AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Mar 1 Fév - 9:17

Mardi 12 novembre. Il y a dix-sept ans de cela naissait la petite Pomona Fitz. Un anniversaire qui s’annonçait sous un jour plutôt sombre. Deux jours plus tôt, en effet, le village de pré-au-lard avait été dévasté.

A Poudlard, personne ne pensait à autre chose qu’à ce triste événement qui avait assombri les coeurs et les esprits, même Pomona, qui savait pourtant faire la part des choses, et garder un oeil extérieur sur sa vie autant que celle des autres, avait été bouleversée par ce qui s’était passé.

Non, Pomona n’était pas destinée à passer le plus joyeux des anniversaires, et bien qu’il s’agisse de sa majorité, elle passerait très certainement une journée qui n’aurait rien de différente des autres. Ou peut-être serait-elle seulement un peu plus maussade. Rien de bien réjouissant, en tous cas.

Pomona ne prenait pas trop à coeur le fait que son anniversaire serait certainement éludé autour d’elle. D’ordinaire, déjà, ils étaient peu, à Poudlard, à le lui souhaiter, il faut dire que Pomona était quelqu’un de très secret, qui ne se dévoilait que rarement, peu étaient donc ceux qui connaissaient la date exacte de son anniversaire. Il y avait Miyria, Mrs Sparkley, si elle avait bien voulu s’en souvenir, et c’était tout, elle était habituée à ne pas entendre les gens scander “joyeux anniversaire” sur son passage quand elle était à Poudlard, et à ne recevoir presque aucun cadeau.

Cela ne décevait ni n’attristait Pomona. Elle n’attachait pas grande importance aux fêtes et aux bien matériels qu’elles engendraient, célébrer le jour de sa naissance lui semblait être un rituel aussi vain que n’importe lequel de ces rituels auquel le genre humain s’adonnait régulièrement dans le but de construire une esquisse fragile de vie sociale.

Pomona n’aimait pas particulièrement les anniversaires, et ce genre de dates ne signifiaient pas grand chose pour elle, sauf peut-être cet anniversaire-ci, car il marquait le premier jour de sa majorité, de sa vie d’adulte, ce qui n’était tout de même pas rien. Un jour entièrement oublié, déchiré et déformé par le vol d’un obus - de provenance moldue, semble-t-il.

Ce matin-là, en se réveillant, et toute majeure qu’elle était, Pomona ne se sentit pas différente, quand elle se rendit dans la grande salle encore assez vide (il était encore tôt, et le petit déjeuner était à peine servi). Ne voulant pas vraiment se mêler aux serpentards qui se trouvaient déjà là, et Miyria n’étant pas dans les parages, elle alla s’installer près d’un coin de table, à l’écart, et se servit en oeufs brouillés et en bacon.

La table se remplissait progressivement, mais Pomona n’y prenait pas garde, il y avait longtemps que l’observation rituelle des petits-déjeuners de chacun ne représentaient plus le moindre intérêt pour elle, alors elle se focalisait uniquement sur son assiette.

Plus tard, alors que l’écho des conversation se faisait de plus en plus épais et désagréable, il fut rejoint par le hululement de chouettes et de hiboux qui venaient apporter le courrier.

Un hibou grand-duc vint déposer délicatement un paquet soigneusement emballé devant son assiette. Ses parents, eux, n’avaient pas oublié son anniversaire.

Alors qu’elle allait ouvrir le paquet en question, quelqu’un vint s’asseoir en face d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Mar 1 Fév - 14:22

    Jo se leva de bonne humeur, et se prépara en moins de temps qu'il en faut pour le dire, une douche rapide, un coup de baguette pour brosser ses cheveux. Elle enfila son uniforme, prit son sac, et ses chaussures, et se trouva dans la salle commune en dix minutes. On pouvait pas dire que la jeune fille prenait son temps... Alors qu'elle se précipitait vers la sortie, pour aller dans la Grande salle, elle entendit le nom de Pomona, et le mot anniversaire dans la même phrase. Elle ne savait pas trop, ce que cela pouvait dire. Est-ce l'anniversaire de Pomona, elle aurait bien demandé à Olive, ou à Miyria mais ne trouva aucune des deux filles, ni dans la salle commune, ni sur le chemin pour arriver à la Grande Salle, que Jo avait parcourut en se posant la question.

    Elle entra dans la grande salle, elle était déjà bien pleine et les hiboux, chouettes et autres volatiles avaient apporter le courrier. Elle soupira et espérait avoir une lettre de son père ou de sa mère. Maintenant qu'elle était réveillé, et sortit du coma, mais peut-être qu'il lui faudrait un peu de temps pour pouvoir reprendre une plume et écrire une jolie missive. Jo soupira et repéra la jeune Pomona avec un joli paquet dans son assiette, qu'un hibou grand-duc venait de poser. Jo sourit et se dit que c'était bien l'anniversaire de la jeune femme. Elle devait avoir dix sept ans, la jeune Serpentard avança vers elle.

