AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Invitation au voyage (Daniel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1406
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Invitation au voyage (Daniel)   Lun 6 Déc - 12:29

Dix-sept jours je voguai au large ; le dix-huitième, m'apparurent les montagnes ombreuses de votre terre, et mon coeur se réjouit, ignorant de mon malheur ; car je devais éprouver encore une grande détresse, que m'envoya Poséidon, l'Ebranleur de la terre ; il souleva les vents, me ferma le chemin, me fit une mer indicible. Au milieu de mes plaintes, les vagues m'enlevèrent de mon radeau et la tempête le dispersa. Cependant, je parcourus cet abîme à la nage, et j'approchai enfin de votre terre, porté par le vent et l'eau. Mais si j'abordais là, le flot brutal m'eût jeté contre la côte, sur de grands rochers, en un lieu sans joie. Je reculai donc à la nage, tant que j'arrivai à un fleuve, où la place me parut la meilleure, dégarnie de rochers et abritée du vent. C'est là que je tombai et repris mes sens, et la nuit immortelle arriva.

Pomona poussa un bref soupir de contentement et déposa soigneusement son ouvrage sur le sol recouvert de pierres.

Une fois de plus, elle était partie en quête de l'un des coins les plus isolés du château afin de pouvoir y lire à son aise, sans être dérangée de personne. En elle, une tension duelle qui la poursuivait envers et contre tout : elle aimait le silence, mais ne pouvait abandonner sa curiosité du bruit, elle adorait la solitude, mais avait besoin de la présence des autres... Difficile à comprendre, elle-même avait du mal.

Elle avait entamé l'Odyssée d'Homer, un pavé gigantesque qu'elle avait souvent voulu lire sans trouver le temps de le faire.

Curieuse intellectuellement, et ce depuis son tout jeune âge, chaque fois qu'un livre attirait son attention, elle notait son titre quelque part, et l'ajoutait à sa liste de "livres à lire" qui grossissait de jour en jour.

Elle était certaine qu'elle ne parviendrait jamais à lire tout ce qu'elle voudrait, fort malheureusement, mais elle faisait de son mieux.

Dans cette liste de livres, un choix assez varié, et une majorité d'ouvrages moldus. Pomona avait toujours considéré qu'en matière de littérature, les moldus étaient plus avancés que ne l'étaient les sorciers. De plus, lire leurs productions était particulièrement amusant, car, étant donné qu'ils ignoraient tout du monde magique, ils parvenaient à développer un imaginaire que ne pourrait sans doute jamais atteindre aucun sorcier.

Sa liste se composait majoritairement de récits de voyages, fictifs ou non. Le voyage était quelque chose qui fascinait complètement Pomona, pas tant le voyage en soi, mais la découverte que cela impliquait. La découverte de nouvelles cultures, de nouvelles langues, de nouveaux paysages.

Pomona pouvait parfaitement comprendre la fascination exotique que pouvait exercer l'"inconnu", l'"étranger" pour certaines personnes, elle-même n'en était pas dénuée, mais elle voyait déjà parmi ceux qui l'entouraient, tant de mystères à déceler qu'elle ne se sentait pas prête à aller chercher à déchiffrer ailleurs le sens qu'elle ne faisait qu'effleurer de là où elle se trouvait.

Redressée, son livre posé à ses pieds, elle alla s'accouder à un créneau. Le château de Poudlard était tout à fait particulier, par certains aspects tout à fait moyen-âgeux, par certains autres, un peu plus moderne... fin de la renaissance, peut-être... Si Pomona avait des notions en littératures qui s'étendaient assez largement, elle se reconnaissait davantage de lacunes en ce qui concernait l'histoire, même si elle aimait beaucoup les cours d'histoire de la magie.

Tout le château n'était donc pas surfacé de la même manière, une seule partie, assez infime s'il en est, était crénelée... Pomona s'était déjà demandé dans quel but. Ce château avait-il déjà été assiégé? Les créneaux servaient après tout à se défendre. Et quand bien même, les sorciers avaient-ils vraiment besoin de créneaux? Pomona était plutôt d'avis que cette construction singulière relevait majoritairement d'un inexplicable parti-pris architéctural. Qu'importe.

La jeune fille aimait cet endroit. Souvent vide, souvent calme, avec une vue imprenable sur l'horizon. Il y avait de quoi se perdre en contemplation des heures durant, et étant donné que Pomona aimait à observer, elle n'était pas loin de le faire.

