AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
-20% en plus sur les grandes marques ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 Congratulations || Eve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Xena Hart
▌ Messages : 108
Humeur :
Congratulations || Eve  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Congratulations || Eve  Right_bar_bleue

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine, crin de Sombral, rigide, 25,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Brianna Hildebrand

Congratulations || Eve  Empty
Message#Sujet: Congratulations || Eve    Congratulations || Eve  Icon_minitimeJeu 15 Avr 2021 - 0:32

Congratulations
ft. Eve Talbot
Xena avait envie de tout détruire et la première à en faire les frais fut la porte des toilettes du seconde étages. Avec un claquement assourdissant, le battant alla rebondir contre le mur tandis que la jeune femme pénétrait telle une tornade dans la minuscule pièce carrelée. Deux femmes étaient là, à discuter devant les miroirs et, en quelques secondes, Xena les mit dehors, les traînant par le col jusqu’à la sortie. Elle ferma ensuite la porte derrière elles et donna un immense coup de pied dans l’une des portes des cabines qui s’alignaient le long du mur.

Elle avait envie de tout détruire. Le sang battait à ses tempes, comme un tambour de guerre lui intimant de charger, lui ordonnant de se laisser aveugler par toute cette colère écarlate qui tentait de la submerger, de l’étouffer. Son corps tremblait, se crispait, se relâchait, se tendait de nouveau sous l’effort immense qu’elle faisait pour se contenir. Non, pas ici, pas maintenant. Les autres ne devaient pas voir, pas savoir.

Folle de rage, Xena se retourna brusquement avec un hurlement de haine, prête à massacrer le miroir qui se trouvait derrière elle. Sa main s’arrêta ; elle enragea. Pourquoi ?! Pourquoi ne savait-elle plus être en colère ?! Depuis des jours, des semaines, voire des mois, elle ne savait plus haïr correctement. A vrai dire, elle ne savait plus être elle-même : que lui prenait-il ? D’abord, il y avait eu Finn, et ces… rendez-vous, ces sorties dans le Londres Moldues. Et elle, à le suivre, à l’écouter, acquiescer comme une de ces godiches. Ce n’était pas elle !

Et puis le Cohan. Le retour à la routine, et cette répétition incessante : se lever, aller travailler, rentrer, faire son rapport, dormir, et repeat. Pourquoi ne savait-elle plus s’en satisfaire ?! Pourquoi ce vide, pourquoi cette absence ?!

Xena hurla.

Et maintenant, Eve. Elle venait de perdre le bébé. Nobby ne le lui avait pas clairement dit, mais il le lui avait fait comprendre. Et Xena s’était sentie encore plus vide et, brusquement, coupable. Mais pourquoi, bon sang ?! Pourquoi ?! Cette fille n’était rien, rien pour elle ! Qu’une idiote de plus dans le paysage ! Pourquoi avait-elle envie de tout réduire en cendres à savoir qu’elle avait perdu le bébé ? Que ce n’avait, au final, pas été un choix ? Xena en voulait au monde entier, et cette sensation qu’elle avait pourtant tant cherché à retrouver lui filait la nausée. Depuis quand s’inquiétait-elle pour les autres ? Depuis quand les autres avaient-ils ce pouvoir sur elle, ce pouvoir de lui faire éprouver tout ça ? Depuis quand avaient-ils le droit de venir foutre le bordel dans sa tête ?!

Brûlante d’une colère qu’elle n’avait pas eu conscience de retenir jusque-là, Xena quitta les toilettes avec la même violence qui l’avait poussée à l’intérieur, quitta par la même occasion le Ministère et transplana.

Elle n’était venue qu’une fois chez Nobby, pour lui apporter un dossier urgent qu’il devait consulter dans la seconde, mais elle se souvenait encore bien de l’adresse et elle atterrit devant sa maison sans problème. En quelques pas, elle était devant la pote et les coups qu’elle porta contre le bois pour toquer lui firent mal à la main. Un instant, le silence se fit alors, mais un frôlement derrière le battant de bois lui indiqua bientôt qu’une personne se trouvait effectivement de l’autre côté de la porte. Aucun doute : elle était là.

