AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -45%
Chuck Taylor All Star Converse x Bugs Bunny montante
Voir le deal
30 €

Partagez | 
 

 Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 117
Humeur :
Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Empty
Message#Sujet: Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby   Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Icon_minitimeDim 25 Avr - 19:52

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?Nobby & Thaddeus

Finalement, les choses auraient pu se passer plus mal, se répète Thaddeus comme pour s’en convaincre. Le hibou aurait pu arriver une demi-heure plus tôt, alors que toute la famille Yaxley était réunie autour de la table du petit déjeuner. Et ce repas déjà funèbre aurait alors pris un tour carrément horrible, dans ce cas. On n’ose imaginer la réaction de Circé à la vue du doigt sectionné de sa fille, ou celle de Pulchra, déjà bien secouée par cette histoire. Ou encore celle d’Octavia, que la lettre désigne comme la coupable de ce qui s’est produit.

Non, on a eu de la chance, martèle-t-il comme un mantra dans sa tête alors qu’il se prépare pour aller au Ministère. Le paquet est arrivé alors qu’il se trouvait seul avec Rose, et ils l’ont immédiatement apporté à Tibérius pour que personne d’autre ne le voie. Passée la première réaction d’horreur, le chef de famille a tout de même réussi à convaincre son cadet que cet envoi n’était pas, tout compte fait, une si mauvaise nouvelle ; si Gaïa était morte, les ravisseurs ne se seraient pas donné la peine d’envoyer ce doigt à sa famille, avec cette lettre. Une tasse de thé très fort plus tard, Thaddeus, à peu près remis de ses émotions, a accepté d’apporter le paquet à Nobby Leach, chargé de l’enquête, et a filé se préparer dans sa chambre, laissant Tibérius et Rose dans le bureau de son frère aîné.

Par la fenêtre de sa chambre, il aperçoit quatre silhouettes en train de se promener dans le parc. Darius, Marciana, Octavia et Pulchra. On devine qu’ils reviennent de l’endroit où est enterré leur père, comme s’ils étaient allés lui annoncer la nouvelle de l’enlèvement de Gaïa. Ils marchent lentement, et cela incite Thaddeus à se dépêcher ; mieux vaut qu’il ne les croise pas, surtout une fois qu’il aura le fameux paquet en main. Il reprend donc la direction du bureau de Tibérius, sans avoir apporté à sa tenue la recherche qu’il y met d’habitude. Fait rare, c’est entièrement vêtu de noir, cravate incluse, qu’il se rend au Ministère de la Magie. Une couleur qui s’accorde bien avec ses pensées.

Personne ne vient lui adresser la parole lorsqu’il sort de l’une des cheminées de l’Atrium. On le regarde, avec cette curiosité qui accompagne les personnes frappées de malheur. Sans doute parle-t-on dans son dos, mais peu lui importe. Il serre dans sa main le paquet, partagé entre le dégoût et l’angoisse. Il n’a pas été capable de porter à nouveau ses yeux sur le morceau de doigt blafard que contient la petite boîte, dans une grande quantité de gros sel taché de rouge. Et il transporte cela avec un frisson d’horreur, comme si le doigt risquait soudain de revenir à la vie et de se venger…

Au niveau 2, ce sont ses collègues qu’il croise, et l’indifférence de l’Atrium n’est plus de mise. On le salue à voix basse, on pose sur son épaule une main compatissante. Une des secrétaires s’étonne de le voir là alors qu’il est en congé. Thaddeus Yaxley ne répond à personne, et continue de marcher vers le bureau de Leach. Vite, qu’il me débarrasse de ce paquet.

La secrétaire du chef de la police, elle aussi, reconnaît le visiteur, et le prie d’attendre pendant qu’elle l’annonce. Nobby Leach a dit à Yaxley qu’il pouvait venir n’importe quand, privilège dont il n’a pas abusé depuis l’annonce de la disparition de Gaïa ; s’il se permet de débarquer à l’improviste, c’est que l’heure est vraiment grave. Sans doute Nobby est-il de cet avis, puisqu’il vient lui-même l’accueillir sur le pas de la porte, la mine grave.