Mais au fond, en regardant, elle ne voyait pas. Son esprit était assez perturbé, ces derniers temps, surtout depuis la conversation qu'elle avait eu avec Olive, et qui avait fini par tourner court. Elle l'avait amené loin, mais pas forcément là où Pomona aurait préféré être conduite. A présent, elle était assaillie par le doute, ne savait plus ce qu'il convenait de faire, de ne pas faire, de dire, de croire... Tant de questions en face d'elle. Elle aimait chercher des réponses, oui, mais elle avait de plus en plus le sentiment de s'être attaquée à un morceau bien trop gros pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Jeu 9 Déc - 20:48

Dan n'était pas forcément le genre de types à rechercher la solitude à tous prix. D'ailleurs, on pouvait même dire que c'était plutôt tout le contraire. Il préférait être entouré, parce que pour pouvoir se donner de l'importance, il fallait qu'il y ait des gens qui soient là, autour de soi, pour subir ses piques, sa mauvaise humeur et sa suffisance. Puis même s'il ne s'agissait pas de ça, Dan avait toujours préféré la présence chaleureuse d'Ines, fascinante de Tom ou amicale de Jo à la solitude. Il n'était pas comme Tom, qui au fond était surtout un loup solitaire, même si Danny essayait de se convaincre que non, lui, il avait besoin de la présence des autres pour se sentir exister. Alors bon, la solitude, du coup... c'était pas forcément la priorité des priorités, quoi.

Mais bon, Dan' était quand même un type comme les autres (si on oublie la prétention, le masoshisme et la déviance sexuelle latente... bref), donc par moments, il disait quand même pas non à quelques moments en tête à tête avec lui-même. Et surtout en ce moment, en fait, parce qu'en ce moment, ça allait pas franchement fort. Tout lui retombait lamentablement sur la tronche d'un seul coup, et c'était pas facile à encaisser. ça avait commencé avec Aulne, quand ils avaient discuté dans le bureau de Beresford, et après, ça n'avait fait qu'empirer, toujours plus, comme si avec Aulne, il avait été en haut d'une pente glissante, et que maintenant, il la dévalait, encore et encore, et qu'il sentait arriver la chute. L'atterrissage allait être douloureux, ça c'est sûr. Il avait perdu la confiance d'Aulne, et du coup, il avazit aussi perdu la main avec les nouveaux, et savait pas comment la récupérer. à cause de ça, Tom lui tirait visiblement la tronche, ce qui était sans doute le pire de tout dans toute cette affaire. Entre temps, il s'était pris plus que jamais la tête avec Miyria, ce qui lui avait encore remis le moral à zéro... Et pour ce qui étaient des seules personnes encore capables de le réconforter ben... il avait pas pu parler à Jo depuis le bal d'Halloween, où ils avaient p'têt réussi à échanger trois mots à cause de l'autre alcooliquec et comme le fait que Tom le boudait le déprimer, il n'arrivait pas à le cacher à Ines, ils se prenaient fréquemment le bec, ce qui n'avait pas franchement le pouvoir de le faire aller mieux.

En gros, tout partait à volo dans sa vie ces derniers temps, et Dan avait beau chercher, il ne voyait pas comment régler tout ça, même s'il voyait très bien qu'il fallait absolument qu'il trouve le moyen de se sortir de cette merde noire dans laquelle il était trempé jusqu'aux genoux. Tout ça, ça donnait raison à Nes et à Miy, l'influence de Tom lui faisait plus de mal que de bien, et il y avait de fortes chances pour qu'elle finisse par le détruire. Mais il y pouvait rien lui, c'était une tête de mule.

Comme il ressassait tous ses problèmes, il avait pas vraiment réaliser où il était avant de voir le bleu du ciel, puis Pomona. Bon, cette fille, c'était pas qu'il l'aimait pas, mais on a dit qu'il voulait être seul, donc il allait se contenter de l'ignorer. Il voulait le faire. Mais à ce moment là, il entendit un petit craquement sous ses pieds. En baissant les yeux, il vit qu'il venait de marcher sur le livre de Pomona. Eh merde... Connaissant l'amour que la jeune fille portait à ses bouquins, il avait aucune chance d'avoir la paix, maintenant.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1406
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Lun 13 Déc - 12:27

Pomona se retourna subitement en entendant le bruit qui avait trahi la présence de Chaser. Elle le regarda avant que ses yeux ne tombent sur le précieux livre qu'il venait d'écraser sans la moindre vergogne.

Un mélange de sentiments confus ne tarda pas à l'envahir aussitôt. Il y avait d'abord eu un peu de surprise, car la jeune fille ne s'était pas attendue à se trouver face à quelqu'un, et encore moins en face de Daniel Chaser. Ensuite, elle avait ressenti ce petit pincement dans la poitrine qui venait fréquemment l'agacer quand le jeune homme était en sa présence. Et enfin, elle se sentit agacée, agacée parce qu'on ne touchait pas impunément à ses livres adorés.


"Heureux qui comme Ulysse..."

La jeune fille marqua un légère pause, elle aimait les citations, c'était de notoriété publique, très peu de mots qui s'échappaient de sa bouche étaient réellement d'elle. Les grands auteurs savaient mieux parler qu'elle, elle l'avouait humblement, et en conséquence, elle préférait emprunter leurs propres mots.

