AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-54%
Le deal à ne pas rater :
-54% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
21.79 € 47.19 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 La trêve (Octavia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 175
Humeur :
La trêve (Octavia) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La trêve (Octavia) Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

La trêve (Octavia) Empty
Message#Sujet: La trêve (Octavia)   La trêve (Octavia) Icon_minitimeMar 16 Mar - 12:25


Le réveil avait été brutal, fiévreux... Clarice avait le sentiment d'étouffer, comme si l'air ne parvenait plus à franchir la barrière de ses poumons. Elle avait chaud, elle était paniqué. Son coeur cognait si fort contre sa poitrine qu'elle avait le sentiment qu'il allait s'échapper de sa cage thoracique... Elle était en pleine crise, en somme...

Clarice voudrait bien prétendre que cette situation était inédite, mais non, c'était devenu une habitude... Mais le fait que ce soit de plus en plus récurrent, surtout ces derniers temps, ne rendait pas l'expérience plus plaisante ou agréable. A chaque fois que ça lui arrivait, elle se sentait mourir un peu. Et au coeur, l'angoisse de mourir pour de bon.

L'adolescente jeta un oeil à la montre sur sa table de cheveux. Trois heures du matin... elle ne se rendormirait pas. Rester ici reviendrait à s'agiter dans son lit en essayant de ne pas attirer l'attention... Elle devait bouger, réussir à respirer, prendre sa potion.

Elle se leva de son lit le plus doucement possible afin de ne pas réveiller ses camarades de dortoir (il ne manquerait plus qu'elles se mettent à jaser, ce serait pire que tout). Ses draps étaient moites, trempés de sueur... beurk.

C'est sur la pointe des pieds qu'elle passa la porte du dortoir pour rejoindre la salle d'eau. Elle se regarda dans le miroir... elle ressemblait à s'y méprendre à un inferi. Elle tenta de limiter la casse en passant son visage sous l'eau. Elle sentait son sang pulser jusque sous la paume de ses mains, agrippées au lavabo... Sentiment de vertige. Il fallait qu'elle se resaisisse.

Clarice récupéra sa trousse à pharmacie, planquée derrière un carrelage abîmé, ou personne n'envisageait de fouiller. Personne ne devait savoir qu'elle était sous médication constante. D'une traite, elle avala une fiole de potion violacée, une des dernières trouvailles de Cassiopeia. Elle sentit une chaleur agréable la traverser... ça allait un peu mieux. Un peu.

Elle se rendit aussi présentable que possible avant de rejoindre la salle commune. Elle avait l'intention d'y finir sa nuit, quitte à y faire les quatre cents pas. Le temps que la douleur s'atténue, le temps que la douleur passe. A cette heure-ci, elle ne s'attendait pas à y trouver qui que ce soit, mais sait-on on jamais. Les apparences l'emportaient toujours.

Et elle avait bien fait, visiblement, car arrivée dans la salle commune, elle réalisa qu'elle n'était pas seule. Il y avait quelqu'un. Octavia était là. Et elle... sanglotait ? C'était possible, ça ?


"Eh bien, qu'est-ce qui se passe, Yaxley ? Celestina Moldubec va divorcer pour la douzième fois ?"
la railla-t-elle, pourtant pas vraiment d'humeur à jouer les garces de première.

La douleur, l'épuisement, usait son potentiel à joutes verbales. Elle s'installa à côté d'elle, surtout parce qu'elle ne se voyait pas tenir debout plus longtemps. Et alors, elle réalisa. Elle se racla la gorge et hésita. C'étaient vraiment pas ses oignons.

"J'ai appris pour ta soeur... Je... J'imagine que ça doit pas être facile..."

Maladresse, quand tu nous tiens. Clarice était une garce finie, pas au point quand même de s'attaquer à une personne à terre... hmm... en fait si, mais pas dans des circonstances comme celle-là, qui rendraient leur échange tout sauf divertissant.