-Monsieur Leach, je suis désolé de vous déranger, fait Thaddeus d’une voix défaite en entrant dans le bureau. Je sais que vous êtes très occupé.

Il s’assoit face au chef de la police magique, cherchant ses mots. Et puis comme il ne les trouve pas, il pose le paquet sur le bureau en disant simplement :

-Regardez ce que nous venons de recevoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 144
Humeur :
Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby   Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Icon_minitimeMer 28 Avr - 23:58



Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?
Thadeus & Nobby
Tibérius Yaxley est venu le trouver, l’air sérieusement ébranlé et totalement paniqué, mercredi. Gaia Yaxley, sa sœur, avait été enlevée. Depuis, la vie professionnelle déjà agitée de Nobby Leach a de nouveau basculé vers son mode de crise, qui consiste à tenir sur le plan physique à tenir le coup en compensant l’absence de sommeil par l’ingurgitation de cafetières entières et sur le plan matériel à reconstituer ce qu’il s’est passé le plus précisément possible pour trouver ensuite qui a enlevé cette jeune femme et pourquoi. Leach est résistant à la pression, et heureusement pour lui. Les enlèvements, il en a géré quelques uns dans sa vie, certains à l’issue heureuse, d’autres à la fin horrible. Il sait que la vitesse de l’enquête est le paramètre déterminant pour retrouver vivante la personne disparue. S’il maitrise les choses et le déroulé de ce genre de procédures, en revanche, il n’avait pas besoin de la pression de sa hiérarchie. Elle s’était affolée de l’avis de l’opinion publique après l’agression de la petite Joan ; elle s’affole à présent des représailles des sang purs et de la perte de leur soutien si jamais Gaia Yaxley n’en sortait pas vivante. Et lui, dans tout cela ? Il n’a pas tellement le loisir de se poser de question politique. Une gamine est agressée, il trouve le coupable. Une femme est enlevée, il la ramène à sa famille. Les deux affaires sont susceptibles d’avoir un lien ? Peu lui importe, quelques soient les obstacles, il fera de son mieux pour résoudre les deux affaires.

Et c’est ce que Nobby a fait en montant une équipe en qui il a entièrement confiance. Sans doute, pour les Yaxley, ça ne va pas assez vite. Mais en peu de temps, il a réussi à identifier à quel moment précis Gaia Yaxley a disparu en reconstituant son emploi du temps. Elle est entrée au Rethermount Hotel, et personne ne l’a vue ressortir : c’est là qu’elle a été enlevée, ce que confirme la présence de sa baguette sur les lieux. Aucun sorcier digne de ce nom ne l’abandonnerait ainsi. C’est donc autour de ce lieu qu’il faut chercher. Ça lui a permis de trouver la méthode de l’enlèvement, en interrogeant un par un les employés de l’hotel – une sombre histoire de blanchisseuse renvoyée pour une histoire d’uniformes disparus, trois précisément l’a mis sur la voie. De cela est ressorti trois constats. Il cherche trois hommes, qui sont sorciers, et ceux-ci ont monté un plan assez malin pour qu’on ne les reconnaisse pas. Pas des amateurs, donc, et donc un crime prémédité et non de circonstance. Il a fait vérifier les alibis et les noms des clients de l’hôtel, cherchant un lien avec le banditisme ou la famille Yaxley, mais ses hommes n’en ont trouvé aucun.