    Elle s'arrêta à sa hauteur, et dans un sourire, fit :

    "Bon anniversaire, Pomona, bravo pour tes dix sept ans!"
    Jo s'installa en face de son amie pour prendre son petit déjeuner, elle prit un bol de lait, avec des pâtisseries, et des biscuits. Elle avait un peu de temps pour bien manger, avant d'aller en cours en ce mardi 12 novembre.
    "Tu entres dans la majorité, maintenant, tu vas pouvoir faire plein de choses, non?"
    continua Jo en mordant dans un croissant. Elle regarda le paquet que venait de recevoir la jeune femme, curieuse de savoir ce qu'il pouvait contenir, et aussi qui le lui avait offert...
    "Ça vient de tes parents?" demanda Jo en avalant une bouché de sa pâtisserie, en montrant le colis d'un geste de la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Mar 8 Fév - 9:30

Les joies de l’existence ne viennent pas toujours de là où on les attendrait. Seule à sa table, Pomona avait fait abstraction de tout ce qui l’entourait, seul avait compté jusqu’ici le paquet qu’elle s’apprêtait à ouvrir.

Elle ne s’attendait pas à quoi que ce soit d’exceptionnel. Elle connaissait assez bien ses parents pour ne leur connaître aucune originalité. Ils lui offriraient certainement un bijou quelconque, alors qu’elle n’était absolument pas coquette, accompagné de quelques gallions, parce qu’ils manquaient cruellement d’imagination. Enfin, Pomona avait beau ne pas être vénale, quelques gallions de plus en poche n’était jamais à rechigner.

Elle s’était donc attendu à être seule, mais à ce moment là, une voix qu’elle reconnut aussitôt comme étant celle de Jo Benett la rappela au monde réel.


"Bon anniversaire, Pomona, bravo pour tes dix sept ans!"


Pomona leva les yeux vers Jo, la cinquième année avec qui elle partageait une relation que l’on pouvait certainement qualifier de relativement amicale. Pomona n’était pas sûr qu’elle l’aurait apprécié en tant qu’ami proche, mais elle avait jugé utile de s’approcher d’elle, et sa présence ne lui était pas intolérable. Elle était, somme toute, ce qui se rapprochait le plus d’une amie pour Pomona (si on exceptait Miyria).

La septième année, bien qu’elle eut moultes choses à redire au sujet de la phrase que son interlocutrice venait de prononcer, s’abstint de tout commentaire. Il n’aurait pas été bienvenue qu’elle renvoie sur les roses l’une des rares personnes à avoir songé à son anniversaire.

Pourtant, certaines remarques, bien trop acides pour la circonstances, lui brulait les lèvres. Jo avait usé de tant de clichés en une seule phrase! Le “bon anniversaire” rituel passait encore, mais à quoi bon ce “bravo pour tes dix-sept ans”. Pourquoi la féliciter, elle n’y était pour rien. Et si on lui demandait si être majeure changeait quelque chose à sa vie, elle répondrait certainement que non, car en effet, elle n’en avait instamment pas le sentiment.

"Tu entres dans la majorité, maintenant, tu vas pouvoir faire plein de choses, non?”


Voilà encore une question qui semblait d’usage, et à laquelle Pomona ne trouvait rien à répondre, si ce n’était quelques formalités tout aussi plate. Oui elle allait pouvoir utiliser la magie à tout instant et apprendre à transplaner, mais étant donné qu’elle n’en avait jamais vraiment rêvé, ces deux perspectives ne la rendaient pas particulièrement heureuse. Le fait qu’elle soit dans sa majorité se limitait pour elle à un constat : celui que les années passent inéluctablement,

“Je suppose oui. “ Sa réponse était froide, mais Jo ne devait pas le prendre personnellement, elle était au maximum de ses capacités en matière de sociabilité ou presque. “Je te remercie.” Maintenant, oui, elle avait dépassé le seuil de ses capacités.

"Ça vient de tes parents?"

“Oh oui, c’est vrai.”

Elle en aurait presque oublié son paquet. Sans grand enthousiasme, elle acheva de l’ouvrir sous les yeux de Jo. Il s’agissait d’un collier sûrement splendide pour qui aurait su l’apprécier, ce qui n’était pas son cas. Elle le fixa un moment puis le redéposa négligemment sur la table. Elle ne le porterait sans doute jamais.

“A ce sujet...” (bien que cela n’avait que peu de rapport) “Ta mère va mieux?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Lun 14 Fév - 21:03

