AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Sam 15 Jan - 1:31


    C'était la fin de la journée, et de nouveau le ciel de Poudlard offrait un spectacle grandiose dont Dumbledore ne se lassait pas. Le mois de Novembre offrait des ciels teintés de violet et de gris qui renforçait cet aspect mystérieux de la forêt interdite et qui la rendait particulièrement attirante. Appuyé contre l'encadrure de la fenêtre, il laissait vagabonder son regard au gré des lignes qui s'offraient à lui. Un soupir traversa la barrière de ses lèvres ridées, tandis qu'il caressait pensivement sa barbe qui prenait des teintes argentées. Il se souvenait d'un autre ciel, un ciel voilé par des évènements tragiques qui s'était crée dans une palette de sang, de mort et de destruction. Oui les cieux avaient été tragiquement beaux ce jour là. Le vieux professeur toucha machinalement sa main gauche, soigneusement et élégamment bandée. Considérant que le temps était venu, il se détourna de la fenêtre et se tourna vers ce bureau qui dans quelques années serait le sien. Pour Dumbledore cela n'était même pas une possibilité, il n'y pensait absolument pas. Albus avait d'autres sujets de préoccupation beaucoup plus important que de devenir directeur à la place du directeur. Ses pas le menèrent jusqu'à la masse imposante du bureau aux pieds griffus sur lequel il décida de s'assoir. Dippet lui avait demandé ce service, il ne lui en voudrais certainement pas s'il lui empruntait son bureau et l'employait de cette façon. Le directeur était actuellement accablé par toutes les procédures que la mort d'une des élèves de l'école avait déclenchée. Perséphone, élève brillante il fallait le reconnaître, Dumbledore déplorait une telle perte. Comment en était-on arrivé là? Il le savait quelque part, mais encore et toujours depuis tant d'années, Albus continuait de se voiler la face. Cela le ramenait trop loin, dans des souvenirs beaucoup trop douloureux et il ne pensait pas être prêt, il ne voulait pas l'être. Il contempla sa main gauche, et serra le poing doucement, le regard voilé de tristesse.

    Bientôt des coups répétés sortirent le professeur de métamorphose de ses réflexions. Il redressa la tête et invita son visiteur à entrer. Le visage de la jeune Benett apparut dans l'entrebâillement de la porte et Dumbledore se leva un sourire doux sur les lèvres.

    -Bonsoir Miss Benett, entrez je vous prie.

    Il avait remarqué que cette jeune serpentard, bien que très fermé dans ses relations avec les autres maisons n'était toutefois pas attirée par Tom et sa petite société. Elle semblait même avoir une influence bénéfique sur Daniel Chaser. Une élève sans histoire et qui ne demandait pas à en avoir, il espérait sincèrement qu'elle resterait en dehors de toute intrigue, mais il en doutait. En particulier parce qu'il espérait qu'elle pourrait ramener Daniel.

    -Le directeur vous prie de l'excuser, il a du s'absenter. Aussi, m'a-t-il demander de vous recevoir à sa place. J'espère que cela ne vous dérange pas.

    Prévoyant la surprise de Jo, Albus avait déclaré cela calmement, comme s'il était tout à fait normal qu'il soit ici à la place du directeur. Sur un ton poli il invita la jeune fille à s'avancer.

    -Mais asseyez-vous, les choses seront beaucoup plus agréables.

    Il se retourna et s'assit à moitié sur un des accoudoirs de la chaise installée derrière le bureau, laissant Jo prendre place sur la chaise qui lui faisait face. Il posa un regard calme et tranquille sur l'élève par-dessus ses lunettes en demi-lune.

    -Comment allez-vous?

    Il était bien entendu évident qu'elle ne devait pas être au mieux après ce qui s'était passé à Pré-au-Lard et ce n'étais pas dans un but purement formel qu'il avait posé cette question. Les yeux bleus profond du vieillard était prêt à accueillir ce que lui dévoilerai Jo, et ce même si elle ne le souhaitait pas.




Dernière édition par Albus Dumbledore le Sam 15 Jan - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Sam 15 Jan - 14:39

    Jo venait de parler avec le Professeur Slugorn, son directeur de Maison, qui lui avait dit que le Directeur Dippet voulait la voir. Il avait précisé que cela concernait sa mère. Elle avait rendez-vous en fin de journée, et la maître des potions n'avait rien de trouver de mieux que de lui dire dés son réveil, ce qui fait que la jeune fille avait passé une journée incroyablement stressé. Se demandant toutes les cinq minutes ce qui avait bien pu se passer, est-ce grave ou pas? Et pouvant difficilement se concentré sur les cours...
    Elle avait écrit sa lettre à son père, pour lui "demander" de veiller sur sa mère, même si elle savait qu'il le faisait déjà. Et puis une autre lettre pour sa mère qu'elle devait lire dés son réveil, elle avait eu cette idée en parlant avec Aulne.


    "Chère Petite Maman!

    J'espère que tu peux lire cette lettre, car cela veut dire que tu es réveillé et que tu vas mieux. Ici tout va bien, je te demande de ne pas t'inquiétait pour moi. Et de prendre soin de toi, et de guérir. Si tu veux faire une chose pour moi, c'est bien ça. De pouvoir rentrer à la maison et te voir en plein forme. De mon côté, je suis mes cours avec assiduité pour avoir mes Buses, et entrer dans ma sixième année.

    Bien sûr, il y a eu d'autres pertes, surtout parmi les familles de sorciers de sang-pur. Je me demande comment les moldus ont pu réussir cet exploit. Bref, prend soin de toi... J'espère te revoir bientôt!

    Je t'aime!
    Jo!"


