AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De bon matin [lpv Evangéline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11221
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: De bon matin [lpv Evangéline]   Dim 20 Mar - 9:43

    Et ça recommençait. Rien ne l’avait préparé à ces effets secondaires. Certes, il avait supposé qu’il y en aurait sans doutes. On ne pouvait certainement pas diviser son âme sans subir quelques séquelles... Ceci dit, il devait admettre ne pas avoir supposé que ces séquelles pourraient être physiques. L’affaiblissement, la fatigue intense qui n’avaient cessé de l’assaillir depuis son excursion dans l’allée des embrumes, il s’y était tout à fait attendu... moins à ce mouvement vermeille dans son regard, qui l’affectait quand il n’y prenait pas garde. C’était une chose contrôlable, certes, tant qu’aucun élan d’émotion ne venait le contrarier, il n’y avait aucun risque, et il était d’habitude assez rare que cela se produise. Mais cette fatigue constante amenuisait quelque peu ses capacités de contrôle. Ce n’était qu’une question de patience... Une question de patience. Mais le retour à la normale qu’il escomptait tardait à venir. Et en attendant, il fallait éviter toute fausse manoeuvre... comme celle qu’il avait manqué de faire face à Fitz à l’infirmerie. Fitz qui n’avait pas l’air d’avoir complètement saisi le message qu’il avait cherché à lui transmettre. Encore un peu plus d’insistance de sa part, et les choses allaient finir très mal, pour elle. Il verrait cela plus tard.

    Samedi, l’aube. Tom avait beau être particulièrement fatigué ces derniers temps, son corps était apparemment bien trop habitué à ne jamais dormir... Difficile de rattrapper son sommeil dans ces conditions. Et Tom, qui détestait, au nom d’une simple fierté mal placée, se lever après tout le monde, ne chercha pas à se rendormir en dépit de l’épuisement, et préféra quitter le calme paisible de son dortoir - qui n’était véritablement paisible que la nuit, d’ailleurs pour s’isoler à l’extérieur, non pas vraiment pour observer la beauté du parc quand il était encore recouvert par le voile sombre de la nuit, mais surtout parce que le vent qui soufflait dehors, en cette veille de décembre, particulièrement froid, aurait le mérite de lui fouetter quelque peu le sang et, qui sait, de le réveiller. Après s’être tout de même habillé assez chaudement pour la circonstance - il était trop faible dernièrement pour prendre, en plus, le risque d’attraper froid... sans compter qu’il était hors de question qu’il retourne à l’infirmerie avant plusieurs années... autant dire jamais - à moins bien sûr, de devenir professeur à l’école de magie, auquel cas, son corps le rappellerait sans doute à l’ordre un jour ou l’autre... Ou peut-être pas. Cette humanité qui le répugnait tant risquait fort (et à son grand plaisir) de disparaître à mesure que se produirait sa métamorphose en créature imortelle. Malheureusement pour lui, ce processus qu’il avait enclanché, et que, si cela n’avait tenu qu’à lui, il aurait, dans son impatience, achevé au plus vite, il devait y mettre un terme... Du moins tant qu’il n’aurait pas quitté les murs de Poudlard. Si le chemin qu’il empruntait devait également faire voir son sillon sur son visage, il allait devoir se montrer plus discret. Non pas qu’il regrettait en quoi que ce soit l’idée qu’il devrait très certainement renoncer à cette beauté qui, jusqu’ici, l’avait si bien servi... mais pour le moment, il était encore essentiel de la préserver.