    “Je suppose oui". fit Pomona, Jo ne remarqua pas vraiment son ton assez froid, tellement elle était contente de pouvoir fêter l'anniversaire de son amie. Elle avait, elle aussi envie d'avoir dix sept ans, elle avait l'impression qu'à cet âge là, les ennuis de l'adolescence étaient finis, même si grandir, et devenir femme, lui faisait un peu peur par certains côtés...
    “Oh oui, c’est vrai.” commenta la jeune femme en ouvrant son paquet, c'était un collier que Jo trouvait assez joli, mais avant d'avoir pu faire des commentaires sur son cadeau, elle le reposa sur la table dans un geste un peu négligé. Jo fronça les sourcils et se demanda ce qui prenait à la jeune femme. Elle soupira et mordit dans un croisant en silence.
    “A ce sujet...Ta mère va mieux?” demanda Pomona, Jo sourit et hocha la tête, et avala sa bouchée avant de parler.
    "Oui, elle s'est réveille, le professeur Dumbledore me l'a annoncé hier soir, elle allait beaucoup mieux, mais j'attends tout de même une lettre de mon père, pour avoir d'autres nouvelles, mais peut-être que cela prendra du temps à ma mère avant de pouvoir reprendre une plume pour écrire. ... Elle but une gorgée de lait de son bol, et ajouta, d'ailleurs, j'ai un dossier médical qui explique avec tous un tas de mots savants que je ne comprend pas, de la part des médecins, que le professeur m'a donné. expliqua la jeune fille en continuant à prendre son petit déjeuner. Jo vit un autre hibou arrivait dans la grande salle, elle leva les yeux vers lui, pleine d'espoir, mais il ne fit que passer au dessus d'elle, et la jeune Serpentard fit redescendre sa tête vers son bol, assez tristement... Elle espérait avoir assez vite des nouvelles, mais bon ce n'était pas le fort de son père d'écrire des lettres et sa mère ne le pouvait pas, elle devait prendre son mal en patience...
    Jo mangea tranquillement son petit déjeuner, aprés son long discours, sur la santé de sa mère, même si il y avait peut-être encore de nombreuses choses à dire. Comme tout ce qu'elle avait dit à Luna, puis maintenant à Pomona. Jo n'était pas une jeune fille réservée, elle n'était pas non plus mystérieuse, mais il lui arrivait parfois de ne pas savoir quel mot employé pour parler de ce qu'elle ressent ou pense. Elle mit le dernier morceau de croissant dans sa bouche, et se frotta les mains pour faire tomber les miettes. Elle savait que dans quelques minutes, elle devrait aller en cours d'Arithmancie, un cours assez intéressant. Elle sourit et leva la tête vers son amie Pomona et lui sourit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Ven 18 Fév - 8:44

"Oui, elle s'est réveille, le professeur Dumbledore me l'a annoncé hier soir, elle allait beaucoup mieux, mais j'attends tout de même une lettre de mon père, pour avoir d'autres nouvelles, mais peut-être que cela prendra du temps à ma mère avant de pouvoir reprendre une plume pour écrire. ... “

Pomona sourit le plus sincèrement possible. Elle ne pouvait se sentir que partiellement concernée par l’état de Mrs Benett, ne la connaissant ni d’Eve, ni d’Adam, et n’étant proche de Jo que dans une certaine mesure.

Cela dit, apprendre qu’un malade en état critique allait s’en sortir était une assez bonne nouvelle pour que Pomona trouve des plus approprié d’y accorder un sourire.

“Tu m’en vois ravie.”

Elle-même ne savait pas trop comment elle réagirait si elle devait affronter une telle situation. Si, comme tout un chacun, elle aimait ses parents, elle ne le leur montrait que très peu, n’étant pas des plus démonstratives.

Une telle épreuve aurait-elle le pouvoir de les rapprocher? Ou creuserait-elle plus encore le fossée qui semblait la séparer de ses géniteurs? Un fossée qui la rendait indifférente aux efforts que ses parents faisaient pour son anniversaire.

C’était une question qui lui avait rapidement effleuré l’esprit, quand elle avait vu ces gens endeuillés devoir gérer la perte d’êtres qui leur étaient chers. Elle s’était demandé comment elle-même réagirait, si un membre de sa famille venait à mourir, ou bien Miyria, Mrs Sparkley... Chaser? (elle faisait tout pour oublier très rapidement que ce nom lui était venu en tête).

Elle mobilisait tant d’effort pour dissimuler ses émotions et ne montrer envers personne le moindre geste d’affection que des pensées telles que celles-cis avaient le pouvoir de la dépasser, elle qui pourtant, détestait se laisser dépasser.


“D'ailleurs, j'ai un dossier médical qui explique avec tous un tas de mots savants que je ne comprend pas, de la part des médecins, que le professeur m'a donné.”
“Si tu as envie d’être éclairée sur certains points, je peux demander à Mrs Sparkley d’y jeter un coup d’oeil.”

Bien sûr, Jo aurait pu le lui demander directement, mais Pomona osait croire que, étant donné le caractère bien connu de l’infirmière, qui la rendait très difficile d’accès, et étant donné le rapport privilégié que Pomona entretenait avec Zelda Sparkley, il valait mieux que ce soit elle qui aille le lui demander.

Quoi que les précisions que pourraient lui apporter l’infirmière ne seraient pas forcément les plus intéressantes au monde, elles auraient peut-être le mérite de rassurer Jo sur certains points. Enfin, rien n’était moins sûr, Mrs Sparkley ne s’était certainement pas rendue célèbre pour sa façon d’être avec les autres, même quand ces autres risquaient de voir mourir un de leurs proches.

“Je ne sais pas si ça te sera utile ou non, mais à tout hasard, saches que c’est une option.”