Pomona s'abaissa pour récupérer son livre. D'un geste de la main, elle l'épousseta. Le volume n'avait pas vraiment souffert, par ailleurs, il était dors et déjà dans un état des plus lamentables. Elle afficha tout de même une moue réprobatrice, il était plus facile de faire ainsi : masquer ce qu'elle préférait ignorer derrière un air de désapprobation.


"Fais gaffe où tu marches, la prochaine fois, Chaser."

Son ton, pour autant, n'était pas du tout menaçant, elle ne voulait pas être menaçante avec lui. Derrière cela, il y avait sans doute certaines raisons inavouables mais elle préférait considérer qu'elle agissait ainsi dans l'intérêt de ses enquêtes.

D'ailleurs, leur relation, à tous les deux, n'étaient pas supposée être inamicale. Ils avaient accepté, du fait d'un accord implicite, de se supporter mutuellement, mais Pomona savait très bien que Daniel ne l'appréciait guère et elle, de son côté... Elle était plutôt confuse.

Mais il ne s'agissait pas d'elle, à ce moment là. Elle avait l'intention d'établir le dialogue avec Chaser. A d'autres moments, peut-être l'aurait-elle laissé tranquille, tous deux seraient retourné à leurs vies bien insignifiantes (celle de Daniel plus que la sienne) et voilà tout, mais la conversation qu'elle avait eu avec Olive était encore trop présente dans son esprit.

Elle avait à la fois l'envie et la peur d'aider Olive, au terme de leur discussion, elle s'était dit qu'elle ne ferait rien. A contrecoeur, elle ne ferait rien. C'était ce qu'elle s'était dit, parce qu'elle avait peur de s'attaquer à Jedusor.

...L'éventualité d'aider Olive lui paraissait moins dangereuse maintenant qu'elle se retrouvait devant un plus petit morceau que Jedusor. Peut-être parviendrait-elle à obtenir quelque chose de Chaser, faute d'avoir le courage d'affronter la véritable source du problème.


"Passons aux formalités. ça va bien, et toi?"

Elle n'entrerait pas tout de suite dans le vif du sujet, mais ne tarderait sans doute pas, elle ne savait pas faire preuve de beaucoup de finesse en la matière. Une finesse d'analyse, oui, mais elle n'avait jamais été une très bonne actrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Mar 14 Déc - 19:31

"Euh... ouaaiis..."

C'était un "euh ouais'" d'ordre général. Déjà, c'était un "euh ouais" parce qu'il n'avait absolument rien pigé à ce que Pomona avait dit en premier. "Heureux qui comme Ulysse"... Pour lui ça voulait rien dire du tout. Oui, Dan était un inculte, il n'avait jamais entendu le nom "Ulysse" de sa vie et encore moins entendu parler de L'Odyssée... Tous ces machins de moldus. On l'en avait préservé assez fermement pour qu'il puisse se montrer complètement inculte en la matière. Les moldus auraient vraiment trouvé ça affligeant. Dès qu'il s'agissait de culture moldu, Dan ne savait rien sur rien, mais le serpentard se foutait bien du fait d'affliger les moldus, au contraire, qu'est-ce qui aurait pu lui faire plus plaisir que ça? Donc il s'embourbait dans un manque de culture crasse, et en était fier. Pour lui, pas d'Ulysse, pas d'Homère, pas d'Odyssée, et encore moins de Du Bellay.

Ensuite, c'était un "euh ouais' de semi excuse, parce que bon, ouais, ça se fait pas, de marcher sur les bouquins des gens, comme ça, mais en même temps, il l'avait pas vu. Il doutait quand même très fort de faire deux fois la même erreur, donc ça ne se reproduirait sans doute pas (pour ce qu'il en avait à faire, n'empêche, c'était même déjà trop d'avoir à s'excuser, franchement). Il ne prenait pas la menace de Pomona au sérieux, et puis au fond, même si elle était bizarre, cette fille, elle était pas bien méchante, et encore moins avec lui qu'avec d'autres. Un "euh ouais" d'excuse faisait totalement l'affaire, dans le contexte.

Ensuite, ça avait été un "euh ouais" un peu surpris, parce que quand même, Fitz avait vraiment des attitudes vachement tordues. Non mais c'est vrai, quoi! Qui irait demander à quelqu'un s'il allait bien comme ça? On aurait dit une espèce de robot qui essayait d'imiter - très mal - les réactions d'un être humain normalement constitué. Même Dan (qui n'était lui-même pas vraiment constitué correctement) savait être plus poli et civilisé qu'elle... et pourtant c'était quand même pas un exemple en la matière.

"Ben écoute... ça va bien."

Voilà voilà voilà... En se reposant sur des bases aussi plates, leur conversation était mal partie, Dan ne voyait déjà plus quoi ajouter. C'était que lui et Pomona se parlaient vraiment très rarement, et quand c'était le cas, c'était toujours pour ne rien dire. Pile comme maintenant, quoi. Dan fit quand même travailler un peu son petit cerveau histoire que leur discussion aille quelque part, déjà qu'ils étaient obligés de parler...

"T'as pas pris ton carnet avec toi, cette fois?"