    Tom fit quelques pas au dehors. Pas un bruit, pas un murmure, il était complètement seul. Seul et malheureusement épuisé. Si le vent froid qui lui fouettait désagréablement le visage l’aidait à garder les yeux ouverts, sa démarche était tout de même moins assurée qu’à l’accoutumée. Ce n’était rien de grave en soi, me direz-vous, l’état de fatigue est quelque chose de tout à fait normal. Mais il ne voulait pas l’être, normal. Et il ne l’était pas, d’ailleurs. Qui d’autre que lui avait fait ce qu’il avait fait à son âge? Et même après... Il savait bien que ce moment de faiblesse était passager.Il avait juste besoin de se remettre d’une expérience qui avait été longue, fastidieuse et douloureuse. On ne se destituait pas ainsi d’une partie de soi sans en subir les conséquences physiques. Mais il savait tout aussi bien que lorsqu’il serait pleinement remis, à ce moment-là, il n’aurait jamais été aussi fort. Ce n’était qu’une question de temps. Certes, ce temps était sans doute rallongé par le fait que Tom ne parvenait à se résoudre à rattrapper son sommeil, mais passons. Arrivé à proximité du lac, il s’adossa à un arbre et fixa la surface de l’eau, agitée par le vent. Il n’en admirait aucunement la beauté. Ses pensées étaient ailleurs. Comme toujours orientées vers ses projets peu orthodoxes. Il resta là un temps indéfini -long, en tous cas, puisque le soleil se levait, à présent sur Poudlard- se souciant à peine du froid décidément glacial. Allez savoir combien de temps il serait encore resté à cogiter près du lac, s’il n’avait été interrompu.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'anti hypocrites
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seule c'est bien mieux!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35cm, plume de Phoenix, bois de cèdre
Camp: Neutre
Avatar: Evangéline Lilly

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Lun 21 Mar - 18:53

Évangéline ne pensait pas trouver quelqu'un ici à cette heure-ci de si bon matin. Après une dure nuit à courir loin, très loin de l'école pour que personne ne remarque qu'un loup-garou se promenait dans l'enceinte de Poudlard. Un peu sonnée elle ne comprit pas tout de suite que c'était Tom Jédusor, adossé là contre un arbre. Elle fut d'abord surprise de le trouvé tout seul et non suivit par sa bande. Puis elle remarqua que quelque chose n'allait pas chez lui aujourd'hui. Il avait très mauvaise mine et semblait fatigué. Elle ne sut pas quoi faire. Si elle devait tenter une approche ou bien partir et le laisser avec ses pensées. Elle n'eut pas assez de temps pour réfléchir, car il venait de remarquer sa présence. Il tourna la tête vers elle. Elle aurait voulu s'enfuir mais passer pour une lâche? Jamais. Elle resta là sans bouger d'un seul pouce. Elle remarqua dans ses yeux une lueur d'une espèce de colère. À ce moment elle se dit qu'elle aurait du partir en courant et qu'il allait sans doute la tuer sur place. Mais il ne bougea pas et resta la assis à la regarder.

Ils restèrent ainsi pendant plusieurs minutes. Elle ne savait pas quoi faire et s'interrogea sur ce à quoi il pouvait bien penser. Elle se demanda si quelqu'un allait enfin briser le silence mais elle ne savait pas quoi dire et avec Tom Jédusor, il vaut mieux faire attention aux questions qu'on lui pose. Si déjà on a le courage de lui en poser. Elle préféra attendre qu'il parle mais est-ce qu'il allait se décider à parler? Si elle partait ça finirait mal et si elle disait quelque chose, aussi même si il y avait moins de risques. Pendant un moment il lui fit de la peine. Tout seul, là, assis au bord du lac. Elle voulut s'approcher mais éjecta l'idée de don esprit. Enfin il se décida à rompre le silence.


Dernière édition par Evangéline Mathews le Sam 26 Mar - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11221
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Mer 23 Mar - 22:04