Il était rare que Pomona se montre aussi généreuse, mais elle n’était pas cynique au point de ne pas accorder son aide à quelqu’un quand elle supposait qu’elle pouvait en avoir besoin. C’était pour cette raison qu’elle se sentait une obligation envers Olive, et pour cette même raison qu’elle sentait bien qu’elle courait à sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Ven 18 Fév - 13:51

    “Tu m’en vois ravie.” commenta la jeune Pomona, Jo sourit effectivement trés contente que les choses finissent bien pour elle. Ce qui n'était pas le cas pour Ines, et Daniel. Et même si elle était triste pour eux, la joie de savoir sa mère vivante était plus importante. Elle se sentait un peu honteuse de penser ainsi, mais elle ne le faisait pas exprès. Ce n'était pas sa faute que les choses est tournée de cette façon et pas d'une autre. Que pouvait-elle dire ou faire pour changer les choses sans doute rien maintenant, le passé est le passé, on ne peut plus y faire grand chose.

    Elle vida son bol de lait et essuya sa bouche avec sa serviette, elle avait son ventre plein pour la matinée de cours qui s'annonçait. Elle sourit et avait donc encore une bonne dizaine de minutes pour discuter avec la jeune Fitz.

    “Si tu as envie d’être éclairée sur certains points, je peux demander à Mrs Sparkley d’y jeter un coup d'œil.” proposa-t-elle. Jo hocha la tête, elle n'y avait pas vraiment pensé. Sans doute parce que l'infirmière n'était pas toujours facile d'accès pour parler avec elle. Mrs Sparkley était une jeune femme trés compétente, en tant qu'infirmière et capable de beaucoup de choses. Mais il est vrai aussi qu'il n'était pas forcement facile de lui parler.

    “Je ne sais pas si ça te sera utile ou non, mais à tout hasard, saches que c’est une option.” ajouta Pomona, Jo sourit et se dit qu'effectivement c'était quelque chose qui était envisageable pour comprendre un peu ce qui était arrivé à sa mère. Le professeur Dumbledore lui avait expliqué un grand nombre de choses sur l'état de sa mère. Mais peut-être que l'infirmière aurait des informations complémentaires à lui faire part.
    "Merci, j'y penserais" répondit Jo dans un sourire à la jeune fille, enfin femme maintenant qu'elle avait atteint sa majorité, cela faisait un peu peur à la jeune Benett, mais elle savait qu'elle y viendrait un jour, c'était dans l'ordre naturel des choses..

    "Que comptes-tu faire pour ton avenir? Enfin je veux dire aprés tes Aspics?"
    demanda Jo, elle voudrait bien avoir une idée de l'avenir de Pomona, peut-être angoisserait-elle moins pour le sien. Elle avait presque fini les révisions pour ses Buses, enfin les quatre dernières années de cours, et au mois de juin, elle n'aurait que les cours de cette année et elle serait prête pour ses buses. Avec l'attaque de Pré-au-Lard, et le coma de sa mère, la jeune fille avait bien prit conscience que la vie tenait à peu de choses, et voulait vraiment être heureuse, et faire les bons choix...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Mar 22 Fév - 0:00

"Merci, j'y penserais"

Pomona haussa les épaules. Elle voyait dans la réponse de Jo ce qui ne s’y trouvait peut-être pas, à savoir une politesse feinte, employée dans le but de ne pas heurter sa sensibilité.

Pomona se doutait, ou présumait fortement du moins que sa proposition n’aurait pas de suites, et qu’elle se contenterait de conserver son papier criblé de mots qu’elle ne comprenait pas contre son coeur sans chercher à mieux comprendre ce que tout cela signifiait.

Pomona, à sa place, curieuse comme elle l’était, aurait sûrement été à l’affût du moindre détail. Elle n’aimait pas que quoi que ce soit lui échappe, alors s’il devait s’agir, qui plus est, de quelque chose ui concernait un être qui lui était cher... Elle ne l’aurait tout simplement pas supporté, elle le savait bien.

Elle ressentait constamment le besoin maladif de se montrer pragmatique, de rationnaliser les choses, de saisir leur essence pour être pleinement rassurée. Oui, à la place de Jo, elle aurait sûrement acourru chez Mrs Sparkley. Mais fort heureusement en la circonstance, elle n’était pas Jo.

"Que comptes-tu faire pour ton avenir? Enfin je veux dire aprés tes Aspics?”

Un sujet de conversation qui divergeait très clairement de celui qu’elles avaient eu tantôt. Pomona, qui, nous l’aurons bien compris, aimait à tout analyser, chercha un moment, les sourcils froncés, à comprendre quel cheminement de pensée avait pu conduire Jo à poser cette question.

L’hypothèse qu’elle reconnut comme la plus évidente fut qu’elles venaient de parler de Mrs Sparkley. Pomona lui faisant office de stagiaire, Jo devait sûrement supposer qu’elle voulait bel et bien se lancer dans la médecine... pourtant rien n’était moins sûr...

Pourquoi le sujet intéressait-il Jo? Pomona soutenait corps et âme l’idée qu’aucune question de ce genre, même la plus banale (de type comment vas-tu?) ne se faisait sans arrière-pensée égoïste.