A partir de là, deux pistes sont apparues : celle d’une vengeance ou celle d’un crime crapuleux. Pour les crapules, Nobby a fait secouer quelques indics. Pour la vengeance, soit Gaia Yaxley avait des ennemis personnels, soit c’est un autre membre de la famille qui était visé. Leach a donc fait vérifier un certains nombres d’alis Parmi les personnes jugées par les deux juges Yaxley, qui pouvait passer à l’action et organiser un tel enlever, pas seulement en termes de volonté, mais de moyens ? Gaia Yaxley avait-elle des ennemis, qui auraient pu l’enlever, ou la faire enlever ? Et d’ailleurs, la famille, ça donne quoi ? Il a interrogé longuement Thaddeus Yaxley à ce propos et fait chercher du côté des Shafiq – on ne sait jamais, avec ces mariages arrangés. La dernière hypothèse ne lui plait guère. C’est celle d’une vengeance en lien avec l’affaire Greene-Colton. Tout la rend crédible : l’acharnement des Yaxley à faire barrage à l’enquête, le passif de son vieux camarade Bob, l’oncle de la petite – que Nobby a vérifié et qu’il désapprouve, même s’il n’a rien dit. Discrètement, il a fait interroger les commerçants sur le Chemin de Traverse, les gens du Rethermount et ceux de Sainte-Mangouste, pour savoir si on l’a vu, ce qu’il fait et avec qui. Il a été lui parler, aussi, la mort dans l’âme. Il a du mal à condamner la colère de Robert. Nobby sait qu’il y a de quoi être révolté par l’agression de Joan, et encore plus du traitement qui en est fait, tant il bataille pour mener son enquête. Mais ça ? Si c’est ça, ça va trop loin. Alors il a interrogé Robert, de façon serrée, sur son emploi du temps. Et puis, sans lui dire, voyant que ça ne donnait aucun résultat, il a décidé de faire garder un œil sur lui.  
Peu à peu, Nobby ferme des portes, et c’est autant de pistes qui disparaissent et sont écartées au fur et à mesure qu’on lui rapporte des informations. Il a trouvé quand et comment. Reste à trouver pourquoi, et il est sûr que cela le ménerait à qui, et fatalement à où, et donc à trouver Gaia Yaxley.

Ce sont ces rapports que Nobby étudie, après avoir jeté un œil au communiqué qu’il a fait publié hier dans la Gazette, quand sa secrétaire vient l’avertir que Thaddeus est là, et il se lève pour l’accueillir. Sa mine dit qu’il s’est passé quelque chose et qu’il y a du nouveau. Et pas du nouveau positif, de l’avis de Leach, alors il balaie ses excuses d’un geste de la main et l’invite à s’assoir : « Non, non, entrez, ne vous en faites pas, et expliquez moi ce qui se passe. » Il s’installe de nouveau à son bureau, regarde d’un œil circonspect la boite que le magistrat vient de poser devant lui. Prudemment, le chef de la police magique soulève le couvercle de la pointe de sa baguette pour dévoiler le triste spectacle qu’il contient. «…ah. » Pas étonnant que les Yaxley soient choqués. Leach a vu pire, voire bien pire, aussi garde-t-il sa contenance, extrayant d’un sort précis le mot de la boite pour le lire. « Je vois. » Se contente-t-il de lâcher. Sourcils foncés, il informule un sort, congelant le doigt dans un bloc de glace qui stagne sur le gros sel, avant de relever un regard d’excuse vers Thaddeus : « Je vous prie de m’excuser, mais cela ne peut pas rester comme ça. » Du gros sel, et un doigt coupé au couteau, pas par un sort ou un instrument chirurgical – comme si ceux qui avaient fait ça avaient essayé d’imiter les médecins moldus sans vraiment y parvenir, ou qu’ils avaient de vagues connaissances médicales. Intéressant. Avec un regard de compassion, il s’empare de la boite et du mot pour les glisser dans une enveloppe assez large : « Ne bougez pas, monsieur Yaxley, je reviens. » En trombe, il quitte le bureau pour ordonner à sa secrétaire :  « Jane, je vous prie. Vous allez emmener ceci pour analyse. Le mot, la boite en faisant attention à ne pas renverser le contenu, et ce bocal. Graphie, empruntes, méthode et identification des tissus. Conservation pour opération à Sainte-Mangouste. Voilà, en urgence, c’est pour l’affaire Yaxley, je veux ça au plus tôt. Dans la journée si c’est possible, dites-leur que c’est prioritaire. Et dites à Pollux Black que j’ai besoin de lui au plus tôt pour faire passer un message dans la Gazette. »