    C’était comme un sixième sens, chez lui, un don qu’il avait appris à entretenir à force d’avoir à vérifier que personne ne l’épiait. Il n’était bien sûr pas rare qu’il se retrouve dans des situations qui l’incitaient à obtenir la pleine certitude que personne ne l’observait. Aussi avait-il cette chance de sentir d’assez loin la présence de quelqu’un, et en effet, quand il se retourna, ses doutes furent confirmés. Il n’était plus seul. Bien malheureusement. L’intruse était Évangéline Mathews, une jeune fille qui, à vrai dire, n’avait jamais été pour Tom qu’un pur objet d’indifférence. Certes, ils étaient dans la même année. Mais jusqu’ici, elle n’avait jamais montré quoi que ce soit qui ait pu lui laisser supposer qu’elle puisse être un pion véritablement utile au sein de son échiquier. Si son état de solitude devait être interrompu, mieux valait-il, certes, que ce soit par la présence d’un individu dont il se moquait grandement que par celle d’une de ces personnes qui prenaient tant de plaisir à lui lécher les pieds ou de ces autres personnes qui croyaient pouvoir le percer à jour par des moyens détournés hautement risibles. Il n’avait pas de temps à consacrer aux flatteurs et aux curieux. Pas alors que son état était pour le moins pitoyable. Si le risible spectacle de sa vulnérabilité devait être offert à quelqu’un, il préférait qu’il le soit à quelqu’un comme Evangéline, un de ces vagues points qui parsemait son horizon et auquel il n’avait jamais jugé utile de prêter attention.

    Ceci dit, ce n’était pas pour autant qu’il ressentait un quelconque enthousiasme à la pensée de l’entrevue inévitable que tous deux allaient partager d’ici quelques secondes. Bien sûr, Tom aurait très bien pu agir comme le serpentard moyen, tourner la tête dans la direction de la jeune fille avant de la détourner aussitôt, histoire de l’inviter implicitement à voir ailleurs s’il y était, sauf qu’il ne se considérait pas comme le serpentard moyen. Sa différence avec eux, c’était ce masque de sociabilité qu’il s’obligeait à porter afin de passer pour le jeune homme charmant et avenant qu’il faisait semblant d’être auprès de toute la population de Poudlard. Certains jours, ce masque était plus difficile à porter que d’autres... Ce jour-ci, il l’était nettement. Tom n’avait pas envie de jouer, il était exténué, et n’avait pas la moindre envie d’entamer la mascarade si tôt. Mais il le fallait bien. Aussi, luttant contre son envie première d’envoyer balader la serdaigle, il s’adressa très poliment à elle, comme s’il ne voyait absolument aucun inconvénient à perdre son temps à parler avec elle. C’était faux, évidemment.


    “Tu es bien matinale, dis-moi.”

    Rien de plus banal qu’une phrase de ce genre. Mais après tout, ce n’était certainement pas auprès de la jeune fille qu’il allait commencer à se lancer dans de grands débats philosophiques. D’ailleurs, il se lançait rarement dans des débats philosophiques, avec qui que ce soit... sauf parfois avec Arthur, peut-être. Et encore, il n’osait évidemment pas admettre que de telles conversation ne lui déplaisaient pas totalement. Il n’ajouta rien de plus, à Evangéline de choisir la réaction qu’elle voulait avoir. Avec un peu de chance, elle répondrait seulement à l’aide d’un simple haussement d’épaules, et lui foutrait la paix. C’était le meilleur des scénarios... mais pas forcément le plus plausible. En attendant sa réponse, il mobilisa ce qu’il lui restait de force afin de ne pas sembler trop exténué.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'anti hypocrites
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seule c'est bien mieux!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35cm, plume de Phoenix, bois de cèdre
Camp: Neutre
Avatar: Evangéline Lilly

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Dim 3 Avr - 13:24

Elle regarda surprise par sa réponse. Un autre Serpentard lui aurait seulement dit:
"Qu'est-ce que tu regardes" ou alors simplement " Fiches le camp". Lui non. il faut dire aussi que Tom Jedusor n'était pas n'importe quel Serpentard. Elle ne su tout d'abord pas quoi répondre, elle hésitait entre partir et le laisser tranquille ou alors engager une conversation pas très passionnante. Puis elle répondit sans réfléchir:
"Je pourrais te dire la même chose."
Elle devait aussi protéger son secret à part Hagrid personne n'était au courant pas même Peter. Mais elle ne savait pas pourquoi ces mots lui avaient échappés de sa bouche. En même temps, elle n'aimait pas prendre la fuite en général. Lors d'un duel elle ne se défilait jamais, qu'il neige ou qu'il fasse beau. Elle comprit vite que ce n'était pas la réponse que Tom attendait vu son air déçu et agacé. Elle aurait dû partir elle en était consciente. Mais elle ne pouvait pas aller contre elle même. Mais maintenant c'était trop tard. De toute façon elle n'avait pas peur de Tom Jedusor. Elle le regarda sereine, attendant qu'il bouge ou qu'il dise quelque chose.

