AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Dim 6 Mar - 18:08

    Laury venait d'entrer dans la bibliothèque, en jetant un coup d'œil comme d'habitude pour voir si Daniel ne s'y trouvait pas déjà. Bien qu'elle était presque sûre de ne pas le voir ici, il n'était pas du genre à vouloir étudier dans la bibliothèque, mais plutôt à faire ses devoirs sur un coin de table en rigolant avec ses amis. La petite fille avança entre les tables, tenant son sac contre elle, comme si quelqu'un pouvait avoir l'idée de lui voler. Elle prit deux livres sur les potions accessibles aux premières années, et revint s'assoir sur une table, assez loin du peu de Serpentard qu'il y avait dans la pièce. Elle soupira en posant ses affaires, et ses fesses sur la chaise. Elle regarda autour d'elle, un moment, pour être sûre qu'elle était en sécurité. Puis elle commença à sortir ses affaires pour faire ses devoirs et s'avançait un peu. Elle aimait beaucoup les potions, mais cela ne semblait pas réciproque vu le peu de bonnes notes qu'elle arrivait à avoir.

    Elle ouvrit le premier livre sur une potion pour soigner les furoncles qu'elle devait faire, et puis elle avait entendu parler de la potion d'amnésie qui serait peut-être au programme également. Heureusement que les filles de son dortoir, qui étaient en seconde année, lui avait tout de même donné des pistes pour les prochaines potions. Elle sortit son parchemin, et se mit au travail, ce fut ainsi pendant plus d'une heure contente de pas avoir été dérangé par aucun Serpentard et surtout Daniel. A peine avait-elle émis cette pensée qu'un Serpentard entra dans la bibliothèque, c'était Arthur. Ce jeune homme était trés étrange et Laury n'arrivait pas à savoir si il était honnête avec elle, où si il cherchait à se moquer d'elle, comme tous les autres de sa maison.

    Elle repensa à leur première rencontre, qui avait eu lieu plusieurs semaines plus tôt. Alors qu'elle parcourrait les couloirs du château, aprés s'être perdue pour la énième fois, elle avait été bousculé par un Serpentard, en reconnaissant sa maison, elle avait cru avoir à faire à un autre Daniel. Mais ce ne fut pas le cas, il l'aida à se relever et la conduisit même jusqu'à l'infirmerie où elle fut soigner par Zelda. Et ensuite, ils avaient un peu discuté, enfin Laury s'était seulement présenté et il avait fait de même. Mais c'était l'ambiance qu'il y avait entre eux deux, que la petite fille n'arrivait pas à comprendre. Pourquoi est-il si gentil? Est-ce encore une façon de la torturer? Elle croisa son regard mais préféra se détourner pour se replonger dans son devoir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Dim 6 Mar - 21:07

    Arthur s'étira longuement et regarda ses camarades s'affairaient autour de lui pour ranger leurs affaires. Les cours étaient enfin terminés, et il allait pouvoir vaquer à ses propres occupations. Se détendre. Réfléchir au sens de la vie.
    Il croise le regard par hasard le regard de Julian qui quittait la salle.
    Non. Ce soir, boulot.
    Il y avait un contrôle de Potions le lendemain, une épreuve écrite, et il comptait bien la réussir. Il allait travailler, car le travail était toujours récompensé. La vie ne pouvait pas être tellement injuste. Pas vrai ? Pas vrai...?

    Il soupira.
    Si. Elle pouvait l'être. Et c'était incompréhensible. Pourquoi s'échiner toute la nuit sur des ouvrages qui n'étaient pas au programme, rechercher la mesure parfaite d'une once de poil de Rat Ventrucornu, si c'était pour n'aboutir qu'à un A. Acceptable. « Et encore, avait murmuré Slughorn. » Et cet Acceptable, Arthur savait très bien à quoi il le devait. Il faisait parti du club en raison de l'excellente réputation de ses parents, et il était fort probable que ce ne soit pas sans effet sur ses prétendues « capacités ». Et l'autre qui se pavanait avec son Optimal...

    La gorge d'Arthur se resserra lorsqu'il se leva. Son poing aussi. Ses dents grincèrent et il jeta un regard terrible au dos de Julian qui partait déjà profiter de sa soirée. Lui, il allait réellement en profiter. Lui. Encore lui. Toujours lui.


    *Souris Arthur. *

    Son visage se détendit. Il salua même Slughorn.

    *Et c'est parti pour une super soirée. *

    Super soirée. Bosser. Taffer. Le pied total.

    * Ça en vaut la peine. Ça en vaut la peine. *

    Un jour, Arthur écrabouillerait Julian. Il enverrait sa petite tête de sauvage charmeur contre un mur, le mur même de ce dortoir de Serpentard qui observait ses humiliations répétées et multipliées depuis maintenant six années. Six ans ! Comment avait-il pu souffrir un tel rabaissement si longtemps ? Comment lui, l'héritier de l'immense fortune, de l'empire magico-médical Everard, s'était il abaissé face à... à personne en fait ! On n'existait pas vraiment quand on n'avait pas de nom de famille, hein ! HEIN !
    Ce jour arriverait, mais l'ascension vers ce plaisir immense, Arthur le savait, ne pouvait passer que par un long et rigoureux travail. Ce n'était pas de l'acharnement. Du moins. Pas encore. Arthur se sentait capable d'aller encore plus loin. Il lui suffisait d'une motivation.

    Et après ? Après, il aviserait, ce n'était pas le plus urgent. Alors qu'il remontait dans le Hall afin de se diriger dans les étages et notamment la bibliothèque, il croisa ses propres yeux au détour d'un couloir décoré de grands miroirs ornés de fleurs d'argent. Il frissonna. Il n'était pas un meurtrier. Oh non. Quel bordel. Ne plus contrôler ses pensées, laisser un flot de sentiments stupides l'envahir ! Lui ! Pour un être aussi inutile que Julian ! Encore lui, encore ce nom ! Mais bon sang Arthur, arrête de penser à ça !

    Il se mordit la langue. Il déglutit.

    Il poussa avec peine la porte de la bibliothèque, comme s'il était puni. Travailler. Quelle punition. Il se dirigea à pas lents, lourds, vers le rayon des Potions. Il y avait bien un ouvrage sur son contrôle à venir, un ouvrage qu'il serait le seul à avoir lu et grâce auquel il pourrait se vanter de l'originalité et la pertinence de ses réponses. Certes, la fois précédente, il avait révisé le mauvais chapitre. Certes. Mais ce n'était que partie remise ! La prochaine serait la bonne !

    Pouf ! Fit le « Dictionnaire des Solutions incolores aux pouvoirs surprenants » en heurtant l'une des tables du fond.


    Oh, je ne t'avais pas vue.

    Dans la noirceur de son humeur, Arthur n'avait même pas remarqué que toutes les tables n'étaient pas libres. Et pourtant, il était tard. Le petit minois qui l'observait derrière ses grands cahiers lui revint à l'esprit. Immédiatement, ses épaules s'affaissèrent et il se sentit mieux.

    Il est tard Lauraleen, tu sais...

    Il souriait. Il s'assit et ouvrit le sommaire de son livre. Lorsqu'il était en présence de cette si petite fille aux yeux si doux, il se sentait important.
    Pas important dans le sens qu'entendait tous les moucherons avides qui lui tournaient autour durant toute la journée, il se sentait utile.
    C'était idiot.
    Et il le savait. Elle avait onze ans, quand même, elle n'avait surement pas attendu sa venue à lui, Ô enfant prodigue, pour rencontrer des gens qui tiendraient à elle. D'ailleurs, comment lui, Arthur, pouvait-il se permettre de lui donner un tel rôle dans sa propre vie ? Il lui avait à peine parler.