D'accord, c'était une remarque vraiment stupide. Et il pouvait plus la retirer, maintenant. Oh et puis tant pis, c'était pas comme s'il cherchait à tous prix à faire la conversation ou à avoir l'air intelligent, il voulait juste faire en sorte que leur blabla les mènent quelque part. Si c'était vraiment possible. ça, Dan en était vraiment pas certain. En attendant que Pomona réponde, il la détailla du regard, cette fille était définitivement louche. Trop louche. C'était presque effrayant.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1406
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Jeu 16 Déc - 10:43



"Euh... ouaaiis..."

Pomona se retint de lever les yeux au ciel. Quand elle était bien obligée de constater à quel point Daniel Chaser était basique, inculte et semi-analphabète, elle se demandait vraiment pourquoi elle trouvait de l'intérêt à son sujet...

C'est vrai, Daniel Chaser faisait partie de ses sujets d'études préférés. Pomona ne se l'expliquait pas. Oui il était assez désagréable, hautain et primaire, mais il l'intriguait malgré tout.

Ce qui l'intriguait, c'était cette soumission, cette docilité dont il faisait preuve auprès de Tom Jedusor, son sujet d'étude numéro un. C'était à cause de lui que le sujet Jedusor était passé au plan principal, parce que pour soumettre autant quelqu'un à son opinion, il fallait que la personne capable de ce genre de choses ait quelque chose en plus, une chose effrayante.

C'est donc en majeure partie à cause de Daniel que son observation du microcosme Jedusor s'était concretisée, et à mesure qu'elle progressait dans son étude, elle était de plus en plus alarmée par ce qu'elle voyait. Oui, il y avait Chaser et sa passivité absurde, mais il n'était pas seul.

Récemment, Pomona avait compris qu'Olive, elle aussi, était sous la coupe de Jedusor, et le plus désagréable dans cette idée, c'était qu'elle avait encore sous-estimé un problème qui avait l'air d'être bien au-delà de ses compétences.


"Ben écoute... ça va bien."

Il n'aurait rien pu répondre d'autre. Leur conversation était d'une formalité totale, il n'allait pas lui dévoiler ses états d'âme, c'est évident. Ils ne se parlaient quasiment jamais, il n'avait aucune raison de faire une chose pareille.

Leur conversation aurait pu s'arrêter là, elle ne le voulait pas. Il y avait des choses qu'elle voulait comprendre, et elle était convaincue que Daniel pourrait lui donner la clé de ses problèmes. Il était bien plus facile de lui extorquer des informations sans qu'il s'en rendre compte.

Pour retenir un peu Daniel, elle était donc à la recherche d'autre chose à dire, mais Chaser lui épargna ce travail.


"T'as pas pris ton carnet avec toi, cette fois?"

Son fameux carnet. C'était son signe caractéristique. A force de se balader constamment avec, ce détail n'avait échappé à personne, même s'ils étaient très peu à savoir ce que son carnet contenait.

C'est vrai, elle ne l'avait pas pris avec elle. Elle ne pensait pas prendre de notes aujourd'hui. Elle allait peut-être changer d'avis après cette conversation.

"Je ne l'ai pas toujours sur moi."

Elle fixa un moment ses pieds, elle n'était pas quelqu'un de très subtile et elle le regrettait, elle avait beaucoup de mal à insinuer les choses. Elle préférait les mettre à plat, sans être sûr que ça fonctionnerait.

"Dis-moi..." Il fallait qu'elle se lance, ou la conversation prendrait fin avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit. "Tu n'aurais pas remarqué quelque chose d'étrange, chez Olive, ces derniers temps?"

Demander ça, c'était risqué, Daniel se braquerait sans doute, mais dans la précipitation, elle n'avait pas trouvé de moyen plus délicat de lancer le sujet. A voir si elle arriverait à obtenir ce qu'elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Mer 22 Déc - 14:03

Bon bah, le coup du sujet de conversation bateau pour passer le temps, c'était tombé à l'eau. Dan avait déjà remarqué ça, que même si Pomona passait son temps avec son fichu carnet et ne le cachait à personne, elle aimait pas beaucoup qu'on en parle. En fait elle évitait juste la question en fournissant des réponses évasives, comme maintenant. Pour Dan, qui était un peu curieux, c'était un tantinet frustrant, il aurait bien aimé savoir ce que la miss avait à leur cacher, mais en même temps, il était presque sûr que le blabla bien barbant qu'elle devait gribouiller dans son cahier ne l'intéresserait pas une seule seconde, alors la curiosité retombait vite, au profit d'une indifférence totale, un peu la même que lui inspirait Pommy, en fait. Quand il était avec elle, il se rappelait soudainement qu'elle était bizarre et pas tout à fait normale (et alors il se souvenait des raisons pour lesquelles il préférait ne pas rester auprès d'elle trop longtemps), mais dès qu'il s'éloignait un peu, qu'il n'avait pas eu affaire à elle depuis un bon moment, il était tout à fait capable d'oublier jusqu'à son existence tant cette fille, à l'inverse de lui, prenait soin de ne pas se faire remarquer, et pouvait être d'une invisibilité qui n'avait rien à envier à n'importe quel charme de désillusion. Le mystère du carnet de Pommy ne serait pas dévoilé aujourd'hui, donc. Bon... ben tant pis quoi. Pour tout dire, Dan se passerait bien de le connaître (il aurait p'têt pas dit la même chose s'il avait pu y jeter un coup d'oeil, mais comme on dit, les ignorants sont bénis... les incultes aussi, faut croire).