    Voilà ce que contenait la lettre, Jo la connaissait par coeur, tellement elle avait mis d'elle dans cette lettre, pourtant la conversation était des plus banales. Et des mots les plus courant qu'on puisse utiliser, et le style n'était pas non plus, des plus beaux. Mais c'était elle.
    La fin de journée était enfin arrivée, elle pourrait enfin savoir ce que le Directeur avait a lui dire. Elle frappa à la porte plusieurs fois, mais de manière trés douce. Elle avait un peu peur de se faire mal aux mains sur cette grosse porte. Elle poussa la porte et regarda dans la pièce, le Directeur Dippet n'était pas là, seul le Professeur Dumbledore se trouvait assis au bureau. Bizarrement, cela n'était pas si étrange de le trouver ici, comme si il avait sa place ici.

    -Bonsoir Miss Benett, entrez je vous prie. fit Dumbledore dans un doux sourire, accueillant et Jo entra dans la pièce, en souhaitant à son tour, un bonsoir au professeur. Même si elle était un peu préssé de savoir de quoi il retournait avec toute cette histoire. Et de savoir pour sa mère, enfin ce que le Professeur de Métamorphose savait plus qu'elle ou son père. Quoiqu'elle n'était pas sûre que son père lui fasse part des résultats de l'enquête sur l'attentat de Pré-au-Lard.
    "Bonsoir, professeur" fit la jeune fille en avançant encore un peu dans la pièce. La présence de Dumbledore, ici pouvait peut-être paraître normalement, même évidente, mais cela n'expliquait pas pourquoi il était là et pas le Directeur. Jo allait demander où était Dippet, mais Dumbledore anticipant sa question, et y répondit avant même qu'elle est posée.
    Le directeur vous prie de l'excuser, il a du s'absenter. Aussi, m'a-t-il demander de vous recevoir à sa place. J'espère que cela ne vous dérange pas.
    Jo secoua la tête, pour dire que cela la ne dérangeait pas, elle voulait simplement savoir ce qui se passer, à Pré-au-Lard, pourquoi les moldus avaient agis de cette façon, enfin si c'était bien eux. Parce que d'autres rumeurs courraient que Grindelwald pourrait être responsable de l'attaque. Elle voulait aussi savoir comment sa mère allait? Si son père allait bien aussi?
    -Mais asseyez-vous, les choses seront beaucoup plus agréables. proposa le Professeur. Jo avança, un peu à la manière automatique, vers la chaise et posa ses fesses et soupira encore plus inquiète que quelques minutes auparavant. Les choses plus agréables, quelle manière de dire les choses, y avait-il vraiment manière à s'inquiétait.

    -Comment allez-vous? demanda Dumbledore en regardant la jeune fille de ses yeux bleus. Jo le regarda un moment, mais elle ne soutint pas trés longtemps le regard de Dumbledore. Non pas qu'elle est quelque chose à se reprocher, mais elle avait tout de même l'impression qu'il voulait savoir des choses qu'elle n'avait pas envie de dire.
    "Je pense que cela pourrait aller mieux" répondit la jeune fille en soupirant... Le professeur Slugorn a dit que vous auriez peut-être des informations sur ce qui est arrivé à ma mère" fit-elle en regardant à nouveau le Professeur, avec un regard inqiuet et se tenant les mains sur les genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 24 Jan - 0:47

    Dumbledore eu un de ces fameux regards: perçant, calme, bienveillant. Bien entendu... Une telle situation n'était pas quelque chose de favorable pour être bien, heureux ou quoi que ce soit d'autre. La réponse de Jo ne le surprit donc pas, il n'attendais pas grand chose de cette question. Assit sur son accoudoir, les bras croisés il acquiesça doucement.

    -Effectivement...

    Horace ne lui avait visiblement pas annoncé... Il se demandait parfois à quoi pouvait bien penser le maître des potions. Par où commencer? Et que dire? Le ministère avait exclu toute solution mêlant de près ou de loin Grindelwald, Grindelwald qui étais bien entendu derrière tout cela. Sous son bandage Dumbledore sentait encore la marque que lui avait transmit le maître de Nurmengard.


    -Tout d'abord, vous serez certainement soulagée de savoir que votre mère est hors de danger.


    Il porta une main vers son manteau aux poches sans fond et en extirpa un parchemin qu'il tendit à la jeune fille, se levant légerement pour lui éviter de se déplacer.

    -Les médicomages de Sainte-Mangouste nous ont envoyé ce rapport médical.

    Il observa Jo, un léger sourire amusé sur le visage. Les médecins appréciait tout particulièrement un langage ampoulé et compliqué, où ils étalaient les connaissances si durement acquises au cours de leurs études. Dumbledore imaginait bien que la serpentard ne saisissait pas tout ce qui lui était présenté, mais ce parchemin lui était aussi adressé.


    -Touts les termes barbares que vous pouvez lire sur ce parchemin explique que Mrs Benett s'est réveillée ce matin même. Son état est encore faible mais ses jours ne sont plus comptés.

    Il s'arrêta là pour laisser le temps à la jeune élève de reprendre ses esprits, de se soulager. Le rapport annonçait aussi des risques de complication, et bien qu'ils soient faible, Albus ne voyait pas l'utilité d'ennuyer la verte et argent avec cela. Ces complications ne seraient dû qu'à une incompétence totale des personnes qui l'entouraient ce qui au vu de la situation politique serait inconcevable. Si le ministère se retrouvait avec une nouvelle morte sur les bras, l'opinion pourrait s'embraser et il était donc convaincu que les meilleurs médicomages s'occupaient des blessés de Près-au-Lard.

    Lorsqu'il jugea que Jo avait eu le temps qu'il lui fallait, Dumbledore se pencha en avant, le coude posé sur ses jambes croisées, mêlant ses longs doigts fins entre eux. Il regarda son élève dans les yeux.

    -Que voudriez-vous savoir Miss Benett? dit-il d'une voix polie.

