AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Jeu 21 Avr - 18:41

    Yseult était complétement paniqué, elle était perdue dans un couloir de Poudlard, les toiles d'araignée avaient envahi l'endroit. Et la jeune fille ne cessait de sursauter à chaque bruit. A chaque fois que le sol craquait, qu'une planche graissait. Finalement un bruit de plus, et elle partit en courant dans le couloir sans regarder devant elle.
    Pourtant la journée avait si bien commencé, elle avait même réussit à sourire et à passer la journée sans faire tomber le moindre objet. Elle avait eu une bonne note, un E en métamorphose. Et avait rit avec ses deux amis, Sean et Leo.
    Elle sentait les toiles d'araignées sur son visage, et dans ses cheveux, mais elle n'en avait pas grand chose à faire. Yseult vit une araignée montait le long de son bras, elle se mit à gesticuler dans tous les sens, pour la faire tomber. Elle n'avait jamais eu vraiment peur des araignées, mais la situation dans laquelle elle vivait depuis quelques mois, n'était pas normal.
    Elle se mit en crier, et continuer de courir, et bomba dans une personne qui passait par là, elle entoura sa taille de ses petits bras et se mit à pleurer contre son torse, en le serrant trés fort. Elle ne savait même pas qui c'était, cela pourrait être n'importe qui. Une fille de septième année, une de ses amis, ou de celle qu'elle n'aimait. Ou cela aurait pu être les bras de celui qui lui avait ôté sa joie de vivre, Daniel Chaser...
    Elle s'en fichait un peu, elle était bien trop terrorisée par ce qui venait de se passer... Qui n'était pourtant pas grand chose, finalement... Ys tremblait encore, elle pleurait toujours et n'osait plus bouger et rester accroché à cette personne comme une étoile de mer à son rocher, elle avait besoin de se sentir en sécurité, aprés avoir traverser l'enfer des araignées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Lun 25 Avr - 23:54

Le couloir de l’aile droite, Dan voulait pas y aller. C’était pas qu’il aimait pas se foutre la trouille ou autre, mais le trip toiles d’araignées et murs poussiéreux, c’était pas son truc. S’il était arrivé là, c’est tout simplement parce que les escaliers avaient, une fois de plus, décidé de n’en faire qu’à leur tête. Dan aurait bien pu pousser le vice jusqu’à faire un énorme détour pour ne pas passer le couloir de l’aile droite, mais il en était pas là non plus, donc il s’attarda au milieu des toiles d’araignées, quitte à devoir gâcher son superbe uniforme. Il marchait donc dans le couloir, d’un pas pas très rassuré, parce que même s’il se donnait des grands airs, il préférait les couloirs éclairés où des bestioles pleines de pattes ne risquaient pas de s’engouffrer dans ses cheveux.

Il pensait être seul, aussi, il ne s’était pas attendu à ce qui se passa ensuite. D’un coup, il sentit une masse se précipiter sur lui. Sa première réaction fut de sursauter, il ne s’y était pas attendu. Bon, heureusement, il s’était épargné le cri de mauviette qui aurait pu aller avec. Sa deuxième réaction, il se retint de la faire au dernier moment, et heureusement. Il avait voulu faire ce qu’il faisait toujours quand quelqu’un lui fonçait dedans, que ce soit accidentel ou pas : l’engueuler copieusement. Mais il s’était heureusement retenu, en reconnaissant la masse de cheveux bruns et bouclés agrippée à lui. C’était Yseult Neils. Apparemment, elle était toujours aussi désaxée. Dans son état normal, elle ne serait pas allée se précipiter dans ses bras pour deux pauvres toiles d’araignées.

Beaucoup de gens avaient remarqué que la jeune Yseult Neils n’était plus tout à fait elle-même depuis quelques temps, mais aucun d’entre eux ne pouvaient expliquer pourquoi. Ils n’étaient que deux à avoir la réponse à cette question : lui et Tom. Tout simplement parce que c’était lui, très directement, qui avait rendu Yseult bizarre. Yseult, c’était la personnification d’une erreur qu’il avait payé cher, et qu’il payait encore cher maintenant. Il avait foiré son sortilège d’amnésie sur elle, et maintenant, il devait se montrer gentil avec elle pour pouvoir être sûr que rien ne lui reviendrait en mémoire. Finalement, l’avoir dans ses bras, c’était une bonne chose, puisqu’il voulait s’attirer sa confiance. Même s’il devait éviter de tirer toutes les grimaces du monde. Il fit comme il le pouvait pour calmer la petite fille qui tremblotait et sanglotait dans ses bras.


"Eh bien, qu’est-ce qui t’arrive?" demanda-t-il en se forçant à utiliser un ton sympathique. C’est vrai, il était pas aussi doué que Tom pour le mensonge et la dissimulation, mais pour ce genre de petits mensonges, il savait se débrouiller.

Bon, il était pas franchement sûr d’avoir envie d’entendre ses jérémiades, mais il fallait qu’il fasse preuve de patience, même si la patience, c’était vraiment pas son truc. S’il était là dans ses moments de faiblesse, si elle finissait par se confier à lui, alors ce serait en partie gagné.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mar 26 Avr - 13:49

    Yseult était dans les bras du garçon en question, dont elle ignorait encore l'identité. Elle essaya de reprendre une respiration, un peu plus normale, et commença à déserrer doucement son étreinte. La petite fille se calma et quand la voix de son "sauveur" retentit, elle leva la tête...
    "Eh bien, qu’est-ce qui t’arrive?" c'était Daniel Chaser, un Serpentard de dernière année qui embêter de nombreuses personnes, elle avait bien vu la petite Poufsouffle le suivre en portant son sac, ou servir de hiboux... Mais depuis sa "transformation", Daniel se montrait gentil avec elle, ce qu'il n'avait jamais fait avant. Sans pour autant être un de ses souffres-douleurs, on peut pas dire que Yseult et Daniel étaient amis. Mais maintenant, tout semblait vraiment diffèrent...

    Elle resta un moment la tête levée vers lui, et puis elle sursauta et se dégagea de ses bras et baissa la tête une peu honteuse..