    Mais quand il repensait à l'effroi dans ses yeux lorsqu'il l'avait bousculé par inadvertance parce qu'il discutait avec engouement d'une révolte de trolls dans les Alpes, il s'était senti fondre. Bêtement.
    Et c'était absurde. Vraiment.

    Il ne pouvait cependant pas s'empêcher d'être aimable avec elle. A cause de son éducation, oui, et de ses habitudes, encore oui, mais aussi par sincérité. Pratique qu'il commençait à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Dim 6 Mar - 22:08

    Arthur marchait d'un pas rapide et semblait déterminé, enfin c'est ce que voyait la petite fille derrière son parchemin, elle ne savait pas quelles étaient les pensées qui traversaient l'esprit du jeune homme en question. Un gros dictionnaire vint heurter la table où la jeune Laury essayait de faire ses devoirs. La table bougea, heureusement qu'elle n'était pas entrain d'écrire, sinon elle aurait fait une jolie tâche sur son parchemin. Laury avait une écriture trés fine, et aussi trés petite... Tous des signes de son côté timide et renfermée... et peut-être terrifiée...

    Oh, je ne t'avais pas vue. fit le jeune homme, Laury leva les yeux vers Arthur, et lui sourit doucement, et replongea sa tête vers le parchemin qu'elle venait de finir. Elle ne pouvait pas s'empêcher d'espérer qu'il ne se moque pas d'elle. Mais une petite voix lui disait que ce n'était pas normal, et cela la mettait mal à l'aise. Les choses avaient été simple pour la petite fille, Gryffondor, Poufsouffle et Serdaigle c'étaient les gentils, et les Serpentards, les méchants. Mais voilà qu'Arthur était gentil. Cela mettait en l'air presque toutes les convictions de la petite fille.

    Il est tard Lauraleen, tu sais... continua-t-il en ouvrant son gros dictionnaire qui devait faire au moins dix milles pages. Laury se demandait si elle devait savoir tout ça, quand elle serait plus grande. Cela lui fit un peu peur. Elle hocha simplement la tête pour lui montrer qu'elle avait bien entendu ce qu'il lui avait dit. Laury ne parlait pas beaucoup, de toute façon, c'était une petite fille, et il était un grand garçon, que pourrait-elle lui apprendre qu'il ne sache déjà. Elle sourit tout de même et se remit à son travail, en disant de sa petite voix...
    "Mon devoir est presque fini". D'ailleurs, elle mit sa dernière phrase et son dernier point, et posa sa plume. Elle prit son parchemin dans ses mains, et se remit à lire ce qu'elle avait écrit sur sa potion, qui soigne les furoncles. Une fois sa lecture achevée, elle ne savait pas si elle devait laisser le jeune homme tout seul, ou bien rester un peu, pour voir... Juste voir, si il allait se moquer d'elle ou pas... Peut-être que... ce ne serait pas le cas!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Mer 9 Mar - 20:48

    Arthur s'assit et commença à feuilleter l'encyclopédie. A dire vrai, il n'avait pas la moindre idée de l'endroit où se trouveraient les informations utiles qui lui permettraient, peut être, de faire du zèle lors de son prochain devoir. Néanmoins, il tourna les pages avec une assurance que le masque qu'il portait au quotidien lui avait appris, et ne laissa rien apparaître au sujet de son ignorance sur le sujet. Plus il y songeait, plus il s'apercevait que le travail était, finalement, une perte de temps. C'était un fait: il n'avançait pas malgré les heures qu'il passait à gratter et à s'esquinter les yeux sur les lignes minuscules de ces énormes grimoires.
    Il ne regardait même pas les pages sur lesquelles son doigt tombait. Il avait sorti une plume et un parchemin et observait Lauraleen. Elle semblait avoir bientôt fini et attaquait sa relecture.
    La re-lecture !
    Voilà ce qu'il oubliait toujours !
    Son sourire s'effaça. Il devint lui-même et sa bouche s'entrouvrit béatement. En contemplant les pupilles de la petite fille qui lui faisait face, pupilles qui sautaient allègrement quoiqu'attentivement d'une ligne à l'autre, il comprit que quelque chose lui manquait : ce genre de réflexes. Ce genre de détails qui pouvaient faire la différence entre une copie correcte et une bonne copie. Qui pouvaient permettre de passer d'un Acceptable à un Effort Exceptionnel. La relecture en faisait partie. Lui l'ouvbliait, pas les autres.
    Et ce ne devait pas être si dur puisqu'une fillette la pratiquait !
    Et avec un tel naturel !
    Arthur se mordit la langue.

    Lorsqu'elle leva à nouveau les yeux sur lui, il fit mine d'être plongé dans les algues aux propriétés autant surprenantes qu'inutiles (comme la Rinacloeda Gualidae qui permettait d'éliminer la corne des pieds quand elle était plongeait dans une infusion de 60 degrés). Elle partait. Il devait être 21h. Forcément, elle allait se coucher. Une si petite fille...

    *Si petite... songea Arthur*

    Elle s'en allait.

    *Elle s'en va, Arthur ! *

    Il s'éveilla soudain :

    At... Lauraleen...

    Il grimaça. Il venait de buter sur la première syllabe d'un mot. De se rattrapper. Lui. Aprés ces heures, ces journées passées à répéter, répéter et re-répéter des dizaines de virelangues dans tous les idiomes européens et à clâmer des douzaines de vers et de prose, sous la tutelle rigidissime de sa mère qui aimait les belles lettres et les voix claires. Ses doigts se crispèrent contre ses paumes. Les qualités qu'il avait si rudement acquises, il était intolérable qu'il puisse les perdre. Pour quiconque.
    Il avala sa salive
    .

    Est ce que...

    Il y eut un temps.
    Il cherchait ses mots pour que son erreur ne se reproduise pas. Il devait avoir l'air d'un demeuré.


    Est ce que tu as peur de moi ?

    Cette question était probablement la plus ridicule qu'il eut pu poser de toute sa semaine. Bien sur qu'elle avait peur de lui !
    C'était un garçon, il était à Serpentard, il avait seize ans et des épaules de batteur. Pire ! Il bégayait presque ! Comment pouvait elle accepter seulement de l'écouter ?
    Il s'en voulut aussitôt.
    Arthur souhaitait cependant en obtenir une réponse. Il avait envie de discuter avec elle, il ne voulait plus qu'elle ait peur de lui, qu'elle frissonne lorsqu'il approchait. Pourquoi ?
    Il n'en savait rien.
    C'était ainsi, et voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Mer 9 Mar - 22:52

    Laury n'avait toujours pas pris sa décision sur son départ ou non. Et puis même si elle restait le jeune homme semblait avoir envie de réviser, elle ne serait pas de taille à l'aider. Comment une petite première année, pour l'aider lui un grand de sixième année... Elle soupira reposa son parchemin, et commença à ranger ses affaires, sans trop vraiment se presser... Elle boucha son pot d'encre, le rangea dans son sac, se releva et refit de même avec ses plumes, avec son parchemin..
    At... Lauraleen...Est ce que...Est ce que tu as peur de moi fit-il, pendant qu'elle se penchait pour ranger son dernier livre... Elle se releva un peu vivement. Elle soupira, elle devait sans doute avoir cette conversation avec lui. Elle aussi aimerait que ça soit vrai, que le jeune homme soit vraiment gentil avec elle, parce qu'il avait envie d'être gentil, parce qu'il était comme ça.