PS: Désolée pour le retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11221
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Mer 6 Avr - 21:05

    À remarque banale, réponse banale. Il n’y aurait certainement rien à tirer d’une conversation comme la leur. Il s’engageait juste tous deux, et ce bien stupidement, il faut l’admettre, dans une discussion qui ne plaisait ni à l’un ni à l’autre, qui ne servirait à aucun d’entre eux et qui ne venait que gâcher leur temps précieux. Bien sûr, Tom aurait très bien pu la rembarrer, et l’affaire aurait été rapidement réglée. Il aurait pu retourner à sa contemplation silencieuse, et laisser ses maux s’exprimer plutôt que d’avoir à les contenir afin que son secret ne puisse être menacé.... Il aurait pu. Mais au fond, il ne le pouvait pas vraiment, il était ici question d’agir non pas en fonction de ce que l’on voulait, mais en fonction de ce qui pourrait nous satisfaire à long terme. Éviter que son masque bien lisse ne se fissure, c’était une question de long terme, et cela devait passer par des épisodes aussi contraignants que ces quelques mots vides de sens qu’il échangerait avec une serdaigle qui n’avait pas plus que lui l’envie d’être là... C’était peut-être d’ailleurs, au fond, sa seule et unique satisfaction. Il ne sera pas le seul à être agacé par cette situation. Tous les deux n’avaient rien à se dire. Les choses intéressantes, importantes, que Tom aurait pu lui raconter faisaient partie de ces choses qu’il gardait ou bien pour lui où dont il n’accordait le récit qu’aux membres restreints de son petit groupe d’”amis”. Enfin, ce genre de conversations banales avait au moins ces avantages, le manque d’envie, l’absence d’affinités, faisaient bien qu’à un moment ou à un autre, le dialogue coupait court, sans qu’il y ait grand monde pour s’en soucier. A la place, plutôt, un grand soulagement pour tout le monde, à l’idée de ne plus avoir à supporter la présence de l’autre. Il suffisait de laisser faire le protocole, il interromprait de lui-même tout ce blabla insensé et inutile.

    Evangéline avait donc décidé de ne pas répondre à la question de Tom, à la place, elle préférait lui retourner son interrogation... Procédé rhétoriques des plus banals. Tom aurait bien pu trouver quelque chose à en dire si du moins il s’était soucié de la vie de la jeune fille, qui ne devait être rien d’autre qu’un affligeant tissus de banalités, particulièrement inintéressantes... Et lui, qu’allait-il répondre? Sans doute pas la vérité. Il y avait bien longtemps, de toute manière, que le jeune Tom Jedusor mentait bien plus qu’il n’était sincère. Il avait, au cours de sa pourtant courte vie, accumulé tant d’actes répréhensibles et qui ne devaient parvenir aux oreilles de personne, qu’il n’avait plus grand chose de véritable à dire... et encore moins à la jeune fille, qu’il considérait seulement comme une individu de bien faible importance.


    “Insomnies.” répliqua-t-il. Une phrase simple et concise pour un minimum d’énergie dépensée, Evangéline n’en méritait pas beaucoup plus. Pas beaucoup plus, parce qu’il s’accorda tout de même l’infime effort d’ajouter ceci : “Tu n’as pas répondu à ma question.”