    "Je suis désolée, j'étais..." mais elle ne finit pas sa phrase et essuya ses larmes d'un revers de manche et ramassa son sac qui était tombé dans la bousculade... Elle reprit une respiration, plus régulière...
    "Bonjour Daniel" fit-elle simplement, avec le ton morose qu'on lui connait si bien depuis quelques mois. Rien n'avait changé et rien ne changerait peut-être jamais. Elle mit pourtant tous ses efforts et toute sa volonté dans le petit sourire qu'elle parvint à faire au jeune homme.

    Ce simple sourire était tout ce qui restait de son ancienne vie. Parfois elle avait l'impression d'entrevoir un rire, de le sentir monté, avant qu'elle puisse en saisir tout son pouvoir, il se disiper quelque part entre toutes les pensées tristes qui envahissaient l'esprit de la jeune fille. Yseult remit son sac autour de son épaule et leva les yeux vers Daniel, pendant une seconde, elle crut voir une ombre autour de lui, mais cela disparut encore plus vite. Elle fronça à peine les sourcils, et baissa la tête une nouvelle fois, sans vraiment comprendre ce qu'elle était entrain de ressentir et de vivre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Sam 30 Avr - 17:43

Bon franchement, elle aurait presque pu lui faire pitié. Enfin, ça aurait été le cas, si Dan avait un tantinet de compassion. Bien sûr, c’était pas le cas. Enfin si, il en avait, mais seulement pour les gens importants, et pas forcément pour ceux qui le méritaient vraiment, au fond. Vous pensez peut-être que voir sa victime dans un tel état provoquerait ne serait-ce qu’un tout petit brin de remords dans l’esprit de notre petit Danny eh ben vous avez tord, il vivait très bien avec sa conscience, ce qu’il ressentait en présence d’Yseult, ce n’était pas de la culpabilité,c’était de la gêne, et une légère pointe d’angoisse, aussi. Ys’ était comme une bombe à retardement, chaque fois qu’elle avait l’air d’aller mieux, Dan pensait que la vérité allait surgir, et tout détruire sur son passage. Fichu sort à la noix. On ne défait pas un sortilège d’amnésie, mais pour ce qui était des sorts bâclés, ça il en savait rien. Grrr… il enrageait à la simple idée d’avoir été aussi nul, sur ce coup, comme il avait réussi à royalement gâcher ses chances avec Aulne. Tss… Et après il s’étonnait que Tom le traite comme un chien! Il avait que ce qu’il méritait, rien de plus, s’il était moins con, parfois… Enfin bon, du coup, quand il voyait Ys’ dans un état aussi pitoyable, ça lui mettait pas la larme à l’œil, ça lui donnait envie de sourire d’une oreille à l’autre, pas parce qu’il était sadique (enfin pas seulement), mais parce que ça le rassurait, dans ces moments là, il avait l’assurance qu’il était tranquille pour le moment. Mais en même temps… si elle pleurai à cause d’image qui lui étaient revenu, si en le revoyant, elle finissait par faire le lien entre lui et l’état minable ou elle était? Pfeuh, elle aurait dû carrément rencontrer le regard du basilic, ça aurait été plus pratique.

"Salut."

Mince, elle s’était arrêtée dans sa phrase et ne lui avait pas expliqué ce qui s’était passé. Ok, c’était normal, elle avait toutes les raisons du monde de se méfier de lui, mais il aurait bien aimé qu’elle lui réponde tout de suite, histoire d’apaiser un peu la paranoïa qui l’animait à chaque fois que la serdy était dans les parages. Si un jour elle découvrait tout, il fallait qu’il soit là avant qu’elle n’ait le temps de réaliser l’étendue de ce qu’elle avait appris ce jour là, et qu’elle puisse le partager, il faudrait qu’il la fasse taire. Pour toujours, cette fois. C’était pour la bonne cause, son grand manitou ne lui en voudrait sûrement pas.

"Tu es sûre que tout va bien?"

Il ne pouvait pas énoncer la chose moins directement, il fallait absolument qu’il sache. Encore un impair, et Tom aurait sa peau, il le savait très bien. Il était déjà dans son collimateur, et les conséquences étaient déjà assez douloureuses comme ça pour qu’il ne veuille pas en rajouter. Là, il ne savait pas de quoi IL pouvait être capable, il le devinait, et il trouvait déjà ça assez flippant comme ça.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mer 4 Mai - 19:48

    "Salut." fit Daniel. Yseult le regarda timidement, elle avait l'impression d'être encore plus gauche quand elle se trouvait prés de Daniel, si c'était possible bien sûr vu dans l'état où elle se trouvait actuellement. Elle n'arrivait toujours pas à comprendre le monde maintenant qu'elle était différente, ni à se souvenir de ce qui s'était passé pour qu'elle perde sa joie de vivre
    "Tu es sûre que tout va bien?" demanda Daniel. Yseult ne pouvait pas vraiment dire qu'elle allait bien, mais bon c'était déjà mieux que quelques minutes auparavant...

    "Ça va mieux, maintenant?" répondit la jeune fille en soupirant, elle recula encore de quelques pas encore et eut un petit sourire timide et rapide qui dura cinq petites secondes. Tenant son sac bien en main, elle se tourna vers le couloir-araignée qu'elle venait de quitter et frissonna et se tourna à nouveau vers Daniel, avec le visage triste et morose, les traits tendus, qui ne s'était pas détendu, ou être joyeux depuis plusieurs mois maintenant...
    "Je suis désolée de t'être entrer dedans de cette façon! Je sais pas trop ce qui m'arrive ces derniers temps!" fit la jeune fille pour s'excuser et expliquer son geste. Elle se sentait un peu honteuse d'avoir serrer le jeune homme aussi fort...
    L'ombre avait disparut, mais cette présence qu'elle avait sentit, elle l'avait déjà ressentit, mais ne savait ni quand, ni pourquoi, ni comment. Mais la tête baissée, elle essayait de comprendre ce qu'elle était entrain de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Ven 6 Mai - 13:22

Ys’ s’excusa de lui être rentré dedans.Ben au moins, il les avait, ses excuses. En d’autres circonstances, il les aurait sûrement extorqué de force. Rentrer dans Daniel, c’était risqué gros. Le serpy n’était pas conciliant, c’était même tout le contraire, la moindre pichenette était pour lui un affront fait à sa personne, il ne supportait pas ça. Là, il faisait déjà beaucoup d’efforts, mais comme Ys’ s’était excusé, c’était déjà plus facile pour lui de mettre son gigantesque amour propre de côté. La phrase qu’il allait donner en réponse à la serdy, c’était ce genre de phrases qu’on ne l’entendait prononcer qu’une fois tous les perpètes. Sauf s’il était en présence de Tom. Là, c’était lui qui était capable de se confondre en excuse jusqu’à la nausée.