Son opinion sur la question, aussi triste et pessimiste soit-elle, était que personne n’était jamais véritablement interressé par la vie des autres, s’ils posaient la question, c’était dans l’espoir inconscient qu’à leur tour la question leur soit posée.

Jo devait sûrement se soucier de son avenir et de ce qu’elle allait faire plus tard, ce à quoi Pomona avait bien envie de directement répondre qu’elle avait tout le temps dde s’inquiéter, bien plus qu’elle-même, dont l’avenir professionel était des plus incertain.

Pomona ne commit cependant pas l’impolitesse de répondre de la sorte, et accepta, en gage de la sympathie qu’elle avait à l’égard de la jeune fille, de lui répondre aussi sincèrement que possible.

“Je n'en suis pas encore certaine...”

C’était des plus sincères. Oh, elle savait très bien ce qu’elle espérait faire, au plus profond d’elle-même, mais elle ne se leurrait pas à ce sujet, un ethnologue, qui plus est un ethnologue qui ne voyage pas, a très peu de chances de gagner sa vie.. de même pour l’écrivain raté qu’elle deviendrait sans doute. Restait la médecine.

Plus elle passait de temps à l’infirmerie, plus cette branche l’intéressait, marcher dans les pas de Zelda Sparkley lui semblait une entreprise des plus honnorifiques... mais un échec tout de même, car ce n’était pas ce vers quoi elle voulait s’orienter de prime abord.


“J’aimerais devenir ethnologue... ou écrivain. Ecrivain spécialisé dans l’ethnologie. Qu’importe, ce sera difficilement réalisable. Sinon ce sera la médecine, très certainement.”

Elle avait répondu très sincèrement, et se sentant quelque peu obligée par un certain protocole, elle posa en retour la même question à Jo, bien que devinant déjà sa réponse.

“Et toi, quels sont tes projets?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Mar 22 Fév - 21:45

    Jo entassa son bol, son verre et sa petite cuillère , elle mit les quelques miettes qu'elle avait fait dans le bol, et poussa le tout dans un coin de table, pour pouvoir poser ses bras sur la table, et discuter avec son amie Pomona. Elle avait vraiment envie d'entendre la réponse de la jeune femme, sur ses projets d'avenirs. Jo ne savait que faire plus tard, et cela lui faisait un peu peur, de se retrouver à dix sept ans, dans la nature, majeure, sans aucun projet. Elle savait qu'elle aurait toujours sa place, chez ses parents, mais ce n'était pas la vie, qu'elle souhaitait.

    “Je n'en suis pas encore certaine...J’aimerais devenir ethnologue... ou écrivain. Écrivain spécialisé dans l’ethnologie. Qu’importe, ce sera difficilement réalisable. Sinon ce sera la médecine, très certainement.
    C'étaient de beaux projets, qu'avait la jeune femme, Jo lui sourit et se dit que ce serait sans doute de longue étude dans un cas comme dans l'autre. Et Pomona semblait avoir toutes les capacités pour réussir, mais aussi l'envie de réussir.

    Et toi, quels sont tes projets?”
    Jo ne savait pas trop si elle avait envie d'en parler, de ses problèmes de ce côté là, d'un autre côté, la jeune femme qui se trouvait en face d'elle. Avait une capacité unique de bien connaître les gens. Une capacité que Jo ne possédait pas du tout, elle n'arrivait pas du tout à savoir ce que les gens ont dans la tête. Sachant cela, Pomona serait peut-être la mieux placé pour lui donner des pistes pour se connaître, et ainsi savoir vers quel chemin se tournait.

    " En fait, je ne sais pas du tout ce que je souhaite faire plus tard, et cela me fait un peu peur. Avoir des Buses, c'est bien, et même ses Aspics, mais aprés on fait quoi avec tout ça. Il n'y a pas vraiment un sujet qui m'intéresse plus qu'un autre, et en même temps j'aurais bien envie de tout apprendre. " expliqua la jeune fille en regardant Pomona, et jouant discrètement avec une miette qui était restée sur la table. Elle se sentait un peu bête de parler en ces termes.
    "Je me disais que tu pourrais peut-être m'aider un peu, enfin si tu veux bien" continua Jo dans un sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Ven 25 Fév - 10:37

" En fait, je ne sais pas du tout ce que je souhaite faire plus tard, et cela me fait un peu peur. Avoir des Buses, c'est bien, et même ses Aspics, mais aprés on fait quoi avec tout ça. Il n'y a pas vraiment un sujet qui m'intéresse plus qu'un autre, et en même temps j'aurais bien envie de tout apprendre. "

Que faire après les examens? C’était une bonne question, quand on était propulsé dans la vie active, on n’était jamais certains d’avoir fait le bon choix, d’avoir mis en oeuvre ce qu’il fallait pour vivre la vie qu’on voudrait vraiment vivre.

Jo, elle, avait encore deux ans pour y penser, mais il valait sans doute mieux pour elle qu’elle s’y prenne tôt pour y réfléchir. Tout le monde n’avait pas la chance de pouvoir avoir une vocation, de sentir qu’il n’y a qu’une seule voie que l’on puisse suivre.