Dan se demandait s'il allait pas sortir un truc d'une grande éloquence du genre "ah ouais..." avant de poursuivre par un "bon ben c'était bien sympa de discutailler avec toi, hein, à la r'voyure" (même s'il l'aurait p'têt pas exactement dit en ces termes, ça je sais pas), histoire de retourner à ses affaires et de laisser Pomona aux siennes, mais à ce moment là, la jeune fille lui posa la question la plus bizarre qu'il ait jamais entendu... Surtout parce qu'elle n'avait vraiment rien à foutre dans le contexte. Des trucs étranges chez Olive... Bah tu m'étonnes qu'il se passait un truc bizarre avec Olive, il avait été aux premières loges pour y assister, d'ailleurs (et il s'en serait bien passé)... Mais qu'est-ce qui pouvait faire croire à Pommy que lui, il en savait quelque chose? ... Elle était perspicace, trop perspicace, et c'était pas bon pour lui. S'il faisait encore une autre bourde, cette fois il serait grillé, alors autant jouer la carte de l'ignorance, même si Pomona, sans le savoir, avait trouvé la meilleure personne à qui s'adresser pour mieux comprendre ce qui arrivait à sa camarade de chambre... Ouais, d'ailleurs, c'était quoi cet intérêt soudain pour Oly? Bon, Dan se moquait autant de la vie de Pomme que de celle d'Oly, mais il savait quand même (merci Ines) qu'aux dernières nouvelles, elles n'étaient quand même pas les meilleures amies du monde.


"Elle se fait hânter par le fantôme de McGrow tous les soirs, logique qu'elle soit un peu bizarre."
répliqua-t-il avec indifférence. Au moins, de ce côté là, il avait une bonne excuse à donner.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1406
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Ven 7 Jan - 13:18


"Elle se fait hânter par le fantôme de McGrow tous les soirs, logique qu'elle soit un peu bizarre."


Quelle bonne façade derrière laquelle se dissimuler pour éviter de se mouiller! Mais Pomona n’était pas dupe, il y avait autre chose, Olive le lui avait très clairement fait comprendre, et elle était convaincue que Daniel en savait plus qu’il ne le laissait croire.

L’excuse qu’il lui avait fourni aurait pu être convaincante, et il était vrai que le fantôme de la serdaigle faisait clairement partie du problème, mais il n’y avait pas que ça. Quand Mimi geignarde hantait Olive dans son dortoir tard la nuit, elle la hantait aussi, par la même occasion.

Dans les premiers temps, cette situation avait été presque insupportable, difficile de retrouver le sommeil, toutes les septièmes années de serpentard avaient des cernes gigantesques sous les yeux. A force, on s’y faisait, et Olive était la première à être parvenue à faire avec cette situation certes difficilement supportable.

Le noeud du problème n’était pas là, le noeud du problème concernait Jedusor, c’était très clair, et ils le savaient tous les deux. A Daniel, maintenant, de lui en apprendre plus sur la situation. Elle avait besoin d’en connaître plus.


"Elle n‘est pas la seule à devoir subir les visites de Myrtle en pleine nuit."

Autrement dit, l’argumentaire de Daniel tombait à l’eau, il allait devoir trouver plus convaincant. Pomona était curieuse de voir la façon dont il allait défendre son héros de toujours. Si jamais il ne lui apprenait rien, elle aurait au moins le plaisir de l’examiner, lui. Enfin, le plaisir... Il fallait qu’elle pèse ses mots. Certains avaient le don de la mettre mal à l’aise.

"Il y a autre chose."

Elle laissait un silence flotter, se condenser autour d’eux à chaque mot qu’elle prononçait, pour le simple plaisir de savourer leur effet, elle aurait voulu trouver les maux qui puissent provoquer chez son interlocuteur l’électrochoc nécessaire afin qu’il avoue tout en bloc.

Il était évident qu’il n’avouerait pas tout, il n’était pas idiot, même s’il lui arrivait souvent d’en prendre l’air. Ceci dit, elle connaissait tout de même le mot électrochoc qui aurait le pouvoir de le faire réagir plus qu’il ne le faudrait. Apparemment, avec lui, ça fonctionnait toujours.


"D’après ce qu’elle m’a dit, ça a un rapport avec Jedusor, c’est vrai?"