    Dumbledore se trouvait réticent à cet exercice qu'il s'imposait. Mais il considérait que Jo avait le droit de savoir. Comme n'importe qui à Poudlard. De plus il connaissait déjà les questions qu'allait lui poser la jeune fille. Simplement... simplement le fait de les entendre réellement, de les ressentir vibrer aux creux de ses oreilles donnerait encore plus de réalité à ce qu'il avait lui même du mal à admettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 24 Jan - 18:41

    -Effectivement... fit le Professeur Dumbledore, Jo soupira et s'avança sur son siège pour écouter ce que le professeur Dumbledore avait à dire, sur l'état de sa mère, enfin c'est ce que Jo espérait. Qu'elle soit réveille et pleine forme et que dans quelques jours, elle puisse recevoir une lettre, ou même aller la voir, si c'est possible.
    -Tout d'abord, vous serez certainement soulagée de savoir que votre mère est hors de danger. dit le professeur. Jo soupira et se sentit soulagée, c'est comme si un énorme poids venait de s'ôter de ses épaules. Sa mère allait mieux, elle allait guérir et rentrer à la maison. Le Professeur Dumbledore sortit un parchemin de sa robe de sorcier et le tendit à la jeune fille.
    "Merci" fit Jo en tendant le bras pour prendre le parchemin, elle le parcourra des yeux, et ne comprenait pas la moitié des mots savants des mots utilisés et l'autre moitié du texte était illisible, autant dire que la jeune Serpentard, releva les yeux vers le Professeur pour avoir de plus amples explications.
    -Les médicomages de Sainte-Mangouste nous ont envoyé ce rapport médical. fit-il. Jo hocha la tête et enroula la parchemin pour l'amener avec elle, elle ne voulait surtout pas le perdre, même si elle ne comprenait rien, ce bout de parchemin, signifiait tout de même que sa mère était sauvée, et qu'elle allait mieux.
    -Tous les termes barbares que vous pouvez lire sur ce parchemin explique que Mrs Benett s'est réveillée ce matin même. Son état est encore faible mais ses jours ne sont plus comptés. expliqua plus simplement le professeur Dumbledore. Jo retrouva le sourire et dit:
    "Merci beaucoup, professeur"... fit la jeune fille.

    Mais l'entretien ne semblait pas finir, en effet le professeur Dumbledore était toujours assit à son bureau et se pencha en avant comme pour avoir une discussion plus secrète et dit
    -Que voudriez-vous savoir Miss Benett?
    Jo resta un moment interdite, se demandant ce que le professeur Dumbledore voulait dire par là. Mais une question lui vient naturellement à l'esprit. et avant même de l'avoir vraiment pensé, elle avait déjà franchi ses lèvres...
    "Qui a vraiment fait du mal à ma mère, professeur? Est-ce les moldus? ou bien quelqu'un d'autre? demanda-t-elle. Elle ne savait pas trop si c'est le genre de questions, auxquels s'attendaient vraiment Dumbledore, mais elle n'en avait pas vraiment d'autres. Si ce n'est de savoir ce qui allait se passer maintenant, est-ce que l'école allait fermé? Comme lors de l'ouverture de la Chambre des Secrets? Etaient-ils en sécurité ici à Poudlard? Sa mère ne risquait-elle rien? Enfin encore mille et une autres questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 30 Mai - 19:15

    Dumbledore souffla. Un véritable soupir sans retenue, portant toute la lassitude du vieil homme qu'il était. Il laissa ses yeux bleus vagabonder autour de la salle, à la recherche de mot, de détours et aussi d'un certain répit. Il prenait son temps. Pas pour faire attendre la jeune fille, notre professeur n'était pas (si) sadique, mais pour être certain de ce qu'il dirait. Il ferma les yeux avant de se jeter à l'eau et de les rouvrir tout en laissant couler les mots de ses lèvres:

    -Comme vous le savez, le ministère atteste officiellement la thèse d'un accident. Les moldus d'après Mr Chester se seraient trompés de cible, provoquant la catastrophe que nous connaissons.

    Il se leva doucement. Il avait besoin de marcher, d'agir de faire quelque chose alors qu'il restait impuissant, un simple spectateur, lui qui savait. De nouveau face à la fenêtre il toucha d'un air distrait son bandage.


    -Mais...

    Il se retourna et sourit gravement à la jeune fille.

    -...Rien ne coïncide. Le ministère n'a pas communiqué certaines informations pour sa propre survie et pour ne pas paniquer le reste de la population. Officiellement ce sont donc les moldus qui sont "responsables" de ce tragique évènement.


    Il se tut n'avançant pas davantage. C'était maintenant à Jo de décider de la suite à suivre. C'était à elle de décider si elle voulait réellement connaître la vérité et même une vérité qui pourrait la dérangé, l'effrayer ou qui ne lui plairait pas, qu'elle ne croirait pas. Qu'importe, Dumbledore lui laissait le choix, la possibilité de connaître ou d'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 30 Mai - 19:55

    -Comme vous le savez, le ministère atteste officiellement la thèse d'un accident. Les moldus d'après Mr Chester se seraient trompés de cible, provoquant la catastrophe que nous connaissons. commença le professeur, Jo assise sur son fauteuil attendait patiemment la réponse, elle voulait savoir ce qui était arrivé à sa mère, ce qu'il l'avait attaqué et mis dans cet état. Mais c'était déjà une bonne chose, qu'elle se soit réveillée et qu'elle soit hors de danger...
    Il se leva pour faire les cent pas, et Jo sentit sa nervosité augmenté, comme si il allait dire quelque chose de grave, ou peut-être qu'il ne fallait pas en parler, comme si c'était un secret.
    -Mais......Rien ne coïncide. Le ministère n'a pas communiqué certaines informations pour sa propre survie et pour ne pas paniquer le reste de la population. Officiellement ce sont donc les moldus qui sont "responsables" de ce tragique évènement. termina Dumbledore. Jo trouvait que cela ne ressemblait pas du tout à une réponse. Il disait que les moldus n'étaient pas responsables, mais qui l'était dans ce cas. Elle baissa les yeux sur ses genoux pendant une seconde se demandant si elle voulait vraiment le savoir ou pas. Elle releva la tête et d'un ton des plus sérieux, elle demanda:
    "Professeur, pouvez-vous me dire qui a vraiment attaqué ma mère?" . Aprés tout, il n'avait peut-être pas le droit d'en parler. Le Ministère et ses secrets, même son père qui y travaillait n'était pas toujours au courant de tout. Elle regarda le professeur sans sourire, de toute façon, il n'avait pas lieu de sourire et attendait sa réponse...