Puis il revient dans son bureau, et tapote l’épaule du juge : « Whisky ? Vous êtes pale comme un linge. Ça vous fera du bien. Buvez. » Il le lui sert d’office, et se rassoit à son tour. Il est tôt pour de l’alcool, mais dans le cas de Thaddeus, Nobby pense sincèrement que ça le remettra un peu d’aplomb, surtout sur la vision glauque du doigt de sa sœur n’est plus dans l’environnement. Poliment, il l’informe : « Je viens de demander des analyses. Nous allons tenter de savoir qui a écrit ce mot et qui a envoyé ceci, mais j’ai besoin que vous répondiez à quelques questions, M. Yaxley. » C’est indispensable. Pour Nobby, ça confirme beaucoup de choses. Que c’est en lien avec Robert Colton, d’une, et que Gaia Yaxley est vivante, de deux. Cependant, les choses prennent un tour inquiétant et il lui semble que ceux qui ont fait ça perdent le contrôle. Il s’attendait  à une revendication, c’est classique, mais cette méthode, c’est autre chose. Il faut donc en savoir plus, et ce, le plus vite possible. « Dans votre famille, qui a touché ce paquet ? Je voudrais également savoir quand vous l’avez reçu. Ce matin, je suppose ? Il est arrivé par hibou ? »
(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie



Dernière édition par Nobby Leach le Mar 4 Mai - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 117
Humeur :
Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby   Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Icon_minitimeJeu 29 Avr - 17:52

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?Nobby & Thaddeus

Le contraste est saisissant entre les deux hommes qui se font face, par-dessus le petit paquet de carton posé sur le bureau. D’un côté, Thaddeus, abattu, voûté, à court de réactions après l’horreur. Et en face, Nobby Leach, très professionnel, qui prend immédiatement les choses en main avec efficacité. On voit qu’il a l’habitude de ce genre de situation, songe le juge en le regardant manipuler l’objet. De son côté, Yaxley a la drôle d’impression d’observer la scène de l’extérieur, comme s’il n’était pas vraiment dans son propre corps. Il voit, comme dans un flou, Leach déplier la lettre de revendication, puis lancer un sort sur la boîte où se trouve le doigt, et enfin, à la hâte, évacuer le tout en direction du bureau de sa secrétaire. Thaddeus lui est reconnaissant d’enlever de sa vue ce maudit paquet. Curieux comme ce morceau de doigt blafard peut lui donner la nausée, alors qu’il s’agit d’un morceau de sa soeur. Son esprit essaie d’analyser cette réaction, parce qu’à cet instant, c’est la vraie priorité de savoir pourquoi il serait content de revoir sa sœur entière, mais pourquoi un seul doigt lui donne envie de vomir. Là encore, comme de l’extérieur, il s’étonne du cheminement de son propre cerveau, sans arriver à stopper complètement la machine.

Cela doit venir du fait que le morceau est mort, conclut-il alors que Nobby rentre dans le bureau. C’est une Gaïa vivante que chacun espère retrouver. Et ce morceau raide, immobile, pâle de s’être vidé de son sang… ce morceau-là ressemble seulement à un bout de viande.

Leach arrive à point pour faire cesser ces élucubrations. Il y a quelque chose de rassurant dans ces gestes toniques, pleins de sollicitude, dans cette façon de poser la main sur l’épaule de son collègue. Thaddeus lui adresse un regard hésitant lorsqu’il lui propose un whisky, mais avant qu’il ait eu le temps de refuser, le breuvage est servi, et il se retrouve à faire tourner machinalement l’alcool dans le verre.


-Merci, monsieur Leach, murmure-t-il maladroitement.