Elle ne savait pas s’il était vraiment judicieux d’évoquer la conversation qu’elle avait eu dans son dortoir avec Olive, mais mettre Daniel au pied du mur était probablement le meilleur moyen de réussir à le faire parler, ou en tous cas de le faire réagir, elle l’imaginait bien trop fidèle à Tom Jedusor pour laisser transpirer trop d’informations à son sujet, surtout qu’il n’était pas sans ignorer que Pomona était observatrice, et que chaque mot qu’elle prononcerait ne tomberait pas dans l’oreille d’un sourd.

Dès lors que sa question avait été posée, ses yeux ne quittaient plus Daniel, elle ne voulait rien manquer de ce que sa réaction pourrait lui révéler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Lun 10 Jan - 14:32

C’est sûr que pour le coup, Pommy avait eu une longueur d’avance sur lui. C’est vrai que, quand on y réfléchissait, son argumentation de la mort qui tue le devenait beaucoup moins puisque Pomona était dans le même dortoir qu’Olive. Apparemment, c’était surtout la nuit que le fantôme de Myrtle McGrow prenait un malin plaisir à gâcher la vie de celle qui en avait fait de même quand elle était encore vivante. En tous cas, c’était ce qu’Ines lui avait dit. Et c’est vrai qu’en plein jour, les saillies de Mimi geignarde étaient moins fréquentes. En gros, Pomona avait, tout comme Oly, absolument toutes les raisons du monde d’avoir l’air fatiguée et à bout de nerfs. Sauf que c’est vrai, elle avait l’air de le vivre beaucoup mieux que sa camarade. C’était logique, puisque Fitz, elle, n’avait pas en plus de tout le reste à assumer le poids d’un serment inviolable. C’était quelque chose de particulièrement lourd, mine de rien. Dan ne s’en était pas tout de suite rendu compte. Avant qu’ils ne le fassent, il avait juste jugé de l’aspect dangereux de toute cette affaire, et de son mécontentement à l’idée que Tom ait choisi Oly, mais plus le temps passait, plus il réalisait que ce n’était pas que ça qui posait problème, c’était un tout. Dan portait maintenant sur son dos le poids d’un secret particulièrement lourd et contraignant, et tous les jours, il aurait bien aimé que quelqu’un vienne l’en soulager. Sauf que bien sûr, ça, c’était impossible. Il était condamné à assumer ce qu’il avait fait pour tout le reste de sa vie. Et dans ces moments-là, même si c’était franchement malsain de dire un truc pareil, il était content de savoir qu’Olive était destinée à mourir vite. Il aurait la charge de ce secret moins longtemps. Tout le monde le sait maintenant, Dan n’aimait pas franchement Oly, et tout le monde le sait depuis longtemps, Daniel Chaser n’est pas la personne la plus compatissante et généreuse de tout Poudlard. Mais il ne s’était jamais, jusqu’ici, rendu complice de la destruction d’une vie humaine. D’accord, c’était ce à quoi il voulait se consacrer, mais ça n’empêchait pas qu’au fond de lui, il y ait un peu de remords et beaucoup de malaise. Il avait que 17 ans, après tout, c’était vraiment jeune pour supporter un acte aussi énorme. Et dire que Tom était plus jeune que lui... Lui, il n’avait pas l’air de se sentir mal du tout. Daniel admirait son détachement et sa maîtrise, il était loin d’être comme lui...

Il n’avait pas réussi à avoir Pomona, il comprit rapidement qu’il n’aurait pas réussi à l’avoir de toute manière, quelque soit la finesse qu’il aurait employé (comme s’il était capable de beaucoup de subtilité). Elle avait l’air d’en savoir beaucoup plus qu’elle n’aurait dû. Elle et Olive avaient une conversation. Qu’est-ce qu’elles avaient pu se raconter? Pas grand chose, logiquement, Oly était tenue au secret, mais en tous cas, assez pour que Pommy puisse faire le lien avec Tom, et ça, c’était pas bon, pas bon du tout. Il devait essayer de savoir ce qu’elle savait sans avoir l’air trop curieux. La jouer fine, en gros. Oui, vous voyez tous pourquoi c’est problématique.

"Qu’est-ce qu’elle t’a dit, exactement?"

Quand j’vous dit qu’il sait pas se la jouer fine. Voyez que je plaisante pas! En même temps, il voyait pas comment amener la chose autrement, il fallait qu’il sache si Pomona allait devenir ou pas une menace pour Tom.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1406
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Ven 14 Jan - 16:54

"Qu'est-ce qu'elle t'a dit, exactement?"

Un léger sourire rehaussa les pommettes de la jeunes filles. Elle avait dit ce qu'il fallait, elle avait en tout cas obtenu la réaction idéale, celle qu'elle avait escompté. Comment Daniel pourrait-il affirmer, après ça, qu'il ne dissimulait rien, qu'il ne savait rien sur Olive.