Pomona, sa vocation, elle l’avait, et ce n’était pas pour autant qu’elle ne doutait pas, parce qu’elle savait bien que la route serait longue pour arriver là où elle souhaitait arriver.

L’avenir était un objet de préoccupation dont personne ne se défaisait jamais totalement... on ne pouvait jamais savoir ce qu’on allait devenir, et l’inconnu fait peur, c’est un fait.

D’autant plus que décider de franchir le pas d’une porte, c’était risquer de fermer à jamais d’autres portes derrière soi. On ne peut pas faire tous les métiers de la terre, et il y aura toujours un moment dans la vie où on se demandera si on a fait le bon choix, la vie est trop courte pour toutes ces opportunités, et c’était ce qui faisait peur.


"Je me disais que tu pourrais peut-être m'aider un peu, enfin si tu veux bien"

Si elle n’avait pas une totale maîtrise de la retenue, Pomona aurait sûrement éclaté de rire. Elle était clairement la personne la moins bien placée pour donner des conseils à qui que ce soit en la matière, elle-même était perdue.

“Tu devrais recevoir des conseils d’orientation cette année, non?”

Pomona se souvenait de l’entretien qu’elle avait eu avec Slughorn pour parler de ses projets futurs, tout comme elle se souvenait de la réaction du professeur de potion, qui s’était affligé de son manque d’ambition et avait condamné ce qu’il avait appelé son attitude négative.

“Je ne suis pas certaine que mon aide t’aidera beaucoup...”

Elle laissa un silence flotter autour d’elles quelques instants, elle ne voulait pas sembler désobligeante en refusant de lui apporter son aide, mais c’était un fait, elle ne voulait pas la conseille si c’était pour lui donner de mauvais conseils.

“Il doit bien y avoir des domaines qui t’intéressent plus que d’autres, non?”

C’était après tout, l’unique point de départ sur lequel on pouvait se reposer quand il s’agissait de décider de son orientation, ce qu’on aimait et ce qu’on aimait pas. C’était un début bien faible, et qui n’était pas forcément très fiable. Mais il fallait faire avec ce que l’on avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Sam 26 Fév - 17:31

    “Tu devrais recevoir des conseils d’orientation cette année, non?” fit Pomona en réponse à la question de la jeune Benett, Jo hocha la tête effectivement, il y avait les conseils avec les professeurs responsables des maisons, pour sa part, la jeune fille aurait rendez-vous avec Slugorn. Peut-être saurait-il bien la conseiller, bien qu'elle n'était jamais vraiment fait partit de son petit club.
    “Je ne suis pas certaine que mon aide t’aidera beaucoup...” continua Pomona, Jo n'était pas vraiment d'accord, elle connaissait bien les gens, et pouvait éventuellement les conseils vers ce qui leur correspond le mieux. Mais la jeune sorcière ne préféra pas insister dans cette voix, sentant que sa camarade semblait un peu contrarié.

    “Il doit bien y avoir des domaines qui t’intéressent plus que d’autres, non?” demanda Pomona, effectivement commençait par les matières que Jo aimait bien l'aiderais à trouver ce qu'elle aime faire. La jeune fille sortit son emploi du temps pour l'étudier... Elle aimait assez bien la défense contre les forces du mal, et les sortilèges tout comme l'arithmancie et l'étude des runes. Par contre, elle avait beaucoup de mal avec les potions et la métamorphose, sans trop être catastrophique, ce n'était pas ses cours préférés...
    "J'aime bien la défense contre les forces du mal, les sortilèges, les runes et l'arithmancie..." fit Jo, en regardant sa feuille, à la fin de sa dictée, elle leva la tête vers Pomona dans l'espoir qu'elle lui sortirait un métier qu'elle pourrait faire regroupant ces matières, sachant aussi qu'elle devait chercher un peu quoi faire de sa vie et pas attendre que tout lui tombe sous le nez... Mais c'était tellement plus facile de se laisser porter par le courant de la vie...

    Elle doit se "battre" pour trouver sa place dans le monde, aprés elle pouvait laisser son père lui trouver un mari, de sang-pur, et vivre dans un grand château, avec des domestiques, sans travailler, à dépenser l'argent que son mari gagnerait au travail. Mais Jo ne voulait pas vraiment de cette vie là, elle voulait un homme qui l'aimerait et qu'elle aimerait, à cette pensée, Daniel présenta le bout de son nez, qu'elle chassa aussitôt, elle voulait un travail, en sommes une vie où elle pourrait s'épanouir, en tant que femme, en tant que personne du monde...
    "Je veux simplement une place dans le monde, et ne pas être simplement la femme de..." fit Jo, se demandant un peu d'où elle sortait ce vocabulaire sophistiqué, qu'elle n'emploie rarement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Lun 7 Mar - 9:06

"J'aime bien la défense contre les forces du mal, les sortilèges, les runes et l'arithmancie..."

Une chance pour Jo, elle s’intéressait à des matières qui étaient rarement appréciées par la plupart des élèves. Les runes et l’arithmancie avaient tendance à perdre les élèves, du fait de leur complexité.