Un défaut du bois du bureau, en face de sa place, attire son regard. Il avait déjà remarqué cette minuscule éraflure lorsqu’il est venu avec Octavia - et Gaïa ! comme cela semble loin ! Durant les entretiens, il s’était concentré sur le défaut, sur sa forme, jusqu’à le trouver familier et presque amical. Il revient tout naturellement vers lui tandis que Nobby reprend sa place, et que Thaddeus songe qu’il va finir par détester cette pièce. Un instant, il quitte l’éraflure des yeux pour, d’un signe de tête, confirmer à Leach qu’il est prêt à lui répondre. Et aussitôt, son regard revient sur ce défaut. Quand on le regarde d’une certaine façon, il a un peu la forme d’une feuille d’arbre.


-Nous sommes deux à avoir touché le paquet. Oh, non, peut-être trois.

Il plisse les yeux, incapable de se souvenir si Rose a touché le colis.

-Mon frère Tibérius et moi, c’est certain. Et peut-être aussi Rose Ashford-Selwyn. Elle était avec moi lorsque j’ai reçu le paquet, je ne me rappelle plus…


Thaddeus se pince les lèvres, désolé de ne pas avoir meilleure mémoire. Agacé contre lui-même, il poursuit cependant :

-L’envoi est arrivé ce matin, oui, vers neuf heures, neuf heures et demie peut-être. C’est notre elfe qui l’a réceptionné. Apparemment c’est un hibou postal qui l’a apporté. Un hibou blanc comme ceux qu’on peut trouver dans les bureaux de poste pour les envois urgents, m’a dit mon elfe. En tout cas, l’elfe ne connaissait pas cet oiseau.


Il prend une gorgée de whisky, une minuscule gorgée qui lui brûle pourtant la gorge - à vrai dire, l’heure est plutôt au thé, mais il ne veut pas réclamer. Toujours concentré sur l’éraflure du bureau, il raconte :

-Je l’ai ouvert sans vraiment faire attention. Du sel est tombé. Et quand j’ai vu ce que c’était, je suis tout de suite allé l’apporter à Tibérius. Je ne voulais pas que ma mère risque de le voir, ou mes sœurs… Et puis je suis venu ici, le plus vite possible. Tibérius dit que ça veut dire que Gaïa est vivante, monsieur Leach, ajoute-t-il en levant vers Nobby un regard avide d’approbation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 144
Humeur :
Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby   Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Icon_minitimeMar 4 Mai - 23:54



Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?
Thadeus & Nobby
Nobby tape amicalement sur l’épaule de Thaddeus et hoche la tête avec sollicitude : « Je vous en prie. Est-ce que ça va aller ? Vous êtes un peu en état de choc, il me semble, mais c’est normal. Inspirez et expirez profondément, ça va aller mieux, vous verrez. » Leach est un homme empathique :quand il était encore sur le terrain, il a longtemps été celui qui s’occupait des victimes, et celui qui les interrogeait, essayant de faire les choses avec tacts, comprenant instinctivement la souffrance qu’elles ressentent. Encore maintenant, il est remué par la souffrance et la panique manifeste de Thaddeus Yaxley : comment ne pas l’être, au vu de ces circonstances terribles ? Il a beau ne pas apprécier particulièrement Gaia ou Tibérius Yaxley et désapprouver totalement l’attitude de Octavia, Nobby Leach ne souhaite à personne de se faire enlever, torturer, et encore à quiconque d’avoir à trouver le doigt d’un proche ou d’attendre, anxieusement, des nouvelles de celui-ci après une telle disparition. Aussi est-il sincère dans les conseils qu’il donne, et s’inquiète-t-il vraiment de voir que loin de son caractère distrait, Thaddeus en serait presque à avoir des sortes de tocs, fixant on ne sait quoi sur son bureau.