"T’inquiète, c’est pas grave."

Oui, ça, vraiment, vous ne l’entendrez pas sortir dix fois de sa bouche, une fois, c’était déjà beaucoup. Dans n’importe quelle autre circonstance, il aurait sans doute sortie une méchanceté bien affreuse de type « ouais ben j’en ai rien, à foutre », ou « à genoux et fait c’que j’t’ordonne » mais bon.. Puisqu’il fallait se retenir, il allait se retenir. Il avait l’occasion unique de gagner la confiance d’Ys’, il allait éviter de tout foutre en l’air… ça changerait un peu de d’habitude.

"C’est vrai que ça a pas l’air d’aller fort…"

Fallait pas être une lumière pour remarquer qu’Ys’ n’était pas dans son assiette. Le but de la manœuvre pour Danny? L’inviter à aller mieux tout en faisant en sorte qu’elle aille le plus mal possible. Si la serdy retrouvait son état normal, ça apaiserait les soupçons potentiels, mais en même temps, si elle allait trop bien, elle arriverait peut-être à mieux rassembler ses idées et à comprendre ce qui lui arrivait, et ça, c’était très très mal.

"ça va te paraître indiscret.. Puis t’aurais raison, au fond, ça ne me regarde absolument pas, mais pourquoi ça ne va pas?"

Il était plutôt curieux de savoir ce qu’Ys’ pourrait bien lui répondre, sûrement qu’elle n’en savait rien, ou bien elle répondrait qu’en effet, ça ne le regardait pas. Il verrait bien… S’il discutait un peu avec elle, Dan pourrait peut-être inventer des causes à son malheur. Après tout, lui, en manière de mauvaises passes, ces derniers temps, il avait matière à raconter. La déprime et tout le toutim, ça le connaissait, depuis quelques temps. D’ailleurs, si jamais la serdy refusait de lui répondre, il pourrait toujours jouer la carte du frère malheureux qui a perdu sa sœur qu’il aimait tant, ça devrait marcher. Bon, c’est vrai, c’est mal de se servir ainsi de la mort d’un être proche pour satisfaire à ses propres affaires, mais puisque la mort de Johanna ne lui avait apporté qu’un immense tas de problèmes, il pouvait bien compenser avec un petit coup de pouce venu d’outre-tombe, elle lui devait bien ça, non? Ou pas. Mais bon, Dan trouvait toujours moyen d’avoir sa conscience pour lui dans les moments où il était franchement immoral.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Dim 8 Mai - 22:21

    "T’inquiète, c’est pas grave." fit Daniel. Ys fronça les sourcils, elle avait peut-être oublier certaines choses, mais le caractère du Serpentard, de ça, elle s'en souvenait bien. Il était plutôt du genre à être prétentieux et hautain, et il ne "pardonnait" pas aussi facilement de l'avoir bousculé, enfin ordinairement. Mais peut-être qu'Yseult était peut-être un peu trop morose pour vraiment comprendre le changement d'attitude de Daniel envers elle. Elle se contenta de hocher la tête et de regarder le jeune homme de son regard triste et éteint.

    "C’est vrai que ça a pas l’air d’aller fort…" commença le jeune homme. Yseult pencha la tête sur le côté, ce qu'il pouvait être perspicace, presque autant que Mimie, que la jeune fille avait vu quelques jours plus tôt. "ça va te paraître indiscret.. Puis t’aurais raison, au fond, ça ne me regarde absolument pas, mais pourquoi ça ne va pas?" demanda Daniel. Yseult recula d'un pas, et soupira, peut-être devrait-elle parler avec lui, avoir un autre point de vue sur la situation l'aiderait peut-être. Eden, commençait à l'aider à "réapprendre" comment être heureuse si c'était possible, et de son côté, Jane et le professeur de défense contre les forces du mal, l'aidaient à vaincre son côté maladroit. Qui sait peut-être que dans quelques semaines, elle irait mieux. Et si Daniel pouvait l'aider à comprendre ce qui avait pu lui arriver, cela l'aiderait à en finir avec cet étrange mal qui la rend toute chose...
    "Oh, et bien, en ce moment, je suis un peu à côté de la plaque, j'ai oublié tout un tas de choses... Tu crois que c'est normal?" demanda-t-elle dans un regard interrogateur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mer 11 Mai - 13:40

Ys‘ n‘apprenait rien de nouveau à Dan, mais lui, il était quand même content qu‘elle lui en parle. Elle se confiait à lui, c‘était un bon point. Elle aurait pu choisir de se fermer comme une huitre mais non, elle avait décidé de lui parler. C’est bien, comme ça il pourrait l’influencer beaucoup plus facilement. Il était ravi de voir qu’Yseult était aussi conciliante. Le sortilège avait dû aider, elle avait p’têt oublié, au passage qui étaient ses ennemis. Tant mieux, tant mieux.

"Très franchement, ça dépend. Mais ça peut être normal, oui."

Evidemment, il allait pas lui répondre que c’était pas normal et qu’elle devrait p’têt se demander si quelqu’un lui avait pas lancé un sort. Il valait mieux la jouer fine, et c’était bien facile, il avait déjà ses arguments en tête, ils lui étaient venus dès que la serdy avait posé sa question, une réponse évidente, et réaliste.

"En ce moment, j’ai un peu le même sentiment que toi, tu vois." il marqua une pause, poussa un soupir. Il n’avait même pas besoin de se forcer pour avoir l’air sincère. "Je suis sans arrêt à côté de mes pompes, j’arrive plus à rire, j’ai des blancs…"

C’était la première fois qu’il avouait à quelqu’un son état actuel. C’était un peu bizarre de se dire qu’il avouait ce qu’il ressentait, ces derniers temps, à une personne comme Yseult, avec qui il n’avait aucune affinité. Il était sincère, avec Ys’, ces derniers temps, il était tout aussi à côté de la plaque qu’elle. Mais lui, au mois, il savait ce qu’il avait, contrairement à son interlocutrice, qui ne devait rien comprendre du tout. Et tant mieux, d’ailleurs.

