaïa puisse ne pas être la seule cible et Pulchra pourrait être visée. Octavia sera normalement en sécurité à Poudlard, Dumbledore ne laissera pas un élément extérieur s’introduire dans le château.

Les autres savent se défendre, du moins le pense-t-elle, pour le reste, Rose préfère parer à toutes les éventualités, même les plus absurdes plutôt que de se mordre les doigts par la suite.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 174
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeMar 16 Mar - 23:36



Mercredi noir
Famille Yaxley & Cie
Un long moment, Tibérius ne dit plus rien. Il imagine le pire, en silence, écoute les uns et les autres et et penser correctement devient difficile. Sa sœur est peut-être là, quelque part, retenue par des types qui lui font du mal, et la pensée lui donne la nausée. Il ne peut rien faire, ils ne peuvent rien faire. A part angoisser et imaginer le pire. Oui, il faudrait faire jouer leurs contacts, mais lesquels ? Un peu de thé lui fera du bien, et il se saisit d’une tasse. C’est un tel désastre, songe-t-il en buvant une gorgée de breuvage chaud. Sa pauvre mère, et Marciana, lui paraissent vraiment dans un style état, sans qu’il ne realise que lui-même n’est pas dans une forme olympique. Il s’apprête à dire qu’il a quelques contacts dans la police magique qui pourraient être utiles, mais son frère le devance. Les suggestions de Thaddeus le soufflent, parce qu’elles sont à la fois pertinentes et glaçantes, et la voix de Tibérius traduit une panique hors de contrôle lorsqu’il aboit à son tour : « Et s’il n’y a aucune revendication ? S’ils ne veulent rien, juste lui faire du mal , pour la tuer après ? S’ils se contentent de l’abandonner dans un coin, à moitié morte ? Si Leach ne la retrouve que trop tard ? Si… » C’est une pression amicale sur son épaule qui l’empêche de continuer. Le regard de Rose, apaisant, l’incite à se rassoir, et Tibérius s’arrête de lui-même, lui adressant un regard reconnaissant. Baissant les yeux en voyant les sanglots de sa mère redoubler, il tend une main vers elle pour serrer la sienne par-dessus la table. « Pardon, maman, je sais…je suis désolé. » Il a failli dire qu’elle était peut-être déjà morte. La pensée plane parmi eux tous, sans qu’ils n’osent le dire et c’est peut-être mieux comme ça. L’angoisse est là, mais tant que c’est une affaire d’enlèvement, ils peuvent encore résoudre les choses.

Puis, Tibérius relève les yeux vers son cadet et incline légèrement la tête vers lui : « Tu as sans doute raison, oui. » Même si c’est rageant de se dire qu’ils ne peuvent rien faire de plus ou du moins pas aussi directement. De rester inactif, sans pouvoir maitriser les choses, c’est ça qui est le plus horrible, mais ce n’est pas une raison pour se diviser, et pour une fois, il s’excuse de lui-même : « Je te demande pardon, je crois que je panique moi-même. »

D’ailleurs, maintenant qu’on lui propose d’agir, Tibérius se remet un peu sur les rails et à mieux réfléchir, si bien que s’il est encore hésitant pour la conduite à tenir avec la presse, il est tout de même capable de faire des suggestions cohérentes : « Je pense que nous pouvons nous en tenir à ce que Thadd’ disait. Nous nous en remettons à la police. Est-ce qu’on doit s’adresser directement aux ravisseurs ? Leur dire notre inquiétude, et que nous sommes prêts à payer une rançon ? Que nous voulons bien écouter ? Peut-être que Leach en sait plus là-dessus. Tu veux bien lui demander, Thaddeus ?»