La réaction de Daniel avait le pouvoir de soulager Pomona, elle ne pouvait pas être certaine que Daniel savait quoi que ce soit concernant le rapport entre Olive et Tom, elle n'avait pu que le supposer, et avoir visé juste lui apportait une grande satisfaction, la satisfaction de ne pas avoir à demander des comptes à Jedusor en personne, ç'aurait été trop pour elle.

Détendue et totalement sûre d'elle, maintenant, puisqu'elle était convaincue de mener la danse, elle était prête à déstabiliser au mieux son interlocuteur. C'était peut-être dangereux, il se pourrait même que, Jedusor ayant écho de cette conversation, il en fasse retomber la responsabilité sur Olive. Elle ne méritait pas d'en souffrir davantage. Mais s'il s'agissait de la contrepartie véritablement nécessaire pour sauver l'âme d'Olive (et elle ne croyait pas si bien penser), le jeu en valait certainement la chandelle, non?

"Une minute."

Dans ce même léger sourire, Pomona ouvrit l'Odyssée à une page autrefois blanche, qu'elle avait griffonné de toutes sortes d'inscriptions. Il était hors de question, pour Pomona, de quitter son carnet sans avoir possibilité de se remédier à certains éléments qui la préoccupaient. Elle avait donc pris soin de recopier sur cette page les éléments de discours qui la perturbaient le plus dernièrement.


" Je pense qu'on peu dire que nous sommes liés (marque d'hésitation). Que nos existences même se sont liées. Et (nouvelle marque d'hésitation) de manière inaltérable. (légère pause) Je ne choisis plus certaines choses." récita tranquillement la jeune fille.

Il s'agissait là des notes qu'elle avait prise presque aussitôt après sa conversation avec Olive, quand elle s'était assurée qu'elle s'était enfin endormie. Quand des bribes de conversations lui paraissaient trop importantes, et nécessitaient analyse, Pomona les recopiait immédiatement, c'était une de ses lubies. Et celle-ci était beaucoup trop importante pour que la jeune ethnologue puisse passer à côté.


"Tu sais, j'ai réfléchi à ce dont elle pouvait parler, mais je n'arrive pas à une explication cohérente." Elle marqua une pause. Elle ne lâchait plus Daniel des yeux, elle voulait absolument voir quelle serait sa réaction. "J'ai pensé à une sorte de chantage, mais d'une grande ampleur... du coup, j'ai dû mal à me décider sur les motifs".

Elle déblatérait ça d'un ton neutre, comme un professeur l'aurait peut-être fait en s'adressant à toute une foule d'étudiants. Il était risqué d'en dire autant sur ce qu'elle savait, mais si elle ne se faisait pas violence, Daniel la dévorerait tout cru.

Malgré elle, elle avait fini par s'impliquer après s'être dit qu'elle ne le ferait pas. Trop curieuse. Et un peu concernée quand même par le destin d'Olive. Cela comportait des risques, bien sûr, dont celui de s'attirer les foudres et l'attention de celui qu'elle voulait par dessus tout éviter, mais elle acceptait cela.

"Une opinion sur la question?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Ven 21 Jan - 13:44

Bon, cette fois, c'était totalement clair. Pomona Fitz était folle. Le genre folle alliée. Elle avait vraiment noté mot pour mot ce qu'Olive lui avait dit? Parce que si c'était le cas, Dan' trouvait ça vraiment flippant. Plus que flippant, même, c'était de la folie pure et dire. Qui faisait ça, franchement? Et pourtant, ça devait être vrai, elle avait vraiment dû recopier ce qu'Hornby lui avait dit, elle n'aurait pas pu inventer tout ça. Et ce que Pomona leur avait appris, ça signifiait clairement de nouveaux problèmes en perspective. Oly lui en avait dit vraiment beaucoup. Elle lui avait pas tout dit, parce que sinon elle en serait morte, mais elle en avait quand même vraiment trop dit. Pomona était connue pour être une fille très intelligente, et avec un grand talent de déduction, elle pouvait très bien découvrir la vérité à partir des indices qu'Oly lui avaient donné. Eh merde. Tom n'allait pas être content du tout. C'était pas une bonne chose. Mais... en même temps, c'était p'têt pas une si mauvaise chose, quand on y réfléchissait bien. Tom allait p'têt arrêter de lui en faire baver, pour en faire baver Oly à la place, quand il apprendrait ce qu'elle avait dit. C'était p'têt pas bon pour Tom, mais bon pour lui.

"Elle a dit ça?" demanda Daniel en faisant semblant d'être étonnée.

Même s'il aurait bien aimé enfoncé encore plus Olive, il ne pouvait pas faire ça, parce que ça aurait enfoncé Tom, par la même occasion. Bien sûr, ça, c'était hors de question. Donc, il fallait qu'il mette fin à cette conversation avant que Pomona trouve le moyen de lui faire dire des choses qu'il regretterait d'avoir dites.


"Je m'excuse mais je ne sais pas à quoi elle fait référence."