(b]"Chais pas si t’es au courant, mais en ce moment, y’a vraiment rien qui va, dans ma vie… ma sœur est morte y’a quelque semaines, puis même… avec Ines non plus, en ce moment, c’est pas la joie."[/b]

C’est dingue, il était vraiment en train de se confier à elle. Il se mettait à nu. Ça faisait longtemps qu’il n’en avait pas franchement eu l’occasion. Le faire en compagnie de quelqu’un qu’il connaissait à peine, c’était bizarre, mais en même temps, c’était plus simple, aussi. Il pouvait se confier sans franchement craindre de jugements. Puis si il se livrait à elle, elle se livrerait sans doute plus facilement à lui.

"Bref… c’que j’veux dire, c’est que tu traverses p’têt juste une phase de déprime."

Il mettait les mots sur ce qu’il ressentait lui-même, tout allait si mal dans sa vie, ces derniers temps, qu’il n’était plus très loin de sombrer dans la dépression. En fait, il y était p’têt déjà. Il ne savait pas à partir de quand on pouvait se déclarer dépressif. À partir du moment où il nous prend l’envie de se jeter du haut de la tour d’astronomie? Parce que dans ce cas, il était en plein dedans.

"Mais ça peut passer."

Enfin, dans le cas d’Ys’, mieux valait que ça ne passe jamais.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mer 11 Mai - 17:36

    "Très franchement, ça dépend. Mais ça peut être normal, oui." dit le jeune homme. Les paroles de Daniel rassurèrent la jeune fille. Elle fronça les sourcils en se souvenant qu'avant il n'était pas trés amis, pourtant, elle ne ressentait aucun trouble à lui parler, un peu comme si ils étaient liés par quelque chose, sans vraiment savoir quoi.
    "En ce moment, j’ai un peu le même sentiment que toi, tu vois. Je suis sans arrêt à côté de mes pompes, j’arrive plus à rire, j’ai des blancs…" fit-il. Yseult le regarda un peu surpris qu'il en parle à elle, mais elle le regarda avec toujours son même visage morose et triste, de toute façon, elle n'arrivait pas à ressentir autre chose que ça, donc ce n'était pas difficile pour elle, de comprendre la tristesse du jeune homme...

    "Chais pas si t’es au courant, mais en ce moment, y’a vraiment rien qui va, dans ma vie… ma sœur est morte y’a quelque semaines, puis même… avec Ines non plus, en ce moment, c’est pas la joie." Elle était bien sûr au courant de la mort de sa sœur, comme tous elle avait assisté à la cérémonie au cœur du village de Pré-au-Lard. Mais les deuils de chacun lui était un peu passé au dessus de la tête, pas vraiment par choix, mais bon son étourderie et sa morosité, lui avait fait un peu oublié la compassion pour son prochain. Mais là face à face avec Daniel, elle se sentait un peu plus triste pour lui, elle mettait les pièces d'un puzzle en place et comprenait un peu mieux que Daniel ne reverrait plus sa sœur, enfin plus que ce jour du 17 novembre.

    Mais lui parlait des problèmes de couple qu'il rencontrait avec Ines, ça ne le savait pas du tout, et qu'il lui en parle était tout aussi surprenant.
    "Bref… c’que j’veux dire, c’est que tu traverses p’têt juste une phase de déprime. Mais ça peut passer." Termina le jeune homme. Yseult fit un petite moue triste, et souhaitant vraiment que sa place pour entendre à nouveau son rire dans les couloirs de Poudlard...
    "J'espère que pour toi aussi, ça passera" fit-elle en hochant la tête, elle tendit sa main pour prendre celle de Daniel, enfin c'était son intention, mais changea d'avis en cours de route, gênée par quelque chose, et alla se gratter la tête pour donner une raison à son geste...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Jeu 12 Mai - 14:07

Yseult avait l’air d’être tombée dans le panneau. Bon, en fait y’avait pas vraiment de panneau, Dan avait été sincère, mais ça aurait affecté son amour propre de l’admettre, donc on va dire que tout ça était purement stratégique. Il était heureux de constater que son petit discours avait eu l’effet escompté sur Yseult, il l’avait vu sur le point de lui prendre la main. Bon, il était content qu’elle ne l’ait pas fait, ça aurait paru franchement bizarre, mais en même temps, ce début de mouvement, c’était bien la preuve qu’il arrivait à gagner la confiance de son ancienne victime. Il haussa les épaules à sa remarque. Est-ce qu’il irait mieux un jour? Ces derniers temps, il doutait franchement que ça puisse être possible. Il était persuadé du contraire, même, il avait l’impression que chaque jour apportait avec lui son tas d’emmerdes, et à force, il finissait étouffé sous le poids de toutes ces conneries. Mais bon, faut pas désespérer. Il finirait bien par faire le deuil un jour ou l’autre, puis qui sait, p’têt que sa relation avec Jo reviendrait à la normale, p’têt que Tom serait de nouveau comme avant avec lui, p’têt qu’Ines abandonnerait sa mauvaise humeur et retrouverait ses bras.. P‘têt que Miy lui reparlerait un jour. On sait jamais ce que la vie nous réserve. La preuve, Dan n’aurait jamais imaginé toutes ces merdes qui lui tombaient dessus l’une après l’autre.

"Bah on verra bien. Faut pas désespérer en tous cas."

Il passa une main à l’arrière de son crâne, un peu confus. Ys’ avait jouée les psys auprès de lui sans même qu’il s’en rende compte. Il voyait bien, maintenant, à quel point ça pouvait être une bonne chose d’extérioriser ses pensées, c’était comme se libérer d’un poids. Dan n’allait pas forcément mieux, mais extérioriser son mal-être avait été une expérience moins désagréable qu’il l’aurait pensé. N’empêche qu’il se sentait quand même un peu gêné, maintenant, Ys et Dan n’étaient pas les meilleurs amis du monde, loin de là, la situation était quand même particulièrement tordue… surtout si on pensait à l’événement commun qui les liait, et qui était pas franchement très glorieux.

"Alors désespère pas non plus, ok."