Concernant Pulchra, il ne sait pas trop. L’impliquer là-dedans le rebute mais il se demande si la laisser à l’écart ne serait pas pire que tout et plus source d’angoisse qu’autre chose. Il finit donc par se rallier encore une fois à l’opinion de son frère et de Rose :  « Non, pas les détails. Mais il faut lui expliquer, oui. » En revanche, ils n’auront sans doute pas le temps de s’occuper d’elle, ni Thaddeus, ni lui, ni personne en réalité : leur mère, et Marciana, que Darius s’emploie à consoler, semblent à bout. Méditatif, Tibérius ajoute : « Et elle ne peut pas rester toute seule, non. Il faut que quelqu’un reste pour s’occuper d’elle, pour la protéger. » Prenant par la main Rose, il lève les yeux vers elle, un peu hésitant : « Tu veux bien rester un peu, Rosie ? Je passerai la voir tout à l’heure, mais je me demande si une compagnie féminine ne serait pas mieux pour elle, ne serait-ce que pour lui expliquer… »

(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Rihyad Shafiq
▌ Messages : 17
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : Gaia Yaxley

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeMer 17 Mar - 8:44

Rihyad se rassoit en essayant de se calmer, hochant la tête sans rien dire en écoutant les appels au calme de Tibérius et Rose. Il se pince l’arête du nez pour essayer de s’éclaircir les idées, en vain. La panique l’étreint et il a l’impression d’étouffer. Lui qui n’a jamais été un homme de terrain, il voudrait brandir sa baguette, sortir du manoir et… Et faire quoi au juste ? Aller où ? Ils n’ont aucune information, aucun moyen de riposter ou de mettre un plan en place.

Thaddeus a raison, ils n’ont rien d’autre à faire que d’attendre, de montrer patte blanche et d’espérer que les ravisseurs ne s’en prennent pas à Gaia dans l’intervalle… Une pensée qui lui donnerait presque envie de pleurer ou de hurler, si on ne lui avait pas enseigné la retenue depuis son plus jeune âge.

-Désolé… Je crois que je perds un peu les pédales. Je parlerai à la presse avec Marciana et Darius.

La pauvre Marciana fait peine à voir, et ne l’aide pas vraiment à contenir sa propre peine, mais comment lui en vouloir ? Elle est une femme, et même dans une famille comme les Yaxley, elle n’a pas appris à se comporter dignement comme un homme -quoique, s’il devait être tout à fait honnête, lui-même ne doit pas être pas un exemple de dignité sur le moment.

Il n’ose pas regarder Octavia cependant. Il n’a jamais été un grand amateur de son petit coup d’éclat à Poudlard, et maintenant que Gaia en souffre directement, il craint que son regard soit plus éloquent qu’il ne le voudrait s’il devait le tourner vers la jeune fille.

Il s’adresse ensuite à Rose :

-Si tu veux, je peux rester dans les environs ou repasser un peu plus tard pour veiller sur la petite. Le Ministère attendra bien, et il faut bien avouer que je ne suis pas en état de travailler de toute manière…

Ça lui fait bizarre d’admettre ça, lui qui n’a jamais reculé devant des heures pour se faire bien voir et grimper les échelons, puis pour consolider sa position… Mais il ne s’est jamais retrouvé dans une situation de crise pareille.

Il faudra aussi qu’il trouve un moment pour s’excuser de s’en être pris à sa cousine, mais il trouvera un moment plus discret et plus confortable pour ça -il s’est bien assez épanché en présence de sa belle-famille pour aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 283
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeJeu 18 Mar - 10:38