Xena allait lui montrer. Lui faire comprendre qu’elle se fichait bien de son sort, qu’elle n’avait aucune emprise sur elle, et qu’elle aille se faire voir après tout, cette rousse avec sa gueule d’ange, elle croyait vraiment être la seule à s’être fait passer à tabac dans sa vie ? Bah oui ma belle, c’est ça la réalité, parfois on se prend un aller-retour en pleine tronche et ça fait mal, bordel pourquoi ça me fait chier comme ça ?! Mais allez vous faire foutre, allez tous vous faire foutre, vous et vos émotions, vous me faites quoi là ?! Merde, j’ai rien demandé, sortez de ma vie, vous foutez quoi là ?! Toi et l’autre con, vous tous, vous prenez vos clics et vos clacs et vous remettez tout en l’état en partant, bordel j’ai rien demandé !

Puis la porte s’ouvrit. Les mots se bousculaient déjà aux lèvres de la jeune flic, mais ils moururent aussitôt quand la pâleur d’un visage apparut dans l’encadrement. Un instant, Xena ne reconnut pas les traits d’Eve et, quand ce fut fait, elle sentit sa colère changer et elle eut envie de pleurer. De rage, de désespoir, de culpabilité, aussi. Interdite, elle resta là, sans rien dire, l’espace d’un instant. Bordel, on répondait quoi à un regard pareil ?

- Merde, vous faites chier, finit par cracher Xena, en voulant au monde entier. Pousse-toi.

Habituellement, Xena ne ce serait jamais permise de pénétrer ainsi chez Nobby, encore moins en l’absence de ce dernier. Mais il fallait avouer qu’elle ne pensait plus correctement, comme souvent depuis ces derniers mois. Alors elle passa le vestibule et alla dans le salon, sans accorder un regard à Eve. Une fois là, elle entendit la rousse la rejoindre.

- Je suis au courant, claqua-t-elle alors dans le silence de la pièce.

Elle se tourna alors brusquement vers Eve ; dans ses yeux se disputaient la colère et une profonde culpabilité.

- Bordel, vous faites vraiment chier, lança-t-elle. J’ai pas signé pour ça moi. C’est pas mes affaires ! Mais… bordel, pourquoi je t’ai laissé partir ?! C’est pas comme si je savais pas dans quoi il traînait ! Merde, pourquoi, mais pourquoi ! Vous faites tous… Et merde !

Un mouvement attira son regard du coin de l’œil : la fille de Nobby se trouvait là, dans l’encadrement de la porte menant sûrement à sa chambre, à les regarder, l’air inquiète. Xena se vit alors renvoyer son image, celle d’une folle rugissant et hurlant dans un salon bien rangé. Elle était si peu à sa place… Elle n’avait rien à faire ici, et pourtant…

Terrassée par la culpabilité qui lui serrait la gorge, Xena se laissa tomber sur un sofa propret, la tête entre les mains. Elle enchaînait les conneries. Et pourtant, pourtant…

- Merde, t’aurais dû avoir le choix, finit-elle par souffler. Ça devait pas se passer comme ça, tu devais au moins avoir le choix.

Oui, le choix, et ne pas se faire tabasser, écrasée contre un mur dans une ruelle sordide, comme ça lui était si souvent arrivée. Eve n’avait pas mérité ça, merde, et Xena s’insupportait de se voir si compatissante, si touchée par le sort d’une presque inconnue. Merde, mais il lui prenait quoi ? Qu’est-ce qu’ils lui avaient, tous, avec leurs conneries ?

- Par Morgane, mais qu'est-ce qui me prend…

Qu’est-ce qui me prend ?!
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 382
Humeur :
Congratulations || Eve  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Congratulations || Eve  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Congratulations || Eve  Empty
Message#Sujet: Re: Congratulations || Eve    Congratulations || Eve  Icon_minitimeSam 17 Avr 2021 - 0:08

❝Xena & Eve ❞CongratulationsLes jours passent et se ressemblent. En tout cas, c’est l’impression qui ne quitte pas Eve depuis qu’elle est arrivée à l’hôpital. L’inaction, ce n’est pas fait pour elle. La convalescence, encore moins. Pourtant, Merlin sait qu’elle en a besoin. La jeune femme est arrivée dans un sale état et nul doute que sans l’aide de Nobby, ainsi que de sa sœur, on ne l’aurait jamais autorisée à quitter les lieux aussi tôt. Heureusement, maintenant, toute trace de son passage est effacée. Il n’y a plus que quelques personnes pour savoir qu’elle a été passée à tabac. Par qui ? Peu le savent, et c’est un secret qu’elle garde pour elle, regrettant presque, de rage, de l’avoir dit à Rafa. Finn doit désormais être au courant et ça lui déplaît souverainement. Il a voulu la laisser seule malgré ses suppliques ? Tant pis pour lui, il a beau revenir suppliant, la queue entre les jambes, elle sera ferme. Cette relation malsaine doit s’arrêter et il lui facilite la vie en l’abandonnant comme il l’a fait. La suite, elle en fait son affaire et ce, dès qu’elle sera remise de ses blessures.