[HJ : J'ai pas fait plus long!! désolée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 30 Mai - 21:03

    Le professeur de métamorphose avait le regard calme et plat. La tempête était retombé dans son esprit, il était maintenant tranquille comme une mer d'huile. Peut-être était-ce pour évacuer, ce trop plein d'émotion qui le taraudait depuis ce jour funeste. Il s'avança doucement et sourit à la jeune serpentard alors pesait visiblement le pour et le contre. Son calme olympien la gardait silencieuse et elle avait, pour son âge, une maîtrise d'elle même très impressionnante, Albus le reconnaissait volontiers. Les plus vieux sorciers ne pouvait pas toujours se vanter d'une telle chose. Il fallait simplement espérer que la petite fille ne s’enfermerait pas dans ce calme plat, dans cet isolement d'humeur et de sentiment qui caractérisait la serpentard.

    -La question, Miss Benett, n'est pas si je peux vous apporter une réponse...

    Il plongea ses yeux bleus perçant dans les siens, la regardant sincèrement et avec une gravité qui n'était pas coutumière au maître des métamorphoses.

    -Mais si vous l'accepterez.

    Dumbledore l'observa un moment encore. Elle avait fait son choix, bien. Il allait maintenant lui apporter satisfaction et lui obtiendrait peut-être une petite paix personnelle. Sans brusquerie il se retourna et alla enfin s'assoir correctement dans ce fauteuil qu'il dédaignait depuis qu'il était dans cette salle. C'était comme s'il n'avait pas voulu s'y imposer, qu'il n'avait pas souhaité y mettre son image. Le directeur était toujours Armando Dippet et lui, petit professeur de métamorphose, se satisfaisait entièrement de son travail qu'il aimait par dessus tout ou en tout cas par dessus beaucoup de chose. D'un geste il remit ses lunettes sur l'arrête de son nez, dans un mouvement nonchalant de sa main bandée.

    -Il semblerait que l'origine de la bombe ne soit pas due au moldus, ignorant tout de Pré-au-lard, ignorant tout de notre existence.


    C'était une voix douce et grave, qui s'exprimer dans une mélodie lente et laissant à Jo tout le temps qu'il lui fallait pour que chacun s'imprègne en elle et qu'elle se les approprie. Il avait croisé les mains sur le bureau, le regard fixer sur la jeune fille dans une attitude de dévoilement sincère.

    -Le missile a été envoyé sur les instigations d'un mage noir dont vous avez très certainement connaissance et qui agit actuellement en Allemagne.

    Il n'avait pas vraiment besoin d'en dire plus, Jo était intelligente et tout les élèves de l'école avait entendu parler de Grindelwald, ce cher Grindelwald. Le mage avait été si attentionné qu'il avait décidé d'accompagner son petit mot par un feu d'artifice surprise pour son "ami". Dumbledore n'était pas tenu au secret mais c'était toujours cette vieille habitude qu'il avait de pousser les gens à utiliser leur cervelle qui prenait le dessus. Techniquement personne ne lui avait interdit de divulguer sa "théorie", personne n'avait formellement prohibé la propagation de cette information. Le seul secret Dumbledore était gravé au creux de sa main, un souvenirs brûlant, une douleur lancinante qu'il avait fini par enfouir et par oublier au fur et à mesure que les années s'étaient écoulé. Elle s'était maintenant rouverte et était plus béante que jamais, déversant chez le vieil homme un torrent d'émotion qu'il n'avait plus connu. Son visage restait impassible et il était maintenant prêt à attendre la suite des interrogations ou de l'indignation de la serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 30 Mai - 21:31

    -La question, Miss Benett, n'est pas si je peux vous apporter une réponse... fit le vieux professeur, Jo ne comprit pas ce qu'il voulait dire. Elle avait pensé que le Ministère lui interdirait d'en parler pour des questions de sécurité ou quelque chose dans le genre... Elle regarda le professeur Dumbledore dans ses yeux bleus, et sentit que la réponse à sa question, ne lui plairait sans doute pas, ou qu'il y aurait quelque chose de plus grave encore...
    -Mais si vous l'accepterez. termina Dumbledore. Bien sûr qu'elle accepterait, elle avait posé une question, c'était pour avoir une réponse qu'elle accepterait, et elle comptait sur le professeur de Métamorphose pour lui répondre la vérité.

    Leur échange visuel cessa et Jo avait eu l'impression d'être passé au crible par le vieux professeur, qui n'était peut-être pas si vieux. Il retourna s'asseoir sur le fauteuil, derrière le bureau du directeur. Et Jo se fit à nouveau la réflexion que sa place pouvait être ici, sans aucun problème, c'était même assez évident. Il avait tout le savoir-faire pour atteindre cette place, quand Dippet prendrait sa retraite...
    -Il semblerait que l'origine de la bombe ne soit pas due au moldus, ignorant tout de Pré-au-lard, ignorant tout de notre existence. commença le professeur Dumbledore, Jo hocha la tête, ça elle le savait déjà, vu qu'il venait de lui dire la même chose en d'autres termes, mais elle attendait la fin de sa phrase, qui pouvait être responsable d'une telle chose...

    -Le missile a été envoyé sur les instigations d'un mage noir dont vous avez très certainement connaissance et qui agit actuellement en Allemagne. termina Dumbledore. Jo, assise sur le fauteuil, baissa le regard, ainsi c'était lui. Il en était bien capable, et maintenant qu'il le disait ça paraissait logique. Grindelwald avait attaqué Pré-au-Lard...Mais pourquoi?
    Elle leva les yeux vers son professeur, et hésita quand même à poser la question, mais elle tenait vraiment à savoir, c'était quelque chose d'essentiel...