Ou meurs de chagrin et efface toute trace du sortilège que j’ai effectué sur toi au passage. Dan avait un peu pitié de cette fille, quand même. Au fond, elle s’était juste trouvé au mauvais endroit au mauvais moment… Mais bon, après, la compassion, c’était pas son fort, donc il irait pas pleurer sur son sort pendant des heures. Deux secondes de sa vie, ça suffisait amplement.

"Chuis désolé de t’avoir déballé ma vie comme ça. Fallait qu’ça sorte, j’pense."

En même temps, il regrettait pas vraiment d’avoir parlé à Ys’, si ça lui permettait de se rapprocher d’elle, mais il fallait bien qu’il ait quand même l’air de se ressembler un peu. En toute logique, Dan ne devrait JAMAIS se laisser aller comme il l’avait fait. Ça faisait un peu trop faiblard.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Dim 15 Mai - 22:04

    "Bah on verra bien. Faut pas désespérer en tous cas." fit Daniel. Ys soupira et eut un petit sourire, il avait raison, il ne fallait pas désespérer. Ce n'est pas parce qu'elle ne voit pas le bout du tunnel, qu'il n'y a pas de sortie, il faut juste continuer à marcher encore un peu pour l'apercevoir. Les paroles du Serpentard, réconfortèrent la jeune fille, plus qu'elle ne saurait le dire.
    "Alors désespère pas non plus, ok."... Oh non, elle n'allait pas désespérer, elle trouverait la sortie du tunnel, même si elle doit marcher longtemps, et à chaque fois qu'elle aurait un coup de blues ou de déprime, un ami ou une amie serait là pour l'aider, sinon il suffit qu'elle se souvient des paroles du jeune homme.

    "Chuis désolé de t’avoir déballé ma vie comme ça. Fallait qu’ça sorte, j’pense." fit Daniel, qui semblait un peu gêné... Ys leva la tête vers lui, et malgré son visage triste et morose, et elle voulait dire qu'il avait le droit de parler un peu de ces choses là, que parfois cela fait du bien, de pouvoir discuter, de laisser sortir sa colère, sa peine, comme sa joie. Mais Yseult n'avait rien à faire sortir, vu qu'il n'y avait plus grand chose dans sa tête, et dans son cœur. Mais elle ne doutait plus de pouvoir se "souvenir" et de pouvoir "réapprendre", la joie, la colère, la tristesse, le sérieux, enfin la vie quoi...

    "Merci! Ce que tu m'as dit m'a beaucoup aidé... J'aimerais pouvoir faire la même chose pour toi... Mais.... En ce moment, ce... n'est pas la forme. " fit Ys, dans une voix douce et plutôt timide, et sans doute pas trés joyeuse non plus. En regardant, Daniel, elle entrevit quelque chose, elle fit un pas vers lui, et le poussa un peu sur la droite pour regarder derrière lui, mais il n'y avait rien...
    "Désolée, j'ai cru voir quelque chose!" dit-elle simplement, en lâchant le jeune homme et reculant de quelques pas... "Ca devait être une araignée" ajouta-t-elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mar 17 Mai - 19:36

Ys’ le remerciait, et elle exprimait même l’envie de l’aider. Ben mince. Si elle savait, elle tomberait de haut. Dan était loin d’être le grand sauveur de l’humanité. Comme il ne savait pas trop ce qu’il fallait répondre à un truc pareil (parce que bon, de toute évidence, avant que les choses s’améliorent dans la vie de Danny, on avait le temps de faire trois fois le tour du monde en montgolfière), le serpy s’apprêtait à juste répondre "de rien", c’était mieux que rien, comme réponse, mais au final, ça servait à rien de réfléchir à ce qu’il devait dire parce que quand il avait voulu parler, Ys’ avait eu une réaction vraiment mais alors VRAIMENT bizarre. Dans un moment comme celui-là, on pouvait pas douter du fait que la serdy avait quand même un comportement particulièrement zarb’. Elle l’avait poussé de côté, apparemment, elle avait vu quelque chose ou quelqu’un derrière lui. Dan dû de nouveau se contenir pour pas engueuler Yseult. Sa réaction était louche. Par réflexe, Dan s’était retourné pour voir s’il y avait quelqu’un, mais rien, bien sûr, Ys’ devait être dans un genre de phase hallucinatoire.

Ys’ confirma ce qu’il avait pensé en disant qu’elle avait bien cru voir quelque chose. Une araignée? Possible vu que ça pullulait, par ici, mais Danny était presque certain qu’il s’agissait pas de ça. L’idée de Daniel, c’était qu’Yseult avait des visions, et franchement, ça lui plaisait pas. Les visions, c’était un peu comme les rêves, le moment par excellence pour un bon vieux retour du refoulé en bonne et due forme, si un jour, Ys’ analysait ses hallucinations, il risquerait d’avoir un problème. Dan s’interrogeait un peu sur ce qu’Ys’ pouvait bien voir. Apparemment, c’était assez flou pour qu’elle ne soit pas apte à comprendre et à détailler ses visions, ça devait être des ombres, ou des formes floues ( floues comme les photos de Tommy), c’était pas la première fois que, quand il se retrouvait en compagnie de la serdy, elle avait l’air de distinguer quelque chose derrière lui ou autour de lui. C’était peut-être le moyen que trouvait son cerveau pour lui faire retrouver des souvenirs qu’on lui avait pris de force. Dans ce cas là, il fallait espérer que son cerveau en avait pris un coup avec son sort mal fait, sinon ils étaient quand même dans la mouise. Enfin bon, vu qu’Ys’ marchait plus ou moins à deux à l’heure en ce moment, on pouvait se dire que son cerveau était pas complètement intact).


"Ouais, sans doute."

Dan s’était retourné instinctivement. Pas d’araignée, mais si ça se trouve, elle avait déjà filé.


"Et de rien, content d’avoir pu t’aider."

Elle ne le pensait p’têt pas mais elle l’avait bien aidé aussi, à endormir sa confiance, et à être le réceptacle où déverser tous ses problèmes du moment. Faut croire que ça lui avait servi, parce qu’il se sentait un peu plus léger.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mar 24 Mai - 16:03

    "Ouais, sans doute." fit Daniel. Ys baissa la tête en soupirant de toute façon, ils n'avaient grand chose à se dire, aprés s'être excusée, et avoir lâché quelques confidences étranges, vu les relations qu'ils entretenaient, non enfin c'était vu qu'ils n'entretenaient pas de relations précises.
    "Et de rien, content d’avoir pu t’aider." ajouta-t-il, la jeune fille de treize ans, hocha la tête, et se sentit un peu timide et gauche, maintenant face à ce grand garçon de quatre ans son ainé, avec qui elle ne savait pas quoi parler...