_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 315
Humeur :
La trêve (Octavia) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La trêve (Octavia) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

La trêve (Octavia) Empty
Message#Sujet: Re: La trêve (Octavia)   La trêve (Octavia) Icon_minitimeMer 14 Avr - 10:30


La Trêve
ft. Clarice Carrow

Elle n'arrivera pas à dormir, elle n'est plus sûr qu'elle parviendra à fermer l'oeil... pas tant qu'elle n'aura pas la certitude que sa sœur va bien... qu'elle est en vie, au moins, et en sécurité. Ce qu'elle a fait à Joan a eu des séquelles sur elle. La culpabilité est le sentiment qu'elle cache le mieux, mais il l'a étreint parfois, surtout dans les moments où elle avait envisagé que Joan ne quitterait jamais son lit d'hôpital. Sa consolation, ça a été d'obtenir l'effet escompté. Tom Jedusor était venu à elle, et c'est ce qu'elle avait toujours voulu. A quel prix ? Elle estime qu'il faut savoir tout sacrifier au seigneur des ténèbres. Mais il était évidemment plus simple de lui servir en offrande une petite bêcheuse de Gryffondor qu'elle ne pouvait pas voir en peinture plutôt que Gaïa...

Pour l'heure, rien n'est dit, rien n'est fait, peut-être que sa sœur sera retrouvée, peut-être qu'elle lui reviendra... Mais peut-être que non, aussi... Et si jamais le pire devait lui arriver, elle aurait à en accuser la pleine, totale et entière responsabilité, elle en a complètement conscience. Et si ça ne lui plaît pas, eh bien c'est la même chose. Non, elle ne peut pas fermer l'oeil. Ce nœud au creux de son estomac l'enserre et l'oppresse, c'est à peine si elle se sentait encore capable de respirer...

Abandonnée aux ténèbres de la nuit et à la seule lumières des braises en proie de s'éteindre qui meurent dans l'âtre de la cheminée, la vert et argent est seule, ou se croit seule en tout cas. Elle a quitté son dortoir en catimini, et elle tient compagnie à ses pensées les plus sombres. Elle profite de l'absence de témoin pour laisser glisser sur ses joues les larmes qu'elle se retient de pleurer en temps normal. Elle a peur, et cette peur occulte tout autre sentiment, toute autre sensation.

La peur trompe sa vigilance, aussi, car au moment où Clarice fait son irruption dans la salle commune, Octavia ne l'entend pas arriver. Et elle attaque fort, d'une voix pourtant faible. Octavia n'est pas d'humeur, elle ne prend même pas la peine de répliquer ou de croiser le regard de Clarice. A la place, elle reste focalisée sur l'âtre de la cheminée, comme hypnotisée par le spectacle des braises. Et finalement, c'est quand Clarice se ravise qu'Octavia daigne tourner les yeux vers elle.

« T'en as d'autres, des euphémismes à la con, ou... »


Evidemment que c'est "pas facile". Sa sœur est portée disparu, personne ne sait où elle est ni même si elle est en vie et, par-dessus le marché. C'est au-delà de difficile. En fait, il n'y a pas de mots pour exprimer ce qui lui transperce le coeur, aujourd'hui. C'est quelque chose qui dépasse la compréhension.

« T'as une tête de déterrée, on dirait un inferius. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 175
Humeur :
La trêve (Octavia) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La trêve (Octavia) Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

La trêve (Octavia) Empty
Message#Sujet: Re: La trêve (Octavia)   La trêve (Octavia) Icon_minitimeLun 19 Avr - 12:58



« T'en as d'autres, des euphémismes à la con, ou... »

Clarice, en guise de réponse, adressa une grimace à son interlocutrice, déjà elle avait été sympa de faire preuve d'un minimum de considération à son adresse, elle devrait savoir s'en contenter plutôt que d'attaquer directement ensuite, mais ce serait visiblement mal connaître sa camarade, qu'elle finissait quand même par très bien connaître, sans doute parce qu'elles n'étaient pas si différentes que ça, les deux... quoi qu'elles puissent dire et peu importe l'énergie qu'elles déployaient l'une et l'autre à ses convaincre du contraire dans l'intention de se sentir supérieure.