    La réponse ne l’intéressait toujours guère, bien sûr, et il était le premier à vouloir que cette conversation s’achève. Cependant, il se faisait une certaine... affaire, de ne pas être le premier à couper court à la conversation. Disons qu’il s’agissait là pour lui d’une question de fierté personnelle. Bien sûr, il se serait tout à fait et rapidement remis d’un si simple affront, mais pourquoi le subir quand on se savait pouvoir avoir l’avantage en n’importe quelles circonstances?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'anti hypocrites
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seule c'est bien mieux!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35cm, plume de Phoenix, bois de cèdre
Camp: Neutre
Avatar: Evangéline Lilly

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Sam 4 Juin - 17:12

“Tu n’as pas répondu à ma question.”
A ces mots Evangéline blanchit. A force de vouloir jouer les courageuses, elle s'était fourrée dans le pétrin. A part Rubeus, personne n'était au courant de sa deuxième nature. Si Tom Jedusor l'apprenait ce serait le drame!
*Il faut vite que je raconte n'importe quoi...!* pensa-t-elle soudain nerveuse.
"Heu... Je... J'aime bien me balader tôt le matin..."
*Non mais qu'elle idiote! Il va tout de suite remarquer que je raconte n'importe quoi!* se dit-elle paniquée.

Evangéline Mathews était complètement nulle en matière de mensonges, si jamais quelqu'un lui demandait un service, dont celui-ci serait de mentir, la personne serait mal. Evangéline n'a jamais su mentir, depuis toute petite. Voilà pourquoi, elle n'a pas de très bonnes relations avec certains de ses frères. Un jour, alors que les enfants étaient tous seuls chez eux. Le plus grand avait 13ans. C'était pendant les vacances. Il faisait les fous. Et un des garçons avait cassé le vase de leur grand-père mort. Ils s'étaient dit qu'ils fallait trouver un mensonge. Ils se l'étaient tous expliqué et au retour des parents, Evangéline avait tellement peur qu'elle a raconté toute la vérité?. Ce qui a valu aux garçons deux mois de punition. Un mois pour le vase et l'autre pour le mensonge. La seule chose qu'elle a réussi à faire en matière de mensonges, c'est sur sa transformation en loup-garou à toutes les pleines lunes. Enfin jusqu'à maintenant. Cela risque bien de changer "se balader tôt le matin" c'est la chose la plus débile qu'elle n'est jamais dite! Elle aurait pu faire mieux, mais il y a pire... Ce n'est pas comme si elle avait sortit " Et, bien comme c'était la pleine lune, j'ai couru dans la forêt pour éviter de croquer quelqu'un parce que je suis un loup-garou!"
En même temps il faut vraiment être débile pour dire ça. Elle regarda Jedusor, espérant qu'il ne découvre rien, ce qui était mal parti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11221
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Sam 2 Juil - 15:31

    Evangeline n’était pas vraiment convaincante. Semblait à peine tenter de l’être, comme si le fait d’essayer la fatiguait déjà., elle était hésitante, presque effrayée, et sans que Tom ait à fournir beaucoup d’efforts pour s’en rendre compte, il constatait bien qu’Evangeline était gênée, à croire que sa présence au bord du lac était le fruit d’un concours de circonstances assez grave pour qu’elle finisse par en perdre tous ses moyens. L’Héritier aurait tout à fait pu se contenter de la réponse que son interlocutrice lui avait fourni. Après tout, la serdaigle, jusqu’ici, ne l’intéressait guère, connaître les raisons qui l’invitaient à se balader si tôt dehors ne l’intéressait guère, par principe. Elle aurait effectivement pu aimer les balades matinales, il n’aurait pas vraiment remarqué où était le problème. Seulement voilà, il était évident qu’Evangeline mentait. Non, Tom n’avait pas eu besoin de perles d’analyses pour le comprendre, n’importe qui d’autres aurait constaté l’espèce de désarroi dont elle faisait preuve. Elle était vulnérable, elle cachait apparemment quelque chose… autant de conditions réunies qui donnaient au préfet de Serpentard l’envie de s’essayer à ce qu’il n’avait, jusqu’alors, jamais fait en présence de personne d’autre qu’Olive, auprès de qui il s’entraînait. Perturbée comme elle semblait l’être, son esprit serait sûrement facilement accessible…. Comme vous le dirait n’importe quel serial killer : un jour, il faut bien se lancer, et c’était l’intention de Tom.