Elle-même aimait particulièrement ces deux matières (en plus de l’histoire de la magie, qui n’était pas une matière davantage appréciée), et elle avait bien vite réalisé qu’elle était un des rares specimens à les apprécier, ce qui n’était pas pour lui déplaire. En effet, elle était l’une des rares septième année à avoir choisi (ou à avoir eu la note nécessaire pour les choisir) ces cours, ça ne la dérangeait pas le moins du monde.

"Je veux simplement une place dans le monde, et ne pas être simplement la femme de..."

Pomona ne put s’empêcher de sourire, ce qui n’était pas si fréquent, chez elle. C’était qu’elle s’était soudainement imaginé une Zelda de l’âge de Jo, elle aurait certainement sorti le même discours (en oubliant les doutes qui accompagnaient ceux de la verte et argent).

Pomona, également, était de cet avis, si elle devait avoir ce que l’on pourrait appeler une “vie réussie”, elle ne voulait la devoir qu’à elle-même, pas à la personne qu’elle épouserait... si elle épousait que que ce soit un jour.

A dire vrai, elle doutait quelque peu que cela arrive un jour, à l’inverse de beaucoup de ses camarades, les choses du coeur ne lui inspiraient rien d’autre qu’un sentiment d’étrangeté, et dans les rares moments où elle en ressentait les élans, elle préférait les abandonner dans un coin de sa tête, c’était là un genre de soucis qu’elle préférait très clairement oublier.

Même si elle trouverait cela assez déprimant de finir sa vie toute seule.


“C’est compréhensible, et c’est tout à ton honneur.”

Pomona ne se souciait que très peu du sort de ses camarades, ils n’auraient, à ses yeux, que le destin qu’ils méritaient, mais elle devait admettre qu’elle aurait sûrement un léger pincement au coeur si Jo n’arrivait pas à exaucer ses souhaits, même si ceux-cis, pour le moment, demeuraient flous.

“Si tu aimes l’étude des runes et l’arithmancie, je pense que tu devrais t’orienter vers ces domaines. Ils ne sont pas très courrus.”

Elle ne pouvait pas faire beaucoup d’autres suggestions, et elle ne connaissait que deux-trois métiers que permettaient l’étude de ces matières, et il n’était pas certain qu’ils étaient bien rémunérés, encore moins pour les femmes.

Attendant que Jo lui réponde, elle tenta de mobiliser toutes ses pensées afin de trouver à Jo le métier qui lui conviendrait. Elle ne voulait pas l’aiguiller trop précisément, cependant. Elle ne voulait pas que Jo, tel un mouton, se jette sur la première suggestion qu’elle ferait et se repose dessus afin de dissiper le sentiment de doute qu’elle ne pouvait s’empêcher de posséder, pour le moment.

C’est pourquoi, même si quelques idées lui vinrent en tête, Pomona préféra les garder pour elle, il fallait que Jo demeure maîtresse de ses opinions et de ses choix. Elle ne pouvait pas se reposer sur les autres, pas quand il s’agissait de son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Lun 7 Mar - 12:18

    Jo sourit et posa ses mains sur la longue table des Serpentards, elle était vraiment contente de pouvoir parler avec Pomona, la jeune Benett l'aimait beaucoup...
    “C’est compréhensible, et c’est tout à ton honneur.” fit la jeune femme, Jo en rougirait presque, elle se sentait un peu intimidé maintenant, mais elle était pile à l'âge, où on est encore une enfant qui craint le noir, et qui souhaite rester à la maison et une jeune fille qui rêve d'ouvrir la porte pour voir le monde... Et ce n'était pas évident tous les jours. Cela se traduit par des paroles et des actes d'une petite fille, d'une enfant, pour ne pas dire gamine. Et a d'autres moments, elle disait ou faisait des choses d'adultes.
    Son père lui voulait, justement qu'elle devienne la femme de ... Arthur Everard, d'ailleurs, mais la jeune fille bien qu'elle apprécie beaucoup le jeune homme, ne semblait pas vraiment intéressé dans cette voix. Pour l'instant Daniel était trop présent... Elle soupira et prit son verre d'eau pour penser à autre chose et s'occuper les mains...

    “Si tu aimes l’étude des runes et l’arithmancie, je pense que tu devrais t’orienter vers ces domaines. Ils ne sont pas très courrus.” fit Pomona, Jo hocha la tête en reposant son verre, oui vaux mieux penser à son avenir, qu'à ces tristes amours... Elle aurait bien voulu que la jeune Fitz lui donne une piste pour voir les métiers qu'elle pourrait entreprendre, mais sans doute qu'elle devait chercher tout seule, ou avec l'aide du Professeur Slugorn. Elle sourit, contente de la tournure de la conversation, grâce à Pomona, elle avait mis un peu d'ordre dans ses idées, elle avait déjà une piste à suivre...
    "Merci fit-elle dans un grand sourire, grâce à toi, j'ai déjà plusieurs pistes à suivre... "
    En ce moment sa vie était-elle confuse, avec l'attentat, le coma de sa mère, ses sentiments pour Daniel, son avenir qui la préoccupé, mais grâce à son amie, elle avait pu faire le point. Et la crainte qui l'habité, commencé peu à peu à faire place à l'espoir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Lun 14 Mar - 7:29

"Merci. grâce à toi, j'ai déjà plusieurs pistes à suivre... "

Pomona n’avait absolument pas eu l’impression d’avoir aidé Jo, mais si celle-ci se sentait rassurée, alors c’était une bonne chose.