    "Pourquoi a-t-il attaqué Pré-au-Lard, Professeur?" demanda la jeune fille. "Je veux dire, il n'est pas sensé être contre les Moldus!" ajouta Jo toujours sans sourire, la conversation n'avait rien de drôle ou de réjouissant. Et la petite Benett sentait que le professeur lui disait des choses qu'elle ne devrait peut-être même pas savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 30 Mai - 22:16

    Il s'adossa contre le dossier du fauteuil, ils étaient parti pour de longues explications peut-être, bien qu'il ne l'espérait pas. Jo ne saurait pas tout, c'était évident. il ne pouvait pas la laisser avec des informations aussi dangereuse pour elle. et lui ne se sentait pas prêt pour une confession. Dans un geste vague de la main Dumbledore regarda la fenêtre et dit d'une voix douce:

    -La situation est beaucoup plus complexe...

    Il reporta son regard sur la jeune fille. Dumbledore faisait maintenant une démonstration, particulièrement grave et au sujet plus que sérieux. il respectait le trouble de la serpentard et ne voulait pas la mettre mal à l'aise, ce qu'il doutait de pouvoir éviter à présent. Tout ce qu'il pouvait faire était d'atténuer la chose.

    -Il n'est pas contre les moldus... il croit même agir pour leur propre bien. "Pour le plus grand bien."


    Des années qu'il n'avait plus prononcé ces mots, qu'il avait perdu toute la maie qu'ils avaient possédé lorsqu'il en parlait avec Gellert, dans les soirs d'une jeunesse enthousiaste... D'une jeunesse folle. Dumbledore n'avait pu retenir cet air pensif, alors qu'il replongeait dans les soirs de ses souvenirs, de ces chaudes soirées d'été. Un été qu'il avait chéri, qu'il avait haït.


    -Non il est contre tout ceux qui s'opposent à sa vision, à son idéal. Il ne laisse pour seul choix l'asservissement par la force ou celui par la volonté.

    Il laissa ses mains courir le long du bureau pour se poser sur les accoudoirs.

    -Notre pays se trouve à l'extrême opposé d'une quelconque collaboration avec ses idées. Nous sommes un ennemi plus que potentiel pour lui...

    Certaines personnes plus que d'autre. Comme par exemple un vieux professeur de métamorphose. Il remit en place une mèche mi-auburn mi-argenté derrière son oreille.

    -Pourquoi attaquer Pré-au-Lard... Pour effrayer les sorciers, pour les diviser. Grindelwald a toujours joué sur la peur qu'il inspirait à ses condisciples, à ses adversaire, à tous d'une manière générale.

    Pourtant lui n'avait pas peur, ou ce n'était pas de Grindelwald dont il était effrayé. C'était quelque chose de plus profond, de mêlé au fond de lui et qui s'était brisé lorsque le jeune Gellert avait fuit, le laissant seul face au cadavre de sa soeur, à la colère de son frère, à sa déception.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Lun 30 Mai - 22:38

    -La situation est beaucoup plus complexe... fit le professeur, c'est marrant comme toutes les situations sont plus complexes qu'elles en ont l'air, et en même temps, elle était limpide et trés simple à comprendre. C'était l'humain, avec ses idées et ses opinions qui la rendait plus compliqué qu'elle ne l'était.
    -Il n'est pas contre les moldus... il croit même agir pour leur propre bien. "Pour le plus grand bien." Répondit Dumbledore. Connaissait vaguement les idées de Grindelwald contrôlaient les moldus, et les mettre sous la domination des sorciers, en quoi cette idée pouvait faire leur bien. Jo n'arrivait pas vraiment à comprendre, mais elle n'était pas contre eux, mais pour son père il était évident que les deux "races" ne devaient pas se mélanger, mais pour la petite sorcière, aprés tout peu importe, du moment que tout le monde était heureux... Peut-être qu'elle n'était pas assez intelligente pour comprendre ces idées, c'était comme celle de Tom quand il avait voulu la mettre dans son équipe...

    -Non il est contre tout ceux qui s'opposent à sa vision, à son idéal. Il ne laisse pour seul choix l'asservissement par la force ou celui par la volonté. continua le professeur Notre pays se trouve à l'extrême opposé d'une quelconque collaboration avec ses idées. Nous sommes un ennemi plus que potentiel pour lui... ajouta Dumbledore Pourquoi attaquer Pré-au-Lard... Pour effrayer les sorciers, pour les diviser. Grindelwald a toujours joué sur la peur qu'il inspirait à ses condisciples, à ses adversaire, à tous d'une manière générale. termina le professeur. Les effrayer, à ça s'est sûre la petite Jo avait eu peur pour sa mère, mais elle allait mieux. Même si ce n'était pas le cas de la mère de Ines, de la sœur de Daniel, et puis de Perséphone, aussi, la préfète de Serpentard qui lui avait aidé à faire quelques devoirs par-ci par-là...

    "Donc il a attaqué Pré-au-Lard pour faire peur au sorcier, et pour qu'on pense que les moldus sont les méchants pour que certains sorciers pensent qu'il a raison de vouloir les contrôler pour leur plus grand bien"
    essaya de résumer la jeune fille, si elle, qui n'était pas des plus intelligentes, arrivait à comprendre ça, nul doute que les autres sorciers pourraient le comprendre, et donc peut-être que certains iraient rejoindre son camp. Que grand bien leur fasse, Jo n'irait pas rejoindre le camp d'un mage noir qui avait faillit tuer sa mère... Et ferait tout pour que son père n'y aille pas non plus, mais cela ne semblait pas du tout à l'ordre du jour, enfin elle espérait...
    "Vous croyez qu'il peut attaquer encore, professeur?" demanda la petite Benett inquiète pour sa famille, ses amis, et même peut-être les gens qu'elle ne connaissait pas qu'ils peuvent gêner ce mage noir, et qu'il les tue comme ça!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Sam 11 Juin - 1:26