    "Je.... C'est à cause des autres Serpentards", fit-elle. Sachant qu'il ne serait peut-être comme les autres, mais elle n'avait pas encore vraiment confiance... Elle sourit timidement, et referma son sac. Mais elle ne voulait toujours pas se lever et partir, c'était trop tôt. Elle voulait peut-être avoir une chance de le laisser la convaincre qu'il était sincère...
    "Ils ne cessent de m'embêter, et je sais pas si tu fais la même chose... Pourquoi tu ne le fais pas comme les autres!" demanda-t-elle peut-être un peu trop directement, ce n'était pas dans son habitude...Mais elle ne pouvait plus ôter sa question maintenant. Elle posa ses yeux vers le gros dictionnaire, sans trop savoir quoi dire ou faire maintenant, a part attendre la réponse du jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Jeu 10 Mar - 21:56

Oui. Elle avait peur, et encore une fois, c'était bien normal. A quoi ressemblait-il, objectivement ? Arthur tenta de se remémorer la dernière image de lui que son miroir lui avait offert, mais le souvenir qu'il en conservait était si laid et si grimaçant qu'il ne pouvait être authentique. Et heureusement. Car s'il l'avait été, alors Lauraleen aurait été bien folle de ne pas avoir fui toutes les fois il lui avait adressée la parole.
Avec douceur, il ramassa et lui tendit un de ses parchemins qui s'étaient envolées au moment où elle refermait son livre. Il lui sourit.

Il se mordit l'intérieur des joues. Il voulait être honnête, et pourtant il souriait. Son sourire était le symbole même de son hypocrisie, il s'agissait de son masque quotidien, et il en avait conscience. Or là, il en avait ressenti un besoin. Il voulait qu'elle eût confiance en lui.
Mais lorsqu'elle lui répondit, il comprit qu'il en demandait déjà trop. Non seulement elle ne comprenait pas, et pour cause, qu'un jeune homme de seize ans viennent lui parler, ce qu'elle ne parvenait à comprendre d'autant moins qu'il était un Serpentard: un Serpentard qui discutait avec une Poufsouffle. L'incohérence était évidente. Mais de là à généraliser comme elle le faisait!
Exagérait-elle autant ? Arthur n'en savait rien. Il ne pouvait voir sa maison et ses camarades que de l'intérieur, et il avait alors la possibilité d'observer les divergences de comportement parmi les Vers et Argent. Tous ne pouvaient être aussi mauvais que le pire d'entre eux.
Il l'observa. Il frémit.

On l'embêtait. On l'embêtait! Évidemment. C'était trop facile. S'il y avait bien un point commun à tous les Serpentards, c'était le plaisir qu'il prenait à se repaître des enquiquinements quotidiens, des lâches mesquineries et des moqueries doucereuses. Ils adoraient ça. Arthur aussi. Mais de là à venir chercher des noises à une première année... C'était écœurant tant c'était facile. Aux yeux d'Arthur, tout l'intérêt en était perdu. Peut-être ne s'agissait-il que d'autres premières années, auquel cas, le « match » était il plus équilibré.
Pourtant, en observant la lueur d'angoisse qui avait étincelé dans ses prunelles quand elle avait prononcé ses paroles, semblant les regretter au moment où elle passait sur ses lèvres, Arthur pensa qu'il s'agissait plus d'un gamin de douze ans souhaitant faire le beau devant sa bande.

Arthur se sentit un peu meurtri. Il ne lui avait jamais rien fait qui eut pu lui montrer qu'il se moquait d'elle ou la méprisait. Bien au contraire, il aurait aimé lui dire combien sa fraîcheur et sa naïveté comptaient pour lui. Il ne lui parlait pas souvent, certes, mais sa présence avait un effet bénéfique sur son comportement. Il perdait alors son obsession de la compétition, il s'adoucissait, oubliait la douleur de sa situation familiale bancale. Et cela lui faisait du bien. Énormément de bien. Mais pouvait-il lui dire tout cela sans l'effrayer davantage ? C'était impossible ! Elle en serait terrorisée, le fuirait, n'accepterait plus jamais de lui parler ni seulement de le croiser !

Comment, alors, lui faire comprendre qu'il ne se jouait pas d'elle et de sa candeur
!

Lauraleen, souffla-t-il.

Il était ferme. Doux. Presque affectueux, mais déterminé.
Alors qu'il reprenait sa respiration, une boule se forma dans son estomac et lui serra la gorge. Ses yeux lui piquèrent, et il sentit grossir en lui un sentiment d'urgence qu'il ne connaissait pas. Il y avait quelque chose d'important dans les mots qu'il s'apprêtait à prononcer. Une certaine fatalité qui se montrerait, un jour, importante. Il le sentait.


Il inspira profondément et avança son bras le long de la table, jusqu'à se saisir de la petite main blanche de la fillette. Il croisa son regard et chercha à le capter. Quand il l'eût obtenu, il lui dit sur un ton particulièrement solennel dont il eût rougit en d'autres circonstances :

Je ne sais pas. Je l'ignore, c'est vrai. Je ne t'embête pas, car je n'en ai pas envie. Je te demande de me faire confiance, mais je comprendrais que tu n'en ais pas envie.

Il expira et souffla:

Et alors si tu le veux, je te laisserai tranquille.

Ces mots lui coûtaient. Il avait peur qu'elle les utilise contre lui. Il espérait qu'elle aussi, elle comprendrait. Il espérait ne pas avoir besoin que Lauraleen s'éloigne de lui pour s'apercevoir qu'il tenait à elle.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Ven 11 Mar - 18:12

    Aprés avoir avoué que les autres Serpentards l'embêtaient, elle se sentit étrange. En effet, elle ne sentait pas honteuse de lui dire à lui. Elle ne sentait vraiment lâche, comme si elle savait que le jeune pouvait comprendre, comme si elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance. C'était vraiment étrange, de ressentir ça. C'était pas la première fois, mais face à un autre Serpentard c'était une première. Et la petite Laury ne savait pas du tout comme prendre la chose...

    Lauraleen,
    commença Arthur, puis il s'arrêta et aprés un moment, pris la main de la petite fille, Laury posa son regard sur leur deux mains enlacées, elle avait une toute petite main dans la grande paume du jeune homme, elle se sentait encore plus enfant. Elle relava les yeux vers lui, et fut capturé par son regard.
    Je ne sais pas. Je l'ignore, c'est vrai. Je ne t'embête pas, car je n'en ai pas envie. Je te demande de me faire confiance, mais je comprendrais que tu n'en ais pas envie. fit le jeune homme. Laury continua de le fixer, elle voyait bien l'honnête dans le regard du jeune homme, et elle avait envie de lui faire confiance, oui, elle le voulait vraiment mais... Elle avait peur d'être déçue, de l'entendre un jour rire sur son dos, de se moquer d'elle. D'avoir fait le mauvais choix. Mais si le garçon était vraiment sincère, qu'il voulait être ami avec elle, elle le regretterait.