Jo avait l’air de douter sur de nombreux points. Elle était à l’âge où se posent toutes les questions. Pomona y avait échappé du simple fait qu’elle était bien trop occupée à s’interroger sur les autres pour se poser des questions qui la concernent elle.

Bien sûr, elle n’avait tout de même pas échappé à toutes ces interrogations, mais elle faisait de son mieux pour les oublier dans un coin de sa tête. Oublier les regards trop interessés qu’elle avait pu poser sur certaines personnes - et qui échappaient au domaine ethnologique, oublier les craintes qu’elle possédait au sujet de son avenir pour affirmer qu’elle savait où elle mettait les pieds. Elle savait bien que ces questions qu’elle évitait soigneusement de se poser lui reviendraient un jour en masse, au point qu’elle aurait sûrement du mal à les gérer... mais elle verrait cela en temps voulu.


“De rien. Je suis contente si j’ai pu t’aider.”

Pomona acheva de manger ce qu’elle avait dans son assiette.

Elle était à vrai dire plutôt satisfaite que Jo ne lui en demande pas davantage, elle voulait lui laisser la liberté de faire ses propres choix, et cette liberté passait très certainement par un choix qu’elle ne devrait qu’à elle-même. Pomona ne voulait pas porter le poids d’un choix qui s’avèrerait ne pas être si bon que ça.

“Tu as encore le temps d’y réfléchir mais je suis certaine que tu fera les choix qu’il faut.”

Pomona n’était d’habitude pas si chaleureuse envers autrui, elle n’était pas personne à encourager, ou à complaire autrui à l’aide d’une quelconque phrase satisfaisante, mais Jo lui inspirait intuitivement une certaine sympathie qu’elle n’aurait su expliquer.

Elle avait l’envie de l’encourager, de la pousser à aller plus loin, de la faire sortir de sa coquille afin qu’elle puisse s’affirmer. Elle ne s’expliquait pas cette affection, mais elle ne cherchait pas à la réprimer, elle avait envie de protéger cette jeune fille qui ne semblait pas trop savoir où elle mettait les pieds.

Il fallait croire qu’elle avait envie de protéger un peu trop de monde ces derniers temps. Cela risquait fort de lui porter préjudice. Elle ne pouvait se douter à quel point.

Un jour, peut-être, elle se mêlerait de ses affaires, l’ennui c’est qu’elle aimait bien trop s’immiscer dans celle des autres pour mieux analyser le comportement des autres en question, c’était là l’un de ses petits plaisirs dont elle ne savait pas se priver, et qui lui procuraient le plus grand des bonheurs, si tant est qu’elle admette pouvoir être vraiment heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6262
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)   Lun 14 Mar - 15:21

    “De rien. Je suis contente si j’ai pu t’aider.” fit Pomona. Jo sourit toute contente d'avoir pu discuter avec son amie. Elle remarqua que la grande salle commençait à se vider et que la plupart des élèves se rendaient à leur premier cour de la journée. Il restait encore quelques retardataires, et Pomona était entrain de finir son petit déjeuner. Jo décida d'attendre qu'elle est finit de petit-déjeuner avant d'y aller à son tour...
    “Tu as encore le temps d’y réfléchir mais je suis certaine que tu fera les choix qu’il faut.” termina Pomona. Jo hocha la tête, effectivement, il y avait encore un peu de temps, les Buses étaient encore dans quelques mois, et aprés avoir choisit les options, elle aurait encore deux ans pour trouver sa voie. Pomona avait su lui redonner confiance et énergie. Aprés ses révisions, dans quelques semaines, elle irait à la bibliothèque pour voir la liste des métiers qu'elle pourrait faire, en parlerait avec Slugorn, à la fin de l'année. Un bon programme qui lui permettait de voir les choses venir et bien évoluer. Dire que leur conversation avait commencé par un "Joyeux anniversaire" comment en étaient-elles arriver à discuter de l'orientation de Jo, mystère...
    "Je crois qu'on devrait aller en cours maintenant" fit Jo en voyant les derniers élèves se levaient, et partir presque en courant à leur cour. Les assiettes, bols, verres, couverts et restes de nourriture commençaient eux aussi à disparaitre pour laisser la table tout propre pour le repas de midi dans quelques heures... La jeune fille se leva, prit son sac et quitta la pièce en compagnie de Pomona, son amie-guide...


[Ce RP aussi se termine, contente d'avoir RP avec toi, miss!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

On a pas tous les jours 17 ans... (Jo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Mission] C'est pas facile tous les jours
» IT'S DELICIOUS - 25/01 à 13h35.
» Explore le chemin de traverse
» [Appartement d'Alice, Paris 8ème]
» Bouffer le bitume ? Je fais ça tous les jours !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: La grande salle.
-