Aussi essaye-t-il de le ramener avec lui, une fois ses dispositions prises, à la fois pour en savoir plus sur les événements, ce qui est absolument nécessaire, et essayer de le stabiliser un peu, si l’on peut dire, pour éviter qu’il ne perde les pédales. « Je vois, je vous remercie. » Il note, consciencieusement, Nobby. Un type prudent, avec de l’expérience, qui sait qu’on peut être identifié par son hibou, celui qui a envoyé le paquet. Ou un type qui n’avait pas de hibou. Ou les deux. Ça colle, encore et toujours, à Bob Colton. Bien sûr, il va falloir vérifier en le faisant surveiller, et en comparant son écriture. La graphologie vaut ce qu’elle vaut, comme science, mais…La question de Thaddeus interrompt ce débat scientifique intérieur.

Un instant, Nobby hésite. Comme toutes les affaires de personnes disparues, il est toujours difficile de savoir quelle attitude tenir. On voudrait rassurer les familles, mais on voudrait aussi se montrer prudent, pour essayer de les préparer au pire, car le pire se produit suivant et il est – surtout ici – une hypothèse très vraisemblable. Cependant, il finit par dire : « Oui, ça veut dire qu’elle est vivante. » La mine de Thaddeus, qui semble guetter la moindre confirmation positive à laquelle se raccrocher, lui a causé une immense pitié et il répugne à doucher tous les espoirs du juge. Cependant, Nobby nuance : « Pour le moment, au moins. Si la revendication avait été accompagnée d’une demande de rançon, je pourrai être tout à fait affirmatif, mais il ne s’agit pas d’un crime crapuleux classique, au vu de la revendication. Je ne sais pas trop s’ils se sont laissés débordés par leurs propres actions ou qu’ils cherchent à vous adresser l’avertissement qu’ils sont prêts à aller plus loin si vous ne faites pas ce qu’ils veulent. Nous ne disposons que de peu de temps. » Ça le tue de l’admettre, il voudrait croire que son vieux copain l’a écouté et a suivi ses conseils, mais il est de plus en plus sûr que c’est Bob. La bonne nouvelle, c’est qu’il pense que Colton l’écoutera s’il hausse le ton et qu’il offre une troisième voie, au moins en apparence. Entre perdre le contrôle et que ça dégénére qu’il finisse en prison, lui et ses éventuels complices, Nobby a encore espoir que ce dernier écoute et libère Gaia Yaxley. Il consent donc à exposer une partie de son plan à Thaddeus : « Mais j’ai bon espoir que nous puissions agir. Je vais parler à la Gazette pour essayer de les forcer à considérer sa libération eux-mêmes, en disant que mon enquête va se poursuivre et que je ne subis pas de pression, et que par conséquent, rien n’a besoin de mal finir. Convainquez votre frère et Pollux Black de me laisser faire. L’enquête est au moins en stand-by tant que votre sœur n’est pas retrouvée, mais je veux stabiliser la situation et leur laisser une porte de sortie pour qu’ils libèrent votre sœur eux-mêmes. » Quitte à ce qu’ils s’échappent dans un premier temps : retrouver la victime vivante, et ses ravisseurs plus tard, ça semble une bonne politique à Nobby. Sans compter qu’une opération, c’est toujours risqué, avec un otage. Même s’il l’envisage : « Ce paquet confirme certaines hypothèses, et les analyses devraient pouvoir nous aiguiller encore plus., mais nous ne sommes pas loin de pouvoir savoir où elle est retenue, je pense. » Et ça aussi, il le dira dans la Gazette. La possibilité d’une opération, plus que sa survenance effective, pourrait terroriser les ravisseurs et les faire lâcher prise. Il adresse donc un sourire encourageant à Thaddeus, cette fois affirmatif : « Nous allons la retrouver, M. Yaxley. En attendant, essayez de vous souvenir de tous les détails. Est-ce qu’il y a autre chose dont vous vous souvenez, à propos de ce paquet ? Vous avez toujours le hibou ? »

(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Empty
Message#Sujet: Re: Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby   Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous ne voulez pas un whisky d'abord ? || Nobby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-