    Dumbledore acquiesça et sourit tristement à la jeune serpentard. Voilà elle avait tout compris. De toute les manières ce n'était pas quelque chose de particulièrement compliqué à saisir et la jeune fille était loin d'être idiote. De plus c'était une stratégie fréquente dans un objectif de domination totale, et ce n'était pas la première fois qu'il serait appliqué, ni la dernière. Le vieux professeur écouta les inquiétudes de Jo'. Quoi de plus normal,et il était aussi rassurant de voir que la jeune sorcière s'inquiétait pour sa famille. Dumbledore avait remarqué un développement étrange dans la maison verte et argent d'une sorte de désintérêt croissant pour les liens du sang. Lui qui ne possédait plus que son jeune frère Abelforth veillait sur lui tant qu'il le pouvait, sans que cela ne lui porte préjudice ou ne touche la dignité et l'orgueil de son cadet. Abelforth était particulièrement fier, en particulier lorsqu'il était confronté à Albus. La rancune que celui-ci gardait pour son aîné était toujours visible pour ce dernier et Abelforth acceptait difficilement une aide quelconque venant du professeur. Et après tout... Abel était maintenant un sorcier accompli, Dumbledore devait bien lui lâcher la baguette. Bref, tout cela pour dire que le professeur de métamorphose poussa un soupir

    -Je vous mentirai Miss Benett si je vous disais que non, il ne se passera plus rien, tout est terminé...

    Il se redressa et croisa ses doigts sur le bureau, plongeant son regard dans celui de Jo.

    -Il est malheureusement tout à fait probable que Grindelwald puisse recommencer. D'une autre manière, d'un moyen détourné, pour servir son propre but.

    Dumbledore se tut un moment. Ce n'était pas vraiment une fleur qu'il faisait à Jo en lui disant la vérité, il le savait bien. Quoi de plus angoissant qu'un ennemi fantôme, volatile et qui pouvait peut-être vous toucher à tout instant. Albus serra ses doigts doucement. il fallait arrêter tout cela, la communauté magique n'avait pas à payer... Payer pour quoi? Ses erreurs de jeunesse? Ou son erreur présente? Depuis des mois le ministère demandait à Dumbledore de mettre un terme au conflit, depuis des mois on lui soufflait l'affrontement, depuis des mois la menace grandissait, depuis des mois l'horreur se répandait, depuis des mois Albus refusait et niait. Il ne se sentait pas prêt, il ne voulait surtout pas l'être. Le vieux professeur ne voulait pas se retrouver face au Maître de Numengard, il ne s'en sentait pas capable. Ce n'était pas pour une question de puissance magique, mais psychologique. Gellert avait emmené dans sa fuite une part profonde de Dumbledore, une part dont il ne parvenait pas à faire le deuil et qui le lançait comme un membre manquant. Il ne pouvait pas être prêt non et il ne le serait pas, jamais. Le vieil homme releva les yeux vers Jo, parlant d'une voix calme et rassurante.

    -Mais Grindelwald fait l'erreur de sous-estimer ses ennemis. Le ministère est maintenant alerte, les choses ne pourront se dérouler aussi facilement qu'elles ne l'ont été. De plus...

    Dumbledore pouffa légèrement.

    -De plus Grindelwald se retrouve opposé à des sorciers qui se battent pour garder leur liberté, leur intégrité et celle des autres. Tout sera beaucoup moins facile pour lui à présent.

    En somme des gens beaucoup plus courageux que lui. Le jeune Ciallmhar avait son père dans la résistance aux dernières nouvelles. Ils assumaient leur convictions. Dumbledore lui ne savait plus vraiment que penser. Il sourit doucement à la serpentard.

    -Avez-vous d'autres questions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Sam 11 Juin - 19:28

    -Je vous mentirai Miss Benett si je vous disais que non, il ne se passera plus rien, tout est terminé...Il est malheureusement tout à fait probable que Grindelwald puisse recommencer. D'une autre manière, d'un moyen détourné, pour servir son propre but. dit le professeur Dumbledore en se redressant pour croiser ses mains sur le bureau du Directeur, et regardant Jo dans les yeux. Son regard bleu, avait de quoi glacé, tout en pouvant être chaleureux. Jo se fit la remarque qu'il ne valait mieux pas le mettre en colère. Elle fit un petit sourire inquiet à la remarque du professeur.
    -Mais Grindelwald fait l'erreur de sous-estimer ses ennemis. Le ministère est maintenant alerte, les choses ne pourront se dérouler aussi facilement qu'elles ne l'ont été. De plus... commença le professeur de Métamorphose, aprés avoir pouffait légérement, bien que Jo ne trouve pas cela tellement drôle, il reprit la parole et dit :
    De plus Grindelwald se retrouve opposé à des sorciers qui se battent pour garder leur liberté, leur intégrité et celle des autres. Tout sera beaucoup moins facile pour lui à présent. termina-t-il. Jo était rassuré de voir les choses prendre cette tournure, et de savoir que bientôt plus aucun mage noir ne menacera sa famille. Pourtant à ce moment précis, la tête de Tom Jedusor apparut dans les pensées de Jo, elle le chassa de ses pensées, mais continuer à penser à la remarque de Olive, sur lui... Il est dangereux, avait-elle dit, le soir d'Halloween, quelques mois plus tôt.
    -Avez-vous d'autres questions? demanda le professeur Dumbledore. Jo ne savait plus quoi dire. Elle avait à la fois pleins de questions à poser, et en même temps aucune ne lui venait à l'esprit c'était vraiment étrange.
    "Pourquoi pense-t-il que les moldus doivent être sous le contrôle des sorciers? demanda-t-elle finalement aprés un moment de silence...Mon père pense qu'il vaut mieux que les moldus, et il préfère les ignorer, ma mère....ma mère ,reprit-elle avec émotion, elle veut croire que nous pourrions tous vivre en harmonie les uns avec les autres...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Sam 2 Juil - 19:51

    Il avait doucement croisé ses doigts devant lui, posant ses coudes sur les accoudoirs. Albus observa la petite tempête qui se produisait dans l'esprit de la jeune fille et qui se répercutait au creux de ses yeux. Quelle situation cela devait être pour la jeune élève. A nouveau ses paroles ramenèrent le vieil homme dans ses souvenirs. A peu de chose près c'était la question qu'Abelforth lui avait... craché au visage. Il ne manquait à sa question qu'une certaine hargne et rancune. C'était par là qu'avait commencé leur dispute, qu'avait commencé la mort d'Arianna. Dumbledore sorti de sa poche un petit bonbon que les élèves connaissaient bien, craignaient ou adoraient selon les cas. Tout le monde était sensible aux sucreries de Dumbledore en bien ou en mal, mais JAMAIS on en était indifférent. Comment était-ce possible face à ses petites merveilles de douce acidité? Il le déposa sur le bord du bureau, laissant la possibilité à Jo de le prendre si elle le souhaitait. Il lui sourit. Si tout les sorciers et moldus pouvaient penser comme la mère de Jo.