    Et alors si tu le veux, je te laisserai tranquille.
    fit-il aprés un soupir. Laury serra la main du jeune homme et sourit timidement... Elle espérait qu'il comprendrait le message, parce qu'elle n'était pas sûre de pouvoir prononcer les mots qu'il faudrait...
    "Je.... je veux te faire confiance..." fit-elle d'une petite voix, en tenant toujours la grande main du jeune homme dans la sienne, à moins que ça soit le contraire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Ven 11 Mar - 19:13

    Arthur se sentait vaguement ridicule. Il aimait parler mais il n'aimait pas les longues phrases. C'était trop grandiloquent, même lorsqu'on appréciait les belles lettres. Il avait peur que cette aisance dans le parler lui nuise. Les phrases trop réfléchies, les mots trop pesés, les temps trop bien conjugués pouvaient facilement passés pour de la manipulation dissimulée. Et il n'avait absolument pas envie que Lauraleen puisse avoir le moindre soupçon sur son honnêteté à cause des paroles mêmes qu'il utilisait pour la rassurer. Ç'aurait été absurde.

    Ce fût donc avec appréhension qu'il laissa un blanc s'installait dans l'air. Ces mots nécessitaient une écoute, une compréhension. Une digestion. Arthur prit soudain peur devant ce silence, ce silence qu'il abhorrait et qu'il comblait le plus souvent avec tout un tas de paroles futiles, et alors qu'il s'apprêtait à détourner honteusement le regard et à lâcher cette petite main si tendre qu'il souhaitait chérir et rassurer, il la sentit se serrer contre la sienne.

    Sa lèvre inférieure s'ouvrit. Abasourdi. Ses yeux s'écarquillèrent doucement devant le timide sourire qui s'alluma sur le visage de Lauraleen. Son cœur se calma aussitôt, et la tension qu'il ressentait dans ses épaules se relâcha.

    Il sentit malgré tout une boule lui montait dans la gorge. La pression qu'il accumulait depuis quelques jours, et finalement, peut être des années, s'agglutinait le long de ses voies respiratoire et pesait sur son abdomen. Il avait l'impression qu'enfin quelqu'un lui faisait confiance pour ce qu'il était vraiment, et non pas ce qu'il avait, ce qu'il représentait. Mais après tout, qu'en savait-il ? Il se débarrassa de cette pensée d'un mouvement rapide de la tête. Lauraleen n'était pas comme ça. Elle ne pouvait l'être, elle était bien trop jeune. Que savait-on du jeu de l'argent et des relations lorsqu'on cumulait tout juste un peu plus de dix printemps ?

    Il sentit ses pupilles s'embuer, et un sourire comme il n'avait pas eu l'occasion d'en faire depuis très longtemps s'étira sur ses lèvres. Il serra avec plus de franchise la douce main qu'il tenait, et se pencha un peu vers elle.


    Merci... murmura-t-il. J'espère que...

    Il inspira. Ce n'était que quelques mots, il devait maîtriser les flux de ses émotions. Il était trop à fleur de peau en ce moment, et risquait de se tirer des balles dans le pied tout seul. Il devait garder le contrôle, comme il l'avait toujours fait.

    J'espère que tu ne seras pas déçue, reprit-il.

    Il croisa son regard et lui sourit davantage. Il se sentait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Sam 12 Mar - 20:36

    Laury lui souriait timidement, et tenait toujours sa main dans la sienne. Bizarrement, elle ne voulait pas vraiment la retirer. Les autres élèves de Poufsouffle, de Gryffondor ou de Serdaigle qui était gentil avec elles. Elle aimait beaucoup, et apprécié leur compagnie et leur soutien. Mais Arthur, par son attitude différente des autres Serpentards et par ce qu'il dégageait, lui faisait penser au grand frère dont elle rêvait depuis qu'elle est toute petite... Et elle n'avait pas envie de lâcher la main du jeune homme... Non c'était son grand frère d'adoption. Elle espérait inspirer les mêmes sentiments de Arthur à son égard.
    Merci... . murmura-t-il en se penchant vers elle... J'espère que... J'espère que tu ne seras pas déçue, termina-t-il. Laury continua de sourire, mais fut toute de même soulagée qu'il ne prononce pas de mots méchants. Elle espérait elle aussi ne pas être déçue par son attitude, ou par autre chose concernant le jeune homme.

    D'ailleurs, elle ne le connaissait pas tant que ça. Alors que jusque là, elle était assise sur le bord de la chaise, comme prête à partir en courant. Elle se redressa et s'installa plus confortablement. Elle avait envie de mieux le connaître, de lui poser des questions mais par quoi commencer... Elle regardait le gros dictionnaire, en cherchant une question à lui poser...

    "Il faut vraiment apprendre tout ça en sixième année, laissa-t-elle échapper presque malgré elle, toute de même impressionner par les connaissances du jeune homme en magie...C'est vrai, elle n'était qu'en première année, elle avait de bonnes notes mais sans plus, bien qu'elle avait déjà eu un D, et même un P... Mais avoir un grand frère pour l'aider dans ses devoirs ne serait pas une mauvaise idée. Pour ce soir, c'était un peu raté, elle avait finit, mais une prochaine fois, la petite Laury serait ravie qu'il l'aide un peu...
    "Une prochaine fois, tu voudras bien m'aider dans mes devoirs" demanda-t-elle. Laury était un peu timide d'habitude, mais depuis leur "promesse" de se faire confiance, elle se sentait un peu mieux. Même si au fond de son cœur, elle avait toujours la crainte de le voir rire, ou ne plus s'occuper d'elle, se serait même pire que les moqueries...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Dim 13 Mar - 21:48

    Une faible mais douce chaleur se répandit le long des muscles d'Arthur. Il commençait enfin à sentir le poids de sa journée s'alléger. Il se détendait. Il sourit. Lorsque ses sourcils se déridaient et que ses yeux s'éteignaient, son visage perdait toute trace d'ironie ou de mesquinerie. Arthur espérait que ses détails suffisaient à prouver son honnêteté. Il se sentait vaguement angoissé à l'idée des pensées négatives que pourrait avoir Lauraleen sur lui. Les Serpentards n'aimaient personne, et déclairaient ne pas supporter le moindre membre d'une autre maison, mais le fait de porter du vert et de l'argent en dehors des cachots était souvent mal vu par les autres élèves de Poudlard, et ils avaient la plupart du temps un a priori très négatif sur les Serpentards. Et c'était bien normal. Si tous n'étaient pas comme ça, il apparaissait comme un fait que les étudiants les plus méchants et les plus mesquins étaient des Serpentards. Et pour cause. Cette lâcheté et cette aigreur étaient des critères de répartition. CQFD.

    D'habitude, Arthur se moquait bien de ce qu'on pouvait penser de son statut de "méchant car serpent", la plupart des élèves voyaient rapidement qui il était et le bénéfice qu'ils pourraient tirer de son contact. Avec Lauraleen, ces préjugés lui faisaient autant de peine que de tords. Et c'était pourquoi son sourire et son contact qu'elle paressait apprécier le rassurait et lui réchauffer le sang.
    Il sentait pour elle quelque chose de simple. De doux et de timide. Il avait envie d'être avec elle sans avoir à se compliquer l'esprit. Il voulait pouvoir discuter de tout et de rien. Simplement. Comment pouvait-il ressentir quelque chose de tel ? Il n'arrivait pas à mettre de mots là dessus. Il s'en moquait.
    Il y réfléchirait. Peut être.

    Arthur suivit le regard de Lauraleen vers l'Encyclopédie, et il se sentit idiot.


    Ah, non... C'est pour ma culture personnelle, disons...

    Les mots passaient avec fluidité entre ses lèvres. Comment lui expliquer qu'il était différent du Serpentard stéréotypé alors que sa venue à la bibliothèque était justement la conséquence d'une volonté de faire du zèle et de sentir couler dans ses veines le plaisir du à l'orgueil d'une victoire, telle qu'une note ?
    Il croisa le regard de Lauraleen et une moue peu convaincue amollit sa bouche. Il se pencha sur la table.