    "Je dois aller rejoindre ma salle commune"
    fit Yseult en avançant timidement à côté de Daniel, elle avait bien essayer de sourire, mais c'était sans véritable joie, et donc impossible à réussir vraiment, et pourtant elle essayait, même Léo avait eu l'idée de lui donner des cours de rire. Il avait même essayer le sortilège de chatouilles, à pendant que le sort agissait, elle riait mais dés qu'il s'arrêtait, son rire s'arrêtait net. Il n'y avait même le moindre écho, ni dans la pièce, ni dans le cœur de la jeune fille qui aurait pu trouver sa drôle. Elle espérait vraiment que ce n'était, comme la dit Daniel, une phase de déprime, et que cela passerait trés vite.

    "Merci encore de ton aide, et désolée de t'avoir dérangée"
    dit la jeune fille en inclinant la tête pour donner un peu plus de poids à ses excuses, et commença à marcher, vers le couloir, un autre couloir que celui des araignées, mais aprés avoir fait quelques pas, sans trop savoir comment, elle se retrouva assise sur les fesses, aprés une belle gamelle. Elle sentit une violente douleur à sa cheville, et se mit à gémir, en la tenant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mer 25 Mai - 21:41

La conversation devait s’arrêter là-dessus, c’est vrai qu’c’était quand même un peu difficile d’aller plus loin dans la discussion, le progrès que Dan avait réussi à faire vis-à-vis d’Ys’ était déjà assez exceptionnel, s’il devait s’arrêter sur cette note, il ne trouverait pas ça trop grave, mais bon, en même temps, ça aurait été bien qu’ils réussissent à discuter d’autre chose, genre de leurs centres d’intérêts, ce genre de conneries, c’est comme ça que les gens devenaient amis. Sauf que bon, ouais, il voyait vraiment pas ce qu’il pouvait partager avec Ys’. Déjà c’était une fille, ensuite elle avait quatre piges de moins que lui, et enfin elle était à serdy. C’est sûr que tous ces éléments ne jouaient pas trop en leur faveur, mais Dan allait devoir combiner avec, s’il voulait gagner la confiance d’Ys’ et pouvoir garder un œil sur elle, il fallait qu’il s’en fasse une amie, c’était une perspective qu’il trouvait pas franchement engageante, mais il fallait faire avec, c’est tout.

"Tu ne m’as pas dérangé, t’inquiète."

Il voulait embrayer sur autre chose, mais ça ne faisait pas naturel. Bon au pire, leur prochaine conversation serait au moins plus détendue et ils pourraient parler plus facilement de choses et d’autres. Donc il était résigné à la laisser filer. Quand elle bifurqua dans un autre couloir que celui qu’il allait emprunter, il lui adressa un vague signe de tête accompagné d’un sourire en guise d’au revoir. Mais heureusement, si la chance ne souriait absolument pas à sa victime, d’ailleurs, c’était plutôt la source de tous ses malheurs, qui lui souriait, il semblait enfin y avoir une occasion qui aille à l’avantage de Dan dans tout ça. Oui, parce qu’Ys’ venait de s’effondrer, littéralement, alors que Dan ne s’y attendait pas du tout. Eh bien parfait, ça lui donnait un prétexte pour gagner quelques points dans son estime. Mais oui, c’était toujours bon à prendre. Dan prit donc un air inquiet. D’accord, il n’était pas aussi bon acteur que Tom, mais il se démerdait, quand il le voulait. Il se précipita donc vers la serdaigle, l’air véritablement préoccupé.

"ça va, tu t’es fait mal?"


Dans son fort intérieur, Dan espérait vraiment qu’Ys’ se soit fait mal. Pas seulement par pur sadisme (quoique), mais parce que ça lui permettrait d’avoir un prétexte pour la garder sous la main un peu plus longtemps.


"Tu veux que je t’emmène à l’infirmerie, peut-être?"

Ça ne faisait qu’un étage à monter jusqu’à l’infirmerie, là-bas, l’infirmière le rembarrerait sûrement vite fait, mais un étage à monter avec une cheville douloureuse, ça se faisait pas comme ça, ça lui laissait un peu de temps pour récupérer la serdaigle dans ses filets. Il se baissa pour être à son niveau, et lui tendit l’épaule, des fois qu’elle veuille s’y appuyer afin de se relever. Apporter son aide comme ça, c’était vraiment pas son truc, et ça ne lui semblait pas naturel du tout, mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour récupérer ses bourdes!

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Jeu 26 Mai - 16:07

    Yseult assise par terre, se tenait la cheville, elle devait sans doute être foulé, ou tordue, ou peut-être cassée? Quoique sans doute pas, mais avec la chance qu'elle avait ces derniers temps, elle pourrait bien être cassée.
    "ça va, tu t’es fait mal?" s’inquiéta le jeune Serpentard. Décidément Ys était trés surprise par l'attitude de Daniel, est-ce normal. Aprés tout, elle ne connaissait pas du tout le jeune homme, et avait passé ses deux dernières années à l'éviter en entendant sa réputation. Mais quand on était tout seul, on faisait des choses qu'on ne fait pas quand on se retrouve en groupe. Moins porter par le qu'en-dira-t-on et aussi par le bien-se-faire-voir.

    "Tu veux que je t’emmène à l’infirmerie, peut-être?" proposa-t-il en se baissant vers elle, et tendant son épaule pour l'aider à se relever. Ys se redressa en posa sa main sur son bras, et se retrouva devant sur sa jambe droite, sans vouloir appuyer sur la gauche. En se tenant toujours à Daniel, elle posa doucement sa cheville sur le sol et essaya de mettre un peu de poids dessus, mais une douleur vient lui rappeler que quelque chose n'allait pas.
    "Euh... Oui! Je veux bien que tu m'amènes à l'infirmerie" fit la jeune fille en commença à sautiller doucement dans le couloir, pour aller dans la salle de soins voir l'infirmière Sparkley qui se trouvait à un étage au dessus de leurs têtes.