    -"Les moldus se détruisent, nous détruisent. Ils sont idiots incapable de faire le bien pour autre chose qu'eux même"... En d'autres termes, il est convaincu qu'ils sont une race perdue qu'il faut sauver par son asservissement le plus total.


    Il ferma les yeux. Tout cela le replongeait au coeur de ses souvenirs les plus profonds, dans les débats et projets qu'il avait eu avec le jeune mage. Une folie qui l'avait rongé pendant deux mois.

    -Gellert croit que les sorciers sont désignés pour être au-dessus de tous. Qu'il faut renverser l'ordre moldu avant que celui-ci n'établisse sa domination parfaite sur le monde. "Pour le plus grand bien", les moldus doivent rester à leur place, celle que leur nature leur a assigné...

    Dumbledore poussa un soupir las. Perdu dans ses pensées il n'avait pas fait attention au nom du mage noir qui s'était échappé de ses lèvres et il n'en prendrait pas plus d'attention maintenant qu'il s'était envolé. Cela ne pouvait vraiment signifier grand chose. Il rouvrit les yeux et souffla dans un murmure.

    -...L'esclavage.

    Il se leva. Albus avait lui aussi été convaincu que cela valait mieux pour tous, que les moldus ne pouvaient être qu'heureux dans cette position. Il s'était écoeuré par sa stupidité.

    -Voilà ce que le maître de Nurmengard réserve aux faibles et à ses opposants. Sous des paroles sucrées, douces et qui peuvent sonner pures et enchanteresse pour ceux qui se laisse charmer.

    Et Merlin savait combien Gellert était doué pour cela. Dumbledore observa un moment la jeune fille et lui sourit doucement.

    -Vous avez l'air indécise Miss Benett... Y aurait-il quelque chose qui vous préoccupe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Dim 3 Juil - 21:56

    Jo écoutait le professeur Dumbledore parlait de ses convictions que Grindelwald montrait au reste du monde. La jeune fille n'arrivait pas vraiment à comprendre comment on pouvait penser ce genre de choses. D'un autre côté, les sorciers possédaient un grand pouvoir que devaient-ils en faire? Devaient-ils contrôler les moldus comme le suggéré le mage noir. Devaient-ils rien à faire? Pourquoi étaient-ils différents? Pourquoi les sorciers et moldus existaient? Pourquoi il n''y avaient-ils pas qu'une race... espèce... forme de vie? L'esclavage, c'était un mot trop fort, et en même temps, si juste. C'est bien cela que Grindelwald proposait aux sorciers, et surtout aux moldus. Jo imagina pendant une seconde, un femme moldue à la place de son elfe de maison, elle fronça les sourcils. Non ce serait pas juste pour les moldus. Elle suivit des yeux, le professeur Dumbledore se levait de sa chaise, Jo soupira et attrapa une des friandises que le vieux sorcier avait laissé sur le bureau quelques minutes plus tôt.

    Vous avez l'air indécise Miss Benett... Y aurait-il quelque chose qui vous préoccupe? demanda Dumbledore. Jo qui mâchait son bonbon, attendit un moment de ne plus avoir sa bouche plein, pour pouvoir poser sa question.
    "Je me demandais juste pourquoi étions-nous sur Terre, je veux dire nous les sorciers avons nous un but? Je ne souhaite pas que ce soit pour gouverner les moldus... Mais il y a bien une raison à nos pouvoirs, non?" demanda la jeune fille dans une réflexion, sur le pourquoi de sa vie, le comment de ses pouvoirs, et le qu'est ce qu'elle devait en faire? Sans doute que de nombreux sorciers s'étaient déjà posé la question, peut-être n'y avait-il pas de "vraie" réponse, et que chacun devait réfléchir à cette question dans son coin, et de vivre en accord avec la réponse qu'on avait trouvé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux fou citronné. Mr Lemon.
avatar
▌ Messages : 412
Humeur :
40 / 10040 / 100

En couple avec : Fumseck

QUI SUIS-JE?
Baguette: Baguette de Sureau
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Jeu 21 Juil - 18:39

    Il c'était attendu à cela, à voir ressurgir des sentiments et des souvenirs oubliés. Depuis ce jour de novembre, Dumbledore ne dormait pratiquement pas, ou très mal. Les cauchemars qui l'avaient assailli après la mort d'Arianna étaient revenus, avaient brisé l'écorce de sa conscience et attaquait maintenant le cœur de son être. Car oui, Dumbledore malgré ce qu'on aurait pu penser, avait un besoin nécessaire de dormir, comme presque n'importe qui sur cette planète, hormis les dégénérés et les jeunes psychopates en puissance et qui semblaient fleurir dans ce magnifique établissement qu'était Poudlard (ne vous sentez surtout pas visé). Dumbledore donc, voyait revenir avec une force particulièrement désagréable touts ces souvenirs qu'il s'était efforcé d'effacer ces dernières semaines. Mais il l'acceptait, Albus n'avait pas été dupe lorsque Dippet lui avait demandé ce petit service (amené par des excuses aussi fumeuses que fausses). Il aurait très bien pu le refuser prétextant une affaire quelconque, ou tout simplement en convaincant progressivement Armando que la personne la mieux placée pour faire cela était Horace (ce qui était aussi une excuse aussi fumeuse que... déjà dit? Bon...). C'était lui le directeur des Serpentards après tout... Si Dumbledore avait accepté de parler à la jeune fille et de se confronter à ses questions c'était tout d'abord parce qu'il se sentait responsable, presque coupable de ce qui était arrivé. C'était pour lui que Grindelwald avait envoyé ce messager de fer et de feu. Pour lui et pour personne d'autre... Mais la principale raison, celle qui l'avait poussé à suivre la demande du directeur, ne se trouvait pas toute entière dans la culpabilité du vieux professeur. Albus voulait faire face à ses peurs, ses angoisses. Il ne pouvait pas les laisser pourrir de cette manière plus longtemps encore, cela le rongeait et le vieux professeur sentait qu'il ne pouvait pas resté bloquer sur cette phase, qu'il devait s'affronter lui-même avant de pouvoir supporter qui ou quoi que ce soit d'autre. Ce n'était pas franchement gagné et il y avait encore du pain sur la planche mais voilà où en était les pensées de Dumbledore alors qu'il marchait doucement vers la fenêtre. Albus ne pu retenir un sourire en entendant la question de Jo. Sans moquerie, il était tout simplement amusé de voir où pouvait mener les questions et les réflexions d'une jeune fille inquiète et peut-être légèrement dépassée par les événements. Il se retourna vers elle, sa cape formant des vagues violettes autour de lui.