Mercredi noir
ft. Les Yaxley & co

La question d'Octavia n'appelait pas vraiment de réponse rassurante, mais elle a eu besoin de la prononcer à voix haute, comme pour s'entendre dire que ce n'était pas la seule possibilité. Sauf que si, ça l'est. Ce ne sont pas les ennemis qui manquent aux Yaxley, mais de toute évidence, le timing est trop impeccable pour qu'on puisse s'imaginer que la disparition de Gaïa (Gaïa a disparu... elle peut se le répéter de toutes les manières possibles, la situation lui paraît encore bien irréelle - elle voudrait tellement qu'elle le soit). Elle se sent au-delà de coupable. Elle donnerait n'importe quoi pour être à la place de sa soeur. Elle se fiche du mal qu'elle peut faire aux autres, mais pas quand il s'agit des membres de sa famille. Si elle avait su, à n'importe quel moment, que ses actions auraient ce genre de conséquences, elle aurait tout arrêté, tant pis pour Jedusor et l'estime qu'elle voulait gagner de sa part, tant pis pour ses ambitions, elle les aurait remises à plus tard, ou bien elle aurait procédé d'une autre façon. Elle est parvenue à ses fins, mais elle n'a pas envisagé les dommages collatéraux, et là, tout la submerge. Non seulement Gaïa a disparu, mais sa famille entière, dans son intégralité, la hait. Sa mère... elle n'ose vraiment pas la regarder. En cet instant, elle comprend que sa famille entière voudrait qu'elle disparaisse, elle leur aurait épargné bien des problèmes. Et elle qui pensait, sur le long terme, qu'elle les rendrait tous fiers...

L'enquête est entre de bonnes mains, au moins. Octavia n'est clairement pas emballée par la personne qu'est Nobby Leach, mais de ce qu'elle comprend de lui, c'est le genre intègre, à faire son boulot et à le faire bien (ce qui peut être un problème dans d'autres circonstances). Il semble que la seule solution soit d'attendre dans tous les cas. Il va sans doute y avoir une demande de rançon, ou quoi que ce soit du même acabit.

Octavia a envie de l'ouvrir. D'abord pour demander si elle peut faire quelque chose, mais elle sait qu'on va lui répondre qu'elle en a déjà suffisamment fait comme ça. Ensuite, elle voudrait suggérer de se proposer comme monnaie d'échange... Sincèrement, parce qu'elle est convaincue que l'on préférera le retour de Gaïa à tout prix. Mais elle va s'entendre dire qu'elle n'a pas à jouer les martyrs, que c'est trop tard pour ça... Bref, trop tard pour assumer ses actes. Elle se sent coincée, oppressée, et elle a envie de garder la face malgré tout. Elle a bien compris son rôle. Elle se la ferme et espère que la tempête passe, sauf qu'elle a l'impression de devoir rester en apnée tout ce temps.

« Est-ce que... » demande-t-elle du ton de celle qui s'excuse presque d'être là. « Je peux aller parler à Pulchra ? »

C'est le rôle qu'elle se sent capable de tenir, mais elle se dit qu'on ne le lui donnera peut-être pas. Ni aucun rôle du tout. Alors qu'elle a besoin de faire quelque chose, même d'infime. Elle a déclenché tout ça, elle veut participer à juguler la crise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 109
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeJeu 18 Mar - 12:22

Mercredi noirYaxley & Co

À la grande surprise de Thaddeus, tout le monde l’a écouté, et il a même perçu des signes d'approbation de part et d’autre. C’est très inhabituel pour lui. Il est plutôt considéré comme le grand rêveur de la famille, incapable de parler sérieusement, que comme un pilier de la famille à l’image de Tibérius. Pourtant, les rôles semblent s’inverser, ce qui ne laisse pas d’étonner Thadd. Son frère aîné est si désemparé qu’il en perd ses moyens, lui que personne n’a jamais vu s’effondrer. Lorsque le grand pose les yeux sur lui, Thaddeus s’efforce de le rassurer du regard. Ne t’en fais pas, je prends le relais (mais pas trop longtemps quand même, complète-t-il pour lui-même). Jamais encore il n’a ressenti à ce point le poids de sa place de fils cadet. Que Tibérius vienne à craquer, et c’est vers lui que tous les regards se tourneront naturellement. Darius est encore trop jeune, et personne ne songerait à donner la première place à une femme, tant ils sont tous formatés par leur éducation traditionnelle. Quelle femme, de toute façon ? Circé et Marcia sont trop affectées, et Octavia est encore mineure. Il ne reste plus que moi, songe Thaddeus avec effroi, avec l’appui de Rose et de Riyadh.