Alors oui, c'est sûr que c'était plutôt un euphémisme, qu'elle avait employé, mais en attendant, elle s'était au moins permise de se montrer attentif à ce que son interlocutrice traversait, et c'était loin d'être une chose qu'elle faisait très souvent. Tout ce qui ne la concernait pas avait tendance à l'ennuyer profondément. Et elle pouvait difficilement prétendre savoir se mettre à sa place, elle qui était fille unique (en tout cas pour l'instant... mais elle n'avait franchement pas envie que ça change).

Elle s'apprête à répliquer quelque chose. De cinglant, bien évidemment, mais elle n'en a pas le temps. Elle n'en a pas le temps parce que c'est ce moment qu'Octavia choisit pour contre-attaquer en bonne et due forme, et à l'évidence, elle n'y va pas de main morte, particulièrement virulente dans son discours. Du Octavia tout craché, quoi.


« T'as une tête de déterrée, on dirait un inferius. »

Malheureusement, Clarice veut bien le croire. Elle ne s'attendait pas à croiser qui que ce soit, sinon elle n'aurait jamais autorisé quiconque à la voir dans l'état où elle se trouvait. Clarice était clairement au pire de sa forme... Et même si elle sentait que la crise était passée, elle n'était définitivement pas au meilleur de sa forme... Ce n'était pas forcément une conversation avec Octavia qui allait améliorer son humeur, d'ailleurs, mais visiblement, elles en étaient là, malgré tout.


"Regarde-toi dans un miroir avant de te permettre ce genre de remarques", rétorqua-t-elle quand même pour faire bonne mesure en dépit de la rhétorique clairement faiblarde, en même temps, elle était épuisée. Pour sa défense, elle n'était pas capable de grand-chose de plus, c'était bien le souci. "Je suis pas très bien...", se contenta-t-elle d'ajouter en rejetant sa tête en arrière.

Là encore, elle prouvait qu'elle était vraiment la reine de l'euphémisme.


_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Octavia Yaxley
▌ Messages : 315
Humeur :
La trêve (Octavia) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La trêve (Octavia) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Ecaille de dragon, chêne, 21 cm
Camp: Mal
Avatar: Anya Taylor-Joy

La trêve (Octavia) Empty
Message#Sujet: Re: La trêve (Octavia)   La trêve (Octavia) Icon_minitimeJeu 29 Avr - 15:07


La Trêve
ft. Clarice Carrow

A les regarder discuter et s'envoyer des piques alors que l'une et l'autre sont clairement au bout du rouleau, on aura du mal à croire qu'elles assument une sorte de trêve, en cet instant, mais c'est pourtant le cas. C'est quelque chose de tacite, mais comme elles raisonnent toutes les deux de la même façon, elles doivent toutes les deux le comprendre de la même manière. Elles sont témoin du spectacle de la détresse de l'autre. Elles l'auraient peut-être exploitée si elles n'étaient pas elles-mêmes mises au pied du mur. Elles ne gagneront rien à enterrer l'autre, qui pourra elle aussi enterrer son alter ego. Donc autant faire mine de s'enfoncer mutuellement, même si ça ne doit pas servir à grand-chose.

De toute façon, ni l'une ni l'autre ne doivent vraiment être d'humeur à s'adonner à ce jeu-là. Ou en tout cas, Octavia sait que, de son côté, elle n'est effectivement pas d'humeur. Elle a peur, elle se sent coupable, et même si se défouler sur celle qui voudrait lui voler son rôle de reine des abeilles lui ferait peut-être du bien, elle n'en a même pas la force. Il est tard, elle est fatiguée, elle n'a pas eu le temps de sécher ses larmes, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend ni de comment elle va s'en sortir. Non, elle n'est définitivement pas d'humeur à ça. Et visiblement, Clarice aussi.