Qu'elle le croit ou non, dans tous les cas, ça ne l'avancerait pas. D'ailleurs, il y avait de très très fortes chances pour qu'elle en le croit pas. C'était logique, en même temps, mais -Dan s'en foutait, qu'elle sache qu'il mentait, tant qu'elle ne mesurait pas toute l'ampleur de la situation. Elle avait déjà beaucoup trop d'indices à sa dispositions qui pourraient lui permettre d'apprendre la vérité.

"Tom est mon meilleur, s'il s'était passé quelque chose avec Hornby, je suis sûr qu’il me l’aurait dit."

Ou pas. Et surtout pas en ce moment.

"Bon c’est pas tout ça, mais je vais te laisser avec tes notes, moi, hein. N’oublie pas de réserver une page à ce que je viens de dire dans ton roman, des fois que t’aurais envie d’aller le répéter au premier venu."

Quelle tarée. Bref, il était temps qu’il s’en aille, avant qu’il ne dise un mot de trop que Pomona interpréterait tout de suite mal. Il aurait au moins la satisfaction d’avoir de quoi remonter un peu dans l’estime de Tom, même si cette conversation avait de quoi l’inquiéter. Il abandonna donc Pomona et rebroussa chemin.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1406
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   Lun 31 Jan - 9:23

"Elle a dit ça?"


Pomona n’aurait su dire s’il s’agissait là d’une bonne ou d’une mauvaise immitation de l’étonnement.

Convaincue en son for intérieur que Daniel Chaser ne pouvait que mentir, elle voyait dans le moindre de ses propos, le moindre de ses gestes et la moindre de ses expressions des indices qui trahissaient l’évident mensonge auquel il était contraint de se livrer, pour mieux disculper son soi-disant meilleur ami.


"Je m'excuse mais je ne sais pas à quoi elle fait référence."

Pomona trouvait cette réplique terriblement simpliste, ça n’avait presque pas l’air naturel.

Il est vrai qu’elle était de ces personnes qui mesurent leurs paroles au point qu’elles ne semblent jamais naturelles, mais Daniel Chaser, de ce qu’elle avait pu observer, était bien plus spontané qu’elle, quand il réfléchissait à ce qu’il devait dire, il employait des formules d’usage, mâchées et remâchées, en somme suspectes, auxquelles Pomona refusait de croire l’espace d’un instant. Il savait. Il en savait même sans doute plus que la jeune fille ne l’avait supposé à l’origine.


"Tom est mon meilleur, s'il s'était passé quelque chose avec Hornby, je suis sûr qu’il me l’aurait dit."

Pomona acquiesça légèrement.

Elle pensait la même chose... à la légère différence qu’elle savait qu’il lui en avait parlé, et qu’il n’était pas son meilleur ami. Pomona était depuis longtemps arrivée à la conclusion que Tom Jedusor n’avait pas d’ami.

Toute personne qui l’approchait ne serait-ce qu’un peu, toute personne qui pénétrait dans sa toile, n’en sortait pas indemne, et finirait manipulée, d’une manière ou d’une autre.

Et c’était pourquoi Pomona évitait à tous prix de se retrouver trop près de lui. Elle savait bien qu’elle encourait de nombreux risques, à appuyer trop ses interrogations, à mener d’aussi près l’enquête. Cela finirait forcément à arriver aux oreilles de Tom. En y pensant, cette perspective l’effrayait, elle préférait ne pas y penser.


"Bon c’est pas tout ça, mais je vais te laisser avec tes notes, moi, hein. N’oublie pas de réserver une page à ce que je viens de dire dans ton roman, des fois que t’aurais envie d’aller le répéter au premier venu."

Pomona ne lui répondit pas, elle ne tirerait rien de plus de lui ou de cette conversation. Elle n’avait pas particulièrement avancé, mais elle avait tout de même le sentiment d’avoir progressé.

De toute évidence, Daniel Chaser était mêlé de très près à cette affaire. Quelle affaire? Une chose sombre, grave... Et elle, que devait-elle faire? Insister encore? C’était clairement dangereux. Elle ne savait trop quoi en penser. Elle craignait pour Olive, mais aussi... elle ne l’admettait pas vraiment, mais elle craignait pour Daniel.

Ne sachant ce qu’il convenait de faire, mais admettant elle aussi que la conversation devait toucher à son terme, elle laissa Daniel s’en aller sans le retenir du moindre geste ou du moindre mot.

“Fuis... tant que tu le peux.” murmura Pomona à sa propre adresse, puisque Daniel, déjà loin, ne pouvait plus l’entendre.

Le regardant s’en aller, elle sentit un frisson lui parcourir l’échine, qu’elle attribua au vent froid de l’automne.


Son regard se perdit dans le vide, puis elle écrivit à nouveau deux-trois informations dans son Odyssée, avant de quitter elle-même les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Invitation au voyage (Daniel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Invitation au voyage (Daniel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Invitation au voyage (Daniel)
» Les gens du voyage
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Like a flower [Daniel]
» Invitation au Chat
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les tours et sommets du château
 :: Les crénaux
-