Lorsqu’il se rassoit, il sent la main de sa mère passer dans son dos pour une caresse, comme pour le féliciter de son comportement. Il n’a jamais habitué sa famille à cela, et lui-même a un peu le vertige de les entendre discuter de ses propositions comme s’ils les trouvaient pertinentes. En général, ce qu’il dit est tellement déconnecté de la réalité qu’on préfère en rire, mais il ne s’en formalise même plus. Il rend discrètement son étreinte à sa mère ; sentir sur sa peau sa respiration heurtée par les sanglots qu’elle tente d’étouffer le rend malade, alors il la serre fort, comme si cela pouvait dissiper le chagrin et l’inquiétude de sa mère.

Rose crucifie Thaddeus, sans le savoir, en émettant l’idée que Pulchra puisse constituer une cible. Il n’avait jamais pensé à ça, mais maintenant qu’elle le dit, c’est très vraisemblable. Le manoir Yaxley est sécurisé, évidemment ; feu Augustus avait tout mis en oeuvre pour protéger les siens, et entrer sur le domaine est normalement impossible à des étrangers. Mais l’hypothèse soulevée par Rose est trop plausible pour qu’on la balaie d’un revers de main. Thaddeus approuve d’un signe de tête quand Rose propose de rester un peu avec Pulchra, songeant qu’il faudra organiser une sorte de garde rapprochée pour elle, et aussi pour Circé. Tibérius reprend la parole, demande s’il faut s’adresser directement aux ravisseurs ; Thaddeus a une moue sceptique pour répondre :



-Je lui demanderai, mais personnellement, je pense que ce n’est pas une bonne idée. Je crois qu’il faut que la police soit leur unique interlocuteur. Si c’est une rançon qu’ils veulent, et ce serait une bonne nouvelle pour Gaïa, ils doivent bien se douter que nous sommes prêts à payer la somme qu’il faudra pour la retrouver.


Les Yaxley sont connus pour former un clan soudé, et quiconque les connaît sait qu’ils ne rechigneront pas à payer une rançon pour la libération d’un des leurs. Même s’il est en froid avec sa  soeur, lui-même n’imagine pas un instant la laisser dans cette situation.
Octavia prend la parole à son tour pour proposer d’aller voir Pulchra. Elle doit se sentir si mal, au milieu de cette réunion… Depuis tout à l’heure, elle baisse les yeux, et il est évident que la culpabilité la ronge. D’une voix douce, Thaddeus s’adresse à sa soeur :


-Si tu veux y aller, c’est une bonne idée, je crois que la laisser seule n’est pas la meilleure chose à faire. Il faudra lui expliquer ce qui se passe, mais sans entrer dans les détails, sans l’affoler. En revanche, Octavia, si tu veux juste sortir parce que tu ne te sens pas à ta place ici, permets-moi de te dire, et je pense parler au nom de tout le monde ici, que tu te trompes.



Dernière édition par Thaddeus Yaxley le Ven 19 Mar - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Rose Ashford-Selwyn
▌ Messages : 664
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25,5 cm bois de noyer avec un poil de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Laura Carmichael

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeJeu 18 Mar - 13:12

❝ Yaxley & Cie ❞Mercredi NoirLa panique n’est pas un état qui va à Tibérius. Ses proches sont tellement peu habitués à le voir perdre ses moyens que, même Marciana sort un instant de son état de léthargie pour regarder son aîné avec effroi. C’est que dans la famille, on a jamais vu le chef de famille perdre ses moyens. Augustus était un roc et Tibérius a suivi ses traces. On l’a connu irritant et irrité, en colère, triste, mais toujours maître de lui-même, au moins en façade. Rose elle-même est surprise, mais ne se permet aucun commentaires. Dans le fond, peut-être est-ce une bonne chose que sa famille puisse voir qu’il n’est pas le monstre d’indifférence qu’on le taxe d’être. Un reproche qui lui a souvent été fait, dont par elle, ces derniers temps.