    La vérité, Lauraleen, c'est que j'aimerais pouvoir impressioner Slughorn au prochain devoir... Et pour ce faire, il faut que je sache deux ou trois choses que les autres ignorent.

    Oui, c'était un bon résumé de sa théorie.
    Bien sur, il avait conscience qu'elle ne fonctionnerait pas, puisque jusque là, ça n'avait jamais marché. La malchance sans doute. Ou bien, la maladresse, ce qui en revenait à peu près au même.

    Son sourire éclaira à nouveau son visage lorsque la petite fille s'avança à lui demander son aide. Il fût ravi de voir que la confiance commençait à s'installer. Lauraleen devait se sentir plus à l'aise. La tension était passée.


    Avec plaisir, mademoiselle !

    Il inclina doucement la tête dans une révérence amusée. Son coeur battait.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Lun 14 Mar - 15:38

    Laury regardait le gros livre posé devant Arthur, et attendait la réponse à sa question...
    Ah, non... C'est pour ma culture personnelle, disons... fit-il. Laury était encore plus impressionné, par son envie d'en faire plus, elle avait déjà un peu de mal avec tout ce qu'elle devait savoir en première année. Et bien qu'elle avait envie de découvrir encore la magie. Elle ne trouvait pas le temps de s'y mettre, d'un autre côté, si elle ne passait pas des heures à faire attention de ne pas croiser Daniel et d'autres Serpentards, de faire un détour dans tout le château, elle aurait certainement plus de temps pour apprendre d'avantage.

    La vérité, Lauraleen, c'est que j'aimerais pouvoir impressionner Slughorn au prochain devoir... Et pour ce faire, il faut que je sache deux ou trois choses que les autres ignorent.
    fit le jeune homme. Laury lui sourit et hocha la tête, impressionner le Professeur, en potions. Ce n'était pas sa matière favorite, ni même celle où elle excellait le plus.
    "Ah!" fit-elle simplement, "J'espère que tu trouveras quelques choses pour les impressionner" répondit Laury, elle aurait bien voulu l'aider, mais que pouvait-elle savoir qu'il ne sache déjà. Elle baissa la tête et balaya doucement des petits bouts de parchemins qui se promenait sur la table.. Elle était un peu triste de ne pas pouvoir l'aider, mais de son côté, Arthur avait accepté d'aider la petite fille dans ses devoirs, elle était contente de pouvoir passer un peu de temps avec le jeune homme...

    Arthur était vraiment trés diffèrent de Daniel, ils étaient opposés, et Laury était finalement contente de l'avoir bousculé. Quand elle avait poussé le jeune homme, elle avait cru qu'elle avait encore avoir des ennuis, et qu'elle aurait un autre Serpentard sur le dos. Elle avait été vachement surprise quand il lui avait tendu la main pour la relever. Puis une petite douleur vive avait lancé son genou, et une jolie coupure était apparut. Arthur l'avait encore accompagné à l'infirmerie, bien que la petite fille avait marché vite, et qu'elle était soulagée qu'il n'est pas essayé de la guérir avec sa baguette, elle serait sans doute partit en courant, si ça avait été le cas... Elle sourit à la pensée de se souvenir, en regardant le jeune homme..

    "Tu es vraiment diffèrent de Chaser" fit-elle sans vraiment s'en rendre compte... Elle ne voulait pas vraiment parler de lui, mais c'était une constation qui était sortit toute seule...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Dim 20 Mar - 9:27

La tension était passée. Arthur le sentait, un climat positif s'était finalement instauré entre lui et la petite fille. Il se sentait bien. Il n'imaginait pas que cette confiance que lui accordait une gamine qu'il ne connaissait ni d'Ève ni d'Adam eut pu lui procurer un tel sentiment de bien être. Il avait eu son temps d'angoisse, comme si soudain son bonheur se retrouvait suspendu au fil des lèvres de Lauraleen et des mots qu'elle s'apprêtait à prononcer. Et puis il avait reçu son absolution de Serpentard : elle le croyait malgré sa cravate. Quel soulagement !

Arthur vivait comme s'il avait toujours quelque chose à prouver. Et d'une certaine manière, c'était effectivement le cas. Il sentait déjà qu'il s'éloignait de son père, au profit d'un demi frère dont il ne supportait plus le nom, il lui fallait le rattraper et montrer, prouver qu'il était digne de tous les espoirs qui avaient été mis en lui, par sa naissance, son éducation, son futur. Face à Lauraleen, cette toute petite fille aux grand yeux, il ressentait la même chose. Il voulait qu'elle soit fière de lui, et surtout, il souhaitait mériter son sourire. La berner, la tromper lui aurait fait de la peine.
Pourquoi ?

Elle avait raison: pourquoi se comportait il ainsi ? C'était inexplicable.
Arthur sentit quelque chose lui piquait le cœur. Un sentiment désagréable l'envahit, comme si il était soudainement devenu un imposteur. A force de vouloir bien faire, de souhaiter au plus fort la reconnaissance de tous ceux qui l'entouraient, à tant vouloir briller et montrer une supériorité que visiblement il était incapable d'atteindre autrement que par des acquis matériels, il se retournait maintenant vers les petites filles impressionnables. Oui, c'était probablement pour ça. La voir sourire, la sentir émerveillée, angoissée par tout le savoir qu'un sixième était supposé ingurgiter, la sentir bienveillante à son égard, c'était pour ça qu'Arthur appréciait sa compagnie. Par un besoin de gratitude. Encore.
Il avait beau ne pas s'en rendre bien compte, la vérité était là.

Quoique...
Une autre impression, encore plus forte, naquit d'un coup dans le creux de son ventre. Lui qui avait tout, lui autour de qui le monde semblait tourner depuis sa naissance, que le moteur de cette attention soit l'affection maternelle, la cupidité ou bien la société, Arthur découvrait soudain l'altruisme. Il ressentait le besoin de protéger Lauraleen. Simplement.
Elle l'attendrissait, le touchait plus que ce qu'il aurait pu imaginer ressentir vis à vis d'une jeune Poufsouffle lambda.
Quand elle avait confiance en elle, quand elle croyait en lui, il se sentait fort.
Était-ce cette impression que l'on pouvait avoir face à un frère ou une soeur qui n'aurait pas été un rival ?


Merci,
sourit Arthur. Moi aussi.

Il se détendait enfin après la nervosité de sa journée.

Chaser.
Ce nom fit « tilt ». Depuis le début de l'année, le nombre de rumeurs à l'égard de ce Serpentard de septième année avait incroyablement augmenté. Il se disait tellement de choses, diverses et variées, qu'Arthur fut à peine surpris que Lauraleen le connaisse, au moins de nom. L'étonnement qui écarquilla ses yeux vint du fait qu'elle le connaisse plus que grâce au flot de commérages ininterrompues qui voyageait son patronyme.
Ses réflexes de maintien d'une apparence nonchalante et vaguement intéressée, la « seule apparence digne d'un gentleman dans la société qui se veut convoité » d'après sa mère, reprirent rapidement le dessus. Il dissimula son trouble et parut s'amuser de cette comparaison.


Vraiment ?

Il se pencha sur la table, particulièrement intéressé.

Est ce que j'ai le droit de savoir en quoi, mademoiselle Lauraleen ?