    S’entraîner à la légilimancie en conditions réelles, voilà quel était son objectif, bien plus, en vérité, que celui de savoir quoi que ce soit sur la serdaigle qu’il avait en face de lui, et dont l’intérêt lui semblait particulièrement limité. Il savait seulement qu’elle mentait, pour une raison qu’il considérait, pour le moment, comme futile, et puisqu’il était sûr d’en être capable (de quoi n’était-il pas capable, après tout?), autant essayer. Quand bien même les choses ne devaient pas se dérouler selon son bon plaisir - mais c’était bien peu probable, il faisait toujours tout pour que les situations, quelles qu’elles soient, jouent en sa faveur, il ne devrait pas en subir la moindre conséquence. Evangéline n’était rien d’autre qu’une élève se trouvant actuellement en position de faiblesse, elle ne pouvait en rien imaginer à quelles pratiques magiques il s’adonnait, et même si elle ressentait une certaine intrusion au sein de son esprit - cette même intrusion qui se produisait à chaque fois qu’il essayait, avec Olive… même si dernièrement, il parvenait de mieux en mieux à rendre ce sentiment minime et passager, ses suppositions seraient sûrement loin de la vérité. Elle était, somme toute, le sujet d’étude idéal, inoffensive. Elle avait bien plus à craindre de lui que l’inverse. Même s’il préfèrerait de loin s’attaquer aux nouveaux venus, il considérait que s’entraîner sur d’autres individus, comme la serdaigle, était le mieux qu’il puisse faire.


    « C’est tout à ton honneur. » remarqua-t-il très simplement, comme s’il se contentait de poursuivre une conversation des plus banales.

    En vérité, il recherchait autre chose, s’il prononçait ces quelques mots, c’était afin de capter l’attention de la jeune fille, et ainsi pouvoir attirer son regard. Il savait que même s’il parvenait à la regarder dans les yeux, cela ne durerait qu’une fraction de secondes, pas assez pour que son essai soit concluant, mais il se sentait d’humeur à tenter, et ce même si la fatigue qui l’assaillait rendrait certainement sa magie moins efficace. Quand leurs regards se croisèrent, donc, il monopolisa toute la concentration et la force qu’il lui restait encore pour n’obtenir d’elle… qu’une image. Le contact avait été de courte durée, mais fatigant tout de même. Sa condition physique actuelle laissait définitivement à désirer. Tom fit de son mieux pour faire comme si de rien n’était, tandis qu’en son esprit, il tentait d’analyser l’image en question. Une image forte, très vive, sans doute parce qu’à cet instant précis, elle devait accaparer l’esprit de son interlocutrice. L’image d’une pleine lune. La pleine lune était hier soir. Son excursion matinale avait donc à voir avec la lune. Une pleine lune. Les conclusions que Tom pouvait en tirer étaient si flagrantes qu’il préféra s’en méfier, et sonder la jeune fille, qui commençait soudainement à l’intéresser davantage.


    « Adepte des balades matinales… ou plutôt des balades nocturnes? »

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'anti hypocrites
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seule c'est bien mieux!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35cm, plume de Phoenix, bois de cèdre
Camp: Neutre
Avatar: Evangéline Lilly

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Mer 28 Sep - 15:06

    Evangéline ne savait pas trop si il avait cru en sa réponse. Franchement, elle-même elle ne l'aurait pas cru si quelqu'un d'autre lui aurait sit ça comme ça. Elle n'était pas très douée pour mentir, je pense que ça se voyait tout de suite. Elle se préparait moralement à inventer autre chose au cas où il se serait rendu compte qu'elle mentait, ce qu'il avait dû comprendre depuis longtemps déjà!