    -Être sur Terre... La question de toute une existence Miss Benett.

    Ce n'était pas la première fois qu'il entendait cette question, et ce ne serait sûrement pas la denière. Même les adultes ne le savait pas, même lui ne pouvait le savoir avec certitude. Une plume traînait sur le bureau du directeur, d'un rouge carmin, une couleur flamboyante . Elle lui rappelait le plumage de Fumseck.

    -Certains y perdent leur vie, s'oublient et ne prennent plus le temps de vivre. A la recherche absolu d'une étiquette, d'une direction qu'ils ont peut-être déjà sous les yeux...


    Il prit la plume pensivement, caressa les petites barbes de celle-ci. Les yeux de Dumbledore se posèrent sur la verte et argent, un doux sourire sur son visage déjà marqué par les âges.

    - Vivez tout simplement. Pas en tant que sorcière, en tant que moldue, que cracmole ou que sais-je, suivez ce que vous pensez être le bien employez ce que vous possédez pour l'accomplir... Vivez.

    Son sourire s'élargit sur ce dernier mot qu'il avait dit plus doucement en reposant la plume là où il l'avait trouvée. Une cloche sonna dans les tours du vieux château, Les yeux soixantenaires regardèrent lascivement par la fenêtre.

    -Je crois savoir que Monsieur Montgomery ne s'est jamais plaint à votre propos.


    Il regarda Jo en souriant.

    -Ne changeons pas cela, je m'en voudrai de vous mettre dans une situation délicate... Vous avez le temps de rejoindre votre dortoir avant le couvre-feu.

    Dumbledore s'était rassit sur le bureau comme il l'avait fait au début de l'entretien. Les jambes croisées, son manteau violet s'étalant là où habituellement le directeur gribouillait sur ses parchemins. Il attendait patiemment que la jeune fille prenne congé, ou peut-être encore autre chose... Le sursaut de l'esprit pouvait encore amener une question qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6232
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]   Sam 23 Juil - 23:37

    -Être sur Terre... La question de toute une existence Miss Benett. -Certains y perdent leur vie, s'oublient et ne prennent plus le temps de vivre. A la recherche absolu d'une étiquette, d'une direction qu'ils ont peut-être déjà sous les yeux... - Vivez tout simplement. Pas en tant que sorcière, en tant que moldue, que cracmole ou que sais-je, suivez ce que vous pensez être le bien employez ce que vous possédez pour l'accomplir... Vivez. fit Dumbledore comme réponse. Jo ne comprit pas vraiment le sens de toutes ses paroles. Mais elle avait compris, qu'il ne fallait pas se poser tant de questions et simplement vivre pour ce qu'on pensait être bien. Mais ça aussi, Jo avait encore un peu de mal à clarifier les choses de savoir si certaines, étaient bien ou non. Mais sans doute le saurait-elle peut-être un jour.

    -Je crois savoir que Monsieur Montgomery ne s'est jamais plaint à votre propos. -Ne changeons pas cela, je m'en voudrai de vous mettre dans une situation délicate... Vous avez le temps de rejoindre votre dortoir avant le couvre-feu. termina le professeur de Métamorphose. Jo compris que l'entretien était fini et qu'il invitait la jeune fille a s'en aller. Mais elle était rassurée, sa mère allait bien, son coma était terminé, elle pourrait bientôt rentrer chez elle à la maison, et se serait merveilleux. Elle était tout de même inquiète de savoir Grindelwald en liberté, et de savoir qu'il pouvait encore causer de la peine dans le monde des sorciers ou même des moldus... Dans le monde qu'ils partageaient tous ensemble.

    La jeune fille se leva, et avança vers la porte, mais avant de quitter la pièce, elle se tourna une dernière fois, il était assis sur le bureau, et il semblait vraiment à sa place.
    "J'espère... J'aimerais que la raison de mon existence sur Terre, soit dans le cœur d'une personne" fit-elle dans un sourire... "Bonne nuit, professeur" ajouta Jo avant de fermer la porte derrière elle. Elle reprit le même chemin qu'a aller, mais avec le cœur bien plus léger que quelques heures plus tôt. Elle passa devant une fenêtre et vit que la nuit avait commencé à gagner du terrain, elle se hâta pour retourner à son dortoir sans se faire prendre par le concierge ou un préfet...


[Clos]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pas de nouvelles? Bonnes nouvelles.
» Pas de nouvelles. Bonnes nouvelles? [PV Jo]
» Pas de nouvelles, bonnes nouvelles...? ¤ Aaren [PM]
» Pas de nouvelles...bonnes nouvelles !? ? FT Leonard Armstrong
» Les bonnes nouvelles illumine vos journées (with ma Julia d'amour)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Septième étage :: Bureau du directeur : Albus Dumbledore
-