    Elle marchait doucement en compagnie de Daniel, toujours avec cet air morose qu'on lui connaissait depuis plusieurs mois. Mais là en plus, il y avait la douleur à sa cheville, ce qui ne devait pas la rendre vraiment trés jolie. Elle se tenait toujours au bras du jeune homme, et ils croisèrent plusieurs élèves qui les regardaient étrangement... C'est vrai que Daniel n'avait pas la réputation n'aider son prochain, et encore moins les élèves des autres maisons.

    "Merci de m'accompagner" fit-elle en clopinant sur sa jambe droite, sans toutefois à mettre beaucoup de chaleur dans ses remerciements au jeune homme, mais c'était pas faute d'avoir essayer pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Ven 27 Mai - 18:34

Bien. Ys’ lui avait facilité la tâche, il allait pouvoir passer encore un peu de temps avec elle. En vrai, ça le gavait un peu, ils n’avaient rien à se dire, mais d’un point de vue stratégique, c’était plutôt pas mal. Il la laissa s’appuyer sur lui pendant qu’il la conduisait chez la Sparkley.

"Bah de rien, c’est normal, écoute."

Nan, c’était pas du tout normal, absolument pas. Pas concernant Dan’, Dan, il n’aidait jamais personne, chacun pour sa poire, et les hypogriffes seront bien gardés. Enfin bref, en chemin, il fallait évidemment qu’il tombe sur quelques « camarades » qui le regardèrent heberlués. C’est sûr que c’était pas tous les jours que Daniel Chaser venait en aide à son prochain. Mais bon, Dan s’en foutait. Il y avait longtemps que Dan avait appris de faire abstraction du regard des autres, quelque soit la personne qu’il croiserait, il s’en moquerait. S’il s’agissait de Tom, bah… son grand manitou saurait parfaitement pourquoi il agissait comme ça. En fait, il n’y avait que s’il croisait Ines que ça pouvait poser problème, mais bon, il aurait vraiment pas eu de bol, s’il le croisait. À chaque regard de travers qu’on lui lançait, Dan répliquait par une mine agressive.

"Quoi, vous voulez ma photo?"

Rien d’autre à foutre, ces gens là. Il fréquentait qui il voulait, après tout. Ok, Ys’, ça aurait pu être la dernière personne avec qui il voudrait passer du temps, mais ça n’avait pas de rapport avec le regard des autres, c’était une question d’opinion personnelle. D’ailleurs c’était sûrement ce qui aggravait son cas. Il était complètement irrécupérable, que voulez-vous.

"Y’a de ces cons, j’te jure."

Ils montèrent les premières marches de l’escalier, Dan commençait à ressentir un peu plus fortement le poids d’Ys’ sur lui. C’est vrai qu’elle était pas bien lourde. Mais même les poids plume finissaient par peser, à la longue.

"Tu m’en voudras pas si j’te lâche devant l’infirmerie? Je crois bien que Sparkley me hait." fit-il sur le ton de la plaisanterie, un léger sourire aux lèvres.

Plaisanterie, mais bon, en même temps, c’était pas faux quand même. Dan’ aimait se faire porter pâle pour échapper aux cours, le problème, c’est que l’infirmière était plus futée que lui, et qu’elle ne se laissait pas avoir. Du coup, nan, Dan n’était définitivement pas dans les petits papiers de l’infirmière, et c’était bien dommage, parce qu’il aurait bien aimé avoir quelques dispenses gratuites. Enfin bon. C’était un sujet de conversation comme un autre, le genre de conversations qu’on était censé partager quand on cherchait à se lier d’amitié avec quelqu’un. Il verrait bien ce que ça donnerait, de toute manière, ça devrait être plus positif que négatif. Ys’ pouvait s’estimer heureuse - enfin, tout est relatif - Dan n’était pas aussi conciliant avec tout le monde.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Dim 29 Mai - 18:27

    "Y’a de ces cons, j’te jure."fit Daniel en soutenant la jeune fille sur les premières marches des escaliers. Ys tourna sa tête pour savoir de qui le jeune homme était entrain de parler, mais sans doute n'est-ce personne de précis, pensa la petite Yseult en montant la première marche. Elle s'appuyait d'un côté sur sa jambe valide et de l'autre sur l'épaule du jeune Chaser. Elle devait être lourde au bout d'un moment. Elle ouvrit la bouche pour demander si elle ne portait pas trop son poids sur lui, mais il fut plus rapide et dit :
    "Tu m’en voudras pas si j’te lâche devant l’infirmerie? Je crois bien que Sparkley me hait."
    "Non pas du tout! Je suis pas trop lourde dis-moi?" demanda la jeune fille en montant les marches, ils ne devaient être qu'à la dixième marche. C'était plus difficile que de marcher sur du plat. Elle espérait que l'infirmière pourrait lui guérir sa jambe en deux-trois mouvements, parce que sinon elle ne saurait pas du tout comment faire.

    En pensant à l'infirmière, elle repassa le phrase que Daniel venait de prononcer, et l'action de ce qui s'était passé. Elle fronça les sourcils et se souvint l'avoir vu sourire...
    "Dis ta phrase, c'était une blague? Je veux dire l'infirmière ne peut pas te haïr? Je suis désolée si il fallait rire! Je suis pas...." Elle ne finit pas sa phrase, de toute façon, Daniel le savait déjà, elle lui avait dit quelques minutes plutôt avant qu'elle se casse la figure, et se torde la cheville. Ensemble, ils continuèrent de monter ses foutues marches, elle n'arrivait pas à poser son pied par terre, la cheville semblait être entrain de gonfler, à moins que ça soit son imagination. Ce qui est fort possible.

    Yseult regarda le jeune homme de profil, il était plutôt mignon, mais pas autant qu'Edward, son petit béguin, qui depuis quelques temps, semblait être reléguée à l'état d'ombre dans les pensées de la jeune fille, ce qui devait sans doute représenter beaucoup dans l'état où elle était. Elle sentit une douleur dans sa cheville et s'arrêta un moment pour reprendre son souffle...