    Pourquoi fallait-il toujours qu'elle se retrouve dans ce genre de situation gênante? Encore mieux, pourquoi fallait-il qu'elle soit un loup-garou? Et pourquoi bon sang fallait que Tom Jedusor soit là? Ca fait beaucoup de pourquoi, surtout de pourquoi sans réponses! Misère de misère qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire?

    Il ne fallait surtout pas qu'elle pannique! Ne pas panniquer c'est plus facile à dire qu'à faire. Si seulement un élève pouvait arriver à cet instant, ça lui sauverait la vie!!! Elle essaya de lire quelque chose dans les yeux de Tom, mais c'était le vide total! Rien ne trahissait son regard froid. Même pas un petit signe! La jeune Serdaigle désespérait totalment. C'était fichu, il allait découvrir son secret et tous ses efforts pour essayer de le garder allaient être réduits à néant! Quelle poisse! Elle se prépara au pire quand soudain, il lui répondit calmement:

    « C’est tout à ton honneur. »

    Evangéline fut tellemnt surprise de sa réponse. Comment avait-il pu gober son mensonge pourri? Il avait eu une absence à cet instant? Ou alors il cachait quelque chose de louche, enfin bon Evagéline s'apprétait à partir mais il lui donna une autre réponse.

    « Adepte des balades matinales… ou plutôt des balades nocturnes? »

    Là ce fut le drame. Comment avait-il pu deviner? C'était inhumain, enfain même si son mensonege était nul! Comment avait-il pu être aussi proche de la vérité? Bon il fallait qu'elle se calme et qu'elle réfléchisse.

    "Quoi? Qu'... qu'est-ce que tu veux dire par là? Mais pas... pas du tout!"

    Oh là là, quelle catastrophe! Evangéline ne se sentait pas bien du tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11221
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Dim 2 Oct - 9:56

    Evangéline était une bien piètre menteuse, et c’était à se demander comment elle avait fait pour réussir à garder son secret jusqu’ici, la déstabiliser était un véritable jeu d’enfant, et les doutes de Tom étaient plus que jamais confirmés. Il aurait peut-être pu tenter de sonder son esprit une nouvelle fois, mais il se sentait à présent trop faible pour réitérer l’expérience, sans la totale disposition de ses moyens, la serdaigle risquerait de remarquait cette intrusion dans son esprit. Ma foi, employer la légilimencie à nouveau était de toute manière inutile, Evangéline se trahissait elle-même, et ce assez aisément pour qu’aucun doute ne puisse encore subsister. La lune, la balade nocturne, cette soudaine gêne mêlée de peur. Était-ce véritablement possible? Evangéline serait-elle un loup-garou? Le doute ne semblait pas vraiment permis. Il avait tous ces éléments en main, qui ne coïncidaient que trop bien. L’évidence était là, et bien évidemment, Tom ne pouvait pas disposer d’une telle information sans chercher à en tirer avantage. Vu l’état d’inquiétude de son interlocutrice, la tâche devrait être plutôt aisée.

    "Je ne veux rien dire du tout, je posais une simple question."


    Bien entendu, c’était faux, cette question était empreinte de sous-entendus qui n’avaient pas échappé à la principale concernée.


    "Ne t’en fais pas, je n’irais pas dénoncer tes… ballades au clair de lune."

    Si on interprétait mal ses propos, on aurait pu penser que Tom parlait en tant que préfet, et qu’il se contentait de souligner le fait que se promener la nuit, plus encore à l’extérieur du château, étant une importante infraction au règlement qui devait normalement être punie même s’il passait l’éponge. Oui, ça, c’était le premier degré , mais ce qu’il disait se lisait bien sûr au second. Evangéline le comprendrait sans doute puisqu’elle avait l’air d’avoir saisi le fait qu’il avait deviné.

    Non en effet, il n’allait dire à personne qu’Evangéline était un loup-garou, ç’aurait été particulièrement stupide que de s’épargner la possibilité d’avoir un tel moyen de pression sur quelqu’un d’autre. Il pouvait l’avoir à sa merci, car même s’il promettait de ne rien dire, la possibilité qu’il parle malgré tout restait envisageable , et imaginer Evangéline vivre dans la crainte qu’il le fasse serait sûrement une perspective bien déplaisante pour elle.