Cette formulation n'avait rien de moqueur. Seulement, Arthur ne savait pas trop encore comment l'aborder sans l'effrayer ou paraître fourbe, et il préférait jouer la carte d'un humour détendu, voire affectif.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Dim 20 Mar - 17:17

    Laury écouta Arthur la remercier, et la petite fille lui répondit pas un sourire. Elle n'avait rien dit d'extraordinaire, mais pour une fois c'était elle qu'on remerciait et non elle qui devait remercier quelqu'un. C'était un étrange changement, qui rendait la petite fille contente. Elle pouvait aider quelqu'un!
    Vraiment ? Est ce que j'ai le droit de savoir en quoi, mademoiselle Lauraleen ? demanda Arthur en se pencha vers elle, sur un ton assez humoristique. La petite Laury réalisa qu'elle n'aurait pas dû parler de Daniel, c'était une mauvaise idée, mais son nom était sortit tout seul de la bouche de la petite fille.
    "Oh pour rien" répondit-elle gênée, en détournant le regard pour le porter sur un coin de la table. Elle ne voulait pas paraître faible devant lui, c'était un peu bête. Surtout que la situation avait déjà eu lieu, mais c'était avant... Avant qu'ils ne connaissent mieux, et Laury ne voulait pas décevoir le jeune Serpentard qui semblait sincèrement s'intéresse à elle. Ce qui lui paraissait encore étrange, mais ne voulait pas en parler...

    Elle soupira et se mit à jouer doucement avec un coin de la table, sans savoir quoi dire maintenant qu'un silence assez gênant commencer à s'installer. Et puis finalement pour justifier son silence avec que le jeune homme pose des questions.
    "C'est juste que j'ai entendu parler de lui" fit-elle. Mais elle savait qu'un jour, il apprendrait qu'elle était son "esclave". Et que par sa réponse, elle avait menti. Et bizarrement, elle se sentait vraiment trés mal d'avoir menti à Arthur, un de ses nouveaux amis. Peut-être ne lui faisait-elle pas assez confiance, finalement? Ou peut-être y-a-t-il une autre raison à son silence. Elle tourna sa tête vers les étagères, sentant une fois de plus son menton tremblait doucement...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Lun 21 Mar - 19:40

Arthur se troubla. Il s'était trompé. Évidemment, elle avait eu l'air de lui faire confiance parce qu'elle était terrorisée. Évidemment. Et quand bien même elle lui aurait véritablement offert sa confiance, le lui aurait-elle annoncé avec une telle franchise ? Se serait-elle offerte au danger de la sorte avec une telle honnêteté ? Parce qu'il pensait comme le Serpentard qu'il était, Arthur avait conscience que l'affirmation sincère de ses sentiments à l'égard d'un autre était, en quelque sorte, lui donner le droit d'agir comme bon lui semblerait. C'était être faible que d'être sincère. Elle n'avait que onze ans, mais il n'y avait aucune raison qu'elle soit plus stupide qu'un autre. Elle était jeune, et avait probablement déjà eu affaire à des Serpentards. Il était grand par rapport, il en imposait par l'intérêt que tournait autour de lui, il était normal qu'elle n'eut pas voulu le contredire par peur de le contrarier.
Une impression particulièrement sombre lui étreignit le cœur.


* Mais quel abruti... *

Il avait le sentiment d'être le crétin que Julian voyait en lui. La naïveté qu'il éprouvait face à cette petite fille apparemment pleine d'innocence et de pureté était affligeante. Où était le grand Serpentard dont elle s'effrayait ? Est ce que toi, Arthur, tu donnes ta confiance aux gens qui te sont supérieurs, au moins en apparence ? Tu te prends pour un génie, pas vrai ? Arthur secoua la tête et chassa le ricanement de Julian de son crâne.

Ah.

Évidemment, avec lui, elle n'avait pas envie de parler de ses problèmes. Il l'avait accompagnée une fois à l'infirmerie, ça ne le concernait pas. Il détourna le regard et se redressa sur sa chaise. Ses épaules se nouèrent à nouveau et la tension retomba. Et plus il s'enfonçait dans la nervosité qui s'élevait entre les deux chaises et plus il se sentait idiot, au point qu'il finit par se ressentir comme le dominé, celui que Lauraleen devait mépriser parce qu'il lui avait accordé trop vite sa confiance en la croyant comme si il avait huit ans.

Mais ce ressentiment particulièrement négatif vola en éclat quand il entendit sa voix trembla, son menton oscillait et son regard se fanait. Elle se troublait, elle aussi, en songeant à ce Chaser, et Arthur réalisa qu'il s'était surement trompé. Encore. Comme en Potions. Lauraleen n'était pas comme lui. Elle était jeune. Fragile.

Quelque chose n'allait pas, et ce n'était pas lui qui était en cause.

Peut être ne voulait elle pas parler de ce sujet, parce que c'était le sujet qui la dérangeait, et non pas la personne qui se tenait en face d'elle. L'égocentrisme dans lequel Arthur vivait venait d'agir contre lui. Il se mordilla la lèvre inférieure, soudain désolé de s'être isolé dans un mutisme mal interprété.
Il se pencha à nouveau, et demanda plus doucement qu'il ne l'aurait souhaité :


Lauraleen.. Est ce que ça va ?

Parce qu'en effet, elle n'avait pas l'air bien.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Lun 21 Mar - 21:33

    Ah. fit Arthur, la petite fille sentit une certaine déception. Et voilà, elle commençait à le décevoir, elle avait su que cela arriverait à un moment ou à un autre, mais elle ne pensait pas que ça serait si tôt dans leur relation. Laury n'avait jamais eu de grand frère, et elle se demandait comment on se comporter avec un grand frère, parce qu'elle ressentait vraiment cela pour Arthur. Dire qu'il ne lui avait fallu que quelques secondes pour arriver à cet état, à cette conclusion. Elle osa levé doucement le regard vers lui, se demandant ce que lui ressentait pour elle. Il s'était redressé sur sa chaise, et déjà s'éloigner d'elle. Laury n'avait pas envie que cela arrive. Le menton tremblant, elle soupira et essaya de reprendre un bol d'air pour éviter de pleurer. Elle en avait marre de pleurer, mais sa vie était sans dessus-dessous, elle n'avait pas un caractère, ni l'énergie de se défendre. Elle ne savait que pleurer, parfois elle se demandait si elle avait des qualités, si la chose qu'elle savait faire c'était pleurer. Pourtant l'infirmière de l'école lui avait dit qu'elle devait s'endurcir. Et faire aussi un coup vache à Daniel, peut-être devrait-elle demander l'aide d'Arthur, mais c'était un peu bête, ils devaient être amis.

    Lauraleen.. Est ce que ça va ? demanda-t-il. Laury sourit bêtement, elle aimait bien comment il disait son nom. Mais que pouvait-elle répondre à cette question, son sourire disparut peu àprés. Elle se retourna vers la table, et posa son menton, sur ses deux bras croisés, et tendit la main pour toucher les pages du dictionnaire, et regarder les grands mains d'Arthur.
    "J'aime beaucoup Poudlard, j'y rencontré des gens trés chouettes, et vraiment gentils. Mais il y a d'autres vraiment moins cool, l'infirmière Sparkley, m'a dit que c'était normal que tout le monde ne pouvait pas être gentil, qu'il y avait des méchants et qu'il fallait faire avec!" expliqua la petite fille, mais elle ne donna pas de nom. Les méchants avaient toujours été les Serpentards, pour Laury du moins, jusqu'à aujourd'hui. Et c'était un espoir pour la petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Mer 23 Mar - 18:40

« Des gens méchants ». Que ces mots débordaient de naïveté ! Arthur n'aurait su vraiment dire si il avait jamais pu qualifier quelqu'un de « méchant ». Julian n'était pas méchant. C'était plus compliqué. Tout était plus compliqué qu'un mot unique. Mais dans la bouche de Lauraleen, appliqué à un groupe de gens, Arthur avait l'impression que ceux-ci, les méchants, étaient partout. Et pour cause. Quand on faisait un mètre et une quarantaine de centimètres, quand on était à Poufsouffle, et quand on avait de si grands yeux et une moue si charmante, tout le monde devenait méchant, supposa Arthur. Qu'un acte mesquin soit fait ou non, là n'était pas le problème. C'était la menace que représentaient tous ces gens qui était mise en cause.