L’intervention de Thaddeus tombe donc à pic et permet à chacun de retrouver, si pas son calme, sa raison. Rose est reconnaissante à son ami de prendre la main. Après tout, il est second dans l’ordre de succession et c’est naturellement que le rôle lui revient. Le soutien et l’approbation de Rose ne sont pas feints et elle fait directement des décisions de son cousin les siennes, apportant simplement des suggestions qu’elle estime pouvoir se permettre de part sa position un peu particulière.

Rihyad semble s’être calmé et Rose lui fait un signe de tête amical lorsqu’il s’excuse approuvant son plan d’être un porte parole pour la presse. La botaniste n’a pas pris ombrage des remarques un peu vertes du fiancé de Gaïa, qui sait seulement ce qu’elle ressentirait si elle était à sa place. Elle préfère se concentrer sur des choses plus constructives.

Sa main se loge naturellement dans celle de Tibérius et elle approuve d’un signe de tête lorsqu’il lui demande s’il restera auprès de Pulchra. Sans s’en rendre compte, sa main reste dans la sienne alors qu’elle s’adresse à Rihyad puis Octavia :

- On alternera, je ne pourrai pas tout le temps être là, mais on s’arrangera. Elle hésite un instant, puis ajoute doucement : Tu devrais peut-être faire une petite pause, n’hésite pas si tu as besoin de quelque chose.

Evidemment, les Yaxley sont eux-mêmes touchés, mais elle voit bien que le futur beau-frère de Tibérius et Thaddeus l’est tout autant. Quoique leur mariage ait été arrangé, il est évident qu’il existe une réelle affection entre Rihyad et Gaia et que l’inquiétude de son fiancé n’est pas qu’une inquiétude de façade.

- Je te laisse parler à Pulchra, Octavia, répond-elle en laissant volontiers sa place à sa cadette qui semble en avoir besoin. A la suite de Thaddeus elle renchérit. Ton frère a raison, tu as ta place ici. Tes actions ont peut-être eu une influence sur ce qui vient de se passer, mais nous ne sommes pas ici pour pointer du doigt et surtout il ne faut pas perdre de vue que le coupable, ce n’est pas toi, mais bien celui ou ceux qui s’en sont pris à ta sœur. Peu importe ce qui s’est passé avant, rien ne peut justifier ce qui vient d’arriver.

La voix de Rose est ferme, certes Octavia ne leur a pas rendu service, mais il est hors de question que sa cousine devienne la coupable. S’ils ont raison et que Gaïa a en effet été enlevée pour satisfaire une vendetta personnelle, c’est bien la preuve que ceux qui ont été attaqués ne valent pas mieux qu’eux.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 174
Humeur :
Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Right_bar_bleue

En couple avec : C'est compliqué.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitimeMer 24 Mar - 23:43



Mercredi noir
Famille Yaxley & Cie
Il n’y a rien à faire et c’est le plus dur à accepter. Et pourtant Tibérius aimerait faire quelque chose. Pour lui, tout ceci est un échec, et c’est son échec. Il n’a pu protéger Gaia, il a fallu que Thaddeus intervienne pour qu’il se ressaisisse et la vision de Marciana et de sa mère en larmes, sans qu’il n’ait les mots pour les consoler, le fait se détester lui-même, ainsi que son incapacité à gérer et verbaliser ses émotions. Pourtant, il n’y a effectivement rien à faire, sinon laisser la police gérer et s’en tenir au minimum de communication. Alors il abandonne, pour le moment, se contentant de souffler, avant de plonger le nez dans son thé : « Bon, dans ce cas… »