    "Sur ce, je dois te laisser."

    Prendre congé d’Evangéline aussitôt après avoir instillé le doute en elle, voilà ce qu’il voulait véritablement faire, même si se soustraire à la présence d’Evangéline à cet instant précis était de toute façon une très bonne chose, puisqu’il n’avait ni égard, ni sympathie pour elle (comme avec tout le monde) et lui préférait largement la solitude. Sans compter que son état de fatigue avait encore été augmenté par les efforts qu’il avait dû fournir afin d’accéder aux pensées de son interlocutrice.

    "Bonne journée à toi."

    Que la journée d’Evangéline soit bonne ou non, il n’en avait que faire, au moins la sienne n’aurait pas été perdue. Abandonnant le lac et ses horizons, il tourna donc les talons et retourna en direction du château.


[HJ : Je te laisse conclure. Ce rp commence à dater, je me suis dit qu’il serait pas mal de le conclure Razz ]

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'anti hypocrites
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seule c'est bien mieux!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35cm, plume de Phoenix, bois de cèdre
Camp: Neutre
Avatar: Evangéline Lilly

Message#Sujet: Re: De bon matin [lpv Evangéline]   Mer 9 Nov - 14:32

    "Je ne veux rien dire du tout, je posais une simple question."

    Une simple question tu parles! Comment fasait-il pour être aussi impassible avec tout le monde! C'est inhumain.Evangéline était sûrqu'il lisait en elle comme dans un livre ouvert. En même temps dans cette situation ce n'était pas très difficile, elle panniquait facilement et à ce stade ce n'était même plus de l apannique. Elle pouvait devenir très méchante quand elle panniquait. Oui je sais c'est très bizarre mais c'est comme ça. C'était sûrement le côté Morticia qui ressortait à ces moments.

    "Et ba tes questions tu peux te les garder!"

    Bon elle était méchante mais pas suicidère. C'est pourquoi, elle dit cette phrase à voix basse pour que Tom ne puisse pas l'entendre.

    "Ne t’en fais pas, je n’irais pas dénoncer tes… ballades au clair de lune."

    Là c'était grillé, il savait tout. Heureusement qu'il n'allait pas le dénoncer. Si ça se savait ce sarait foutu. Elle regarda Tom d'un air suspicieux. Garderait-il vraiment le secret? Ce n'était pas vraiment la personne à qui on irait confier ses secrets. Pour en être sûr il ne faudrait pas l'énerver et être assez serviable avec lui mais pas à en devenir un de ses petits chiens comme Daniel. Une ou deux fois par mois, par exemple, elle pourrait lui rendre un petit service en échange.

    "Sur ce, je dois te laisser."

    Oui très bonne idée. Qu'il s'en aille, peut être que la tension partirait avec lui. D'ailleurs le jeune fille aussi avait des tas de choses à faire.

    "Oui c'est ça, moi aussi je dois y aller!"

    Elle n'était pas vraiment convaincu par ce qu'elle disait mais on pouvait toujours essayer.

    "Bonne journée à toi."

    Bonne journée? Bonne journée?! Mais il est sérieux là? "Bonne journée à toi." Comment tu peux faire pour passer une bonne journée après ça? Il est complètement malade ce pauvre garçon. Mais Elle n'allait pas tenter le Diable et elle se contenta de dire:
    "Oui à toi aussi." avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

De bon matin [lpv Evangéline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sur la route t'attendent une révélation et une requête royale (Pv Evangéline)
» Evangeline AK McDowell
» La tête pleine (pv Evangéline)
» présentation d'Evangeline Flynn [Validée]
» Laël-Manoé-Uriel-Caleb-Stanislas-Virgil-Levi-Adonis-Darel-Siamh-Evangéline-Haziel ~
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: Le lac.
-