Lorsqu'il était en première année, Arthur avait rapidement était l'objet d'un engouement particulier, à cause de son nom et de sa maison. Son éloquence et son éducation rigide avait beaucoup fait rire ou parler de lui, mais on n'avait jamais vraiment oser l'embêter. Mais Lauraleen. Arthur avait entendu dire qu'elle était une Née-Moldue. Pire. Forcément, elle avait du se faire bizuter. C'était si drôle. Arthur n'avait pas trop le temps de participer à ce genre d'activité, et maintenant, il était trop vieux. C'était une chose d'embêter les premières années quand on avait treize ans, une autre quand on en avait seize. Pour sur, le traumatisme ne devait pas être le même.

Arthur ne pensa même pas à faire le rapport entre Chaser et ces mots. Il avait une mémoire de titans pour toutes les futilités du monde, mais il était incapable de déduire quoique ce fut de la montagne d'informations qu'il connaissait au sujet d'à peu près tout le monde dans ce château.
Il se redressa, portant une attention nouvelle aux mots de Lauraleen. S'il s'agissait uniquement de « l'initiation » classique, et si Lauraleen n'appréciait pas, elle n'avait qu'à le lui dire. Arthur n'aurait qu'à aller voir les jeunes malins qui s'amusaient à la tourmenter, et le problème disparaitrait. C'était surement difficile d'en parler, lorsqu'on voyait la difficulté du dessous, mais Arthur voulait aider Lauraleen. Pour la remercier du sentiment de confort qu'il sentait lorsqu'il était en sa présence. Elle le valait bien. Il avait l'habitude d'attendre que toutes les relations sociales viennent d'elles mêmes, mais pour la petite Poufsouffle, il voulait bien faire un écart à sa règle et provoquait le dialogue, ce qu'il n'avait habituellement pas besoin de faire.
Arthur posa ses coudes sur la table et son menton sur sa paume. Il fixa ses yeux gris clairs sur ceux de Lauraleen et sourit tendrement.


Des méchants ?

Il répéta l'expression d'un ton amusé. Il ne voulait pas dramatiser davantage la situation aux yeux de Lauraleen afin de la persuader d'en parler. Mais elle avait l'air si mal à l'aise !
Il se reconcentra


Peut-être que je ne pourrai rien faire pour t'aider, Lauraleen, mais si quelqu'un t'embête, ce n'est pas normal.

Afin de capter son attention, il lui saisit brusquement la main. Il apprécia sa légèreté, sa rondeur et sa douceur. Il voulait donner de la puissance à ses mots, et des réflexes de rhétoriques revenaient à son esprit. Il voulait lui faire passer le message.


Il faut que tu en parles. Même si ce n'est pas à moi.

*Parle m'en !* pensa-t-il tout bas.

A l'infirmière Sparkley, par exemple.

C'était un conseil. Il ne voulait pas la brusquer. Mais si elle avait des problèmes, ceux-ci devaient cesser. De n'importe quelle façon.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Jeu 24 Mar - 17:01

    Laury regarda Arthur posait ses coudes sur la table et posait son menton dans sa main. Elle répondit à son sourire, mais sans doute n'était-il pas trés heureux. Plutôt un sourire timide et triste.
    Des méchants ? répéta Arthur, Laury hocha simplement la tête pour lui montrer que c'était bien ce qu'elle pensait, enfin des autres pas de lui. Aprés elle soupira et fit une petite mine triste. Mais elle devait "grandir", elle ne devait plus laisser les gens s'apitoyait sur son sort. Mais elle était toute seule, ou presque face aux méchants.
    Peut-être que je ne pourrai rien faire pour t'aider, Lauraleen, mais si quelqu'un t'embête, ce n'est pas normal. fit Arthur. Laury sourit et hocha la tête et murmura un faible merci qui ne devait même pas s'entendre. Elle espérait que le jeune homme avait lu sur ses lèvres. Mais c'était sans doute une situation qu'elle devait subir encore un peu, avant d'être assez grande pour lui répondre, pour lui faire face. Elle n'était pas assez courageux pour y faire face maintenant, mais peut-être un jour y parviendra-t-elle.

    Arthur attrapa la main de la petite fille, et elle la serra à son tour, même si la différence de taille entre les deux mains était assez grande. La main d'Arthur devait bien faire une bonne phalange de plus que celle de Lauraleen.
    Il faut que tu en parles. Même si ce n'est pas à moi. A l'infirmière Sparkley, par exemple. dit le jeune homme. Laury hocha la tête, elle en avait déjà parler à l'infirmière.
    "J'en ai déjà parler avec elle" répondit Laury, elle m'a conseillé de supporter et de le mettre dans une situation humiliante" expliqua la petite fille. Mais moi, je suis pas comme ça, je veux pas devenir comme lui, une méchante" fit la petite Miller! Alors je ne sais pas quoi faire, à part supporter et attendre que je sois assez forte pour lui dire "non"! termina Lauraleen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Ven 25 Mar - 22:04

Arthur serra les petits doigts fins et fragiles de Lauraleen. Quelque chose ne lui lui soufflait de lui montrer l'intérêt qu'il lui portait. Il lui apparaissait n'avoir jamais ressenti une telle envie de protection vis à vis de qui que ce fut, lui ayant été toujours choyé, par sa mère comme par son entourage, et n'ayant jamais ressenti ce besoin. Il découvrait un sentiment qui le déstabilisait tout particulièrement, il ignorait s'il serait capable non seulement de se soumettre à sa rigueur personnelle, mais aussi de ne pas décevoir Lauraleen. Il était dorénavant allé trop loin pour reculer. D'une certaine façon, il était coincé, cependant il vivait cette expérience comme un surpassement nouveau, grâce auquel il ne pourrait que progresser. Il ne saisissait pas encore l'ampleur du progrès que venaient de faire la vertu et la sociabilité en lui. Étrange pour un Serpentard. Très étrange... Julian l'aurait traité de faible, pour changer.
Il chassa cette idée de sa tête.


*Sois fort. * pensa-t-il, évitant de justesse se se nommer lui même « mon fils ».

Il devait l'être pour elle. Parce qu'elle en avait besoin.
Il sentit soudain peser sur son estomac le poids de l'importance qu'elle lui conférait. Peut être que c'était ceci qu'il appréciait tant : le fait d'être important aux yeux de quelqu'un d'autre que sa mère. Il se sentait muni d'une profondeur à laquelle il n'avait alors pas accès. Était-ce donc dans le regard des autres qu'on s'accomplissait ?

Ses sourcils se froncèrent cependant lorsque le pluriel de sa phrase précédente devint singulier. C'était donc bien de quelqu'un de particulier dont elle répugnait à parler. Mais de qui ? Petite tête, Arthur était déjà passé de Chaser aux méchants, sautant le lien logique
.

Attends... Mais de qui tu parles ?