Les considérations pratiques l’aident à tenir le cap, quoiqu’elles ne soient guère réjouissantes en réalité puisqu’une menace place de fait sur eux tous. Néanmoins, la reconnaissance de Tibérius est palpable lorsqu’il murmure : « Merci. » Cela s'adresse à la fois à son beau-frère et à Rose, qui serre gentiment sa main, geste amical qui rassénère Yaxley un moment et lui fait ajouter :  « Tu peux rester ici, si tu veux, Riyahd. Toi aussi, Rose. Il y a assez de chambres, on vous en fera préparer une par les elfes. » Et puis d’une voix un peu sourde, le juge ajoute : « Je vais annuler mes audiences. Je n’arriverai pas à travailler non plus de toute façon, et ce n’est pas plus mal si nous sommes quelques uns à rester ici. Il faut veiller les uns sur les autres, en attendant. » Le voilà qui reprend un peu de poil de la bête et sa voix se fait plus stable alors qu’il jette un coup d’œil à sa mère et sa sœur pour voir si les pleurs se calment de part et d’autres. Circé aurait besoin de repos, tant elle est fragile, mais il se voit mal la renvoyer dans sa chambre comme une enfant. Quant à Marciana, Darius s’en occupe pour le mieux, pour le moment, Tibérius n’a donc rien de plus à faire. Son regard s’arrête alors sur Octavia, sans rien dire, écoutant son frère et Rose prendre la parole tour à tour. Ce n’est que lorsque le silence retombe que le chef de famille parle à son tour : « Thaddeus a raison, Octavia. C’est peut-être lié, mais je t’assure qu’aucun d’entre nous ne croit que c’est ce que tu voulais. »  Ses mots à son encontre étaient durs la dernière fois, mais la manière dont sa sœur se comporte porte Tibérius à croire qu’elle a enfin compris que ses actes pouvaient avoir des conséquences. Mais elle parait tellement au supplice, et les événements sont tellement graves et angoissants, qu’il en vient à souhaiter ne jamais avoir proféré ce qui lui semble à présent une prophétie auto-réalisatrice et macabre. Alors, gentiment, il pose une main sur son épaule, pour une fois grand frère plus que chef de famille : « Ça va aller. »  Avec Octavia, ça fait longtemps qu’il ne s’est pas comporté ainsi, ce traitement étant plutôt réservé à Pulchra. « Tu peux y aller, si tu veux. Je suis sûr que la police nous tiendra bientôt au courant. »

Malgré ces efforts, la pensée qu’il ne reverra peut-être jamais sa sœur ne le quitte pas, pas plus que celle qu’il est peut-être déjà trop tard, quoique Tibérius en dise, pourtant. Celle que les derniers mots qu’il a échangé avec Gaïa, la dernière vraie conversation, du moins, n’est qu’une dispute, le hante, et il s’en veut. Quel frère il fait ! Pour tenter de chasser ces pensées, il se lève, allume une cigarette, embrassant le salon du regard, sa fratrie défaite et lui qui ne doit pas avoir l’air mieux : « Je vais tout de même regarder si une inimitié quelconque envers notre famille pourrait entrer en jeu, et ce qui relève de mes procès…on ne sait jamais, ça aidera peut-être la police. Si vous pensez à quelque chose de votre côté, n’hésitez pas à le partager. Mais je pense qu’il n’y a malheureusement rien à faire de plus pour le moment. » Malgré tout, il ne bouge pas d’un pouce, pas plus que les autres. Comme si s’éloigner les coupaient des autres et faisait éclater la famille – comme si tout le monde avait peur d’être seul.


(C) CANTARELLA.

_________________
The necessary evil
Politically, the weakness of the argument has always been that those who choose the lesser evil forget very quickly that they chose evil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Empty
Message#Sujet: Re: Mercredi noir + Famille Yaxley & cie   Mercredi noir + Famille Yaxley & cie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Mercredi noir + Famille Yaxley & cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les Tuche [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» [UploadHero] Rambo III [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Yaxley ( Angleterre, Cambridgeshire)
-