Son bras cassé est désormais guéri et sa cheville est en bonne voie de guérison. Reste les hématomes qui bleuissent et jaunissent, mais le reste ne se voit plus. Ça ne veut pas dire qu’elle va bien pour autant. En réalité, c’est tout l’inverse. Eve se morfond et c’est parce qu’elle profite de l’hospitalité de Leach qu’elle tente de donner le change. La journaliste n’a pas envie d’être un nuage noir au dessus de leur famille. Si encore ce n’était que les adultes, ça irait, mais Rebecca, du haut de ses huit ans, ne mérite pas de voir ses vacances gâchées, aussi Eve fait un effort en sa présence.

Elle n’oserait jamais le dire à Nobby, mais elle ne se sent pas à l’aise. Il faut dire qu’elle lui a demandé un gros service et elle se sait redevable au Chef de la Police Magique. Comme convenu, sa femme a râlé, mais a accepté de rafistoler Eve ainsi que de l’héberger quelques jours. Quand ils ont proposé de mettre Rebecca chez sa grand-mère le temps de sa convalescence, la jeune a protesté en disant qu’elle refusait d’expulser la petite de chez elle et à proposer de la garder dans la foulée. Dire que son ami a eu l’air septique est en dessous de la vérité, mais il s’est probablement dit que laisser Eve seule n’était pas une bonne idée.

De son côté, la jeune femme ne peut pas lui en vouloir puisqu’on ne peut pas dire qu’elle soit à l’aise en compagnie des enfants. Il faut dire qu’elle en a peu fréquenté et il y a quelque chose dans leur innocence affichée qui la déconcerte. Mal à l’aise, elle a en réalité peur de mal faire, de briser leur candeur par sa simple présence. N’a-t-elle pas trop de sang sur les mains pour se retrouver en compagnie d’enfants ?

De façon étonnante, la première journée ne s’est pas mal passée. Eve est restée assez silencieuse. Un silence qui ne semble pas gêner Rebecca qui s’est évertué à lui faire des dessins pour lui faire plaisir. Quoique les capacités artistiques de l’enfant soient limitées, elle a accepté les dessins avec le sourire, commentant les progrès de la jeune fille. Finalement, le plus hostile à sa présence est probablement le chat de Nobby. Si Shane l’adore, ce n’est pas le cas de l’animal qui feule en sa présence et la snobe au mieux.

Perdue dans ses pensées, elle n’entend pas tout de suite que l’on toque à la porte. Le bruit se fait insistant et Eve finit par se lever péniblement du fauteuil où elle se trouvait pour entrouvrir la porte. Qu’elle n’est pas sa surprise de voir la tête de Xena apparaître sur le pas de la porte. Elle écarquille les yeux de surprise et ne se bouge que par réflexe quand celle-ci force le passage. Au courant, comment ? Nobby a ne pas en douter. Agacée, elle se demande pourquoi le policier a été parler de sa vie privée à sa subordonnée. Elle croise les bras contre sa poitrine et fixe Xena d’un air peu amène avant de répondre probablement sèchement :

- Personne ne t’a demandé de t’en mêler. Certainement pas moi ! Plus bas, pour ne pas brusquer Rebecca qui regarde la scène sur le pas de sa chambre, elle murmure : Où est-ce que tu te crois exactement ?

La vision de l’enfant semble calmer la jeune femme et elle se laisse tomber sur le sofa la tête entre les mains. De son côté, Eve fait signe à l’enfant que tout va bien. Elle la convainc de lui faire un autre dessin tandis qu’elle discute avec la collègue de son père. Une fois la porte de la chambre fermée, Eve se tourne vers Xena le visage dur.

- Tu es complètement folle ? Qu’est-ce qui te prend de débarquer ici comme ça ?


La meilleure défense, c’est l’attaque et autant dire que la jeune femme n’a absolument pas envie de s’attarder sur elle-même, alors elle griffe en premier.
:copyright: 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Congratulations || Eve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-