Il regarda la table, et Daniel revint à son esprit. Mais il n'y croyait pas vraiment.

De Chaser !

Ce gars là avait dix sept ans. Comment pouvait il s'amuser à embêter une gamine de première année ? Lui qui s'aimait tant ! Arthur n'avait jamais entendu parler du penchant de Daniel à traumatiser les enfants dans les couloirs. Il en était abasourdi. Non, ce ne pouvait pas être de lui qu'elle parlait.

Non, je dois me tromper.

Il se força à sourire, et la regarda dans les yeux en attendant une confirmation évidente, et surement un rire : que ce soit Chaser le méchant était absurde !
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Sam 26 Mar - 17:03

    Attends... Mais de qui tu parles ? fit Arthur, la petite fille leva la tête vers lui. Et ne comprenait pas vraiment de quoi il parlait non plus. Peut-être qu'il ne s'était pas trés bien compris. De Chaser ! reprit-il quelque secondes plus tard. Laury était un peu triste, elle ne savait pas quoi faire. Si elle disait oui, et qu'il la traitait de menteuse, parce que son ami ne pouvait pas faire ça. Pour Laury, Arthur et Daniel étaient de la même maison donc forcément amis, surtout qu'il était grands tous les deux. Non, je dois me tromper. Et voilà, il ne croirait plus maintenant, elle allait perdre un ami, le grand frère qu'il lui avait fallu dix minutes pour se faire. Elle soupira et hocha simplement la tête, que pouvait-elle dire d'autre.

    "Si c'est bien lui, mais il est pas le seul" rajouta-t-elle dans une volonté de le "défendre" pour minimiser son importance dans l'histoire. Elle avait presque oublier qu'elle parlait à un autre Serpentard. Et ainsi, elle avait peut-être une chance d'arrondir les angles et de ne pas perdre son grand frère. Elle avait hâte d'écrire à Margaret et à ses parents, et leur parler d'Arthur, enfin si les choses s'arrangeaient et qu'il restait son grand frère adoption. Mais en voyant la tête du jeune homme cela semblait mal parti. Il semblait surpris, et peut-être un peu en colère... contre elle. Laury pince sa lèvre inférieur avec ses dents et se pencha pour prendre son sac et le mettre sur la table, ainsi elle serait prête à partir, quand ça allait commencer à barder. Et elle irait pleurer dans un coin... Aprés tout n'est-ce pas ce qu'elle avait prédit depuis le début, qu'il voulait se moquer d'elle. Il irait bien rire avec Daniel plus tard, pendant le repas^!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Sam 26 Mar - 23:26

La lèvre inférieur d'Arthur se décolla de sa jumelle, et ses yeux se perdirent dans le vide. Pendant une fraction de seconde, il flotta dans un espace de non-être. Ce n'était pas possible que Daniel puisse tyranniser autant une gamine de première année. D'abord, parce qu'Arthur n'en avait jamais eu d'écho, ce qui n'était pas normal, ensuite, parce que ça n'avait pas de sens ! Arthur n'aurait pas affirmé de lui qu'il n'était pas un lâche. Pourtant, si Daniel s'en prenait à des enfants, lui en était un. Et dire qu'il faisait tout pour agir comme un dur !

C'est dingue...murmura Arthur pour lui même en serrant sa tête en ses mains.

Cela faisait partie des faits qu'il ne parvenait pas à comprendre. On n'en tirait ni gloire, ni profit, peut être uniquement un défoulement personnel, mais qui, étant donnée la fragilité de Lauraleen, ne devait pas être très important. Ou bien, c'était peut être Lauraleen qui exagérait. Dans sa petitesse, elle aurait pu facilement se faire impressionner par un Serpentard ronchon, d'autant plus s'il s'agissait de Chaser et de son arrogance désagréable. Arthur n'avait pas une bonne image de ce septième année. D'une manière incompréhensible, Daniel l'avait pris en grippe et pouvait se montrer très agressif envers lui. Arthur n'y comprenait rien. Mais alors, rien. Arthur n'avait pas l'habitude qu'on ne lui sourisse pas et qu'on ne cherche pas à lui faire la conversation, et il était d'autant plus surpris qu'on puisse chercher à le rabrouer avec un tel acharnement. Un type bizarre.
Arthur n'avait entendu qu'une partie de la réponse de Lauraleen. Qu'il y en ait d'autres lui importait moins que Chaser. Peut être parce qu'il était le pire.
Il se leva brusquement. Il frappa sur la table, les nerfs brusquement à vif à cause d'une accumulation de fatigue, de nervosité, et maintenant de rage. Il était tard.
Il regarda Lauraleen droit dans les yeux, brûlant d'une conviction et d'un déterminisme que seule la confiance immense qu'il avait en lui pouvait lui conférer.


Et bien, Lauraleen, ce n'est pas normal. Tu peux compter sur moi, je lui en parlerai.

Arthur ne savait pas très bien comment il parviendrait à amener le sujet. Probablement n'y arriverait-il pas. Il faudrait alors aviser et trouver autre chose. Un poing dans sa tronche par exemple.

*Souris, Arthur. *

Il fallait qu'il apprenne à se contenir.
Nerveusement, il grimaça un sourire à Lauraleen.


Fais moi confiance.

Soudainement pris dans un élan de détermination, il se dirigea droit vers la sortie de la bibliothèque. Si jamais il croisait alors Chaser...
Arthur se sentait fort. Quelqu'un avait besoin de lui, et il allait l'aider. Quelqu'un dépendait de lui, et c'en était presque jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1447
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : ....

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aubépine et plume de Pheonix
Camp: Bien
Avatar: Anna Popplewell

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Lun 28 Mar - 16:47

    C'est dingue.. murmura-t-il. Laury, la main sur son sac, prête à partir, fronça les sourcils en se demanda si c'était bon signe ou pas. Le jeune homme était resté un moment silencieux, et la petite fille, ne savait pas du tout ce qu'elle devait faire. Finalement il avait murmuré ces quelques mots, et Laury était perplexe et ne savait pas quoi faire. Et puis d'un seul coup il se leva, frappa la table de sa main... La petite fille sursauta et ferma les yeux, prête à entendre ses reproches, la traitant de menteuse ou tous les autres noms qu'elle était entrain de s'imaginer.
    Et bien, Lauraleen, ce n'est pas normal. Tu peux compter sur moi, je lui en parlerai. fit-il. Lauraleen rouvrit les yeux surprise par ses paroles. Elle fronça les sourcils, et se sentit soulagée. Il ne l'avait pas traité de menteuse, ou de stupide, ou tous un tas de noms d'oiseaux qu'elle avait imaginé. Elle sourit contente de ne pas perdre un ami à cause de Daniel. Même si cet ami était aussi étrange que ça. Un serpentard^!
    Fais moi confiance. ajouta-t-il. Puis il partit de la bibliothèque comme une furie. Laury resta interdite, face à la chaise vide que venait de laisser son grand frère. Elle revit le fil de la conversation. Et puis, une phrase revint dans sa tête "Je lui en parlerai". C'était peut-être pas une bonne idée, mais elle soupira et prit la même direction que son ami, de toute façon ça ne pouvait pas être pire que maintenant. Pensa-t-elle, en ouvrant prudemment la porte et regarda de chaque côté du couloir, pour voir si le grand méchant loup n'était pas dans les parages.


[RP Clos... On pourra s'en faire un autre bientôt, si tu veux!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]   Lun 28 Mar - 19:10

    [Avec joie, chère petite soeur !]
Revenir en haut Aller en bas
 

Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
La corbeille
-