« Faut toujours que tu tires la couverture à toi, c'est pas possible. »

Octavia veut croire qu'aucune détresse ne vaut la sienne, et elle le pense toujours, et elle se dit que ce serait bien le genre de Clarice que de prétendre être au bout du rouleau juste dans l'optique de ne surtout pas laisser les projecteurs dévier dans ma direction, même dans mon malheur. Ce serait son genre, mais quand elle la regarde, attentivement, elle ne pense vraiment pas qu'elle lui joue un petit numéro de son cru. Non, elle a vraiment, vraiment l'air d'aller mal. Même un peu trop ? Octavia a l'impression qu'elle serait capable de s'effondrer dans la seconde. Il ne manquerait plus qu'elle tombe dans les vapes, là, maintenant. Et qu'est-ce qu'elle serait supposée faire à ce moment-là, hein ? Elle aimerait bien éviter de se retrouver dans une situation comme ça, de préférence.

« Tu crois pas que tu devrais aller à l'infirmerie ? »
suggère-t-elle en se disant quand même que ce n'est pas ses oignons et qu'elle devrait laisser Clarice se démerder en décidant qu'elle n'en a absolument rien à faire. « Je peux t'emmener, si t'as peur de tourner de l'oeil au beau milieu du château. Je voudrais pas manquer le spectacle. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 175
Humeur :
La trêve (Octavia) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La trêve (Octavia) Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

La trêve (Octavia) Empty
Message#Sujet: Re: La trêve (Octavia)   La trêve (Octavia) Icon_minitimeLun 3 Mai - 12:51


« Faut toujours que tu tires la couverture à toi, c'est pas possible. »
Pour toute réaction, Clarice leva les yeux au ciel avec mauvaise humeur. En réalité, Octavia avait tout à fait raison, Clarice n'aimait pas au centre de l'attention, et généralement, quand tous les regards ne convergeaient pas dans sa direction, elle s'arrangeait pour changer ça et... recentrer le débat. Cela dit, venant de la part d'Octavia, dont la spécialité était de vouloir attirer la lumière à elle, c'était vraiment l'hôpital qui se fout de la charité.

Donc elle ne voyait même pas l'intérêt de commenter. Dans le fond, elles savaient toutes les deux que leurs deux situations n'étaient pas idéales, et que ni l'une ni l'autre, pour une fois, ne cherchait volontairement à attirer l'attention. Et même si Clarice n'avait aucune intention de le montrer ou de faire preuve de mansuétude, elle admettait que ce que vivait Octavia était absolument horrible. En aucun cas elle ne voudrait être à sa place.

Mais commencer à jouer la carte de la compassion mielleuse, ce n'était pas son genre, et elle se doutait que, puisqu'elles étaient les mêmes dans le fond, ce n'était pas non plus le genre d'Octavia, au final. Donc leurs piques envoyées l'une à l'autre, un peu de normalité dans leur situation merdique, c'était sans doute pas plus mal.

« Tu crois pas que tu devrais aller à l'infirmerie ? Je peux t'emmener, si t'as peur de tourner de l'oeil au beau milieu du château. Je voudrais pas manquer le spectacle. »

Alors ça, c'était une première ! Octavia qui daignait lui tendre une main secourable ! Bon, d'accord, elle avait eu tôt fait d'ajouter une remarque déplaisante pour prétendre ne pas vouloir lui rendre service, mais Clarice retenait ce qu'elle avait envie de retenir, de son côté. Et malheureusement, Octavia avait raison. Son état ne s'arrangeait pas, il fallait vraiment qu'elle se traîne jusqu'à l'infirmerie. Et ça la rassurerait de ne pas s'y rendre seule, même si ça devait être en étant accompagnée de son "ennemie naturelle".

"Eh bien, Yaxley, si je te connaissais pas, je m'imaginerais que tu t'inquiètes pour moi."

Clarice se redressa et vit ses jambes trembler sous son poids pile au moment où elle s'apprêtait à dire qu'elle serait tout à fait capable de se débrouiller par elle-même et qu'elle n'avait absolument pas besoin de l'aide de son interlocutrice.


"Bon... d'accord, d'accord, je veux bien que tu m'emmènes à l'infirmerie..." se résolut-elle, baissant les bras.


_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La trêve (Octavia) Empty
Message#Sujet: Re: La trêve (Octavia)   La trêve (Octavia) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La trêve (Octavia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Les sous-sol :: Salle commune des Serpentard. :: Salle commune.
-