    "Une Minute!" fit-elle simplement en attendant que la douleur qui tapait dans sa cheville se calme un petit peu, puis dans dans un hochement de tête, elle lui fit signe qu'il pouvait repartir... Les escaliers semblaient arriver à leur fin, tant mieux, pensa Yseult...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1590
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mar 31 Mai - 19:58

"Non, t’inquiète, t’es légère comme une plume".

C’était vrai, Yseult n’était pas bien lourde, et elle était aussi fine qu’une brindille. Mais bon, c’est pas pour autant que l’exercice n’était pas difficile. C’était pas rien, quand même, de supporter le poids d’une autre personne, aussi légère soit-elle, jusqu’à l’étage au-dessus. Heureusement, ils étaient pas loin d’être arrivés, et Dan saurait bien serrer les dents le temps qu’il faudrait. C’est pas comme s’il avait le choix, au fond. Après avoir demandé si elle n’était pas trop lourde, elle lui demanda si la phrase qu’il avait prononcé juste avant était une blague ou pas. Ys’ était définitivement bizarre. Ouais okay, c’était de sa faute, mais quand même.

"Nan, c’est pas une blague, elle me déteste vraiment. Si tu crois qu’elle peut pas me haïr, alors tu te trompes lourdement."

Il ne mentait pas, Zeld’ l’avait menacé avec une seringue ultra pointue la dernière fois qu’il avait voulu faire l’école buissonnière. Dan soupçonnait très fortement Zeld’ d’être une vieille fille aigrie que rien ne satisfaisait dans la vie, à part p’têt torturer des pauvres élèves qui lui avaient rien demandé. À part une dispense de cours pas forcément méritée, ouais, bon. D’accord, Zeld’ ne devait pas passer son temps à ruminer contre Daniel, mais quand elle le voyait, c’était toujours avec un regard noir, qu’elle l’accueillait. Si Dan avait un jour le malheur d’être malade pour de vrai, ben c’était pour sa pomme. C’était pas l’infirmière qui allait compatir.
Ys’ le fit s’arrêter quelques secondes, apparemment, sa cheville l’élançait. Dan s’arrêta. Si Ys’ avait voulu l’agacer, elle n’aurait pas mieux fait autrement. Elle testait sa patience. Mais le serpentard ne pouvait pas lui prêter des intentions aussi mauvaises, elle était tout en doute et en ignorance, alors bon… Finalement, Ys’ l’invita à repartir, et Dan’ ne se fit pas prier.

"T’inquiète, on y est presque."

Effectivement, encore quelques pas, et c’était bon. Ils étaient arrivés aux troisième étage. Il n’y avait plus que deux petits mètres à faire. Voilà, ils y étaient. Pile devant la porte de l’infirmerie.


"Voilà, on y est! C’est ici que j’te laisse." Il marqua une pause. "Bon. Remets-toi bien. Et si t’as le moindre problème, si ça va pas mieux ou si t’as juste envie de parler, n’hésite pas à venir me voir, d’accord?"

Il espérait qu’elle le prendrait au mot. Si c’était elle qui finissait par venir vers lui, les choses seraient du coup beaucoup plus simples.


"Allez, j’te laisse. À plus tard."


Il lui accorda un dernier sourire avant de tourner les talons (après s’être quand même assuré qu’elle avait toqué à la porte sans s’être évanouie entre temps). Bon, leur conversation avait été plutôt fructueuse, pour une fois, Dan’ pouvait être fier de lui. Ça faisait longtemps que ça n’avait plus été le cas. L’esprit tranquillisé par cette petite victoire, il redescendit jusqu’à son dortoir. Il avait bien mérité un peu de repos, nan?

(hj : si tu veux qu'on enchaîne avec un rp ys/Zelda, on peut toujours Razz)

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1237
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]   Mar 31 Mai - 21:24

    Yseult était rassurée de savoir qu'elle n'avait pas manqué une blague, mais ces derniers temps, elle ne trouvait rien vraiment drôle, même les blagues de Sebastian qui la faisait rien autrefois, semblaient être lointaine maintenant. Et puis d'ordinaire Sean et Léo la faisaient bien rire mais là aussi les choses semblaient lui passer au dessus de la tête. Bien que l'infirmière déteste un élève vraiment semblait la déranger un peu, surtout Daniel, il semblait "gentil", loin de l'image qu'il donnait quand il était avec ses amis. Bon c'est sûr qu'il n'avait pas été trés aimable avec les gens qu'ils avaient croisés en montant, d'un autre côté, pourquoi les avaient-ils regardé si bizarrement. A vrai dire, c'était ce regard que la plupart des gens posaient sur elle depuis le début de l'année, elle avait plus ou moins l'habitude. Voir Daniel si "gentil" était quelque part rassurant et même assez étrange et dérangeant.

    "T’inquiète, on y est presque." fit-il. Ys hocha la tête et effectivement quelques pas plus loin, et il se trouvait devant l'infirmerie. La jeune fille se détacha de lui doucement, et se mit à sauter doucement à cloche pied...
    "Voilà, on y est! C’est ici que j’te laisse. Bon. Remets-toi bien. Et si t’as le moindre problème, si ça va pas mieux ou si t’as juste envie de parler, n’hésite pas à venir me voir, d’accord?" dit-il.
    "Merci" répondit-elle dans un petit murmure avec un maigre sourire sur les lèvres. Elle ne savait pas du tout, si elle ferait appelle à lui en cas de problème, mais savoir qu'elle pouvait compter sur quelqu'un lui fit chaud au cœur. Elle avait presque envie de sourire vraiment, mais il y avait quelque chose dans sa tête, qui semblait lui dire que ce n'était pas une bonne idée. Et puis sa cheville la lança un nouvelle fois, et ce fut une grimace qui sortit sur son visage.
    "Allez, j’te laisse. À plus tard." fit Daniel dans un dernier sourire, en quittant la jeune fille. Il tourna les talons, et Ys eut juste le temps de crier... "A bientôt" avant de se tourner vers la porte pour frapper et attendra que l'infirmière veuille bien lui ouvrit, ou qu'elle lui dise d'entrer...

[RP Clos]

[HJ : Oui, ça peut-être sympa, si tu veux! Tu commences, ça serait mieux, non?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La plus grande panique de Yseult [PV Daniel]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» La plus grande fraude de l'histoire?
» Like a flower [Daniel]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Deuxième étage :: Le couloir de l'aile droite.
-